Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 25 octobre 2008

La démagogie exagérée des néo-cons fanatiques

Posted by quebecsocialiste le 25 octobre, 2008

Un texte d’Associated Press (AP) sur l’imagination sans borne des fanatique chrétiens supporters de McCain pour essayer de faire lever sa campagne:

Des attentats contre quatre villes américaines, les Russes envahissant l’Europe de l’Est, le bombardement nucléaire d’Israël, le mariage gay dans tous les États américains… et même la fin des boy-scouts. C’est ce qui menace l’Amérique si Barack Obama est élu, à en croire un groupe de la mouvance chrétienne conservatrice, qui intensifie ses attaques à l’approche de la présidentielle.

Faire peur pour mieux mobiliser les électeurs n’est certes pas nouveau. Mais les messages sont rarement aussi anxiogènes qu’en cette fin de campagne électorale, signe de la fébrilité de la droite chrétienne conservatrice devant les sondages donnant les démocrates vainqueurs aussi bien à l’élection présidentielle qu’aux législatives du 4 novembre.

«La vie que nous connaissons sera finie si Obama est élu», écrit par exemple Steve Strang, rédacteur du magazine pentecôtiste Charisma, évoquant un renforcement des mouvements pour les droits des homosexuels ou le droit à l’avortement, l’augmentation des impôts et «un regain d’attaques contre nos libertés de la part des gens qui détestent le christianisme».

La «Commission chrétienne contre la diffamation» (Christian Anti-Defamation Commission) a pour sa part publié sur Internet des spots vidéo exposant les «sept raisons pour lesquelles Barack Obama n’est pas chrétien» et accusant le candidat démocrate à la Maison Blanche de se livrer à une «subtile et diabolique tromperie» en se présentant comme un chrétien quand il croit au salut par d’autres religions.

«Pour moi, ça a l’apparence, la démarche, le discours et l’odeur du désespoir», analyse le pasteur méthodiste Kirbyon Caldwell, de Houston, qui soutient Barack Obama après avoir milité pour le républicain George W. Bush lors des élections de 2000 et 2004.

La palme du catastrophisme anti-démocrate revient peut-être à l’organisation Focus on the Family Action, avec sa «Lettre de 2012 de l’Amérique d’Obama». Signé «un chrétien de 2012», le message fictif diffusé sur Internet imagine un avenir des plus sombres pour les Etats-Unis, en interprétant les positions politiques de Barack Obama et du Parti démocrate ainsi que de récentes décisions de justice.

On y voit une Cour suprême fédérale dominée par des juges gauchistes légaliser le mariage homosexuel ou ordonner aux Boy Scouts d’employer des animateurs homosexuels et de les autoriser à dormir sous la tente avec les garçons. Les boy-scouts préfèrent encore dissoudre leur organisation.

Comme Barack Obama «renâcle à envoyer des troupes à l’étranger», des attentats sur le sol américain tuent des centaines de personnes, la Russie occupe les Pays baltes et l’Europe de l’Est, et Al-Qaïda prend le pouvoir en Irak. Avec la nationalisation de la sécurité sociale, les plus de 80 ans n’ont plus le droit d’aller à l’hôpital, on fait la queue pour être opéré.

Focus on the Family Action veut «donner une idée générale» de ce qui se passera en cas de victoire démocrate à la Maison Blanche et au Congrès, explique sa responsable de l’action publique Carrie Gordon Earll. «Si c’est une image apocalyptique, alors c’est une image réaliste.»

Dans la réalité, Barack Obama est favorable au droit à l’avortement et à l’union civile pour les couples homosexuels mais souhaite que chacun des 50 Etats soit libre de son choix en ce qui concerne le mariage gay. Il entend accroître la pression diplomatique sur l’Iran pour le faire renoncer à ses ambitions nucléaires et envoyer davantage de militaires en Afghanistan. En ce qui concerne les impôts, il milite pour une augmentation de 5% de ceux des contribuables gagnant plus de 250 000 dollars par an et pour une baisse des autres. Enfin, il demande une couverture sociale subventionnée pour les Américains ne pouvant se la payer.

Les visions angoissantes des conservateurs chrétiens s’adressent particulièrement aux jeunes évangéliques qui pourraient être tentés de voter démocrate, en supposant qu’ils pourraient faire basculer la victoire dans le camp de John McCain. Pour Margaret Feinberg, auteure évangélique de la région de Denver, cette stratégie est une erreur. «Les jeunes évangéliques en ont assez, comme la plupart des gens en ce moment, de la rhétorique basée sur la peur» plutôt que sur «les débats que voudraient les jeunes électeurs», dit-elle.

Steve Strang croit pourtant fermement à la politique du pire. Selon lui, c’est la mobilisation de dernière minute des chrétiens en 2004 qui a permis la réélection de George Bush en 2004, et elle pourrait jouer le même rôle cette année.

En sachant que ce vieux sénile criminel de guerre de John McCain aurait peut-être déclenché une guerre nucléaire apocalyptique avec la Russie à cause de sa réponse "musclée" (innatendue) à l’agression géorgienne de l’été dernier, le peuple états-unien n’a pas vraiment besoin de se poser la question sur le niveau de danger extrême que représenterait McCain (et possiblement Palin) pour la sécurité de sa propre nation.

La campagne de peur néo-conne constante et les niaiseries fanatiques de FAUX NEWS: Le peuple en a assez entendu.

Posted in Article | 8 Comments »

Des adéquistes "font dans leurs culottes"

Posted by quebecsocialiste le 25 octobre, 2008

Cette semaine, deux députés adéquistes frustrés et désillusionnés par l’autoritarisme ouvert et le laisser-faire du parti de Mario Dumont ont claqué la porte… et joint l’équipe des opportunistes libéraux de Jean Charest. Nous avons alors eu le droit d’assister, gratuitement, à une chicane de famille des plus ridicules. En réponse aux déclarations écorchantes* des deux dissidents, Pierre-Michel Auger et André Riedl, Mario Dumont avait ceci de "très intelligent" à dire: "On va pas commencer à paniquer parce que deux députés pas de têtes font dans leurs culottes à la vue de quelques sondages négatifs." Mais quels étaient les résultats de ces mystérieux sondages négatifs? Tenez-vous bien: À l’échelle du Québec en entier, l’ADQ/Équipe Mario Dumont récolte un extraordinaire (roulement de tambours)… 16% (bruits de criquets). Les députés anonymes de Mario ont donc raison de s’inquiéter, surtout pour un parti que visait rien de moins que le pouvoir il n’y a pas si longtemps. Ça va faire très mal aux prochaines élections…

* André Riedl a dit que Mario Dumont n’écoutait pas ses députés et qu’il ne faisait rien pour atteindre un "changement" au Québec. P-M Auger a dit que Mario Dumont était un chef autoritaire qui ne fait que ce qui lui plait sans jamais consulter ses députés et qu’il est décevant.

La palme des déclarations stupides ira par contre au jeune adéquiste Simon-Pierre Diamond qui a, dans un soudain élan de démagogie totalement irrespectueuse, comparé les deux dissidents à "ces femmes sur le bord des trottoirs sur Sainte-Catherine" (des prostituées). On est en 2008, alors bonjour le respect! Une belle insulte sournoise contre des femmes vivant dans la misère absolu (justement à cause du capitalisme sauvage), rien de mieux comme défouloir pour un ti-clown d’extrême-droite minable!

Après l’élection du péquiste François Gendron au poste de président de l’assemblée, c’est donc le petit "payback" de l’opportuniste Charest contre le populiste Dumont. La suite de cette lutte "palpitante" après le prochain voyage de Charest en Chine.

Suggestion de documentaire:

En passant, chers amis lecteurs, si vous vous intéressez au phénomène de la couverture médiatique états-unienne ultra-biaisée face à l’occupation israélienne des territoires palestiniens, j’aimerais vous conseiller cet excellent documentaire (disponible en neuf parties sur youtube), Paix, propagande et terre promise.

Posted in Article | 7 Comments »

Des « bombes vertes » pour l’armée

Posted by Libertad ! le 25 octobre, 2008

23 octobre 2008
André Bouthillier
La nouvelle est tombée comme ça, au détour d’une page de mon journal du matin. Bon prince, je me disais que voilà un titre incroyable qui témoigne de la créativité des titreurs de texte, profession mal connue, qui a le mérite de nous dérider en nous apprenant la pire des nouvelles. Et Photo Mathieu Roy/AC-Pressec’était le cas, ni jeu de mots, ni allégorie, ni boutade. C’était vrai, bête et méchant.

photo Mathieu Roy/AC-Presse

Une bombe verte! Et pas d’éditorialiste pour commenter la nouvelle, pas de questions à Stéphane Dion, à Josée Verner, à André Arthur, à Maxime Bernier ou à Justin Trudeau… non, rien. Je vous le dis, la nouvelle m’a fait l’effet d’une bombe à neutron, savez celle qui détruit les corps, mais pas les bâtiments. Bombarder sans polluer, évidemment comme « Tournant vert » en voilà un qui donne le tournicoti!

Le journal expliquait que « des scientifiques mettent actuellement au point des projectiles qui réduisent l’impact des militaires sur l’environnement » (1). Les chercheurs visent à remplacer les poudres explosives utilisées par les Forces canadiennes. Actuellement, le RDX est toxique pour l’environnement et extrêmement mobile dans le sol, en plus d’être cancérigène.

Pour l’instant, aucun explosif propre n’a été trouvé. Marc Brassard, ingénieur mécanique spécialisé dans le domaine des munitions de Valcartier, explique que c’est le seul projet au monde qui tente de mettre au point des munitions vertes. «On est des pionniers dans ce domaine, affirme-t-il. Ce serait une première mondiale. »

Lorsque les soldats de l’armée canadienne tirent un obus, que ce soit en Afghanistan ou à Valcartier, il y a une possibilité sur 20 que le projectile n’explose pas. Les chercheurs veulent réduire l’impact de ces munitions non détonées sur l’environnement.

«Un jour ou l’autre, une munition non explosée va rouiller ou fendre, affirme Sylvie Brochu, chimiste à Valcartier. Tout le contenu explosif peut alors s’infiltrer dans le sol. Le vrai danger, c’est que ces munitions gagnent la nappe phréatique.»

Des obus qui n’éclatent pas? Il y en a plus de 8 000 au fond du lac Saint-Pierre. Explosés ou pas, ces obus ont tous été tirés dans le fleuve Saint-Laurent pour tester leur parcours et leur capacité d’explosion, nous explique Philippe Giroul, du Comité de citoyens pour la restauration du lac Saint-Pierre (2).

« C’est le premier ministre du Québec en 1952, Maurice Duplessis, qui accorda l’autorisation au fédéral de faire des essais de munitions. Dès lors, les agriculteurs de Nicolet et de Baie-du-Fèvre furent expropriés, manu militari, de leurs riches terres agricoles. Ainsi, la plaine inondable de la rive du lac devint un des lieux privilégiés des exercices militaires canadiens. En 1982, un accident mortel réveilla la population : un obus non explosé se retrouva sur la plage à l’embouchure de la rivière Nicolet.

« Un feu de camp organisé par des résidents vira à la catastrophe. Une explosion épouvantable : Pierre Gentès meurt et 9 blessés se retrouvent victimes de l’innocence militaire. Le lendemain, la Défense nationale eut l’outrecuidance de poursuivre ses essais. Cela prit 5 ans de débats juridiques pour qu’enfin le Ministère de la Défense reconnaisse sa responsabilité dans ce malheur.
« Un projet pilote pour l’enlèvement des obus devait être effectué à l’été 2005. Mais l’armée a prétexté le trop haut niveau d’eau appréhendé et sa trop grande turbidité pour les plongeurs afin de reporter ce projet aux calendes grecques. Au cours de 16 ans de combat très patient mené par le Comité de citoyens pour la restauration du lac Saint-Pierre, 17 honorables ministres fédéraux différents (9 à la Défense nationale et 8 à l’Environnement) ont été interpellés et n’ont pas bougé ».

On ignore trop que le ministère de la Défense nationale opère une série de sites contaminés au Québec et qu’il résiste de toutes ses forces «canadiennes» à corriger la situation.

Il est de notoriété publique que les activités à la base de Valcartier ont pollué la réserve d’eau souterraine des citoyens de Shannon. L’attitude de l’Armée dans ce dossier est pathétique, cynique. Elle a tout fait pour s’en laver les mains et éviter les procès des citoyens, sans grands moyens contre l’État canadien. Il est plus louable d’utiliser les taxes des contribuables pour sauver les pipelines à l’étranger que d’affecter une faction à rétablir un chaos chez soi.

Il s’agit donc maintenant de détourner l’attention, de tordre les mots, d’inventer de nouvelles images pour échapper aux responsabilités qui incombent à un pollueur comme la Défense nationale.

Des bombes vertes! Fallait y penser. Enfin, le Canada arrive au stade sublime du politiquement correct. Depuis la dernière Grande Guerre mondiale, le langage a changé. Aujourd’hui, grâce à la technologie, nous menons des « guerres propres avec des frappes sélectives » et lorsque nous bombardons des habitations qui n’étaient pas nécessairement nos cibles et tuons des personnes, on appelle ça des « dommages collatéraux ».

Le mot guerre a été remplacé par « conflit armé ». Quant à l’appellation « ministère de la Défense », il serait plus juste d’évoquer « ministère de la Guerre ou des Armées », puisque les Afghans ne nous ont pas attaqués, nous ne sommes pas en défense, nous sommes en guerre par filiation.

D’armée de défense démocratique ou de protection civile, nous parlons dorénavant des « Forces canadiennes », unité soldatesque où nos enfants peuvent apprendre un métier, visiter le monde, manipuler des armes sophistiquées ou se faire mettre du plomb dans la tête, ce qui leur arrive de plus en plus souvent. Les nouveaux mots font disparaître des réalités crues qui nous choquent, mais bien enveloppés dans la langue de coton, c’est plus acceptable… semble-t-il!

Maintenant, avec la langue qui lave plus blanc que blanc, nous pourrons tuer des gens sans polluer l’eau de la nappe phréatique.

C’eut été trop beau et simple que le ministre Mackay collabore à assainir le lac Saint-Pierre et la réserve d’eau souterraine de Shannon. Aussi qu’il mandate les gens de ses laboratoires pour aider le ministre de la Santé à faire la guerre au cancer, voilà une occasion où le mot guerre pourrait vraiment gagner ses galons de noblesse.

Alors des bombes propres! C’est le cas d’écoblanchiment le plus patent à ce jour. Le ridicule ne tue pas, malheureusement!

André Bouthillier
Saint-Anselme, comté de Bellechasse

(1) RIGHTRAC (Revolutionary Insensitive, Green and Healthier Training Technology with Reduced Adverse Contamination)
(2) GAR Groupe d’action pour la restauration du lac Saint-Pierre, membre de la Coalition Eau Secours!.

==> Source

Posted in Armes, Environnement, Guerre, Insolite | 3 Comments »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.