Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le réchauffement climatique: Quelques faits

Posted by Hugo Jolly sur 13 octobre, 2007

Le dioxide de carbone (CO2) et d’autres gas réchauffe naturellement la surface de la planète en emprisonnant la chaleur du Soleil dans l’atmosphère. C’est une bonne chose puisque cela nous permet de garder notre planète habitable. Toutefois, en brûlant des combustibles fossiles comme le charbon, le gas et l’huile, et rasant des forêts, nous avons dramatiquement augmenté la quantité de dioxide de carbone dans l’atmosphère de la Terre et les températures augmentent.

La vaste majorité des scientifiques s’entendent pour dire que le réchauffement climatique est réel, il est déjà en cour présentement et il est le résultat de l’activité humaine et non d’un phénomène naturel.1 Les preuves sont accablantes et indéniables.

Nous voyons déjà des changements. Les glaciers qui fondents, les plantes et les animaux forcés à changer d’habitat et le nombre croissant de tempêtes et de sécheresses.

Le nombre d’ouragans de catégories 4 et 5 a presque doublé dans les 30 dernières années.2
La malaria s’est répandu à des altitudes jamais atteintes comme dans les Andes colombienne, à 7000 pieds au-dessus du niveau de la mer.3
La fonte des glaciers du Groenland a plus que doublé depuis la dernière décennie.4
Au moins 279 espèces de plantes et d’animaux ont répondu au réchauffement climatique en se déplaçant plus aux pôles.5

Si le réchauffement continue, nous pouvons envisager des conséquences catastrophiques.

Les décès causés par le réchauffement climatique vont doubler en l’espace de seulement 25 ans pour atteindre 300 000 personnes par année.6
Le niveau des mers pourrait s’élever jusqu’à 20 pieds de plus que présentement, causé par la perte de plateaux de glace au Groenland et en Antarctique, dévastant les régions côtières du monde entier.7
Les vagues de chaleurs vont être plus fréquentes et plus intenses.
Les sécheresses et les feux de forêts vont arriver plus souvent.
L’Océan Arctique pourrait être libre de glace d’ici l’été 2050.8
Plus d’un million d’espèces du monde entier sont menacées d’extinction d’ici l’an 2050.9

Il n’y a aucun doute que nous pouvons résoudre ce problème. En fait, nous avons une obligation morale à le faire. De simples petits gestes quotidiens s’additionnent et peuvent faire une grande différence en aidant à arrêter le réchauffement climatique. Le temps est venu de travailler tous ensemble et de résoudre le problème.

Sources:

1 Selon le Groupe Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC), cette ère de réchauffement climatique a «peu de chance d’être entièrement d’origine naturelle» et «les preuves démontrent une influence discernable de l’humain sur le climat planétaire.»
2 Emanuel, K. 2005. Increasing destructiveness of tropical cyclones over the past 30 years. Nature 436: 686-688.
3 Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
4 Krabill, W., E. Hanna, P. Huybrechts, W. Abdalati, J. Cappelen, B. Csatho, E. Frefick, S. Manizade, C. Martin, J, Sonntag, R. Swift, R. Thomas et J. Yungel. 2004. Greenland Ice Sheet: Increased coastal thinning. Geophysical Research Letters 31.
5 Nature.
6 Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
7 Washington Post, « Debate on Climate Shifts to Issue of Irreparable Change, » Juliet Eilperin, 29 janvier 2006, Page A1.
8 Arctic Climate Impact Assessment. 2004. Impacts of a Warming Arctic. Cambridge, UK: Cambridge University Press. Aussi cité dans le Time Magazine, Vicious Cycles, Missy Adams, 26 mars, 2006.
9 Time Magazine, Feeling the Heat, David Bjerklie, 26 mars, 2006.

Publicités

10 Réponses to “Le réchauffement climatique: Quelques faits”

  1. radicarl said

    Bonjour à vous camarades…

    Simplement ici un pour vous proposer en complément l’un de mes articles sur mon blogue :

    Car ma vision de la situation mondiale correspond aussi à votre combat contre le néolibéralisme

  2. Hugo Jolly said

    Radicarl, merci pour cette article, il est très complet et très intéressant. Il serait bien que les détracteurs du protocole de Kyoto le lisent. Par contre, je ne crois pas au miracle et je suis certain qu’il seront bornés!

  3. Camarade Antho said

    Bienvenue sur notre site Radicarl. C’est un article très intéressant en effet mais malheureusement, les conservateurs s’entêtent à dire que les changements climatiques n’existent pas, ils prennent comme source des études «scientifiques» provenant de pétrolières !

  4. Hugo Jolly said

    Camarade Antho, ne te souviens-tu pas qu’Harper avait dit que «le réchauffement climatique est une conspiration socialiste»… Hahaha!

  5. Camarade Antho said

    Oui je sais, j’ai vu la citation hier encore sur le site de Durandal…

  6. Cowboy said

    Lolz

  7. sylvainguillemette said

    Tordant! Bravo RW pour l’étalage dese faits et merci de retapper de ce marteau! Harper est un menteur, il sait très bien que les changements climatiques sont vraies, seulement, pas question de faire payer ses tinamis les pétrolières.

    Le plan vert de Harper, est carrément un suicide collectif. L’heure est réellement grave… Hier encore, les scientifiques disaient être très préoccuppés par l’accélaration qui ne cesse, en ce qui concerne la fonte et le réchauffement. C’est plus vite de semaine en semaine et tous les tableaux de calculs sont erronés, rien ne va plus. Il n’y a donc pour l’instant, aucune possibilité de calculer la vitesse de ces changements, le « perma » fond à vue d’oeil et ce n’est pas une farce! Le méthane dégagé se calcule en centaine de milliards de tonnes et il est 23 fois l’effet de serre du CO2.

    @Radicarl,
    vraiment génial ton texte! Bravo et merci frère humain pour cette sensibilisation! Il n’y en aurau jamais trop!

  8. […] Dans la suite de cet article, un résumé de quelques faits issus du réchauffement sur le blog Reactionism Watch […]

  9. Merci de la mention camarade.

  10. sylvainguillemette said

    « Les océans ne jouent plus leur rôle historique de capteurs de carbone, montrent une étude menée par des chercheurs britanniques.

    Les données recueillies par une équipe de l’Université East Anglia, au Royaume-Uni, montrent que l’absorption de dioxyde de carbone (C02) par l’Atlantique Nord a chuté de moitié entre le milieu des années 90 et la période 2002-2005.

    L’étude menée sur 10 ans montre que le phénomène est également remarqué dans les océans de l’hémisphère sud, mais qu’il est moins accentué.

    Depuis la révolution industrielle, la grande majorité des émissions de C02 sont absorbées par les océans et les grandes forêts qui agissent comme puits de carbone.
    Des changements aussi importants constituent une énorme surprise. Nous pensions que la capacité d’absorption n’évoluerait que lentement, du fait de la masse importante des océans. — Ute Schuster, Université East Anglia

    Ainsi, si les énormes masses d’eau que sont les océans absorbent moins de C02, la concentration de ce gaz dans l’atmosphère augmentera bien plus vite.

    Par ce fait, le climat risque de se réchauffer encore plus rapidement, notent les chercheurs.
    La rapidité et l’ampleur des changements montrent que nous ne pouvons pas considérer comme acquis le statut de « puits de carbone » des océans. — Andrew Watson, Université East Anglia

    Une autre étude menée par le British Antarctic Survey (BAS) montre que l’augmentation de la quantité de C02 dans l’atmosphère a été supérieure de 35 % à ce qui était attendu depuis 2000. Le déclin de la capacité des puits naturels à absorber le gaz serait responsable d’environ 18 % de cette augmentation, estiment les scientifiques.

    Quelques chiffres

    Près de 10 milliards de tonnes de dioxyde de carbone ont été émises en 2006. Le protocole de Kyoto prévoyait qu’en 2012, ces émissions devaient avoir baissé de 5 % en 2012 par rapport à 1990.

    Les résultats de l’étude menée à l’Université East Anglia ont été obtenus grâce à des mesures réalisées par des navires marchands équipés d’un dispositif calculant le degré de dioxyde de carbone dans l’eau.

    Un bateau qui a navigué entre la Grande-Bretagne et les Caraïbes a effectué à lui seul plus de 90 000 relevés ces dernières années. »

    Source, VRAIS MÉDIAS selon Jacques Saint-Pierre (Kawa1000, le fan de Halo 3) le pro-terrorisme, pro-pollution anti-démocratique:
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Science-Sante/2007/10/22/001-puits-carbone.shtml

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :