Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

«Dehors les fascistes, si vous voulez la guerre vous l’aurez»

Posted by Libertad ! sur 14 octobre, 2007

11922649637331.jpg

Ici, 70 belles photos des affrontements de Donostia. (Les gens en chemise bleue avec drapeaux rouges et noirs et espagnols sont les manifestants de la Phalange)

Hier à Donostia (Saint Sébastien) la « police basque » a mené des charges pour disperser les patriotes basques qui organisaient un fastival antifasciste, le 12 octobre, jour de l’hispanité, fête nationale.

La concentration antifasciste avait lieu sur le Boulevard Donostiarra, là où justement était prévu pour à 17h une manifestation de la Phalange espagnole, qui finalement n’a pas eu lieu, devant se contenter de manifester loin du centre-ville, près d’une caserne de la Garde Civile.

Les affrontements entre les sympathisants de la gauche patriotique et la police se sont déroulées après 18h, en plein centre ville, où la circulation fut totalement coupée. Deux personnes ont été arrêtées pour participation à l’émeute, a dit un porte-parole du département basque de l’intérieur.

Vers 16h15, les agents ont commencé à tirer des balles en caoutchouc sur le demi-millier d’antifascistes et patriotes, qui se trouvaient là, un concert étant organisé sur le Boulevard. Le but était de les déloger pour faire place aux fascistes de la Phalange.

Mais les patriotes et antifascistes ne se sont pas laissés faire, et ont résisté. Ils ont arboré des slogans comme « Dehors les fascistes, si vous voulez la guerre vous l’aurez ».

Suite à l’assaut lancé par la police, les radicaux se sont repliés dans la vieille ville, et la police a pris possession du boulevard.

Des groupes de militants, portant cagoule, ont arrêté un autobus et ont commencer d’y mettre le feu, avant que les agents n’interviennent pour éviter un incendie complet, a rapporté le Département basque de l’Intérieur.

En outre, les radicaux ont cassé la devanture d’une succursale de la banque Caja de Ahorros dans la rue Idiakez, ont déplacé des poubelles à verre et des voitures pour bloquer les rues comme la rue Hernani, et ont brûlé un drapeau espagnol. Ils ont lancé des balles de golf et des pétards en direction des policiers.

La phalange avait prévu de manifester à partir de cinq heures à cet endroit. Mais la gauche patriotique avait de son côté appelé à un festival antifasciste sous le slogan « Parce que nous sommes un peuple, les fascistes hors du Pays Basque ».

Les « violents » ont déplacé et brûlé plus de vingt poubelles à verre dans l’avenue de la liberté et dans les zones proches du Boulevard, ce qui força la police à couper la circulation à cause du grand nombre de tessons de bouteilles jonchant les rues.

La fumée et l’odeur des incendies s’est étendue dans tout le centre de Donostia, qui vit les participants aux affrontements crier des slogans favorables à ETA et à l’indépendance.

Ici, une page de de peintures et graffitis du pays Basque.

Source : Contre-Informations

Publicités

6 Réponses to “«Dehors les fascistes, si vous voulez la guerre vous l’aurez»”

  1. Cowboy said

    C’est qui les méchants et c’est qui les bons au juste?

  2. Bravo pour ton trollisme. Pour un homme de 23 ans, on s’en pose des questions à savoir si c’est volontaire ton imbécilité, appris par ton entourage ou bien tout simplement naturelle, inné (ce qui affecterait tes parents…)

  3. Cowboy said

    J’ai absolument rien compris à ton texte, un peu de mise en contexte aurait été pratique.

  4. Ce n’est pas notre texte.

  5. Cowboy said

    Faudrait quand même une mise en contexte pour comprendre de quoi ça parle.

  6. camaradevez said

    Ce qui se passe c’est que les basques qui sont a cheval entre la France et l’Espagne sont un peuple qui parle la langue basque , qui vont à l’école basque et qui veulent leur indépendance un peu comme le Québec mais pris entre deux états qui ne veulent pas les reconnaîtrent. L’ETA est un mouvement qui a été créé par des jeunes nationalistes en 1959.

    L’ETA est rejointe à partir des années 1960, par une mouvance révolutionnaire.
    Elle jouit à ses débuts d’une grande popularité, non seulement au Pays basque, mais aussi dans le reste de l’Espagne pour son opposition frontale au régime dictatorial du général Franco.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :