Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 31 juillet 2007

Tournée de l’administration Bush dans le monde arabe

Posted by L'Agitateur sur 31 juillet, 2007

Toujours sur la lancée anti-iranienne des anglo-saxons, les chefs de la diplomatie et de la défense des États-Unis ont entrepris un voyage dans le Proche-Orient, débutant avec l’Égypte, afin de contrer l’influence iranienne dans la région. Ce même geste cherche aussi à gagner la sympathie des pays arabes, dont leurs alliés.

La secrétaire d’État, Condoleeza Rice, a déclaré avant son départ que les contrats d’armements militaires de sommes assez volumineuses visaient à contrer les propagations idéologiques dites « négatives » de l’Iran, d’Al-Qaïda, du Hezbollah et de la Syrie dans la région. Elle a entre autre accusé l’Iran de nourrir le terrorisme au Liban, de financer le mouvement Hamas, de soutenir les milices chiites en Irak et de vouloir se doter d’armes nucléaires. Cette dernière est une traduction américaine des termes « énergie nucléaire« .

Cette influence iranienne n’est, bien sûr, que présente dans le monde de la Droite néoconservatrice, dans la peur sunnite anti-chiite et de la Gauche soucieuse. Par ces accusations directes comme celles-ci, on oublie l’omniprésence anglo-saxone et occidentale à travers le globe durant plus d’un millénaire d’histoire. Que ce soit au niveau politique, social, militaire, économique : l’omniprésence y était.

Concernant l’aide iranienne auprès du Hamas et du Hezbollah, ainsi que des milices chiites en Irak, cela peut s’avérer vrai, mais les confirmations manquent contrairement aux accusations sans preuves. Le plus ironie dans cela, est le fait que les États-Unis aient déjà financé des groupes nationalistes réactionnaires, et souvent anticommunistes, dans le but de renverser l’État et d’en prendre contrôle pour ensuite servir les intérêts capitalistes. Nous pouvons nous souvenir des contras au Nicaragua ; des moudjahidins en Afghanistan ; des mercenaires à Cuba et au Tibet ; ainsi que les baasistes en Irak.

Il faut dire que les accusations sans fondements fleurissent mieux que les preuves mises sous silence…

Certes, Condoleeza Rice a aussi affirmé ceci à l’aéroport de Shannon, en Irlande :

« Il n’y a aucun doute : l’Iran constitue le défi le plus important lancé aux intérêts américains dans la région et au projet de Proche-Orient que nous voulons »

Il faut dire que leurs discours changent vite de cibles. Rappelons-nous, au début, des propos semblables à celui dit par Rice, mais en rapport avec l’URSS social-impérialiste. Souvenez-nous des « défis » des baltes, des basques, de l’Europe de l’Est, de l’Amérique latine et encore.

Aujourd’hui, c’est le monde arabe, dont la principale cible est l’Iran – qui n’est soit dit en passant pas arabe. De ce fait, Téhéran – capitale d’Iran – accuse l’administration Bush de vouloir semer la division et la peur au sein même de la région par leurs armements. La secrétaire d’État réplique à cette accusion que « s’il y a déstabilisation de la région, il faut l’attribuer au régime iranien. » Comme quoi, dans toute cette affaire, le bouc-émissaire c’est l’Iran.

Certes, cette tournée n’a qu’un objectif : promouvoir l’idéologique anglo-saxone à travers le monde arabe qui, parmis les civils, beaucoup de résistances culturelles s’y font. Elle sert sans aucune doute à la préservation de la présence militaire dans les pays arabes dit « alliés », ainsi qu’en Afghanistan et Irak, afin de mieux concentrer les futures attaques contre l’Iran – ainsi que la Syrie -, les seuls territoires de la région n’ayant aucune présence militaire américaine.

L’Irak et l’Afghanistan n’étaient que des boucliers dans les mains de l’Iran ; aujourd’hui, ils sont dans les mains américano-sionistes (car oui, Israël joue un grand rôle dans cette affaire).

==> Lire la suite
==> L’Iran et la Syrie critiquent les contrats d’armements

Publicités

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 33 Comments »

Le dépotoir de l’électronique

Posted by Libertad ! sur 31 juillet, 2007

Lorsqu’on voit la Chine dans les médias, il est généralement question de la fabuleuse croissance économique du pays, des prochains jeux olympiques mais on parle aussi, moins souvent, des questions environnementales dans l’empire du milieu ainsi que des droits de l’homme.

Dans ce reportage de Radio-Canada, on nous montre avec force qu’encore une fois, le capitalisme davidien cause des torts irréparables aux individus et à l’environnement, car selon cette logique néo-libérale, le profit est plus important que l’homme.

On nous montre une ville chinoise qui sert littéralement de dépotoir pour les ordinateurs et les autres équipements informatiques des pays occidentaux. C’est bien beau de parler de «recyclage» mais encore faut-il que cela se fasse en respectant la nature et les gens qui y travaillent. Ces ouvriers, dont des enfants, doivent travailler dans des conditions qui mettent leur vie en danger pour moins de 2$ par jour. Ils respirent des vapeurs de plomb, du mercure ainsi que d’autres métaux lourds.

Bien que ce soit «interdit» sur papier de venir porter ses vidanges en Chine, le libre-échange fait son oeuvre en passant outre les conventions internationales et les lois d’un pays pour permettre cette injustice. La corruption étant également un énorme problème dans l’appareil d’état chinois.

La chose la plus choquante est que le gouvernement qui garde son emprise sur ce pays, le «Parti communiste chinois» ose encore se dire «socialiste». Qu’est qu’il y a de «socialiste» dans l’exploitation et la pollution ? Bref, bon visionnement. Nous pourrons poursuivre le débat dans la section commentaire.

==> Le reportage

Posted in Article | Tagué: , , , , , | 13 Comments »