Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 15 septembre 2007

Le Drapeau ouge express: Le camarade Joma est libre!

Posted by Libertad ! sur 15 septembre, 2007

Voici donc une nouvelle fraîche provenant du Parti communiste révolutionnaire qui est selon nous fort réjouissante:

Jeudi dernier, le tribunal néerlandais devant lequel il était accusé d’« assassinats multiples » a ordonné la libération immédiate du camarade Jose Maria Sison pour insuffisance de preuves. Rappelons que le fondateur du Parti communiste des Philippines et actuel consultant du Front national démocratique (le NDF) avait été arrêté il y a deux semaines, en même temps que la police se livrait à une série de raids à la Gestapo contre des réfugiéEs politiques philippinEs vivant aux Pays-Bas. Même si Joma Sison vit aux Pays-Bas depuis plus d’une vingtaine d’années, les autorités prétendaient qu’il était responsable de la mort de deux agents du régime aux Philippines, ex-membres du parti communiste, qui ont été exécutés par la guérilla maoïste en 2003.

Le dossier d’accusation contre le camarade Joma avait été monté de toutes pièces par le gouvernement philippin dirigé par Gloria Arroyo, pantin de l’impérialisme US, qui cherche à éliminer ce militant révolutionnaire de longue date qui s’est toujours rangé du côté du peuple. Dans leur décision, les juges néerlandais ont écrit n’avoir rien trouvé, dans le dossier, qui étofferait l’accusation comme quoi Sison aurait participé à ces assassinats ou qu’il aurait incité à les commettre. À cette étape-ci, cette décision ne met toutefois pas nécessairement fin à l’instance; le gouvernement des Pays-Bas pourrait d’ailleurs en appeler (ce à quoi le gouvernement philippin l’encourage déjà) ou porter de nouvelles accusations. Rappelons que cela fait maintenant plusieurs années que le camarade Sison est victime de persécution aux Pays-Bas.

La nouvelle de son arrestation avait entraîné une vague de protestations un peu partout à travers le monde. Au Canada, des actions ont été organisées devant les représentations diplomatiques des Pays-Bas à Vancouver, Ottawa et Montréal.

Détenu à La Haye, Jose Maria Sison est arrivé chez lui, à Utrecht, jeudi en fin de journée. Ses camarades et amiEs l’ont accueilli chaleureusement au bureau du NDF, là même où une perquisition a eu lieu le 28 août, au moment où il fut arrêté.

Dans un communiqué, le Parti communiste des Philippines a salué la libération de Joma comme étant « une victoire pour le peuple philippin et les forces révolutionnaires, une gifle au régime US-Arroyo et un coup puissant aux machinations fascistes de son Conseil pour la sécurité nationale » : « Les gouvernements des Philippines, des Pays-Bas et des États-Unis se sont ligués contre Ka Joma. Mais le tissu de mensonges qu’ils ont concocté était si évident qu’ils ont failli à convaincre les juges. »

Nous saluons nous aussi cette première victoire et réaffirmons notre solidarité et notre amitié envers le camarade Sison et surtout, notre engagement à continuer la lutte pour que cessent les persécutions dont il est victime.

* * *

Voici le texte de la brève intervention que le camarade Joma a prononcée à sa sortie de prison :

Chers-ÈRES amiEs, je vous salue chaleureusement!

Je suis enchanté et profondément reconnaissant envers le tribunal qui a ordonné ma remise en liberté. Vous ne pouvez imaginer à quel point j’en suis ravi. Ce fut extrêmement humiliant et douloureux de devoir subir l’isolement carcéral et les interrogatoires serrés sous la chaleur d’une lampe. Cette épreuve fut d’autant plus vive que je suis innocent des fausses accusations qui ont été portées contre moi, qui répondent à des motifs politiques.

Je n’ai rien à voir avec quelque meurtre que ce soit. Cela va à l’encontre des principes moraux et politiques qui sont les miens. Je suis un enseignant de profession; je valorise les échanges d’idées qui conduisent à une entente commune et à la coopération pratique. Je me suis toujours consacré à la cause des droits de la personne et je milite pour une paix juste aux Philippines. Je me garderai ici de commenter en détails les faits de l’affaire pour laquelle on m’a accusé : mon avocat Michiel Pestman pourra le faire au besoin.

Avec cette décision du tribunal, je reprends un peu confiance envers le système judiciaire néerlandais. J’ai eu l’occasion de prouver mon innocence et de bénéficier d’un certain fair-play. Cela prouve en quelque sorte que j’ai eu raison de choisir les Pays-Bas comme pays de refuge, alors que je fuyais la persécution aux Philippines. Je voudrais remercier en particulier mes amiEs des Pays-Bas, des Philippines et d’ailleurs qui m’ont soutenu et qui se sont solidarisés avec moi.

Je compte demeurer aux Pays-Bas avec ma femme et mes deux enfants, qui sont désormais autonomes. Je vais poursuivre la bataille sur la plan judiciaire afin de défendre mon honneur. Je vais également continuer à exercer mon droit de parole et les autres droits démocratiques dont je jouis. Enfin, je vais continuer à travailler pour la libération nationale, les droits de la personne, la justice sociale ainsi qu’une paix durable – durable parce que juste – aux Philippines.

Je continuerai à respecter les lois de l’État néerlandais et à œuvrer à renforcer la solidarité avec le peuple des Pays-Bas, dont j’apprécie l’amitié et la gentillesse depuis plus de 20 ans déjà. Merci à tous et toutes.

Jose Maria Sison
Le 13 septembre 2007

Publicités

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , | 28 Comments »

Image de la semaine

Posted by Libertad ! sur 15 septembre, 2007

Posted in Non classé | Tagué: | 39 Comments »

Citation de la semaine

Posted by Libertad ! sur 15 septembre, 2007

« La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures. » – Noam Chomsky

Posted in Non classé | Tagué: | 27 Comments »

Le (vrai) palais de Pauline Marois

Posted by Libertad ! sur 15 septembre, 2007

Infoman Le Palais De Pauline Marois
envoyé par mediawatchqc

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 15 Comments »