Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 10 septembre 2007

Le cancer de Québec

Posted by Olivia sur 10 septembre, 2007

Sous ses belles apparences d’une tranquille capitale nationale, Québec et ses banlieues cachent pourtant une réalité moins belle à voir; celle de la présence en son sein de boneheads (skinheads racistes). La controverse liée au scandale de la prostitution juvénile semble avoir alimenté ces groupes et individus qui sont devenus plus actifs. L’attitude de certains médias, qui ont laissé entendre qu’il y avait des liens entre le Wolf Pack et le groupe de rap Limoilou Starz (liens qui se sont avérés être complètement faux), a mis le feu aux poudres et a envenimé un climat qui était déjà fort tendu.

Quelle est l’idéologie de ces groupes et individus ? Ils croient à la suprématie de la race blanche. Ils sont opposés à l’immigration, à la démocratie, à l’homosexualité, au féminisme, à l’égalité, au socialisme, pour ne nommer que ceux-là. Ce sont des nostalgiques de l’Allemagne nazie et de ses politiques de purification ethnique. Ils attribuent la cause du chômage et autres problèmes économiques à l’immigration (ce qui rappelle le vieux préjugé des «voleurs de jobs»).

La quantité de ses individus qu’abrite notre ville est difficile à évaluer. Une partie d’entre eux ont pignon sur rue à Sainte-Foy et sont éparpillés dans divers groupuscules. Les boneheads sont davantage actifs dans les banlieues, que dans le Vieux et le centre-ville de Québec. Leurs activités sont plutôt underground, se résumant à des conférences rassemblent peu de personnes, des journaux racistes à faibles tirages et à quelques graffitis (dont un demandant la fin de l’immigration et la déportation des Québécois et Québécoises d’origine étrangère). Il arrive cependant que ces personnes ne se contentent pas de mots et de dessins afin de propager leurs idéaux et qu’elles fassent usage de violence, parfois (voire même souvent) gratuite et barbare, que ce soit envers des minorités visibles, des homosexuels ou tout simplement envers des personnes qui ne sont pas en accord avec leur idéologie. L’attaque sauvage qu’a subit le rappeur Eddie Racine à l’été 2006 en est un exemple. Ce dernier, un père de famille, a été battu brutalement, avant d’être laissé pour mort au milieu de la rue, dans le quartier Montcalm.

Ces graffitis ne se limitent pas à des croix gammées. Les inscriptions 14 et 88 sont des codes. Le nombre 14 réfère aux quatorze mots de la phrase : «Nous devons protéger la survie de notre race et le futur des enfants blancs». Le nombre 88 tant qu’à lui réfère à la huitième lettre de l’alphabet (H) pour «Heil Hitler».

Une autre partie des sympathisants et sympathisantes néo-nazis se retrouvent parmi les fans de NSBM (National Socialist Black Metal). Ces personnes sont toutefois minoritaires au sein des admirateurs et admiratrices de ce style musical, représentant qu’environ 20 % du lot. Les paroles des groupes en faisant parti traitent de national-socialisme (nazisme), de paganisme, de nationalisme extrême et d’antisémitisme.

Il est possible en tant que simple citoyen et citoyenne de poser des gestes afin de remédier à la situation, en commençant par refuser et dénoncer les manifestations de racisme que nous vivons ou apercevons dans notre vie quotidienne. Il est clair que ce mal ne disparaîtra pas instantanément. Mais il est essentiel de faire en sorte que ces idéaux ne puissent pas s’enraciner de façon profonde au sein de notre communauté. Avez-vous envie de voir ce mal se propager ? Un cancer est guérissable, alors qu’un cancer généralisé…l’est beaucoup moins.

Publicités

Posted in Non classé | Tagué: , , , , | 45 Comments »

Ben Laden aurait un discours de gauche ?

Posted by Libertad ! sur 10 septembre, 2007

Communislam ?

Le discours de Ben Laden critique le capitalisme, défend l’écologie, dénonce le génocide des populations juives, mentionne l’anarchiste Noam Chomsky: est-ce que Ben Laden aurait changé son discours pour le tronquer pour un islamisme plus « social » ?

Sans grand étonnement, notre gourou préféré (David Gagnon) fait un rapprochement très scientifique entre l’extrême gauche occidentale et l’islamisme ultra-radical prôné par Ben Laden.

Ben Laden a beau être un meurtrier de masse, il n’est pas complètement fou. Il sait qu’en occident ses plus grands alliés se trouvent à gauche, pour ne pas dire à l’extrême gauche, de l’échiquier politique. C’est probablement avec l’intention de séduire ces « idiots utiles » que Ben Laden a fait un virage socialiste !

Après nous avoir accusés de collaborer avec les nazis, ou du moins d’avoir des liens idéologiques avec eux (national-socialiste !), maintenant, c’est l’union de la gauche radicale avec l’islamisme selon cette droite populiste et démagogue !

Bien que le discours d’Oussama semble parler des injustices sociales dans le monde et de l’environnement, est-ce que cela fait de lui un communiste ? Aucunement ! Pour lui, le communiste est un athée, un infidèle, un hérétique. Cela montre aussi tout l’agenda des davidienNEs à vouloir comparer une «menace» qu’ils et elles voient croître (et qui est effectivement croissante !), c’est à dire la gauche, avec quelque chose d’ignoble (fascisme, nazisme, l’obcurantisme religieux).

Nous devons nous poser la question: est-ce que l’on a le droit de critiquer le monopole des grandes entreprises, la pauvreté dans le monde causée par celles-ci et défendre des principes de respect de l’environnement sans être taxéE d’être en faveur du terrorisme ? Nous parlons bien sûr de nous et non d’Al-Quaida.

Est-ce que nous sommes obligéEs de mentionner que quand l’islamisme s’est implanté en Iran ou en Afghanistan, le PC (Parti Communiste) à pris le bord pas à peu près ?

Est-ce que cette petite secte libertarienne sait que ce discours que tient soudainement Ben Laden est celui d’une majorité de gens dans le monde ? La majorité des gens se soucient d’environnement, s’inquiètent beaucoup plus qu’autrefois de la présence des multinationales et de la pauvreté dans le monde.

Un exemple vite fait : ce n’est pas parce qu’Hitler a fait construire des logements sociaux et des orphelinats que cela fait de lui un modèle pour nous ! Même chose pour Ben Laden qui parle d’environnement ou de pauvreté. Cela peut être vue comme « Bien » dans une certaine position politique, mais c’en est pas assez pour généraliser et le qualifier de commusulman. Rappelons qu’il a le soutient que des plus radicaux islamistes qui existent, dont les wahhabites qui ne forment qu’une mince minorité dans notre monde actuel.

Certaines personnes ont découvert quelque chose d’étrange… est-ce réellement lui ou est-ce un imposteur ? Regardez bien sa jeune barbe colorée et vive en noir, son oeil droit amoché, son gros nez, son manque de gestualité, sa voix morte, l’image qui fige à deux reprises et le discours prononcé. Ne trouvez-vous pas cela étrange ?

Pour terminer le billet, voici un site où vous pourrez découvrir un autre point de vue que celui des droitistes davidienNEs et réactionnaires sur l’Islam. InfoIslam.ca, un site fort intéressant qui explique plusieurs faits de cette religion afin de ne pas la mélanger aux spéculations des mass-médias. Défendons-nous la religion pour autant ? Non, mais nous défendons les faits des spéculations qui sont partout, sur tous les sujets.

==> «Le discours de Ben Laden» en français
==> Le billet de David

Posted in Article | Tagué: , , , | 34 Comments »

L’autre 11 septembre…

Posted by Libertad ! sur 10 septembre, 2007

Coup d’Etat Chili 1973

envoyé par sybelium

 

« Je me souviens de ce matin de poudre et de sang, ce maudit mardi 11 septembre 1973 où commence pour nous la mort, l’exil, la solitude… »

Yazmin Fernandez – Acuna veuve d’Humberto Menanteau [1]

Même si il y a évidemment le 11 septembre 2001, il y a aussi eu le 11 septembre 1973, année du coup d’État pro-Américain contre un gouvernement socialiste démocratiquement élu.

[1] Humberto Menanteau : Jeune chilien d’origine française, torturé à mort par les tortionnaires de la DINA, à la Villa Grimaldi, Santiago du Chili, le 20 novembre 1975. Humberto Menanteau avait 24 ans.

Posted in Article | Tagué: , , , , , , | 61 Comments »

Irak: échec pour les démocrates au congrès

Posted by Libertad ! sur 10 septembre, 2007

Le général David Petraeus, le plus haut gradé américain en Irak, a estimé lundi devant le Congrès des États-Unis que les renforts militaires envoyés dans ce pays avaient engrangé des succès et mis en garde contre tout retrait précipité qui pourrait bénéficier à l’Iran.

Loin de répondre au souhait des démocrates qui veulent un désengagement américain en Irak, après «l’échec» de la stratégie d’envoi de troupes supplémentaires, il a au contraire valorisé les choix de George W. Bush.

L’Irak est en ce moment plongé dans le chaos, une guerre civile entre différentes factions religieuses. Cependant, l’origine de ce problème provient de l’attaque impérialiste des États-Unis.

Cette guerre, qui fait couler le sang de tout côtés est de plus en plus contesté, que ce soit durant des manifestations populaires, aux États-Unis ou à l’étranger, ou encore par un congrès à majorité démocrate, qui bien que Parti soit aussi mauvais que les républicains sur de nombreux points, il semble déjà plus écouter l’opinion publique.

Malheureusement, le président Bush et son fameux droit de veto (totalement anti-démocratique), possède un pouvoir et une arrogance à un niveau qu’aucun président n’aura eu auparavant, pas même le populiste Ronald Reagan durant la guerre froide.

Dernièrement, le congrès voulait adopter un calendrier de retrait des troupes, mais avant toute, ils devaient écouter le témoignage du plus haut placé militaire dans le pays occupé. Selon le général David Petraeus, la «sécurité se serait amélioré et si il y avait retrait immédiat des troupes, l’Iran sera le grand gagnant.»

«Il est évident que l’Iran serait le grand gagnant, et qu’il pourrait consolider son influence sur les ressources, voire le territoire de l’Irak», a-t-il jugé.

L’attaque de l’Irak s’est fait sous des propos mensongers (Saddam possède des armes de destruction massive, alors que c’est totalement faux) et que les pétrolières américaines contrôlent les ressources du pays. Comme toujours, l’Iran est toujours brandi comme un épouvantail, comme le monstre dans la région. Même si nous pourrions être contre ce type de gouvernement théocratique, l’Iran représentera toujours un danger moindre que les États-Unis, qui sont le principal obstacle à la sécurité mondiale.

Plus objectivement, la sécurité en Irak semble s’améliorer selon les points de vues officiels, notamment chez le «premier ministre» Nouri al-Maliki et les hauts placés militaires américains qui applaudissent les décisions de Bush d’envoyer des renforts en Irak, au grand désarroi de population américaine et du reste du monde. Cependant, chez les gens ordinaires dans le pays, 61% pensent que la sécurité s’est détériorée depuis les six derniers mois.

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , | 16 Comments »

Femmes voilées et crétinisme parlementaire

Posted by L'Agitateur sur 10 septembre, 2007

Hier, un article écris dans le Drapeau rouge Express, visant l’affaire du vote des femmes voilées, a attiré notre attention. En effet, ce dernier représente bien ce que nous pensons de ce semblant de scandale à travers le Québec où une extrême minorité est pointée du doigt et accusée alors qu’elle n’a rien demandé. Voici l’article en question :

Voilà qu’on nous assomme encore avec cette histoire du vote des femmes voilées et le délire hystérique généralisé qui l’entoure. Les racistes grossiers comme celui de Hérouxville et ceux et celles plus sophistiquéEs du Plateau Mont-Royal trouvent outrageux que des femmes puissent éventuellement voter sans montrer leur visage.

Pourtant, le directeur d’Élections Canada a mis plusieurs embûches à cette possibilité. L’électrice voilée devra produire deux pièces d’identité ou à défaut, trouver une personne garante dans sa section de vote. Soit dit en passant, c’est la même règle qui s’applique pour un grand brûlé ou toute autre personne qui doit avoir le visage recouvert pour des raisons médicales. Compte tenu du très petit nombre de musulmanes qui portent le niqab au Québec (une dizaine, apparemment) et du fait qu’aucune n’a demandé quoique ce soit à Élections Canada, le problème demeure plus théorique que pratique.

Les leaders d’opinion insistent beaucoup sur les « valeurs communes de la société d’intégration » (lire : celles du Québec impérialiste), mais ils ne parlent pas de l’exercice d’un droit démocratique fondamental – celui de voter – pour les femmes musulmanes comme pour toutes les autres. Si ça se trouve, ça leur importe peu qu’une femme portant le niqab se voit refuser l’exercice du droit de vote, à défaut d’un arrangement qui lui permette de le faire sans devoir subir les foudres de son mari ou de son imam.

Même si les maoïstes font campagne pour le boycott des élections, ils et elles défendent le droit de voter. Ce qu’ils et elles dénoncent, justement, c’est combien la démocratie bourgeoise est tout, sauf démocratique. En venir à assimiler démocratie et concurrence électorale à tous les quatre ou cinq ans revient à nier ce qui est l’essence même de la démocratie. La démocratie, c’est l’exercice du pouvoir par le peuple; elle implique donc une participation effective de la population. Les procédures dans lesquelles s’exerce un scrutin électoral ne sont pas, en soi, révélatrices de la bonne santé d’une démocratie. Si ces procédures en viennent à exclure une partie de la population pour des raisons ethniques, linguistiques, socio-économiques ou ici, de port d’un vêtement, il y a un problème.

Que des gens de droite s’opposent au droit de vote de certaines catégories de la population, ça s’est déjà vu. Le Ku Klux Klan l’a fait avec les NoirEs. Dans la majorité des démocraties bourgeoises, le droit de vote n’a longtemps été réservé qu’aux seuls propriétaires de sexe masculin. Encore dans les années 1950, seuls les propriétaires avaient droit de vote à Montréal. Pourtant, en URSS, depuis 1936 déjà, le droit de vote formel joint au droit de proposer des candidatEs aux différentes instances était garanti constitutionnellement pour toutes et tous, peu importe l’origine sociale, le sexe, etc. Il n’était pas nécessaire d’être membre du Parti communiste pour être élu. Il se trouve que les candidatEs indépendantEs avaient plus de chance d’être éluEs dans un soviet qu’ils et elles peuvent l’être dans les parlements de notre « démocratie », qui oblige à appartenir à des coteries (les partis politiques) largement financées et appuyées idéologiquement par la bourgeoisie.

Mais maintenant, que des gens qui se disent progressistes prétendent empêcher l’exercice du droit de vote d’une catégorie même minime de la population, voilà qui devient problématique. Le député du Bloc québécois (et ex-trotskiste) Pierre Paquette, s’est rabaissé à participer à cette hystérie collective, en prétextant les valeurs de la nation québécoise. Au nom d’un féminisme très particulier, Michelle Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec, s’est elle aussi objecté au droit de vote de cette catégorie de femmes. Mais pourquoi donc?

Le voile serait le symbole de l’oppression des femmes? Très bien. Mais alors, devrait-on faire payer à ces femmes deux fois plus l’oppression qui résulte du port du voile en les empêchant de voter? À moins que ce soit pour empêcher ces femmes – de force – de se soumettre à des valeurs rétrogrades « non-québécoises » (car on sait bien qu’au Québec, on n’a jamais connu ça, le viol, la misogynie et la discrimination…)? Mais que sait-on des valeurs de ces femmes qui portent le voile ou le niqab? Comment peut-on présumer de leur opinion du seul fait de leur tenue vestimentaire? Dans les faits, Michelle Asselin s’oppose au droit de vote de ces femmes. Cela est très grave pour une ancienne marxiste-léniniste qui, on peut le constater, a rétrogradé vers les points de vue de Françoise Gaudet-Smet; dans les années 1930 et 1940, celle-ci s’opposait au droit de vote des femmes en disant que de toutes façons, elles n’étaient capables que de reproduire les idées de leurs maris. Heureusement que les femmes du Québec ont obtenu le droit de vote en 1941. Or, au nom des valeurs québécoises, on veut maintenant le restreindre.

Le crétinisme parlementaire a tellement docilisé la gauche québécoise qu’une partie de celle-ci en vient à tenir les mêmes discours stupides et réactionnaires qui représentent le fond de commerce de l’Action démocratique de Mario Dumont. Les histoires d’« identité collective », de « valeurs québécoises », du « nous contre eux », etc., en quoi permettent-elles d’organiser le camp du prolétariat et de la révolution sociale? Qu’une femme du peuple soit vêtue comme elle le souhaite, elle mérite d’être respectée. Ses opinions peuvent changer, que ce soit dans le « bon sens » ou le mauvais. Si on l’ostracise et l’exclut, ses idées ne pourront jamais être confrontées à d’autres, peut-être plus progressistes. Encore faut-il savoir quelles sont les idées vraiment progressistes, quand on voit la gauche légale adopter le discours de l’ADQ.

Il importe de mener une lutte sans merci pour que la gauche québécoise s’affranchisse du crétinisme parlementaire et de son corollaire, le nationalisme bourgeois. Si cela n’est pas fait, il sera très difficile d’unifier le camp du prolétariat. L’attitude minable de certainEs « progressistes », ces derniers temps, traduit un positionnement politique, non pas au service du prolétariat mais au service de la bourgeoisie, dont le but est de diviser pour régner. Ne laissons pas la bourgeoisie gagner cette bataille idéologique qui vise à nous convaincre des « bienfaits » de sa démocratie tronquée.

==> Source

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , | 16 Comments »