Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

La GRC surveillait John Lennon en 1970

Posted by Libertad ! sur 22 juillet, 2007

Les années 70 furent très grandes pour le mouvement anti-guerre, avec ses dizaines de milliers de manifestants, qu’ils soient communistes, anarchistes ou tout simplement pour le mouvement « peace and love ». Nous avons encore en tête les célèbres images des rassemblements monstres de Washington mais il serait faux de dire que le mouvement était moins fort au Canada, lieu d’exile pour les intellectuelles américains et les jeunes hommes qui refusaient la conscription pour servir l’impérialisme en Asie du sud-est.

Le mouvement pour la paix était par contre très surveillé par les services de renseignements, comme la CIA, la GRC ou le FBI. Ils ont mis sous écoute des dizaines de milliers de militants, ils en ont harcelés plusieurs et on même planifier d’assassiner les têtes fortes et les dirigeants. À défaut de condamner les gens pour leur opinion, les policiers et les enquêteurs inventaient de fausses preuves pour des crimes qu’ils n’ont pas commis. Nous avons qu’à prendre l’exemple du camarade Elmer Geronimo ji-jaga, un haut placé du Black Panther Party.

De nombreuses vedettes dont Jane Fonda et Muhammad Ali ont usé de leur célébrité pour dénoncer la guerre au Vietnam et Bob Avakian, le fondateur du Revolutionnary Communist Party à fait ses débuts dans l’activisme lors de cette période.

Par contre, nous en avons oublié un, et il s’agit d’un ancien membre des Beatles, le légendaire John Lennon. Lui et sa femme Yoko Ono étaient connus pour leur fameux « bed in ». Nous savions déjà qu’il était très surveillé par la CIA, qui l’accusait d’être un danger potentiel pour l’Amérique. On avait entre autre reproché à sa chanson « Imagine » d’être d’influence communiste (mon dieu, avons-nous réellement écrit ce mot ?). Mais maintenant on sait qu’il était aussi surveillé par la GRC lorsqu’il voulait organiser un festival du type hippie à Toronto en invitant ses anciens collègues des Beatles et le mythique Elvis Presley. Malheureusement, l’évènement n’aura jamais eu lieu.

Des documents rayés de la liste des archives secrètes révèlent que des espions de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) surveillaient de près John Lennon alors qu’il projetait d’organiser un immense festival en faveur de la paix, près de Toronto, il y a 37 ans.

Tout comme la CIA il y a quelques semaines, la GRC – qui n’est pas blanche comme neige – devrait ressortir ses « bijoux de familles » et avouer une partie de sa vraie histoire aux gens qu’elle dit « vouloir protéger » (bien qu’ils servent avant tout les intérêts de la bourgeoisie canadienne et mondiale)

Les choses n’ont pas beaucoup changés en 2007, les activistes anti-guerres sont toujours surveillés par les autorités dans les deux pays qui se prétendent les plus « démocratiques au monde ».

L’Hégémonie ne passera pas !

==> Lire la suite

À lire: Mais que font les pacifistes américains ? Par Alexander Cockburn dans le Monde Diplomatique (Juillet 2007)

Publicités

Une Réponse to “La GRC surveillait John Lennon en 1970”

  1. Sylvain Guillemette PCQ said

    C’est clair, comme les communistes, les socialistes, les pacifistes, les écologistes, les féministe, les « black panthers » etc…

    Tout ce qui se trouve dans le chemin de la bourgeoisie et de ses plans peut faire partie de cette longue liste de l’AXE du MAL, ce que défend Durandal, David, Jacques Saint-Pierre, Dumussolini, Ben et GGW sans oublier leurs minoritaires disciples sectaires…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :