Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Richard Martineau: la finesse de l’esprit humain !

Posted by Libertad ! sur 2 mai, 2007

Voici une de ses meilleures (dans le sens de pire) citations ever:

Quand les militants écolos se mettent à jouer les poètes et à me faire chier avec la beauté des arbres et des icebergs «qui versent des larmes sous une chaleur nouvelle», désolé, je n’ai qu’une envie : aller m’acheter un Hummer, le stationner devant le quartier général du Parti vert et laisser son moteur tourner toute la nuit.

– Richard Martineau

Encore un vieil autonomiste usé qui prend le Parti de la bourgeoisie quand c’est pour parler d’environnement. Comme d’habitude, c’est toujours la même maudite démagogie primaire qui pense que les mouvements écologistes ne sont que constitués que de « peace and love » ratés des années 70, de fumeux de pot marxiste-léninistes et de végétaliens qui pratiquent des religions Nouvel âge…

Martineau franchement, si c’est pour dire des conneries, ferme donc ta gueule !

==> Lire la suite

15 Réponses to “Richard Martineau: la finesse de l’esprit humain !”

  1. Nelson said

    Je la trouve drôle moi.

  2. Camarades du Québec said

    Non, pas moi, c’est du réactionnisme.

  3. Sylvain Guillemette PCQ said

    Martineau c’est un imbécile bien payé. Quand tu arroses les mauvaises herbes, y a toute sorte d’osti de bourgeons qui se mettent à pousser.
    Il peut ben avoir sa petite chronique dans le journal abrutissant qu’est le journal de Montréal. Ses articles pourraient commenter la nécrologie ou les annonces d’escortes, il y aurait autant de contenu. Ces poubelles parlantes se retrouvent comme toujours du même côté de la clôture, c’est à dire où on les blaire, dans l’univers de l’ignorance et de la peur, financées par la bourgeoisie parasitaire, pour vômir leur égoïsme fanatique dans des outils de propagande comme Bazzo et les Reporters sans frontière.

    Ces paresseux se permettent de commenter la gauche quand celle-ci défend en fait une cause juste et noble, non pas de l’égoïsme impérialiste comparable de plus à un suicide collectif en ce qui concerne l’avenir de nos ressources. Il ne mérite pas notre attention ce miniscule clône raté de Gilles Proulx.

  4. Louis said

    Martineau, c’est l’exemple de ce qui ne marche pas au Québec.

  5. Camarades du Québec said

    Et après, ses chroniques et celles des charlatants de l’institut économique de Montréal sont publiés dans le journal de Montréal, le journal qui se dit tellement « écologique »…

  6. Nelson said

    Bravo à Sylvain Guillemette.

    Voici les qualificatifs donnés à un journaliste qui n’a pas la même vision de choses que lui:

    Imbécile bien payé, poubelle parlante, bourgeois parasite, égoïste fanatique, paresseux, minuscule clône raté.

    J’aimerais bien voir ce qu’il aurait à dire à Jean Charest ou Stephen Harper s’il devait les affronter en débat parlementaire, à part des insultes.

  7. Sylvain Guillemette PCQ said

    J’aimerais s.t.p. la source de cette citation afin de la montrer publiquement et répétitive, afin que le peuple comprenne ce que pense Martineau et son « fanclub » de notre planète bleue dans l’Univers et le destin qu’ils projètent pour la vie sur la Terre.

  8. Sylvain Guillemette PCQ said

    En 2007, réfuter sans expertise l’avis d’experts dans un domaine X, c’est remettre en cause cette même expertise que détiennent des scientifiques, déjà muselés par les gouvernements ne voulant que plaire aux insvestisseurs. Comme Harper disait, Kyoto était trop contraignant pour les compagnies pétrolières qui rapportent une fortune, surtout à une minorité parasitaire, pendant que le peuple subit la pollution qu’il engendre lui-même malgré lui, tout en engraissant le cul flasque de son patron. C’est une drôle de postion et ton questionnement quant à ma réponse me surprend un peu. Le fait que quelqu’un dise en 2007 qu’il s’en calisse des autres autours de lui, me dérange quelque peu, si ça ne te dérange pas, je comprendrai que tu penses comme ça toi aussi.

  9. RW - United against Right-wing said

    Je viens d’ajouter la source.

  10. Sylvain Guillemette PCQ said

    Nelson a dit…Je la trouve drôle moi.

    Qu’est-ce que tu trouves de drôle aussi dans les réchauffements climatiques à part les commentaires bien payés d’un parfait ignorant du sujet, qui dit vouloir contribuer à détruire l’avenir de nos prochains?

    Martineau n’est pas un journaliste et son travail ne s’approche pas d’un kilomètre de ça. Qualifier ses articles de journalisme relève de la fiction, c’est du journalisme de Canal-D!
    C’est comme dire que John Baird est un spécialiste de l’environnement!

  11. MLM said

    En premier lieu, moi je trouve d’une certaine façon le début de sa critique intéressante. Pourquoi tout simplement que la plupart des groupes écologistes actuelle sont issue de la petit bourgeoisie qui se prette de bonne intention. Ainsi des groupes comme Greenpeace, la IFAW et le parti Vert sont des groupes autement réactionnaire à qui on ne peut faire confiance. Ainsi ce sont des groupes qui revendique un capitalisme vert plus acceptable pour l’environnement mais que ne réfléchisse souvent pas avant d’agir un bonne exemple de cela c’est le moratoire sur la chasse à phoques qui à causer une surpopulation de phoque qui actuellement cause plein de problème à l’écosytème.

    Alors en conclusion certe martineau est un imbécile mais je crois toute au temps que les groupes comme greenpeace devrait être considéré comme réactionnaire

  12. Sylvain Guillemette PCQ said

    dire que les groupes écologistes sont réactionnaires, je n’en dirais pas autant. Dire qu’ils se répètent depuis 20 ans, ça j’approuve.

    C’est que ce n’est pas un feu de broussaille dont on parle, on parle de la survie sur la planète, rien de moins. On sait que le CO2 a dépassé les 300ppm dans l’atmosphère, toutefois, ce CO2 n’est rien en comparaison avec le méthane, qui lui fait encore plus peur. GES 22 fois plus puissant que le CO2, ce dernier s’échappe du nord du Canada et de la Sibérie, et ce par milliards de tonnes.

    Les réactions des groupes environnementalistes, contrairement aux réactions de la bourgeoisie, sont fondées sur des études et non de la spéculation boursière. Quand on sait qu,il ne reste que 23% de la forêt vierge au Brésil, partie de l’Amazonie, et qu’ailleurs dans les autres pays entourant l’Amazonie, on calque cette situation, il y a fort lieu de s’inquiéter et non seulement de cesser de s’acheter des « hummers », mais de cesser d’utiliser la voiture à essence. Ce serait qu’une façon réaliste de réagir si l,on en comprenait les enjeux réels, malheureusement muselés et censurés par l’oligarchie minoritaire et parasitaire qu’est la bourgeoisie. Rappellez-vous les termes qu’employaient Harper le conquérant, « KYOTO est trop contraignant pour les entreprises qui doivent polluer pour faire du cash sur votre dos ». En passant, juste comme ça, KYOTO n’est qu’un soixantième de ce qui doit être fait pour peut-être, je dis bien peut-être mettre un terme au réchauffement, ce que plusieurs rejettent.

    Sincèrement, si on s’inquiète qu’une communauté scientifique fasse son boulot en nous avertissant des dangers pour notre survie, et que d’un autre côté, on parle d’instaurer le nucléaire à grande échelle comme énergie première à travers le monde et que ça n’inquiète personne…

    La science c’est la science et ça passe par des études avant de donner des constats, si ces derniers ne vous plaisent pas, faites comme vous faites déjà, changer de canal et suivez l’émission réalité de l’heure, ensuite pourquoi pas aller voter ADQ!

  13. MLM said

    D’accord premièrement les scientifiques qui font les recherches sont payé par des moyens financier que seul la bourgeoisie possède. Ainsi les groupes environnementaux en générale comme greenpeace et la IFAW sont des groupes financé par la bourgeoisie et la petite bourgeoisie. Il ne représente pas l’intérêt du prolétariat Il se base sur des constats scientifique peut-être mais il font des constats qui vont nécessairement servir les intérêts de ces groupes car il sont financé par ces groupes. Je ne n’y pas le changement climatique aucunement mais passer par les moyens que c’est groupe bourgeois utilise pour arriver à  » sauver la planète  » et bien c’est encourager directement l’exploitation et les inégalité qu8e le capitalisme engendre. Car le capitalisme même vert reste un système réactionnaire et les groupes qui le défende mérite le même sort que tous les autres organisations bourgeoises

  14. Nelson said

    Bon…

    Un environnementaliste n’est pas nécessairement communiste. Voilà pourquoi peut-être pourquoi certains d’entre eux peuvent prôner un « capitalisme vert ». Les environnementalistes ne sont pas tous des extrêmistes environnementalistes.

    Ai-je écrit quelque part que je n’appuyais pas le protocole de Kyoto? Je n’ai simplement pas spécifié jusqu’à quel point.

    Une raison pourquoi la classe moyenne de n’importe quelle société dotée de 3 classes sociales ou + ne vote pas communiste est peut-être parce que le communisme n’augmente pas le niveau de vie de cette classe moyenne?

    On vote en fonction du niveau de vie qu’un régime ou une option politique nous propose.

    Peut-être existe-t-il des environnementalistes centristes?

    Je suis de la classe moyenne.

    Je suis de centre.

    Je ne suis pas un capitaliste sauvage, comme j’ai dû le dire à un chum artiste barbu communiste (cliché?) pour qu’il ne me juge pas.

    Et à propos de Martineau, vous citez un exemple hors contexte. Peut-être le contenu entier de l’article vous a-t-il choqué, mais moi cette simple phrase me fait rire parce que je le vois simplement comme du sarcasme. Vous connaissez le sarcasme?

    Désolé si je ne débat de rien, mais il n’y a rien à débattre.

  15. MLM said

    Premièrement, je suis totalement d’accord avec le faite que fait que l’écologie peut être à de gauche ou de droite. C’est pour quoi une analyse sociale ne peut-être que basé sur la lutte envrionnementale.

    Deuxièmement, Dire que la classe moyenne existe se serait nier qu’est-ce qui définie une classe sociale soit le fait de contrôler ou non des moyens de production.

    Troisièmement, pourquoi les gens ne vote pas communiste au élection c’est peut-être aussi parce que des parti communistes qui utilise la voie électorale ne sont pas vraiment communiste et le système socialiste, phase transitoire entre le capitalisme et la société sans classe, devra s egagner par la force et par le prolétariat avant tout. Il normal que la petite bourgeoisie s’oppose d’une certaine façon au but du prolétariat car leur condition matériel les amène à s’allier à la bou8rgeoisie plutôt qu’au prolétariat.

    dsl pour le hors sujet

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :