Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for octobre 2007

Rabaska: Projet et processus inacceptable

Posted by Hugo Jolly sur 27 octobre, 2007

Bateau méthanier

Greenpeace est gravement préoccupée par l’adoption finale du gouvernement du Québec du projet Rabaska, faisant fi d’importants processus réglementaires que le Québec s’est donnés au fil des ans. Cette situation va à l’encontre des principes de l’état de droit, système dans lequel est censé gouverner le Parti Libéral au Québec, de manière minoritaire.

 

 

« Le feu vert pour l’implantation d’un terminal méthanier est très inquiétant. Ces projets vont à l’encontre de la santé environnementale et énergétique du Québec, et à l’encontre de la vie démocratique au Québec, » lance Joslyn Higginson, porte-parole de Greenpeace. « Greenpeace a toujours milité pour convaincre et exiger du gouvernement qu’il agisse dans l’intérêt environnemental et durable du Québec. Nous trouvons inacceptable la décision du gouvernement du Québec de passer à côté de la Commission de protection du territoire agricole du Québec et de la régie de l’énergie dans ce dossier ».

« On réitère aujourd’hui notre forte opposition à l’annonce du gouvernement, ajoute Joslyn Higginson, Même si le gaz naturel constitue d’après nous un carburant de transition sur la voie globale de l’énergie verte et de l’efficacité, nous sommes convaincus que le remplacement du mazout lourd par le gaz naturel peut se faire sans les ports méthaniers ».

Source: Greenpeace. «Approbation du projet Rabaska par Québec», 25 octobre 2007, http://www.greenpeace.org/canada/fr/actualites/greenpeace-contre-rabaska.

Grande manifestation pacifique à Québec

Pourquoi?
. Soutenir la CPTAQ et les producteurs agricoles
. Refuser l’attitude irresponsable du gouvernement Charest

Quand et où?
Dimanche le 28 octobre 2007 à Québec

Le rassemblement initial se fera à 13 h 30 sur les Plaines, face au Musée national des beaux-arts du Québec pour aboutir à 14 h 30 devant l’Assemblée nationale du Québec.

La décision du gouvernement Charest de passer outre à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles afin de favoriser le consortium Rabaska, constitue une raison supplémentaire de contestation de ce terminal méthanier et cela à l’échelle du Québec. Depuis plus de trois ans, ce gouvernement tente d’imposer coûte que coûte ce projet, et cela, au détriment des lois, des citoyens et de l’environnement.

C’est pour dénoncer cette attitude irresponsable et autoritaire que des organismes régionaux et nationaux, ainsi que des citoyens engagés organisent une grande manifestation devant l’Assemblée nationale du Québec, dimanche le 28 octobre à 14 h 30.

Cette manifestation sera structurée autour de sept (7) thèmes principaux :

  • La sécurité et la préservation de la santé des populations (ROUGE))
  • La justification énergétique pour le Québec et l’atteinte des objectifs de Kyoto (ORANGE))
  • La protection des paysages et du patrimoine (BLEU)
  • La sauvegarde des terres agricoles pour les besoins futurs du Québec (JAUNE)
  • Les risques et contraintes des méthaniers sur le Saint-Laurent (NOIR)
  • La préservation environnementale et le développement durable (VERT)
  • Le non respect ou le contournement des lois du Québec (BLANC).

Nous suggérons à tous les participants d’arborer, au moyen de pancartes, banderoles ou ballons, la couleur du thème (ou des thèmes) qui les préoccupe le plus en rapport avec le contesté projet Rabaska dont le gouvernement s’apprête à donner le feu vert.

Ces divers enjeux du projet Rabaska seront soulevés devant l’Assemblée nationale par les porte-parole désignés et une lettre formulant des demandes précises au Gouvernement du Québec sera transmise au premier ministre Jean Charest.

Itinéraires des manifestants

Le rassemblement initial se fera à 13 h 30 sur les Plaines, face au Musée national des beaux-arts du Québec. De là, les marcheurs emprunteront le Chemin Saint-Louis/Grande-Allée jusqu’au Parlement où des interventions auront lieu.

Les participants en provenance de la Rive-Sud ne désirant pas se rendre au Musée formeront un regroupement qui partira de la Traverse de Québec à 14 h pour atteindre le Parlement vers 14 h 30, via la Côte de la Montagne et la rue Saint-Louis.

Toutes les personnes trouvant inadmissible et inapproprié le projet Rabaska sont invitées à participer. L’invitation s’adresse à l’ensemble de la population régionale et du Québec.

Organismes associés

  • Association de l’Île d’Orléans contre le port méthanier (ACPM);
  • Association des citoyens de l’Ile d’Orléans;
  • Association des Amis et propriétaires de amisons anciennes du Québec (APMAQ)
  • Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA);
  • Association pour la protection de l’environnement de Lévis (APPEL);
  • Coalition Rabat-joie;
  • Conseil des monuments et sites du Québec (CMSQ);
  • Conseil régional de l’environnement de la Capitale nationale
  • Collège des médecins de famille du Québec
  • Fondation rivières;
  • Greenpeace;
  • Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM); Ligue des droits et des libertés;
  • Nature Québec (UQCN);
  • Québec Kyoto; coalition de solutions;
  • Les AmiEs de la terre de Québec;
  • Sierra Club;
  • Univert (Laval).

Source: Greenpeace. «Dossier rabaska – grande manifestation pacifique à Québec», http://www.greenpeace.org/canada/fr/calendrier/rabaska-manifestation-quebec.

Posted in Environnement | Tagué: , , , | 23 Comments »

«Oui Rabaska»

Posted by Libertad ! sur 25 octobre, 2007

eurk.jpg

Nous avons reçu par courriel cette image, elle montre le camion d’un certain monsieur Laberge, le plus important propriétaire immobilier de la ville de Québec. Est-ce qu’ après le ruban «support our troops», nous allons voir des rubans «support Rabaska» ?

Posted in Bourgeoisie, Environnement, Image | 42 Comments »

Bush veut renverser Castro

Posted by Hugo Jolly sur 24 octobre, 2007

Drapeau de Cuba

George W. Bush a appelé mercredi la communauté internationale à joindre ses efforts à ceux des États-Unis pour précipiter le changement à Cuba à un moment où le «goulag tropical» de Fidel Castro touche à sa fin et où le mouvement démocratique va grandissant.

 

Dans ce discours à Washington conclu par un «Viva Cuba Libre» qu’il voulait prophétique, M. Bush a affirmé sa volonté de maintenir l’embargo américain sur Cuba jusqu’à un changement de régime.

 

Et il a annoncé la création d’un fonds international doté selon lui de plusieurs milliards de dollars pour favoriser la transition vers la démocratie.

 

Dénonçant en termes forts la répression des libertés et la «misère économique» cubaine, M. Bush a insisté sur l’importance du moment, parlant des «derniers soupirs d’un régime qui a échoué».

 

«Le moment est venu de soutenir le mouvement pour la démocratie qui est en train de grandir sur l’île (…) Le moment est venu pour le monde de laisser de côté ses différences et de préparer pour les Cubains une transition vers un avenir prometteur de liberté et de progrès», a dit M. Bush, entouré de proches de prisonniers politiques.

 

«Au moment où nous parlons, les appels à un changement fondamental se font plus nombreux sur l’île. Les manifestations pacifiques se répandent», a-t-il déclaré.

 

M. Bush entendait à l’évidence pousser le mouvement pour la démocratie à un moment où son vieil ennemi Fidel Castro est éloigné du pouvoir par la maladie depuis quinze mois.

 

Mais il a refusé l’éventualité que le changement se résume à «remplacer un dictateur par un autre».

«Le paradis socialiste est un goulag tropical», a-t-il dit.

 

À la veille de ce discours, le quatrième seulement de M. Bush entièrement consacré à Cuba et le premier depuis octobre 2003, Fidel Castro a accusé le président américain de vouloir «reconquérir Cuba par la force».

 

Le gouvernement américain a assuré qu’il ne s’agissait pas d’appeler les Cubains à se soulever contre le régime qui défie le grand voisin américain depuis près de 50 ans.

 

S’adressant directement aux Cubains pouvant écouter sur certaines radios et télévisions son discours, M. Bush a appelé les soldats, les policiers et les officiels cubains à «faire un choix»: «Quand les Cubains se dresseront pour réclamer leur liberté (…) défendrez-vous un régime en disgrâce et qui se meurt en recourant à la force contre votre propre peuple, ou vous joindrez-vous au désir de changement de votre peuple ?»

 

Selon M. Bush, les autres pays peuvent favoriser le changement par exemple en ouvrant leurs ambassades à La Havane aux dissidents et en leur donnant accès à l’internet.

 

De leur côté, les États-Unis sont prêts à permettre à des organisations non-gouvernementales de fournir aux Cubains cet accès à l’Internet et à inviter de jeunes Cubains qui bénéficieraient de bourses d’études, a-t-il dit.

 

Quant au fonds international, il financerait des prêts ou des subventions pour «reconstruire (le) pays».

 

Mais le bénéfice est sous conditions: au préalable, «le gouvernement cubain doit démontrer qu’il a adopté, par la parole et par les actes, les libertés fondamentales», a dit M. Bush.

 

L’embargo imposé en 1962 et renforcé par différentes dispositions interdisant aux Américains de faire des affaires avec Cuba restera en place «aussi longtemps que le régime maintiendra son monopole sur la vie politique et économique des Cubains», a-t-il dit.

 

Cet embargo est critiqué parce qu’il rendrait encore plus difficiles les conditions de vie des Cubains.

 

M. Bush a réfuté que la faute en incombe à l’embargo américain. La levée de l’embargo ne ferait qu’enrichir les dignitaires cubains, et les États-Unis sont le pays au monde qui octroie la plus importante aide humanitaire en veillant à ce qu’elle aille directement aux Cubains, a-t-il dit.

Source: LOZANO, Laurent. «Bush dénonce Cuba comme un ‘goulag tropical’», Cyberpresse.ca, 24 octobre 2007, http://www.cyberpresse.ca/article/20071024/CPMONDE/71024122/1014/CPMONDE.

Posted in Article | Tagué: , , , , | 30 Comments »

Opinion: Le mot interdit

Posted by Hugo Jolly sur 24 octobre, 2007

kkk.jpg

Ce matin, alors que je fais ma tournée habituelle des blogs et sites de nouvelles, je tombe sur un des pires articles que j’aie vu dernièrement. Surprise! Il est sur le blog d’Élodie Gagnon-Martin… Je n’ai pas l’habitude de faire des textes d’opinion sur le RWatch, mais je trouvais que c’était nécessaire.

Une fille de 14 ans a été battue par une douzaine de personnes en même temps. Elle a été poursuivie, agressée verbalement, poussée par terre, rouée de coups, on lui a craché dessus, ou lui a donné des coups de pieds, on s’est acharné sur elle. Son crime? Elle a traité un noir de « nègre ».

 

On doit faire attention avec les mots ça c’est sûr. Traiter de nègre quelqu’un, ça ne se fait pas plus que de traiter quelqu’un de con, de salaud, de frog ou de quelque autre mot insultant que ce soit. Mais doit-on pour autant agresser physiquement la personne qui le fait? Doit-on la brimer dans son droit de dire ce qu’elle veut dire?

 

Nos « amis » gogauchistes aiment détester les États-Unis, mais là-bas il existe un amendement à la constitution qui permet de dire ce qu’on veut. On a compris là-bas que des mots ne sont que des mots et que chaque personne est libre de sa pensée. Si cette fille croit qu’un noir agissait en nègre, c’était son droit de le dire. Et que sait-on sur la personne insultée, au fait? Le « nègre » était-il dans un gang de rue? Agissait-il de manière répréhensible et terrorisait-il les autres étudiants?

 

Car comment appeler un noir membre de gang de rue qui agresse les gens, se promène avec son fond de culotte descendu jusqu’aux chevilles et qui défie un peu tout le monde dans la rue agressivement? Y a-t-il un mot qui puisse mieux décrire cet individu? Je pose la question, mais je suis trop intelligente pour donner la réponse… une réponse que tout le monde connaît.

 

Mais ici, au Québec, la liberté d’expression n’existe plus. Si on est une blogueuse et militante adéquiste comme moi, on n’a pas droit de dire ce qu’on veut. Seul les péquistes communistes ont le droit à leurs opinions. Les autres, qu’ils ferment leur gueule!

 

Le vrai crime, c’est pas que la fille ait traité le gars de nègre. À Montréal-Nord, y a des Québécois pure laine qui vivent un enfer à cause de gangs de rue violentes et sadiques. Cette fille a fait honneur à son peuple en se tenant debout et en exprimant ses opinions, même si on peut être en désaccord avec les mots choisis. Le vrai crime, ce sont ceux qui l’ont battue qui l’ont commis.

 

Et en se mettant à douze sur une jeune fille sans défense, ils ont agi en nègres en personnes ayant la caractéristique d’avoir la peau noire mais qui ne sont absolument pas sur-représentés dans les gangs de rue et les problèmes de violence vécus par Montréal. (Misère… Pourra-t-on un jour avoir droit à ses opinions dans cette province retardée ou devra-t-on constamment utiliser la langue de bois?)

Je suis presque tombé de ma chaise… Voyons donc! C’est de la bouilli pour les chats réactionnaire ce torchon là! Préjugés par dessus préjugés!

«Nos « amis » gogauchistes aiment détester les États-Unis, mais là-bas il existe un amendement à la constitution qui permet de dire ce qu’on veut. On a compris là-bas que des mots ne sont que des mots et que chaque personne est libre de sa pensée. Si cette fille croit qu’un noir agissait en nègre, c’était son droit de le dire.»

Je comprend que la jeune fille aie le droit de le dire, mais c’est dans les droits des autres d’être respecté. Devrais-je rappeller que les États-Unis sont passé maître dans la censure? En affirmant qu’’ils peuvent dire ce qu’ils veulent, elle a tort puisque la majorité des médias sont contrôlés pour être soit approuvés ou censurés. Encore hier, nous avions la preuve du talent de censure de la Maison-Blanche.

«Car comment appeler un noir membre de gang de rue qui agresse les gens, se promène avec son fond de culotte descendu jusqu’aux chevilles et qui défie un peu tout le monde dans la rue agressivement? Y a-t-il un mot qui puisse mieux décrire cet individu?»

Comment appeller cette personne? Comme n’importe quelle autre personne. Pourquoi generaliser? Ce ne sont pas toute les personnes noires qui ont les culottes aux genoux. Et je n’ai jamais vu personne, de quelconque couleur, me défier sur la rue. Elle vois ce qu’elle veut voir et elle exagère!

«Mais ici, au Québec, la liberté d’expression n’existe plus. Si on est une blogueuse et militante adéquiste comme moi, on n’a pas droit de dire ce qu’on veut. Seul les péquistes communistes ont le droit à leurs opinions. Les autres, qu’ils ferment leur gueule!»

Oh que oui que la liberté d’expression existe encore! La preuve: des torchons réactionnaires, racistes, xénophobes et pro-militaristes comme CHOI FM et ton blog ont le droit d’exister. Traiter quelqu’un de nègre ça ne se fait juste pas.

«Pourra-t-on un jour avoir droit à ses opinions dans cette province retardée[…]»

Retardée? Oui. Une preuve: L’ADQ est le parti d’opposition! C’est des gens comme elle, supportant la division des classes et des «races» qui ramènent toute la population en arrière. Différentes «races» ont lutté pour leurs droits pendant des années pour atteindre la même qualité de vie que les autres, mais eux, les réactionnaires, continuent à s’acharner sur eux en les stigmatisant et en utilisant des termes inexactes.

Je n’approuve en aucun cas cette agression sur cette fille, mais je n’approuve encore moins ce billet haineux d’Élodie Gagnon-Martin…

Posted in Textes d'opinion | Tagué: , , , , | 31 Comments »

La Maison-Blanche censure un témoignage sur les changements climatiques

Posted by Hugo Jolly sur 23 octobre, 2007

Julie Gerberding

La Maison-Blanche a substantiellement modifié le témoignage de la directrice des centres de contrôle de la maladie devant le Congrès américain au sujet de l’impact des changements climatiques, en en retirant des références scientifiques aux dangers potentiels pour la santé, affirment deux sources familières avec les documents.

 

La docteure Julie Gerberding, qui dirige les centres de contrôle de la maladie (CDC) à Atlanta, a affirmé dans le cadre d’une audience du Sénat qu’il est à prévoir que les changements climatiques «auront toutes sortes d’impacts sur la santé des Américains».

 

Mais son témoignage s’est limité aux préparatifs des CDC, et comportait peu de détails sur les effets des changements climatiques sur la propagation des maladies. Ce n’est que lorsqu’elle a été interrogée qu’elle a décrit certaines maladies spécifiques susceptibles d’être affectées, sans élaborer.

 

Le témoignage qu’elle a livré au comité du Sénat sur l’environnement et les travaux publics contenait beaucoup moins d’informations sur les dangers pour la santé qu’une version préliminaire, beaucoup plus longue, que la Dre Gerberding avait soumise pour révision à une instance de la Maison-Blanche (l’Office of
Management and Budget, ou OMB), en prévision de son témoignage. Les CDC font partie du département de la Santé et leurs présentations au Congrès sont habituellement révisées par l’OMB.

Le témoignage de la directrice des CDC a été «expurgé», a confié, sous le couvert de l’anonymat, un représentant des CDC qui avait pris connaissance des deux versions.

 

Il n’est pas inhabituel que des témoignages soient altérés dans une révision de la Maison-Blanche, a-t-il ajouté, mais dans ce dernier cas, les modifications étaient particulièrement sévères, selon lui. Le document initial, qui comptait 14 pages, a été ramené à quatre pages.

 

L’OMB n’a pas voulu commenter le témoignage de la Dre Gerberding.

 

Un porte-parole des CDC a tenté de minimiser les changements apportés par la Maison-Blanche, affirmant que la présentation de la spécialiste avait été «très productive» et qu’elle avait abordé les sujets qu’elle voulait pendant son témoignage et lorsqu’elle a été questionnée par les sénateurs.

Source: Associated Press. «La Maison-Blanche censure un témoignage sur les changements climatiques», Cyberpresse.ca, 23 octobre 2007, http://www.cyberpresse.ca/article/20071023/CPENVIRONNEMENT/71023228/1014/CPMONDE.

Posted in Article | Tagué: , , , | 15 Comments »

Noam Chomsky et le terrorisme

Posted by Hugo Jolly sur 23 octobre, 2007

 

Noam Chomsky

Noam Chomsky est un linguiste étasunien très influent dans son domaine avec ce que le monde linguistique a surnommé «la révolution chomskyenne». Par contre, il est plus connu pour ses positions politiques de gauche, plus particulièrement anarchistes. Voici un extrait d’entrevue qui date de décembre 1967 lors duquel il discute du terrorisme en tant qu’acte politique.

Traduction:

«Je suis bien sûr opposé au terrorisme comme toute personne rationnelle l’est. Mais je crois que si nous sommes sérieux à propos de la question de la violence nous devons reconnaître que c’est une tactique et par conséquent une question morale. Incidemment, les questions morales sont des questions tactiques qui ont à voir avec des conséquences humaines et si nous sommes intéressés, disons, à diminuer la quantité de violence dans le monde, c’est au moins défendable et peut-être même parfois vrai qu’une attaque terroriste diminue la quantité de violence dans le monde. Par conséquent, une personne opposé à la violence ne sera pas opposée au terrorisme.»

Source: ARENDT, Hannah, SONTAG, Susan et al. The Legitimacy of Violence as a Political Act?, 15 décembre 1967, http://www.chomsky.info/debates/19671215.htm.

Posted in Article | Tagué: , , , , | 20 Comments »

Blackwater sous enquête pour des massacres commis en Irak

Posted by Hugo Jolly sur 23 octobre, 2007

Blackwater USA

La firme étasunienne Blackwater USA a reçu une mise en demeure affirmant qu’elle était sous enquête pour des crimes de guerre après que 17 civils irakiens aient été tués dans une grêle de balles par des agents de sécurité à Baghdad.

Ces meurtres commis le mois dernier mettent dans l’embarras la firme privée de sécurité dont les employés sont immunisés contre toute forme de poursuite, contrairement aux militaires de professions qui sont assujettis aux courts martiales. C’est le deuxième incident du genre en moins d’un mois, impliquant le contracteur australien Unity Resources Group, cette semaine. Deux femmes Arméniennes chrétiennes ont été abattues après que leur voiture se soit approchée d’un convoi protégé. Leur voiture a été criblée de 40 balles.

Ivana Vuco, l’officière la plus aînée des droits de l’homme de l’ONU en Irak, a parlé hier à propos des fusillades par les gardiens de sécurité privés qui ont provoqués un outrage parmi les Irakiens. «Pour nous, c’est une question de droits humains,» a-t-elle dit. «Nous surveillerons les allégations de massacres par des entrepreneurs et nous regarderons si il y a ou non crimes contre l’humanité ou crimes de guerre qui ont été commis.»

Un Irakien qui a été blessé dans les tirs du 16 septembre, ainsi que les proches de trois personnes tuées dans l’attaque, ont déposé une plainte à Washington hier accusant Blackwater de violer des lois étasuniennes en commettant «des massacres et des crimes de guerres extrajudiciaires.»

L’Irak a dit qu’il y avait plus de 180 compagnies de sécurité – majoritairement des États-Unis et d’Europe – dans le pays. Le pays estime que les entrepreneurs étasuniens sont plus de 100 000. Beaucoup d’Irakiens voient ces firmes comme des armées privées à la gâchette facile, ce qui a créé des tensions dans les relations entre l’Irak et les États-Unis qui ont commandé un rapport complet sur la sécurité.

Les autorités irakiennes ont accusé Blackwater de «meutre délibéré» de civils irakiens en tirant dans un carré de la ville bondé de gens. Elles demandent aussi des millions de dollars en compensation et le retrait de la compagnie du pays d’ici six mois. La firme de sécurité affirme que ses gardes ont retourné les tirs à des cibles menaçantes et ont répondu légalement à une menace contre le convoi qu’ils protégeaient.

Madame Vuco a dit que les lois sur les droits humains s’appliquaient également aux entrepreneurs et aux autres partis dans le conflit. «Nous le rappellerons aux États-Unis dans nos communications. Ceci inclut la responsabilité d’enquêter, de superviser et de poursuivre ceux qui sont accusés de méfaits,» a-t-elle dit au lancement du dernier rapport des droits humains de l’ONU à Baghdad. Ce rapport couvre la période d’avril à juin et décrit la situation des droits humains de «très sinistre».

Said Arikat, le porte-parole de la mission de l’ONU, a recommandé à l’administration Bush de tenir responsable les individus impliqués dans les tirs aveugles; «d’appliquer les règles d’engagement et de les poursuivre». Il a ajouté: «Il ne peut y avoir des éléments escrocs qui sont au-dessus des lois.»

Dans les plus récents tirs, mardi, une conductrice de taxi, Marany Awanees, et son passager avant ont été tués. Unity Resources Group affirme que ses gardes craignaient une attaque suicide et a ouvert le feu seulement après plusieurs avertissements. Les gardes protégeaient des experts en matière de finances travaillant, sous contrat, pour l’Agence étasunienne du développement international.

Les firmes de sécurité privées bénéficient de l’immunité grâce à une loi de 2004 promulgué par l’Autorité provisoire de coalition.

Source: PENKETH, Anne. «Blackwater faces war crimes inquiry after killings in Iraq», The Independent, 23 octobre 2007, http://news.independent.co.uk/world/middle_east/article3052374.ece.

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

«Le monde en feu»

Posted by Hugo Jolly sur 21 octobre, 2007

Le Camarade Sébastien nous a fait parvenir ce vidéo et ces informations. Merci à lui!

La chanteuse canadienne Sarah McLachlan a décidé de verser 148 270$ à des oeuvres de charité afin d’aider des peuples dans le besoin grâce à l’argent économiser dans le tournage du vidéo ci-dessus. Ci-dessous, vous trouverez la liste des dons.

Carolina for Kibera
  • 12 contrats de cliniques et de terres
    Médication pour 5000 personnes pendant 6 mois à Nairobi, Kenya
  • $22,500
  • $7,500
$30,000
 
Comic Relief
  • Opérer un hôpital pour enfants de la rue en Inde pendant 1 an
    … Nourrir 10 enfants de la rue à Calcutta avec 3 repas par jour pendant 1 an
  • L’instruction pour 100 enfants de la rue en Tanzanie
  • L’éducation pour 200 étudiants en Éthiopie
  • $11,050
  • $3,000
  • $2,500
  • $400
$16,950
 
CARE USA
  • Construction de 6 puits en Asie du Sud-Est, en Amérique latine et en Afrique
    Aider 100 veuves à développer des activités générant un revenu en Afghanistan
  • Envoyer 145 filles à l’école pendant 1 an en Afghanistan
  • Équipper 10 salles de classe en Afghanistan
  • Entraîner 10 professeurs en Afghanistan
  • $10,200
  • $5,400
  • $5,000
  • $480
  • $400
$21,480
 
DORCAS
  • Coûts totaux pour opérer un orphelinat en Afrique du Sud
  • Améliorer la vie de 10 aîné-e-s en Europe de l’Est
  • $16,500
  • $3,500
$20,000
 
Engineers Without Borders – Canada
  • Acheter et implémenter un plateforme multi-fonctions au Ghana
  • Christy Yaa: bourses d’études
  • Nana Yaa: bourses d’études
  • $15,000
  • $1,000
  • $1,000
$17,000
 
Help the Aged
  • Véhicule d’Unité Médicale Mobile (UMM) fournissant des traitements médicaux
  • $15,000
$15,000
 
Film Aid
  • Divertissement et échappatoire pour les réfugiés
  • $9,500
$9,500
 
War Child
  • Éducation et support psychologique pour 70 anciens enfants-soldats
  • 7 entraînement à travailler pour des jeunes du Sierra Leone
  • Éducation, refuge et nourriture pour des orphelins en Éthiopie
  • $3,500
  • $1,500
  • $500
$5,500
 
Heifer International
  • 1 génisse, 2 chèvres, 1 buffle
  • 2 moutons, 4 chèvres, 2 lamas and 1 génisse
  • Un cochon
  • Poussins
  • Canards
  • $1,000
  • $1,500
  • $120
  • $20
  • $20
  • $20
$2680
 
ITDG
  • Plan qui permettrait à 300 familles de retirer la fumée de leurs maisons
  • 10 pare-fumée
  • 5 bicyclettes ambulance
  • Écrous et boulons pour sécuriser les maisons victimes de la mousson
  • Irrigation soudanaise
  • $1,925
  • $250
  • $1,300
  • $500
  • $1025
$5000
 
Action Aid
  • Aider et implémenter des programmes pour encourager les familles à rester unies dans le village de Khlaipathar, Orissa, Inde
    5000 livres de graines de pommes de terre pour semer des jardins de légumes
  • $5000
  • $160
$5160
 
 
 

TOTAL

 

$148,270

 

Source: http://www.worldonfire.ca/donations.html

Posted in Non classé | Tagué: , , | 11 Comments »

Le fascisme suisse prend le contrôle du pays

Posted by Libertad ! sur 21 octobre, 2007

bild-nav-links-f.pngMalgré le fait que nous ayons pas eu d’élections fédérales au Canada à cause du manque de conviction de Stéphane Dion et sa peur des sondages, il s’est tout de même déroulé plusieurs élections dans le monde. Celles-ci devraient nous inquiéter. En effet, il y a eu dernièrement des élections en Suisse, ce petit pays d’Europe connu pour sa convention des droits de et sa neutralité dans les conflits (malgré le fait que les banquiers suisses blanchissent l’argent des dictatures et des criminels).

Le grand gagnant de cette élection est un parti de droite populiste qui produit des affiches électorales montrant un mouton blanc qui frappe un mouton noir en dehors des frontières de la Suissem même si les autres partis n’ont rien pour être rassurant (Parti libéral, Parti démocratie-chrétienne). Cette sombre formation politique inconnue ici se nomme «L’Union Démocratique du Centre».

Le nom de ce parti est mensonger car il n’est pas du tout de centre. Il demeure pour une bonne partie de la population suisse un parti populiste de droite. Voici ce qu’ils ont à dire tout premièrement sur la «clarté» de leurs positions (on se demande si ce n’est pas une caricature) :

L’UDC convainc par ses messages clairs et compréhensibles ainsi que par une politique rigoureusement bourgeoise. Vous trouverez dans cette rubrique des documents de fond, des réponses à des procédures de consultation, des consignes de vote, des conférences de presse, etc.

Aux dernières nouvelles qui nous proviennent des sites suisses et belges, les suisses ont eu jusqu’à dimanche soir (incluant le décalage horaire) pour voter. L’UDC serait en tête avec plus du quart des voix, renforçant ainsi sa position de premier parti politique au pays. Le parti socialiste arrive deuxième, tandis que la droite traditionnelle, le parti radical et la démocratie-chrétienne semble voir une érosion de leur électorat.

La victoire de l’UDC est due à sa campagne populiste et raciste contre les immigrantEs et l’Islam (voir l’affiche en haut). Le thème favori de ces réactionnaires est l’immigration. Ils veulent lutter pour durcir les conditions pour obtenir un durcissement des conditions pour obtenir un statut de réfugié, couper dans les aides aux nouveaux arrivants et déporter les criminels originaire de l’étranger.

Voici quelques unes de leurs idées :

  • conservation de la neutralité
    • pas d’adhésion et de collaboration de la Suisse avec l’OTAN
    • pas d’adhésion de la Suisse dans l’Union européenne
    • contre une collaboration prononcée avec l’ONU
  • conservation de l’armée suisse sous sa forme traditionnelle (armée de milice)
    • pas de mission à l’étranger (maintien de la paix, au Kosovo par exemple)
  • pour la conservation de la démocratie directe
  • contre une politique d’asile mal contrôlée
  • contre une naturalisation automatique des étrangers de la 3e génération
    • contre les abus en matière d’asile
  • pour une sécurité intérieure accrue (police)
  • contre des subventions mal ciblées
  • pour une baisse des impôts et des dépenses de l’État
  • pour une amélioration du réseau autoroutier dans le pays
  • contre l’abandon des transports individuels au profit des transports publics
  • pour le rôle traditionnel de la femme dans la société (mère de famille)
    • contre des subventions versées aux familles pour les frais de crèches
  • contre les stupéfiants (contre la légalisation du cannabis)
  • contre les critiques à l’égard de la politique suisse durant la Seconde Guerre mondiale
  • contre l’égalité de traitement des partenaires enregistrés par rapports aux couples mariés en matière d’impôt sur les successions et donations (votation du 20 mai 2007 dans le canton de Genève)
  • En conclusion, les suisses ont fait un bien mauvais choix en élisant cette formation populiste d’extrême droite. Bien qu’elle s’oppose à l’OTAN (la seule bonne chose de ce parti), nous ne pouvons que nous inquiéter de cette montée du racisme et de xénophobie en Europe.

    Liens :
    ==> Lire la suite
    ==> Un article sur Wikipédia
    ==> Site officiel du parti

    Posted in Article | Tagué: | 22 Comments »

    Trouvé sur un blogue de cyberpresse…

    Posted by Libertad ! sur 21 octobre, 2007

    20060308230441-islam-wil-dominate-the-world.jpg

    Voici un commentaire vraiment raciste trouvé sur le blogue de Richard Hétu (le correspondant aux États-Unis). L’auteur se nomme jean-lucproulx.

    L’Islam n’est ici que pour prendre toute la place que vous leur laisserez. Seulement ils prendront la maison au complet. Ne vous y trompez pas!

    C’est ainsi qu’ils agissent partout.

    Actuellement, ils sont aussi nombreux en France que toute la population du Québec. Le saviez-vous?

    Et il y a presque des mosquées à tous les coins de rue. Et des musulmans, on en a chez-nous.

    Pour adapter le Coran aux valeurs occidentales, il faudrait enlever les 3/4 de son contenu. Or, ils n’ont aucune intention de changer la moindre virgule.

    De plus, on ne parle plus d’immigrés mais d’importés. Ce sont tous des importés.

    On ne veut pas d’Islam au Québec, cette fausse doctrine qui rend les gens fous et sème la terreur dans plus de 90% des conflits actuels sur Terre.

    Vive le Québec sans immigrants! Vive le Québec libre! Vive le Québec blanc, francophone et laïc!

    Posted in Article | Tagué: , | 7 Comments »