Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Il y a 20 ans, mourrait le Che Guevara africain

Posted by Libertad ! sur 15 octobre, 2007

sankara.jpgIl y a 20 aujourd’hui, un grand révolutionnaire africain mourrait assassiné dans un coup d’État orchestré par un ancien frère d’arme. Thomas Sankara dirigea la révolution anti-impérialiste au Burkina Faso et deviendra premier ministre. Son gouvernement tentera de réformer l’agriculture, l’économie, l’éducation et le statut des femmes, mais se heurtera à une bourgeoisie puissante et aux différents pouvoirs religieux.

Il demeure encore aujourd’hui un exemple pour la jeunesse africaine, au même titre que Nelson Mandela, Patrice Lumumba ou même Che Guevara (le surnom de Sankara est d’ailleurs le Che Guevara africain)

Officiellement, il est décédé de «causes naturelles», mais, en réalité, il est décédé lors du coup d’État contre son gouvernement le 15 octobre 1987. Pour masquer son assassinat, le nouveau gouvernement au pouvoir affirma qu’il était «décédé de mort naturelle». L’absence de tout procès ou d’enquête de la part du gouvernement burkinabè a été condamnée en 2006 par le Comité des droits de l’homme des Nations unies.

Voici quelques liens :

Vidéo du discours de Thomas Sankara, le 29 juillet 1987, à Addis Abeba sur la dette des pays africains
Site dédié au capitaine Thomas Isidore Sankara
Discours de Thomas Sankara devant l’assemblée générale des Nations Unies le 4 octobre 1984

Advertisements

22 Réponses to “Il y a 20 ans, mourrait le Che Guevara africain”

  1. Cowboy said

    Ca aurait la moindre des choses de mettre son nom À LUI au lieu de parler de che dans le titre du billet.

  2. Che Guevara était son surnom pauvre idiot.

  3. Cowboy said

    C’est plus là une preuve que vous êtes prêts à dire n’importe quoi en autant que ca plug vos idoles comme Che.

    Ce type mériterait au minimum le droit d’être appeler par son propre nom, et pas simplement comme la copie d’un autre individu.

  4. Hugo Jolly said

    Garçon de vache Grenier, t’as donc rien compris, ou tu veux rien comprendre! Tu sais (peut-être pas) on t’oblige pas à venir ici!

  5. Cowboy said

    En effet, je comprendrai jamais le manque de respect primaire qui est fait ici.

  6. Hugo Jolly said

    Pour parler de respect, t’es vraiment bien placé hein?

  7. Cowboy said

    Donc vous dites que d’être équivalent à moi est une bonne chose? Si vous ne valez pas mieux que moi, pourquoi devrait-on vous confier le pouvoir?

  8. Hugo Jolly said

    Non, ce que je dis (et je crois que les autres camarades approuvent) c’est que ta présence ici est inutile. Tu n’apportes rien de constructif. Tout ce que tu fais c’est chier sur les articles sans même donner des faits.

    Au moins Saint-Pierre argumentait dans ses commentaires…

  9. Cowboy said

    Depuis quand le respect ne mérite pas sa place?

  10. Hugo Jolly said

    J’ai jamais parlé que le respect n’avais pas sa place. J’ai dit que tu n’as aucun respect.

  11. Cowboy said

    Désolé, mais regarde les commentaires de cette article. Les manques de respect ne viennent pas de moi.

  12. Hugo Jolly said

    Regardes donc le premier commentaire. Tu chiâles sur le nom qui est utilisé… Ç’a aucun rapport avec le contenu de l’article…

  13. Cowboy said

    Le titre d’un article fait parti de celui-ci. Si je faisais un article sur le communiste et que je l’intitulais « Le communisme c’est un gros tas de marde » j’suis sûr que tu mettrais en question – et avec raison – le choix du titre.

  14. Hugo Jolly said

    Si je faisais un article sur le communiste

    T’es même pas capable de faire la différence entre l’adjectif (communiste) et le nom de la théorie (communisme) et tu essaie de me faire la leçon.

    Pourrait-on revenir au sujet et parler du Che Africain, plutôt que de s’ostiner sur des détails! Regarde donc de la documentation avant de chiâler.

    Il est considéré comme le Che Guevara Africain.

    Source: Thomas Sankara, le Che Guevara Africain

  15. Cowboy said

    Si tu avais écrit: Il y a 20 ans, mourrait Thomas Sankara, le Che Guevara africain

    J’aurais rien à redire.

  16. Hugo Jolly said

    Tu ne connais donc pas la périphrase?

    La périphrase est une figure de rhétorique.

    La périphrase remplace un mot A par une expression B :

    * l’expression B est composée de plusieurs mots qui soulignent l’une des caractéristiques de A (notamment en exprimant un jugement favorable ou défavorable).
    * A n’est pas explicité (il a disparu : il est remplacé par B)
    * Absence totale de tout mot-outil signalant l’opération.

    La difficulté a principalement pour origine la caractéristique de A exprimée par B : même si on sait ce qu’est A, on ne sait pas forcément qu’il a la caractéristique B. (La métonymie, elle, est presque toujours facile à comprendre car, si on connaît A, on connaît très fréquemment sa caractéristique B)

    En conséquence, la périphrase nécessite une bonne connaissance du sujet pour être comprise.

    Donc, «le Che Guevara africain» remplace le nom de Thomas Sankara.

  17. sylvainguillemette said

    Le garçon de vache parle d’irespect, mais soutenait les yeux fermés tous les propos méprisants envers les populations civiles irakiennes et libanaises de Jacques Saint-Pierre. Il appuie aussi la pollution augmentée des conservateurs, pour ne pas dire qu’il la félicite. Il a aussi appuyé les conflits afghans et irakiens, en excusant de par le fait qu’on défendrait, il parraît, nos valeurs, tout en brîmant les leurs.

    « Au moins Saint-Pierre argumentait dans ses commentaires… »

    -Très rarement et quand il le faisait, c’était toujours en méprisant les masses, les citoyens, les civils et tous les humains finalement, qui étaient opposés idéologiquement à son ilogisme. Jacques Saint-Pierre a ici soutenu tout ce qui n’était pas soutenable. J’éviterais de citer Jacques Saint-Pierre le pro-terrorisme comme modèle argumentaire. Je cherche toujours les arguments dans ces propos…

    Le sujet où il aurait argumenté, les études peut-être? Mais ses propres propos étaient biaisés et contradictoires. Il était contre la gratuité scolaire, tout en l’offrant à SES enfants. Trouvez l’erreur, elle est évidente selon moi.

  18. Hugo Jolly said

    Sylvain, je n’ai pas citer Jacques Saint-Pierre comme modèle. Mais comparé à Jean-François Grenier, il est un vrai pro en ce domaine!

  19. camaradevez said

    Lol j’ai vu le discour de Thomas Sankara sur la dette africaine, c’est très intelligent et bien dit. Que l’on surnomme cet homme che guevara africain ou peu importe, ce qui est important avec lui c’est le message qu’il a véhiculé.

    Quand il dit que la masse européenne n’est pas l’enemie de la masse africaine et que ceux qui exploitent l’afrique sont ceux qui exploitent l’europe, là il marque un point. Un vérité peu-être trop dur à prendre pour ceux d’en haut …

    Ont pourrait comparer sa avec les patriotes de 1837 et Lord Durham qui disait que ce conflit était de nature raciste (canayens contre anglais) alors qu’il était ne nature de classe (dominés contre domminants). La preuve de cette absurdité est le fait qu’il y avait des anglais et des irlandais avec les patriotes .

  20. sylvainguillemette said

    Oui, désolé Hugo, j’avais compris.

  21. leniniste said

    Au fait, il y a un livre qui vient de paraître en français, aux éditions Pathfinder pour souligner l’anniversaire de sa mort. Il s’intitule Thomas Sankara parle et il est très bien monté…

  22. sylvainguillemette said

    Merci Leniniste!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :