Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Couillard veut privatiser les CHSLD

Posted by Libertad ! sur 8 novembre, 2007

06hrna_p.jpg

Voici la retranscription d’un dépliant qui nous a été envoyé par un camarade via courriel. Il montre bien l’intention du gouvernement Charest de privatiser les CHSLD.

On ferme notre chez-nous

 

Partout au Québec le gouvernement de Jean Charest est en train de fermer plusieur de nos CHSLD publics. Québec confie le sort de nos ainé-es au secteur privé, qui n’y voit que des profits. Souvent, les plus vulnérables doivent quitter leur quartier et perdent des services de qualité et un mode de vie qui leur convient.

 

À Montréal, le centre Jacques-Viger compte ses jours depuis la décision prise par le CSSS Jeanne-Mance de fermer cet établicement historique.

 

C’est 200 lits en CHSLD de moins, d’ici un an, pour un quartier les plus pauvres au Québec, dont la population veillit rapidement. À Montréal, on a annoncer la fermeture de plus de 2000 lits.

 

Cette diparition, au cour des prochaines années, se fera au profit de l’industrie privée de l’hébergement, qui aura une clientèle garantie tout en jouissants des soins de santé toujours payés par le public. En regardant ailleurs en Amérique du Nord, on connaît déjà ce virage insensé vers le privé : abus, négligence, détresse.

 

Nos ainé-es méritent mieux, et ils demandentmieux. Ils et elles ont le droit d’être écouté et de vivre en toute dignité.

 

Les services sont en diminution , les besoins augmentent

 

L’agence de la santé de Montréal a décidé de fermer, d’ici trois ans et demi, 2200 des 14 000 lits réservésaux soins de longue durée,et qui sont surtout occupés par des personnes agées e perte d’autonomie.
-La presse, le 13 mai 2006

 

La région de Montréal a déjà perdu plus de 700 lits en CHSLD depuis 1995. On comptait alors 15 202 lits et ce nombre a chuté à 14 431 en 2006.

 

Le nombre de personne agées de 80 ans et plus augmentera de près de 50%, d’ici 20 ans dans la région de Montréal. On en comptait 82 192 en 2006. Ce nombre passera à 120 541 en 2026.

 

Le quartier de Centre-Sud, où est est situé le centre Jacques-Viger, est parmi les plus défavorisés du territoire de Montréal. Le pourcentage des personnes agées de 65 ans et plus vivant seules dans le secteur des Faubourgs est de 55%, comparativement à 35% dans la région de Montréal.

 

Les personnes agées de la région de Montréal sont confrontées à un manque de ressources inacceptable. Il y a 3253 ainé-es montréalais en attente, de plus de quatre mois, d’une place dans un CHSLD.

 

 » On constate clairement, par ailleurs, un délestage de la prestation des services, de même qu’une partie du financement du secteur public, vers les secteurs privé et communautaire. Le réseau public n’accueille plus que les personnes à faible revenu ou celles qui présentent une perte d’autonomie três importante. L’accès aux services de longue durée est donc devenu tributaire de la capacité de payer de la personne agée en perte d’autonomie. »
– Le conseil des ainés, 26 septembre 2006

 

Des appuis à la survie du centre Jaques-Viger

 

Coalition Solidarité Santé
La coalition Solidarité Santé croit fermenent que le gouvernement du Québec devrait chercher des solutions pour amiliorer les services aux personnes en perte d’autonomie au lieu de favoriser le dévloppement de l’ébergement privé. La coalition s’oppose à la fermeture de lits en CHSLD et en particulier au centre Jaques-Viger. La coalition exige du ministre Couillard de vraie solutions qui favorisent la consolidation des places exixtantes et le dévloppement de de nouvelles ressources publiques adaptées aux besoins des ainé-es.

 

Parti Québécois
 » Depuis que le ministre Phillippe Couillard restreinnt l’accès à l’hébergement de longue durée, en faisant passer le nombre d’heures de soins quotidiens à plus de trois heures, la situation se détériore passablement. Nous réclamons donc un moratoire sur la fermeture, d’ici deux ans, des 2200 lits de longue durée sur l’île de Montréal que s’apprête à faire le ministre Couillard. »
-Louise Harel,Martin Lemay, Lisette Lapionte et Nicolas Girard, député-es du PQ.

 

Éditorial Le Devoir
 » Un moratoire sur la fermeture du centre Jacques-Viger et sur le virage que le ministre de la Santé a entrepris de faire subir au réseau des CHSLD s’impose donc, le temps, par exemple, de laisser à la commission sur les ainés de poser un jugement plus éclairé sur le sort que le système de santé s’apprête à réserver aux plus vulnérable d’entre nous. »
-Jean-Robert Sansfaçon, éditioraliste, Le Devoir, 23 octobre 2007

 

Québec solidaire
 » Nous sommes alarmés par le glissement constant qui pointe vers une privatisation des services de santé. La fermeture du centre Viger est un autre grain de ce chapelet. Il faut plus de lits pour les soins de longues durée, pas moin ! Nous demandons au ministre Couillard de mettre les ressources financières et humaines nécessaires dans les services de proximité et d’aide à domicile. Nous exigeons également l’arrêt immédiat de la privatisation des services de santé. »
– Amir Khadir, porte-parole du Québec solidaire.

 

Une marche citoyenne aura lieu, le mardi 13 novembre, en appuis à la survie du centre Jacques-Viger. Elle regroupera des résidants, des parents, des membres d’organismes communautaires et syndicats. Les citoyens du quartier et de la région montréalaise sont invité à participé à cette marche.

 

Le rassemblement se fera à 16 heures devant le centre Jacques-viger, au 1051, rue Saint-Hubert (coin René-Lévesque)

 

La marche se terminera devant l’agence de santé et de service sociaux de Montréal, située rue Saint-Denis, coin des Pins. Ce soir-là, l’Agence tient une séance de son conseil d’administration. Soyons présents en grand nombre afin de préserver un service essentiel !

Publicités

35 Réponses to “Couillard veut privatiser les CHSLD”

  1. Cowboy said

    Excellente nouvelle!

  2. camaradevez said

    Comment tu fait pour te regarder dans le miroir le matin grenier ? Esti de sans coeur … Commante donc la nouvelle au lieu de faire du trolling comme d’habitude.
    Je me demande vraiment ce que tu vien faire sur ce blog a chaque jour tu t’enfonce de plus en plus. Ta stupidité , tu la aquiérie ou t’es né comme sa ??

    Pour revenir au sujet principal, C’est dégeulasse faire sa à des personnes agées le capitalisme est aveugle comme la justice , tand que ta de l’argent tu fit dans le système mais dès que tes pauvre tu mange de la merde . Je ne voie pas pourquoi la situation financière des gens doit influencer sur la qualité de vie . Tout le monde a le droit à des soins équitables quelque soit leur âge, leur sexe, leur nationalité ou leur situation financière. Mais ya du monde comme grenier qui s’en foutent éperdument mais toi quand tes enfants vont t’envoyer en centre tu sera heureux d’avoir les même soin que tout le monde .

  3. Cowboy said

    Grâce à cette privatisation, nous allons pouvoir transformer les vieux en source d’énergie comme dans la Matrice et faire encore et toujours plus d’argent.

  4. sylvainguillemette said

    Jean-François Grenier n’est pas capable d’argumenter comme d’habitude. Privatiser, mais pourquoi? Pour qui? Et qu’est-ce que ça donne ailleurs avant de le mettre en place ici? On fabrique pas des Titanic(s) quand ils coulent ailleurs! Et moralement, ça ne cause pas de problème à personne qu’on puisse en 2007, admettre que l’on soit soigné en rapport avec notre porte-feuille? Que quelqu’un puisse passer avant un autre, parce qu’il a les moyens? Donc, on donne encore plus de pouvoirs aux bourgeois et à leurs aspirants? C’est vraiment ce que pense une masse d’alliénés? Je ne crois pas qu’une fois la question posée clairement, les québécois ou quiconque dans le monde, approuverait cette voie. Ils l’approuvent quand ils ne la comprennent pas, comme les électeurs ont voté pour l’ADQ, ce parti qui travaille contre leurs intérêts, en majorité.

    On parle bien gros du bas taux de chômage, mais qu’en est-il des emplois en questions? C’est le secteur du service qui est en hausse et quiconque travaille dans ce secteur, sait très bien que les salaires sont très bas et que cela ne permet pas de se payer de soins de santé dans un système privé. Ce sont donc encore les mêmes, les riches et les bourgeois, qui passeront avant les pauvres qui eux, continueront d’attendre des heures, voire des jours, sur les bancs des hôpitaux inconfortables, alors que les riches se feront dorloter sur des banquettes de cuir.

    Pour ce qui est des CHSLD, les patients paient des fortunes à ces sales bourgeois, que d’ailleurs le gouvernement Charest aide en subventionnant, qui n’en méritent pas. Qui eut se dire assez méritant pour exploiter des personnes âgées, à part Jacques Saint-Pierre qui se donnait lui-même tous les mérites?

    Tiens, j’ai queqlques questions pour cette bande de charlatans qui prétend que le système privé a sa place ici au Québec…

    -En quoi est-ce que le bourgeois est méritant de ce titre?
    -Pourquoi la privatisation alors que ça ne fonctionne pas plus ailleurs?
    -Pourquoi cette aliénation fanatique envers cette idée et là, je parle aux pauvres qui soutiennent ça!?
    -Pourquoi

    Je vais le redire, ça ne fonctionne pas ailleurs, la justice n’est pas au rendez-vous. Et bien sûr, les moins natis de ce système suicidaire qu’est le capitalisme sauvage, font leur part dans la société tout en ne gagnant que des miettes qui ne leur permettront pas de payer des soins privés (Bourgeois qui exploite les misères humaines pour amasser le profit). Si chacun des moins natis de ce système qui travaillent feraient la grève demain, le système capitaliste s’écroulerait! Bye bye éboueurs et éboueuses! Bye bye serveurs et serveuses! Bye bye plongeurs et plongeuses! Bref, bye bye pas mal de monde! Puis les bourgeois seraient obligés de se débrouiller tout seuls dans leurs usines, leurs cliniques, leurs restaurants, etc… Et les pubelles s’amasseraient devant les portes, dans la rue… Etc…
    Le prolétariat dort au gas, c’est dommage!

    NON À LA PRIVATISATION! NON À L’ATTRIBUTION DE NOUVELLES SOURCES D’EXPLOITATION POUR LA BOURGEOISIE! NON À LA BOURGEOISE!

  5. sylvainguillemette said

    « Cowboy a dit:
    9 novembre 2007 à 12:17

    Grâce à cette privatisation, nous allons pouvoir transformer les vieux en source d’énergie comme dans la Matrice et faire encore et toujours plus d’argent. »

    -« ON » Qui est « on »? Un bourgeois! Wow! Tu es un bourgeois toi? C’est là que s’amasse le fric dont tu parles pauvre ignorant…

  6. sylvainguillemette said

    Oups! « Nous »

  7. sylvainguillemette said

    Quel pourcentage foeme la bourgeoisie au Québec Jean-François Grenier? Vas-y! Dis-nous!

    C’est une minorité parasitaire, comme ailleurs dans le monde! Et c’est logique! Même Jacques Saint-Pierre sait ça, il parlait de ses « 400 » employés, etc… il y avait donc un bourgeois sur 401 dans son entreprise. Bravo!

  8. camaradevez said

    La question humanitaire dans tout ça elle n’est pas considéré par le gouvernement, ce ne sont la que les profits qui compte encore une fois. Dans une démocratie habituelement le gouvernement représente la majorité du peuple . Donc le Québec n’est pas démocratique en se moment , il ne la pas été non plus lors du débat des chefs quand il n’y avait que 3 partis politiques et non 5 . Tous est relier les bourgeois contrôle leur système qui s’en va à la dérive mais qui essaie d’endormirent le peuple avec loft story , les gratteux , la mode et la publicité …

    On est sous une dictature présentement et c’est celle des bourgeois .

    Le système actuel nous demande beaucoup pour nous donner peu et donne beaucoup pour ceux qui font peu , trouver l’erreure ?!

    Les compagnies de transformation des matières au Québec devraient être nationaliser comme sa on aurait plus d’emplois et l’argent serait distribuer dans la société et non dans les poche d’un seul induvidu.

  9. Cowboy said

    Excellente idée, l’amiante avait été un franc succès

  10. sylvainguillemette said

    C’est quoi le rapport? L’amiante avait aucun rapport avec le privé le public, c’était une erreur que l,on ignorait à l’époque, d’ailleurs les États-Unis capitalistes avaient eux-même fait l’erreur.

    Essais de réfléchir avant d’écrire s’il te plaît M. Grenier.

  11. internationaliste said

    Privatiser les CHSLD c’est ouvrir la porte au fascisme patronal.

  12. Cowboy said

    Tout l’économie devrait être public, sinon tout est faschiste.

  13. sylvainguillemette said

    Merci de comprendre le principe, tu vois? Quand tu t’y mets!

    (Je sais bien que tu n’as rien compris, ai-je le droit d’user un peu de sarcasme?)

  14. sylvainguillemette said

    Pourquoi mettre les pouvoirs entre les mains des bourgeois parasitaires et minoritaires au lieu de mettre ce pouvoir entre les mains du peuple? Qui est-il le bourgeois pour mériter ce droit d’exploiter la vieillesse, les maladies cognitives, etc…?

  15. sylvainguillemette said

    Au lieu de dire des bêtises qui ne font de toi qu’une bête, pourquoi ne nous expliques-tu pas tes principes sur cette question?

    -Pour toi, c’est quoi un bourgeois?

    a-Un méritant?
    b-Une élite?
    c-Un profiteur sale?
    d-Un profiteur sale?
    e-Ou un profiteur sale?

    -Comment devient-on bourgeois?

    a-En lichant des couilles?
    b-En se foutant éperdument des autres dans la société?
    c-En exploitant la masse, le prolétariat?
    d-En travaillant comme un serpent malhonnête, tout en se fichant de son prochain?
    e-Ou toutes ses réponses?

    (Tu peux me donner ta version, même si elle se raprochera de ces 5 choix.)

    À toute et tous, faire attention à l’usage du mot fasciste. On emploie pas ce mot pour désigner n’importe quoi, n’importe qui…

    Comme Carlop a réecemment fait de plusieurs mots tels; fascisme, totalitarisme, terrorisme, etc… Évidemment, il n’a pas saisi le sens de ces termes. Dans l’armée on apprend pas à lire les mots, mais les cartes topographiques, pour lancer des attaques meurtrières afin de défendre les intérêts bourgeois. Cela dit, l’armée canadienne aujourd’hui en 2007 sert à ça, mais tel n’a pas toujours été le cas.

  16. sylvainguillemette said

    Ceci dit, vous faites bien votre boulot ches soldats canadiens! C’est la tâche donnée par le gouvernement qui est sale, pas vous!
    Informez-vous!

  17. anonymement said

    internationaliste a dit:
    9 novembre 2007 à 2:28
    Privatiser les CHSLD c’est ouvrir la porte au fascisme patronal

    En quoi privatiser quelque chose est du facisme ?
    Pour continuer sur ce que Sylvain Guillemette disait

    Si on se rapport à la définition du facisme :
    Le régime politique entendant faire de la nation une communauté unique rassemblée derrière un seul homme (culte de la personnalité et importance de la hiérarchie), avec un individu qui doit s’effacer devant l’Etat. Rejetant les droits de l’homme, il s’accompagne d’un Etat policier fort et sécuritaire, d’une organisation verticale des métiers en corporation, d’une méfiance envers les étrangers et d’une politique réactionnaire.
    L’encyclopédie des idéologie politique, Édition Libre paris 2002

    La privatisation est plutôt relier au libéralisme qui lui s’oppose au facisme autant au niveau économique que politique.

    Mais sinon je suis d’accord avec vous la privatisation des CHSLD c’est vraiment n’importe quoi et une idée purement capitaliste

  18. internationaliste said

    Ceux qui veulent privatiser ont des idées fascistes et veulent écraser la classe ouvrière. Il faut les empêcher d’agir par tous les moyens possibles.

  19. anonymement said

    Je suis d’accord qu’ils faut les empêcher mais cesse de faire du révisionisme historique. Les idées de privatisation actuel sont inhérente au néolibéralise donc ce ne sont pas des idées fascistes.

  20. anonymement said

    Si on suit la logique privatisation = fasciste alors Friedman est le plus grand fasciste de tous les temps. Pourtant il est un des théoriciens de L’anarcho-capitalisme soit idée totalement opposé

  21. anonymement said

    j’irais même loin, le fascisme ce veut corporatiste donc il prône l’intégration de la classe ouvrière au sein de l’appareil étatique pour mieux le controler. Donc le fascisme s’oppose à la lutte des classes car il veut l’unité des classes un peu comme le nationalisme le veut. Ainsi l’idée d’écraser la classe ouvrière elle est inhérent à l’idéologie bourgeoise et au capitalisme donc par le fait même la nécessité des classes sociales dans un régime capitaliste devient importante.
    Donc la privatisation n’est pas une idée fasciste.

    ps : ce n’est qu’une question de terminologie et de justesse historique. Je ne suis ni pour la privatisation et ni pour le fascisme

  22. internationaliste said

    Pourtant Friedman était le conseiller économique de Pinochet.

    Néolibéral ou fasciste ce sont tous des rats.

  23. sylvainguillemette said

    « La privatisation est plutôt relier au libéralisme qui lui s’oppose au facisme autant au niveau économique que politique. »

    -Pas nécessairement. Certains pays se disent libéraux, mais affichent un fascisme évident.

    Et « fascisme » est un terme propre à l’Italie, non pas à ce dictionnaire. Il y a donc plusieurs définitions du même mot, comme « terrorisme ».

    « internationaliste a dit:
    9 novembre 2007 à 4:39

    Ceux qui veulent privatiser ont des idées fascistes et veulent écraser la classe ouvrière. Il faut les empêcher d’agir par tous les moyens possibles. »

    -Attention camarade, il y a aussi l’abrutissement, sinon l’alliénation de la masse par les médias. Alors même les aliénés, c’est à dire ceux qui n’y gagnent rien, qui n’ont aucun intérêt àce que ça arrive, peuvent aller vers cette voie. Exemple: Le privé il y a 2 ans et comment voient le peuple québécois ce même privé aujourd’hui. Les médias y ont grandement aidé! Pour ce qui est des moyens, je suis d’accord, mais qui fera le premier pas? Toi ou moi Inter?

    Ce qui est certain, c’est qu’il y a totalitarisme face au privé et ses réelles vertues. Nul ne parle d’ailleurs et pourtant, on éviterait de répéter les erreurs déjà répétées…

  24. internationaliste said

    Je ne suis pas révisionniste. Laissons Khrouchtchev dans sa tombe.

  25. sylvainguillemette said

    Et là, je suis d’accord pour dire que Friedman était un rat et que le poison à rat aurait dû être son plat, dès sa dérive anti-humaniste…

  26. anonymement said

    sylvian guillemette à dit : Pas nécessairement. Certains pays se disent libéraux, mais affichent un fascisme évident.

    Il y une différence entre se dire libéraliste et l’être

    Sylvain Guillemette è dit Et “fascisme” est un terme propre à l’Italie, non pas à ce dictionnaire. Il y a donc plusieurs définitions du même mot, comme “terrorisme

    Justement le terme était à l’origine propre à l’italie donc la définition précédente faisait référence à l’idéologie italienne.
    Donc l’utilisation du terme devrait s’appliquer nécessairement en un régime ayant c’est caractéristique. Faire le contraire c’est ce que l’on appelle en histoire faire du  » révisionisme Historique »

  27. sylvainguillemette said

    Oui, je sais bien. Je ne l’utilise d’ailleurs que lorsque ça concorde, sinon je m’en passe.

    Il y a des termes bien plus simples pour décrire ce que font les bourgeois, le dictionnaire est gros!

  28. Cowboy said

    On dirait une discution entre des petits singes sur le speed.

  29. internationaliste said

    Non merci Cowboy on veut surtout pas t’imiter.

  30. Cowboy said

    Un jour, peut-être, tu seras créatif.

  31. internationaliste said

    Je laisse le mauvais goût à d’autres comme toi.

  32. sylvainguillemette said

    (Jean-François Grenier)On dirait un enfant qui veut entendre les conversations d’adultes, t’sé un petit mongol qui comprend pas les gros termes là et qui saute sur un tabouret pour voir ce qui se passe?

    T’as pas un robot à construire J-F Grenier?

  33. Cowboy said

    Les insultes sont encore et toujours votre seul façon de vous exprimer.

  34. internationaliste said

    Tu fais de la projection.

  35. sylvainguillemette said

    Évidemment! Que sait-il faire d’autre?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :