Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 8 novembre 2007

Couillard veut privatiser les CHSLD

Posted by Libertad ! sur 8 novembre, 2007

06hrna_p.jpg

Voici la retranscription d’un dépliant qui nous a été envoyé par un camarade via courriel. Il montre bien l’intention du gouvernement Charest de privatiser les CHSLD.

On ferme notre chez-nous

 

Partout au Québec le gouvernement de Jean Charest est en train de fermer plusieur de nos CHSLD publics. Québec confie le sort de nos ainé-es au secteur privé, qui n’y voit que des profits. Souvent, les plus vulnérables doivent quitter leur quartier et perdent des services de qualité et un mode de vie qui leur convient.

 

À Montréal, le centre Jacques-Viger compte ses jours depuis la décision prise par le CSSS Jeanne-Mance de fermer cet établicement historique.

 

C’est 200 lits en CHSLD de moins, d’ici un an, pour un quartier les plus pauvres au Québec, dont la population veillit rapidement. À Montréal, on a annoncer la fermeture de plus de 2000 lits.

 

Cette diparition, au cour des prochaines années, se fera au profit de l’industrie privée de l’hébergement, qui aura une clientèle garantie tout en jouissants des soins de santé toujours payés par le public. En regardant ailleurs en Amérique du Nord, on connaît déjà ce virage insensé vers le privé : abus, négligence, détresse.

 

Nos ainé-es méritent mieux, et ils demandentmieux. Ils et elles ont le droit d’être écouté et de vivre en toute dignité.

 

Les services sont en diminution , les besoins augmentent

 

L’agence de la santé de Montréal a décidé de fermer, d’ici trois ans et demi, 2200 des 14 000 lits réservésaux soins de longue durée,et qui sont surtout occupés par des personnes agées e perte d’autonomie.
-La presse, le 13 mai 2006

 

La région de Montréal a déjà perdu plus de 700 lits en CHSLD depuis 1995. On comptait alors 15 202 lits et ce nombre a chuté à 14 431 en 2006.

 

Le nombre de personne agées de 80 ans et plus augmentera de près de 50%, d’ici 20 ans dans la région de Montréal. On en comptait 82 192 en 2006. Ce nombre passera à 120 541 en 2026.

 

Le quartier de Centre-Sud, où est est situé le centre Jacques-Viger, est parmi les plus défavorisés du territoire de Montréal. Le pourcentage des personnes agées de 65 ans et plus vivant seules dans le secteur des Faubourgs est de 55%, comparativement à 35% dans la région de Montréal.

 

Les personnes agées de la région de Montréal sont confrontées à un manque de ressources inacceptable. Il y a 3253 ainé-es montréalais en attente, de plus de quatre mois, d’une place dans un CHSLD.

 

 » On constate clairement, par ailleurs, un délestage de la prestation des services, de même qu’une partie du financement du secteur public, vers les secteurs privé et communautaire. Le réseau public n’accueille plus que les personnes à faible revenu ou celles qui présentent une perte d’autonomie três importante. L’accès aux services de longue durée est donc devenu tributaire de la capacité de payer de la personne agée en perte d’autonomie. »
– Le conseil des ainés, 26 septembre 2006

 

Des appuis à la survie du centre Jaques-Viger

 

Coalition Solidarité Santé
La coalition Solidarité Santé croit fermenent que le gouvernement du Québec devrait chercher des solutions pour amiliorer les services aux personnes en perte d’autonomie au lieu de favoriser le dévloppement de l’ébergement privé. La coalition s’oppose à la fermeture de lits en CHSLD et en particulier au centre Jaques-Viger. La coalition exige du ministre Couillard de vraie solutions qui favorisent la consolidation des places exixtantes et le dévloppement de de nouvelles ressources publiques adaptées aux besoins des ainé-es.

 

Parti Québécois
 » Depuis que le ministre Phillippe Couillard restreinnt l’accès à l’hébergement de longue durée, en faisant passer le nombre d’heures de soins quotidiens à plus de trois heures, la situation se détériore passablement. Nous réclamons donc un moratoire sur la fermeture, d’ici deux ans, des 2200 lits de longue durée sur l’île de Montréal que s’apprête à faire le ministre Couillard. »
-Louise Harel,Martin Lemay, Lisette Lapionte et Nicolas Girard, député-es du PQ.

 

Éditorial Le Devoir
 » Un moratoire sur la fermeture du centre Jacques-Viger et sur le virage que le ministre de la Santé a entrepris de faire subir au réseau des CHSLD s’impose donc, le temps, par exemple, de laisser à la commission sur les ainés de poser un jugement plus éclairé sur le sort que le système de santé s’apprête à réserver aux plus vulnérable d’entre nous. »
-Jean-Robert Sansfaçon, éditioraliste, Le Devoir, 23 octobre 2007

 

Québec solidaire
 » Nous sommes alarmés par le glissement constant qui pointe vers une privatisation des services de santé. La fermeture du centre Viger est un autre grain de ce chapelet. Il faut plus de lits pour les soins de longues durée, pas moin ! Nous demandons au ministre Couillard de mettre les ressources financières et humaines nécessaires dans les services de proximité et d’aide à domicile. Nous exigeons également l’arrêt immédiat de la privatisation des services de santé. »
– Amir Khadir, porte-parole du Québec solidaire.

 

Une marche citoyenne aura lieu, le mardi 13 novembre, en appuis à la survie du centre Jacques-Viger. Elle regroupera des résidants, des parents, des membres d’organismes communautaires et syndicats. Les citoyens du quartier et de la région montréalaise sont invité à participé à cette marche.

 

Le rassemblement se fera à 16 heures devant le centre Jacques-viger, au 1051, rue Saint-Hubert (coin René-Lévesque)

 

La marche se terminera devant l’agence de santé et de service sociaux de Montréal, située rue Saint-Denis, coin des Pins. Ce soir-là, l’Agence tient une séance de son conseil d’administration. Soyons présents en grand nombre afin de préserver un service essentiel !

Publicités

Posted in Néo-libéralisme, Santé | 35 Comments »