Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Manif-Action: Dénonçons les abus et l’incompétence du SCRS !

Posted by Libertad ! sur 14 août, 2007


Pas de sécurité sans justice et sans dignité! Contre le PSP!

Dans le cadre de la semaine d’actions contre le Partenariat pour la sécurité et la prospérité (PSP), le Rassemblement populaire contre l’injustice sécuritaire (RPCIS) vous invite à une manifestation pour dénoncer le rôle du Service canadien de renseignement et de sécurité (SCRS) dans la criminalisation, le harcèlement et le profilage des réfugiés, immigrants et sans-statut.

Avant, mais surtout depuis septembre 2001, le SCRS a contribué à créer un climat de suspicion, de méfiance et de paranoïa dirigé contre certaines communautés migrantes. Avec l’appui des gouvernements libéraux et conservateur (par certains changements à la Loi sur l’immigration) et sous la pression des autorités étasuniennes, les services secrets canadiens interviennent dans le processus de sélection des réfugiés, des immigrants et des visiteurs, ils créent des dossiers incriminants et erronés sur certaines personnes, ils menacent des réfugiés ou résidents permanents afin qu’ils espionnent leur propre communauté. La mascarade des certificats de sécurité, avec son lot d’irrégularités (preuves secrètes, témoignages obtenus sous la pression et la torture, coulage dans les médias), représente bien le fonctionnement illégal et répressif du SCRS.

Il faut se rappeler que le SRCS a été créé dans la foulée de la Commission McDonald, qui avait mis au jour les activités criminelles de la GRC en termes d’enquêtes et de renseignement dans les années 1970. Le fiasco autour de l’attentat d’Air India en 1984 a été le coup de grâce pour la GRC. Malgré tout ça, la GRC, comme le SCRS, a été sévèrement blâmée par le juge O’Connor en 2006 pour la déportation et la torture de Maher Arar, alors que dans son rapport, il recommandait également la tenue d’une enquête dans les cas El-Maati, Nouredine et Al Malki. Dans sa courte histoire, le SCRS a aussi infiltré les milieux syndicaux et a été à l’origine de plusieurs scandales.

Le PSP est une initiative des gouvernements étasunien, canadien et mexicain visant à satisfaire les intérêts de compagnies et de puissants groupes de pression privés présents au sein du Conseil nord-américain pour la compétitivité. Ces trois États et les acteurs corporatifs qui se cachent derrière eux veulent pousser plus loin l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) en faisant pression sur les politiques pour une intégration économique et sécuritaire renforcée. À moyen terme, une série d’ententes sectorielles dans les domaines de l’eau, de la sécurité alimentaire, du transport des biens, de l’énergie, de l’environnement et autres visent à harmoniser les échanges entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Comme dans tous les accords de libéralisation, la libre circulation des biens et services est accrue tandis que les politiques en matière d’immigration, de contrôle des frontières et de travail sont plus contraignantes. Le PSP va encore plus loin : son but est de créer un  » périmètre commun de sécurité  » autour des États-Unis, du Canada et du Mexique. À l’ère de la  » Sécurité intérieure « , ce régime sécuritaire intégré nous entraînera certainement davantage dans le monde du SRCS : sécurité pour certains et justice pour personne, contrôle étatique et surveillance. On parle, entre autres, d’ententes sur le travail saisonnier, de la biométrie, de l’entraînement policier, de systèmes intégrés d’écoute électronique, de banques communes de données personnelles, de collaboration accrue entre les services de renseignement et de sécurité des trois pays, de frontières patrouillées par des drones et des sondes et, évidemment, les listes d’interdiction de vol. Les  » évaluations de menace  » exagérées et racistes du SCRS ont déjà préparé le terrain pour ces développements. Le rôle du SCRS, dans le cadre du renforcement de la  » Forteresse Amérique du Nord « , s’en trouvera d’autant plus important.

Le Rassemblement populaire contre l’injustice sécuritaire (RPCIS) est constitué de groupes et individus opposés à la dérive sécuritaire, au profilage des communautés immigrantes et à la répression de la dissidence.

Nous vous invitons aussi à participer à la journée d’actions contre le PSP à Montebello le lundi 20 août, dont vous trouverez tous les détails au http://www.psp-spp.com.

Appuyé par :

Apatrides Anonymes, Bloquez l’empire Montréal, Centre des travailleurs et travailleuses immigrant-e-s, Comité des sans-emplaoi Mtl-Centre, Commission populaire sur les mesures de sécurité en immigration, Personne n’est illégal, Tadamon ! Montréal.

Rendez-vous:

Jeudi, le 16 août, 12:00, Square Dorchester (René-Lévesque et Peel), Métro Peel, Montréal

Publicités

3 Réponses to “Manif-Action: Dénonçons les abus et l’incompétence du SCRS !”

  1. Durandal said

    C’est vrai que le Soviet était bcp plus compétent et ne commetait JAMAIS d’abus…

  2. Anonymous said

    Les abus des Soviets comme tu dis n’excusent en rien ceux des puissances occidentales qui ne cessent de se prétendre démocratiques.

    Alex

  3. Sylvain Guillemette PCQ said

    « Durandal a dit…

    C’est vrai que le Soviet était bcp plus compétent et ne commetait JAMAIS d’abus… « 

    -Après tout ce que tu as dit ici, tu oses revenir? Tu crois que les gens te conaissent pas Durandal? T’es notre mascotte! Durandal nie les changements climatiques, il dit que c’est un complot socialiste ou communiste, je sais pas si il s’est branché. Il nous avait sorti Marcel Leroux, qu’on a vite associer au groupe financé par ExxonMobile. Marcel Leroux dit que le CO2 n’a aucun lien avec la température, ce qui est pourtant un fait… Durandal aime les femmes et les enfants afghanEs, mais il les aime mortEs! Il dit que quand les afghans meurent, c’est des terroristes de moins. Durandal est un dangereux anti-sémite, il prône le terrorisme d’Israël et des États-Unis tout comme Jacques Saint-Pierre. Durandal fait pitié, mais représente tout de même un danger pour la population. Il aime propager les messages haineux de la maison blanche et de Tel-Aviv. C’est un adepte de Tsahal pour ne pas dire un fanatique. Bref, du déjà vu…

    (J’invite les lecteurs à retourner sur tous les propos de Durandal pour bien connaître le dangereux personnage qu’il est. Le tout est accessible sur les billets antérieurs.)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :