Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Citation de la semaine

Posted by Libertad ! sur 15 décembre, 2007

per_con_141_a.jpg 

« Mieux vaut un instant de vie véritable que des années vécues dans un silence de mort » – Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine

Publicités

26 Réponses to “Citation de la semaine”

  1. Il faut beaucoup de culot pour citer cet ostrogoth. Un bourgeois qui est même allé jusqu’à renier qu’il était anarchiste pour sauver sa peau.

    Pas fort.

  2. Bon, Saint-Pierre revient pour être arrogant, moi qui a cru qu’il avait changé un peu…

  3. Cowboy said

    Lolozor

  4. En tout cas, je dois le dire, sans Guillemette, ce blogue est presque supportable.

  5. Sans cowboy et vous, ce blogue serait mieux.

  6. Cowboy said

    C’est comme dire qu’un steak est meilleur cru

  7. kawa1000 said

    @Jacques St-Pierre

    Tu n’est pas sans savoir que les intellos occidentaux ont toujours trouvé de saines justifications aux actes les plus inqualifiables de ceux qui avaient le bonheur de se situer à gauche. Qu’on se souvienne de la glorification du Che, ou de Mao! Et que dire de Jean-Paul Sartre qui défendait Staline!

    Plus pres de nous, Radio-Cadenas qui encense Pierre Falardeau et Loco Locass (quant à moi, le degré zéro de la réflexion politique)

  8. Et vous, c’est le degré du zéro absolu de la réflexion politique, une chose généralisée dans les milieux de la droite réactionnaire comme la vôtre.

  9. nicobn said

    Jean-Paul Sartre a eu tort longtemps et c’est d’ailleurs en partie le sujet de sa fameuse prise de bec avec Albert Camus, qui, quant à lui, ne voyait aucune justification à la fin si il y a une incapacité à justifier les moyens.

    Malheureusement, sa voix est restée minoritaire dans le monde intellectuel occidental.

    Nicolas Bérard-Nault.

  10. episteme12 said

    Jean-paul-sartre n’a pas défendu toute sa vie staline.

  11. nicobn said

    Voila tout le sens du « a eu tort longtemps ».

  12. Bakounine, un grand personnage!

  13. gordonvellush said

    Les commentaires laissés sur ce site en général, sont très enrichissants, ils premettent de mettre en évidence presque toutes les stratégies sophistiques existantes…

    Je crois, conséquement, qu’il serait plus constructif de développer des discussions plus crédibles au niveau théorique, politique et philosophique. Je vous invite à lire « petit cours d’autodefense intellectuelle » et « les manipulateurs sont parmis nous ».

    Les attaques ne font que provoquer de l’auto-défense. Il est vraiment facile d’atteindre l’intégrité de personnes sur internet: c’est comme peser sur un bouton de torture sans voir le visage de ceux et celles qui souffrent. D’autant plus que Bakounine n’a pas l’occasion de se défendre, ici présentement.

    Remettre en question ce qu’un philosophe a fait pour discréditer ce qu’il dit, est un bon moyen de commencer un débat sur un enjeu qui est peu important dans la situation où il est en fait question, selon moi, de savoir s’il est possible d’évaluer qualitativement les moments d’une vie et par extension la vie de personnes entre elles. Il s’agit de la citation de la semaine, et non du personnage historique de la semaine.

    Je ne crois pas que de juger(différence avec critiquer) une personne soit une bonne manière d’amener qqchose de constructif dans ce blog, n’y ailleurs. Plutot que de viser la personne (afin de la changer ou la discréditer) il vaut mieux détruire son raisonnement. Le processus nécessite par contre un effort.

    Je connais beaucoup de personnes qui croient être de droite, mais qui, pourtant, sont solidaire et sensibles à des injustices tandis que d’autres, sans identité politique claire, négligent l’importance fondamentale de ces dernières au nom du bon fonctionnement d’une institution.

    Autres contradictions chez certains philosophes: Joseph Proudhon(premier a utiliser le mot anarchie) a une série de citations machistes, il a pourtant eu pleins d’idées intéressantes. Hegel, un des philosophes les plus influant était assez étrange: la presqu’entièreté de ses journées étaient préprogrammées selon un horraire à la minute près qu’il répétait chaque jours. (Ex: arriver au coin de la rue lors d’une marche à 16h06 précise tous les jours de la semaine). Personne n’est parfait, j’espère l’apprendre à personne. Autrement dit, tout le monde à ses bibittes et fait des choix certes critiquable, mais il suffit de mettre le meilleur au service de la société.

    Il est parfois plus essentiel pour l’ensemble de la société que certaines personnnes consultent des psychologues et autres spécialistes en santé mentale. Ex: George Bush et autres psychopates en col blanc. Le conditionnement de la contrainte du système est parfois si bien intégrée que l’intellect, bien qu’en apparence sain, en devient l’instrument le plus virulant.

    Je ne réponderai pas à ceux et celles qui voudraient engager avec moi une joutte à manière de Cyrano. Je ne peux même pas voir votre nez comment voulez vous que je puisse vous attaquer. Mais si vous avez bien compris mon message, je préfère garder mes énergies pour ce qui est plus constructif. Et en plus, j’ai du mal à me prendre à ce point au sérieux.

  14. Monsieur Vellush, sous ses beaux dehors, est le pire de tous ici.

    Après son petit laïus concernant l’importance de ne « pas discréditer ou atteindre l’intégrité de personnes sur internet », le voilà qui lâche: « Il est parfois plus essentiel pour l’ensemble de la société que certaines personnnes consultent des psychologues et autres spécialistes en santé mentale. Ex: George Bush et autres psychopates en col blanc ». Bush n’est pas là pour se défendre, espèce de sophiste. Qu’il applique ses généreux conseils à lui-même.

    Ce genre d’individu sussurant des choses affreuses d’une voix mielleuse est le pire de tous.

    Je répète, citer Bakounine, c’est verser dans la propagande.

    P.S.: mon nez est énorme et peut vous sentir de loin, monsieur Vellush.

  15. Vous êtes ennuyant, monsieur.

  16. Pour conclure, on peut aisément imaginer que Vellush trouvera du bien à dire de plusieurs pédophiles, meurtriers en série et autres êtres mémorables de notre temps (tiens, peut-être même que citer Bush, à l’occasion, pourrait être bien vu). Car eux aussi, comme Bakounine, ont pu dire de belles phrases et, comme Vellush le dit si bien, il ne faudrait pas leur tenir rigueur de leurs frasques passées ou tenter d’occulter tout leur « contenu » à cause de petites « erreurs ».

    Les lectures que Vellush nous conseillent si vivement semblent avoir été trop exténuantes pour lui.

  17. lolivier said

    Pour répondre à Jacques, je dirais qu’une telle affirmation équivaut, en littérature, à assimiler l’auteur à son oeuvre (lire : une véritable absurdité). Merci à Roland Barthes, la mort de l’Auteur a été proclamée depuis longtemps.

    Pour en revenir à l’exemple qui nous intéresse en ce moment, je considère qu’il est possible de considérer les idées avancées par un philosophe, un penseur, un politicien, sans qu’il soit NÉCESSAIRE de mettre le tout en relation avec ses données biographiques. L’idée est de toujours garder un esprit critique aiguisé et, en ce qui concerne les camarades que je lis ici, je ne crois pas que ça pose problème.

  18. davidg0 said

    Je sais fort bien que cela n’a aucun rapport ici mais attachez vos tuques, ça fesse!

    Je connais un Québécois qui vit aux États-Unis depuis 10 ans et qui est professeur à Michigan State University. En octobre dernier, il était en visite à Québec et nous discutions de l’accessibilité des universités américaines.

    Je lui disais alors: “Ma famille a des revenus nettement inférieurs à la moyenne. D’aucune façon, je n’aurais été capable d’aller dans une université américaine si j’étais un américain.”

    Mon ami m’a répondu grosso modo ceci: “Ce que tu dis était vrai il y a cinq ans mais n’est plus vrai cette année. L’inaccessibilité des universités américaines est devenu un mythe. Cette année, c’est la première fois que les universités sont aussi faciles d’accès pour une famille de la classe moyenne qu’au Québec. De plus en plus, les universités américaines offrent des bourses à TOUS les étudiants provenant de la classe moyenne et qui rendent les études tout aussi accessibles qu’au Québec. Bientôt, les familles de la classe moyenne pourront envoyer leurs enfants GRATOS dans une large majorité d’universités américaines.”

    Ma réponse: “GRATOS bientôt? Je suis prêt à te croire, mais je vais tout de même vérifier ce que tu dis sur les sites internet de plusieurs universités américaines, car tes propos seraient surprenants pour la majorité des Québécois.”

    Il répondit: “Tu vas voir que j’ai raison!”

    Et nous n’avons plus parlé de ce sujet avant son départ.

    Ces derniers temps, je fais des recherches concernant la question. Et j’ai constaté que les prétentions de mon ami se vérifiaient dans la totalité des State Universities. En déduisant les bourses offertes aux étudiants des frais de scolarité nominaux (qui sont quand même très onéreux), les étudiants provenant de la classe moyenne (moins de 60 000 ou légèrement plus ou moins selon les universités) paient légèrement moins cher en 2007 leurs études que dans les universités Québécoises.

    Ce que je comprends, c’est que depuis 5 ans, les State Universities, en collaboration avec les États et des contributeurs privés, se sont unis pour réduire la charge financière pour les étudiants provenant de la classe moyenne.

    De plus, j’ai constaté que cette tendance se répandait telle une trainée de poudre dans une large majorité des autres universités, sauf dans certaines universités huppées comme Harvard (quoique même là des progrès intéressant étaient en cours) et surtout Yale (une vraie université de riches).

    Mais tout de même je trouvais que son “GRATOS” était exagéré!

    Avant-hier, j’ai envoyé à mon ami le courriel laconique suivant:

    “Salut Éric (nom fictif), ça va bien?

    Ouais, c’est juste pour te dire que tu avais raison concernant les universités américaines. Mais tu exagères avec tes universités bientôt gratos.”

    Voici sa réponse:

    “Salut David, ça va très bien. Je te l’avais dit!

    En plus tu n’es pas au courant de la nouvelle concernant Harvard?

    Regarde ça!

    http://news.monstersandcritics.com/education/news/article_1380093.php/Harvards_Christmas_present_to_the_middle_class_lower_tuition

    Suprenant hein?”

    J’ouvre ce lien et je le lis…

    PIF PAF! BANG! KABOUM! KO au premier round!

    C’EST UN BIIIIIIIIIIIIRDIE! INCROYABLE!

    Dès l’automne 2008, les étudiants provenant de familles gagnant 60 000$ ou moins pourront étudier GRATOS à HARVARD!

    Oui, oui! Harvard!

    Il est clair qu’une large majorité des universités américaines vont suivre très bientôt.

    La gratuité universitaire pour la classe moyenne et les pauvres, c’est possible au Québec. Même les américains que les néo-libéraux chérissent tant ont été capables de le faire!

    Et vlan dans les dents, bande de crosseurs néo-libéraux! Même les universités américaines que vous chérissez tant ont compris que des études universitaires accessibles, pour tous ceux qui en sont capables intellectuellement, étaient une bonne chose!

    Kin toé!

    Dites-le à vos amis des associations étudiantes!

  19. @Tous:

    Je suppose que vous avez raison. Au fond, une citation existe en soi, comme un don de Dieu, et on ne doit pas en juger en la reliant à celui ou celle qui l’a vomie (ceci est un sarcasme, pour ceux qui ne savent pas lire entre les lignes)

    Tiens, en voilà une bonne citation pour vous:

    « À toutes époques révolutionnaires, les événements ont été produits non par les mots écrits, mais par les mots parlés »

    Je suppose que vous serez entièrement d’accord. Elle parle même, oh jouissance, de révolution, votre leitmotiv!!!

    En passant, bande de tarés, cette citation est de Hitler.

  20. internationaliste said

    Tu recommences tes insultes Saint-Pierre. On voit bien que le dialogue n’est pas ton fort. En passant c’est toi qui cites Hitler!

  21. Et alors, Internationaliste?

    Tout le monde ici ne cesse de prétendre qu’on peut citer n’importe qui puisqu’il ne faut pas faire de lien entre la citation et la personne qui l’a dit!!!

    Le problème, ici, c’est qu’il n’y a personne d’assez logique ou pragmatique pour tenir une conversation sensée.

    Si vous n’êtes pas assez intelligent pour comprendre que je vous faisait une démonstration par l’absurde, vous devriez peut-être songer à lire les livres que votre ami Vellush conseillait. Je le répète, Bakounine est un gros idiot, et celui qui cite un gros idiot (qui plus est, pour donner dans la propagande), est un gros idiot.

  22. internationaliste said

    Le problème est plutôt que tu ne tiens pas à engager sérieusement une conversation sensée et un dialogue mais tu cherches plutôt à insulter et dénigrer ceux qui ne penses pas comme toi. Pourtant je pensais lors du billet sur l’enseignement religieux à l’école que tu changeais ta méthode mais je me suis trompé. Et pourtant il y avait un début de conversation sensée.

    En passant je ne connais pas Vellush. Cesses de faire des amalgames stupides.

  23. camaradevez said

    En tous cas moi je ne le connaît pas mais j’approuve ce qu’il a dit. C’était sensé et très véridique , contrairement a d’autre qui ne font que du trolling …

  24. episteme12 said

    “À toutes époques révolutionnaires, les événements ont été produits non par les mots écrits, mais par les mots parlés”

    Etttt non! Rejeté!
    Personne n’est d’accord avec cette citation qui contredit tous les éléments d’analyse marxiste de la révolution.

    Si vous êtes capables de me trouver une seule citation de hitler qui fait du sens, je serai d’accord avec vous mais… vous n’en trouverez pas! Hélas!

  25. episteme12 said

    Voyez vous, Mr St-pierre,
    tous les marxistes, à la condition d’avoir une certaine cohérence, auraient repris la formule ainsi:

    À toutes époques révolutionnaires, les mots écrits et les mots parlés ont été produits par les événements

  26. sylvainguillemette said

    C’est plate plate pour le pro-terrorisme Saint-Pierre, je suis de retour, il manquait d’épices ici.

    À Kawa1000, qu’a fait le Che? Je ne supporterai pas ses crimes s’il en a commis certes, mais il est certain que je supporte le combat qu’il a mené jusqu’à sa mort. Tu devrais plutôt citer les crimes haineux d’Israel ou des États-Unis, mais non… Je ne supporte pas Mao aveuglément, il y a du bon et du très mauvais. Staline n’était pas communiste, pour ton information.

    Kawa1000 jacasse beaucoup, mais il supporte ouvertement Ronald Reagan, qui a bien sûr eu son lot de massacre (Contras VS sandinistes), etc…
    J’imagine qu’il supporte aussi le coup d’état militaire actuel qui se déroule en Afghanistan, comme son accolyte sanipierresque-pro-terrorisme.

    Plus près de nous, le National Post qui encense Harper le terroriste et ses camades bushiens.
    Double-standard, encore…

     »Si vous n’êtes pas assez intelligent pour comprendre que je vous faisait une démonstration par l’absurde, vous devriez peut-être songer à lire les livres que votre ami Vellush conseillait. Je le répète, Bakounine est un gros idiot, et celui qui cite un gros idiot (qui plus est, pour donner dans la propagande), est un gros idiot. »

    -Et je dis,de même, pour ceux et celles qui supportent des idées et des crimes de leurs idoles.

    À Episteme12,
    bien traduit!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :