Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Estonie: des défenseurs des droits de l’homme condamnent les actions du gouvernement

Posted by Libertad ! sur 2 mai, 2007

TALLINN, 2 mai – RIA Novosti. Les désordres massifs à Tallinn ont été provoqués par des actions « présomptueuses et irresponsables » du gouvernement de l’Estonie, estiment des défenseurs des droits de l’homme estoniens.

C’est la décision de déplacer le monument aux soldats ayant péri pendant la Seconde Guerre mondiale, en dépit de l’opinion de la majorité des habitants de Tallinn, des experts et des autorités municipales, qui a été à l’origine des désordres, a déclaré le Centre d’information sur les droits de l’homme.

« Il est évident que lorsqu’a été prise de la décision de disperser les manifestants, les principes de la démocratie et des droits de l’homme ont été dédaignés », a affirmé l’organisation dans sa déclaration.

Tiens, tiens, tiens, comme ça le soi-disant modèle économique de Mme. Elgrably n’est en fait qu’un petit état qui se donne une façade de démocratie pour bien paraître face aux investisseurs…

C’est une preuve que les vieux pays de l’ancien bloc de l’est semble tolérer de plus en plus le fascisme et la violation des droits des dissidents, ceux qui se sont opposés avec raison à ce projet de déplacer cette statut pour accommoder quelques bourges, malgré la volonté populaire qui demandait aux autorités de ne pas toucher a ce monument pour commémorer la lutte contre le nazisme. Il faut quand même pas oublier que le Parti Communiste à été interdit en Estonie peu après la chute de l’URSS…

Un autre exemple de la réaction conservatrice et anti-communiste dans un autre pays de l’Est important : La Pologne. Le gouvernement de Varsovie souhaite mettre en place actuellement une série de mesures visant à éliminer de l’histoire du pays le souvenir des brigadistes polonais qui ont combattu pour la défense de la République espagnole contre l’agression combinée de Franco, Hitler, Mussolini et Salazar. Et n’oublions surtout pas la destruction de nombreux monuments et musées dédiés à la lutte contre le fascisme, qui a tant fait souffrir l’Europe.

Je peux comprendre qu’à quelques part, les estoniens ne soient pas particulièrement fiers de l’époque soviétique, mais de là défaire des monuments, qui commémorent des luttes universelles, à l’échelle du temps, c’est tout simplement scandaleux.

Bilan de cette répression de la nouvelle bourgeoise Estonienne hautement placé :

Les défenseurs du monument ont été dispersés par la police, qui a utilisé du gaz lacrymogène et des grenades aveuglantes et assourdissantes. Des centaines de personnes ont été interpellées au cours des protestations. Un citoyen russe a été tué.

Bravo pour votre « démocratie », bravo !
Camarades d’Estonie, vous avez notre soutient !
Rendons finalement l’hommage que le Soldat de bronze mérite pour avoir contribué à la destruction du nazisme !

Signez cette pétition proposée par l’association des Amis des Combattants en Espagne Républicaine pour la mémoire des Polonais morts au combat !

==> Lien vers la pétition pour les brigadistes polonais
==> Lire la suite

17 Réponses to “Estonie: des défenseurs des droits de l’homme condamnent les actions du gouvernement”

  1. Nelson said

    c’est quoi le rapport avec Nathalie Elgrably?

    A-t-elle déjà parlé dans ses éditoriaux qu’elle prônait un gouvernement autoritaire qui limite les droits des individus?

    Au contraire, elle prône la liberté économique.

  2. RW - United against Right-wing said

    Maintenant, dit-nous le lien de la liberté économique avec la liberté individuelle.

  3. Camarades du Québec said

    Non, elle vante les mérites de ce petit pays, avec un gouvernement autoritaire…

    Ton droit économique comme tu dis ne s’applique qu’à la bourgeoisie, pas aux petits travailleurs, qui forment la majorité de la population.

  4. Camarades du Québec said

    Nelson, regarde donc dans les précédents posts, nous avons fait un deux pour un pour démolir son texte.

  5. PiLuc said

    Je n’ai pas connaissance que l’opinion publique estonienne ait été contre le déplacement de la statue, c’est bien plutôt l’inverse. C’est la minorité russe (un quart de la population) qui s’y oppose, et qui manifeste depuis quelques jours.

    Aussi, pour les Estoniens, la statue ne représente pas seulement leur libération de l’invasion allemande, elle symbolise surtout l’occupation du pays pendant près de 50 ans par le pouvoir soviétique. Avec son cortège funèbre d’emprisonnements, de déportations, de morts inexpliquées, de libertés restreintes. Au-delà de la question de savoir si le moment était le bon pour retirer la statue, les Estoniens n’ont pas à souffrir de continuer d’entretenir un monument et de le conserver bien en vue, si ce monument évoque une période sombre de leur histoire.

  6. Camarades du Québec said

    Ils pouvaient que retirer le « CCCP » et c’est tout.

  7. PiLuc said

    Quelle différence? La statue serait restée, et avec elle tout ce qu’elle contient de signification.

  8. RW - United against Right-wing said

    On ne retire pas un morceau de l’Histoire ainsi.

    C’est comme si nous détruisons, nous, toutes les Églises du Québec. Quoique… ça se fait déjà pour les remplacer par des condos…

  9. PiLuc said

    Cela n’a rien, strictement rien à voir avec une négation de l’histoire. Dans la mesure où la statue avait vocation d’évoquer un évènement glorieux, et que cet évènement justement n’avait rien de glorieux pour la plus grande partie de la population, il était seulement juste que la statue soit placée dans un endroit moins visible. S’abstenir de célébrer un épisode douloureux du passé, ce n’est pas pour autant l’oublier.

    Je vois mal l’intérêt de la comparaison avec les églises, puisque personne n’a proposé de les détruire jusqu’ici. D’autre part, le contexte historique et le contenu émotionnel ne sont pas du tout les mêmes.

  10. Adam smith said

    @ Piluc
    Je me demande comment le canada ou les usa aurait reagi si la belgique ou la france ou les philippines avait deboulonner les statues des soldats americain ou canadien morts pour les liberés sous pretexte que ca represente l’imperialisme ????? hummm je me demande !

  11. PiLuc said

    Sans doute pas en suscitant des émeutes ou en provoquant les attaques d’ambassades et de diplomates, d’une part, comme la Russie l’a fait au cours des derniers jours. Par une protestation officielle, sans doute, mais le point fondamental n’est pas là.

    En 1945, les soldats américains ont regagné leur pays dans leur immense majorité après la défaite de l’Allemagne; avec la fin de la guerre, en 1945, ils ont officiellement mis fin à leur politique coloniale dans les Philippines. Lorsqu’ils ont laissé sur place des bases militaires, c’était soit à la demande, soit avec l’assentiment des autorités locales, et sans jamais interférer ouvertement avec la politique du pays hôte. Le cas de l’Estonie, évidemment, est différent. Le pays a été occupé, ses élites poursuivies, et sa population condamnée à un régime qu’elle ne désirait pas.

    Le problème ne se pose pas dans des pays comme la France ou la Belgique, parce que ces pays n’ont pas eu à subir de répression. Le tribut payé par l’Estonie a été plus lourd, par conséquent les tensions y sont plus vives qu’ailleurs.

  12. Sylvain Guillemette PCQ said

    Bien que communiste, je ne défenderais justement pas un régime qui n’a pas été selon moi communiste, ça serait comme de dire que Kim jong il est communiste. L’URSS a commis de graves erreurs dans l’histoire, je le reconnais…

  13. RW - United against Right-wing said

    L’URSS ne s’est jamais affirmé communiste. Il se disait être en route vers, mais sans plus.

    Même le nom URSS ne possède pas le mot « communiste ».

  14. Sylvain Guillemette PCQ said

    Staline le tueur de masse n’avait pas une orteille communiste, alors au lieu de s’en approcher du communisme, ils s’en éloignaient. Dommage pour un peuple qui a cru et fait le pas, j’espère qu’ils pardonneront et recommenceront, c’est pas parti pour ça avec Poutine dans les pattes!

  15. Nelson said

    Quel texte? J’ai même pas écrit de texte??

  16. Nelson said

    Les Irakiens ont démolit la statue de Saddam. Cela est-il donc incorrect? Saddam fera toujours partie de l’histoire de l’Irak??

    Qui sait? Peut-être que l’occupation allemande en Estonie n’était pas aussi chaotique que l’occupation américaine en Irak? Y avait-il des guerres de religions en Estonie durant la deuxième guerre? Non, le régime soviétique a brimé les droits de toute l’Europe de l’Est, mais (attention sarcasme) il les a protégés contre l’enfer du capitalisme pendant plusieurs décennies.

    Les régimes que tu dis qu’ils ne sont pas communistes le sont, sauf qu’ils sont autoritaires. Je ne suis pas fort en histoire, mais les seuls régimes communistes dont j’ai eu vent sont ceux dont les dirigeant devaient être autoritaire envers leur peuple pour que le communisme reste.

    Cuba, URSS et le bloc de l’Est, Allemagne de l’est, Chine, Corée du Nord

    Y a-t-il ou y avait-il des élections à toutes les 4 à 8 ans durant leur période communiste?

  17. Camarades du Québec said

    En passant, ce ne sont pas des élections aux 4 ou 8 ans qui déterminent automatiquement si ton pays est démocratique. Le fait de laisser les gens pleinement s’exprimer et leur permettre d’être directement au pouvoir, voilà la véritable démocratie. Nous ne prônons pas les élections pour faire du changement, car il y en aura juste pas, malgré les bonnes intentions de Québec Solidaire et de Jack Layton. Nous encouragerions plutôt les élections de conseils de travailleurs (les soviets) dans les villes. L’orientation politique du soviet en question sera respecté (si il est communiste radical, social-démocrate ou même de droite), mais il doit s’attendre à confronter les autres dans des débats musclés ! Un soviet pourrait être un groupe de mécaniciens d’usines, un groupe de médecins… ça serait alors bien plus représentatif de la population quand on sait que la plupart de ceux qui se présentent, et qui sont élus en politique sont des avocats ou des notaires.

    Si on a jamais vu de démocratie en tant que tel dans les pays que vous disez « communiste », c’est qu’il s’agissait seulement de pays anciennement sous monarchie (Russie, Yougoslavie), sous dictature militaire (Chine) ou sous occupation impériale (Vietnam, Corée). Donc, il est normal que ces pays n’ait jamais eu d’expériences de démocratie et étant donné leur situation sociale et économique difficile, c’est normal que le terrain était pas prêt pour la démocratie. 

    Quand est-ce que Tito à dit que la Yougoslavie était officiellement communiste ? Il ne l’a dit que socialiste je crois. Même chose pour Enver Hoxha en Albanie…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :