Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 6 juin 2007

La Chine, communiste ?

Posted by Libertad ! sur 6 juin, 2007

Depuis quelques temps, nous avons commencé une réflexion sur pourquoi la Chine continue de se dire communiste, étant donné l’arrivée agressive du néo-libéralisme dans le pays ainsi que les inégalités grandissantes entre riches et pauvres. Des réactionnaires continue de nous dire que la Chine est « communiste », même si elle s’est vendue à leur système. Ils affirment quelle continue d’être « communiste », parce que selon eux, le communisme n’est que bafouement de la liberté de presse et des droits de l’homme. Ils se basent entre autre sur le site http://greatfirewallofchina.org/ pour savoir si leur site de droite est banni en Chine, nous avons fait le test, mais avec les sites de Partis Communistes d’ici et voici le résultat.

Voici tout premièrement une organisation qui se réclame surtout de la Révolution Chinoise, le Parti Communiste Révolutionnaire:

Et finalement, voici celui du PCQ, Parti Communiste du Québec:


Nous attendons vos commentaires !

==> À lire: Trois ans de prison pour avoir diffusé ce tract
==> Testez vos sites préférés!

Posted in Non classé | Tagué: , , , | Leave a Comment »

L’apartheid de la santé

Posted by L'Agitateur sur 6 juin, 2007

Nous avons trouvé un article fort intéressant traitant du système de santé « mixe » (ou à deux vitesse) au Québec. Voici l’article :

Les dommages collatéraux d’un système de santé mixte


Le budget libéral de Monique Jérôme-Forget annonce la mutilation prochaine de notre système de santé public par l’entremise du groupe de travail présidé par Claude Castonguay, défenseur reconnu d’une mixité public-privé. L’idée du privé en santé, martelée depuis maintenant plusieurs années, semble avoir fait son bout de chemin dans la population et chez la plupart de nos partis politiques. Pourtant, ce système bipolaire s’annonce dans les faits extrêmement nocif.

La valse-hésitation autour de l’adoption du budget Jérôme-Forget ne minimise aucunement le virage philosophique de nos classes dirigeantes ainsi que le soutien d’une part grandissante de la population à cette nouvelle direction. D’ailleurs, les critiques émises par les partis d’opposition sur le budget ne portaient pas sur l’apport du privé dans ce domaine. Mais alors que le leitmotiv de ce service essentiel a toujours été la gratuité et l’universalité de l’accès, voilà que le docteur Ronald Dutil, président de la FMOQ (Fédération des médecins omnipraticiens du Québec), déclare, en commentant la mise sur pied de la commission, que le « principe qui nous est cher » est « l’accès raisonnable garanti pour tous » (Le Devoir, 25 mai 2007). Revirement subtil mais peu banal, qui évoque bien le changement de cap. Cette intégration du privé se conçoit actuellement de différentes façons plus ou moins brutales, mais avec son pied dans le cadre de porte, le but visé à moyen terme est sans aucun doute l’implantation d’un système parallèle privé.

Ce système parallèle payant modifie le rapport « service – patient » en un rapport « marchandise – client », mais où la marchandise doit concurrencer avec un service gratuit à priori identique (soigner les maladies, les blessures). Pour attirer d’éventuels clients, le privé doit donc offrir une valeur ajoutée par rapport au public, justifiant le coût à défrayer. Celle-ci ne peut se limiter à une salle d’attente plus confortable et à des revues plus récentes, même si une petite partie de l’élite se contenterait de ce système exclusif qui marque la différence, étant inaccessible à la « plèbe ».

Non, pour séduire à plus grande échelle, il faut au privé une réelle valeur ajoutée, significative et convaincante. Celle-ci, dit-on souvent, serait la rapidité d’accès, permettant aux nantis de court-circuiter les longues listes d’attente du public. Du même souffle, les apôtres du privé en santé nous assurent que les listes d’attente du public seraient ainsi désengorgées, et les civières dans les corridors ne seraient plus qu’un mauvais souvenir. Un genre de bénéfice collatéral. Admettons que ce soit le cas – bien que le personnel qualifié disponible pour traiter les patients ne se multipliera pas par magie -, si les listes d’attente du public redeviennent raisonnables, qui voudra continuer à payer pour un service qu’il peut avoir gratuitement, rapidement, et dans le respect de son intimité – et qu’il finance de toute façon par ses impôts ? Il faudrait, pour éviter le retour du balancier, qu’un certain nombre de patients s’auto-pénalisent en demeurant clients du privé. Voilà qui serait étonnant, outre le groupuscule élitiste préalablement identifié, lorsqu’on sait que les classes moyennes et aisées montent aux barricades dès lors que le compte de taxe augmente de quelques dollars !

C’est dire qu’il doit y avoir une autre valeur ajoutée pour que le privé puisse continuer à attirer sa clientèle après l’atteinte (promise) de l’équilibre dans les listes d’attente et dans le rapport lits-patients. Puisqu’on exclut le confort superficiel et le délai de traitement (et des agréments de marketing du style voyage à Cuba à gagner après deux pontages), il reste la qualité du traitement, soit par des instruments plus récents, plus efficaces, et par le recrutement agressif du personnel plus qualifié. Sur ce dernier point, les partisans du système mixte nous assurent que le personnel ne serait pas soustrait totalement du système public, bien qu’on puisse en douter sur le long terme et conserver une certaine méfiance à cet égard, mais néanmoins, si le patient peut voir le même personnel gratuitement ou en payant, il ne reste à toute fin pratique que le matériel médical pour faire la différence. Or, pour que cette valeur ajoutée soit maintenue de façon permanente, le service public doit nécessairement rester une coche en dessous du privé.

Il semble évident que ce qui se discute et ce qui se construit, c’est l’introduction du système de classes capitaliste dans les services de santé. Une marchandise de meilleure qualité pour les clients qui peuvent se le payer, un service de moindre qualité pour les patients à faible revenu. On peut craindre, dans un système mixte souhaité par le gouvernement même, la déresponsabilisation de l’État, qui se traduirait en coupures dans le public, ne sentant plus le besoin, la pression populaire, de relever ou même de maintenir son système. Pour un parti qui souhaite l’apport du privé, faire tout en son possible pour maintenir le public au même niveau de qualité équivaut à tuer le privé, donc à se tirer dans le pied !

Si on récapitule, partant du fait que le système privé doit pouvoir justifier son coût, l’argument du délai d’attente – ses adeptes l’admettent indirectement – en est un temporaire. La qualité du traitement doit donc y être supérieure. Ce qui revient à avouer que le système public, dans ce contexte, est condamné à en être un de second ordre. Le pire, c’est que pendant que le gouvernement baisse les impôts et réfléchit à la manière d’intégrer le privé, il laisse dépérir le système public, attisant la grogne dans la population et la préparant ainsi à un accueil favorable au système mixte. Cet argent et cette réflexion devraient plutôt être mis en synergie pour rehausser ce système de santé universel et gratuit, service essentiel s’il en est un.

==> Source

Posted in Article | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

David, le gourou d’Antagoniste, censure encore une fois !

Posted by L'Agitateur sur 6 juin, 2007

Encore une fois, David, le gourou du site Antagoniste a censuré les commenaitres de Reactionism Watch pour les mêmes raisons que l’autre fois : dénonciation de l’apartheid israélien, du sionisme, des spéculations au sujet de Mahmoud Ahmadinejad, et la création illégale par l’ONU de l’État d’Israël.
Pour pouvez lire le soi-disant débat à l’adresse suivante : http://www.antagoniste.net/?p=1123#comment-14691

Suite au message de David en réponse au Reactionism Watch, vous verrez ceci en très très gros jaune pour montrer combien nous sommes des démons, haineux, racistes, antisémites et menteurs !

Le billet a été question des propos de Mahmoud Ahmadinejad, président de l’Iran, qui dit ceci :

« Le compte à rebours a commencé pour l’annihilation du régime sioniste aux mains des peuples libanais et palestinien »

Pour David, ce message d’Ahmadinejad est simple : c’est un antisémite qui veut l’extermination des juifs et du territoire israélien (comme si la Palestine [occupée] appartenait à Israël, pays pondu par l’ONU) tout en voulant l’arme nucléaire et dominer ainsi le monde. C’est la peur occidentale, faite par la campagne de terreur des États-Unis en collaboration avec le gouvernement sioniste israélien, qui en est la cause de ces croyances face à l’Iran, son histoire et sa politique.

Certes, nous pouvons lire un peu plus loin dans les commentaires quelques mensonges au sujet de la « gogauche » sur comment elle est pro-islamiste et qu’elle veut la suprémacie « terroriste ». Mais avant, voici le message qui a été effacé et censuré car « trop raciste et haineux ». Ce qui est en rouge, ce sont les citations tirés des mots de David, le gourou du blog. Bonne lecture :

C’est ce que je dis, antisioniste = antisémite.

Tu fais exprès.

C’est pas du tout la même chose. Être antisioniste, c’est être contre le sionisme, un mouvement qui prône le droit au peuple juif, dit élu de Dieu d’avoir sa propre nation en terre de Palestine (à cause de Jérusalem).

Être antisémite, c’est avoir une haine (ou être simplement contre) toute personne sémitique comme arabe, juif, éthiopiens… En suivant ta logique de plouc, un juif contre Israël se déteste lui-même, tout comme un arabe contre Israël.

T’as un sérieux problème de compréhension des mots.

Oui, c’est évident. Tu as beau essayer de noyer le poisson avec ta sémantique et ta masturbation intellectuelle, le fait demeure: vouloir détruire Israël c’est probablement l’acte d’antisémitisme le plus abjecte qu’il soit car il implique le meurtre de masse de millions de juifs.

Restons sur le point de vue historique avec preuves écrites et dites oralement.

Mahmoud Ahmadinejad dit être contre le régime sioniste, soit l’État Israëlien qui est occupé par les sionistes, et est en faveur à sa disparition. Il y a des sionistes travers le monde des sionistes, mais ils ont le pouvoir qu’en Israël actuellement. Cela n’a rien d’antisémitique. Déjà là, si tu veux parler de haine envers les juifs, on doit dire antijuif et non antisémite puisque les arabes entre dans ce même mot péjoratif et mal employé.

Je sais même pas d’où tu sors ce mensonge dégeulasse : « il implique le meurtre de masse de millions de juifs« . Penses-tu à une bombe sur Israël avec, comme morts, les eaux, les terres arabes et les peuples arabes et juifs ? Voyons donc. Utilise ta tête un peu au lieu de constemment utiliser ta langue. T’hallucines un acte démonique qu’Iran ne fera jamais, contrairement aux États-Unis qui l’ont déjà fait deux fois sur le Japon. Cesse de spéculer, tu fais peur aux ignorants lavés par nos médias américanisés. C’est l’affirmation la plus stupide que t’ai écris pour le moment.

Comment ça “si” !?!?!?!

L’holocaust a eu lieu ? D’accord ! Accusons les coupables. Ils ne sont pas palestiniens ? Alors pourquoi donner la Palestine aux sionistes ? Pourquoi ne pas avoir donné une portion de terre des pays coupables de l’holocaust ? Voilà à quoi Mahmoud fait allusion.

Pour le reste, Israël est un pays légitime, approuvé par l’ONU. Fin du débat, Israël existe, get over it !

Les arabes, alors très majoritaires en Palestine, même s’il y avait la présence juive, ont été ignorés. Malgré plusieurs votes de séparations (tous rejetés), le vote juif valait 10 votes arabes. L’ONU a crée Israël par droit de veto, point. Il l’a fait par pitié, en oubliant totalement le peuple palestinien.

Et non, pas get over it. Des millions de personnes s’opposent à l’apartheid sur la Palestine [occupée] par les sionistes israéliens (qui ne sont pas tous juifs soit dit en passant)

Merci à ton tour d’exposer le même racisme et antisémitisme écœurante. Si tu poursuis avec ton racisme, je n’hésiterai pas à te bannir. Je ne tolère pas les idées du KKK sur mon blogue.

C’est de la censure. Parler contre Israël, c’est interdit ; mais, parler contre la Palestine et tout peuple arabe, c’est encouragé ! Tellement que tu fais des tonnes de billets traitant des « terroristes » arabes en les crachant dessus parce que tu crois fermement que le MAL = arabe, BIEN = juif. Pourtant, ça n’a rien à avoir.

Je le répète : le sionisme n’est qu’une face cachée du nazisme. Plusieurs pratiques du sionisme ressemblent à celles du nazisme dont les attaques éclaires (Liban / Égypte / Syrie), la censure, violation des résolutions imposées, croyance d’une « race supérieure » (dans ce cas-ci, les juifs – chose que beaucoup de juifs s’opposent et dénoncent) et l’hostilité envers un peuple (dans ce cas-ci, les arabes) en les culpabilisant.

Dommage que tu hallucines des idées du KKK. Je ne fais que relater des faits et dénoncer l’injustice, mais tu y vois une haine.

Mammouth Ahmadinutjob veut détruire une démocratie responsable et respectable au nom de son fanatisme religieux.

Mahmoud Ahmadinejad est l’un des seuls très rare personne arabe avec un certain pouvoir qui protège l’existence de la Palestine [occupée] et affirme ouvertement son aide. Sa position va à contre-courant de celle de la très grande majorité des dirigeants occidentaux sionistes qui financent à tranches de plusieurs millions, voire millards en tout. Être pour les pratiques barbares du gouvernement israélien, c’est être un bon gars ; être contre ses pratiques, c’est être antisémite.

Et si tu penses qu’Israël est une véritable démocratie dite « reponsable » qui ne fait pas d’apartheid sur les arabes de Palestine et Israël au nom du fanatisme religieux, tu me fais rire.

Laisser ce malade mental avoir l’arme atomique relève de la négligence criminelle.

Mahmoud Ahmadinejad dit vouloir doter l’Iran d’une énergie nucléaire qui pourrait servir, par exemple, à l’électricité. Il n’a jamais dit vouloir la bombe nucléaire ; il a dit qu’il aura la capacité nécessaire pour la construire, mais jamais il n’a fait allusion à en construire une.

À l’heure actuelle, l’Occident possède plusieurs dizaines/centaines d’armes atomiques et nucléaires ; Israël en possède, tout comme l’Inde et le Pakistan. Ça, c’est pas grave. Par contre, si c’est l’Iran, c’est grave parce que l’Iran est contre Israël (quand on parle de pays, on parle des autorités et non des peuples).

Moi je dirais ceci : laisser David le malade mental avoir un blog rélève de la négligence criminelle et satanique. C’est pas mon problème si tu préfères croire que connaître, mais arrête de prétendre connaître.

Où est donc l’alliance ? Nous n’en voyons aucune. Où est la haine ? Aucune idée. Où est le racisme ? Nous ne savons pas. Devons-nous vous faire rappeler que celui qui a écrit ce commentaire est d’origine sémitique ? Tout ce que nous pouvons lire, ce sont des faits ; malheureusement, David n’aime pas ces faits et censure pour ne pas laisser la vérité passer. Après tout, parler contre le sionisme et le gouvernement israélien c’est être haineux, raciste et antisémite !
==> Le site de David
==> L’actualité en question
==> Sionisme ? Antisémitisme ?
==> Palestinians And Jews United

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , , , | 27 Comments »