Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 15 juin 2007

L’équité salariale : l’inégalité est toujours présente

Posted by L'Agitateur sur 15 juin, 2007

« Les maudites féministes, toujours à chialer pis à vouloir des meilleurs jobs que les hommes ! À c’t’heure, elles écrasent les hommes pis elles s’font mieux payer que nous autres câlisse ! »

Vous connaissez ce discours bidon plus haut ? Très répandu dans les ondes de radio réactionnaires, et toute autre sphère médiatique. Ces même personnes accusent la femme d’être, en partie ou en totalité, le maux de la société et la responsable de plusieurs conflits interpersonnels. Non pas la faute d’une personne ou d’une hiérarchie sociale, mais bien d’un sexe !

Voici que récemment, une étude de Statistique Canada (et non de la Banque Mondiale ou d’une compagnie privée X des États-Unis) démontre complètement l’inverse de ces affirmations antiégalitaires : l’écart des salaires entre les hommes et les femmes est toujours bien présente. Bien que le nombre de femmes décrochant un diplôme à l’université augmente, leur salaire reste toujours inférieur à celui des hommes.

Ainsi, le nombre de femmes âgées de 25 à 29 ans ayant fait des études universitaires est passé 21 % à 34 % de 1991 à 2001. Chez les hommes, la proportion est passée de 16 % à 21 % au cours de la même période. Malgré cette explosion des diplômées universitaires, les femmes de 25 à 29 ans gagnaient toujours, en 1991, 20 % de moins que les hommes du même âge. En 2001, l’écart s’est rétréci quelque peu, mais les femmes ont encore un salaire de 18 % moins élevé que les hommes.

Alors même dans notre province dit « socialiste » par les têtes vides de la droite, l’inégalité salariale existe ! Est-ce parce que le socialisme fait défaut ? C’est sûrement ça, ah oui ! Le problème vient très probablement de là. Après tout, la Gauche ne veut que répandre la misère également pour que personne ne puisse moins souffrir que d’autres !

Nous ne blaguons pas, c’est véritablement la pensée de la Droite à propos de la Gauche. Certes, l’écart salarial entre les sexes existe, tout comme entre les groupes ethniques et classes sociales. D’autres études l’ont déjà démontré, mais les médias n’en parlent pas. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une alliance fantasque de la gogaucho-islamo-fasciste, là oui ! Ça existe, on en parle et on le dénonce !

L’hégémonie ne passera pas.

==> Lire la suite

Posted in Article | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

David et ses commentaires intelligents

Posted by Libertad ! sur 15 juin, 2007

Voici une réponse de David à l’un de mes commentaires sur Gogauche watch, il nous montre comment il est intelligent et sait de quoi il parle ! On peut voir qu’il a aucun argument quand il est contrarié !

Québec Solidaire me fait vomir.

Une bande de trou de cul qui souhaite le retour des exécutions dans les stades de soccer, la fin de l’école pour les filles et l’interdiction d’écouter de la musiques.

Si Françoise David et Amir Kadir ne sont pas contents, qu’ils aillent joindre les talibans.

Moi je sais que nos boys se battent pour les afghans et que les afghans sont avec nos boys.

P.S.: faut pas se surprendre que les soviétiques aient foiré en Afghanistan. Les communistes ont toujours été trop idiot pour réussir quelques chose.

Ho, et le trafic d’opium il n’est pas fait par le gouvernement Karzai mais par les ordures de talibans qui s’en servent pour financer la création de leur république islamique.

==> Le billet en question

Posted in Article | 10 Comments »

Mort de Waldheim

Posted by Libertad ! sur 15 juin, 2007

Pris sur le site Contre-Information:


Kurt Waldheim, qui avait été membre de l’armée nazie, était devenu secrétaire général de l’ONU pendant neuf ans, de 1972 à 1981, en tant qu’homme de main des USA et du social-impérialisme russe, tous deux au courant de son passé nazi. Son mandat terminé, il devint président (de 1986 à 1992) de l’Autriche jamais dénazifiée et les USA se débarrassèrent de toute dépendance vis-à-vis de lui en ressortant son passé.

Derrière ce vénérable diplomate se cachait un ancien officier nazi. (Maxppp)Derrière ce vénérable diplomate se cachait un ancien officier nazi. (Maxppp)
Il est peu probable que l’Organisation des nations unies rende un hommage appuyé à celui qui fut son secrétaire général et donc son principal ambassadeur pendant neuf ans, de 1972 à 1981. La réputation de Kurt Waldheim avait en effet été irrémédiablement ternie quand son passé d’officier nazi, qu’il avait pris soin d’occulter de ses mémoires, avait ressurgi en 1986, après avoir été évoquée une première fois en 1982 par le New York Times. Il se présentait alors au suffrage de ses compatriotes pour devenir chef de l’Etat. Les Autrichiens n’allaient pas lui en tenir rigueur. Il était élu et allait occuper sa fonction jusqu’au terme de son mandat en 1992, avant de couler une paisible retraite.

Né en 1918, Waldheim avait dix-neuf ans lorsque l’Allemagne nazie annexa l’Autriche, en 1938. Comme beaucoup de jeunes gens de sa génération, il allait servir dans les rangs de l’armée du Troisième Reich. A l’heure de revenir sur cet épisode de sa vie, il affirmait dans ses mémoires que son engagement avait cessé en 1941 après une blessure sur le front russe. L’hebdomadaire autrichien Profil allait mettre en évidence ce mensonge en mars 1986 en affirmant au contraire que Waldheim avait entretenu des liens avec les SA nazis.

Accusé de crime de guerre par le Congrès juif mondial, pressé de démissionner par l’opposition socialiste, Kurt Waldheim s’arque boutait sur son poste tout en reconnaissant finalement avoir appartenu à une unité responsable d’atrocités en Yougoslavie en tant que traducteur. Si Waldheim n’a pas participé en personne aux exactions, ses dénégations sur son appartenance à cette unité et les crimes qu’elle avait commis avaient déclenché un tollé international et poussé notamment Washington à l’inscrire sur les personnes interdites d’entrée sur le sol américain. Devenu infréquentable, il n’aura, au cours de son mandat présidentiel, eu droit aux honneurs réservés aux chefs d’Etat qu’au Vatican…

Il dénonce le « génocide » des Hutus…

Après la Seconde guerre mondiale, la carrière diplomatique de Kurt Waldheim avait pourtant été remarquable. Dès 1945, il était en poste à Paris où il demeurait jusqu’en 1951 avant d’intégrer le ministère des Affaires étrangères autrichien jusqu’en 1955, année de sa première nomination à l’ONU. Entre 1956 et 1960, il était en effet nommé ambassadeur d’Autriche au Canada puis devenait Directeur général des affaires politiques de l’Autriche de 1962 à 1964. De retour à l’ONU entre 1964 et 1968, il revenait en Autriche pour être nommé ministre des Affaires étrangères, poste qu’il occupait de 1968 à 1970. En 1970, il réintégrait l’ONU, d’abord au sein de l’Agence internationale de l’énergie atomique puis comme représentant de l’Autriche jusqu’en 1972 alors qu’il avait été recalé en 1971 de la présidence de l’Autriche. Qu’à cela ne tienne, en 1972 il était élu Secrétaire général de l’ONU puis réélu en 1978.

Au cours de son passage à la tête de l’institution internationale, Waldheim se distingue notamment par ses interventions concernant le conflit israélo-palestinien. Ironie de l’histoire, il aura été un des premiers à dénoncer les massacres des Hutus au Burundi, parlant alors d’un génocide…

Le 29 mai dernier, Kurt Waldheim, qui refusait toujours d’évoquer son passé, avait été hospitalisé pour une infection dont il avait semblé se remettre. Il a succombé jeudi, à Vienne, à un infarctus, emportant avec lui ses secrets dont il reconnaissait, dans une autobiographie publiée en 1996, que la dissimulation avait été une erreur tout en réaffirmant être au-dessus de tout soupçon…

==> Source de l’article

Posted in Article | Tagué: , , | 2 Comments »

Gaza en feu, Washington soutient le Fatah

Posted by L'Agitateur sur 15 juin, 2007

Ça ne nous étonne même pas !
Depuis plusieurs semaines – en fait, ça dure depuis des années -, les tirs entre militants du Fatah et Hamas n’ont pas cessé de croître. Des morts partout, des destructions de bâtiments, des bureaux brûlés et démolis : mais où va Gaza ?

Suite à ces énormes affrontements, le président du Fatah a décidé de décréter l’État d’urgence et de dissoudre le gouvernement actuel au pouvoir : le Hamas. Bien que celui-ci ai été élu selon les exigeances électorales de la démocratie libérale, Mahmoud Abbas a tout fait pour destabiliser le nouveau gouvernement en place, avec l’aide financière des États-Unis (tiens, tiens) et le soutient de toute « démocratie« .

Peu après (ou avant, dur à dire) la décision du président, tout bascula : le Hamas, par les armes, a entrepris une longue bataille armée pour vaincre le Fatah et contrôler au grand complet la région de Gaza en s’attaquant aux quartiers généraux qui étaient dominés par le Fatah. Abbas a perdu tout le contrôle de Gaza et le Hamas domine maintenant sur tous les plans.

Quelle est la réaction théâtrale des États-Unis ? Non, ce n’est pas « Oh mon doux seigneur Jésus-Marie-Joseph ! », mais bien que c’était « évidemment une source de profonde inquiétude » concernant les échanges de tirs entre les deux partis palestiniens. Aussi, Washington supporte… non, attendez. C’est écris qu’il a apporté son « plein soutien » à Mahmoud Abbas. Voici une citation de Condoleezza Rice, celle qui tente de destabiliser le Moyen-Orient par la voie diplomatique :

« Le président Abbas a exercé son autorité légale en tant que président de l’Autorité palestinienne et représentant du peuple palestinien »

Hmm. Pourtant, le Hamas a été élu selon les normes occidentales bien surveillées par les États-Unis : il représente le peuple, et il est arrivé au pouvoir en toute légalité. Donc, si nous comprenons bien, le Hamas ne peut aller dans l’appareil de l’État car il possède l’étiquette de « terroriste » contraiement au Fatah qui n’est qu’une simple corruption légale que tout le monde oublie ! C’est bien ça ?

Nous vous laissons avec une autre citation de cette bouffone américaine et une image en bonus.

« Nous le soutenons pleinement dans les décisions qu’il a prises pour tenter de mettre un terme à cette crise au nom du peuple palestinien, afin de lui donner une chance de retrouver la paix et un avenir meilleur »

Ça fait le bonheur du gouvernement sioniste israélien et de l’administration Bush !

==> Lire la suite
==> Le Hamas prend le contrôle de Gaza

Posted in Non classé | Tagué: , , , , | 2 Comments »