Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Un pont s’écroule à Minneapolis, mais qu’est que dit la droite québécoise ?

Posted by Libertad ! sur 3 août, 2007

Quarante-huit heures après l’effondrement d’un pont autoroutier à Minneapolis, le choc faisait place aux interrogations, et parfois à la colère, après la mort d’au moins cinq personnes, alors que se poursuivaient les recherches de disparus.

Un an après le viaduc de la Concorde, il est parfaitement justifié de se poser des questions et d’avoir des inquiétudes sur la qualité de nos infrastructures au Québec et aux… États-Unis. La cause de l’écroulement de ce pont est pas encore claire, mais plusieurs pensent qu’il s’agit de la mauvaise qualité de l’infrastructure, qui date des années 60, même époque de construction du viaduc de la Concorde. Pour la Droite québécoise, la mauvaise qualité de ce viaduc de Laval est dû à un soi-disant « modèle québécois », terme inventé par eux pour discréditer la sociale-démocratie de l’époque.

Pour faire plaisir aux droitistes !

Ils pensent qu’en privatisant de nombreuses ressources gouvernementales, qu’en faisant affaire avec le privé, qu’on va évoluer et avoir enfin de la qualité. Mais dans le cas actuel aux États-Unis, est-ce que ce n’est pas le privé qui s’occupe de la construction et de l’entretient des routes ? Conclusion, les thèses de tout les davidiens du Québec sur le privé et le « modèle québécois » tombent en poussière. Il ne reste qu’à la balayer !

==> La nouvelle sur Cyberpresse

Publicités

56 Réponses to “Un pont s’écroule à Minneapolis, mais qu’est que dit la droite québécoise ?”

  1. L'ingénieur said

    Un pont s’éffondre ailleur (qui soit dit en passant acceillait une quantité de trafic infiniement plus grande que le viaduc et donc la structure est bcp plus complexe) alors le modèle Québecois est sauvé, belle logique. Ici c’est bon car ailleur c’est probablement pire, belle mentalité ! Au lieu de chialer contre ce qui se passe ailleur en se trouvant bon parce qu’on trouve 1 ou 2 exemple d’erreur (quand on peut en trouver par centaine au QC) faudrais p-ê se regarder nous même et trouver des solutions intelligente a nos problèmes. Tu nous parle d’un échec sois-disant a cause de la droite mais sans nous parler des centaines d’échecs du systèmes gauchiste ou toute forme de performance est réprimée et la minorité écrase la majorité. (Le Quebec qui soi dit en passant accumule tout les pires problèmes soi : Taux de suicide, taux de natalité, infrastructure en ruine, finance public mal gérée qui conduiront aux désastre, vieillissement, économie stagnate.)

    en tk je perds mon temps je suis sûr que sa débloquera aucun relai dans ton schéma de pensé mais je m’essaye.

    A=

  2. Sylvain Guillemette PCQ said

    Je ne prends la défense de personne et je parle n titre personnel, mais ce que tu nommes comme problèmes au Québec, ne résulte en rien la faute d’un système de gauche, la gauche n’a jamais été au pouvoir au Québec.

    Si pour toi (L’ingénieur) la gauche est un mélange du PQ avec des solutions dumonistes, j’imagine que tu compares Q-S à Kim-Jong-Il?

  3. Camarade Tova said

    Ce billet ne voulait dire qu’une chose ; l’argumentation contre un soi-disant « modèle québécois » ne tiens plus puisque la même situation se passe aux États-Unis, royaume du capitalisme tant adoré par les néolibéraux.

    Accuser la Gauche d’être responsable de l’éffondrement du viaduc de la Concorde c’est acceptable, et même encouragé ; accuser la Droite d’être responsable de l’éffondrement du point à Minneapolis est impensable !

    Alors pourquoi est-ce que la Droite québécoise s’est entêté à pointer du doigt la Gauche pour le viaduc ? C’est pas une affaire d’idéologie politique ces infrastructures, et c’est drôle que tu qualifies le « modèle québécois » de Gauche, alors qu’on en parle jamais ici ! VOUS êtes les seuls à en parler depuis les alentours de la sortie d’Illusion Tranquille !

  4. Bobjack said

    bah allez voir les infrastructures routières au USA on en reparlera. La droite ? Je dis pas que c’est parfait loin de là, mais elle encourage la responsabilité individuelle et la performance contrairement à la gauche. Le modèle gauchiste est un model utopique irréaliste, une intervention trop grande de l’État implique automatiquement un nivellement vers le bas de la richesse pour la redistribution (pour des services de qualité plutot …). C’est avec la richesse que l’on crée la richesse, en enlevant aux gens le contrôle de leur argent tu bloque l’économie en partant.

    Ensuite, pour la performance des services, quand le gouvernement osera t-il intervenir contre des gens ultra-syndiqué qui travail au public ? C’est un suicide électoral assuré. On encourage d’avantage l’égalité que la performance, on fait même de la discriminitation « positive » pour engager des gens par forcément compétents sous couvert d’égalité.

    Au nom de l’égalité, notre système gauchiste crée des programmes sociaux dont il n’a absolument pas les moyens d’entretenirs. La santé fonctionne pas ? On ajoute l’assurance médicament, sa marche pas ? on ajoute les garderies (un beau système qui encourage encore la déresponsabilisation en faisant élever ses enfants en troupeaux par l’État sous couvert d’égalité des femmes au lieu de laisser les gens décider par eux-même de travailler moins pour l’élever eux-même en leur en laissant les moyens.

    Alors le rapport avec le viaduc ? C’est simple, on ne crée pas de richesse et on dépense sans arrêt on a plus les moyens d’entretenir les infra-structures. Le viaduc était mal construit ? Est-ce que c’était la faute du modèle gauchiste ? p-ê pas, mais le fait que personne soi intervenu parce que notre ministère a pas les moyens d’entretenir les routes et qu’ils est bourré d’incompétent dans lequel on ne fera jamais le ménage de peur de s’attirer les foudres des gauchistes qui jetteront la faute sur la droite sans raison apparente et de ne pas être réélue (c’est la fonction première du gouvernement ne l’oubliez pas).

    La gauche jamais au pouvoir ? Essayez de parler de droite au QC sans être pendue publiquement pour voir. D’ailleur il n’y a aucun parti de droite au QC (et venez pas me dire que ADQ est un parti de droite ! il est même comparé a LePen alors que 99% des gens ne le connaisse que par propagande française anti-droite).

    Moins le gouvernement contrôle moins il peut faire de connerie, spécialement pour se donner bonne figure.

    PS :

    Taux de suicide (chez les mâles en grande partie) : Système ultra-féministe, regardez les lois pour voir concernant les plaintes et les termes de divorces, regardez le système d’éducation ou les professeurs masculins disparaîsse de peur d’être faussement accusé d’acte sexuelle, ou les garçons sont castrés, des règlements les interdisant d’être ce qu’ils sont et doivent réprimés tout ce qui fait d’eux des mâles.

    Taux de natalité ? 50% qui va à l’impôt pour faire fonctionner le système et sachant que tu n’aura pas les moyensn de l’élever toi-même sans avoir 2 salaires et quand tu sais que ta femme peut te laver en divorcant sa donne envie de se reproduire.

    Infrastructure en ruine : J’en ait deja parlé

    Vieillissement, résulte du problème de reproduction et de l’impossibilité d’immigré au Québec avec plein d’ordre professionnel qui ne reconnaitront pas ton diplôme (85% qui s’en vont après quelques années).

    L’économie stagnante j’en ait parlé.

    Bon il manque surement des éléments pas évident de tout résumer dans une seule lettre mais bon.

  5. Bobjack said

    A oui pardon l’ingénieur c’est moi, j’ai changé de nom l’ancien était un inside gag (ce compte servait a un projet a l’origine)

  6. Camarade Hugo said

    « Au nom de l’égalité, notre système gauchiste crée des programmes sociaux dont il n’a absolument pas les moyens d’entretenirs. La santé fonctionne pas ? On ajoute l’assurance médicament, sa marche pas ? »

    Le problème dans la santé mon cher ingénieur, ce n’est pas le fait que c’est un service social, donc accessible à tous, mais plutôt parce qu’il est gérer par la droite de façon bureaucratique et qui coupe dans le gras. Il y a un manque flagrant de personnel hospitalier, mais le gouvernement coupe dans l’aide financière aux études, augmente les frais de scolarité et coupe des places dans les programmes de médecine.

    Dans un système de gauche (je pense ici à l’exemple de Cuba), l’éducation est gratuite pour tous et les soins de santé aussi. Les Cubains ont de très bons médecins qualifiés qui ont eu leur cour payé par l’État…

    « C’est simple, on ne crée pas de richesse et on dépense sans arrêt on a plus les moyens d’entretenir les infra-structures. Le viaduc était mal construit ? Est-ce que c’était la faute du modèle gauchiste ? p-ê pas, mais le fait que personne soi intervenu parce que notre ministère a pas les moyens d’entretenir les routes et qu’ils est bourré d’incompétent dans lequel on ne fera jamais le ménage de peur de s’attirer les foudres des gauchistes qui jetteront la faute sur la droite sans raison apparente et de ne pas être réélue (c’est la fonction première du gouvernement ne l’oubliez pas). »

    Le problème dans ça c’est que pour sauver de l’argent le ministère des transports a l’habitude de payer moins et d’avoir des « solutions » rapides, mais qui ne sont pas adaptées aux conditions climatiques québécoises.

    Et pour tes supposés incompétents, il ne font que leur travail. On leur demande de dessiner un pont (par exemple) de telle façon et il n’ont pas leur mot à dire. C’est une hierarchie à l’intérieur de la bureaucratie…

    « La gauche jamais au pouvoir ? Essayez de parler de droite au QC sans être pendue publiquement pour voir. D’ailleur il n’y a aucun parti de droite au QC (et venez pas me dire que ADQ est un parti de droite ! il est même comparé a LePen alors que 99% des gens ne le connaisse que par propagande française anti-droite). »

    Là tu me fais mourrir de rire! Va donc étudier un peu! Tu ne dois pas comprendre le concept de gauche-droite pour dire ça… Le Parti Libéral est de centre-centre-droit alors que l’ADQ est plus à droite que le PLQ… Donc TOI viens pas me dire que l’ADQ n’est pas un parti de droite…

    « Moins le gouvernement contrôle moins il peut faire de connerie, spécialement pour se donner bonne figure. »

    Tu ne comprends donc rien. Tu donne raison ici à la gauche. Les gauchistes se battent pour que le pouvoir appartienne au peuple plutôt qu’à l’élite. Si tu veux que le gouvernement contrôle moins, il faut que le pouvoir repose sur le peuple…

    « Taux de natalité ? 50% qui va à l’impôt pour faire fonctionner le système et sachant que tu n’aura pas les moyensn de l’élever toi-même sans avoir 2 salaires et quand tu sais que ta femme peut te laver en divorcant sa donne envie de se reproduire. »

    Tu es en train de dire qu’un couple n’est pas capable d’avoir ne serait-ce qu’un seul enfant… Pourquoi certaines familles peuvent avoir jusqu’à trois enfants sans avoir de problèmes financiers et sans avoir des tops salaires ? Je parles ici par situation personnelle… donc je connais de quoi je parles.

    Mes conclusions sur ton cas sont que tu dois retourner en classe pour apprendre les concepts de base de la politique.

  7. Bobjack said

    «  »Le problème dans la santé mon cher ingénieur, ce n’est pas le fait que c’est un service social, donc accessible à tous, mais plutôt parce qu’il est gérer par la droite de façon bureaucratique et qui coupe dans le gras. Il y a un manque flagrant de personnel hospitalier, mais le gouvernement coupe dans l’aide financière aux études, augmente les frais de scolarité et coupe des places dans les programmes de médecine. » »

    Géré par la droite de façon bureaucratique ? La bureaucratie appartient donc à la droite ? Les hôpitaux privés réussisent à s’administrer correctement je te rappelerai. Le collège des médecins, cette clique qui entretient la rareté et empêche les immigrants de pratiquer, le gouvernement osera t-il s’y attaquer un jour ? Permet moi d’en douter. Les frais de scolarité, la gratuité scolaire … c’est pas gratuit quelqu’un doit payer pour au bout du compte, sa n’empêchera pas ceux qui veulent d’aller étudier, dans le pire des cas sa va virer ceux qui glande pendant 6 ans sans avoir le moindre avancement.

    «  »Le problème dans ça c’est que pour sauver de l’argent le ministère des transports a l’habitude de payer moins et d’avoir des « solutions » rapides, mais qui ne sont pas adaptées aux conditions climatiques québécoises.

    Et pour tes supposés incompétents, il ne font que leur travail. On leur demande de dessiner un pont (par exemple) de telle façon et il n’ont pas leur mot à dire. C’est une hierarchie à l’intérieur de la bureaucratie… » »

    Quand on bâti une autoroute au USA ils ont des garantis pour l’asphalte, elle va fonctionner pendant 20 ans et non pas pour 3 ou 4 ans comme c’est le cas ici. Quand on fait affaire avec quelqu’un on doit s’assurer qu’on le fait correctement. Pour ce faire il faut des gens compétents, or c’est connu nos fonctionnaires ultra-syndiqués (je dis pas qu’ils sont tous pourrit en passant) qui sont payés pour faire semblant et ne font pas ce pourquoi nous les avons engagés sans aucun risque d’être foutu a la porte et ou les meilleurs sont égale aux mauvais comme sa pourrait fonctionner ? (Ici c’est plutôt une question de valeur pour le côté gauchiste)

    «  »Là tu me fais mourrir de rire! Va donc étudier un peu! Tu ne dois pas comprendre le concept de gauche-droite pour dire ça… Le Parti Libéral est de centre-centre-droit alors que l’ADQ est plus à droite que le PLQ… Donc TOI viens pas me dire que l’ADQ n’est pas un parti de droite… » »

    Ce sont nos actions qui témoignent de ce que nous sommes, pas ce qu’on voudrait être. Des partis vraiment de droite il y en a aucun au QC, compare avec les vrais partis de droite comme on peut en trouver au USA (ouais je les cîtes souvent j’avoue). Des partis avec une langue de bois quand vient le temps de parler de droite (Dumont l’est un peu moins je te l’accorde mais c’est pas encore un parti de droite) et qui créée et entretiennent des programmes maternant c’est de la droite ça 😀

    «  »Tu es en train de dire qu’un couple n’est pas capable d’avoir ne serait-ce qu’un seul enfant… Pourquoi certaines familles peuvent avoir jusqu’à trois enfants sans avoir de problèmes financiers et sans avoir des tops salaires ? Je parles ici par situation personnelle… donc je connais de quoi je parles. » »

    Tu en connais des millions qui ont plusieurs enfants sans avoir 2 chèques ou qui n’ont pas un niveau de vie bien en dessous de la moyenne ? Il y a un certain temps c’était possible mais les choses changent. Certains quittent le QC pour ça.

    «  »Mes conclusions sur ton cas sont que tu dois retourner en classe pour apprendre les concepts de base de la politique. » »

    Hum quelle douce poésie 😀

  8. Jimmy St-Gelais said

    Toujours blâmer le modèle québécois. Nous faisons toujours tout de travers, nous ne sommes pas bons, les américains sont bien meilleurs eux, car eux autres, ils l’ont l’affaire!

    Encore des réflexes de colonisés propagés par la droite qui rêve à un Québec américain.

  9. Anonymous said

    « Géré par la droite de façon bureaucratique ? La bureaucratie appartient donc à la droite ? Les hôpitaux privés réussisent à s’administrer correctement je te rappelerai. Le collège des médecins, cette clique qui entretient la rareté et empêche les immigrants de pratiquer, le gouvernement osera t-il s’y attaquer un jour ? Permet moi d’en douter. Les frais de scolarité, la gratuité scolaire … c’est pas gratuit quelqu’un doit payer pour au bout du compte, sa n’empêchera pas ceux qui veulent d’aller étudier, dans le pire des cas sa va virer ceux qui glande pendant 6 ans sans avoir le moindre avancement. »

    Mais voyons donc! C’est pas que les hôpitaux sont mal gérés! Le problème, c’est que les hôpitaux publics manquent d’argent (à cause des politiques de droite que tu défends qui amènent à couper dans les services sociaux).
    Ce qu’il se passe, c’est qu’on est à l’ère du néolibéralisme crasse. Des lobbys font pression pour que le système de santé soit privé (ça amènerait tellement de gros bidous). Pour justifier l’amènement du privé, le gouvernement coupe sur une base volontaire (et non de façon obligée, comme une fatalité, comme on nous le chante tout le temps). Après ça, les médias capitalistes (appartenant généralement à des compagnies qui pourraient bien avoir des actions dans une compagnie d’assurances-santé privées) font de la démagogie et disent: «regardez! les hôpitaux en bordel, temps d’attente extrêmement longs, etc! Solution: privatisation».

    Bref, un hôpital public est pas moins bien géré qu’un hôpital privé. Au Québec, l’hôpital public a juste moins d’argent, pigé? Ils pourraient en avoir plus, si le gouvernement n’avait pas ce penchant d’accorder des crédits/exemptions d’impôts faramineux aux entreprises.

    Pour prouver qu’il y a des lobbys qui poussent le gouvernement à privatiser:
    M. Castonguay (j’ai bêtement un blanc de mémoire, pour son prénom), «le père» de l,assurance-santé, remet cette dernière en question. Ce même monsieur, après avoir été ministre, s’est recyclé avec succès en 70 dans les compagnies d’assurances. Mystérieux!

    « Taux de natalité ? 50% qui va à l’impôt pour faire fonctionner le système et sachant que tu n’aura pas les moyensn de l’élever toi-même sans avoir 2 salaires et quand tu sais que ta femme peut te laver en divorcant sa donne envie de se reproduire. »

    Oui, mais t’as la garderie pour plus tard, des congés de maternité/paternité (d’accord, le dernier étant un cadeau de notre parti de droite, le PLQ), l’école moins cher, le système de santé où tu sais que ça te coûtera pas 10 000$ accoucher, où tu pourras y envoyer ton flo gratisse s’il est malade, des syndicats (des cleans, pas des vendus aux patrons) qui t’aident à prendre des congés de maternité, qui t’assurent une stabilité d’emploi au cas où tu as un (des) flo (s) à nourrir… Ça aide pas, tu penses?

    Tsé que t’as peut-être oublié de sonder la question culturelle! Aux États-Unis (exemple), l’avortement est un crime absolument dégueulasse (de plus, les hôpitaux sont privés), alors de nombreuses personnes (évangélistes protestantEs ou pauvres, soit au moins 10%* facile de la population états-unienne).
    Ici, c’est accepté et au public.
    Je n’ai nommé que cet exemple.

    *Aux É-U, 10% de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

    Le taux de suicide… C’est regrettable, mais pense que la Chine (ultracapitaliste) et le Japon nous dépassent.

    Une chose, les droitistes: Arrêtez d’accuser les méchantes féministes du taux de suicide, tabarnak!

    Vieillissement: Arrêtez de capoter avec ça! Les vieux et les vieilles vont s’en aller à la retraite avec des fonds de pension! Ils et elles vont continuer à payer des impôts, à faire rouler l’économie en dépensant et en achetant! «oui, mais le système de santé va coûter plus cher»
    Pour l’instant, on absorbe très bien les coûts. Le pourcentage du PIB accordé à la santé est moindre qu’ailleurs (on le sait, après tout, parce que le privé coûte très cher). Ce qui coûte cher, ce sont les médicaments, parfois à prix déréglementés!

    Finances publiques mal gérées: Là-dessus, je te donne partiellement raison! C’est vrai que ça pourrait être mieux géré, en étant plus progressif, notamment! Je veux dire: la fiscalité avantageuse pour les riches entreprises et particulierEs, les paradis fiscaux dans lesquels on n’intervient pas, les abris fiscaux, les crédits d’impôts, amen! Voilà des sources d’argent!
    Beuh non! C’est ben mieux d’aller prendre ça dans les poches des étudiants et des étudiantes qui parviennent déjà pas à joindre les deux bouts! On coupe dans l’assurance-chômage, dans le système de santé, dans le système d’éducation… eh oui! les finances publiques sont mal gérées! Une dette? Oui!

    Mais un chiffre aussi gros que 122 milliards ne veut rien dire en soit. JE dis rien de plus pour l’instant. Je chercherai les infos plus tard.

    Bref… il faut pas croire les médias de droite! Leurs intérêts? Le bidou, le cash, l’argent! Pas le peuple, calvaisse!

    Louis-Philippe Auger

  10. Anonymous said

    « alors de nombreuses personnes (évangélistes protestantEs ou pauvres, soit au moins 10%* facile de la population états-unienne). »

    Désolé, j’ai oublié d’ajouter à la fin: «ne pourront ou n’iront pas se faire avorter».

    Louis-Philippe

  11. Arik said

    Il est faux de dire qu’aux Etats-Unis la construction des ponts est entièrement privée.

    Comme le mentionne Wikipedia, la construction des ponts se fait à partir de normes établies par le gouvernement fédéral et les gouvernements des états:
    http://en.wikipedia.org/wiki/I-35W_Mississippi_River_Bridge
    The bridge was designed to 1961 American Association of State Highway and Transportation Officials (AASHTO) Standard Specifications

    http://en.wikipedia.org/wiki/American_Association_of_State_Highway_and_Transportation_Officials
    The voting membership of AASHTO consists of the Department of Transportation of each State in the United States, as well as that of Puerto Rico and the District of Columbia. The United States Department of Transportation, some U.S. cities, counties and toll-road operators, most Canadian provinces as well as the Hong Kong Highways Department and the Turkish Ministry of Public Works and Settlement have non-voting associate memberships.

  12. Arik said

    Je ne prends la défense de personne et je parle n titre personnel, mais ce que tu nommes comme problèmes au Québec, ne résulte en rien la faute d’un système de gauche, la gauche n’a jamais été au pouvoir au Québec.

    Ta « vraie » gauche a été au pouvoir en Russie et elle a construit Tchernobyl et bien d’autres infrastructures qui ont rencontré des problèmes très graves enterrés par la propagande.

  13. Camarade Tova said

    Ta « vraie » gauche a été au pouvoir en Russie et elle a construit Tchernobyl et bien d’autres infrastructures qui ont rencontré des problèmes très graves enterrés par la propagande.
    C’est une expérience qui a transformé la région du Moyen Âge en pays industrialisé en moins de 60 ans.

  14. Arik said

    C’est une expérience qui a transformé la région du Moyen Âge en pays industrialisé en moins de 60 ans.
    Une nouvelle preuve de plus que communisme et mensonge sont intrinsèquement liés tovaritch. La Russie n’était pas un pays sous-développé avant le communisme par contre les communistes les ont ramené aux âges sombres de la barbarie médiévale. De plus, si la Russie s’est développée pendant le communisme, elle se serait nettement plus développée avec une démocratie libérale.

    Une des raisons qui a poussé Gorbatchev à faire la perestroïka est qu’il a appris que depuis les années 60, l’URSS avait une croissance négative ou nulle.

    On peut prendre d’autres exemples de l’échec communiste: avant la deuxième guerre mondiale, la Tchécoslovaquie était un pays qui avait le même niveau de développement économique que la France, l’Angleterre ou l’Allemagne. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Pareil pour l’écart entre l’Allemagne de l’ouest de celle de l’est.

  15. Camarade Tova said

    Donc, si je comprends bien, c’est la faute du communisme, alors que ce dernier n’a jamais vu le jour ?

    Davidien pur et dur.

  16. Anonymous said

    Cher Arik c’est toi qui fait de la désinformation. L’industrialisation de la Russie a eu lieu après la Révolution d’Octobre sous le règne de Staline avec des méthodes particulièrement rudes mais qui ont quand même largement développé et modernisé le pays.

    Depuis la restauration du capitalisme au début des années 90 l’espérance de vie a chuté, la production industrielle également et les acquis sociaux qui avaient survécu au stalinisme ont été détruit. Aujourd’hui il y a une petite élite extrêmement riche et la masse de la population qui vit en bonne partie dans la pauvreté sous le joug d’un capitalisme sauvage particulièrement barbare et cruel.

    Alex

  17. Arik said

    Cher Arik c’est toi qui fait de la désinformation. L’industrialisation de la Russie a eu lieu après la Révolution d’Octobre sous le règne de Staline avec des méthodes particulièrement rudes mais qui ont quand même largement développé et modernisé le pays.
    Où sont les sources de cette affabulation?
    D’autre part, si le communisme était si efficace que ça, pourquoi est-ce que les communistes n’ont pas dépassés les capitalistes?

  18. Arik said

    Donc, si je comprends bien, c’est la faute du communisme, alors que ce dernier n’a jamais vu le jour ?
    Toujours les mêmes mensonges grotesques pour légitimer le communisme: tout ce qu’on a fait jusqu’à présent a échoué mais comme on ne veut pas le dire, on prétend que le vrai communisme n’a jamais existé.

    Pathétique

  19. Camarade Tova said

    Toujours les mêmes mensonges grotesques pour légitimer le communisme: tout ce qu’on a fait jusqu’à présent a échoué mais comme on ne veut pas le dire, on prétend que le vrai communisme n’a jamais existé.

    Dis moi, Arik le démagogue menteur, qu’est-ce que le communisme ? Comment parvenir à atteindre le communisme ?

  20. Arik said

    Dis moi, Arik le démagogue menteur, qu’est-ce que le communisme ?
    Le seul menteur c’est toi. Le seul démagogue c’est aussi toi qui prétend mensongèrement pouvoir résoudre TOUS les problèmes de l’humanité avec ton idéologie criminelle, paranoïaque et fausse.

    comment parvenir à atteindre le communisme ?
    Simple: il faut exterminer tous ceux qui ne veulent pas du communisme, intimider les autres, instaurer ton système utopique et criminel et une fois qu’il échoue, tuer tous ceux qui osent prétendre que ça ne marche pas. Il faut aussi réécrire en permanence la réalité pour prétendre que l’échec n’est pas un échec.

    C’est exactement ce qu’a fait Staline et c’est exactement ce que font les islamistes.

  21. Anonymous said

    Et toi Arik quelles sont les sources de ton affabulation et de ta désinformation?

    Si le capitalisme était si bon que ça pourquoi a t-il produit une si grande catastrophe sociale en ex-URSS et en Europe de l’Est au point que bien des gens sont nostalgiques de l’ancien régime?

    La restauration du capitalisme dans les pays de l’Est a permis à l’Église Catholique de revenir en force en Pologne et de faire régresser la condition féminine sur tous les plans. Les intégristes cathos qui gouvernent ce pays sont des fous furieux qui persécutent durement les homosexuels.

    Et en Russie l’élite au pouvoir est particulièrement corrompue et s’enrichit sur le dos des travailleurs.

    Alex

  22. Camarade Tova said

    Merci d’avoir confirmé mes pensées Arik : tu ments, et tu utilises la démagogie afin d’attirer la sympathie d’autrui à ton égard. Une bonne technique quasi-machiavélienne.

    Tu ne connais pas le communisme, et c’est malheureux.

  23. Camarade Antho said

    Arik invente des niaiseries, comme par exemple il dit que le nombre de morts du communisme monte a 170 millions lorsque l’autre jour, les pires réactionnaires disaient 100 millions ou 85 millions. Pour ceux qui doutent de ces affirmations grotesques, aller voir ces billets:

    http://reactionismwatch.blogspot.com/2007/07/staline-de-plus-en-plus-populaire-en.html

    http://reactionismwatch.blogspot.com/2007/06/en-dfense-du-maosme.html

    Et maintenant Arik, qu’est que tu va faire ? Multiplier ton 170 par 3 et dire que c’est le nombre définitif de victimes du communisme ? Je te parie que d’ici 10 ans, nous allons nous rendre à 500 millions pour les morts du communisme…

  24. Camarade Hugo said

    « comment parvenir à atteindre le communisme ?
    Simple: il faut exterminer tous ceux qui ne veulent pas du communisme, intimider les autres, instaurer ton système utopique et criminel et une fois qu’il échoue, tuer tous ceux qui osent prétendre que ça ne marche pas. Il faut aussi réécrire en permanence la réalité pour prétendre que l’échec n’est pas un échec.
    « 

    Bravo! On vois que TOI tu connais ça… Laisse-moi le plaisir de t’instruire un peu et t’apprendre qu’il existe la gauche autoritaire et la gauche libertaire. Cependant, aux yeux des droitistes, il n’y a seulement la gauche autoritaire stalinienne qui existe.

    Par contre, ils oublient les acquis sociaux que la gauche libertaire a permis: syndicalisation, égalité des sexes et des nationalités et autres. Cependant, ces principes ne sont même pas reconnus partout. Je pense ici aux États-Unis où la brutalité policière est beaucoup plus élevé sur des gens de couleur que sur des « blancs ».

    Le déclin de l’empire soviétique a été causé par les politiques autoritaires de Staline qui voulait à tout prix le pouvoir. Mais on entend jamais (ou presque) parler des actions de Lénine et Trotsky, ces gauchistes plutôt libertaire qui sont ignorés des médias et de la droite davidienne.

    Pour revenir à la question sur la façon d’atteindre le communisme, je vais t’apprendre (encore!) que certains communistes sont des électoralistes et prennent le pouvoir DÉMOCRATIQUEMENT en étant élu par le peuple. L’Amérique du Sud et le Vénézuela sont de bons exemples. Chavez a été élu plus d’une fois et des ONG internationaux ont surveillés les élections puisque la droite mondiale laissait flotter qu’il y avait trucage… ce qui a d’ailleurs été infirmé! (Au grand désarroi de M. Bush et de la CIA)

    Alors, la prochaine fois que tu voudras critiquer le communisme, commence par savoir ce qu’est la gauche!

  25. Arik said

    Si le capitalisme était si bon que ça pourquoi a t-il produit une si grande catastrophe sociale en ex-URSS et en Europe de l’Est au point que bien des gens sont nostalgiques de l’ancien régime?
    Quelles sont les sources de cet attrait pour le communisme? L’effondrement de l’économie russe est la conséquence du communisme.
    Quelles sont les preuves que le communisme ait jamais apporté un quelconque progrès social.

    Et en Russie l’élite au pouvoir est particulièrement corrompue et s’enrichit sur le dos des travailleurs.
    L’élite russe est composée de la nomenklatura communiste.

  26. Arik said

    Par contre, ils oublient les acquis sociaux que la gauche libertaire a permis: syndicalisation, égalité des sexes et des nationalités et autres.
    Les syndicats existaient avant le communisme et les suffragettes anglaises qui sont les pionnières de l’égalité des sexes n’étaient pas communistes. Ceci étant, même si c’était vrai, ca ne vaut pas 150 millions de morts.

    Le déclin de l’empire soviétique a été causé par les politiques autoritaires de Staline qui voulait à tout prix le pouvoir.
    Faux, l’empire soviétique est mort car l’économie communiste ne marche pas. Une fois que le communisme a ruiné un pays, il a besoin d’aller chercher des richesses ailleurs, d’où l’impérialisme communiste.

    Mais on entend jamais (ou presque) parler des actions de Lénine et Trotsky, ces gauchistes plutôt libertaire qui sont ignorés des médias et de la droite davidienne.
    Trotsky et Lénine n’étaient pas des libertaires mais des criminels violents qui ont créé le goulag et ont utilisé des armes chimiques contre leurs opposants.

    Pour revenir à la question sur la façon d’atteindre le communisme, je vais t’apprendre (encore!) que certains communistes sont des électoralistes et prennent le pouvoir DÉMOCRATIQUEMENT en étant élu par le peuple. L’Amérique du Sud et le Vénézuela sont de bons exemples.
    Et une fois au pouvoir, ils liquident les opposants c’est ce qu’a fait Chavez en fermant la télévision d’opposition. Le communisme, le nazisme et l’islamisme aiment les élections tant qu’ils ont une chance de les gagner. Quand ils sont au pouvoir, ils abolissent les élections.

  27. Camarade Antho said

    Arik, qu’est que le communisme ? Je te pose une question très claire, répond.

  28. redvladimir said

    Proche de chez nous il y a l’échangeur Turco. Les membres du conseil (de quoi du genre) du sud-ouest de Montréal on mit un projet en place et ce projet a été approuvé par le maire de Montréal. En se moment il y a des maison qui y sont situé extrêmement proche, cela veut dire que leur qualité de vie est extrêmement médiocre. Le projet consiste de mettre l’échangeur sur terre et non dans les aires. Les gens, les maisons vont être déplacé pour que le projet puisse fonctionner. Il y a même des établissements de la ville de Montréal qui vont être déménagé. Les établissements où il y a des camions de la ville et où travaillent des cols blancs et bleus.

    C’est vraiment dangereux en se moment il y a plein de paches de réparation et on voit des fissures et du métal rouillé.

    redvladimir

  29. Anonymous said

    En ce moment la catastrophe économique et sociale en Russie est causée par la restauration du capitalisme et ses effets dévastateurs.

    L’élite russe n’est pas composée que d’anciens bureaucrates du PCUS. Il y a une nouvelle bourgeoisie qui s’est crée depuis le début des années 90 avec notamment des émigrés russes qui sont revenus dans leur pays d’origine.

    Bien entendu Arik n’avance aucune preuve pour appuyer ses dires, c’est trop forçant. Le fardeau de la preuve repose sur toi, car c’est toi qui a commencé à balancer tes affirmations plus que douteuses.

    Le capitalisme n’a apporté que la misère, la pauvreté et la corruption galopantes dans les pays de l’Est. Dans l’ancienne Allemagne de l’Est la nostalgie de l’ancien régime est de plus en plus forte, malgré tous ces aspects dictatoriaux et répressifs. Les gens de l’Est se sentent floués par la réunification de l’Allemagne.

    Quant à l’opposition vénézuélienne elle est toujours bien vivante malgré le non-renouvellement du permis de diffusion de RCTV.

    Alex

  30. Anonymous said

    Concernant la nostalgie pour le régime soviétique même les médias bourgeois en parle de plus en plus. Les manifs avec des portraits de Lénine et même de Staline sont fréquentes. Ce qui ne veut pas dire que les gens soient nostalgiques de la répression, qui en passant est toujours présente dans ces pays, mais ils regrettent les acquis sociaux qu’ils ont perdu.

    Quant au pillage les grandes puissances occidentales le pratiquent allègrement dans les pays du Tiers-Monde et s’enrichissent sur le dos de ces derniers.

    Alex

  31. Arik said

    Arik, qu’est que le communisme ? Je te pose une question très claire, répond.
    C’est une imposture idéologique qui prétend avoir toutes les solutions à tous les problèmes de l’humanité.

  32. Arik said

    En ce moment la catastrophe économique et sociale en Russie est causée par la restauration du capitalisme et ses effets dévastateurs.
    C’est faux, la Russie paye le prix de la ruine économique créée par le communisme.

    Il est aussi vrai, qu’elle paye le prix de son incapacité à développer une économie capitaliste efficace mais la raison en est principalement que les élites russes ont l’esprit communiste.

  33. Camarade Antho said

    Arik, ça ne répond pas à ma question, je veux une définition du communisme, pas des reproches.

  34. Camarade Antho said

    Sti que tu connais rien au communisme.

  35. Arik said

    Arik, ça ne répond pas à ma question, je veux une définition du communisme, pas des reproches.
    La définition du communisme que j’ai donné est parfaitement factuelle.

  36. Camarade Antho said

    Dis-moi quel est le but du communisme ? Qu’est que le communisme vise ? Explique moi qu’est que le marxisme.

  37. Sylvain Guillemette PCQ said

    BobJack, tu y connais pas grand chose au communisme et on le comprend en te lisant. D’abord, notre système n’a jamais vu le jour. Ensuite, chaque fois qu’il est près de naître, le mouvement est massacré par les médias d’une part (Nos pays moins entraints à employer la violence), et par la violence d’une autre part. La propagande, les coups bas et toutes les actions commises par la droite pour simplement empêcher à la gauche de prouver que ça fonctionne son inombrables. Dans certains pays comme le Vénézuéla, complote et fait des coups d’états. elle ments délibérément aux médias internationaux (RCTV, dictature etc..), bref, je veux plus les compter, elles m’écoeurent!
    La richesse dont tu parles remplie les poches des mêmes depuis tout le temps, une minorité et des aspirants aliénés. La gauche québécoise n’a jamais existé au Québec alors inutile de me pointer qui que ce soit. Ton économie ne fonctionne de toute façon pas et elle favorise la minorité parasitaire bourgeoise au dépend des masses du monde entier. Partout où le capitalisme règne, le fossé se creuse du côté de la pauvreté et c’est une réalité. Nies-là, je saurai que tu es adéquiste…

    « Ensuite, pour la performance des services, quand le gouvernement osera t-il intervenir contre des gens ultra-syndiqué qui travail au public ? C’est un suicide électoral assuré. On encourage d’avantage l’égalité que la performance, on fait même de la discriminitation « positive » pour engager des gens par forcément compétents sous couvert d’égalité. »

    -Ce discours est une farce! tu ments et ça n’a pas à représenter quelque mouvement de gauche au monde, « pure » machination de ta part! Il y a un tas de capitalistes pourris dans leur travail et ça n’a pas de rapport me diras-tu?

    « Au nom de l’égalité, notre système gauchiste crée des programmes sociaux dont il n’a absolument pas les moyens d’entretenirs. La santé fonctionne pas ? On ajoute l’assurance médicament, sa marche pas ? on ajoute les garderies (un beau système qui encourage encore la déresponsabilisation en faisant élever ses enfants en troupeaux par l’État sous couvert d’égalité des femmes au lieu de laisser les gens décider par eux-même de travailler moins pour l’élever eux-même en leur en laissant les moyens. »

    -Encore ici, tu ments… Je t’explique:
    Dans un système réellement de gauche, il y a nationalisation entre autre des ressources. Bien que je sois contre la consommation excessive, donc autant contre l’exploitation des ressources naturelles abusives, la nationalisation de ces ressources remplie les caisses à rabbord. Depuis la nationalisation des ressources vénézuéliennes, le système de santé universel à la « Cuba » prend place, l’éducation de même, et ils ont des dentistes et j’en passe… Tu ne parles pas d’un système de gauche au Québec, ça n’a jamais existé et même Cuba, selon bien des communistes, n’est le modèle parfait, mais les résultats sont tout de même surprenants. À Cuba, 60.4 médecins pour 10 000 habitants, au Canada? entre 16 et 17 pour 10 000 habitants. Les files d’attente sont inexistantes, tu peux être certain qu’il n’est pas question d,implanter des saloperies de cliniques privées là-bas! Cuba a envoyé 17 000 médecins au Vénézuéla, sans en manquer. Ton économie ne peut même pas se le payer! Les médecins cubains le font pour un bout de sandwich, et oui! Des clônes de mère Théresa! Peux-tu en dire autant? La longévité cubaine, bien que cuba soit un pays du tiers monde attaqué d’un embargo mi-centenaire, est toute près de celle des canadiens, ouf! Pis oui, l’ADQ c’est de droite! C’est totalitaire, c’est sectaire, c’est pas encore fasciste, mais laissons-lui le temps. C’est un ramassis d’incompétents justement! Une campagne identique à celle de 2003, des appuis racistes, sexistes, homophobes, (Fillionistes), bref, un ramassis de vidanges fausses et répétées depuis longtemps. Parti sans vison réaliste, bourré de craque-pots endoctrinés dans un idéal du méritant… Qu’il y en aie pas un qui dise que l’ADQ c’est pas à droite…enlèves tes oeillets!

    Bobjack a dit… »Géré par la droite de façon bureaucratique ? La bureaucratie appartient donc à la droite ? Les hôpitaux privés réussisent à s’administrer correctement je te rappelerai. Le collège des médecins, cette clique qui entretient la rareté et empêche les immigrants de pratiquer, le gouvernement osera t-il s’y attaquer un jour ? Permet moi d’en douter. Les frais de scolarité, la gratuité scolaire … c’est pas gratuit quelqu’un doit payer pour au bout du compte, sa n’empêchera pas ceux qui veulent d’aller étudier, dans le pire des cas sa va virer ceux qui glande pendant 6 ans sans avoir le moindre avancement. »

    -Les hôpitaux privés ne sont pas accessibles à tous je te rappellerai. Ta vision des études est aussi étroite que ta vision de l’ADQ. Et en passant, oui, la gauche veut se débarasser de l’état, alors tu es peut-être sans le savoir un méchant « go-gauche ». Alors toute la bureaucratie dont tu parles, n’a effectivement rien de gauche et nous la dénonçons justement, car elle est de droite tout en prouvant que les « état communistes », n’étaient en fait toout simplement pas la représentation du communisme. Staline est un tueur de masse, rien de plus…

    « Quand on bâti une autoroute au USA ils ont des garantis pour l’asphalte, elle va fonctionner pendant 20 ans et non pas pour 3 ou 4 ans comme c’est le cas ici. Quand on fait affaire avec quelqu’un on doit s’assurer qu’on le fait correctement. Pour ce faire il faut des gens compétents, or c’est connu nos fonctionnaires ultra-syndiqués (je dis pas qu’ils sont tous pourrit en passant) qui sont payés pour faire semblant et ne font pas ce pourquoi nous les avons engagés sans aucun risque d’être foutu a la porte et ou les meilleurs sont égale aux mauvais comme sa pourrait fonctionner ? (Ici c’est plutôt une question de valeur pour le côté gauchiste) »

    -Tu persistes, mais je répète, la gauche n’a jamais pris le pouvoir au Québec, comme le dit un camarade, retournes aux études ou lis les principes du communisme selon Marx et Engels, c’est rapide comme lecture pour toi.

    Encore faudrait-il que tu saches qu’il y a différents types d’asphalte et que le Québec ayant les mêmes climats que l’Ontario, ne mets tout simplement pas l’argent nécessaire et promise sur cette cause. À chacun ses priorités! Aux États-Unis, ils ont de la belle asphalte, wow! Le système de santé à Cuba est gratuit, wow wow!

    « Oui, mais t’as la garderie pour plus tard, des congés de maternité/paternité (d’accord, le dernier étant un cadeau de notre parti de droite, le PLQ), »

    -Oui, mais camarade, on appelle ça « patcher » le Titanic!

    « Une chose, les droitistes: Arrêtez d’accuser les méchantes féministes du taux de suicide, tabarnak! »

    -Commentaire aussi sexistes que lors des campagnes électorales adéquistes, vive la droite!

    « Ce qui coûte cher, ce sont les médicaments, parfois à prix déréglementés! »

    -Ce pourquoi Québec-Solidaire a allongé l’idée de pharma-Québec qui en nouvelle-Zélande a fait baisser les médicaments d’environ 70%…

    Et pour les fonds mal gérés, je suis aussi d’accord et c’est la droite qui gère depuis le début.

    Merci Louis-Philippe Auger pour tes brillants commentaires.

     » Arik a dit…

    Je ne prends la défense de personne et je parle n titre personnel, mais ce que tu nommes comme problèmes au Québec, ne résulte en rien la faute d’un système de gauche, la gauche n’a jamais été au pouvoir au Québec.

    Ta « vraie » gauche a été au pouvoir en Russie et elle a construit Tchernobyl et bien d’autres infrastructures qui ont rencontré des problèmes très graves enterrés par la propagande. « 

    -Justement non. La gauche dont toi tu parles n’a rien du communisme et du socialisme si ce n’est le drapeau rouge qu’elle avait. Un autre bon pour le cours 101 du communisme…

    arik, que connais-tu du communisme? Que connais-tu du socialisme? Même Cuba n’est pas le modèle que je prône, c’est complètement déconnecté comme raisonnement ce que tu dis arik.
    Staline a défait les conseils (soviets) et s’est assis sur le pouvoir. Kim Jong Il succède à son père, on appelle ça une monarchie par chez nous. Pis Mao n’acceptait pas les critiques et imposait un totalitarisme. Il aimait le questionnement quand il était favorable. Alors tous les exemples suivants n’ont rien de la gauche, ce sont des imposteurs ou des tentatives ratées. Techrnobyl fût construite par un gouvernement russe soit-sidant communiste n’appliquant pourtant pas l’idéologie et Three Miles Islands fût construite par un gouvernement dans un système bourgeois comme le réacteur brisé du Japon. Ton argument ne tient pas, merci. Démagogie, tu connais?

    « Une nouvelle preuve de plus que communisme et mensonge sont intrinsèquement liés tovaritch. La Russie n’était pas un pays sous-développé avant le communisme par contre les communistes les ont ramené aux âges sombres de la barbarie médiévale. De plus, si la Russie s’est développée pendant le communisme, elle se serait nettement plus développée avec une démocratie libérale. »

    -C’est justement un fait, la Russie vivait pratiquement au moyen âge avant les soit-disants communistes! Tu ments sans relâche… Les russes suposément communistes ont envoyé un homme dans l’espace avant et Mir fût la première station spatiale et a passé plus de 10 ans dans l’espace…encore des contradictions. Les américians sont aujourd’hui ruinés et leurs avancées dépendant des guerres à l’étranger visant à préserver les droits sur les ressources étrangères pillées à l’aide d’outils très utiles comme le FMI et a banque mondiale. On appelle ça l’impérialisme.

    « Une des raisons qui a poussé Gorbatchev à faire la perestroïka est qu’il a appris que depuis les années 60, l’URSS avait une croissance négative ou nulle. »

    -En rien, l’U.R.S.S. n’était communiste sauf pour les drapeaux. C’était aussi communiste que l’ADQ est pas de droite!

    « On peut prendre d’autres exemples de l’échec communiste: avant la deuxième guerre mondiale, la Tchécoslovaquie était un pays qui avait le même niveau de développement économique que la France, l’Angleterre ou l’Allemagne. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Pareil pour l’écart entre l’Allemagne de l’ouest de celle de l’est. »

    -Tu te répètes et…
    Le gouvernement tchec et ses membres manifestent aujourd’hui avec des chandails « Tuons un communiste »

     » Arik a dit…

    Cher Arik c’est toi qui fait de la désinformation. L’industrialisation de la Russie a eu lieu après la Révolution d’Octobre sous le règne de Staline avec des méthodes particulièrement rudes mais qui ont quand même largement développé et modernisé le pays.
    Où sont les sources de cette affabulation?
    D’autre part, si le communisme était si efficace que ça, pourquoi est-ce que les communistes n’ont pas dépassés les capitalistes? « 

    -Dans ton absurdité, tu te dépasses chaque fois. Premièrement, un seul système peut survivre. Le socialisme ou le communisme en un seul pays, c’est du rêve! Comme le capitalisme ne fonctionnerait pas qu’aux États-Unis. Il est vrai que tu ments, tu désinformes en citant cet « état » comme un système communiste, c’est pourtant faux. Et parlant de ton capitalisme, il n’est pas vrai qu’il a gagné, il n’a jamais fait ses preuves. Les inégalités sont multiples et nombreuses, les crimes y sont répandus, les réalisme est totalement absent. Vous êtes totalitaires, vous faites comme si le capitalisme avait réussi hors c’est tout faux. La planète vous rejette à coups de « smog », l’eau manquera, les ressources sont pillées, le réchauffement est bel et bien réel et vous en êtes soit-disant responsables! Le système capitaliste ferme les yeux tant que le profit coule! Votre système nord-américain nécessiterait à l’échelle mondiale, s’il était établi justement, 7 planètes Terre alors oui, laisses moi me permettre de te dire déconnecté de la réalité. Le Vénézuéla, malgré sa pauvreté (Caracas possède le plus grand bidon-ville du monde) et dans un identique exemple, en nécessiterait 3. Un peu moins effrayant, mais tout de même iréaliste.

    « Toujours les mêmes mensonges grotesques pour légitimer le communisme: tout ce qu’on a fait jusqu’à présent a échoué mais comme on ne veut pas le dire, on prétend que le vrai communisme n’a jamais existé.

    Pathétique »

    -Absolument pas, comment prétendre être curé et violer des enfants? Comment prétendre être policier et voleur? Comme prétendre être pompier et pyromane? Tu es encore dans le champs et ton ignorance de l’idéologie transparraît à travers tes écrits. tu dis toujours les mêmes mensonges? D’accord, mais démontres-le nous maintenant petit menteur… Prouves tes dires et prouves surtout que ces pays que tu nommes étaient communistes. Leurs simples avoeux n’en fait pas d’eux.

     » Arik a dit…

    Dis moi, Arik le démagogue menteur, qu’est-ce que le communisme ?
    Le seul menteur c’est toi. Le seul démagogue c’est aussi toi qui prétend mensongèrement pouvoir résoudre TOUS les problèmes de l’humanité avec ton idéologie criminelle, paranoïaque et fausse. « 

    -Je ne suis même pas ton attaque, elle n’a aucun sens. Il t’a posé une question claire, réponds-y. Criminelle? Alors le capitalisme n’a rien de criminel, c’est ce que tu prétends? Paranoïaque? Kissinger a avoué 66 tentatives d’assassiner Castro, ils essaient aussi avec Chavez (lui a en plus été choisi par le peuple démocratiquement!). Fausses? Prouves-le!

    « comment parvenir à atteindre le communisme ?
    Simple: il faut exterminer tous ceux qui ne veulent pas du communisme, intimider les autres, instaurer ton système utopique et criminel et une fois qu’il échoue, tuer tous ceux qui osent prétendre que ça ne marche pas. Il faut aussi réécrire en permanence la réalité pour prétendre que l’échec n’est pas un échec. »

    On dirait justement un manifeste stalinien! C’est ça la gauche pour toi? Pourtant, ta droite en fait plus partout dans le monde. Uribe en Colombie a donné l’ordre à plus de 350 massacres de méchants villageois de gauche, femmes et enfants… Au Vénézuéla? Coup d’état, magouilles persistantes et toujours en vigueur de la part de l’oligarchie appuyée de Washington. Oaxaca, encore des morts… Les « contras », tu connais? Pinochet te dit quelque chose? Tu en sais un peu sur le programme de Carlos Menem en Argentine? Tu connais quoi de Batista avant Castro? Les viets qui meurent encore de l’agent orange? Et j’en passe…

    « C’est exactement ce qu’a fait Staline et c’est exactement ce que font les islamistes. »

    -T’es un raciste, t’es mûr pour l’ADQ!

    « L’effondrement de l’économie russe est la conséquence du communisme.
    Quelles sont les preuves que le communisme ait jamais apporté un quelconque progrès social.

    Et en Russie l’élite au pouvoir est particulièrement corrompue et s’enrichit sur le dos des travailleurs.
    L’élite russe est composée de la nomenklatura communiste. »

    -Mensonges par-dessus mensonges…tu n’y connais rien et c’est flagrant.

    « Faux, l’empire soviétique est mort car l’économie communiste ne marche pas. Une fois que le communisme a ruiné un pays, il a besoin d’aller chercher des richesses ailleurs, d’où l’impérialisme communiste. »

    -Faux, le communisme n’a pas besoin des ressources étrangères pour lui même, le profit n’est pas recherché ce qui prouve encore que le communisme n’a pas existé sous l’U.R.S.S.. L’état n’a jamais été aboli, contradiction.

    Parcontre, ton exemple représente très bien ce que les États-Unis et leurs alliées pathétiques font. Le capitalisme crée ceci et l’U.R.S.S. pratiquait bien plus un capitalisme d’état que le 1/6 du communisme prôné par l’idéologie. Tu te dénonces seul. Merci!

    « Trotsky et Lénine n’étaient pas des libertaires mais des criminels violents qui ont créé le goulag et ont utilisé des armes chimiques contre leurs opposants. »

    -Les capitalistes utilisent constamment des armes chimiques et illégales. Les ADM sont tolérées chez les tiens, mais criminelles chez la gauche et tout autre ennemi de la droite. 2 poids, 2 mesures…

    « Et une fois au pouvoir, ils liquident les opposants c’est ce qu’a fait Chavez en fermant la télévision d’opposition. Le communisme, le nazisme et l’islamisme aiment les élections tant qu’ils ont une chance de les gagner. Quand ils sont au pouvoir, ils abolissent les élections. »

    -RCTV encourageait l’assassinat d’un président élu démocratiquement et a participé au coup d’état de 2002. Au Québec, ça n’aurait duré qu’une fin de semaine et les propagandistes haineux seraient incarcérés… 5000 manifestants ont manifesté violemment, allant même jusqu’à blesser les policiers. C’est une minorité représentant la bourgeoisie, à peine 6% du pays. Ils étaient des dizaines de milliers à fêter ce « non-renouvellement ». Avec tous les crimes perpétrés par cette station criminelle et terroriste, je comprends plus facilement la ressemblance avec tes propos haineux envers toute la gauche imaginaire que tu t’ai créé dans la tête. Ça semble étroit là-dedans! Bush a triché au premier mandat, tu critiques? Chavez n’a pas triché et continue d’agrandir ses rangs au fur et à mesure que le peuple apprend à lire et écrire…chose impossible sous la droite!

     » Arik a dit…

    Arik, qu’est que le communisme ? Je te pose une question très claire, répond.
    C’est une imposture idéologique qui prétend avoir toutes les solutions à tous les problèmes de l’humanité. « 

    -Arik est un autre de ces déchêts de durandaliens et de davidiens, il y a un peu de Saint-Pierre également. Un tarré qui ne veut se forcer à démontrer ses accusations, il préfère répondre de cette façon. C’est un sectaire négationiste et totalitaire…un déconnecté quoi! Vive l’aliénation!

    Antho et les autres, vous perdez votre temps, c’est un sectaire! Il connait LA vérité et doit être con-vaincu qu’il a LA vraie! Pour lui , le communisme peut être Staline comme Pol-Pot, rien à foutre d’un tel argumentaire, il n’en est pas un. C’est un menteur ignorant et assoiffé de faire chier le peuple, il a sa place dans la droite quoi…

  38. Sylvain Guillemette PCQ said

    (Désolé de remettre ce texte, mais je ne peux accepter que les lecteurs voient les mensonges de Arik sans connaître la vérité sur RCTV.)

    Désinformation et mensonges

    Reporters sans frontières et RCTV
    par Salim Lamrani

    Le département d’État des États-Unis, aussitôt suivi par Reporters sans frontières, a dénoncé les atteintes à la liberté de la presse au Venezuela. Les tribunaux administratifs ont en réalité refusé de renouveller la concession hertzienne d’une chaîne de télévision qui avait participé à la tentative de coup d’État et avait multiplié les violations de son cahier des charges. Salim Lamrani analyse cette nouvelle campagne d’intoxication de « l’ONG » parisienne.

    Le non renouvellement de la concession d’une durée de 20 ans de la chaîne privée vénézuelienne RCTV, arrivée à son terme le 27 mai 2007, a suscité une extraordinaire hystérie médiatique au niveau international. Pendant plusieurs semaines, la presse du monde entier s’est focalisée sur un évènement banal qui d’ailleurs passe inaperçu quand il survient dans les autres pays de la planète. Elle a transformé une décision administrative tout à fait régulière et légitime en un attentat contre la liberté de la presse. Reporters sans frontières a évidemment participé à cette campagne internationale de désinformation en publiant, le 5 juin 2007, un rapport hautement tendancieux sur RCTV [1].
    Fermeture de RCTV et hégémonie médiatique ?

    RSF intitule son dossier « Fermeture de Radio Caracas Television : la consolidation d’une hégémonie médiatique ». L’organisation donne d’emblée le ton en distillant deux mensonges en une seule phrase. Tout d’abord, RCTV n’a pas été fermée et peut continuer d’émettre via le câble ou le satellite. Le spectre radioélectrique étant par définition limité, le gouvernement vénézuelien a décidé de ne pas renouveler le contrat à la chaîne et d’accorder ainsi l’espace libéré à une autre chaîne afin de démocratiser les médias. Donc, contrairement à ce qu’affirme RSF, RCTV ne « cesse [pas] d’émettre [2] ».

    La seconde contre-vérité réside dans l’expression « hégémonie médiatique ». Avec ce titre, RSF voudrait faire croire au lecteur que les autorités vénézueliennes contrôlent les médias et disposent quasiment d’un monopole dans ce secteur. Pour convaincre l’opinion publique, Robert Ménard, le secrétaire général de l’organisation, répète inlassablement la même maxime à la presse : « Chávez détient une position hégémonique sur les moyens de communication [3] ». Or, la réalité est tout autre. Au Venezuela, 80% des chaînes de télévision ouverte et des radios appartiennent au secteur privé. Pour ce qui est de la télévision par câble et par satellite, qui est relativement bien développée dans le pays, elle est presque entièrement contrôlée par des fonds privés. Au niveau de la presse écrite, les 118 journaux nationaux et régionaux qui circulent dans le pays sont également contrôlés par le secteur privé. Il existe effectivement une « hégémonie médiatique », mais elle est entièrement le fait des groupes économiques et financiers privés [4].
    Décision arbitraire du Président Hugo Chávez ?

    RSF certifie que la décision a été prise « sur ordre du président Hugo Chávez », et assure qu’elle est illégale car, selon elle, il faut une « condamnation judiciaire […] pour refuser à la chaîne le droit d’émettre pendant les vingt prochaines années ». Là encore, RSF a recours à un double mensonge. En effet, la décision est parfaitement légale, respectueuse des normes internationales et légitime. Comme dans la plupart des pays du monde, le spectre des ondes hertziennes appartient l’Etat et est destiné à promouvoir l’intérêt public. De plus, l’article 156 de la Constitution vénézuelienne ainsi que l’article 108 de la Loi organique des télécommunications donnent au gouvernement le pouvoir de réguler l’accès à cet espace. Il n’est aucunement question de « condamnation judiciaire » comme le prétend RSF. Enfin, RCTV a toujours le « droit d’émettre » via câble ou satellite [5].

    D’ailleurs, ce n’est pas Hugo Chávez qui a décidé du non renouvellement de la concession mais la Commission nationale des télécommunications du Venezuela. La concession de RCTV n’a pas été renouvelée pour plusieurs raisons bien précises. Tout d’abord, le gouvernement souhaite procéder à un rééquilibrage entre chaînes publiques et chaînes privées. Ensuite, RCTV n’a pas respecté ses obligations et son cahier des charges. Un seul exemple édifiant : entre juin et décembre 2006, les autorités ont recensé pas moins de 652 infractions de la part de RCTV. La chaîne a également dénigré de manière systématique la politique du gouvernement et a incité à plusieurs reprises la population à la violence et à la rupture de l’ordre constitutionnel. La participation avérée de RCTV dans le coup d’Etat du 11 avril 2002 [6] ainsi que son comportement putschiste ont été des facteurs non négligeables dans la prise de décision. RCTV avait notamment participé au sabotage pétrolier de décembre 2002 qui avait coûté près de 20 milliards de dollars à l’économie nationale [7].

    RSF affirme à ce sujet que RCTV est simplement « accusée » d’avoir participé au coup d’Etat, alors que les preuves et les témoignages sont accablants. Le très conservateur journal français Le Figaro rappelle que « pendant des années, la chaîne a ouvertement conspiré contre le président en place en relayant des appels à renverser le régime ». Le Figaro souligne également que lors du coup d’Etat, la chaîne « annonçait qu’Hugo Chávez avait démissionné », suivant ainsi le plan établi les putschistes, et avait même reconnu Pedro Carmona comme président intérimaire [8].

    Suite au retour du président Chávez, RCTV avait interdit à ses journalistes de diffuser une quelconque information à ce sujet et se bornait à diffuser des dessins animés. Le responsable de production de la chaîne, Andrés Izarra, opposé au putsch, avait aussitôt démissionné pour ne pas se rendre complice du coup de force. Lors d’un témoignage à l’Assemblée nationale, Izarra avait indiqué que le jour du coup d’Etat et les jours suivants il avait reçu l’ordre formel de Marcel Granier, le président de RCTV, de « ne transmettre aucune information sur Chávez, ses partisans, ses ministres ou n’importe quelle autre personne qui pourrait être en relation avec lui [9] ».

    Le conservateur Los Angeles Times retrace également l’itinéraire de RCTV depuis l’élection de Hugo Chávez à la présidence de la République en 1998 et souligne qu’elle s’était donnée pour mission de « renverser le président démocratiquement élu ». Après le coup d’Etat, « RCTV a basculé ouvertement dans la sédition [et a] diffusé des images truquées pour faire croire que les partisans de Chávez étaient à l’origine des morts et des blessés ». Le journal rappelle que Marcel Granier s’était rendu au Palais présidentiel pour faire allégeance au « dictateur Pedro Carmona qui venait d’abolir la Cour suprême, l’Assemblée nationale et la Constitution ». Puis le LA Times conclut : « Granier et les autres ne doivent pas être considérés comme des martyrs de la liberté d’expression » mais comme des putschistes [10]. D’ailleurs, Granier a fait une déclaration éloquente à RSF au sujet du coup d’Etat : « Je veux bien admettre que je n’étais pas mécontent de voir partir Hugo Chávez [11] ». Comment pouvait-il être « mécontent » puisqu’il avait activement participé à son renversement ?

    A l’évidence, en soutenant et en participant ouvertement à la rupture de l’ordre constitutionnel en avril 2002, RCTV ne se souciait pas de l’intérêt public. De plus, il n’est guère nécessaire de rappeler que si une chaîne de télévision française ou de n’importe quel autre pays du monde s’avisait d’adopter un comportement similaire à celui de RCTV, elle ne durerait pas 24 heures et ses dirigeants se retrouveraient immédiatement en prison. Pour sa part, le journal étasunien Houston Chronicle notait que « les actions de RCTV n’auraient pas duré plus de quelques minutes » aux Etats-Unis [12].

    Pourquoi RSF veut-elle faire croire à l’opinion publique que la culpabilité de RCTV est encore sujette à discussion ? Tout simplement parce que Robert Ménard et son organisation avaient eux-mêmes soutenu le coup d’Etat d’avril 2002. Est-il besoin de rappeler la déclaration publiée par RSF le 12 avril 2002 ? :

    « Reclus dans le palais présidentiel, Hugo Chávez a signé sa démission dans la nuit, sous la pression de l’armée. Il a ensuite été conduit au fort de Tiuna, la principale base militaire de Caracas, où il est détenu. Immédiatement après, Pedro Carmona, le président de Fedecámaras, a annoncé qu’il dirigerait un nouveau gouvernement de transition. Il a affirmé que son nom faisait l’objet d’un « consensus » de la société civile vénézuélienne et du commandement des forces armées [13] ».
    Décision impopulaire ?

    L’entité parisienne déclare également que les « opposants (nombreux) et partisans (plus rares) » avaient simultanément défilé à Caracas pour appuyer la décision du gouvernement ou la répudier. Ici, RSF n’hésite aucunement à mentir de manière éhontée. Les manifestations d’opposants qui ont eu lieu en signe de protestation n’ont réuni que quelques milliers de personnes. Par contre, les manifestations de soutien qui se sont déroulées dans la capitale à l’image de celles du 27 mai et du 2 juin 2007 ont été impressionnantes. En effet, des centaines de milliers de citoyens avaient défilé dans les rues de Caracas, montrant leur soutien à Hugo Chávez [14]. Dans quel but RSF manipule-t-elle cette réalité ?

    RSF reprend également les sondages réalisés par RCTV et l’opposition pour démontrer l’impopularité de la décision, en leur accordant un crédit entier et adoptant ainsi une position ouvertement partisane. Le ministre de l’Intérieur et de la Justice, Pedro Carreño, a répondu de manière cinglante à cette allégation : « la liberté d’expression n’est pas celle de l’empire, ni celle de Reporters sans frontières, ni celle de la Société interaméricaine de presse (SIP), ni celle de l’oligarchie, mais celle du peuple qui aujourd’hui est sorti dans la rue [15] ».

    RSF évoque « une fermeture désavouée par l’opinion et la communauté internationale » et cite pêle-mêle une résolution du Parlement européen adoptée le 24 mai 2007, et « plusieurs gouvernements ou Parlements latino-américains, du Brésil au Mexique en passant par le Chili, et même de son homologue et allié bolivien Evo Morales ». RSF veut donner l’impression d’une unanimité mondiale contre Hugo Chávez alors que la réalité est totalement différente. De tout le continent américain, c’est-à-dire sur près de 25 nations, seuls trois organes parlementaires (Brésil, Chili, Nicaragua) se sont prononcés contre le non renouvellement de la concession et seul le président costaricien Oscar Arias a émis une déclaration défavorable. Le reste du continent, en commençant par Evo Morales, s’est soit prononcé en faveur du gouvernement de Chávez (Bolivie, Cuba, Nicaragua), soit a signalé qu’il s’agissait d’une mesure administrative qui ne regardait que le Venezuela et ne souhaitait pas s’immiscer dans les affaires internes de la nation. Comme on le voit, RSF est experte dans le domaine de la désinformation [16].

    Pour ce qui est de la résolution du Parlement européen, elle a été effectivement adoptée le 24 mai 2007, mais seulement par 43 des 784 députés européens, c’est-à-dire à peine 5,4% des parlementaires. Cette résolution a été unanimement rejetée par 741 députés pour son caractère politisé et surtout parce qu’elle représentait une inacceptable ingérence dans les affaires internes d’un pays souverain. La plupart d’entre eux ont refusé de participer au vote et ont quitté l’hémicycle. Quant à l’OEA et à la Commission interaméricaine des droits de l’homme, elles n’ont émis aucune condamnation, contrairement à ce qu’avance RSF, mais simplement des recommandations d’ordre général sur la liberté de la presse [17].
    Les autres manipulations de RSF

    RSF assure également que « les demandes de rendez-vous avec des membres du gouvernement et des représentants de médias publics ou progouvernementaux sont restées sans réponse. Aussi éloquent que les propos des personnes rencontrées, ce silence tend à confirmer que l’affaire RCTV ne se limite pas à une simple mesure administrative ». Pourtant, le gouvernement a réitéré à maintes reprises n’avoir reçu aucune demande de rendez-vous de la part de RCTV. En promouvant le point de vue de Marcel Granier, RSF fait montre une nouvelle fois de son côté partisan et stigmatise le gouvernement démocratique d’Hugo Chávez en le qualifiant de « régime politique particulier qu’on appelle le ‘chavisme’ ». Ici, on est loin du thème de la « liberté d’expression ». Ménard se place dans une situation d’opposition politique et idéologique en caricaturant délibérément le gouvernement vénézuelien. Le terme « chavisme » est en effet souvent utilisé de manière péjorative par l’opposition [18].

    RSF conclut son rapport par une contre-vérité manifeste, mettant en garde contre « l’hégémonie médiatique » du président. Il est nécessaire d’être précis à ce sujet. Pour la bande VHF, en 2000, il y avait 19 chaînes de télévision privées et 1 publique. En 2006, le chiffre est passé à 20 chaînes privées contre une seule chaîne publique. Depuis le 28 mai 2007, il y a 19 chaînes privées et deux chaînes publiques, Venezolana de Televisión et TVes qui remplace RCTV sur les ondes hertiziennes. Pour la bande UHF, en 2000, il y avait 28 chaînes privées et deux chaînes publiques. En 2006, il y avait 44 chaînes privées et 6 publiques. Au niveau des radios, pour les ondes AM, en 2000 et 2006, il y avait 36 radios publiques contre 143 radios privées. Pour les ondes FM, il y avait 3 radios publiques contre 365 radios privées en 2000. En 2006, le chiffre est passé à 440 radios privées et 10 radios publiques. Comme on le voit, RSF affabule [19].

    « RCTV diffuserait de la pornographie », déclare RSF, utilisant le conditionnel pour suggérer qu’un doute subsiste sur cette accusation. Pourtant, la chaîne a été condamnée à plusieurs reprises par le Tribunal Suprême en 1981 et en 2006 pour avoir diffusé des scènes pornographiques à des horaires de grande écoute. Désormais, RSF remet en cause les décisions de la plus haute autorité judiciaire du pays [20]. De plus, il convient de rappeler que RCTV est la chaîne qui a été la plus sanctionnée (six fois) dans l’histoire du Venezuela pour violations de la loi, et une seule fois sous le gouvernement de Chávez [21].

    RSF accuse même le Tribunal suprême, qui a ordonné la mise à disposition des équipements de RCTV à la nouvelle chaîne TVes, de vouloir « compromettre la présence de la chaîne du lion sur le câble ». Ici, la maladresse de Ménard le pousse même à dévoiler à l’opinion publique qu’en réalité RCTV ne disparaît pas. En fait, le Tribunal suprême a simplement ordonné la cession temporaire des émetteurs afin d’assurer la continuité du service public. De plus, cette décision ne compromet nullement les possibilités de la chaîne d’émettre par câble, comme l’ont affirmé publiquement les principales entreprises de ce domaine [22].

    Pour RSF, Televen et Venevisión, deux des principales chaînes privées, qui ont adopté une position plus rationnelle à l’égard du gouvernement et qui depuis 2004 ont cessé de lancer des appels à l’insurrection et au renversement du gouvernement – tout en restant dans l’opposition comme le montrent aisément leurs programmes –, sont entre les mains du président Chávez. Même chose pour le quotidien national privé Últimas Noticias. Pour qu’ils soient qualifiés de médias d’opposition par RSF, sans doute faudrait-il que ces médias continuent à dénigrer le gouvernement, à manipuler l’information, à déstabiliser la nation et à lancer des appels au meurtre contre Chávez comme l’ont fait RCTV et Globovisión en mai 2007. RSF fait preuve d’une vision manichéenne : soit les médias sont contre Chávez, soit ils sont à sa botte [23].

    RSF affirme que « Hugo Chávez n’a cure du droit international ». Cette accusation est complètement gratuite. En effet, RSF est incapable de citer un seul cas de violation du droit international qu’aurait commis le gouvernement bolivarien. L’organisation certifie également que de nombreux « recours [de RCTV ont été] reçus favorablement à […] la Cour interaméricaine des droits de l’homme ». En réalité, ladite Cour a accepté d’étudier un seul recours le 25 mai 2007 et ne s’est toujours pas prononcée à ce sujet [24].

    « Hugo Chávez veut pour 2008 une réforme constitutionnelle qui lui permettrait d’être réélu indéfiniment », signale le rapport qui présente cette volonté comme un grand danger pour la démocratie. RSF a-t-elle oublié que dans la plupart des pays occidentaux, dont la France, la réélection illimitée est une réalité constitutionnelle ? Pourquoi RSF se prononce-t-elle sur des aspects de politique interne alors qu’elle affirme être uniquement intéressée par la « liberté de la presse » et être « apolitique [25] » ?

    « Un contrôle total de l’État, du gouvernement, des forces armées. Pas d’adversaire au Parlement, l’opposition ayant boycotté le scrutin législatif de 2005. Un parti dominant quasi unique. Vingt-deux gouverneurs d’État (sur vingt-quatre) entièrement dévoués. Et bientôt, une société civile pratiquement sous cloche ». Voici le constat alarmiste de RSF. « Un parti dominant quasi unique », vitupère RSF, alors qu’il existe plus d’une dizaine de partis politiques au Venezuela. Sans doute qu’en France, l’Etat, le gouvernement et les forces armées sont contrôlés par l’opposition. Quant au Parlement et aux postes de gouverneur, RSF remettrait-elle en cause le choix démocratique des électeurs vénézueliens ? Et la société civile se limite-t-elle à l’opposition de plus en plus marginale ? Ou bien concerne-t-elle l’ensemble de la population ? Reprenant la rhétorique de l’opposition qui a subi plus de 10 déroutes électorales consécutives depuis 1998, RSF prétend fallacieusement que Chávez contrôle toutes les institutions du pays, dans le but de faire passer le gouvernement le plus démocratique de l’Amérique latine pour un régime autoritaire. Du reste, ces considérations n’ont strictement rien à voir avec la « liberté de la presse [26] ».

    L’organisation parisienne s’en prend également à l’avocate Eva Golinger. Son crime ? Avoir révélé au grand jour le nom de tous les journalistes vénézueliens financés par les Etats-Unis par le biais de la USAID, et où « figure notamment le correspondant de Reporters sans frontières », comme le reconnaît le rapport rédigé par Ménard [27].

    RSF assure également que le président Chávez est conseillé par plusieurs personnalités mondiales pour la réforme constitutionnelle et cite, entre autres, l’Argentin Norberto Ceresole. Le seul problème est que Ceresole est décédé en 2003 d’un infarctus du myocarde. Ces grossières erreurs factuelles montrent le peu de crédit du rapport de l’organisation [28].

    RSF s’est forgée son opinion sur la réalité médiatique vénézuelienne après seulement cinq jours de présence dans le pays, « du 24 au 28 mai 2007 », et après s’être entretenue uniquement avec des journalistes et patrons de presse de l’opposition. Son objectif de départ était très clair : transformer une décision administrative commune à tous les pays du monde en un acte de censure et d’atteinte à la liberté de la presse. Comment l’organisation parisienne peut-elle prétendre faire preuve d’impartialité et de sérieux avec de telles pratiques [29] ?

    Pourquoi RSF ne s’est-elle pas indignée contre le non renouvellement de la concession de la chaîne de télévision espagnole TV Laciana en 2004, de la chaîne TV Católica en 2005 et de la chaîne Tele-Asturias en 2006 ? Pourquoi RSF ne s’est-elle pas mobilisée contre le non renouvellement de la concession des chaînes britanniques One TV, Actionworld et StarDate TV 24 en 2006, ou de Look for Love 2 en 2007 ? Pourquoi Robert Ménard ne s’est-il pas rendu au Pérou pour enquêter sur la fermeture de deux chaînes de télévision en 2007, ou au Salvador quand le gouvernement a décidé de révoquer la concession de la chaîne Salvador Network en 2003 ? Pourquoi RSF est-elle restée impassible quand le Canada n’a pas procédé au renouvellement de la concession de la chaîne Country Music Television (CMT) en 1999 ? Pourquoi RSF a-t-elle passé sous silence la révocation de la concession des chaînes étasuniennes Daily Digest en 1998 et FCC Yanks Trinity License en 1999 [30] ?

    Cette indignation à géométrie variable démontre clairement que le cas ordinaire de RCTV n’est qu’un prétexte pour RSF afin de stigmatiser Hugo Chávez et continuer sa guerre de désinformation contre un gouvernement démocratique et populaire. Quand à la liberté d’expression, toute personne ayant passé 24 heures au Venezuela ne peut que s’étonner du ton acerbe et fanatique des chaînes d’opposition à l’égard du gouvernement. Affirmer le contraire serait un extraordinaire acte de mauvaise foi.

    Le véritable rôle de RSF n’est pas de défendre la liberté de la presse comme elle le prétend, mais de promouvoir les intérêts politiques et économiques des entités qui la financent. Parmi celles-ci se trouve le gouvernement des Etats-Unis, qui arrose généreusement l’organisation parisienne par le biais la Fondation nationale pour la démocratie (National Endowment for Democracy), organisation que le journal le plus important du monde, le New York Times, qualifie d’officine écran de la CIA [31].

    Salim Lamrani

    Enseignant, écrivain et journaliste français, spécialiste des relations entre Cuba et les États-Unis. Il a notamment publié Washington contre Cuba (Le Temps des Cerises, 2005), Cuba face à l’Empire (Timeli, 2006) et Fidel Castro, Cuba et les États-Unis (Le Temps des Cerises, 2006).

    https://www.blogger.com/comment
    .g?blogID=4392784092808179742&
    postID=7727762135371349074

  39. Anonymous said

    Arik dit n’importe quoi comme d’habitude. En ce moment la Russie est capitaliste et ses problèmes sont causés par le capitalisme. D’ailleurs le communisme, qui est une société sans classes, n’a jamais existé en Russie.

    Il faut vraiment être ignorant pour prétendre que les élites russes ont l’esprit communiste. Elles ne l’avaient pas à l’époque du stalinisme et elles l’ont encore bien moins aujourd’hui.

    Alex

  40. Anonymous said

    En passant l’anticommunisme primaire a toujours été la marque de commerce des fascistes de tout poil, que ce soit Hitler, Franco, Salazar, Mussolini, Pinochet, Somoza, et autres crapules du même acabit.

    Donc les gens comme Arik qui crachent sur le communisme sans rien connaître font partie de cette belle famille.

    Alex

  41. Camarade Antho said

    Sylvain, lorsque tu veux mettre un article dans les commentaires, est-ce que ça serait trop te demander que de prendre quelques citations ou de résumer, et de mettre le lien? Je veux pas être désagréable, mais ça serait plus confortable à lire.

  42. Arik said

    En passant l’anticommunisme primaire a toujours été la marque de commerce des fascistes de tout poil, que ce soit Hitler, Franco, Salazar, Mussolini, Pinochet, Somoza, et autres crapules du même acabit.
    C’est totalement faux, Hitler était un socialiste son programme était un programme socialiste et son parti s’appelait National-Socialiste
    D’autre part, les seuls vrais opposants au communisme ont toujours été les démocrates opposés à cette idéologie totalitaire qui n’est que du nazisme rouge.
    Les communistes sont anti-fascistes uniquement car les fascistes sont leurs concurrents en matière de totalitarisme. Et la réciproque est vraie.

    D’ailleurs les communistes utilisent les mêmes méthodes que les nazis: mensonge, intimidation, falsification crime. Ils utilisent aussi la même réthorique du complot américano-juif devenu complot américano-sioniste pour les communistes.

    Donc les gens comme Arik qui crachent sur le communisme sans rien connaître font partie de cette belle famille.
    Je connais plus le communisme réel que toi et tes amis. Accuser les opposants d’être des fascistes est une imposture.

  43. Sylvain Guillemette PCQ said

    « Camarade Antho a dit…

    Sylvain, lorsque tu veux mettre un article dans les commentaires, est-ce que ça serait trop te demander que de prendre quelques citations ou de résumer, et de mettre le lien? Je veux pas être désagréable, mais ça serait plus confortable à lire. « 

    Oui désolé camarade, je sais que c’est fatiguant, mais je devais le faire, les crimes sont aussi nombreux donc aussi longs à écrire. C’est nécessaire, j’en suis ceertain! Arik ments et il faut le démontrer afin qu’il ne se parte pas une secte lui aussi!

    « C’est totalement faux, Hitler était un socialiste son programme était un programme socialiste et son parti s’appelait National-Socialiste
    D’autre part, les seuls vrais opposants au communisme ont toujours été les démocrates opposés à cette idéologie totalitaire qui n’est que du nazisme rouge.
    Les communistes sont anti-fascistes uniquement car les fascistes sont leurs concurrents en matière de totalitarisme. Et la réciproque est vraie. »

    -Complètement faux, il ne porte qu’un nom et ce qui en existait concernait les « nazis », les allemands de souche etc…

    Le communisme, s’il utilise le fascisme, n’est pas communiste. Le totalitarisme, ça pourrait être les trois partis principaux du Québec, ils ne remettent pas en cause les cliniques privées, seulement la façon de les faire entrer dans la danse. Donc, vous êtes totalitaires…merci encore Arik pour cette intervention digne d’un bon droitiste.

    « D’ailleurs les communistes utilisent les mêmes méthodes que les nazis: mensonge, intimidation, falsification crime. Ils utilisent aussi la même réthorique du complot américano-juif devenu complot américano-sioniste pour les communistes. »

    -D’abord, vous ne faites que ça mentir et appuyer des méthodes nazies. vous faites des crimes et vous les niez ensuite, c’est tellement ta « gang » de méritants que tu décris, tu ne sembles pas t’en rendre compte… Vous avez des tarrés comme Harper qui réfute les changements climatiques au point d’en compremettre la survie de l’humanité et des « canadiens ». Pour ce qui est de Israël et des États-Unis, ils font des crimes et encore là, vous les niez. Ils utilisent des armes de destruction massive dans les conflits illégaux qu’ils créent, ils massacrent des civils, ils pillent les ressources, aucune sanction ne s’en suit…Génial!

    Et oui, ils me paraissent assez louches et criminels ces deux « états » et ne viens pas dire que nous sommes en haine totale envers les israéliens et les américains. Nous ne sommes pas anti-américain ou israélien, nous dénonçons les gouvernements et les actions illégales qu’ils comettent.

    « Je connais plus le communisme réel que toi et tes amis. Accuser les opposants d’être des fascistes est une imposture. »

    -Connais-tu la définition de fasciste? Oh! Et tu détiens « la » vérité ultime et vraie de vraie, car il est aussi vrai que les gens de droite comme les adéquistes disent les « vras affayes »! Wow! Il connait ça mieux que quiconque, il l’a sûrement vu au Canal-D ou à télé-Québec! Je me demande quel toton peut prétendre détenir la vérité, ah! Arik!

  44. Camarade Tova said

    Bon sang Arik, fais-tu exprès pour mentir à ce point ? À moins que tu ne sois capable que de lire au premier degré : celle qu’on te présente sous les dents ?

    Affirmer que Hitler était un socialiste me surprend légèrement.

    Mais je vois que c’est comme ça pour toi : si la Gauche a un défaut, alors rien ne marche en elle. Par contre, la Droite possède des millions de défauts et on l’adopte encore à ce jour.

    On se demande pourquoi, hein.

  45. Anonymous said

    Arik fait de la désinformation comme d’habitude. Dans les régimes fascistes les communistes ont été durement réprimés, voire exécutés en masse. C’était les vrais opposants au fascisme et au nazisme.

    Hitler a mit sur pied une alliance militaire et politique nommée le Pacte Anti-Komintern avec le Japon et l’Italie. Komintern était le nom de l’Internationale Communiste.

    Après la deuxième guerre mondiale, les Américains ont recruté des espions nazis pour faire de l’espionnage et du sabotage dans les pays de l’Est. C’était le réseau Gehlen du nom de Reinhard Gehlen qui avait dirigé les services de renseignements nazis en URSS.

    Avant de mentir comme tu le fais renseignes-toi Arik le facho.

    Alex

  46. Camarade Antho said

    Alex, tu oublie l’incendie du Reichtag, lorsque Hitler à fait brûler le parlement allemand volontairement pour faire un procès aux communistes du pays et au bulgaire Georges Dimitrov.

    Arik, qu’est que tu veux dire que tu connais mieux le communisme réel ? Que tu es origine de Chine ou d’Europe de l’Est? Un membre du RW à des origines roumaines, et ça ne lui empêche pas d’être communiste.

  47. Camarade Tova said

    Nous pouvons dire que l’Allemagne nazie couchait avec la bourgeoisie occidentale et orientale !

  48. Arik said

    Arik ments et il faut le démontrer afin qu’il ne se parte pas une secte lui aussi!
    Et pourquoi je mentirais? Je ne suis pas communiste moi.

    Vous le savez, traiter quelqu’un de menteur est une accusation rude, et la personne concernée réagit en général avec vivacité quand sa franchise est ainsi mise en question. Mais qualifier un communiste de menteur est quelque chose de relativement frustrant. Pouvez-vous insulter un porc en le traitant de porc? Les communistes ne sont pas tenus par nos règles morales. Ils disent que tout crime, y compris le mensonge, est moral s’il permet de faire avancer la cause du socialisme. C’est Karl Marx tel qu’interprété par Lénine.

    Ronald REAGAN

  49. Arik said

    Pour ce qui est de Israël et des États-Unis, ils font des crimes et encore là, vous les niez.
    C’est inexact, c’est vous qui prétendez mensongèrement que les EU et Israël commettent des crimes ce qui est différent

  50. Arik said

    Arik fait de la désinformation comme d’habitude. Dans les régimes fascistes les communistes ont été durement réprimés, voire exécutés en masse. C’était les vrais opposants au fascisme et au nazisme.
    Et dans les régimes communistes les concurrents fascistes et nazis sur le terrain du totalitarisme étaient liquidés.

    Les seuls vrais opposants au fascisme et au nazisme ont été les démocraties qui ont écrasés les nazis rouges et bruns qui écraseront tôt ou tard les nazis verts.

  51. Anonymous said

    Tu ments comme d’habitude Arik et le fait de citer un réactionnaire comme Ronald Reagan n’est pas surprenant de ta part.

    Israël et les USA commettent régulièrement des crimes de guerres et il n’y a que les aveugles comme toi pour le nier.

    Les communistes ont été d’authentiques opposants au nazisme et au fascisme tant que les soi-disant démocrates bourgeois n’ont jamais hésité à collaborer avec les fascistes dans leur lutte contre le communisme, comme avec le Réseau Gehlen.

    Quant à nous traiter de porcs, ça fait juste montrer ton vrai visage de fasciste et les porcs sont en réalité les sionistes et tous ceux qui soutiennent l’impérialisme.

    Alex

  52. Arik said

    Affirmer que Hitler était un socialiste me surprend légèrement.
    Ben oui, c’est vrai, il le disait lui-même, comme Staline ou Mao et son programme était socialiste.

    Mais je vois que c’est comme ça pour toi : si la Gauche a un défaut, alors rien ne marche en elle. Par contre, la Droite possède des millions de défauts et on l’adopte encore à ce jour.
    Les communistes ne sont pas la gauche et ce n’est pas parce que je suis à droite de Staline que je suis de droite.
    Personnellement, je suis plutôt libertarien, ce qui est différent de conservateur.

  53. Arik said

    Arik, qu’est que tu veux dire que tu connais mieux le communisme réel ?
    J’ai connu pas mal de gens de l’est qui s’étaient réfugiés à l’ouest.

    Un membre du RW à des origines roumaines, et ça ne lui empêche pas d’être communiste.
    Comme quoi, on peut être roumain et idiot.

  54. Anonymous said

    Le socialisme de Hitler était à l’image des premiers colons sionistes qui ont fondé l’État d’Israël. C’était du nationalisme poussé à son extrême et raciste.

    Les puissances occidentales ont essayé d’utiliser Hitler dans les années 30 contre l’URSS. D’ailleurs elles n’ont rien pour aider la république espagnole contre les fascistes de Franco avec leur politique de non-intervention et n’ont rien fait non plus pour empêcher l’invasion de l’Éthiopie en 1935 par Mussolini.

    Après la guerre les fascistes et les Nazis ont été très utiles pour combattres les méchants communistes.

    Alex

  55. Camarade Tova said

    Selon Arik, être communiste et roumain c’est être idiot.

    Selon Arik, Hitler se disait socialiste.

    Selon Arik, le communisme n’est pas en lien avec la Gauche.

    Bref, selon Arik, la planète terre est plate.

  56. Sylvain Guillemette PCQ said

    D’ailleurs Arik, les communistes ont testé les chambres à gaz avant les juifs.

    Un très judicieux commentaire, je te crois et je te suis, dois-je apporter un chèque en blanc?

     » Arik a dit…

    Arik ments et il faut le démontrer afin qu’il ne se parte pas une secte lui aussi!
    Et pourquoi je mentirais? Je ne suis pas communiste moi. »

    Ronald REAGAN ne conaissait rien aux enjeux internationals, il était encore plus abruti que G.W.Bush! C’est l’un des pires abrutis qu’a eu les États-Unis au pouvoir! Tu veux qu’on te raconte les crimes de guerre et contre l’humanité sous Reagan? T’es sérieux? Quand il est entré dans les bureaux de l’information, Reagan ne savait même pas où se touvait l’Allemagne et les limites de l’U.R.S.S.! Reagan était un dangereux fou furieux et il n’a nule citation, sauf peut-être, « ça me pique au cul! ». Et revenant sur mes propos envers toi, tu es un menteur! Tu racontes des choses dont tu ignores toute provenance, tu dis n’importe quoi et tes accusation sont encore plus près du capitalisme qu’autre chose! Les atrocités commises par ce dernier sont iréfutables contrairement à tes accusation envers le communisme qui n’est qu’idéologie.

     » Arik a dit…

    Pour ce qui est de Israël et des États-Unis, ils font des crimes et encore là, vous les niez.
    C’est inexact, c’est vous qui prétendez mensongèrement que les EU et Israël commettent des crimes ce qui est différent « 

    -Posséder des armes de destruction massive dans ce monde, c’est un crime. Israël en possède et en utilise contre des populations civiles, tu appuies? Les état-Unis en utilisent aussi contre les civils, tu appuies?

    -Les guerres multiples des États-Unis à des fins impérialistes ne sont pas des crimes? Les coups d’état dans le monde, les enlèvements et les tortures? Ce ne sont pas des crimes?

    -La guerre en Irak est un fiasco et une guerre illégale, n’est-ce pas un crime? Dois-je te rappeller que cette guerre fût déclenchée unilatéralement? dois-je te rappeller que Saddam était le copain de Rumsfeld et Bush père à une époque? Dois-je te rappeller que les É-U ont vendu des armes, dont des armes chimiques, à l’Irak?

    -La guerre du Vietnam où fût utilisé l’agent orange grâce au feu vert du président J.F.Kennedy tua plus de 4 millions de vietnamiens, si je compare aux É-U qui en ont perdu moins de 60 000… Les vietnamiens meurent encore de l’agent orange…

    -Israël assassine régulièrement des palestiniens, majoritairement des civils. Comme dans chaque guerre, 70% des victimes sont des civils.

    -Israël possédant ses armes atomiques, ne fait toutefois pas partie du petit groupe privilégié des possédants d’armes de destruction massive. Israël ne nie pas, mais nie, vas savoir pourquoi il n’y a pas de sanction contre un pays qui tue à l’année longue des civils…

    -Les É-U ont encore fait une tentative de coup d’état au Vénézuéla, mais ça on sait déjà que tu le nies. Pourtant, ce sont des faits!

    -En passant, l’an dernier au Liban, Israël a utilisé du phosphore blanc (50 mètres de diamètre, c’est difficile de viser juste tu crois pas?), du NAPALM (je peux en dire autant!), de l’artillerie aveugle, des bombardements aveugles (avec des bombes à fragmentation sur des sites civils). Ces armes et la façon dont elles ont été utilisées, on appelle ça du terrorisme étant donné qu’il terrorisait! Donc, tu appuies ouvertement et publiquement le terrorisme. Merci Arik.

    Bref, t’es réellement un petit menteur merdique et de plus, tu appuies le terrorisme tant qu’il est de ton côté!

    « Et dans les régimes communistes les concurrents fascistes et nazis sur le terrain du totalitarisme étaient liquidés. »

    -Définis moi le fascisme, le totalitarisme et le communisme, car je crois que tu confonds tes termes, con-vaincu.

    « Les seuls vrais opposants au fascisme et au nazisme ont été les démocraties qui ont écrasés les nazis rouges et bruns qui écraseront tôt ou tard les nazis verts. »

    Wow! Les rouges ont été les premiers à se faire liquider par Adolf…
    Les méchants rouges faisaient partie de ses discours… Le communisme n’est pas totalitariste et c’est impossible si le peuple est appellé à jouer un grand rôle dans ce système. Comme au Vénézuéla, la parole est donnée aux conseils qui se créent par voie démocratique. Vas falloir que tu lises un peu petit menteur…

    Arik a dit…

    Affirmer que Hitler était un socialiste me surprend légèrement.
    Ben oui, c’est vrai, il le disait lui-même, comme Staline ou Mao et son programme était socialiste.

    -Je n’appuie aucun de ces dirigeants. Hitler était un social-nationaliste, très différent… Tu peux aller consulter le site du parti nazi des É-U, il profère à peu près les mêmes valeurs que Adolf. Tu verras que nous n’avons rien en commun. Leur socialisme était réservé à une élite, les aryens selon Adolf.

    « Les communistes ne sont pas la gauche et ce n’est pas parce que je suis à droite de Staline que je suis de droite.
    Personnellement, je suis plutôt libertarien, ce qui est différent de conservateur. »

    -Oui, on connait ça les libertariens, tu en es fier? Ouf! Et tu oses parler du seul « communisme » que tu conaisses? Même Staline était plus responsable que toi, bien que je ne défende en rien ce tueur de masse contre-révolutionnaire. Les libertariens se foutent de tout tant qu’ils vont bien… »défendant la liberté individuelle, l’économie de marché et la coopération volontaire comme fondement des relations »

     » Arik a dit…

    Arik, qu’est que tu veux dire que tu connais mieux le communisme réel ?
    J’ai connu pas mal de gens de l’est qui s’étaient réfugiés à l’ouest. »

    -Mais on te répète depuis le début qu’on ne peut considérer l’Union Soviétique de communiste, t’es bouché ou quoi? C’est une idéologie et non pas la version stalinienne ou encore kimjonglienne… Pas mal étroit là-dedans, t’as des maux de tête?

    « Un membre du RW à des origines roumaines, et ça ne lui empêche pas d’être communiste.
    Comme quoi, on peut être roumain et idiot. »

    -Une autre insulte, génial les débats avec les libertariens, ça confirme ma définition du terme!

    Arik, tu n’as amené aucun argument durant tes interventions, que des insultes. Tu peux faire mieux? J’ai l’impression de débattre avec un enfant mal-élevé!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :