Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

À partager : Projet de société

Posted by Hugo Jolly sur 11 août, 2007

Publié par l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ) le 30 juillet dernier


Parce que l’éducation est un droit.

Parce que c’est un droit, comme le droit de vote, comme le droit à la santé.

La différence entre un droit et un privilège se trouve dans l’universalité de l’application de la mesure. Les politiques individualistes néo-libérales permettent aujourd’hui de penser qu’un système à deux vitesses, autant en santé qu’en éducation, serait tout aussi équitable que la gratuité universelle. On va même jusqu’à dire qu’imposer un ticket modérateur (le penchant des frais de scolarité dans l’exemple de l’éducation) est encore plus juste que la gratuité puisque celle-ci favoriserait les mieux nanti-e-s.

C’est oublier d’une part que les taux d’imposition progressifs ont spécifiquement le rôle de redistribuer la richesse équitablement. L’ensemble de nos politiques sociales devraient converger en ce sens et considérer l’impôt comme la solution au financement adéquat des services sociaux où chacun et chacune contribuerait à la hauteur de ses moyens plutôt que d’infliger des frais à tous et toutes. D’autre part, c’est oublier que l’égalité n’est garantie que par une accessibilité universelle. Dans une économie de marché, il faut se rendre compte que tous et toutes n’ont pas les mêmes moyens financiers. Il y a des riches, il y a des pauvres et, à travers tout ça, il y a aussi celles et ceux qui oscillent d’année en année (précarité d’ailleurs de plus en plus fréquente).

Considérer l’éducation comme un droit, c’est croire qu’il faut l’extraire des règles des lois du marché pour rendre son accès universel : aux plus pauvres de la société mais également à tous ceux et à toutes celles qui décident un jour ou l’autre de revenir sur les bancs d’école. Au contraire, l’éducation est établie en tant que privilège lorsqu’on impose des barèmes pour pouvoir y avoir accès. On peut notamment penser à l’exclusion des femmes. L’exemple du privilège économique est un peu plus pernicieux mais il existe tout de même. Pourquoi les plus pauvres devraient redoubler (voire retripler !) d’ardeur pour avoir accès à une même éducation que les plus riches ? Et pourquoi, dans le même sens, les plus riches pourraient s’en tirer si facilement ? Pourquoi, surtout, y’a-t-il automatiquement un préjugé défavorable envers les étudiants et les étudiantes les plus pauvres, comme s’ils et elles ne méritaient pas l’éducation post-secondaire ?

Parce que le savoir c’est le pouvoir.

Une société démocratique peuplée d’ignorants et d’ignorantes est une dictature déguisée, contrôlée par une poignée d’individus.

L’éducation n’est pas juste une formation de travail, c’est avant tout le mode de régulation sociale pour permettre une vie saine en société. Au Québec, on reconnaît ce rôle primordial à l’éducation post-secondaire lors de la création des cégeps. Avec le rapport Parent, on se rend compte que les études secondaires ne permettent pas d’acquérir l’ensemble des habiletés et connaissances nécessaires à la vie en société, qu’elles n’atteignent tout simplement pas ses objectifs de base. Et si l’éducation post-secondaire se veut alors accessible, c’est par nécessité sociale, au même titre que l’instruction publique est obligatoire jusqu’à 16 ans, pour développer l’esprit critique et d’autres habiletés intellectuelles de base, pour avoir des connaissances générales, pour être en mesure de comprendre les systèmes politiques et économiques, etc.

D’ailleurs, une société démocratique se démarque particulièrement autours des axes d’apprentissage de la vie en société (les valeurs par exemple) et des habiletés nécessaires à la compréhension des mécanismes politiques et économiques. Comment se croire en démocratie si l’explication du système électoral est réservée à ceux et celles qui s’y intéressent d’ores et déjà ? Plus largement, l’ensemble de l’apprentissage sur la culture générale au niveau post-secondaire ouvre nos connaissances sur le monde et permet non seulement une plus grande autonomie, mais également un développement individuel inégalable.

Parce que l’éducation est richesse.

Tous et toutes doivent pouvoir exprimer et exploiter son plein potentiel sans être limité-e-s pour des raisons économiques.

L’éducation est le meilleur moyen d’escalader l’échelle sociale : au niveau de l’échelle salariale, mais aussi au niveau culturel. Dans tous les cas, l’éducation permet aux moins fortuné-e-s de quitter la précarité d’un marché économique vorace pour ceux et celles qui n’ont pas de diplôme spécialisé. Le système d’éducation a un rôle considérable dans l’augmentation générale du niveau de vie d’une population.

 

Parce que le savoir est collectif.

Le développement individuel assuré par un système d’éducation de qualité et accessible sert à l’ensemble de la société. Les médecins, les professeur-e-s, les artistes, pour ne prendre que ces exemples, améliorent notre qualité de vie. Pourquoi ne pas contribuer à leur formation ? Si on ne peut pas s’imaginer sans médecin, peut-on plus le faire sans concierge ? « Il n’y a pas de sot métier » comme dit la maxime populaire. Avoir accès à l’éducation post-secondaire, c’est contribuer de juste manière au développement de toute la société.

Dans un autre ordre d’idées, il faut reconnaître que le savoir développé par les universités et les cégeps est possible grâce à l’ensemble de la société. On oublie trop souvent que les recherches fondamentales doivent être publiques pour ne pas être utilisées à des fins machiavéliques. Surtout, l’accumulation des connaissances transmises de génération en génération a un caractère essentiellement collectif : malgré les brevets et les droits d’auteur-e-s, l’ensemble de la société doit être remerciée dans l’essor des connaissances générales.

==> Le communiqué sur le site de l’ASSÉ

Publicités

125 Réponses to “À partager : Projet de société”

  1. Ben said

    Vous allez pedre cette autre bataille, les gars. Beaucoup d’énergie consacrée à une lutte perdue d’avance.

  2. Camarade Tova said

    C’est ce qu’on disait aux révolutionnaires comme Lénine ; c’est ce qu’on disait aux travailleurs et travailleurs des années 1900 ; c’est ce qu’on disait à Mao ; c’est ce qu’on disait aux algérienNEs en 1960.

    Vos petites remarques droitistes, on s’en moque.

  3. Sylvain Guillemette PCQ said

     » Ben a dit…

    Vous allez pedre cette autre bataille, les gars. Beaucoup d’énergie consacrée à une lutte perdue d’avance. « 

    -Tes enfants, si tu es aussi perdant que tes remarques, vont aussi payer. Merci Ben pour ta courtoise intervention, cela ne fait tout de même pas de toi un génie, loin de là! Tu nous l’as d’ailleurs déjà démontré dans le passé… (Ben le chum d’enfance à Mario Ducon!)

  4. Sylvain Guillemette PCQ said

    Hey Ben, si tu tombes sur le chômage, tu vas faire quoi dans un système de santé privé?

    1-Vendre de la drogue.

    2-Travailler au noir.

    3-Ou te présenter comme candidat à l’ADQ? (D’ailleurs, tu as toutes les qualifications requises!)

  5. Sylvain Guillemette PCQ said

    Hey Ben, si le système de santé devient aussi accessible que celui des États-Unis…

    1-Changeras-tu de « job » pour une plus payante?

    2-Prostitueras-tu les filles que tu rencontres pour te payer la santé?

    3-Ou te lanceras-tu dans la prochaine campagne électorale en tant qu’adéquiste? (Tu es désigné pour ce poste!)

  6. Sylvain Guillemette PCQ said

    Hey Ben! Si l’ADQ a plein de membrs incompétents et que tu te cherches une « job » pour payer tes soins de santé ou ceux de tes enfants, qu’envisageras-tu comme avenir?

    1-Comme le caporal Lortie, la prono?

    2-Comme Jojo Savard ou madame minou, les cartes?

    3-Ou comme Jeff Fillion, des attaques gratuites et payantes contre la population de ta localité?

  7. Sylvain Guillemette PCQ said

    Et pour finir Ben, comment expliques-tu la meilleure performance, en regardant les proportions surtout, de Cuba sur le Québec en santé étant donné que Cuba fait face à un embargo illégal de la part du pays le plus incriminé du monde?

    (Cuba offre environ 60.4 médecins pour 10 000 habitants. Le Canada en offre entre 16 et 17 pour le même nombre.

    Cuba: Population, 11 416 987 (estimation 2007)

    Canada: Environ 32 millions d’habitants.

    Tu sais que la longévité des cubains n’est pas très loin de celle des canadiens? (homme=entre 78 et 80 ans)? Pas mal pour un pays du tiers-monde!

  8. Ben said

    Sacré Sylvain, t’écris deux lignes et il réplique avec 5 billets qui partent dans toutes les directions ! L’ADQ, Cuba, le caporal Lortie, tout y passe !

  9. Jacques Saint-Pierre said

    @Camarade Tova:

    C’est sérieux? Vous êtes admirateur de Lénine?

    Pour ce qui est du billet, soit l’accès gratuit à l’éducation, je ne suis pas d’accord avec cette association (financée par des syndicalistes, en passant).

    Le jeu de ceux qui veulent cet accès gratuit est simple: traîner dans les écoles et s’inscrire à des programmes farfelus. Regardez les programmes de l’UQAM, vous verrez.

    Le fait est que les pauvres vont moins à l’école, qu’elle soit gratuite ou non (voir les statistiques à ce sujet: http://www.statcan.ca/francais/research/11F0019MIF/11F0019MIF2005243.pdf)
    Pourquoi? Parce que seuls les enfants dont les parents sont instruits persévéreront.

    Si tu dois payer pour aller à l’université, tu seras responsable car « moffer » une année te coûtera cher. Si tu ne paie rien, tu vas végéter, parce que ça n’aura aucune importance.

  10. Camarade Tova said

    Jacques Saint-Pierre, où as-tu lu que j’admirais Lénine ?

  11. Sylvain Guillemette PCQ said

     » Ben a dit…

    Sacré Sylvain, t’écris deux lignes et il réplique avec 5 billets qui partent dans toutes les directions ! L’ADQ, Cuba, le caporal Lortie, tout y passe ! « 

    -C’est vrai, et Ben reste sans argument, comme toujours.

    « C’est sérieux? Vous êtes admirateur de Lénine?

    Pour ce qui est du billet, soit l’accès gratuit à l’éducation, je ne suis pas d’accord avec cette association (financée par des syndicalistes, en passant). »

    -Oui, moi aussi je suis admirateur de Lénine.

    Gratuité scolaire à fond! C’est sûr que tu es pas d’accord Saint-Pierre, mais t’es d’accord avec un tas de stupidités parcontre, comme les ADM chez tes alliés, les massacres au Liban sans sanction d’Israël, les centaines de milliers de morts en Irak pour la seule tête de Saddam. Tu crois franchement que le peuple se soucie de ton avis ici? As-tu demandé aux étudiants, concernés, s’il étaient d’accord ou pas?

    « Le jeu de ceux qui veulent cet accès gratuit est simple: traîner dans les écoles et s’inscrire à des programmes farfelus. Regardez les programmes de l’UQAM, vous verrez.

    Le fait est que les pauvres vont moins à l’école, qu’elle soit gratuite ou non (voir les statistiques à ce sujet: http://www.statcan.ca/francais/research/11F0019MIF/11F0019MIF2005243.pdf)
    Pourquoi? Parce que seuls les enfants dont les parents sont instruits persévéreront. »

    -T’es bon à enfermer! Ce que tu dis n’est surtourt pas prouvable.

     » Si tu dois payer pour aller à l’université, tu seras responsable car « moffer » une année te coûtera cher. Si tu ne paie rien, tu vas végéter, parce que ça n’aura aucune importance. »

    -Faux et d’un autre côté, y a un ta de riches qui végètent justement dans les écoles parce que papa et maman paient tout, contradiction.

    Je me demande encore pourquoi Saint-Pierre ose venir donner son opinion après avoir justement donné son opinion sur les conflits dans le monde, les ADM, et les crimes contre l’humanité. T’as du culot le curé!

  12. Sylvain Guillemette PCQ said

    Et Ben, t’as pas répondu à mon questionnaire, au moins la dernière s.t.p….(Cuba)

  13. Ben said

    Sylvain, comme à peu près tout le monde (sur ce blogue et ailleurs), je ne lis pas tes (inter)minables commentaires incohérents et carburant au ‘copier-coller’. Apprends donc à synthétiser un peu ta pensée et ça me donnera le goût de les lire.

  14. Jacques Saint-Pierre said

    @Monsieur Guillemette

    Vous n’aimez pas mon avis, je comprends. Mais de là à me faire enfermer, tout de même. Il faut toujours que vous exagériez. Il se trouve que vos positions extrémistes et votre antagonisme constant ne sont même pas acceptés dans vos propres rangs.

    J’ai vu vos tentatives de salissage sur d’autres sites en utilisant nos « échanges ». Même vos ouailles ne sont pas d’accord avec votre méthode innacceptable de salissage. C’est un peu cocasse: en tentant de « prouver » que vous m’aviez cloué le bec, ce sont les autres qui vous ont dit que vous y aviez été trop fort (pcq.xooit.com/t442-Pseudo-debat-avec-le-cure-Saint-Pierre.htm)

    Mais je vous pardonne. Vous n’avez pas encore 30 ans, vivez dans un village un peu coupé du monde, alors vous n’êtes pas très mature encore. Après avoir vu une photo de vous, j’ai compris bien des choses.

    Je vous laisse vieillir un peu, vous allez sans doute vous calmer.

  15. Anonymous said

    Écoute St-Pierre, t’es pas placé pour faire la leçon à qui que ce soit. Ton arrogance et ta stupidité sont sans limites.

    Tu viens sur ce blogue juste pour nous blaster et réciter ta propagande. Ton commentaire sur les moins de 30 ans est complètement méprisant, même si j’ai plus de 30 ans. Mais au moins ça montre ce que tu es vraiment, un vieux schnock!

    Alex

  16. Ben said

    Monsieur St-Pierre, je vous en prie, où peut-on trouver la photo de S. Guillemette???

  17. Anonymous said

    http://www.pcq.qc.ca/Dossiers/PCQ/Organisation/Guillemette.jpg

  18. Épistémè said

    St-pierre…

    Franchement, pour qqun qui se réclame de considérer le monde du haut de sa chaire de grande sagesse…. faites mieux?!

  19. Ben said

    Wow merci !

  20. Jacques Saint-Pierre said

    @épistèmè

    Bien sûr, je ferai mieux. Mais c’était pas mal quand même…

  21. Anonymous said

    Faut pas trop en demander au sieur St-Pierre. Il a juste ça à faire cracher son venin sur un blogue de gauche.

    Alex

  22. Épistémè said

    @St-pierre: Faire de l’extrapolation à partir d’une photo…? Non.

  23. Jacques Saint-Pierre said

    @épistémè

    D’autres ici font beaucoup, beaucoup d’extrapolation à partir d’une orientation idéologique ou politique. Fair is fair.

  24. Épistémè said

    @Jacques saint-pierre.
    Mais dis donc, votre raisonement me fait penser à celui mit de l’avant par david dans son dernier billet.

  25. Anon512 said

    L’éducation, c’est pas un droit.

    C’est un privilège.

  26. Anonymous said

    Sylvain t’as vraiment une drôle de tronche.. :))

    Pour ce qui est du billet, je suis d’accord avec la subvention de l’éducation, mais profondément en désaccord avec la gratuité total. En tant qu’étudiant, tu dois choisir un programme que tu aimes, dans lequel tu veux persévérer et pour lequel les chances de placement sont bonne. À la suite de cette analyse, on peut s’endeter un peu, travailler les fin de semaines et les soirs, et s’en sortir avec un DEC + BACC pour moins de 15 000$ de dettes (exemple vivant qui parle). J’aurais pus m’endetter plus si les frais auraient été plus élevé, et tout de même payer mes études et vivre sns dette d’étude 5 ans après ma graduation.

    Je ne veux pas généraliser, mais j’en ai vue des dizaines à l’UQAC changer de programme chaque année pendant 3 ans avant de droper, j’en ai vue manifester contre le dégel, alors qu’ils étaient les pires buveurs et sorteux (mais ils n’ont pas d’argent pour payer leurs études lol).

    En gros, je ne vois pas pourquoi les travailleurs devraient payer pour financer à 100% un système d’éducation qui servira à allimenter l’économie de la débauche, le secteur des vêtements et celui des voitures usagers alors qu’ils pourraient faire tellement autre chose avec leur argent.

    Remarquez que je n’ai aucune référence, puisque je parle par expérience 😛

    A+ les cassés !

  27. Épistémè said

    @ anon L’éducation, c’est pas un droit.
    C’est un privilège.

    Élabore?

  28. Camarade Tova said

    Sylvain a le courage de se montrer publiquement ; aurez-vous ce même courage ? Certainement pas, puisque seulEs les communistes le font.

  29. Camarade Tova said

    … et anarchistes / libertaires…

  30. Ben said

    «Sylvain a le courage de se montrer publiquement»

    Non, il a la STUPIDITÉ de se montrer publiquement.

    Hahahahahahaa

  31. Camarade Hugo said

    @ Ben
    Vous allez pedre cette autre bataille, les gars. Beaucoup d’énergie consacrée à une lutte perdue d’avance.

    Pourquoi «les gars»… Tu fais quoi des filles???

    @ un autre anonyme
    En gros, je ne vois pas pourquoi les travailleurs devraient payer pour financer à 100% un système d’éducation qui servira à allimenter l’économie de la débauche, le secteur des vêtements et celui des voitures usagers alors qu’ils pourraient faire tellement autre chose avec leur argent.

    Le gouvernement s’entête à vouloir baisser les impôts de 700 millions, alors que rendre l’éducation gratuite, de qualité et accessible à tous ne coûterait tout au plus 500 millions.

    Si des pays comme la Suède (un pays qui peut se comparer au Québec économiquement et politiquement) peut offrir à la population une éducation gratuite, pourquoi ne pourrions-nous pas le faire? Parce que les États-Unis ne le font pas?! Avez-vous déjà entendu dire que la Suède était en crise économique parce qu’elle offrait le savoir à tous…

  32. Anonymous said

    Il faut vrant être débile pour dire que l’éducation est un prévilaige surtout que c’est la loi d’aller à l’école jusqu’à 16. Ce n’est pas un permis de conduire

    redvlad

  33. Anon512 said

    Oui, d’ailleurs c’est pourquoi l’école élémentaire est gratuite.

    On parle d’études supérieures ici. Il me semble que c’est clair.

  34. Anonymous said

    Quand on lit les interventions de Anon512 on se rend compte que l’éducation post-secondaire est vraiment un privilège dont il n’a certainement pas bénéficié.

    Alex

  35. Anon512 said

    HaHaHaHaHaHaHa!!!!

  36. Anonymous said

    qu’est que jai trouver dégeulasse dans le mot privilaige cest qu’il ne doit pas le devenir. car sa un tès grand lin avec le fucking privé à merde

    redvlad

  37. Ben said

    «Il faut vrant être débile pour dire que l’éducation est un prévilaige»

    Prévilaige.. hahaha

    Le fait de redoubler ses cours de français ne devrait pas, en effet, constituer un «prévilaige» pour certains…

  38. Sylvain Guillemette PCQ said

     » Ben a dit…

    Sylvain, comme à peu près tout le monde (sur ce blogue et ailleurs), je ne lis pas tes (inter)minables commentaires incohérents et carburant au ‘copier-coller’. Apprends donc à synthétiser un peu ta pensée et ça me donnera le goût de les lire. « 

    -Tu peux les trouver incohérents si tu veux, mais tu n’as jamais apporté le moindre argument sur ce blog, comme « tout le monde » (pour reprendre ton terme non fondé) pourra te le confirmer.
    Tu n’as nulle importance sur ce blog, où tu es entré en insultant et en défendant toi aussi, l’indéfendable… J’ai pitié de toi.

    « Monsieur Guillemette

    Vous n’aimez pas mon avis, je comprends. Mais de là à me faire enfermer, tout de même. Il faut toujours que vous exagériez. Il se trouve que vos positions extrémistes et votre antagonisme constant ne sont même pas acceptés dans vos propres rangs. »

    -Absolument pas! Les criminels et leurs complices, aux oubliettes avec Staline et Pol-Pot! Pour ce qui est de l’exagération des absurdités et des contradictions, t’es le maître Saint-Pierre. Et l’extrémiste ici, celui qui appuie le terrorisme et les crimes de guerre version 2001-2007, c’est toi.

    « J’ai vu vos tentatives de salissage sur d’autres sites en utilisant nos « échanges ». Même vos ouailles ne sont pas d’accord avec votre méthode innacceptable de salissage. C’est un peu cocasse: en tentant de « prouver » que vous m’aviez cloué le bec, ce sont les autres qui vous ont dit que vous y aviez été trop fort (pcq.xooit.com/t442-Pseudo-debat-avec-le-cure-Saint-Pierre.htm »

    -Il n’a pas encore vu tes propos d’extrémiste pro-terrorisme, Saint-Pierre. Il n’a pas vu que tu appuyais le massacre du Liban, les ADM chez tes alliés pour tes intétérêts, ton insensibilité des morts en Irak, car comme tu l’as dit, les centaines de milliers de morts en Irak vallaient bien la tête de Saddam. Il n’a pas encore lu tout ça. Il n’a pas non plus vu tes commentaires sur l’ADQ et tes balades dans les quartiers défavorisés en VUS 8 cylindre pour te redorer la couette. Merci pour la publicité.

    « Mais je vous pardonne. Vous n’avez pas encore 30 ans, vivez dans un village un peu coupé du monde, alors vous n’êtes pas très mature encore. Après avoir vu une photo de vous, j’ai compris bien des choses.

    Je vous laisse vieillir un peu, vous allez sans doute vous calmer. »

    -J’ai passé ma vie à Laval et Montréal plus jeune, tu sautes vite aux conclusions. Photo? Tu m’en donnes une que je tire des conclusions hâtives afin de m’échapper comme tu le fais… Tu es toujours sans argument intelligent Saint-Pierre, tu n’as jamais rien apporté ici, tu ne fais que vanter les mérites de la minorité parasitaire bourgeoise, tu ne serts à rien… Une photo s’il te plaît, on discutait justement de toi en fin de semaine et on se demandait la tronche que pouvait avoir un démagogue comme toi. Envois…
    Je ne vois pas ce que l’âge vient faire ici… Tu sembles plus vieux, mais totalement ignorant et méprisable.

     » Ben a dit…

    Monsieur St-Pierre, je vous en prie, où peut-on trouver la photo de S. Guillemette??? « 

    -Oui, il doit y en avoir sur le site , sinon, donne-moi ton adresse et je vais aller te la porter. On échange? Je peux rire de la tronche du chum de Mario Ducon s’il te plaît? Et en passant, aucune surprise de vous voir jaser ensemble tous les deux, je dirais qu’au niveau intellectuel, vous êtes aussi étroits… On peut vous inviter à notre prochain dîner de cons?

    « www.pcq.qc.ca/Dossiers/PCQ/Organisation/Guillemette.jpg »

    -Et quand j’ai vu cette photo, je ne me suis même pas reconnu.

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @épistèmè

    Bien sûr, je ferai mieux. Mais c’était pas mal quand même… « 

    -Qu’as-tu fait? Le sujet lui? Depuis le début du billet tu ne fais que m’attaquer, d’ailleurs, tu n’as jamais commenté sérieusement un billet ici…

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @épistémè

    D’autres ici font beaucoup, beaucoup d’extrapolation à partir d’une orientation idéologique ou politique. Fair is fair. « 

    -Si tu crois que ça me dérange, tu en veux une en G-string de léopard?

    « Anon512 a dit…

    L’éducation, c’est pas un droit.

    C’est un privilège. « 

    -Dans la tête de gens comme toi et de tes confrères disciples de la même secte, c’est justement un privilège qui en amène d’autres. Dans notre idéologie, tout le monde y a droit et donc, tout le monde a les mêmes privilèges équitablement.

     » Anonyme a dit…

    Sylvain t’as vraiment une drôle de tronche.. :)) »

    -Anonyme…t’as un nom? Si j’avais peur que tu vois ma tronche, je ne mettrais pas mon nom ici. Maintenant, tu ne m’as jamais vu en vrai, peut-être qu’en me voyant, ton homosexualité refoulée referait surface que tu me « cruiserais »…
    Peux-tu s’il te plaît, étant donné que tu as décidé de me juger sur ma tronche, envoyer la tienne qu’on rigole un peu? Peux-tu aussi m’expliquer en quoi ma tronche viendrait dévaloriser mes arguments que tu ne sembles pas être en mesure de défaire de toute façon? Peux-tu s’il te plaît foutre ton foutu nom, qu’on fasse des jeux de mots avec? T’as de quoi à dire d’intelligent maintenant?

    Et maintenant, parlant de ton cas, ce n’est pas celui de tout le monde monsieurs X. Tu généralises en racontant ton histoire, mais ton histoire n’est pas celle de chaque québécois et encore moins, celle de chaque être humain. tu dis que tu ne veux pas généraliser, alors agis comme tel. « Je ne veux pas généraliser, mais j’en ai vue des dizaines à l’UQAC changer de programme chaque année pendant 3 ans avant de droper, j’en ai vue manifester contre le dégel, alors qu’ils étaient les pires buveurs et sorteux (mais ils n’ont pas d’argent pour payer leurs études lol). »

    A+ le caché derrière un pseudo!

     » Ben a dit…

    «Sylvain a le courage de se montrer publiquement»

    Non, il a la STUPIDITÉ de se montrer publiquement.

    Hahahahahahaa « 

    -Ouf! Quel commentaire intellgient! T’es brillant toi! Ce que j’aime parcontre de toi Ben, c’est que je n’ai même pas besoin de sortir ta photo, pis des arguments pour te couler, tu fais le travail à ma place! Merci encore Ben pour ce brillant commentaire, comme tout tes précédents d’ailleurs!

    Comme je vois, Ben, anon5643135153 et Saint-Pierre continuent de s’en donner à coeur joie, tout en oubliant encore une fois les arguments à la maison. La prochaine fois, amenez quelque chose qu’on débate un peu! Ça en devient pratiquement lassant. Saint-Pierrequi fait normalement son intello, n’est qu’en fait un vulgaire gamin, avec ses attaques gratuites et directement liés à mon âge et à une photo vieille de plus de 2 ans, qui en plus ne me ressemble pas. Pourquoi pas rire de la couleur de mes cheveux? Avec tout ce qu’il a pu vômir comme merde sur ce blogue, je me demande après avoir été défait de nombreuses fois, comment il fait pour revenir à la charge. Un dinosaure qui appuie encore ce que même les américains n’appuient plus (guerre en Irak), qui appuie les massacres de civils quand ils sont ennemis de sa secte capitaliste, qui appuie aussi ouvertement les ADM dans les pays qui lui sont chers même si certains de ces pays sont en fait des états criminels et terroristes. Saint-Pierre a du culot pis pas à peu près! Saint-Pierre a dit que la seule tête de Saddam valait bien les centaines de milliers de morts en Irak! Qui appuie ça ici?

    Anon a juste laissé tomber ses commentaires racistes…

    Ben…c’est Ben, il fait notre travail! Un de moins à démentir et dénoncer, il n’est pas denagereux, il pourrait se blesser lui-même, aliéné.

    Trop facile les démago! Vous êtes nuls et vos attaques le prouvent même si on en avait pas besoin pour le savoir.

    Et pour ceux qui auraient déjà perdu l’adresse:
    « www.pcq.qc.ca/Dossiers/PCQ/Organisation/Guillemette.jpg »

    Je vais en ajouter une en G-string de léopard pour Saint-Pierre et l’autre anonyme là. « Sexy time! »

  39. Ben said

    Vraiment fou à lier ce type.

  40. Sylvain Guillemette PCQ said

    Et j’aimerais rappeller par-dessus un autre pertinent commentaire d’un droitiste défait plusieurs fois, que ces droitistes sans exception ayant parlé sur ce billet, sont toutes et tous défaits sur les billets antérieurs.

    Jacques Saint-Pierre n’a jamais gagné un débat, il n’a jamais débattu! Il insulte et affirme appuyer des crimes de guerre, des massacres, des crimes contre l’humanité et la prolifération des armes de destruction massive (chez ses alliés). Jamais ce négationiste n’a amené d’argument quelconque, il est toujours hors sujet et insulte très souvent la gauche, les pauvres et ses annemis en général faute justement d’argument. J’insiste pour que les lecteurs retournent sur la totalité des billets antérieurs pour vérifier mes dires, c’est malheureusement pour ce curé de campagne, une triste réalité.

    Ben? Simple, c’est un ami perso de Mario Ducon. À son arrivée sur ce blogue, il a insulté sans relâche toute la gauche et nous directement. Je crois l’avoir vu débattre une ou deux fois maximum. Il avait tenté de contester que l’aide des américains avait bel et bien armé, financé et entraînné Al-Qeada. Les « stingers » américains, ont mis en déroute le troupes soviétiques et leur flotte d’hélicoptères. La suprématie aérienne a pris fin à ce moment…
    Ben n’hésite pas à nous insulter sans débattre. Son dernier commentaire était prévisible.

    anon? Il est anonyme et raciste. en arrivant sur ce blogue, il a tout de suite remis en question l’utilité des arabes et des noirs sur la planète. Quand dernièrement un écologiste russe fût tué par un nazi, il s’est écrié qu’il fallait donner une médaille à ce type. Et d’ailleurs, il est anonyme…

    Arik? On en est arrivé à lui donner cette réponse par fatigue de lire ses stupidités « affirmées ».

    –Arik, Nous ne considèrons pas ton opinion comme valable, étant donné que tu ne t’y connais manifestement pas en la matière. Merci de t’informer correctement sur le sujet, sinon tais-toi.–

    Il faut, avant de sauter à des conclusions, lire les propos de ces racistes, négationistes, pro-terrorisme et menteurs.

    Vous pouvez également lire sur le lien que donne Saint-Pierre (forum du PCQ), le questionnaire que je lui avais soumis, les blogueurs ici s’en souviendront… Il réponds très franchement et c’est franchement compromettant. Accuser des gens de terroristes et j’en passe, quand on en est peut-être un en devenir soi-même…

  41. Sylvain Guillemette PCQ said

    Oh! Et votre planète? Saint-Pierre s’en soucie pas mal, il fait d’ailleurs l’éloge de ses actions écologistes. Il se promène dit-il, en VUS 8 cylindres dans les quartiers défavorisés question de se dire qu’il a choisi la bonne route, la voie capitaliste méritante. Il dit aimer regarder les pauvres de son (utilitaire pour la polution). Dans un autre billet, Saint-Pierre se défends même d’être adéquiste, il dit qu’ils sont trop mous et que s’ils devenaient plus répressifs, il pourrait alors prendre sa carte. Je ne le dis pas, il le dit.

    Bref, c’est une comédie ces types!

  42. Ben said

    «Bref, c’est une comédie ces types!»

    Wow, venant de cet olibrius délirant, c’est surréaliste !

  43. Anon512 said

    Ben, sois bon joueur.

    On a affaire à un communiste après tout…

  44. Ben said

    C’est vrai qu’être communiste en 2007 est déjà assez clownesque.

  45. Anonymous said

    Faire affaire avec des clowns droitistes et néocons est encore plus burlesque.

    Antoine

  46. Anon512 said

    Les droitistes et néocons sont au pouvoir un peu partout.

    Vous, vous êtes sur l’aide sociale.

  47. Jacques Saint-Pierre said

    Bon, je vois que j’ai touchée une corde sensible chez monsieur Guillemette. Il semble, malgré tout, le prendre avec philosophie et humour, mais j’espère qu’il aura le temps de se calmer d’ici au sommet de Montebello. C’est que je le trouve divertissant ce bougre!

    Pour ce qui est du sujet principal du billet, je réitère mon avis: la gratuité de l’éducation au niveau universitaire n’est qu’un placebo. Je connais personnellement des gens qui sont venus d’Afrique pour étudier ici parce que le coût était incomparable à l’Europe, même à titre d’étudiant étranger. Ils paient, en moyenne, 6000$ par session(!) et trouvent que c’est une aubaine! Alors le pleurnichage des étudiants québécois me laisse vraiment froid.

    Je ne sais pas pour les contributeurs de ce site, mais quiconque a étudié à l’université connaîtra la véritable valeur d’un tel diplôme et comprendra l’importance d’une université bien nantie.

    J’espère sincèrement pouvoir envoyer mes enfants étudier dans une université américaine reconnue, comme Harvard’s ou le MIT. À 50000$ par année, ils seront alors équipés pour naviguer dans ce monde nouveau qui requiert un peu plus que des voeux pieux.

  48. Anonymous said

    Pauvre Nono512. Toujours à penser que l’on est sur l’aide sociale. Quel argument percutant! Qu’en sais-tu pauvre imbécile? Je gagne peut-être plus que toi! On peut être nanti et progressiste en même temps et aussi ne pas mépriser les assistés sociaux comme le fait constamment le néocon Nono512.

    Alex

  49. Camarade Tova said

    Jacques Saint-Pierre, ton comportement est comparable à un enfant âgé de sept ans qui fait ses premières insultes envers un autre enfant.

    « Hahaha, regardez sa photo ! Quel clown ! » C’est du sophisme, car tu dévies complètement le sujet principal pour t’attaquer à la personne même afin d’en retirer un certain plaisir.

    Plus tu agis de la sorte, plus les lecteurs et lectrices s’en moquent.

  50. Jacques Saint-Pierre said

    @Camarade Tova:

    Soyons pragmatiques un instant. J’ai débattu ici, sincèrement, en exprimant mon point de vue, même s’il était complètement opposé au vôtre.

    Sauf que monsieur Guillemette n’accepte pas ces opinions contraires, au point de souhaiter la mort de ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, au point d’affubler toute personne un peu à droite de Chomsky d’être un terroriste, un fou.

    Qui, de monsieur Guillemette ou de moi-même, oserez-vous sincèrement traiter d’enfant?

    À force de se faire menacer de la sorte, il faut bien répliquer. Et si on peut le faire en usant de sarcasme, c’est de bonne guerre.

    Tentez donc, de votre côté, de contrôler de tels énergumènes dans vos rangs. Vous pourriez commencer par le désavouer, ce serait un début. Car un Guilemette, qui sévit un peu partout sur le Net, tel un hyperactif brouillon, ne fait que détruire les chances de dialogues.

    Ceux qui ont une once de bon sens sauront faire la différence entre mes attaques bénignes à son endroit (après de multiples menaces et campagnes de salissages de sa part) et l’attitude disjonctée de ce personnage.

    Grâce à monsieur Guillemette, l’image du communisme au Québec est maintenant caricaturale.

  51. Ben said

    «Grâce à monsieur Guillemette, l’image du communisme au Québec est maintenant caricaturale.»

    Monsieur Saint-Pierre, soyons sérieux tout de même…

    Monsieur Guillemette n’était même pas encore un spermatozoïde que l’image du communisme au Québec était déjà cariturale depuis bien longtemps !

  52. Anonymous said

    St-Pierre tu es un hypocrite de la pire espèce, tu n’as JAMAIS cherché le dialogue. Tu es toujours intervenu sur ce blogue pour nous insulter et prétendre que tu détiens la vérité.

    Garde tes leçons de morale à 25 cents pour toi!

    Quant au Ben Affleck raté as-tu des choses plus intelligentes à dire? Je sais il ne faut pas trop en demander aux néocons de ce monde mais un petit effort serait apprécié.

    Alex

  53. Camarade Hugo said

    @ Saint-Pierre
    « Je connais personnellement des gens qui sont venus d’Afrique pour étudier ici parce que le coût était incomparable à l’Europe, même à titre d’étudiant étranger. Ils paient, en moyenne, 6000$ par session(!) et trouvent que c’est une aubaine! Alors le pleurnichage des étudiants québécois me laisse vraiment froid. »

    Wow Saint-Pierre! T’en connais donc ben du monde!

    Pourquoi toujours se comparer aux autres? On ne pourrais pas innover pour une fois?!

  54. Jacques Saint-Pierre said

    @Anonyme:

    À preuve, regarde donc les premiers commentaires de ce billet. Tu verras que j’ai commenté sincèrement, contrairement aux propagandistes qui infectent ce site.

    Et au Camarade Hugo:
    En effet, je connais bien du monde, car je suis ouvert aux autres. De plus, puisque je m’implique dans la communauté, je bénéficie du contact des autres cultures et de mes voisins, comme ils bénéficient du mien.

    Nous ne tentons pas d’innover si nous offrons la gratuité, nous tentons de tirer la qualité de l’éducation vers le bas. C’est tout à fait innacceptable. Le jour où une université « gratisse » de Cuba fera le top 100, on s’en reparlera et je vais peut-être écouter. Pour l’instant, les USA dominent de façon écrasante ce palmarès. C’est donc le modèle à suivre, incontestablement.

  55. Camarade Tova said

    Jacques Saint-Pierre, vous êtes très mesquin et je n’apprécis pas cela du tout. De plus, comme l’écris Alex, vous donnez une forte image d’un hypocrite, sans oublier votre status de « PDG » qui n’aide pas à votre image.

  56. Jacques Saint-Pierre said

    @Camarade Tova:

    Vous semblez trouver mesquin tout ce qui ne s’accorde pas avec votre idéologie. C’est votre droit. Car, heureusement, nous vivons dans un pays libre, ce que votre idéologie communiste tente de détruire à tout prix.

    Mais je suis loin d’être mesquin. Au contraire, je suis tellement ouvert d’esprit que je n’hésite pas, moi, à tenter de dialoguer avec votre groupuscule. Mais mes tentatives se sont toujours butées à des insultes, des attaques, des dénis et des menaces. Malgré cela, je vous offre gracieusement mon point de vue afin d’enrichir la qualité de votre site.

    Je ne suis pas hypocrite. J’ai répondu, par exemple, le plus honnêtement possible à « l’interrogatoire » de monsieur Guillemette, qui s’en sert maintenant pour mentir sans arrêt à mon sujet. Un statut de « PDG »? Qu’y a-t-il de mal à celà?

  57. Camarade Tova said

    Le fait de me qualifier dans un groupuscule, de communiste, de borné car je trouve « mesquin tout ce qui ne s’accorde pas avec » mon idéologie me fait sourire légèrement, mais me dégoûte en même temps.

    Comment pouvez-vous m’accuser si hâtivement de faits alors que vous n’êtes même pas certain de vous-mêmes lorsque vous les affirmez ?

    Nous vivons dans un pays libre que pour l’Élite et ses vassaux ; vous êtes le premier de toute ma vie que je qualifies de mesquin ; je supporte le communisme, tout comme l’anarchisme, et j’ai mes raisons ; je ne fais parti d’aucune organisation, mouvement, groupe quelconque.

    Il est étrange de lire, actuellement, un message venant de vous à dose de démagogie, puis de neutralité, pour ensuite atteindre la victimisation de soi.

    Vous faites vraiment exprès pour tourner toujours tout débat en votre faveur.

    P.S.: Je n’ai pas parlé de « bien » ou « mal », j’ai simplement écris qu’être PDG n’aide pas à ta crédibilité lorsque tu parles des salariéEs.

  58. Jacques Saint-Pierre said

    Je n’aime pas cette technique guillemettesque, mais ce sera plus facile dans le cas présent:

    « Nous vivons dans un pays libre que pour l’Élite et ses vassaux »

    Faux. Vous êtes, en fait, bien plus libre que moi car vous n’êtes jamais conspué pour ces points de vues et actions extrémistes que vous privilégié.

    « je ne fais parti d’aucune organisation, mouvement, groupe quelconque. »

    Alors, pourquoi vous appellez-vous « camarade » si vous n’êtes pas communiste?

    « Il est étrange de lire, actuellement, un message venant de vous à dose de démagogie, puis de neutralité, pour ensuite atteindre la victimisation de soi. »

    Je ne fais pas dans la démagogie, car mon opinion est rarement dans l’air du temps, elle serait plutôt à contrecourant.

    Je ne fais pas non plus dans la victimisation. Je ne fais que relater les attaques constantes de Guillemette pour expliquer les répliques qu’il faut bien faire, après tant de haine et de menaces.

    Enfin:
    « Je n’ai pas parlé de « bien » ou « mal », j’ai simplement écris qu’être PDG n’aide pas à ta crédibilité lorsque tu parles des salariéEs. »

    Mais j’ai déjà été salarié (pas longtemps, j’en conviens, car j’ai découvert assez vite qu’il était préférable de décider plutôt que de subir). Alors je comprends le point de vue du salarié, mieux que vous ne le pensez. Le PDG n’est pas un monstre mythique, mais un membre d’une équipe qui doit livrer une marchandise ou un service. Le PDG, en fait, a bien plus de patrons qu’un employé (actionnaires, clients, employés, etc..). Évidemment, si vous ne voulez accorder aucune crédibilité à d’autres « classes » que la vôtre, votre débat sera bien pauvre, car replié sur lui-même.

  59. Épistémè said

     »Faux. Vous êtes, en fait, bien plus libre que moi car vous n’êtes jamais conspué pour ces points de vues et actions extrémistes que vous privilégié. »

    Qu’est-ce au juste que  »nous » privilégions?

  60. Épistémè said

    Je ne fais pas dans la démagogie, car mon opinion est rarement dans l’air du temps, elle serait plutôt à contrecourant.

    Vous voulez rire?
    Parce que c’est effectivement hilarant!

  61. Épistémè said

    @j’en conviens, car j’ai découvert assez vite qu’il était préférable de décider plutôt que de subir

    Vous semblez croire que c’est arbitraire à notre volonté la majorité du temps. Expliquez-vous?

  62. Jacques Saint-Pierre said

    @épistémè:

    Par exemple, une manifestation (que vous devinez et espérez confrontationnelle) en opposition à un sommet légitime et requis.

    Autre exemple, votre appui sans réserve aux régimes de Castro et Chavez qui sont pourtant récriminés, à juste titre, par tous les gouvernements démocratiques.

    Il y en a bien d’autres, comme vos incessantes accusations du régime israélien qui ne sont jamais accompagnées de condamnations des actes terroristes de leurs voisins. Mais je ne ferai pas comme Guillemette et ne vous accuserez pas d’intentions par vos omissions.

  63. Jacques Saint-Pierre said

    @épistémè:
    « Vous semblez croire que c’est arbitraire à notre volonté la majorité du temps. Expliquez-vous? »

    Désolé, mais, sincèrement, je ne saisis pas la question.

  64. Épistémè said

    @Vous semblez trouver mesquin tout ce qui ne s’accorde pas avec votre idéologie. C’est votre droit. Car, heureusement, nous vivons dans un pays libre, ce que votre idéologie communiste tente de détruire à tout prix.

    Ainsi les communistes veulent détruire la liberté? Mais que pensez-vous donc, qu’ils sont tous encore à glorifier staline?

  65. Jacques Saint-Pierre said

    Les communistes veulent la disparition de l’état (la majorité des « saveurs » du communisme en tout cas). C’est dans le manifeste de Marx. Plus d’état, c’est l’anarchie totale.

    Mais, bon, il s’agit là d’un débat long et ardu et je ne voudrais pas tomber dans les banalités et dévier complètement du présent billet.

    J’écris présentent un billet (pour mon propre blogue) qui illustrera l’incohérence, par exemple, de l’existence d’un « parti communiste ». Il ne peut y avoir de parti communiste puisque le communisme se réclame de l’absence d’une démocratie et de l’état. Il s’agit donc d’un paradoxe inexplicable.

    Je vous en reparlerai…

  66. Épistémè said

    @Par exemple, une manifestation (que vous devinez et espérez confrontationnelle) en opposition à un sommet légitime et requis.

    En quoi inférez vous sur l’évolution de nos actions lors d’une manifestation?

    Ne manqueriez-vous pas d’appuyer une lois qui prohibe la mobilisation? Allez, vous êtes par trop injustes, admettez le.

    @Autre exemple, votre appui sans réserve aux régimes de Castro et Chavez qui sont pourtant récriminés, à juste titre, par tous les gouvernements démocratiques.

    Excusez moi, mais il faut bien se garder de brouiller défense et appuie.. Nous avons le droit de nous défendre de l’intégrité des sources et des positions. Vous-mêmes intérinez toutes les actions et les positions d’israel et des états-unis? J’en doute.

    N’oublions pas que les classes bourgeoises(sans conotation péjorative, je parle des corporations) qui influent sur les positions des divers régimes  »démocratiques »(capitalistes) ne trouvent pas leurs comptes dans le régime castriste. Apprenons à discerner la vérité; assurons notre défense intellectuelle.

    Je ne crois pas non plus que les communistes soient totalement en accord avec toutes les pratiques du régime castriste.

    Pour chavez, allons donc, faites nous grâce d’affirmations aussi gratuites. Je n’ai jamais entendu parlé d’acte de répression. Les accusations qui fusent à son égard ne sont pour la plupart que spéculatives et diffamatoires.

    Je sens que vous allez me ressortir le cas de RCTV
    RCTV contribuait au désiquilibre d’unité de la nation… vous souhaitez donc une guerre civile?
    C’est justement la tension entre 2 pôles qui s’est installée à la suite de l’attentat perpétré de conivence avec la station RCTV qui risque de faire dégénerer le conflit…

    Chavez n’aide pas, mais l’opposition bourgeoise non plus. Si on relâchait un peu la pression, ce serait bien mieux.
    Car Le vrai probleme au vénézuela, c’est justement cette tension qui pousse une polarisation à l’extreme.

  67. Camarade Tova said

    «  » »Alors, pourquoi vous appellez-vous « camarade » si vous n’êtes pas communiste?«  » »

    Ce ne sont pas *que* les communistes qui le font. Je qualifies beaucoup de gauchistes de « camarade ».

  68. Épistémè said

    @Désolé, mais, sincèrement, je ne saisis pas la question.

    J’ai peut-être bien rêvé, mais votre ton laissait filtrer une certaine  »moral » à tirer… c’est-à-dire qu’il fallait y travailler si nous voulons qqchose. Donc ceci laisse entendre que dans la majorité des cas, les gens se plaignent pour rien et qu’ils devraient individuelement entreprendre une montée au sommet. DOnc que c’est arbitraire à la volonté…

  69. Camarade Hugo said

    « Alors, pourquoi vous appellez-vous « camarade » si vous n’êtes pas communiste? »

    Pour ajouter à ce que le camarade Tova a dit, l’appellation camarade n’est en effet pas simplement communiste, mais plutôt répandu dans la gauche. Elle évite de donner des titres qui favorise l’élitisme et le clivage au sein des classes sociales. Je crois que nous sommes tous égaux et c’est pour ça que j’appelle ces gens « camarades ».

    Et pour revenir au sujet:
    « je ne suis pas d’accord avec cette association (financée par des syndicalistes, en passant). »

    Faux! L’ASSÉ est financée uniquement par ses membres des différentes associations étudiantes. Jacques, ce n’est pas parce que le mot « syndicale » est dans le nom que cette association est financée par des syndicats…

  70. Épistémè said

    @Les communistes veulent la disparition de l’état (la majorité des « saveurs » du communisme en tout cas). C’est dans le manifeste de Marx. Plus d’état, c’est l’anarchie totale.

    Mais, bon, il s’agit là d’un débat long et ardu et je ne voudrais pas tomber dans les banalités et dévier complètement du présent billet.

    J’écris présentent un billet (pour mon propre blogue) qui illustrera l’incohérence, par exemple, de l’existence d’un « parti communiste ». Il ne peut y avoir de parti communiste puisque le communisme se réclame de l’absence d’une démocratie et de l’état. Il s’agit donc d’un paradoxe inexplicable.

    Avez vous bien lu le manifeste du parti communiste attentivement?

    Ce qui filtre le manifeste, ce sont 3 thèses communistes majeures.

    1. Le matérialisme dialectique
    2. L’érosion du corpus social en 2 classes antagonistes distinctes: la bourgeoisie et le prolétariat
    3. La dictature du prolétariat.

    la dictature du prolétariat est clairement décrit comme issue d’une lutte politique, elle culbute une longue période de luttes économiques succinctes et locales qui culminent en lutte politique générale. DOnc oui, il y a un parti.

    Voici la définition du mot parti selon mon larousse 2007: association de personnes constituée en vue d’une action politique.

  71. Épistémè said

    @Les communistes veulent la disparition de l’état (la majorité des « saveurs » du communisme en tout cas). C’est dans le manifeste de Marx. Plus d’état, c’est l’anarchie totale.

    Donc voyons cela(d’après la marxologie)
    D’abord il faut savoir que d’après le matérialisme dialectique– Les hommes changent selon le mode de production matériel de la société. —

    Après l’interstice que constitue la dictature du prolétariat, où le prolétariat majoritaire s’organise autour des moyens de production et les protègent contre tout reflux de tendance vers la propriété privée, on assiste de la fin du procès historique, puisque le procès historique dans la  »marxologie » se réduit à une lutte perpetuelle entre classes.

    Donc après avoir centralisé les moyens de production, pour ensuite assurer la période de transition,à la suite de quoi on collectivise les moyens production, puisqu’il n’y a plus de contre-tendance vers la propriété privée(les hommes ont changé, suite à la refonte du système productif, l’économie se focalise sur la production de valeur d’usage plutôt que valeur d’échange).

    La collectivisation(bien que ce soit très flou) n’entraîne pas nécessairement(tjrs selon les marxistes) une disparition de toutes les formes d’état, mais seulement de l’état  »central » qui sert une classe dominante..

  72. Épistémè said

    Mais bon, il faudrait s’accorder sur une définition de l’état

  73. Anonymous said

    Wow! Le sieur St-Pierre qui prétend améliorer la qualité du site avec ses interventions minables! Plus con que ça tu meurs! Et il nous reproche de dénoncer l’État sioniste belliciste! Bien oui toi tu défends sans arrêt les crimes de cet État comme ceux des USA.

    C’est drôle de te voir jouer les conciliants après nous avoir abreuvé d’insultes! Tu fais tellement pitié.

    Alex

  74. Camarade Tova said

    «  » »Il ne peut y avoir de parti communiste puisque le communisme se réclame de l’absence d’une démocratie et de l’état. Il s’agit donc d’un paradoxe inexplicable.«  » »

    Sans parti, pas d’organisation ; pas d’organisation, pas de projet ; pas de projet, pas de communisme !

    Le parti n’est qu’un outil qui permettra d’atteindre l’ultime objectif, et pour s’y rendre, il nous faut un parti qui nous rassemblera tous et toutes !

  75. Sylvain Guillemette PCQ said

     » Anon512 a dit…

    Ben, sois bon joueur.

    On a affaire à un communiste après tout… « 

     » Ben a dit…

    C’est vrai qu’être communiste en 2007 est déjà assez clownesque. « 

     » Anon512 a dit…

    Les droitistes et néocons sont au pouvoir un peu partout.

    Vous, vous êtes sur l’aide sociale. « 

    -Que des insultes qui prouvent mes dires…

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    Bon, je vois que j’ai touchée une corde sensible chez monsieur Guillemette. Il semble, malgré tout, le prendre avec philosophie et humour, mais j’espère qu’il aura le temps de se calmer d’ici au sommet de Montebello. C’est que je le trouve divertissant ce bougre! »

    -Encore des insultes…il ne se calme pas lui en tout cas.

    « J’espère sincèrement pouvoir envoyer mes enfants étudier dans une université américaine reconnue, comme Harvard’s ou le MIT. À 50000$ par année, ils seront alors équipés pour naviguer dans ce monde nouveau qui requiert un peu plus que des voeux pieux. »

    -Ouin, bien les mots sortent de ta bouche, pas de la mienne.

    « Sauf que monsieur Guillemette n’accepte pas ces opinions contraires, au point de souhaiter la mort de ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, au point d’affubler toute personne un peu à droite de Chomsky d’être un terroriste, un fou. »

    -Faux, tu ments comme tu respires. Je t’ai traité de pro-terroriste, car tu appuyais des actes de terrorisme. Toutes mes insultes partent du début où tu m’as traité de zouf, c’est loin derrière. Je ne suis pas forcément fou parce que chaque fois où tu ments, je te déments.

    « À force de se faire menacer de la sorte, il faut bien répliquer. Et si on peut le faire en usant de sarcasme, c’est de bonne guerre. »

    -Personne ne t’a menacé, tu ments encore.

    « Tentez donc, de votre côté, de contrôler de tels énergumènes dans vos rangs. Vous pourriez commencer par le désavouer, ce serait un début. Car un Guilemette, qui sévit un peu partout sur le Net, tel un hyperactif brouillon, ne fait que détruire les chances de dialogues. »

    -Il n’y a jamais eu de débat avec toi Siant-Pierre, tu ne fais qu’insulter et mentir ici. Certains sur ce blogue ont même avoué t’avoir lu ailleurs, il parraît que tu en fais autant. C’est une mauvaise habitude tu sais? Peu importe que tu aimes ou non mes phrases mal-composées, je défaits tes mensonges et je souligne ton caractère violent et pro-terrorisme quand tu écris. S’il y a bien quelqu’un qui aurait besoin d’être muselé et enchaîné, c’est toi. Tu n’es qu’un menteur et tes privilèges en danger, expliquent ton comportement infantile.

    « Ceux qui ont une once de bon sens sauront faire la différence entre mes attaques bénignes à son endroit (après de multiples menaces et campagnes de salissages de sa part) et l’attitude disjonctée de ce personnage. »

    -Justement, c’est pourqoi j’ai appellé le lecteur à te relire pour célaircir tout ça. Tu es foutu! Jamais je t’ai menacé et je mets au défi de me trouver où s’il tel est le cas. Jamais je ne mettrai ma crédibilité en jeu en menaçant un individu aussi minable que toi. Tu ne mériterais en fait pas qu’on te réponde, mais c’est plus fort que nous. On aime démentir les menteurs. Dans tout ce que tu as pu dire comme stupidités sur ce blogue, je doute de ta capaicté à réfléchir pourtant vantée par toi-même. Et le communisme, tu l’as carricaturé depuis le début. N’essais pas de mélanger nos troupes avec tes mensonges, ici, tes mensonges ne valent rien. Vas contenir tes employés et pratiquer ta religion ailleurs, tout le monde t’a lu ici et les seuls qui t’appuient dans tes mensonges sont les autres menteurs minoritaires du blogue, soit Arik, Anon51224413515, Ben, Durandal, David et d’autres pseudos trop peureux pour inscrire leur nom. autrement dit, tu n’as pas d’appui et tu parles un peu dans le vide.

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @Anonyme:

    À preuve, regarde donc les premiers commentaires de ce billet. Tu verras que j’ai commenté sincèrement, contrairement aux propagandistes qui infectent ce site. »

    -Tu serais le roi des parasites s’il y en avait un.

    « Et au Camarade Hugo:
    En effet, je connais bien du monde, car je suis ouvert aux autres. De plus, puisque je m’implique dans la communauté, je bénéficie du contact des autres cultures et de mes voisins, comme ils bénéficient du mien. »

    -Mais comme on a pu le voir, ses amis étrangers sont souvent des ennemis du socialisme, exemple? Des bourgeois se sauvant du socialisme au Vénézuéla. Nous avons aussi un tas d’amis cher menteur.

    « Pour l’instant, les USA dominent de façon écrasante ce palmarès. C’est donc le modèle à suivre, incontestablement. »

    -Peux-tu nous démontrer que toute la population y a accès? Sûrement pas! Pour toi, le peuple qui travaille à bas salaire est de la merde, hors, si nous enlevons tous les bas-salariés de ton monde imaginairement parfait, le système s’écroule. Les laveurs de vaisselle te torchent le cul, les ramasseux de vidange de même, ainsi de suite. Tu as du mépris pour ceux qui te permettent de te glorifier en haut de ta colline. Tu n’as aucun sens et sincèrement, je ne suis plus le seul à avoir pitié de toi.

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @Camarade Tova:

    Vous semblez trouver mesquin tout ce qui ne s’accorde pas avec votre idéologie. C’est votre droit. Car, heureusement, nous vivons dans un pays libre, ce que votre idéologie communiste tente de détruire à tout prix. »

    -Faux, un pays librement totalitaire. On est libre de se faire servir ou de servir et « servir » est l’emploi majoritaire dans pays. Si toutes et tous étaient des PDG, qui seraient les employés? Contradictoire comme propos, fais attention.

    « Mais je suis loin d’être mesquin. Au contraire, je suis tellement ouvert d’esprit que je n’hésite pas, moi, à tenter de dialoguer avec votre groupuscule. Mais mes tentatives se sont toujours butées à des insultes, des attaques, des dénis et des menaces. Malgré cela, je vous offre gracieusement mon point de vue afin d’enrichir la qualité de votre site. »

    -Tu ments encore, tu ne fais que ça d’ailleurs. Tu n’as jamais eu de menace ici et si tel est le cas, prouves-le. À défaut de savoir écrire correctement, ma compréhension de texte, prouverait ma capacité à réfléchir. Tu n’as dialogué sauf dans ce présent billet, probablement question de te donner une crédibilité pour les nouveaux lecteurs. J’invite alors les lecteurs à revenir sur tous les anciens billets pour prouver le contraire. Si ils sont patients et capble de revenir sur les antérieurs billets, tu es foutu. Les négations aussi de toi, ils pourront le constater en même temps. Notre groupuscule ne cesse de grandir et fait le tour du monde. Sur un « top10 » des insulteurs, tu ne laisses pas ta place et je laisse mes camarades le confirmer. Les billets antérieurs le prouveront également. Saint-Pierre, tu hypocrite et menteur. Pratiquement toutes tes accusations sont fait bien mieux appropriées à ta personne méprisable.

    « Je ne suis pas hypocrite. J’ai répondu, par exemple, le plus honnêtement possible à « l’interrogatoire » de monsieur Guillemette, qui s’en sert maintenant pour mentir sans arrêt à mon sujet. »

    -Je m’en serts, c’est un fait. Je ne ments parcontre pas. Vous nous accusez de soutenir des terroristes, alors qu’une petite partie d’entre nous
    le dit publiquement. Toi, tu affirmes publiquement soutenir le massacre du Liban l’an dernier. Tu affirmes aussi publiquement soutenir les pays détenteurs des ADM qui sont favorables au capitalisme. Tu affirmes aussi que la seule tête de Saddam vallait bien les centaines de milliers de morts en Irak. Où ai-je menti? Tu ments encore et tu le fais sans arrêt, ça devient banal. Tu es un piètre menteur, car nous avons ici dans ce blogue la possibilité de vérifier tes dires qui s’avèreront faux. Et s’il te plaît, cesses de dire qu’on t’a menacé, ça n’a jamais été le cas et même de la part de mes camarades. Tu fais pitié Saint-Pierre et j’espère que tes employés ont les moyens de se payer un ordinateur pour rire de toi.

    « e n’aime pas cette technique guillemettesque, mais ce sera plus facile dans le cas présent: »

    -Que peut-on dire sur la technique sanipierresque? Elle repose entièrement sur le mensonge et le mépris de la classe ouvrière. Les sanipierresques mentent et jouent la victime quand c’est nécessaire, toujours en mentant. Le sanipierresque peut même affirmer ouvertement qu’on l’a menacé, alors que c’est faux.

    « Faux. Vous êtes, en fait, bien plus libre que moi car vous n’êtes jamais conspué pour ces points de vues et actions extrémistes que vous privilégié. »

    -« TU » soutiens le terrorisme à l’étranger je te signale. Tu soutiens aussi la guerre civile en Irak, car tu dis qu’elle au moins permis de liquider Saddam, hors c’était un meutre. Tu soutiens très ouvertement les ADM et leur utilisation par tes alliés, tout en condamnant les autres. Tu es tout simplement en totale contradiction quand tu parles.

    « Je ne fais pas dans la démagogie, car mon opinion est rarement dans l’air du temps, elle serait plutôt à contrecourant. »

    -« Je ne fais pas non plus dans la victimisation. Je ne fais que relater les attaques constantes de Guillemette pour expliquer les répliques qu’il faut bien faire, après tant de haine et de menaces. »

    -Faux, tu fais dans la victimisation, personne ne t’a menacé, tu ments encore. De la haine, non, je te l’ai d’ailleurs déjà dit, j’ai pitié de toi. Mes attaques? Ouf! Je crois qu,on pourrait plutôt parler de dénonciation. Je trouve dans l’intérêt de toues et tous de savoir que tu appuies le terrorisme, les massacres de civils, les ADM et la guerre civile en Irak. Tu joues vraiment la victime, dans ce billet tu as parlé plus de 5 fois de menaces. PERSONNE NE T’AS MENACÉ, PROUVES LE CONTRAIRE. Peut-être pourras-tu lire ces grosses lettres…

    « Mais j’ai déjà été salarié (pas longtemps, j’en conviens, car j’ai découvert assez vite qu’il était préférable de décider plutôt que de subir). »

    -Tu veux une contradiction? Et voilà! Tu le dis toi-même, nous sommes majoritaires à « subir ». Merci.

    « votre débat sera bien pauvre, car replié sur lui-même. »

    -Tu serais un parfait exemple de quelqu’un qui se relplie sur lui-même, les lecteurs sont invités à relire les propos de ce sanipierresque sur les antérieurs billets.

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @épistémè:

    Par exemple, une manifestation (que vous devinez et espérez confrontationnelle) en opposition à un sommet légitime et requis. »

    -Cette réunion à l’écart concerne les habitants des trois pays concernés. Elle est pourtant secrète à huis-clo et les décisions prises durant cette cachotterie, nous les « subirons ».

    « Autre exemple, votre appui sans réserve aux régimes de Castro et Chavez qui sont pourtant récriminés, à juste titre, par tous les gouvernements démocratiques. »

    -Faux. nous condamnons par exemple les éxécutions des homosexuels dans le passé à Cuba. Chavez a gagné des élections et est un bon exemple de négation de ta part. Chavez a non-seulement gagné des élections, mais a aussi gagné un référendum sur sa révocation. Les gouvernements démocratiques dont tu parles, sont justement les mêmes gouvernements auquels tu donnes les droits illégitimes de posséder et d’utiliser des armes de destruction massive. Ça devient embarassant de discuter avec un pro-terrorisme comme toi, n’as-tu pas autre chose à faire, comme faire subir?

    « Il y en a bien d’autres, comme vos incessantes accusations du régime israélien qui ne sont jamais accompagnées de condamnations des actes terroristes de leurs voisins. Mais je ne ferai pas comme Guillemette et ne vous accuserez pas d’intentions par vos omissions. »

    -Je n’ai jamais vu personne ici appuyer ouvertement les attentats des palestiniens. Il y a une compréhension, mais je n’ai vu personne dire les soutenir avec fermeté. On ne peut parcontre pas en dire autant de tes propos antérieurs. Je t’accuse d’avoir dit ce que tu as dit, rien de moins. Donc Guillemette n’a rien inventé, tu appuies ces choses que tu dis appuyer, voilà tout.
    Je prends position ici devant toi, je condamne les attentats terroristes palestiniens, mais je les comprends aussi. Et voilà!

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    Les communistes veulent la disparition de l’état (la majorité des « saveurs » du communisme en tout cas). C’est dans le manifeste de Marx. Plus d’état, c’est l’anarchie totale. « 

    -Faux, il y a des étapes et je suis heureux de vous voir débattre enfin. Alors s’il vous plaît, continuez.

    « Il ne peut y avoir de parti communiste puisque le communisme se réclame de l’absence d’une démocratie et de l’état. Il s’agit donc d’un paradoxe inexplicable. »

    -Faux. Les « soviets » sont des conseils avec des élus, il y a donc démocratie. Voir les explications assez claires de Épistémè.

  76. Anonymous said

    Le flic à St-Pierre vient nous accuser de faire de la propagande! On aura tout vu!

    Ta vie doit être pas mal platte mon vieux pour passer ton temps à intervenir ici.

    Alex

  77. Épistémè said

    Allons, les camarades, sieur St-Pierre pour une fois a exprimé son opinion sans trop d’artifices..

    Laissez le débattre..

    Épargnez-vous donc de vous insurger de la sorte.

    @J’ai demandé à anon d’élaborer sur la question de l’éducation. Il n’en a rien fait..

  78. Épistémè said

    QUand à ben: Lol!

  79. Jacques Saint-Pierre said

    Désolé pour le délai…

    Je ne répondrai pas à tout (ce serait un peu long). Je ne voudrais rien envenimer, il me semble qu’on va commencer à dialoguer sérieusement.

    Pour ce qui est du communisme, voulez-vous discuter ici, ou attendre qu’un billet qui s’y prête mieux se présente? (ça ne me gêne pas, je peux répondre à épistémè ici).

  80. Épistémè said

    Répondez donc ici, Mr st-pierre. Peut-être cela vous évitera-t-il de vous induire en erreur vous-mêmes(tant qu’à parler du communisme)…

  81. Jacques Saint-Pierre said

    Laissez-donc tomber. Avec un tel ton, vous ne lirez même pas sérieusement…

  82. Épistémè said

    Hein? Quel ton? Je parlais sérieusement… Vous n’acceptez pas qu’on puisse se tromper desfois? Je n’ai jamais dis que ce n’était absolument pas moi qui me trompait.. J’ai dis que ça vous éviterait peut-être de vous tromper…

  83. Anonymous said

    Wow… il s’en est dit des bêtises, depuis mon dernier passage. Aouch! Par quoi commencer…?

    @ le sage Jacques Saint-Pierre: Je vois pas en quoi l’éducation gratuite ferait que les étudiants et les étudiantes traîneraient plus. À mon avis, ce sont même les coûts qui peuvent les encourager à traîner. Que ce soit poru les élèves qui s’accordent deux sessions de plus pour mieux pouvoir conjuguer travail et études ou encore en travaillant au dessus de 20 heures par semaine, en ayant 30 heures de cours et 20 heures d’étude et de devoirs et , conséquemment, couler ses cours par manque d’étude. À ce stade-là, je me demande qu’est-ce qui fait traîner le plus les étudiants et les étudiantes sur les bancs d’écoles.

    À cet effet, j’ai lu dans Le Soleil (pas dans le «Média-communiste», mais bien dans le Soleil) que les étudiants et les étudiantes qui travaillaient au-dessus de 15 heures avaient quelque chose comme 50% moins de chances de réussir. C’est pire pour ceux et celles qui en font plus de 25 (quelque chose comme 70%).

    Parallèlement à cela, une enquête sur les conditions de vie menée en 2001 par l’institut de la Statistique du Québec relevait que le revenu moyen des étudiantes et des étudiants post-secondaires gagnaient 9 250$ par année (bénéficiaires de l’aide sociale inclus et incluses), alors que le seuil de faible revenu est de 18 000$ pour une personne seule vivant dans une grande ville.

    Pour l’histoire du «on a des frais moins chers qu’en Afrique», tant mieux!
    Quand est-ce qu’on va arrêter de se comparer aux autres? «ah, mon voisin a un gazon jaune, mon autre voisin aussi! J’en ai un vert! Ben là… j’en veux un jaune, moi aussi!!» C’est un beau sophisme, ça là! Un «ad Populum».
    Aussi… Juste rappeler que l’Afrique est peut-être pas un continent riche… probablement parce que sa population ne peut pas aller à l’école, parce que cette dernière n’est pas gratuite.

    @Jacques Saint-Pierre, le moralisateur: Ton palmarès est-il créé par l’institut économique de Montréal? Je veux dire… D’où est-ce que tu tiens une telle information?

    Le rôle de l’éducation est multiple: lieu de formation pour l’économie, lieu de socialisation, d’échanges d’information, d’échanges d’idées, de transmission du savoir! Tout cela ne doit pas être qu’à une petite poignée de l’élite. Le secondaire ne remplit que sommairement ce rôle. Il est donc important que l’état veille à ce que le fils de paumé-e-s qui vit en région puisse profiter de cet outil-là autant que la fille du riche millionnaire vivant en banlieue!

    C’est sûrement vrai que les fils et les filles de familles pauvres vont moins à l’école, selon ton étude de StatCan. La question est pourquoi? Je veux dire: l’éducation est pas vraiment gratuite, au Québec, quoiqu’en disent les démagos droitistes.

    @anonyme qui a signé «A+ les cassé-e-s» et qui ne semble pas être repassé(e) souvent: pourquoi est-ce que les travailleurs et les travailleuses doivent financer la gratuité scolaire? Pour les raisons que je viens de mentionner: l’éducation est un outil collectif! Il a pour but d’aider à l’enrichissement des débats publics et, surtout, de les ramener dans les mains de ceux et celles qui en sont concerné-e-s: le peuple.
    Cela dit, je ne suis pas pour qu’on augmente davantage les impôts des contribuables… pas quand je considère qu’il y en une gang de riches entrepreneurs et de riches entrepreneuses qui parviennent à épargner leur millions (milliards?) du fisc avec les paradis et abris fiscaux, les déductions d’impôts.
    Yves Séguin avait dit que le gouvernement accordait 5 milliards de dollars en crédits d’impôt à des entreprises (souvent pas dans le besoin).
    Selon Statistique Canada (en 2005), les entreprises canadiennes ont mis 88 milliards de dollars dans les paradis fiscaux.

    On pourrait en sortir bien d’autres. Mais bon… on va condamner le B.S. qui «vole» 500$ par mois à l’état, à la place!

    @Alex: «Tu viens sur ce blogue juste pour nous blaster et réciter ta propagande. Ton commentaire sur les moins de 30 ans est complètement méprisant, même si j’ai plus de 30 ans. Mais au moins ça montre ce que tu es vraiment, un vieux schnock!»
    Les réactionnaires de plus de 30-40 ans… ce sont les PIRES réactionnaires! Les plus borné-e-s (parce qu’ils et elles ont de l’expérience, ont vu plein de choses, etc…)! Je parle par expérience personnelle… Je suis au cégep! L’arrogance de la vieillesse réactionnaire, je l’ai souvent subie! «T’es jeune… tu peux rien savoir!» «t’es déconnecté» «attend de vieillir» (tout cela en apportant pas beaucoup d’arguments). Ça ne me fait que confirmer que la réaction tire son argumentation du sophisme, voilà! Ben, anon514 et l’autre ne me font que le confirmer davantage.

    Pour finir, une maxime que j’aime bien:
    «Il n’y en qu’en couture que les patrons sont des modèles!»

    Louis-Philippe

  84. Jacques Saint-Pierre said

    @épistémè:

    « La collectivisation(bien que ce soit très flou) n’entraîne pas nécessairement(tjrs selon les marxistes) une disparition de toutes les formes d’état, mais seulement de l’état  »central » qui sert une classe dominante. »

    Voilà bien, avec la période de transition dont vous parliez plus haut, la source de mon scepticisme face à cette option. En France, d’ailleurs à titre d’exemple, le PCF a toujours joué le jeu politique au point de devenir une simple option politique d’extrême gauche, ce qui éloigne les purs et durs du rêve communiste. Jamais un PCF ne conduirait la France à un réel marxisme.

    Je suis sans doute incapable (contrairement à vous, peut-être) de séparer l’idéologie et son « implantation » (désolé pour le terme sans doute mauvais, mais bon).

    À ce point de l’Histoire, et avec l’importance du concept d’économie de marché et du concept de propriété, il me semble irréaliste de viser un effondrement, même très graduel, de ce système pour le remplacer par ce prolétariat omnipotent. La vengance de la classe dominée (que je ne crois pas si dominée, puisque nous discutons, non?) viendra sans aucun doute entacher cette « victoire » et nous assisterons, comme lors de tant d’autres essais ratés, à l’instauration d’une dictature sanguinaire et totalitariste. Car pour moi, voyez-vous, une victime riche est quand même une victime. Je sais que certains d’entre-vous brossez un portrait terrifiant des patrons, mais ceux-ci torturent (rarement 😉 leurs employés dans notre pays.

    En tout cas, il y en aurait bien plus long à dire, mais voilà, il est un peu tard…

  85. Jacques Saint-Pierre said

    Quand à Louis-Philippe qui tente de me convaincre que je ne devrais pas être méprisant envers les moins de trente ans en affichant lui-même un mépris encore pire que le mien envers les vieux… ce n’est pas très mature… Il faut comprendre que monsieur Guillemette n’a pas nécessairement été très gentil non plus.

    Quand à vos commentaires sur les « difficultés » des jeunes qui doivent travailler et risquent ainsi d’échouer, je vais vous révéler un petit secret à mon sujet: J’ai complété des études universitaires en travaillant plus de 20 heures par semaine et ce, du Cégep jusqu’à la fin de mes études. Pourquoi? Parce qu’étant donné la situation financière de mes parents (aisée), je n’étais admissible à aucun prêt ou bourse. Le hic? Mes parents ont décidés que je pouvais me débrouiller seul. Aucun soutien. J’ai tout payé, je me suis débrouillé.

    Est-ce que j’ai réussi quand même? Oui. Est-ce que j’ai dû bûcher plus fort que les autres? Oui. Est-ce que j’ai parfois passé des jours entiers sans manger? Oui.

    Est-ce que je veux la gratuité scolaire? Jamais! Quelqu’un qui veut réussir ne se laissera pas abattre par les difficultés s’il cesse de rejetter le blâme sur les autres.

    Ma situation aujourd’hui est le fruit d’un effort, pas d’un cadeau.

  86. Anonymous said

    Je ne vois vraiment pas le lien entre la non-gratuité scolaire et l’effort. On peut très bien avoir un système de gratuité scolaire et connaître l’effort aussi. D’ailleurs il faut s’entendre aussi sur le sens du mot effort. Dans la bouche des capitalistes ça veut dire travail forcé, voire esclavage.

    Alex

  87. Jacques Saint-Pierre said

    Pour Alex:

    Mais non, l’effort n’est pas du travail forcé ou de l’esclavage (mots vides de sens ici, au Canada). L’effort, ce sont ces manches qu’on retroussent sans attendre que les autres régissent notre vie.

    La gratuité ne décourage pas les étudiants de se pogner le beigne, car s’ils traînent leurs pieds au café étudiant, ça ne changera rien au final en terme de coût net pour eux.

    Si vous avez des enfants, vous devez savoir qu’il est plus éducatif d’accompagner les jeunes dans leurs premiers achats importants et qu’ils deviennent conscients du coût des choses. Ainsi, ils seront plus enclins à prendre soin de ces choses. Donnez un Playstation à un jeune, les manettes seront brisées au bout d’une semaine. Laissez le jeune acheter sa Playstation, il vous empêchera d’y toucher pour ne pas la briser.

    Je sais que cet exemple matérialiste ne va pas vous plaire, mais je voulais simplement illustrer ce concept de la façon la plus imagée possible.

  88. Anonymous said

    Je regrette mais dans la mentalité des néolibéraux effort veut dire travail forcé, voire esclavage. Qu’on pense aux heures supplémentaires non-payées pour un petit salaire, travail précaire pendant de longues années, etc. J’en sais quelque chose. Pendant ce temps-là les patrons passent leur temps à se pogner le cul sur des terrains de golf.

    L’éducation est un droit et ça doit être gratuit. Ce n’est pas une marchandise.

    Alex

  89. Jacques Saint-Pierre said

    « Pendant ce temps-là les patrons passent leur temps à se pogner le cul sur des terrains de golf »

    Croyez-vous vraiment ceci? Ou est-ce simplement une jalousie malsaine?

    Le patron s’assure que vous puissiez travailler et en vivre. Il n’est pas une créature mythique qui ne cherche que votre mal. Votre conception de la réalité me semble assez biaisée.

    Tous les patrons que je connais sont des gens qui travaillent très fort et font tout en leur pouvoir pour ne jamais avoir à perdre des employés.

  90. Anonymous said

    N’importe quoi comme d’habitude. Comme si j’avais du temps à perdre à jalouser des capitalistes! Trouves d’autres arguments!

    Les patrons que je connais sont des parasites qui s’enrichissent grâce à mon travail en tant que producteur de richesses.

    C’est drôle mais t’as rien à dire au sujet du travail précaire et des heures supplémentaires non-payées, une pratique fort répandue. Qui ne dit mot consent.

    Ta conception de la réalité me semble aussi fort biaisée sieur St-Pierre.

    Imagines-toi pas que ton nouveau style soi-disant plus poli nous impressionne!

    Alex

  91. Jacques Saint-Pierre said

    Alex,

    J’ai autre chose à faire que de t’impressionner. Les heures supplémentaires non-payées sont une pratique normale dans la mesure où l’employé qui n’a pas terminé le travail prévu dans le temps imparti doit d’abord le terminer et ensuite, examiner avec son patron, pourquoi il n’a pas réussi.

    Pour ce qui est du travail précaire, il ne s’agit pas d’une pratique institutionnalisée, mais d’une réalité vieille comme le monde. Quand les ventes de l’entreprise varient, le niveau d’emploi varie également. Payer du monde à ne rien faire, il n’y a que le secteur public qui peut se permettre ça, puisqu’il n’est pas redevable. Ceux qui se retrouvent en état précaire sont souvent ceux qui ne possèdent pas une expertise ou une flexibilité qui fait d’eux des employés en demande, d’où la précarité.

    En clair, ceux qui sont bons se retrouvent rarement dans cette situation.

    En passant, pourrais-tu dire à ton patron que je suis assez bon joueur de golf et qu’on pourrait s’en jouer une?

  92. Anonymous said

    Tu dis n’importe quoi. Les heures supplémentaires non-payées dans mon emploi sont causées par une surcharge de travail et par le fait que l’entreprise prétend qu’elle ne peut payer les heures supplémentaires car on est un département de ventes alors que nous ne sommes pas des vendeurs et nous ne recevons pas de commissions.

    Garde ton mépris espèce d’ignorant! Avant de dire que des employés ne sont pas bons renseignes-toi un peu. Je sais que dans ton cas c’est pas facile mais un petit effort vaudrait le coup!

    Si moi et bien d’autres sommes précaires ce n’est pas par manque d’expertise ou de flexibilité, c’est parce qu’il y a des entreprises qui trouvent ça plus avantageux d’avoir des employés précaires. Et c’est de plus en plus courant.

    Mais pour un être borné, méprisant, fascisant comme toi le fait qu’on se fasse de plus en plus exploiter c’est normal.

    Au font c’est toi le clown.

    Alex

  93. Anonymous said

    Sylvain avait parfaitement raison de te répondre comme il l’a fait. Tu ne viens ici que pour cracher ton venin et essayer de faire de la publicité pour ta secte droitiste.

    Alex

  94. Jacques Saint-Pierre said

    @Alex,

    Toi, tu veux m’apprendre comment le marché du travail fonctionne? Elle est bonne celle-là!

    Tu me dis donc que la précarité de certains employés est un choix d’entreprise.

    Dis-moi, par curiosité, est-ce que tout le monde est temporaire chez-vous, ou y a-t-il des permanents avec des conditions plus certaines (genre, des superviseurs)?

  95. Anonymous said

    Quand le sieur St-Pierre on dirait une vraie langue de bois! En plus de parler à travers son chapeau il se prend un ton professoral complètement nul à chier. Retournes donc au blogue de David Gagnon avec ta gang de néocons.

    Alex

  96. Anonymous said

    Chez nous la précarité est un choix de l’entreprise. Je suis désolé de te l’apprendre. Ce n’est pas mon choix ni celui des autres qui sont précaires. Si une entreprise garde des employés en situation précaire pendant deux ans et plus c’est son choix. Si on ne remplissait pas leurs petits critères on aurait été congédiés.

    Mais bien sûr Sieur St-Pierre est plus au courant de ma situation que moi.

    Alex

  97. Jacques Saint-Pierre said

    Alex,

    Je n’irai pas jusqu’à te demander de décrire plus en détail la situation, ce serait indiscret.

    Mais comparons. Le chantier MIL Davie. Comment veux-tu, avec le nombre de bâteaux qui peuvent se construire dans le monde, que cette entreprise garantisse un emploi à ses gens?

    Des fois, que veux-tu, il serait imprudent de « blinder » tout le monde quand le carnet de commande est élastique.

    Mais surtout, surtout, tu connaissais les conditions à l’embauche (ou lors du changement de conditions, si c’est le cas). Si elles ne font pas ton affaire, vas-y, trouve autre chose! Le taux de chômage n’a jamais été si bas!

  98. Anonymous said

    Encore une fois tu dis n’importe quoi. Ça ne faisait pas partie des conditions d’embauche ni là ni dans les autres entreprises. Tu te trompes sur toute la ligne!

    Bien entendu je ne te donnerai pas de détails sur ma situation à un flic de ton espèce.

    Avant de donner des leçons de morale à 25 cents informes-toi un peu Sieur St-Pierre!

    Alex

  99. Anonymous said

    Au moins nous avons pu constater le mépris total que tu manifestes à l’endroit des travailleurs précaires. C’est pas surprenant de ta part, mais on sait encore mieux le genre de bonhomme que tu représentes! Un vrai parasite!

    Alex

  100. Jacques Saint-Pierre said

    Je ne peux m’informer plus, puisque tu refuses d’en parler.

    Mais, sérieusement, puisque c’est si terrible comme endroit, que fais-tu encore là? Il me semble que tu devrais prendre tes jambes à ton cou et t’évader!

    La précarité, ça doit être épouvantable! Ça doit être le goulag! Tu ne dois plus dormir la nuit!

    Je compatis avec toi, Alex.

    Et, je le répète, je ne suis pas flic. Ils ne gagnent pas assez pour je puisse envisager ce métier (quoique d’avoir le droit d’immobiliser des truands ou des manifestants altermondialistes, ça doit être un bonus)

  101. Anonymous said

    Écoute pauvre idiot va prendre tes pilules. C’est sûr que tu peux pas comprendre la réalité des travailleurs dans ta tour d’ivoire! J’ai pas envie de donner des infos confidentielles à un suceux de flics comme toi.

    Tu peux bien approuver la brutalité policière après tout quand on un facho néocon comme toi. Un jour par contre vous braillerez comme des vaches quand on renversera votre système de merde.

    Alex

  102. Camarade Tova said

    Quelle est votre compagnie, monsieur Saint-Pierre ?

  103. Jacques Saint-Pierre said

    Mmmmm… que de poésie bucolique.

    Seriez-vous fâché, ou bien est ce que votre menace de renversement est réelle? Est-ce que ça veut dire que vous rassemblez des armes, préparez des ADM, des pancartes, des épouvantails en forme de Harper, ce genre de choses?

    Et, sucer un flic ne fait pas partie de mes expériences de vie, alors je ne peux en discuter avec vous.

  104. Anonymous said

    Maintenant congédions les patrons et St-Pierre dans les vidanges!

    Continuous de revendiquer la gratuité scolaire et de meilleures conditions de travail et tant mieux si ça emmerde les droitistes parasites.

    Alex

  105. Jacques Saint-Pierre said

    @Camarade Tova:

    Je ne lui demandais pas le nom de sa compagnie, évidemment. Je voulais juste illustrer que la précarité est une réalité pour certains types d’entreprises et qu’il devrait arrêter de se plaindre.

    Pour ce qui est du nom de ma compagnie, vous ne le saurez jamais, bien sûr. Mais je vous dirai que je songe présentement à en modifier la raison sociale pour « Reactionism Watch Watch ». Ça sonne bien, non?

  106. Anonymous said

    Nous pourrons aller y porter quelques bombes!

    Encore une fois Sieur St-Pierre ta précarité tu peux te la mettre où ce que je pense! Nous allons continuer à nous battre contre cette merde même si ça fait pas plaisir aux aristos de ton espèce.

    Pour des salaires décents, pour une vie décente, pour la gratuité scolaire!

    Alex

  107. Jacques Saint-Pierre said

    Il me semble qu’avec une attitude violente comme la tienne, Alex, il est normal qu’aucun employeur n’a le goût de t’offrir un emploi sérieux. Parler de merde, de bombes, et tout le reste ne fait certainement pas de toi un employé « clé ».

    Ton salaire n’est pas décent? Ta vie n’est pas décente? Change-moi tout ça, vite!

  108. Anonymous said

    Une attitude violente! Voyons ma chère! T’es ben peureuse! Les bombes on les réserve juste pour toi voyons!

    Tu me fais tellement de peine en disant que je ne suis pas un employé clé!

    Alex

  109. Sylvain Guillemette PCQ said

    Et d’ailleurs, le manque de travailleurs mal payés dans les usines, qui le comblera si les étudiants ne larguent pas les études? Y a comme une contradiction dans tout ça. On dnigre les laveurs de vaisselle, mais on en a besoin, tout comme les vidangeurs sont indispensables.

    « La vengance de la classe dominée (que je ne crois pas si dominée, puisque nous discutons, non?) viendra sans aucun doute entacher cette « victoire » et nous assisterons, comme lors de tant d’autres essais ratés, à l’instauration d’une dictature sanguinaire et totalitariste. »

    -Pas nécessairement. Regardons par exemple le Vénézuéla, jamais Chavez n’a fait usage de la répression. Contenir un peuple quand la droite triche, menace et tue des opposants, c’est certain que ça devient difficile. Si tout le monde acceptait les résultats démocratiques là-bas, il n’y aurait pas de trouble. Et faudrait-il ajouter que nous ne mettons pas les patrons dans un panier emballé et étiqueté mal, mauvais et démoniaque? Leur travail ne mérite tout simplement pas le droit d’exploiter les autres en dessous. Une « victime » riche qui opprime d’autres victimes beaucoup plus nombreuses sous elle et depuis bien des années…c’est à ça qu’on s’attaque par exemple au Vénézuéla. Elle n’est pas non plus opprimée, elle ne perd que ses avantages et privilèges sur la classe majoritaire précédemment opprimée. Effectivement, la torture comme vivent en ce moment les prisonniers afghans n’a pas lieu ici au Québec. Mais te questionnes-tu de temps en temps sur les réalités qui planent sur tes employés ou ceux de la boîte à côté? À chacun sa réalité et on ait bien que ce n’est pas la même pour toute et tous au Québec.

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    Quand à Louis-Philippe qui tente de me convaincre que je ne devrais pas être méprisant envers les moins de trente ans en affichant lui-même un mépris encore pire que le mien envers les vieux… ce n’est pas très mature… Il faut comprendre que monsieur Guillemette n’a pas nécessairement été très gentil non plus. »

    -Si je n’ai pas été gentil, c’est que je me suis d’abord fait giflé et je présente rarement la seconde joue n’étant pas croyant de ces balivernes.

    « Quand à vos commentaires sur les « difficultés » des jeunes qui doivent travailler et risquent ainsi d’échouer, je vais vous révéler un petit secret à mon sujet: J’ai complété des études universitaires en travaillant plus de 20 heures par semaine et ce, du Cégep jusqu’à la fin de mes études. Pourquoi? Parce qu’étant donné la situation financière de mes parents (aisée), je n’étais admissible à aucun prêt ou bourse. Le hic? Mes parents ont décidés que je pouvais me débrouiller seul. Aucun soutien. J’ai tout payé, je me suis débrouillé.

    Est-ce que j’ai réussi quand même? Oui. Est-ce que j’ai dû bûcher plus fort que les autres? Oui. Est-ce que j’ai parfois passé des jours entiers sans manger? Oui. »

    -C’est le cas de bien du monde et chaque situation est différente. La chance joue aussi un grand rôle, à ne pas effacer de la réalité. Ensuite, si tout le monde était patron, qui serait employé? Ça ne tient donc pas la route, car dans une usine (ou autre), tous les membres sont comme les doigts de la main et le patron ne fait rien de plus que les autres. Sans employés, il n’y a pas de patron non plus. Contradiction je dirais…

    « Est-ce que je veux la gratuité scolaire? Jamais! Quelqu’un qui veut réussir ne se laissera pas abattre par les difficultés s’il cesse de rejetter le blâme sur les autres. »

    -Faux. comme je si plus haut, il y a des situations bien différentes pour chacun et la tienne, a semble t-il été plus facile que d’autres. Exemple? Tu avais des parents. Tu en veux d’autre? Racontes-moi ta vie et je les pointerai…

    « Ma situation aujourd’hui est le fruit d’un effort, pas d’un cadeau. »

    -Personne ne prétend que tu n’as pas travaillé fort, mais dans certains pays, on marche quotidiennemnt des kilomètres nu-pied pour aller se chercher de l’eau insalubre à l’aide d’un seau parfois endommagé (trous, sans poignée, etc…). Cela fait-il d’eux de grands méritantes élites? Rien ne le prouve en tout cas. Des gens qui travaillent plus fort que toi? Il y en a un tas. Comparer ses efforts à ceux des autres…ce n’est certainement pas comme ça que j’élèverai mes enfants.

    « La gratuité ne décourage pas les étudiants de se pogner le beigne, car s’ils traînent leurs pieds au café étudiant, ça ne changera rien au final en terme de coût net pour eux. »

    -Cette gratuité, je suis pour. Parcontre, rien n’empêcherait de punir d’une autre façon les « pogneurs de beigne ». Le coût serait aussi perceptible pour ces « mauvais » étudiants.

    « Si vous avez des enfants, vous devez savoir qu’il est plus éducatif d’accompagner les jeunes dans leurs premiers achats importants et qu’ils deviennent conscients du coût des choses. Ainsi, ils seront plus enclins à prendre soin de ces choses. Donnez un Playstation à un jeune, les manettes seront brisées au bout d’une semaine. Laissez le jeune acheter sa Playstation, il vous empêchera d’y toucher pour ne pas la briser. »

    -Bien essayé, mais tu viens de faire de ce jeune un égoïste parfait, un bon propriétaire quoi. Je crois qu’au contraire, cette thèse a eu sa chance et le peuple demande aujourd’hui du changement. Il en a marre de ses valeurs et s’ennuie des valeurs familiales. Et la consommation s’éternise aussi…

    Imagines plutôt que Cuba amène un jour, un système d’éducation aussi perfectionné (matériel, technologies, etc…) que celui des américains, car c’est en fait les seules vraies dominances de ce système d’éducation. À Cuba, les jeunes conaissent quand même l’importance d’étudier, mais n’ont tout simplement pas accès aux mêmes fournitures. C’est aussi « gratuit ». Je ne crois pas qu’il y aie autant de flâneux qu’ici. D’ailleurs, à cuba sous Batista, les écoles étaient payantes. Tu peux aller demander au peuple cubain s’il aimerait retourner en arrière, où tous les services comme l’éducation et la santé, étaient réservés aux riches.

    « Je regrette mais dans la mentalité des néolibéraux effort veut dire travail forcé, voire esclavage. Qu’on pense aux heures supplémentaires non-payées pour un petit salaire, travail précaire pendant de longues années, etc. J’en sais quelque chose. Pendant ce temps-là les patrons passent leur temps à se pogner le cul sur des terrains de golf.

    L’éducation est un droit et ça doit être gratuit. Ce n’est pas une marchandise.

    Alex »

    -Euh, ici alex a raison. Nous sommes effectivement exploités, voir « Le capital » de Karl Marx.

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    « Pendant ce temps-là les patrons passent leur temps à se pogner le cul sur des terrains de golf »

    Croyez-vous vraiment ceci? Ou est-ce simplement une jalousie malsaine? »

    -Ça m’est arrivé plus d’une fois de voir partir de mes anciens patrons pour le resto à 100$, le golf, voyages, etc… Je ne suis aucunement jaloux de ces individus, je n’aspire pas non plus à devenir celui qui fait subir pour reprendre ta propre expression.

    « Le patron s’assure que vous puissiez travailler et en vivre. Il n’est pas une créature mythique qui ne cherche que votre mal. Votre conception de la réalité me semble assez biaisée. »

    -Les employés s’assurent que les biens que le patron vendra, assure à ce dernier un tas de privilèges que ne verront jamais les employés. Sans employé, il n’y a pas de patron. Ta conception de la réalité de reflète que tes intérêts, même au-delà de l’environnement, qui est en fait le berceau de la vie.

    « Tous les patrons que je connais sont des gens qui travaillent très fort et font tout en leur pouvoir pour ne jamais avoir à perdre des employés. »

    -Mais oserais-tu dire que les employés ne travaillent pas assez fort? Appliquerais-tu les mêmes pensées au Vénézuéla par exemple, où la bourgeoisie n’était en fait qu’une oligarchie?

    « Les patrons que je connais sont des parasites qui s’enrichissent grâce à mon travail en tant que producteur de richesses. Alex »

    -Les miens aussi sans exception, de temps en temps ils relâchent la laisse, mais sans enlever le « choke ». Les bonnes actions en cachent des mauvaises.

    « C’est drôle mais t’as rien à dire au sujet du travail précaire et des heures supplémentaires non-payées, une pratique fort répandue. Qui ne dit mot consent. »

    -Non seulement c’est répandu, mais ça continue de se répendre.

    « Les heures supplémentaires non-payées sont une pratique normale dans la mesure où l’employé qui n’a pas terminé le travail prévu dans le temps imparti doit d’abord le terminer et ensuite, examiner avec son patron, pourquoi il n’a pas réussi. »

    -Faux. Le patron a un travail à accomplir et des employés à engager pour l’accomplit. Si l’employé n’a pas terminé son travail, il n’a pas à mettre de côté sa famille, ses amis et sa vie hors travail pour permettre au patron d’en retirer en plus, les pleins bénéfices et les fleurs. Le mérite revient aux employés, mais rarement nous voyons le fleurs. Le patron n’a qu’à faire des heures supplémentaires s’il y tient. De plus, toute production en 2007 n’est pas réaliste, elle n’est qu’une méga-compétition où les patrons aiment se pavaner en espérant devenir l' »élu ». Le réalisme est complètement absent du sujet. La production effreinée, doit absolument ralentir, sauf dans les esprits de la droite qui a gardé sa tête dans le sable. La consommation planétaire actuelle a non seulement atteint ses limites, mais les a dépassé. La sur-production, donc la sur-consommation, entraîne forcément la sur-pollution et l’effondrement du garde-manger, les ressources.

    http://terresacree.org/etaplane.htm

    « Pour ce qui est du travail précaire, il ne s’agit pas d’une pratique institutionnalisée, mais d’une réalité vieille comme le monde. Quand les ventes de l’entreprise varient, le niveau d’emploi varie également. Payer du monde à ne rien faire, il n’y a que le secteur public qui peut se permettre ça, puisqu’il n’est pas redevable. Ceux qui se retrouvent en état précaire sont souvent ceux qui ne possèdent pas une expertise ou une flexibilité qui fait d’eux des employés en demande, d’où la précarité. »

    -Génial comme explication, mais on attribue au patron seul, les mérites, les profits et le soit-disant « risque ». En fait, les employés prennent autant de risque à suivre un patron, ai-je vraiment besoin de citer des exemples au Québec?

    « En clair, ceux qui sont bons se retrouvent rarement dans cette situation. »

    -Faux. Il y a des malchanceux… Le textile par exemple est pratiquement disparu du Québec pour d’autres raisons et ce n’est pas parce qu’ils n’étaient pas bons ces employés. Je peux te donner d’autres exemples si tu veux…

    « En passant, pourrais-tu dire à ton patron que je suis assez bon joueur de golf et qu’on pourrait s’en jouer une? »

    -Sarcasme?

    « Si moi et bien d’autres sommes précaires ce n’est pas par manque d’expertise ou de flexibilité, c’est parce qu’il y a des entreprises qui trouvent ça plus avantageux d’avoir des employés précaires. Et c’est de plus en plus courant. »

    -Vrai. Aucun avantage social, rien à débourser pour ces « bougres » pour reprendre l’expression de Jacques.

    « Mais surtout, surtout, tu connaissais les conditions à l’embauche (ou lors du changement de conditions, si c’est le cas). Si elles ne font pas ton affaire, vas-y, trouve autre chose! Le taux de chômage n’a jamais été si bas! »

    -La situation des employés de GM n’était pas forcément prévisible. Celle des employés de Olymel, du tout (Les employés, même s’il ont finalement accepté l’offre patronale, vont voir cette usine fermer). Et quoi dire des gens qui travaillaient chez Norbourg? Les conditions des employés sont en passant dévalorisées par le conseil du patronat, où présidait avant Gilles Taillon. Je t’invite à lire les derniers conseils Jacques, on demande à ce que l’employeur paie moins d’assurance entre autre, en même temps que demander le privé en santé. Complètement farfelu comme propisition alors que nous ne sommes plus capables de joindre les 2 bouts, même en faisant du temps supplémentaire. Et pour le chômage, jamais les emplois ajoutés n,ont été aussi mal payés, précaires, et désordonnés en horaire.

    « Et, je le répète, je ne suis pas flic. Ils ne gagnent pas assez pour je puisse envisager ce métier (quoique d’avoir le droit d’immobiliser des truands ou des manifestants altermondialistes, ça doit être un bonus) »

    -Parfaitement gratuit comme remarque…

    « Seriez-vous fâché, ou bien est ce que votre menace de renversement est réelle? Est-ce que ça veut dire que vous rassemblez des armes, préparez des ADM, des pancartes, des épouvantails en forme de Harper, ce genre de choses? »

    -Non, je prévois dans mon as le faire démocratiquement en informant le peuple. Les armes et les ADM, ce sont tes amis qui font ça et tu les appuies d’ailleurs. Pour le reste, je trouve que c’est une bonne idée. Harper est un criminel. Quelqu’un qui sert la main à un criminel, fait des affaires avec un criminel, appuie publiquement un criminel, finance des criminels, entraîne des crimnels, arme bientôt des criminels, s’il en est pas un, c’est au moins un complice! Harper avait comme toi appuyé le massacre du Liban par l’armée de Tsahal. Il avait qualifié le bombardement de civils comme une action mesurée, ce qui est absurde! Autant les nucléariser!

    « Pour ce qui est du nom de ma compagnie, vous ne le saurez jamais, bien sûr. Mais je vous dirai que je songe présentement à en modifier la raison sociale pour « Reactionism Watch Watch ». Ça sonne bien, non? »

    -Mais question crédibilité étant donné que tu perds tes débats par défaut depuis le début, je sais pas trop… Que dirais-tu de « DÉMAGOGUE CON-VAINCU »?

    « Alex »
    -Personellement, je ne parlerais pas de « b » ici devant Saint-Pierre, il risque de prendre ça comme une menace bien réelle… Je ne faisais que lui souhaiter un cancer ou une tumeur, ça paraissait mieux non?

  110. Anonymous said

    C’est vrai Sylvain mais je voulais lui répondre sur le même ton.

    Au fond c’est un pauvre parasite qui n’a pas de vie. Son seul désennui dans la vie c’est de venir sur ce blogue. Une chance que ça existe.

    Son argument à l’effet que les travailleurs précaires sont des pas bons est tellement pathétique pour ne pas dire nul à chier! Ceci démontre une fois de plus son ignorance et son mépris des travailleurs.

    Alex

  111. Sylvain Guillemette PCQ said

    Ma conjointe ne veut pas me prêter ses bikinis que j’en fasse des photos « sexy » pour mettre sur le site du PCQ. Jacques et Ben pourraient alors tripper « dur ».

    Snif! Je ne ferai pas la couverture de reactionismwatch!

    Tu sais d’où vient le nom de bikini Alex?

    Bikini Atoll, les tests nucléaires. Le concepteur du bikini se disait que la sortie de ce maillot aurait l’effet d’une bombe atomique! Tu savais?

  112. Camarade Tova said

    J’attends toujours le nom de votre compagnie, monsieur Saint-Pierre.

  113. Anonymous said

    Jacques à dit:
    «Quand à Louis-Philippe qui tente de me convaincre que je ne devrais pas être méprisant envers les moins de trente ans en affichant lui-même un mépris encore pire que le mien envers les vieux… ce n’est pas très mature… »

    Désolé… je n’ai pas parlé des vieux et des vieilles, mais bien de la VIEILLESSE RÉACTIONNAIRE. QU’on s’entende! Ce n’est pas tout le «vieux monde» qui est réactionnaire!

    «
    « Est-ce que je veux la gratuité scolaire? Jamais! Quelqu’un qui veut réussir ne se laissera pas abattre par les difficultés s’il cesse de rejetter le blâme sur les autres. »

    -Faux. comme je si plus haut, il y a des situations bien différentes pour chacun et la tienne, a semble t-il été plus facile que d’autres. Exemple? Tu avais des parents. Tu en veux d’autre? Racontes-moi ta vie et je les pointerai…
    »

    En effet! Je suis sur qu’il a eu de la mortalité dans sa famille immédiate qui a dû le déprimer solidement.

    Peut-être que son boss était conciliant avec lui, alors que dans plusieurs cas, les boss profitent de la situation précaire des étudiants et des étudiantes pour les manipuler plus facilement. Exemple: la personne travaille 20 heures et oups, le boss a besoin qu’elle travaille 30 heures une semaine. Puisqu’elle ne veut pas perdre son seul revenu (et qu’avec les études, le travail lui-même et tout et tout, elle doit TELLEMENT avoir de temps à consacrer pour rechercher une job), elle risque d’accepter, au détriment de son temps accordé aux études ou au sommeil.

    Je suis sur que sa blonde (ou Jacques lui-même) est déjà tombé(e) enceinte pendant ses études et qu’il a dû arrêter, parce qu’élever un enfant et payer des études, ça occasionne plein de dépenses. Peut-être juste rappeler que 10% de la population étudiante postsecondaire est parent aux études!

    Souvent, «l’appel de la famille» est plus fort que «l’appel de la carrière». Oui, tu veux un beau métier, mais il n’y a pas que ça, dans la vie!
    Du monde qui voulait étudier et qui du jour au lendemain, s’est ramassé avec un flo, se sont vite réorienter vers un domaine plus technique ou, tout simplement, le marché du travail.

    Quant à la comparaison avec le jeune et le Playstation… belle analogie!
    Je veux dire… où estle rapport entre les jeux vidéos et l’éducation? Qu’est-ce qui caractérise ces deux choses-là?

    Le Playstation, c’est pas lui qui va te permettre d’avoir une job. Le Playstation, c’est pas lui qui va te permettre d’établir des contacts avec la société.
    Le Playstation, c’est pas lui qui développe une culture générale, un esprit critique.

    En fait, je peux même reprendre votre analogie et dire:
    Peut-être que le jeune ne savait pas que le Playstation était incassable! S’il avait su que c’était cassable, il n’aurait pas risqué de le péter au risque de perdre de longues heures amusantes de jeu avec.

    D’ailleurs… question de même! Si c’est si dur que ça être PDG, comment se fait-il que vous ayiez le temps d’écrire autant de commentaires sur un blogue qui n’est pas le vôtre?

    Louis-Philippe

  114. Sylvain Guillemette PCQ said

    C’est ce qu’il fait à partir du bureau où tout ses employés le croient en train de suer, tu sais bien!

    Tout de suite après avoir visionné le site adéquiste, le blogue de Facal, le site de l’institut économique de Montréal et peut-être, celui du conseil du patronat.

    On revient sur le sujet…
    Ce qui est drôle, c’est que les emplois sans ducation, sont des emplois tout aussi importants et même, indispensables pour certains. Je reviens avec mes vidangeurs, il sont indispensables et mal payés à côté de Jacques, pourtant, ils sont bien plus utiles! Sans les vidangeurs, c’est les épidémies, les maladies etc… Sans Jacques, mon café le matin goûtera la même chose. Sans les « torcheux » à moins de 10$ l’heure, on ferait quoi? Pas grand chose et ce système se serait effondré depuis longtemps… En fait, c’est là qu’on voit l’intérêt des grèves générales que faisaient les français il n’y a pas si long.

    Ce n’est plus une question d’aller à l’école ou non aujourd’hui au Québec. Il y a un tas de boulots merdiques et mal-payés, mais ils sont nécessaires dans ce système. Qui les remplira, si toute et tous les dénigrent? Avec le vieillissement de la population, est-ce que les enfants de Saint-Pierre ne pourraient pas faire leur part dans un boulot merdique mal payé aux côtés des parents dans la vingtaine moins nantis?

  115. Camarade Hugo said

    « J’ai complété des études universitaires en travaillant plus de 20 heures par semaine et ce, du Cégep jusqu’à la fin de mes études. Pourquoi? Parce qu’étant donné la situation financière de mes parents (aisée), je n’étais admissible à aucun prêt ou bourse. Le hic? Mes parents ont décidés que je pouvais me débrouiller seul. Aucun soutien. J’ai tout payé, je me suis débrouillé.

    Est-ce que j’ai réussi quand même? Oui. Est-ce que j’ai dû bûcher plus fort que les autres? Oui. Est-ce que j’ai parfois passé des jours entiers sans manger? Oui.

    Est-ce que je veux la gratuité scolaire? Jamais! Quelqu’un qui veut réussir ne se laissera pas abattre par les difficultés s’il cesse de rejetter le blâme sur les autres. »

    Est-ce qu’on a dit que c’était impossible de réussir ses études en travaillant? Non! On a seulement dit qu’à plus de 15 heures, il y avait 50% moins de chances de réussir, et à plus de 20 heures, 70% moins de chances. Jacques tu es donc dans les 3 personnes sur 10 qui réussissent, versus 7 sur 10 qui ne sont pas capables… T’es chanceux!

    Par ailleurs, j’ai toutes les statistiques exact qui ont été citées dans cet échange de commentaires. Il ne me reste qu’à prendre le temps de les retranscrire ici.

    PS. Jacques, j’aimerais te rappeller que tu as dis plus haut que tu payerais des études à 500 000$ par année à tes enfants. Tu leur offre donc la gratuité scolaire… Et tu refuses qu’un étudiant puisse étudier au Québec gratuitement alors qu’il n’en coûte 10 000 fois moins cher par année… Jacques, t’es un non-sens sur toute la ligne…

  116. Anonymous said

    Le sieur ST-Pierre est un pauvre loser qui se cherche des amis. Il dit n’importe quoi pour s’écouter parler. Il ne connaît rien de la réalité des travailleurs.

    En passant mon patron fait dire qu’il aime jouer au golf avec des nullités comme toi cher sieur.

    Alex

  117. Jacques Saint-Pierre said

    @monsieur Guillemette:

    Merci d’appuyer fortement mon argumentaire en expliquant aux gens qu’il est important que tout le monde ne doit pas avoir accès aux études, sinon certains emplois essentiels pour la société ne trouveront pas preneurs. Je trouve que vous avez tout à fait raison. Tant qu’une certaine partie de la population n’ira pas aux études supérieures, les fondements de la société seront protégés (dixit Sylvain Guillemette). J’en conclue que monsieur Guillemette a changé d’idée et qu’il est contre la gratuité scolaire.

    Pour Alex, j’aimerais dire que de payer les études de mes enfants ne constitue pas la gratuité scolaire, au contraire. Je crois que vous avez oublié d’étudier l’économie sociale un minimum. Lorsqu’un individu paie quelque chose, ce ne sont pas ses concitoyens qui paient. Les études de mes enfants ne vous coûteront rien, à vous, si jamais vous gagnez assez (ou légalement) pour payer des impôts.

    Et je ne suis pas « chanceux », comme vous dites. Ce n’est pas une loterie. Je suis dans le 30% qui ne se pogne pas le beigne, nuance.

  118. Anonymous said

    N’importe quoi comme d’habitude! L’éducation ne doit pas être accessible à tout le monde!

    Quand on lit tes interventions on se dit pourtant qu’un peu d’études ne t’aurait pas fait de tort!

    « Je suis dans le 30% qui ne se pogne pas le beigne »! Vraiment!

    Et moi je suis dans le 70% qui produit des richesses pour les gros porcs de capitalistes.

    Alex

  119. Jacques Saint-Pierre said

    @Alex:

    C’est pas moi qui le dit, c’est monsieur Guillemette qui nous explique que les éboueurs sont plus essentiels que les universitaires.

    Et, un gros merci à vous Alex, de produire des richesses pour nous. Nous ferons semblant d’être reconnaissants.

  120. Anonymous said

    Y’a pas de quoi mon ti-pit.

    Alex

  121. Anonymous said

    En passant ce n’est pas moi qui a parlé des études de tes enfants. Adresses-toi donc à la bonne personne ou plutôt prends le temps de lire correctement avant d’envoyer tes commentaires.

    Alex

  122. Camarade Hugo said

    @ Alex:
    « En passant ce n’est pas moi qui a parlé des études de tes enfants. Adresses-toi donc à la bonne personne ou plutôt prends le temps de lire correctement avant d’envoyer tes commentaires. »

    Tu sais bien qu’il ne le fera pas… Comme IL dit: Le temps c’est de l’argent!

  123. Jacques Saint-Pierre said

    Ok d’abord:

    Pour HUGO, j’aimerais dire que de payer les études de mes enfants ne constitue pas la gratuité scolaire, au contraire. Je crois que vous avez oublié d’étudier l’économie sociale un minimum. Lorsqu’un individu paie quelque chose, ce ne sont pas ses concitoyens qui paient. Les études de mes enfants ne vous coûteront rien, à vous, si jamais vous gagnez assez (ou légalement) pour payer des impôts.

    Et je ne suis pas « chanceux », comme vous dites. Ce n’est pas une loterie. Je suis dans le 30% qui ne se pogne pas le beigne, nuance.

  124. Anonymous said

    Tu te répètes mon pauvre. Ah la vieillesse!

  125. Sylvain Guillemette PCQ said

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @monsieur Guillemette:

    Merci d’appuyer fortement mon argumentaire en expliquant aux gens qu’il est important que tout le monde ne doit pas avoir accès aux études, sinon certains emplois essentiels pour la société ne trouveront pas preneurs. « 

    -Faux, je dis que les « sous emplois », selon ta vision, sont aussi importants que ceux mieux payés, sinon plus dans certains cas. Il y a des exemples multiples à ça et si tu en veux, fais moi signe.

    « Tant qu’une certaine partie de la population n’ira pas aux études supérieures, les fondements de la société seront protégés (dixit Sylvain Guillemette). J’en conclue que monsieur Guillemette a changé d’idée et qu’il est contre la gratuité scolaire. »

    -Faux, je suis pour et j’adore l’argument de Hugo:

    « PS. Jacques, j’aimerais te rappeller que tu as dis plus haut que tu payerais des études à 500 000$ par année à tes enfants. Tu leur offre donc la gratuité scolaire… »

    Contradictoire un jour, contradictoire toujours…

    « 
    Pour Alex, j’aimerais dire que de payer les études de mes enfants ne constitue pas la gratuité scolaire, au contraire. Je crois que vous avez oublié d’étudier l’économie sociale un minimum. Lorsqu’un individu paie quelque chose, ce ne sont pas ses concitoyens qui paient. Les études de mes enfants ne vous coûteront rien, à vous, si jamais vous gagnez assez (ou légalement) pour payer des impôts. »

    -Ce qui ne change pas les faits, ton enfant aura eu une chance différente d’un autre enfant. Ce qui prouve que ça n’a aucun sens ce que tu dis. C’est absurde encore une fois… Donc, ton enfant, va avoir mérité tout ce qu’il va avoir dans le futur parce qu’il aura bûché plus fort qu’un autre, c’est ça ton discours ou je me trompes? Tordant Jacques, tordant!

    « Et je ne suis pas « chanceux », comme vous dites. Ce n’est pas une loterie. Je suis dans le 30% qui ne se pogne pas le beigne, nuance. »

    -Ouais, comme tes enfants, c’est ça Saint-Pierre, c’est ça…

     » Jacques Saint-Pierre a dit…

    @Alex:

    C’est pas moi qui le dit, c’est monsieur Guillemette qui nous explique que les éboueurs sont plus essentiels que les universitaires. »

    -Tu ne nuances jamais alors que je le fais en expliquant mes interventions. Et oui, quelques fois il peut s’avérer que les éboueurs s’avèrent plus utiles que les universitaires. Il y a un tas de parasites qui travaillent dans plein de compagnies qui sont bien moins utiles que les éboueurs. Tout ce qui touche le luxe par exemple…

    « Et, un gros merci à vous Alex, de produire des richesses pour nous. Nous ferons semblant d’être reconnaissants. »

    -Sans Alex et ses semblables, tu n’aurais pas de poste Jacques. Les petits bosseux comme toi seraient malheureux. Remercies-le d’exister, tu existes tel que tu te connais à cause de types comme lui.

    Anonyme, fais-nous plaisir et signes ton argumentation.

    Et Jacques, si tu paies les tudes de ton enfant, il ne débute au même endroit que les autres et ne mérite pas nécessairement ses bébelles. Tu pourras sinon en dire autant de la décapotable que tu lui paieras et de la maison, etc… Tu es une contradiction vivante.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :