Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

La Commission et le débat sur les « Accomodements Raisonnables »: Déclaration de Personne N’est Illégal-Montréal

Posted by Libertad ! sur 12 novembre, 2007

femina_prayer.jpg

Bonsoir camarade,

Nous sommes très occupés en ce moment, par nos travaux de fin de session, notre travail ou encore à cause de notre travail politique ailleurs que sur la toile. Par contre, nous voudrions vous faire savoir à quel point il est important pour nous d’essayer de publier quelque chose de nouveau tout les jours. Malgré le fait que le contenu original et exclusif soit plutôt rare ces jours-ci, cela ne nous empêche pas entre temps de préparer des dossiers complets sur plusieurs sujets, qui seront disponible d’ici le mois de décembre.

Le texte que nous vous présentons ce soir est celui du collectif «personne n’est illégal», des camarades qui défendent les droits des nouveaux arrivants et des réfugiés au Québec et au Canada.

Nous sommes entièrement d’accord avec cette présente déclaration, très critique vis-à-vis de la commision Bouchard-Taylor et du débat sur les accommodements raisonnables qui semble aller en s’éternisant. Pendant le temps qu’ils parlent d’accommodement et de la commission, cela leur permet de passer sous silence des dossiers plus importants, comme celui de l’éducation ou encore le projet de port méthanier Rabaska.

En général, ce que nous pensons du débat des accommodements est très simple : il s’agit simplement d’un faux débat fait par des opportunistes qui voulaient faire mousser les idées xénophobes dans la population. Nous ne sommes pas d’accord avec les divisions et le racisme, qui ne font que nuire aux prolétaires de toutes origines.

Les droitistes sur le web ne font rien pour aider, si nous nous fions aux sites que nous «watchons». David Gagnon, l’auteur du site «antagoniste» déshumanise toute les cultures qui ne sont pas «occidentale», tandis que Durandal, qui se prétend «croisé des temps modernes» veut un retour au bas Moyen-Âge pour combattre ce qu’il appelle les «islamofascistes». Malheureusement, ce discours ignorant et raciste est très accepté dans la populaire en général ces temps-ci.

L’équipe du Reactionism Watch

 

La Commission et le débat sur les « Accomodements Raisonnables »: Déclaration de Personne N’est Illégal-Montréal

[Le Collectif Personne N’est illégal – Montréal à rédigé la déclaration qui suit en opposition au “débat” raciste sur les accommodements raisonnables au Québec et à la “Commission Bouchard-Taylor”. Nous encourageons les groupes et individus qui sont d’accord avec cette déclaration à l’endosser en contactant : noii-montreal@resist.ca. Nous encourageons également les alliéEs qui voudraient s’impliquer dans la mobilisation contre les audiences publiques, ou qui soutiennent l’effort entrepris par Personne N’est illgal de rentrer en contact avec nous.]

 

12 Novembre 2007

 

Le débat actuel sur les « accommodements raisonnables » au Québec, de même que la «Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culturelles » – mieux connue sous le nom de « Commission Bouchard-Taylor », sont fondamentalement basés sur des préceptes xénophobes, racistes et sexistes.

 

De prime abord, ce «débat» ne reconnaît pas le fait que le Québec et le Canada sont des entités établies sur des terres volées aux Autochtones, et ce que ces entités se sont développées à travers la dépossession et le génocide de ces peuples, qui ont été forcés de « s’accomoder » au processus de colonisation. De plus, ce « débat » ignore complètement le fait que le racisme et l’idéologie de suprématie blanche font partie intégrante dela création du Canada et du Québec. Ces idéologies ont défini tout au long de l’histoire et jusqu’à aujourd’hui ceux qui sont « inclus » dans le concept de l’identité nationale et ceux qui ne le sont pas.

 

La Commission Bouchard-Taylor a été mise en place dans un intense climat de xénophobie, avec en toile de fond une campagne électorale en quête de boucs émissaires. La Commission a servi de plateforme incontestée pour l’expression du racisme, de l’islamophobie et de l’anti-sémitisme.

 

Des politiciens à l’opportunisme aigu ainsi que les médias de masse ont joué sur les peurs et les préjugés et ont manipulé de fausses controverses au sujet des pratiques religieuses et des différences culturelles, dans le but de de créer un climat d’hystérie généralisée, qui au fond est basé sur peu ou pas de substance.

 

À l’intérieur même de sa structure, ce « débat » a créé une dichotomie fondamentale entre le « nous » et le « eux », le « nous » étant défini comme la population blanche de descendance européenne, et le « eux » s’appliquant à différents groupes d’immigrants racialisés. Ce supposé débat a permis l’expression publique et admise d’un sectarisme béat, dirigé contre les communautés immigrantes et religieuses, tout en faisant usage de caricatures simplistes pour les réduire à des blocs homogènes, monolithiques et figés.

 

Nous rejetons ce portrait à la fois simpliste et insultant de nos communautés, tout en réaffirmant la diversité de nos cultures et de nos traditions, ainsi que de nos multiples identités à l’intérieur de celles-ci.

 

D’une manière très insidieuse, ceux qui s’identifient comme progressistes et comme féministes ont utilisé la Commission afin de promouvoir leur propre forme – plus sophistiquée – de racisme. Un racisme qui ignore les différentes formes d’oppression à l’intérieur des sociétés occidentales et qui considère immanquablement le Québec comme étant de facto une société « pluraliste, démocratique et égalitaire »

 

Alors qu’une rhétorique islamophobe et sexiste est utilisée pour justifier la guerre à l’échelle mondiale, comme dans le cas de l’occupation militaire de l’Afghanistan, le Québec a emprunté une rhétorique semblable, centrée autour de ce qui est schématiquement désigné comme « les droits des femmes ». Cette rhétorique déshumanise systématiquement les cultures musulmanes, afin de justifier l’intolérance au sein de ce « chez nous».

 

Nous rejetons l’idée que les femmes de foi aient besoin d’être sauvées de leurs cultures fondamentalement oppressives et rétrogrades. Nous les soutenons plutôt dans leurs luttes de libération, dont elles sont les sujets à part entière, et non pas les objets ou les victimes.

 

Alors que la Commission Bouchard-Taylor entame ses audiences publiques à Montréal, nous nous mobilisons afin de rejeter ouvertement et publiquement le processus et le cadre idéologique de la Commission. S’impliquer dans la Commission serait synonyme d’une validation de ses prémisses racistes et une approbation de sa fonction de juge des communautés immigrantes.

 

Cette Commission, créée et parrainée par l’État, n’est rien d’autre qu’un processus de soumission, à travers lequel des groupes minoritaires sont forcés à justifier jusqu’à leur existence même au Québec, à coups d’humiliantes enchères à « l’intégration ». La manière dont ce débat est articulé met de côté toutes les intolérances et les injustices subies par de nombreuses communautés migrantes au Québec, tout en les obligeant à faire la preuve qu’ils sont de « bons Québécois ».

 

Nous déclarons : Ni patrie, ni État; ni Quebec, ni Canada! Nous refusons de nous soumettre à tout forme de nationalisme.

 

Nous choisissons plutôt de militer en mettant de l’avant une vision de justice sociale sans compromis, basée sur des luttes populaires qui s’effectuent au quotidien. Nous reconnaissons et soutenons les luttes pour la souveraineté et l’autodétermination des peuples autochtones à travers les Amériques, luttes une fois encore rendues invisibles par le soi-disant « débat » sur les accommodements raisonnables.

 

Nous militons activement contre la pauvreté, la précarité, le profilage racial, la brutalité policière, la guerre, le capitalisme et le sexisme. Nous militons contre les frontières, pour la liberté de mouvement et pour un statut pour toutes et tous. Nous luttons activement contre l’oppression et la violence infligées par l’État aux plus marginaliséEs, tout en continuant à lutter contre toute forme d’oppression, quelle que soit sa source.

 

À la vision réductrice et malsaine véhiculée par le débat sur les «Accommodements raisonnables », nous opposons – et préférons – celle de la «solidarité sans frontières », dans un esprit d’entraide mutuelle.

 

Nous appelons à un rejet collectif de la Commission dans son ensemble. Le processus de dialogue véritable, le réel pluralisme et le vrai débat découlent de nos luttes contre toutes les formes d’oppression. Le «débat sur les accommodements raisonnables » a obscurci l’unité et la solidarité que nous partageons – en tant que travailleurs(euses), pauvres, femmes, personnes queer et trans, migrantEs, et autres – en luttant ensemble pour obtenir une justice véritable.

 

Nous réitérons par la présente l’importance de ces luttes tout en refusant les prémisses fondamentalement racistes et sexistes qui sous-tendent la Commission Bouchard-Taylor. Nous refusons la soumission et la crainte, et continuerons à pratiquer l’autodétermination, dans une perspective de libération collective.

 

— Personne N’est Illégal-Montréal (Novembre 2007)
noii-montreal@resist.ca – 514-848-7583
http://nooneisillegal-montreal.blogspot.com

Publicités

7 Réponses to “La Commission et le débat sur les « Accomodements Raisonnables »: Déclaration de Personne N’est Illégal-Montréal”

  1. Cowboy said

    Votre truc donne mal à tête

  2. camaradevez said

    Y doit te faire saigner du nez aussi …

    À propos du vrai sujet ; moi je pense que la commission pourait faire de bonne chose mais il est vrai que certaine personne qui ont pris la parole ont l’air très perdu face à ce genre de situation. Le racisme est le résultat de la peur et la peur vient du fait qu’on ne connaisent pas les individus qui viennent ici ou plutôt leurs cultures. Moi je vois l’imigration comme un ajout culturel non seulement au québec mais aussi a tout les pays du monde. Mais pour certains il sagit d’une invasion , pfff sa me fait tellement rire, même si ce n’est pas drôle .

    La proportion de l’augmentation de la population du Québec l’année dernière dû aux immigrants est de 5% , ce n’est pas rien , si il y a encore des propos xénophobe comme nous avons entendu dans la population et bien nous allons avoir bientôt de gros problèmes. Nous n’avons pas besoin d’un problème de plus nous en avons déjà asser !( quand je dit  »nous » je parle biensûr de tout le monde au Québec ) Mais ce que nous avons besoin plutôt c’est de l’aide de ces gens la qui ont vécu autre choses ailleur et qui peuvent nous apporter un point de vue extérieur ils et elles peuvent nous aider à apporter des solutions au problèmes que nous vivont TOUS ENSEMBLE. Nous sommes tous des humains et comme le dit si bien Sylvain nous sommes tous des batârds et c’est très bien ainsi!

    Quand je lisait le texte sa ma rappeler ce que prônne Québec Solidaire si vous aller voir ce qu’ils disent vous aller voir que ce sont des discour intelligent , porter sur les vrai problèmes et surtout actuel.

    http://quebecsolidaire.net/multimedia

    Pour ceux et celles qui ont jamais été jeter un coup d’oeil sa vaut la peine , en tout cas sa donne un peu d’espoir quand ont voit des cowboys et des red necks du québec déblatérer des conneries comme dans les accomodements raisonnables.

    Sa me fait vraiment chier qu’ont soit encore rendu la en 2007 bientôt en 2008 criss ont est pas sensé évoluer ???

  3. sylvainguillemette said

    Oublie ça camarade l’évolution.

    Je vois pour ma part la Terre comme un seul pays, un bien commun. Bien qu’étant indépendantiste, il m’apparraît peut-être justement plus facile de faire des frontières, pour mieux les détruire. Bien entendu, je ne vois pas la souveraineté Québécoise sous le PQ comme quelque chose d’intéressant, c’est une souveraineté bourgeoise dont ce parti fait l’éloge…encore la division. C’est plus facile de régner.

    Pour ce qui est du reste du texte, je l’appuie. Où dois-je signer?

  4. Tu peux envoyer un courriel à l’adresse indiquée dans le texte camarade.

  5. sylvainguillemette said

    C’est fait…

  6. walnut50 said

    POSITION DU PARTI COMMUNISTE DU QUÉBEC (PCQ) SUR CETTE QUESTION :

    En marge du débat sur les « accommodements raisonnables »
    Des gestes qui ne peuvent que nous laisser perplexes …surtout quand ils viennent de groupes qui se disent de gauche

    Par André Parizeau
    Chef du PCQ

    Il y des gestes qui, parfois, ne peuvent que nous laisser perplexes … Surtout quand cela vient de gens qui se disent à gauche.

    On en a encore une fois, et bien malheureusement, un autre bon exemple avec une récente déclaration émise, à partir de Toronto, par le Parti communiste du Canada (PCC), et où celui-ci décide finalement de prendre position en faveur du « droit » de vote … la figure voilée. On en a également un autre bel exemple avec les attaques, toujours aussi grossières et gratuites, que le Parti communiste révolutionnaire (PCR) vient encore de proférer, à l’occasion des délibérations de la Commission Bouchard-Taylor, contre à peu près tout le monde … c’est à dire tous ceux et celles qui ne pensent pas comme eux et qui se refusent toujours à reconnaître leur « ligne juste ».

    Commençons donc avec le PCC. Eh oui! Vous avez bien lu. Dans un communiqué émis le 12 septembre, soit dans la foulée de la controverse créée à la suite de la décision d’Élections Canada de permettre aux gens de voter le visage voilée lors des trois élections partielles tenues alors au Québec, le PCC déclare en effet que le fait de vouloir interdire à des femmes musulmanes le droit de vote, lorsque celles-ci ont le visage voilée, serait … une tentative « intolérable » de restreindre les droits démocratiques de ces femmes. Ce communiqué ne prend même pas la peine de soulever l’importance des principes de laïcité ainsi que des règles de base concernant l’exercice du droit de vote qui sont pourtant à la base même de tout le débat. Faut-il en effet rappeler qu’au Québec, selon la loi québécoise, seules les personnes inscrites sur les listes électorales et pouvant clairement s’identifier, carte d’identité (avec photo) à l’appui, peuvent en effet voter ? Une chose avec laquelle le PCC ne semble pas vraiment être en accord, s’Il faut se fier toujours à leur fameux communiqué. Au delà de toute l’argumentation utilisée, tout cela démontre bien à quel point, ils sont déconnectés de la réalité … tout au moins au Québec.

    Veuillez prendre note en même temps que cette déclaration n’est disponible, au moins pour le moment, qu’en anglais. Il faut dire (et rappeler) que le site Internet de la section québécoise du PCC (qui est en même temps leur vitrine en français) n’a toujours pas été mis à jour, pour l’essentiel, depuis maintenant plus d’un an !!!

    Alors même où il existe un quasi total consensus au Québec pour dire que le fait de voter le visage voilée n’a juste pas d’allure et que, de surcroît, le fait de cacher de la sorte son visage, lorsque dans des lieux publics, est de plus en plus remis en cause (avec raison), il sera intéressant de voir si les membres québécois du PCC défendront ou non une telle position, en provenance de leur propre parti, de même que de voir quels arguments ils utiliseront pour agir de la sorte (advenant bien sûr qu’ils la défende…). Avec ou sans leur site Internet.

    La position du PCC est d’autant plus bizarre que même les organisations musulmanes, oeuvrant au Canada, de même qu’au Québec, n’ont jamais fait de cette question une revendication formelle. Alors pourquoi agissent-ils ainsi ?…

    Mais cela ne s’arrête pas là. Non seulement le PCC se dit opposé à ceux et celles qui voudraient interdire aux femmes voilées de voter, mais il va encore plus loin. Le PCC se déclare en effet, et toujours dans ce fameux communiqué, tout aussi opposé à l’institution de listes permanentes d’électeurs et d’électrices; il voudrait également qu’on abandonne tout contrôle réel au niveau de l’identification des électeurs et des électrices, via une carte d’identité ou autrement, soit disant parce que cela ira une fois encore à l’encontre de la démocratie. Ils donnent ainsi, en guise d’exemples, le cas des itinérants qui n’ont probablement pas de carte d’identité, ni même de domicile fixe, mais à qui on devrait néanmoins faciliter la possibilité d’aller voter. Évidemment, le PCC n’explique pas comment tout cela pourrait marcher, tout en évitant en même temps la fraude …

    À vrai dire — tel est dans tous les cas ce qui ressort de telles positions –, peut-être toute cette question de fraude n’est-elle pas si importante pour eux. C’est comme pour les questions de laïcité. C’est l’autre supposition qu’on serait tenté de faire. De toute manière, lors des toutes dernières élections, qui viennent de se tenir en Ontario, les huit candidats et candidates du PCC (ils n’étaient en effet que huit) ont réussi le tour d’obtenir, à la grandeur de la province, un grand total combiné de … 1714 votes (par rapport à plus de 4 millions de votes comptabilisés) ! Si on compare ces résultats à ceux que le PCC avaient eu en 2003, date de la précédente élection générale en Ontario, on dénote même une baisse de plus de 400 votes au niveau du total au niveau du nombre d’appuis recueillis … Donc pas de quoi fouetter un chat. On notera, au passage, que l’Ontario est la province où le PCC est le plus fort …

    La position du PCC, sur la question de l’utilisation du voile, ainsi que sur ce que devraient être les modalités de vote, est à l’image de bien d’autres positions de cette formation politique. En commençant par leur position sur la question nationale québécoise. La rhétorique de gauche dont ils se servent, cachent bien souvent des positions pas mal moins de gauche, en même temps qu’un isolement croissant.

    Le PCC n’est pas tout seul, du reste, à agir de manière aussi déconnectée de la réalité

    Le PCC n’est en même temps pas tout seul à agir de manière aussi déconnectée de la réalité. À l’extrême gauche complètement de l’échiquier politique, il y a également un groupe, qui se fait appeler le Parti communiste révolutionnaire (PCR) et dont les positions sont tout aussi « édifiantes » que celles du PCC. Son isolement aussi. À bien des égards, ces deux groupes ont d’ailleurs plutôt tendance à se ressembler.

    En écrivant ces lignes, je m’étais du reste demandé : et si le PCR avait aussi la même position que le PCC par rapport à toute cette question des accommodements dit « raisonnables » ?… Je suis donc allé sur le site du PCR afin de consulter ce que ce groupe ultra gauchiste avaient à dire sur cette question plus spécifique. Ce que j’y ai trouvé est tout aussi stupéfiant que la déclaration du PCC. Vous pouvez d’ailleurs vous faire vous mêmes votre idée; ce n’est pas très long :

    « Notre point de départ, ce sera d’appuyer tous les accommodements qui favorisent l’unité du prolétariat et qui le placent dans une meilleure position pour transformer la société et atteindre le communisme; et de décourager tout accommodement avec la bourgeoisie et les impérialistes ».

    Wow ! Ne cherchez pas plus loin. C’est tout ce qu’ils avaient à dire sur le sujet. C’est d’une telle profondeur qu’on peut se demander comment on n’y avait pas , tous et toutes, pensé déjà … Oh ! Mais j’oubliais de mentionner aussi une longue diatribe contre les affreux méfaits du nationalisme québécois ainsi que sur une référence particulièrement méprisante (en parlant de ceux et de celles qui sont allés témoigner devant la Commission Bouchard-Taylor) à propos de tout ce « défilé de citoyennes et citoyens ordinaires qui viennent répéter les (mêmes) âneries vénéneuses que les Mario Dumont, Pierre-Karl Péladeau et autres Bernard Landry de ce monde leur ont inculquées pendant des mois, voire des années … »

    Eh vlan pour tous ceux et celles qui avaient pris le temps (et ils furent nombreux à le faire) pour venir réaffirmer l’absolue nécessité de défendre le principe de la laïcité (quelle idée réactionnaire, n’est-ce pas ?!!!) dans tous les services et lieux publics. La récente intervention de la CSN, qui allait exactement dans ce sens, mérite très certainement d’être saluée de manière très positive. Alors pourquoi le PCR agit-il de manière aussi hargneux ? Et en quoi cela aide-t-il à faire avancer les choses ? N’est-ce pas plutôt le contraire que ces gens font justement ?

    Une telle attitude, de la part du PCR, n’a finalement d’égal qu’une autre des positions prises par cette organisation, celle-là au printemps dernier, et alors reproduite dans leur journal Drapeau Rouge, et où ce groupe affirmait alors, avec tout le plus grand sérieux du monde ( et attention : chiffres à l’appui !!!), qu’il n’y avait pas vraiment matière à s’inquiéter face à la multiplication des fermetures d’entreprises, d’autant que les pertes d’emplois engendrées par ces fermetures sont en général compensées par la création d’emploi ailleurs … Un peu plus, et on se serait cru en face d’une démonstration en provenance de l’Institut économique de Montréal.

    Il faut dire à la décharge d’un groupe, comme celui du PCR, qu’ils n’en sont pas à leur première dérive. En 1995, l’ancêtre du PCR — ils s’appelaient alors le groupe Action socialiste — n’avait pas hésité à identifier un vote pour le NON, lors du fameux référendum tenu la même année, comme étant la seule position réellement révolutionnaire !!! C’est drôle, mais le simple fait de se retrouver du même bord que toutes les plus grandes multinationales oeuvrant au Canada, de même que du gouvernement américain (puisque celui-ci prit également position en faveur du NON), ne semblait alors pas les déranger vraiment …

    On notera au passage que ces deux groupes ont également des positions qui, quant au fond, se ressemblent tout autant dans le dossier de la question nationale puisque tous deux, chacun à leur manière, nie le droit du Québec à devenir, comme n’importe quelle autre nation qui se respecte, pleinement indépendante et souveraine.

    Le PCQ tient bien sûr à se dissocier totalement de l’un et l’autre de ces deux groupes, même si tous les deux portent aussi l’étiquette communiste.

  7. walnut50 said

    (Recopié de http://www.pcq.qc.ca)

    Non aux accomoddements « raisonnables »!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :