Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Une vraie histoire de père noël Part II

Posted by Libertad ! sur 23 décembre, 2007

UNE VRAIE HISTOIRE DE PÈRE NOËL

Partie 2 

IV 

Après s’être vêtu de son traditionnel manteau rouge à col de fourrure blanc et de sa tuque assortie, celui qui semblait être réellement le Père Noël enfourcha la motoneige, pendant que Godefroy terminait d’enfiler son ensemble hivernal.

  • Allez mon Garçon! il n’y a pas de temps à perdre!
  • Un petit instant et j’arrive… Voilà! dit le jeune homme qui avait de la difficulté à croire ce qu’il s’apprêtait à faire. Mais avant de partir, pouvez-vous m’expliquer comment fonctionne cette espèce de « mitraillette ».
  • Ce n’est pas une « mitraillette », jeune homme, mais bien un M-16A4 fabriqué par une filiale nord-américaine de FN, une entreprise belge. Son calibre 5.56 X 45mm en fait un fusil d’assaut et non une mitraillette. Les mitraillettes sont de plus petit calibre, 9mm pour la plupart…
  • Bon, bon, d’accord, mais pouvez-vous me montrer comment fonctionne ce « fusil d’assaut »?

Le Père Noël lui expliqua comment charger, armer, sélectionner le tir, puis finalement comment viser et tirer.

  • Vous ne croyez pas qu’on va se faire massacrer par ces mercenaires? Moi, je ne pense pas qu’on va faire le poids… dit Godefroy.
  • Croyez-vous au Père Noël maintenant?
  • Euh, oui… répondit-il, en se sentant quelque peu ridicule.
  • Alors tout est possible : montez derrière!

La motoneige démarra et ils se lancèrent vers leur destination.

Après avoir zigzagué au travers des amoncellements de glace pendant une quinzaine de minutes, le Père Noël donna un coup de coude à Godefroy, puis lui pointa une immense masse de glace qui se tenait à quelques kilomètres devant eux. Il immobilisa la motoneige, puis dit à notre environnementaliste :

  • Ils sont là dedans!
  • Dans une montagne de glace?
  • Erreur, ce n’est pas une montagne de glace, mais bien une base.

Godefroy recommençait à douter…

  • Vous ne me croyez pas, hein? Venez, vous allez voir!

Ils marchèrent jusqu’à ce que le vieil homme lui fasse signe de se coucher au sol, ce qu’il fit.

  • Voyez-vous? lui chuchota-t-il, il y a un poste de guet, juste là.
  • Je ne vois vraiment pas…
  • Regardez, vous voyez le petit tas de glace, juste là? dit-il en lui pointant une masse blanche devant lui à environ 500 mètres d’eux.
  • Je ne vois que le gros que vous m’avez montré toute à l’heure?
  • Non, non! un autre plus petit, juste là.
  • Un poste de guet??? lança Godefroy incrédule.
  • Tient ton arme prête au cas où… nous allons essayer de ne pas nous faire voir.

Ils se placèrent en position accroupie et marchèrent lentement vers le poste de garde jusqu’à ce qu’ils ne soient qu’à quelques mètres, puis le Père Noël lui fit signe de s’arrêter. Godefroy regarda le gros monceau de glace de trois mètres de haut par quatre de large et, ne voyant pas ce que ça avait à voir avec un poste de garde, dit négligemment au vieil homme d’une voix mi-étouffée: « Ce n’est qu’un tas de glace! » Mais un bruit soudain capta son attention : un son de porte qui s’ouvre venait précisément de l’amoncellement de glace. Il se retourna vers le Père Noël, mais ce dernier n’y était plus : disparu! Toutefois maintenant un homme en uniforme, le visage caché par un passe-montagne l’épaulait de son arme :

– Pas un geste ou bien je te transforme en passoire! Dépose lentement ton arme… Godefroy obtempéra. Mais au même moment il vit le Père Noël s’avancer furtivement derrière l’ennemi, sa ceinture à la main. Il la leva au dessus de la tête du mercenaire, puis d’un seul coup il la descendit sur la gorge au même moment qu’il lui donnait un coup de pied derrière le genou droit, ce qui lui fit perdre l’équilibre et basculer par derrière. Le Père Noël, étendu sur le dos sous son adversaire qui se tortillait en tentant désespérément de se libérer de la ceinture qui l’étranglait, la serra sans pitié jusqu’à ce que le mercenaire cesse tout mouvement.  

Il se libéra du corps du soldat de fortune et s’adressa à Godefroy :

  • Tu vois? Retire ta mitaine et touche ça – tout en lui pointant l’amoncellement de glace – tu vois bien que ce n’est pas de la glace!
  • Euh, oui.
  • Viens avec moi!

Ils contournèrent le poste de garde et se retrouvèrent devant une porte ouverte donnant accès à une pièce chauffée munie d’un bureau sur lequel il y avait un écran d’ordinateur, où on y voyait des images de l’extérieur, et un casque d’écoute munie d’un micro. Au fond de la pièce, un petit réfrigérateur, une cafetière pleine de café et un four à micro-ondes reposaient dans une armoire prévue à cet effet. Sur le sol : une caisse de grenades ouverte. Ils pénétrèrent à l’intérieur :

  • Ferme la porte!  dit le Père Noël.

Godefroy s’exécuta.

  • C’est incroyable! dit-il, on dirait vraiment un amoncellement de glace.
  • Alors tu n’as rien vu : imagine la base! Maintenant, tu vas prendre l’uniforme de notre copain qui fait un gros dodo : il doit te faire comme un gant et n’oublie surtout pas le passe-montagne.

Ils traînèrent le corps à l’intérieur et lui retirèrent ses vêtements. Godefroy se hâta de les enfiler. Soudain, une lumière verte placée sur l’écran d’ordinateur clignota.

  • Répond et demande un eescorte en disant que tu m’as capturé, il a dû nous voir arriver et nous a signalé avant de sortir… pendant ce temps je me ramasse quelques grenades… s’ils te découvrent, ils seront plus nombreux, ce qui ne serait pas très grave.

Le jeune homme se coiffa du casque d’écoute et répondit à l’appel en suivant les instructions du Père Noël. Blackwater l’avisa qu’ils enverraient une escorte de deux hommes. Ils eurent à peine le temps de cacher le corps dans la salle de toilette qu’un son de motoneige se fit entendre avant de s’arrêter, puis l’on frappa à la porte. Il appuya sur le bouton de déclenchement et deux hommes en uniforme apparurent :

  • Salut Jack! T’as eu ce gros imbécile? dit le premier en pointant le Père Noël.
  • J’prendrais bien un café, mon Jack! dit le second. Tu peux enlever ton passe-montagne…

Mais au même moment où le mercenaire s’apercevait que quelque chose clochait, Godefroy pointa prestement son arme vers eux et tenta sans succès de faire feu : il avais omis de retirer le cran de sûreté et de sélectionner le tir automatique. Heureusement que le Père Noël fut plus rapide que les mercenaires : il vida sur eux tout un chargeur du MP5K1 qu’il cachait derrière son dos.

  • Ha! Voilà pour ces rats!
  • Désolé, dit Godefroy, j’ai encore failli nous faire tuer…
  • Pas de problème mon gars, t’es avec le Père Noël! Allez, prend quelques grenades et suis-moi, nous allons nous occuper du reste de cette racaille en allant chercher tes amis.

Il changea de chargeur et arma le pistolet mitrailleur.

  • Tu vas me suivre derrière en me pointant ton arme comme si j’étais prisonnier et moi, naturellement, j’aurai celle-ci derrière mon dos… dit-il souriant en montrant son MP5K.
  • Et une fois à l’intérieur, c’est quoi le plan?
  • On tire et on fait exploser tous ces salauds!
  • Hum, vous n’avez pas un plan plus… disons… sophistiqué?
  • On pourrait dynamiter leur base de l’extérieur et la faire exploser, mais tes amis ne seraient pas très contents de toi.
  • Bon, c’est OK, on y va!

Une dizaine de minutes de marche furent nécessaires pour se rendre à la base. À la droite de  l’entrée de l’immense montagne de glace, il y avait un trou de la dimension d’un index. Le Père Noël fouilla dans sa poche et en sortit dix doigts sectionnés :

  • Eurk! dit Godefroy.
  • Jeune homme, je suis désolé, mais il n’existait pas d’autres façons d’aller chercher tes amis! Bon, celui-ci devrait faire l’affaire!

Il inséra le doigt dans le trou prévu à cet effet et une porte coulissante s’ouvrit sur un immense entrepôt.  Au centre, il y avait le traîneau du Père Noël et les rennes, tous attelés et aucun mercenaire n’était en vue.

  • Tes amis sont au bout du couloir là! dit le vieil homme en pointant du doigt une porte. Prends ça, tu vas en avoir besoin pour leur ouvrir la porte! il lui lança un index que Godefroy attrapa aussitôt. Pendant ce temps, je m’occupe des mercenaires.
  • Merci!

Il n’avait pas passé la porte qui menait au couloir, qu’une série de détonations se firent entendre, suivi d’une multitude de coups de feu. Godefroy n’avait plus de temps à perdre; il devait aller chercher ses amis. Le corridor avait une dizaine de mètres et donnait sur un autre passage à sa gauche. Au moment où il tournait le coin, il tomba face-à-face avec un mercenaire qui courrait en sa direction. Cette fois-ci, une longue rafale s’échappa de son fusil d’assaut, ne laissant aucune chance à l’homme qui s’effondra au sol sans perdre l’élan de sa course. Il changea de chargeur et continua au bout du corridor qui débouchait sur un petit bureau semblable à celui du poste de garde extérieur, adjacent à une porte métallique. Sans perdre de temps, il introduisit le doigt dans la cavité prévue à cet effet, puis la porte s’ouvrit :

  • Godefroy?! s’écrièrent à l’unisson les deux hommes et la femme qui était à l’intérieur.
  • Venez, suivez-moi, je vous expliquerai plus tard!

Ils le suivirent dans les couloirs, puis arrivèrent dans le grand entrepôt où reposaient les corps d’une quinzaine de mercenaires. Mais quelle ne fut pas leur stupeur de voir le Père Noël dans son traîneau leur faire signe de le rejoindre : « Venez vite! Ils va certainement arriver des renforts, dépêchez-vous!!! » Ils coururent à toute jambe vers le traîneau et au moment où ils se jetaient à l’intérieur, la grande porte coulissait laissant en laissant entrevoir une trentaine de mercenaires embusqués derrière leurs motoneiges qui faisaient feu sur eux. D’un coup, au travers des projectiles qui sifflaient à leurs oreilles, le Père Noël cria : « Allez, Rudolf! Ha! Ha! Allez!!! ». D’un seul coup, l’immense traîneau leva de terre et sortit de la base à une vitesse fulgurante, faisant rouler les passagers vers l’arrière.

V 

Après que Godefroy eut expliqué toute son aventure à ses compagnons d’infortune, bien blottis sous une immense couverture de peaux, le Père Noël s’adressa à eux :

  • Vous savez quel jour on est?
  • La veille de noël, répondit Cassandra.
  • Exactement, ma fille! Voulez-vous m’accompagner pour ma distribution?
  • Mais, vous n’avez pas de cadeaux! dit Godefroy.
  • Tu as raison, jeune homme. Mais nous allons en chercher où il y en a!
  • Et c’est-à-dire?.. demanda Jules.
  • Chez Wal-Mart!!! Vous allez voir qu’on va en avoir pour notre argent! Ha! répondit le Père Noël.

Il regarda son GPS et fit exécuter à ses rennes un léger virage à gauche.

  • Attention, nous allons sortir du cadre temporel normal!
  • ???
  • Comment croyez-vous que je puisse distribuer des cadeaux à des centaines de millions d’enfants? il abaissa une manette et les flocons de neige qui tombaient alors restèrent en suspension. Voilà! le temps est arrêté. Regardez vos montres et vous verrez : il est 21 heures! et dans deux heures, il sera encore 21 heures…

Le temps s’était bel et bien arrêté. Alors qu’ils s’approchaient d’une ville, ils commencèrent à perdre de l’altitude pour finalement apercevoir une enseigne Walt-Mart.

  • Bon commençons notre ménage!
  • Ménage? demanda Godefroy.
  • Celui-ci!

Le Père Noël regarda dans ce qui était une sorte de viseur, puis tira un levier : « cloum! », une soute à bombe s’ouvrit. Puis il tira une autre manette : « clock! fffffffiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! ». Une bombe tombait sur le magasin. « Boum », un nuage de fumée noire indiquait qu’ils avaient touché la cible.

  • HA! Ils vont regretter d’avoir modifié mon traîneau pour en faire une arme secrète! Mais il n’y a que moi qui puisse l’utiliser! HA! Bon voyons voir si mon système de chargement fonctionne encore!

Il tira une autre manette, puis un bruit d’aspirateur se fit entendre. Derrière eux, une grosse poche rouge se remplissait de cadeaux. « Incroyable! » pensaient-ils tous, « le Père Noël va distribuer gratuitement des cadeaux aux enfants. Et ces cadeaux proviendraient du plus vil des magasins à grande surface, c’est-à-dire Wal-Mart! »

  • Qu’allons-nous faire, lorsque la poche sera vide, Père Noël? demanda naïvement Cassandra.
  • Nous allons faire exploser un autre magasin, n’est-ce pas Père Noël? répondit Godefroy en riant.

Ce dernier lui adressa un clin d’œil en guise d’approbation et leur dit :

  • Ce sera la nuit la plus longue de votre vie : elle durera l’équivalent de plusieurs semaine! Mais on va s’amuser, ça je vous le garanti! Ha! Après tout ça, cette chaîne de bandits de grands chemins fera banqueroute. HA! L’année prochaine, je m’occuperai d’une autre chaîne et je continuerai jusqu’à ce qu’ils ferment tous! HA! Entre temps, je délivrerai mes associés-lutins afin de redémarrer notre coopérative de travail et de recommencer à fabriquer nos propres jouets ! HA!

Ils firent exploser un à un tous les Wal-Mart du monde entier et en distribuèrent tous les items qu’ils contenaient aux jeunes et moins jeune. Le matin de noël, alors que tous profitaient de leurs cadeaux, les chaînes de télévision annonçaient avec incompréhension que tous les Magasins de la chaîne Wal-Mart avaient été bombardés et vidés de leurs contenus. Ils ajoutèrent que les compagnies d’assurance ne paieraient pas pour ce qu’ils considéraient un « act of God ». La compagnie s’en allait droit vers la faillite. Pendant ce temps, notre ami Godefroy était retourné au campement de l’expédition avec ses amis où les autres scientifiques furent très heureux de les revoir tous sain et sauf en ce 25 décembre. Notre jeune héro passa le plus beau noël de sa vie en compagnie de sa copine Cassandra. 

De son côté, notre Père Noël qui s’ennuyait mortellement de sa chère Mère Noël, qu’il n’avait pas vu depuis près de 40ans, mit le cap avec son traîneau vers l’île où elle vivait maintenant séparée de Jim Morrison. Après avoir eu des liaisons avec Elvis, JFK et même Marilyn, elle fut très heureuse de retrouver son cher Père Noël, qui s’avérait être le seul homme à la hauteur de ses attentes et de ses besoins!

FIN 

Publicités

92 Réponses to “Une vraie histoire de père noël Part II”

  1. Bon, ça y est, voilà qu’ils rêvent de faire sauter des Wal-Mart maintenant!

    Vraiment, vous tombez de plus en plus bas. Vous pourrez bien rétorquer que ce n’est qu’un « conte », mais on voit bien vos tendances criminelles ici. Les délires de drogue de l’auteur sont le le reflet de vos convictions intimes.

    RWatch, en publiant ce vil torchon, se fait complice d’une propagande grave.

  2. eberhardt1972 said

    Jk Rowling est une tueuse d’enfants potentielle alors? T’es vraiment cave, Saint-Pierre. Ce que tu trouves  »grave », c’est que l’histoire s’attaque au libéralisme. Parler contre lui est selon toi de la  »propagande grave ». Pauvre plouc.

    En passant, je ne bois que du café ou du thé lorsque j’écris! Pour ce qui est de la drogue, je n’en prend pas.

    Très heureux que ça t’ai déplu! Le contraire aurait été décevant pour moi…

    La prochaine histoire que je vais écrire risque de te déplaire encore plus: tu vas être dedans! Une caricature vivante comme toi, faut pas passer à côter de ça! C’est tellement rare de voir quelqu’un déblatérer autant d’imbécilité en se prenant à ce point au sérieux. T’es une risée, Jacques Saint-Pierre. Un crétin double standardiste, un trou du cul qui se fait passer pour un patron. SVP, va consulter, tu vas te sentir mieux après!

    Joyeux noêl à tous! sauf Jacouille, bien sûr.

  3. Pourquoi souhaitez-vous un Joyeux Noël à tous? Qu’est-ce que vous en avez à cirer de Noël? Vous êtes tous athés et anti-capitalisme. Alors Noël, c’est pas pour vous les cocos. Restez chez-vous et maugréez contre ce monde qui vous est si hostile.

    Aux autres, c’est à dire aux femmes et hommes de bonne volonté, je vous souhaite un très joyeux Noël, empreint d’amour et de sain consumérisme. Rappelez-vous qu’ici, chez RWatch, c’est l’antre du non-sens, l’inverse de la vie. Et n’oubliez pas d’aider votre prochain: invitez une personne seule à réveilloner, achetez chez Wal-Mart pour encourager des employés qui, autrement, n’auraient probablement pas d’emploi, allez passer du temps à l’hôpital près d’un proche ou d’une connaissance, visitez vos parents. Donnez, mais donnez directement, pas aux organismes qui ne sont souvent que des bureaucraties innefficaces.

  4. eberhardt1972 said

    Pauvre imbécile heureux, Noël c’est d’abord l’occasion de se retrouver avec nos familles. La religion n’est qu’un prétexte pour une fête devenue commerciale. Ton Dieu, le Capital, s’est même accaparé des fêtes religieuses. Les hypocrites comme toi, Jacouille, profitent de Noël pour se laver le coeur en donnant quelques cennes à droite et à gauche et ainsi justifier leur mode de vie égoïste. La misère c’est 365 jours par année, pas juste à Noël.

  5. C’est exactement pourquoi je donne du temps, et de l’argent, toute l’année. Peut-être même plus que ce que vous pouvez gagner en une année.

    Joyeux Noël!

  6. eberhardt1972 said

    Heureusement que le système t’y oblige!

  7. Pas du tout! Rien ne m’y oblige.

    La différence, c’est que moi, contrairement à vous, je m’assure d’avoir les moyens d’aider mon prochain. Vous, vous ne pensez qu’à votre petite personne, c’est pourquoi vous revendiquez tout le temps.

  8. eberhardt1972 said

    @Jacouille
    Tu connais ma situation financière? Tu suppose, encore une fois. Tes raisonnements tournent toujours autours d’insinuations plus qu’approximatives. Tu supppose, suppose et suppose encore… t’es incapable d’argumenter de manière sensée, t’es trop de mauvaise foi.

    @Tova:

    Je ne suis même pas certain que Saint-Pierre soit rendu au stade conventionnel. Je dirais plutôt qu,il est préconventionnel. Tu sais le stade utilitariste « donnant donnant » qui caractérise les adéquistes et les conservateurs frustrés comme le gros plouc à Jacouille.

    Ça ne donne pas grand chose de discuter avec lui, on n’est pas à la même place. C’est un peu comme essayer d’expliquer des calculs d’algèbres à un enfant de quatre ans…

    On devrait prendre une bonne résolution pour 2008 et ne plus s’occuper de ce gros troll.

  9. dunhambush said

    M. St-Pierre arrêtez donc de jouer les grands capitalistes. Nous savons tous que vous êtes un vieux prof de Français ou quelque chose du genre. Le style de droite que vous vous donnez n’est qu’un fard visant à contrarier le milieu de gauche dans lequel vous êtes immergé à longueur de semaine. Si vous étiez vraiment de droite, vous jetteriez aux poubelles ce style faussement littéraire pour nous balancer des chiffres et des statistiques! Là dessus joyeux Noël à la bande de R Watch!

  10. Je ne suis pas vieux, je ne suis pas un professeur. Je ne suis pas un grand capitaliste non plus.

    C’est vous tous ici qui me percevez de cette façon. Le fait est que je suis dans le monde réel, pas dans votre univers imaginaire. Dans mon monde, le réel, les gens doivent travailler pour gagner leur vie. Dans mon monde, le réel, les gens doivent être solidaires et ne pas constamment compter sur un État anonyme pour subvenir à leurs besoins. Dans mon monde, le réel, les gens célèbrent Noël et sont bien heureux de s’être débarrassés de Lénine, Marx et toutes ces idioties.

    Je ne tente pas, comme vous le croyez, de me donner un « style littéraire ». C’est que, contrairement aux ados attardés qui interviennent ici, je réfléchis avant d’écrire et tente de soigner les lignes écrites ici.

    Encore une fois, Joyeux Noël à ceux qui ont le droit de le célébrer (ceci exclus les anarachistes, les communistes, les athés et les adeptes de la simplicité involontaire)

  11. Bon, fête du partage et bonheur et paix pour tout le monde. J’ai dit tout le monde. ARRÊTEZ DONC DE FAIRE CHIER, faites le miracle de noel. Que jacques deviennent communiste révolutionnaire va devenir mon voeux! lol le père noel ne voudra pas 😦

  12. dunhambush said

    « Je ne suis pas vieux, je ne suis pas un professeur. Je ne suis pas un grand capitaliste non plus. »

    Mais qu’êtes vous donc mon ami?

    Le fait est que je suis dans le monde réel, pas dans votre univers imaginaire.

    Quel est donc ce monde réel? C’est l’utopie qui vous dérange tant? Vous êtes inapte aux rêves et vous déverser votre fiel sur ceux qui ont cette capacité? Votre vie doit être bien morose! Cessez-donc s’il vous plaït de nous faire peur avec les fantômes de Marx, Lénine et Engels et si vous croyez tant à l’économie de marché défendez-là d’une manière rationnelle plutôt que d’attaquer gratuitement les camarades ici présent. Ceci n’est qu’un conseil d’ami pour vous rendre la vie plus facile à l’avenir!

  13. @Dunhambush:

    Comment défendre de façon rationnelle l’économie de marché devant des gens qui désirent faire exploser des commerces? Comment défendre des valeurs de partage et de philantropie face à des gens qui n’ont qu’une obsession: foutre les gens qui réusissent au trou et voler leurs biens?

    Non, je préfère, et de loin, exposer leurs idioties à la face du monde. C’est plus utile.

  14. manx1 said

    « Dans mon monde, le réel, les gens doivent travailler pour gagner leur vie. »

    Demande l’opinion des gens ici sur l’importance du travail.

    « Dans mon monde, le réel, les gens doivent être solidaires et ne pas constamment compter sur un État anonyme pour subvenir à leurs besoins. »

    J’ai toujours perçu l’État comme UN des moyens de subvenir aux besoins des gens. Surtout que l’État représente les gens et oeuvre pour eux et avec eux. Dans le monde réel.

    « Dans mon monde, le réel, les gens célèbrent Noël et sont bien heureux de s’être débarrassés de Lénine, Marx et toutes ces idioties. »

    Pourtant, on admire toujours la révolution bolchévique, les buts qui l’ont animé et tous reconnaissent en Russie qu’il était impératif de se débarasser d’une monarchie qui abusait des gens. C’est de Staline qu’on est heureux de s’être débarassé. Quant à se débarasser de Marx, c’est comme dire que l’on s’est débarassés de Nietzsche ou de Schopenhauer. Qu’on le veuille ou non, il a révolutionné la façon de penser actuelle. Même le capitaliste le plus sauvage a des opinions qui découlent des réflexions de Marx. Henri Ford lui-même, lorsqu’il a augmenté les salaires de ses employés, a dit que « personne n’achèterait ses voitures s’ils n’avaient pas l’argent pour le faire. »

    Quant à Noël, à chacun sa façon de la célébrer. Je ne suis pas chrétien et je n’ai pas les moyens financiers d’offrir de gros cadeaux. Cela ne m’empêche pas de célébrer une rencontre en famille, l’hiver et le plaisir festif. Mon athéisme, mes finances ou ma position politique ne m’empêchent pas de fêter ^^.

  15. dunhambush said

    M » St-Jacques, la seule idiotie que vous exposez en agissant ainsi est la vôtre.

  16. dunhambush said

    Désolé d’être si dûr en cette veille de Noël, mais il faut bien comprendre qu’on n’arrive à rien en cherchant toujours la provocation!

  17. dunhambush said

    En guise de cadeau de noël et pour faire suite au conte je vous laisse cette splendide photo de la mère noël, cette voluptueuse merveille de la nature!

    Oh man, i’m in love! (Santa)

  18. Dunhambush:

    Ne vous en faites pas trop. Le bonheur que je vis est relativement indestructible, et ce ne sont pas de petites insultes ici qui vont changer mon humeur. Quoique puissent en penser les ouailles de RWatch, je suis, et préfère être, du bon côté de la cloture. Je ne cherche pas la provocation, je vous assure. Mais quand on présente un billet qui glorifie des actes terroristes et présente des théories conspirationnistes dignes des pires délires enfumés de cégepiens attardés, il faut bien s’attendre à une opposition, non?

  19. J’ai toujours perçu l’État comme UN des moyens de subvenir aux besoins des gens. Surtout que l’État représente les gens et oeuvre pour eux et avec eux. Dans le monde réel.

    Ah oui? Comment se fait-il, alors, que vous soyez justement de ceux qui ne cessent de remettre en cause les décisions prises par ces gouvernements? Et si, par exemple, le gouvernement de Harper avait raison en « représentant les gens et en oeuvrant pour eux et avec eux » de décrier le stupide protocole de Kyoto? Vous serez donc, je n’en doute point, complètement d’accord?

  20. dunhambush said

    Ce qui est convenu d’appeler les droits de l’homme sont issus de gens qui ont su résister et qui ont osé faire de la casse quand cela s’avérait nécessaire. Cela est bien dommage, mais quand la nécessité est trop forte certains actes peuvent devenir justifiables. Les conditions extrèmes demandes des reponses extrèmes.

    Nous sommes tous d’un côté de la cloture, ce qui est dangereux, c’est lorsque nous croyons que notre côté est le bon et le seul bon. c,est ainsi que naissent le dogme et l’intolérance.

  21. dunhambush said

    Enfin, vous croyez que ceux qui croient à l’État providence devraient s’abstenir de critiquer un gouvernement de droite. Dans votre logique singulière, le gouvernement est identique à l’État. Ceci est aussi ridicule que quelqu’un qui dirait que la pression et l’accélération, en physique, sont des grandeurs toujours identiques. Vous voyez M. St-Jacques vous n’êtes d’aucune compétence en matière de politique! Un autre caractère de littérateur! Allez donc vous blottir contre la mère noël, cela vous adoucira le caractère!

  22. Incroyable. Je suis sans voix. Justifier de tels actes. Faut le faire. Rien d’étonnant que vous puissiez appuyer des dictateurs et des bandits. Et qu’est-ce qui, selon vous, représente une « nécessité trop forte » ?

    Suivons votre logique. Je trouve qu’il y a présentement, au Québec, une « forte nécessité » de baisser notre fardeau fiscal, toujours le plus lourd en Amérique du Nord, et l’un des plus lourds au monde. Il faudrait donc une « réponse extrême » à cette « condition extrême », non? Je crois donc qu’il faut immédiatement:
    -couper l’assistance sociale à ceux qui peuvent travailler
    -fermer les programmes inutiles dans les universités, et augmenter les frais scolaires de 200%
    -privatiser toutes les écoles.
    -Baisser le salaire minimum de 2$

    Alors, votre logique est toujours aussi logique?

    Vous représentez tout ce qu’il y a de méprisable dans la Gauche.

  23. dunhambush said

    Extrême, réponses clôture désolé pour les fautes

  24. dunhambush said

    Le fardeau fiscal est trop élevé au Québec et je vous l’accorde, mais cela ne se compare aucunement aux conditions extrêmes qui ont mené aux révolutions bolcheviques et chinoises.

    Vous voulez plus d’argent dans vos poches? Commencez donc par éliminer quelques inutilités cravatées qui pullulent dans toutes les administrations publiques et on en reparlera! Vous voulez que l’école donne un meilleur rendement? Éliminez la pédagogie et amenez du contenu mathématique aux programmes!

  25. dunhambush said

    Je suis tout ce qui a de méprisable dans la gauche vous dites? Tant Mieux! Moi des beaufs déguisés en mirliton j’en bouffe deux pour déjeuner le matin! Depuis la balloune Dumont vous êtes sortis de vos terriers, misérables rongeurs gluants, croyant donner des leçons à tout le monde du haut de votre incompétence crasse! Vermines de tripoteux d’ordinateurs qui croyez m’apprendre c’est quoi le travail, j’aimerais ça en câlisse vous voir mettre un moteur 15 HP sur sa base!

  26. pwel said

    Wow!

    C’est un magnifique conte de Noël:) moi et mes mondes (imaginaires, réels, à jeun, déchirés depuis 3 jours mais pleins d’amour) en sommes vraiment ravis.

    Même un happy ending:) j’aime ça noël! Je diffuse, c’est juste de même… même pas de permission.

    Ah pi j’en profite pour remercier la gang de Reactionism Watch vous êtes une de mes belles découvertes de 2007.

    (je me suis même inscrite… je m’attache vraiment…)

  27. sylvainguillemette said

    Jacques, ce ne sont pas des bombes tueuses, elles ne vident que les biens des travailleurs qui les ont bâti, qui doivent maintenant revenir au peuple, un peu comme un bien commun, dont le bourgeois n’a pas vraiment contribué à créer. Quel zouf tu fais!

    Un crime selon qui? L’état, lui docile à la bourgeoisie, puisque’en tre autre, il la sert. Les lois de propriétés privées sont étroitement liées à la domination bourgeoise et capitaliste.

    Étienne ne prend pas de drogue à ma conaissance, tu présumes… T’es vraiment un zouf.

    Jacques, en défendant toujours l’indéfensanble, tu fais une erreur grave face à la masse, celle que tu méprises sur chaque commentaire. Jacques, t’es un zouf. Acceptes-toi.

     » Rappelez-vous qu’ici, chez RWatch, c’est l’antre du non-sens, l’inverse de la vie. »

    -Il soutient le terrorisme Jacques Sait-Pierre. Question non-sens, il est le roi.

     »achetez chez Wal-Mart pour encourager des employés qui, autrement, n’auraient probablement pas d’emploi… »

    -Wal-Mart garde en misère des milliers, des millions en fait, d’humains à travers le monde, pour satisfaire la soif égoiste d’un autre Jacques Saint-Pierre dans le monde, faisant lui aussi partie de la minorité parasitaire bourgeoise, qui exploite la Terre entière au nom du Capital. Aux États-Unis, les postes clés chez Wal-Mart
    sont réservés aux hommes et barrés aux femmes, sexiste en plus.

     »Jacques Saint-Pierre a dit:
    La différence, c’est que moi, contrairement à vous, je m’assure d’avoir les moyens d’aider mon prochain. Vous, vous ne pensez qu’à votre petite personne, c’est pourquoi vous revendiquez tout le temps. »

    -Jacques, si tu es vraiment un PDG, tu vas être daccord pour dire que tu fais partie d’une minorité, qui oblige d’ailleurs dans ton système suicidaire capitaliste. Alors, comment veux-tu qu’on soit tous des PDG à tes côtés? T’es une ineptie sur deux pattes. Tu le disais toi-même, (400 employés), alors ce sont tous des ratés? C’est ça?

    Va regarder  » Le Banquier » sous la douche, c’est encore plus électrisant!

    Information pertinente pour l’ignorant de service Saint-Pierre, celui qui supporte le terrorisme…

    Les communistes sont des ouvriers, des travaileurs, nous travaillons donc pour gagner notre pain. La place d’un imposteur qui abuse du système, n’est pas dans nos rangs, mais justement dans le tiens. Assez ironique en fait!

    Dans ton monde réel, tu appuies le terrorisme, les crimes contre l’humanité et un tas de trucs absurdes, au seul nom du Capital, ton dieu. Dans ton monde rel, il y a des double-stanrdards sur tous les arrondissements. Dans ton monde réel, tout va bien… T’es un zouf, complèetement déconnecté en plus.

    Dans un monde réel, les gens ne célèbrent pas Noel partout sur la planète et si demain c’était le cas, ça ne changerait en rien la véracité de l’existence d’un dieu imaginaire qui vous fait agenouillez, vous, les fidèles…

    Je suis à peu près certain que tu n’as jamais lu Marx, sinon, même traiter ses textes d’idioties tu ne ferais pas. Même les adversaires de Marx lui ont donné le plus grand des respects. Les philosophes et les économistes qui ont tenté de le démolir, n’ont jamais affiché ton mépris, qui laisse tranparraître ton ignorance évidente. Si tu as lu le Capital, c’est que tu dois le relire, tu n’as visiblement rien saisi. Il est vrai qu’il est assez lourd à lire, même étant petit.

    Tu dis réfléchir avant d’écrire…. Alors tes appuis au terrorisme étaient réfléchis? Il n’y a pas que des ados ici, deplus, je ne crois qu’il y ait d’attardé. Encore des supositions spéculatives… C’est une tradition chez les droitistes?

    Cesse de nous les casser… Comme quelqu’un qui arrête pas de dire  »bye », mais qui reste dans l’entrée de la porte. Va décorer ton arbre et fermer t’occupper de ton blogue ennuyant.

     »Comment défendre des valeurs de partage et de philantropie face à des gens qui n’ont qu’une obsession: foutre les gens qui réusissent au trou et voler leurs biens? »

    -Ce serait le bien de celui qui l’a construit, or, celui du travailleur, non celui du bourgeois qui prend le beurre et le pot du beurre. Ce que t’es zouf. Le prolétariat fabrique les produits, le bourgeois encaisse le profit, mhhh… Il y a quelque chose qui cloche, laissez-moi deviner. Quelqu’un se fait voler durant cette étape, le prolétaire.

     »Non, je préfère, et de loin, exposer leurs idioties à la face du monde. C’est plus utile. »

    -Tu es d’une inutilité incomparable, pour le prolétariat, la masse quoi. À moins d’entrer dans les rangs des travailleurs, ce qui ne risuqe pas de t’arriver.

     »Mais quand on présente un billet qui glorifie des actes terroristes et présente des théories conspirationnistes dignes des pires délires enfumés de cégepiens attardés, il faut bien s’attendre à une opposition, non? »

    -Jacques Saint-Pierre, pour ceux qui ne le conaissent pas, appuient les actes terroristes des États-Unis en Irak et ailleurs dans le monde, ainsi que celui d’Israel sur les territoires plaestiniens et au Liban, dont les attaques de l’an dernier qui ont fait plus de 1100 morts du côté des civils libanais. Jacques Saint-Pierre donne aussi le droit à Israel et aux É-U de posséder et d’utiliser les armes de destruction massive, dont les armes nucléaires. Il avait dit des dizaines de milliers de civils en Irak, que les états-uniens pouvaient en tuer autant qu’ils le voulaient et pouvaient, tant que Saddam y passe, y a pas de problèeme!
    Jacques appuie également la production polluante terroriste de pétrole en alberta, à partir des sables bitumineux. (3 fois plus polluante que les conventionelles).
    Autrement dit, Jacques soutient l’insoutenable de par ses idée libérales un jour, conservatrices un autre, mais surtout, capitalistes gros-bourgeois. (Et terroristes)

     »Comment se fait-il, alors, que vous soyez justement de ceux qui ne cessent de remettre en cause les décisions prises par ces gouvernements? »

    -Le gouvernement, actuellement, est entre les mains bourgeoise, entre le pouvoir bourgeois. Il n’y a pas eu de révolution encore. Il vous appartient encore, jusqu’à la révolution, qui j’espère ne cassera pas trop d’oeufs. Cet état tel qu’il est conçu, protège les propriétés privées, parce que VOUS, les bourgeois, faites les lois. Les partis politiques s’aliénent la population par des discours populistes crasses tels que le fait Mario Dumont, ensuite fait passer des lois toutes aussi aliénées que le peuple auquel elles s’appliqueront. Lisez un peu…

    Pour ta question mêlant Harper et le protocole de Kyoto, tu sembles oublier une chose. C’est d »un constat scientifique dont il s’agit ici, non d’une simple volonté populaire. On parle de la survie de l’humanité, je préfèrerais laisser l’odieux entre les mains des scientifiques, c’est de toute façcon leur boulot. Harper a qualifié plus de 15 fois les changements climatiques de complot socialiste, or, c’est un constat majoritaire de la communauté scientifique dont les seuls dissidents, sont en fait des mercenaires à la solde des pétrolières et jamais les preuves ne furent démontrées pour prouver leurs dires mensongers.

    Jacques est démoli depuis sa première apparition sur ce blogue. Il avait lié les fautes d’orthographes à la capacité à réflchir, seulement, il fît une faute dans sa propre remarque. C’était justement Étienne qui avait souligné l’erreur du pro-terrorisme Saint-Pierre, le Reagans’s lover.

  28. sylvainguillemette said

    Bravo Étienne! Bon texte!

    Je continue de clâmer la présence du sanipierresque pro-terrorisme, ça mettrait du piquant. Il pourrait, à titre d’avocat, défendre les droits de Wal-Mart ou de Blackwater…

  29. Cowboy said

    Je savais pas que c’était possible, mais la partie 2 est encore plus nulle que la première.

  30. Monsieur Guillemette, j’espère que vous n’êtes pas contraint de passer la veille de Noël dans un café internet?

    Auriez-vous reçu des ti-sous pour Noël? Avez-vous un ordinateur? Par quel fabricant avez-vous contribué à mes placements?

  31. camarade Psycho said

    Super beau texte etienne aller continue demm sa fait chier JAcouille et lautre que ça veux dire que c’est bon :P!

  32. eberhardt1972 said

    Merci pour tous les bon commentaires, camarades!

  33. eberhardt1972 said

    « bons »!

  34. alinebinette said

    J’ai posté au mauvais endroit, duh.

    Je suis une adepte de la théologie de la libération. Pour moi Jésus était un contestataire. (On sait ce qui est arrivé après. Il dérangeait!)

    Je crois que Jésus de Nazareth (quoi qu’on sense de son statut) est venu brasser la cage de l’Establishment, des riches et des puissants de son temps et remettre en question nos façons de faire, notre peu de respect pour notre planète, notre gaspillage, notre surconsommation et notre je m’en-foutisme envers les autres humains. Nous sommes appelés à faire mieux, pour notre propre dignité et pour que l’humanité survive.

    Décapons nos habitudes nocives et soyons attentifs aux humains qui ont besoin de nous.

    Exemple : je suis opposée à l’usage des motoneiges, qui sont des machines coûteuses, bruyantes (ce qui empêche d’observer la faune dans son habitat haturel et la dérange), peu sécuritaires et à mon avis totalement inutiles sauf en région éloignée. Elles sont aussi très polluantes. Et plus nous consommons de pétrole plus nous sommes dépendants des pays exportateurs (dont certains ne sont vraiment pas des modèles de démocratie) et nous permettons aux ploutocrates de s’enrichir.

  35. «Ah pi j’en profite pour remercier la gang de Reactionism Watch vous êtes une de mes belles découvertes de 2007.»

    Ben merci bien sérieux. Ça fait toujours du bien de voir qu’il y a des commentaires positifs au sujet de notre site, malgré tout ce qu’on peut entendre. Joyeuses fêtes à tous.

  36. episteme12 said

    Lol, jacque st-pierre.

    Allez, joyeux noel à tous!

  37. Cowboy said

    Vive les skidoos, et c’est pas une socialiste qui vas venir dire le contraire.

  38. sylvainguillemette said

    Jacques, je l’ai volé mon PC, comme ça, ce sont des pertes assurées pour toi.
    J’aime bien les cafés internet, ça permet de recruter des nouveaux camarades en plus!

    À ce que je vois, le mi-homme, mi-vache est toujours aussi inutile. Les ski-doo sont amusants à utiliser mais sont nocifs pour la faune, la flore et l’ensemble des deux, même si ça te déplaît J-F Grenier. Toujours aussi cons tes commentaires…
    On dirait vraiment le chien de poche de Jacques le pro-terrorisme, le pro-dictature, le pro-répression, le pro-pollution, etc…

  39. sylvainguillemette said

    Et J-F Grenier l’inutile, elle l’a dit le contraire. Ton commentaire laisse transparraître ton retardement bien évident!

    Genre de type qui attend l’autobus, mais le rate et dit ensuite:  »J’espère ne pas le rater. » Quel con!

  40. eberhardt1972 said

    « Saint-Pierre retourna encore une fois chez les païens avec Garçon-Vache, la créature mi-homme, mi-vache, afin de leur démontrer qu’il pouvait, grâce à sa foi au Capital – son Dieu – s’élever au dessus d’eux. Il pénétra dans le village et passa devant la grande place où une troupe jouait la comédie devant un petit groupe de curieux. Il s’arrêta et écouta la pièce ; ô malheur à eux, il constata qu’elle ridiculisait le Capital. « Ô blasphèmes, vous devriez avoir honte ! Bande d’incultes, de quel droit vous moquez-vous du Dieu suprême et de ses serviteurs? Vous mériteriez que l’on vous brûle, bande de sacrilèges ! » La créature mythique beugla deux fois. Les comédiens lui montrèrent leur derrière et continuèrent la pièce. Saint-Pierre s’en alla en pleurant, suivi de Garçon-vache qui tenatait de lui brouter les tresses pendant sa course, faisant tinter sa cloche. La créature mythique s’enfargea dans ses pis deux fois, entraînant Saint-Pierre dans sa chute, mais se releva les deux fois.

    Saint-Pierre, plus que jamais déterminé à combattre toute cette méchanceté, sécha ses larmes et s’en alla chez l’alchimiste. « Sorcier, sais-tu que les flammes de l’enfer t’attendent pour que tu y expie les fautes de ta sorcellerie ? » L’alchimiste répondit « ouin pis ?! ». Saint-Pierre reprit : « Permet-moi de voler et tu seras libéré ! » L’alchimiste lui répondit que pour trois cent pièces de cuivre et ses tresses postérieures, il volerait. Saint-Pierre accepta, paya et sectionna ses nattes, « de toute façon » se dit-il, « elle repousseront plus fortes que jamais ! ». Le savant lui prépara de l’hydrogène liquide qu’il lui demanda ensuite de boire juste avant son ascension. Saint-Pierre le paya et s’en retourna avec le liquide enfermé, bien en sécurité, dans une gourde de plomb. En le voyant partir, l’alchimiste se retint de pouffer de rire et jeta ses nattes au feu.

    Il retourna au village et monta sur le rocher de la place, près du grand feu. Avant de s’adresser aux villageois, il avala l’hydrogène. « Voyez comme je m’élève ! Ayez la Foi et vous aussi vous élèverez ! » Saint-Pierre s’éleva. Soudain, une crampe abdominale le prit. N’ayant d’autres choix que de soulager son inconfort, il laissa aller un vent qui, au contact du feu, s’enflamma. Une immense flamme, d’abord bleu, puis orangée, surgit de son fondement, le propulsant très haut dans le ciel, le rapprochant de son Père, puis il redescendit vers le sol en formant un immense arc de fumée bleutée. Garçon-vache partit en trombe retrouver son maître. La foule haussa les épaules et continua à vaquer à ses occupations ; l’alchimiste compta ses trois cent pièces de cuivre et rit une deuxième fois. »

    Parole du seigneur

    Saint-Pierre contre le Mal (5:16-18)

  41. Guillemette a dit:

    Jacques, je l’ai volé mon PC, comme ça, ce sont des pertes assurées pour toi.

    Pas étonnant. J’ai toujours su que vous étiez un criminel en puissance. Il y a deux catégories de gens, au fond, les sangsues comme vous qui ne produisent rien, et les autres qui doivent payer pour les microbes comme vous. En plus, malheureusement pour vous, je ferai malgré tout des profits. En effet, la personne (ou l’entreprise) à qui vous avez volé le PC devra le remplacer. On voit bien que vous ne comprenez rien à l’économie.

    Mais, bien sûr, vous mentiez encore (comme à chaque commentaire que vous faites ici). Vous n’avez sans doute pas ce genre de malice. Vous avez simplement attendu de recevoir un peu d’argent de votre famille avant d’acheter un PC. N’ayez pas honte. Vous êtes pauvre, ce n’est pas si grave. Je ne crois pas que vous puissiez viser plus haut de toute façon. La nature ne vous a pas gâté.

  42. Jacques à dit «-couper l’assistance sociale à ceux qui peuvent travailler
    -fermer les programmes inutiles dans les universités, et augmenter les frais scolaires de 200%
    -privatiser toutes les écoles.
    -Baisser le salaire minimum de 2$»

    – Vous êtes rien qu’un malade mental. On devrait vous enfermer. J’ai rien d’autres à dire.

  43. sylvainguillemette said

    Tu sais bien que je blague! Je ne vole pas, je n’ai volé de ma vie.

    Je suis un travailleur, contrairement à toi, qui n’est qu’un plouc se prenant pour un bourgeois et si tel est le cas, c’est ainsi toi la sangsue. Le bourgeois vit de la production des travailleurs, ce qu’il ne mérite certes pas. Tu es un parasite, mais heureusement, tufais partie de la minorité parasitaire bourgeoise, si tel est bien le cas.

    Je vais le payer mon PC, mais en attendant, j’utilise un dépanneur, un PC archaique, comme tes idées capitalistes suicidaires. Les microbes comme moi, te font vivre aisément. Sans moi, tu mourrais de multiples maladies épidémiques c’est un indice… Je serts donc à quelque chose, contrairement à toi.

    Tu n’as pas de vie? Pas de famille? C’est le lendemain de Noel et tu pollues encore le blogue? Contrairement à toi, je ne fête pas cette date sectaire, qui favorise encore les plus riches au détriement des pauvres, majoritaires soit-dit-en-passant.

    Tu perds ton temps pauvre plouc, ton économie est chancelate, comme le pays qui la domine… C’est toi l’imbécile de service, tu n’as pas encore compris que ton système était suicidaire et malgré tous les constats scientifiques, tu persistes et signes. Quel con tu fais. L’évangile d’Étienne Hallé te définie très bien, ce n’est même pas carricatural te concernant.

    Pour ton information, chaque fois que j’ai menti ici, je l’ai avoué ensuite, laissant ainsi voir que je ne faisais que blaguer, contrairement à toi. Et dans d’autres sujets, tu ne ments pas, tu appuies du terrorisme, bref, un tas de trucs intolérables, injustifiables, etc…

    Tu es la risée du blogue pauvre imbécile.
    T’es un peu comme l’idiot dont tous rient, qui traîne le papier hygiénique sous ses espadrilles.

    Je fais effectivement partie de la classe qui se situe dans la pauvreté, cela dit, je paie très bien mes factures, mes comptes, ma maison, ma voiture, etc… Je n’ai aucun mal à vivre si c’est ce que tu veux dire, et je mange plus qu’à ma faim. Je ne mange pas de KrafDinner, je préfère les filets mignons, les rôtis, le BBQ, etc… Je n’ai pas bouffé de pâté chinois depuis plus de 4 ans, mais cela se discutte, car je conais des riches qui adorent le pâté chinois. Bref, côté financier, ce qui ne te regarde toutefois pas, je n’ai pas de problème et si tu avais suivi un tantinent ce que je dis depuis le début, tu saurais que ma famille ne peut pas me donner du fric à Noel, étant doné que je ne fête pas cette date sectaire célébrant la venue sur Terre, en fait d’un bâtard puisqu’il a peut-être été conçu par tout le village sauf Joseph.

    Et la nature, saches qu’elle m’a gâté, puisque mon cervau j’ai. C’est en te lisant qu’il prend toute sa valeur! De ton côté, la nature a dû passé tout droit, se disant que de toute façon, tu serais de ceux qui ne la respecteraient pas en grandissants, elle avait entrevu ton VUS 8 cylindres je crois!

    Quel con ce pro-terrorisme! À force d’appuyer des crimes haineux, de louanger les massacres de civils, de prier pour des répressions anti-gauche, tu pourrais finir par te retrouver face à la masse que tu méprises plus vite que tu ne le crois. À force de croire aveuglément à ton système qui pourtant, s’effondre, tu vas finir par sombrer avec lui, comme un capitaine se crampant à son gouvernail lors d’un nauffrage. Bon débarras ce sera…

  44. sylvainguillemette said

    Jacques Saint-Pierre dit depuis plus de deux jours qu’il nous quitte poiur aller fêter Noel. Visiblement, il n’a pas de famille, elle a dû le laisser de côté, étant donné son mépris total envers l’humanité, la vie et le progrès.

    Jacques a tellement rien à faire, qu’il troque la fête de son deuxième dieu pour venir lire les billets du bogue présent. C’est dire à quel point, personne ne peut l’endurer, pas même sa propre femme et ses enfants.

    C’est relativement compréhensible, y a que les putes à fric pour aimer les monstres comme Saint-Pierre. Y a que les idiotes comme lui pour soutenir ce qu’il soutient, soit les crimes contre l’humanité, les coups d’état militaires, les asssassinats politiques, le terrorisme, les armes de destruction massive utilisée à même les populations civiles, la répression anti-gauche, la pollution des sables bitumineux, les dictatures, les politiques étrangères des terroristes Bush, Olmert et Harper, etc…

    Si ta famille est toute comme toi, je lui souhaite de gagner un voyage dans l’espace sans scaphandre. Laissez l’air encore respirable pour ceux et celles qui le méritent vraiment!

  45. Antho,

    Apprenez à lire s.v.p. Relisez le commentaire qui concernait ces « suggestions ». Vous constaterez que vous n’y avez rien compris.

  46. J’ai du toucher une corde sensible chez Guillemette, il est rendu à insulter des gens qu’il ne connaît même pas, ma famille.

    Mais voici qui est très révélateur:

    Je fais effectivement partie de la classe qui se situe dans la pauvreté, cela dit, je paie très bien mes factures, mes comptes, ma maison, ma voiture, etc… Je n’ai aucun mal à vivre si c’est ce que tu veux dire, et je mange plus qu’à ma faim. Je ne mange pas de KrafDinner, je préfère les filets mignons, les rôtis, le BBQ, etc…

    Attendez. Qu’est-ce donc là? Être pauvre au Canada est donc parfaitement confortable? Seriez-vous en train d’affirmer que vous n’avez pas besoin de plus? Que l’État vous en donne suffisamment, que votre emploi vous donne un salaire parfaitement acceptable?

    Alors, ditez-moi, pourquoi revendiquez-vous pour renverser ce système merveilleux?

  47. alinebinette said

    Get a life Saint-Pierre, je pense que vous êtes un plouc menteur qui n’a rien d’autre à faire que d’insulter les autres prudemment caché derrière son faux personnage et son ordi. Vous avez 3 ou 4 actions dans votre REER? Ça ne fait pas de vous un grand capitaliste car vous ne gérez même pas votre propre portefeuille. Vous avez une côte à monter pour m’impressionner.

    Même chose pour le winshield cowpoke.

    Figurez-vous que c’est possible d’avoir un bac en gestion et ne ne pas être une exploiteuse. J’ai 51 ans alors vous ne pourrez pas me traiter de «jeune rêveuse qui vit aux crochets de ses parents» (une autre de vos généralisations âgistes hâtives). Je suis une social-démocrate réformiste, féministe et écologiste. Je me préoccupe des droits de la personne et de l’environnement. Ça vous dérange que j’existe? Tough luck hombre!

    J’ai une petite entreprise qui ne vole personne, qui ne pollue pas. C’est possible quand on veut!

  48. manx1 said

    « Ah oui? Comment se fait-il, alors, que vous soyez justement de ceux qui ne cessent de remettre en cause les décisions prises par ces gouvernements? Et si, par exemple, le gouvernement de Harper avait raison en “représentant les gens et en oeuvrant pour eux et avec eux” de décrier le stupide protocole de Kyoto? Vous serez donc, je n’en doute point, complètement d’accord? »

    Remettre en cause cela implique de remettre en cause la démocratie. Le Canada a élu le gouvernement Harper, que l’on ait voté pour lui ou non, à une position minoritaire. D’ailleurs, petit point intéressant, il faudrait regarder les sondages sur les intentions de vote au Canada. On peut différencier facilement l’ère du « avant Bali » et l’ère du « après Bali ». Les gens retirent leur appui (vote) envers le gouvernement Harper en ce moment, pour au moins lui témoigner leur désaccord. À savoir si ce mécontentement se montrera aux prochaines élections, je le souhaite. Mais encore une fois: le public est là pour être au service des gens de la population qu’il représente. C’est le fondement de son existence.

    Et oui, il y a une différence entre « état » et « élus », duhambush. Je pense que moi et St-Pierre le savons. Mais la façon de gérer le public dépend des gouvernements que nous choisissons d’élire. Ce sont eux qui, en partie, émettent les lois sur les règles de sécurité, de protection du consommateur, de salaire minimum, de commerce international (une plaie dans plusieurs cas et la panacée dans d’autres), etc. Et l’État perdrait de sa légitimité si le gouvernement que nous choisissons d’élire n’avait aucun pouvoir envers lui. N’oublions pas que le but de l’État est de travailler pour le peuple, et que si ce peuple ne peut voter pour lui et, indirectement, ce qu’il veut ou préfère, il n’y a plus de légitimité.

  49. Madame Binette,

    Merci pour l’éclat de rire ce matin. 3 ou 4 actions dans mon REER? mouahhh… désolé, j’ai encore mal aux joues. Par contre, contrairement à ce que vous semblez croire, je ne suis pas exploiteur, je dirais que c’est le contraire. Les employés tentent trop souvent d’exploiter les patrons en demandant des congés, en fraudant la CSST, en revendiquant toujours, plus, toujours. Non, les patrons sont souvent les opprimés ici, je vous le dit.

    Je ne cherche pas à vous impressioner. Par contre, j’étais bien content d’apprendre que vous êtes entrepreneure. Bravo, sincèrement. Au moins une ici qui contribue positivement à notre société. Les causes que vous défendez, il me semble, toutefois, sont une peu en contradiction avec votre semblante philosophie. Vous êtes la preuve vivante que le féminisme devrait être devenu une veille, plutôt qu’une bataille active. Se préoccuper des droits de la personne et de l’environnement sont souvent des causes contradictoires puisque les écologistes prônent la disparition de l’être humain au profit des insectes amazoniens.

    Je dois avouer que je ne vous crois pas lorsque vous affirmez que votre entreprise ne pollue pas. Si on écoute les écologistes comme vous, tout pollue, incluant chaque commentaire que vous faites ici, car vous consommez de l’énergie pour le faire. Alors votre bonne conscience est tâchée, ma pauvre vieille.

  50. «Par contre, contrairement à ce que vous semblez croire, je ne suis pas exploiteur, je dirais que c’est le contraire. Les employés tentent trop souvent d’exploiter les patrons en demandant des congés, en fraudant la CSST, en revendiquant toujours, plus, toujours. Non, les patrons sont souvent les opprimés ici, je vous le dit.»

    – C’est bien la chose la plus conne que j’ai jamais entendu….

  51. Jacques, est-ce que vous voulez savoir la seule vraie source de pollution sur le site ? C’est vous. Les commentaires stupides et méprisants que vous faites envers l’espèce humaine en général sont une pollution nocive pour toutes les formes de vies présentes sur terre.

    Juste voir votre nom inscrit au haut de vos commentaires est une source de CO2 !

  52. eberhardt1972 said

    «Par contre, contrairement à ce que vous semblez croire, je ne suis pas exploiteur, je dirais que c’est le contraire. Les employés tentent trop souvent d’exploiter les patrons en demandant des congés, en fraudant la CSST, en revendiquant toujours, plus, toujours. Non, les patrons sont souvent les opprimés ici, je vous le dit.»

    Pas possible!!! En tout cas, Saint-Pierre, par tes propos absurdes tu réussis mieux à caricaturer les patrons que n’importe-qui. J’ai jamais entendu un bo$$ affirmer de telles absurdités, même les plus cons que j’ai rencontrés font plus de nuances que ça. Retourne donc à ton banc de centre d’achat avec ton portable pour profiter de la connection gratuite!

  53. eberhardt1972 :

    « J’ai jamais entendu un bo$$ affirmer de telles absurdités, même les plus cons que j’ai rencontrés font plus de nuances que ça »

    Bien sûr. Croyez-vous donc que nous allons nous en plaindre devant vous, les employés? Les lois du travail sont tellement contraignantes pour les employeurs, qu’il faut surveiller chaque mot qui sort de notre bouche. Mais, dans les beaux salons, ça discute… Heureusement, nous avons deux gouvernements (au fédéral et au provincial) qui semblent, enfin, décidés à écouter les patrons. Un revirement de balancier qui tardait.

  54. sylvainguillemette said

    Jacques Saint-Pierre, saches que je préserve ma sensibilité à l’humanité et non à tes commentaires d’adeptes amateurs du capitalisme, secte suicidaire qui consiste à détruire la planète au dépend de la vie, au profit d’une minorité d’élites, parasitaires, qui s’engraissent sur la sueur, les maux et la mort des autres.

    Tu fais pitié, tes commentaires ne m’atteignent jamais. Tu es plus de l’ordre de la mouche et même là, la mouche doit bien servir à quelque chose. Ton niveau d’importance sur Terre, frôle l’absentéisme.

     »Attendez. Qu’est-ce donc là? Être pauvre au Canada est donc parfaitement confortable? Seriez-vous en train d’affirmer que vous n’avez pas besoin de plus? »

    -Le seuil de pauvreté est fixé par le gouvernement, pas par moi. Cela dit, je reste un prolétaire dans un système ou les merdes comme toi, les bourgeois, profitent de ma sueur et de mes maux de dos, tout en ne servant à rien. Un ouvrier avec tes qualifications pourrait très bien remplacer le gros tas de merde que tu représentes dans la chaîne d’exploitation. Tu es inutile dans la société actuelle, tu devrais songer te trouver un vrai boulot…

    Et pour faire travailler le petit pois qui te sert de cervelle, la partie mémoire, j’ai aussi bien dit que je ne consommais pas, que je n’avais pas de TV HD, de XBox 360, etc… Je ne consomme pas, je fais durer mes biens le plus longtemps possible, je pollue, mais moins que toi. J’essaierais probablement d’ajuster mon salaire si je songeais à consommer plus, mais je n’adhère pas à l’idée et je serais toujours un prolétaire, exploité par tes semblables, les bourgeois et les petits-bourgeois, et les prétendant.

     »Alors, ditez-moi, pourquoi revendiquez-vous pour renverser ce système merveilleux? »

    -Très simple, je veux faire une révolution. Je veux abolir les classes, pour qu’une seule nous formions, l’humanité. Je ne veux pas renverser la domination de côté, je veux renverser LA domination. Quelle n’existe plus jamais, entre nous pour commencer, viendront les autres espèces dans un futur, car si on veut être cnséquent avec nos propos…

    Peu importe, ton petit pois va surchauffer. Tu devrais lire le Capital de Karl Marx, visiblement, tu n’as rien saisi, ainsi que le manifeste des principes du communisme, car il est évident que tu n’y connais rien. Ensuite, peut-être, pourrons-nous avoir des conversations sérieuses et sincères sur le sujet.

    À Manx,
     »N’oublions pas que le but de l’État est de travailler pour le peuple, et que si ce peuple ne peut voter pour lui et, indirectement, ce qu’il veut ou préfère, il n’y a plus de légitimité. »

    -Faux, le gouvernement, l’ÉTat, il travaille pour la bourgeoisie. Le prolétaire, lui, est en-dessous de tout ça. C’est la triste réalité, il faut faire les nuances. Le peuple est constitué de classes, exploitantes, exploitées. La masse est ordinairement et logiquement exploitée, par l’exploitant qu’est le bourgeois qui lui possède, nous le savons, les moyens de production. L’État lui, il sert à tout jamais le capitaliste, le bourgeois surtout et bien sûr, l’aliéné.

     »Heureusement, nous avons deux gouvernements (au fédéral et au provincial) qui semblent, enfin, décidés à écouter les patrons. Un revirement de balancier qui tardait. »

    -De quel revirement parles-tu pauvre plouc? Des concessions? Des heures gagnées en congé? Tu appelles ça être de notre côté? Le gouvernement, justement l’État, ne tient pas à ce que nous fassions révolte, il veut un peuple toujours docile. Le couvercle de la marmite doit laisser sortir la vapeur, sinon, la pression monte dangereusement, même ma fille de 3 ans sait ça.

    Alors rien n’a jamais changé, ce gouvernement protège le bourgeois. L’État, c’est l’aliéné privilégié qui protège le parasite que tu es. Le bourgeois que tu es, est juste un peu trop lent de capacité à réfléchir (preuve que l’orthographe n’a ici rien à voir avec le sujet) à réfléchir. L’État a toujours protégé le bourgeois, comme l’Église, qui elle-même, avait ses propres intérêts, d’autres privilèges sur la société, sur les nations, sur les empires, etc… L’être humain ne s’est sans doute pas toujours exploité, on a qu’à regarder certaines pratiques autochtones, déjà bien socialistes à l’époque ou il furent maîtres de nos terres.

    Encore là, le sanipierresque que tu es, n’a certes rien compris, allez, vas jouer à Halo 3… L’évolution ne t’était pas destinée, tant pis.

  55. alinebinette said

    Démolissons les faussetés une à une.

    Pour m’impressionner il va falloir vous lever plus tôt que ça.

    «Les employés tentent trop souvent d’exploiter les patrons en demandant des congés» –> ils ne devraient avoir droit à aucun, c’est ça? Le système actuel est un honor system, on présume que la plupart des gens sont honnêtes, ce qui est d’ailleurs exact. Selon la loi mathématique appelée loi ABC (qui s’applique dans de nombreux domaines) ce sont 20% des gens qui font 80% du trouble (et 20% des gens qui ont 80% des revenus!).

    «en fraudant la CSST» –> la CSST (à laquelle je cotise comme employeur, et ça me fait plaisir à part ça, quelques dollars par mois ne votn pas me metre sur la paille) plus un employeur a d’accidents, plus ses cotisations sont élevées. Vous trouvez que ça vous coûte trop cher? Réduisez les accidents de travail!) a déjà filmé des gens (ce qui est illégal) et a comme politique de contester systématiquement les réclamations et de payer le moins possible. Aucune expertise n’est assez solide pour eux. Comment vous pensez que Pierre Shedleur a fait disparaître le déficit de cet organisme? Il y a un nombre non négligeable d’accidentés du travail qui font des dépressions grasves et qui sont même poussés au suicide parce que les accidents non soignés assez rapidement laissent plus souvent des séquelles permanentes et c,est déjà assez d’être malade sans se battre avec la bureaucratie!).Il y a des fraudeurs, oui, comme il y a des employeurs fraudeurs (ceux-là vous ne voulez pas qu’on en parle!) C’est juste des préjugés à la André Arthur votre affaire. Renseignez-vous donc avant de croire n’importe quelle énormité.

    Moi de l’argent sale et mal gagné, je n’en veux pas. J’aime bien dormir la nuit et me regarder dans le miroir. Je suis comme ça, ce sont mes valeurs. Et quand la planète va être détruite et que tout le monde va être malade, la vie ne vaudra plus la peine d’être vécue et mon entreprise n’aura plus aucune raison d’être.

    Je crois au développement durable, seule manière de mener des activités humaines intelligemment. Je crois que le prix des produits doit être fixé à leur prix réel incluant le coût de la pollution et des pertes de vies humaines (que les gouvernements chiffrent souvent implicitement, comme ils l’ont fait en ne réparant pas les viaducs, pour vous donner un exemple simple). Plus nous attendons pour dépolluer, et plus cela va coûter cher. Je crois que de plus en plus, les gens vont vouloir investir dans les entreprises éthiques et refuser d’acheter les produits des sweat shops et des pollueurs. Perso, mon REER est investi dans des placements éthiques : pas d’armes, de cigarettes, etc.

    Le Canada est un chef de file mondial des technologies environnementales. Il y a là de grandes possibilités d’exportation et d’assistance technique et de transfert de technologies aux pays moins avancés. Mais Baird aime mieux nous faire des peurs et lécher le cul du lobby du pétrole. Les sables bitumineux sont LA plus grande source de pollution au Canada!

  56. eberhardt1972 said

    « Bien sûr. Croyez-vous donc que nous allons nous en plaindre devant vous, les employés? Les lois du travail sont tellement contraignantes pour les employeurs, qu’il faut surveiller chaque mot qui sort de notre bouche. »

    J’ai siègé sur des comités paritaires en tant que représentant de la partie syndicale et ai déjà eu des discussions très franches avec ceux de l’autre côté de la table; même parfois conviviales! J’ai également travaillé en collaboration avec des représentants de l’employeur (superviseurs de production, des CRHA, etc.) sur des projets de SST et ne me suis jamais géné pour dire ce que je pensais et c’était réciproque. Le genre de propos que tu tiens est une exception dans le monde des bo$$; ils ont compris, comme le disait si bien Sylvain, qu’il faut laisser sortir la vapeur de la marmite. Si la caricature de patron que tu fais était majoritaire, le mouvement ouvrier québécois serait pas mal plus orienté vers la révolution…

    Dans le fond, en voulant ramener l’État à son plus simple appareil, tu travailles contre tes propres intérêts, mais tu es trop obnubilé par le capital pour t’en rendre compte. La sociale démocratie a sauvé le capitalisme et vous voulez, toi et tes amis adéquistes et conservateurs, la détruire. Plus il y aura de différence entre les conditions de vie des bourgeois et celles des travailleurs, plus les gens risqueront de se réveiller et de se mobiliser. Ton souhait est de favoriser les antagonismes entre les classes? Alors tu en récoltera les fruits.

  57. alinebinette said

    Les écoterroristes comme SeaShepherd sont une petite minorité. (Pour être logiques avec eux-mêmes, ils devraient tous se suicider.) Évidemment, aucun moyen d’avoir un discours sensé avec vous : vous versez instantanément dans la caricature.

    Le gouvernement va faire ce qu’il faut pour se faire réélire. S’il pense que favoriser les patrons est payant, il va le faire. Il faut établir un rapport de forces!

    En tout cas j’ai pas mal plus d’affinités avec les socialistes et les communistes qu’avec les drettistes à la André Arthur et les populistes-poubelle comme Super Mario l’ado attardé.

  58. alinebinette said

    Quand on traite bien ses employés, qu’on les respecte, qu’on reconnaît que sans eux, il n’y aurait pas d’entreprise (je pense aux employeurs siuncères, qui y croient veaiment et franchement, ils sont rares — pourquoi croyez-vous que je suis à mon compte?), le climat est harmonieux, les gens sont créatifs.

    Les lois sont là pour une raison, parce que trop d’employeurs ambitionnent. Et je trouve que les syndicats n’en font pas assez pour défendre les travailleurs les plus exploités, trop souvent ce sont des corporatistes qui ne pensent qu’à leurs membres.

  59. Et pourtant…

    Je suis d’avis que tout employé mérite considération, qu’il faut faire tout ce qu’il faut pour éviter les accidents de travail, qu’il faut donner des bonis au mérite, qu’il faut former convenablement, qu’il faut un salaire compétitif, qu’il faut offrir des couvertures d’assurance-santé selon les moyens de l’entreprise.

    Mais voilà, tout ça, dans un marché qui frise le plein-emploi, ce n’est pas assez. Les employés continuent de gueuler contre les patrons, peu importe leur attitude. Le 20% dont parlait Binette est sous-estimé. Lorsque quelques communistes, anarchistes et autres tarés se mettent de la partie, l’ambiance se dégrade automatiquement.

    eberhardt1972 parle du côté bucolique des comités paritaires. Il y a plusieurs années, j’ai aidé des entreprises du public à mettre les syndicats au pas. Pas facile. Dans ces comités paritaires, j’ai entendu les pires idioties sortir de la bouche des représentants syndicaux (ceux de la CSN, je dois dire, sont particulièrement imbéciles). La vapeur qui est dans la marmite imaginaire de eberhardt1972, ce sont eux qui l’y ont mise. Car ces syndiqués ne font que celà de leurs journées: se plaindre, pomper les autres, niaiser toute la journée pour ensuite se porter « volontaire » au temps supplémentaire, « initier » les ptits nouveaux et même, dans certains cas, faire du vandalisme sur les propriétés de la société ou sur les biens des patrons.

    On pourrait en discuter des heures de l’attitude qu’il faut avoir comme employé ou comme patron. Le fait est qu’au Québec, particulièrement, la situation est dure pour les patrons. Tout comme, je le reconnais, en France, les patrons ont longtemps été (et le sont encore, en grande partie) des troul-du-culs assez notoires.

  60. Madame Binette,

    Parlant de faussetés, en voici quelques unes de votre crû:

    Moi de l’argent sale et mal gagné, je n’en veux pas. J’aime bien dormir la nuit et me regarder dans le miroir. Je suis comme ça, ce sont mes valeurs. Et quand la planète va être détruite et que tout le monde va être malade, la vie ne vaudra plus la peine d’être vécue et mon entreprise n’aura plus aucune raison d’être.

    Plusieurs choses ici: mon argent n’est pas sale et est très bien gagné. Je travaille une moyenne de 12 heures par jour. Je fais vivre pas mal de monde. Je dors (peu) mais extrêmement sereinement, du sommeil du juste.

    Et votre petit laïus sur la fin du monde, c’est la marque du nihilisme, la preuve que vous n’aimez pas (votre?) la vie.

    Perso, mon REER est investi dans des placements éthiques : pas d’armes, de cigarettes, etc.

    Désolé, deux fois plutôt qu’une: désolé que vous n’ayez qu’un seul REER, donc exposée aux aléas du marché et, deuzio, désolé de savoir que votre REER rapportera peu, parce qu’investit avec le coeur et non la tête.

    Non, vous ne m’impressionnez guère…

    Dommage, vous vous étiez presque rachetée parce que vous êtes entrepreneure.

  61. alinebinette said

    Pierre Karl Pédalo est le genre de capitaliste qui me fait chier pas à peu près.

    Pas besoin d’aller en France pour trouver des pourris.

    Oh wow, mettre les syndicats au pas, quelle belle job! Ça sent le franquisme à plein nez comem expression. Il y a une maudite différence entre les fiers-à-bras qui font de l’intimidation et du vandalisme (ex. en ne déglaçant pas les trottoirs et en laissant ainsi des gagne-petit se casser un bras, etc. — belle so-so-solidarité sociale) et les syndiqués qui ont des revendications raisonnables et légitimes! Mais bien sûr l’amalgame c’est votre spécialité!

    Discours typique de l’ADQ et de ses sbires! On dirait que vous êtes jaloux des gens qui se regroupent pour se défendre. L’ADQ est un parti de girouettes et de jaloux haineux et racistes qui ont des politiques directement inspirées des lignes ouvertes de CHOI : les ignorants qui ne connaissent pas la réalité mais qui aiment répandre leur fiel sur tout le monde : immigrants, Montréalais, prestataires de la sécurité du revenu… l’individualisme haineux à son «meilleur». Je vous préviens, je suis férocement anti-ADQ, je n’ai pas le goût de retourner socialement avant l’époque de Duplessis!

    Je ne vois pas pourquoi des gens au salaire minimum non syndiqués qui travaillent dans des sweat shops devraient payer des gros salaires aux corporatistes des syndicats bureaucratiques. Mais là comme toujours, vous mettez tous les syndiqués dans le même panier. Vous ne viendrez pas me dire que els revendications des infirmières ne sont pas valables.

    Ah puis au moins si je parle à un mur j’ai des chances qu’il me réponde.

  62. alinebinette said

    LOL il y a des entreprises éthiques qui sotn rentables.

    Je n’ai pas de compte à vous rendre, triste sire.

  63. À la Binette:

    Je ne mets pas tous les syndicats dans le même panier. Les fraternités, comme les pompiers ou les policiers, ou les syndicats responsables, comme ceux des infirmières justement, les corporations de dentistes ou de médecins, sont tous des regroupements nécessaires sur plusieurs plans: entraide, normalisation des pratiques, etc…

    Mais les syndicats de travailleurs non spécialisés, comme vous les décrivez justement, sont trop souvent des structures similaires aux corporations et en viennent à ne travailler qu’à un seul but: augmenter leur base et leurs cotisations. Ceux-là, ils me font suer.

    Votre haine de l’ADQ est très, très similaire à la haine que je porte aux gens de votre espèce. Vous généralisez en parlant d’eux, je généralise également en parlant des petites fripouilles qui prétendent s’inquiéter de Gaïa et des pauvres en même temps et de façon égale: ce sont tous des fumistes qui veulent se donner bonne conscience.

  64. alinebinette said

    Encore une affirmation à la André Arthur «ce sont tous des fumistes».

    Il en rajoute : «ce sont des fripouilles».

    Bonne soirée dans votre Lazy Boy à regarder Bleu Nuit (profitez-en pendant que ça dure!) en mangeant vos chips all-dressed et en gueulant à votre femme «Germaine! Une autre biairrre!»

  65. C’est drôle comme la Binette accuse les autres de généralisation et de raccourcis et en fait de plus gros encore. Elle doit être le genre à dire à ses enfants : « arrêtez de jeter vos déchêts par terre » pendant qu’elle laisse rouler sa Civic ’89 qui émet plus de CO2 qu’une centrale au charbon. Je soupçonne son entreprise de prendre 3 mètres carré dans le fond de son sous-sol et d’avoir la forme d’une machine à coudre.

    Et je vous félicite d’avoir deviné le nom de Germaine qui est, toutefois, ma bonne, et non mon épouse. Elle m’apporte toutefois un verre de rouge; la bière, je vous laisse ça, c’est pour ceux qui ne peuvent s’offrir mieux. Si ça vous chante d’encourager les Molson, allez-y, c’est très bien.

  66. camarade Psycho said

    A TAYEUL!!! SI TES PAS CONTENT DECRISS D’ICI VIEUX CHNUK TOUT RIDER!!!! va mettre ton chien den fesse y va pt aimer ça!

  67. Charmant individu que ce Psycho. Bizarrement, lorsqu’on le lit, on a envie d’investir un peu plus pour ne pas avoir à dépendre de lui à la retraite. Comme quoi tout le monde peut servir à quelque chose lorsqu’on se creuse les méninges.

  68. camarade Psycho said

    tu vois st-pierre je suis éceurer de lecole je vien de finir mon premier trimestre je reussi bien en francais jusque la pour faire des commentaires ça me tente pas et sa change rien que je face des tournures de phrase a 100$ toi le francais te ser moi y me serviras pas c’est la vie c’est comme ça!!

  69. Écoutez Psycho,

    Si vous pensez vraiment que le français ne vous servira à rien, vous avez tort. Je ne sais pas quel métier vous voulez faire, mais je sais, j’en suis certain, que la maîtrise de langue écrite et parlée est essentielle dans toutes les sphères d’activités de nos jours. Par exemple, les mécaniciens doivent maintenant composer avec des équipements et de l’outillage perfectionnés et informatisés, et doivent donc comprendre des manuels de plus en plus complexes.

    Vous avez raison, faire des tournures de phrases attrayantes n’est pas essentiel. Mais s’exprimer dans un français comme le vôtre pourrait vous causer beaucoup de problèmes.

  70. dunhambush said

    Moi je crois que St-Pierre, c’est juste un de vos profs qui se plaît à vous provoquer inutilement. Dans le fond, c’est lui le cave.

  71. Dunhambush: je ne provoque jamais. Ce sont les autres qui paniquent inutilement.

  72. dunhambush said

    @Manx1
    La logique qui se cachait dans le message de St-Jacques était celle-ci: 1) Les socialistes sont pour l’intervention de l’État dans l’économie, alors ils sont favorable à l’État. 2)État = Gouvernement, alors les socialistes sont favorable au gouvernement. 3) Le gouvernement actuel est conservateur, mais vu que les socialistes sont favorable aux gouvernement, ils devraient s’abstenir de critiquer les conservateurs. Ce jugement débile prouve que votre deux de pique est complètement incompétant en matière de politique comme il l’est d’ailleurs en matière d’économie. Pour ce qui est de son français, il est loin d’être esthétique et certains intervenants de ce blogue le surpassent facilement.

  73. dunhambush said

    Vous ne faites que ça provoquer mon ami. Vous ne défendez jamais aucun idéal de société, mais vous vous contentez d’attaquer personellement les intervenants. Vous moquer de l’entreprise de l’une des intervenantes est un geste lâche et bas. Vous ne pouvez même pas vous réclamer de la droite sérieuse puisque vous vous moquez des entrepreneurs, eux qui font réellement marcher l’économie. D’ailleurs les traductrices c’est de l’or en barre!

  74. dunhambush said

    Personnellement, au gouvernement, incompétent, favorables. Manifestement j’ai du avoir le même prof de français que Psycho!

  75. Mais non, je ne provoque pas. Je n’ai pas à défendre un idéal de société puisque nous y sommes presque. Une fois les impôts et taxes ramenés à un niveau décent, nous y serons. Pour ce qui est des attaques envers la Binette, je vous rappelle que je ne conversais pas avec une plante, et que celle-ci m’a lancé son lot de vacheries. Qu’elle soit traductrice, grand bien lui fasse, mais alors, qu’elle cesse de s’auto-proclamer entrepreneure et qu’elle écrive plutôt travailleuse autonome, ce qui est sacrément différent.

    En fait, je ne suis pas que de droite, comme vous vous plaisez à simplifier. Je suis conservateur, dans le sens Anglais du terme, et non dans le sens outrageusement ravagé des partis politiques canadiens.

    Pour ce qui est de votre analyse magistrale de mon « jugement débile », comme vous dites, sachez que vous n’y comprenez rien. De toute façon, il est impossible de connaître les rêves politiques des clowns ici présent, puisqu’ils ne présentent jamais rien. Ils ne font que critiquer Bush, critiquer Harper, critiquer Dumont, critiquer Charest, critiquer Sarkozy, critiquer Putin, critiquer Olmert, encenser Chavez et encenser Ahmadinejad. Le communisme, l’anarchisme, la « sociale-démocratie-renouvellée-aux-carottes », sont toutes des options politiques informes, vides de sens, qu’ils n’arriveront jamais à définir. De leur propre aveu, le communisme n’aurait « jamais existé ». Il y a une raison simple à celà: c’est que chaque fois qu’ils tentent une explication sensée de leur option politique, l’idée s’auto-détruit en arrivant à la calculatrice.

    Je ne connais pas l’économie dites-vous? Et pourtant…

  76. camarade Psycho said

    Boxe et Kick-Boxing professionelle pas besoin de savoir faire des textes! quand je me force je suis capable d’écrire sans faute, mais le problème tout mes prof me le disent je suis trop lache pour le faire ^^ tu vois si je suis trop lache à la maison ici je suis encore aussi lache même parfois plus, mais quand j’écrie ou jessaye de faire un article jessaye de m’appliquer. Savoir lire ou écrire ou parler est totalement différent je lis beaucoup et je suis dans le millieux publique depuis 5 ans que je donnes des cours alor je sais bien parler et utiliser des grand mot pour que la tite maman du jeune Homme soit heureuse. Pour l’écrie en 5 ans de travail je me suis toujours débrouillé sans difficulté!

  77. Psycho,

    Je ne faisais qu’une recommandation. Plusieurs personnes peuvent se débrouiller sans faire du français une priorité.

    Libre à vous de ne pas tenter d’améliorer cet aspect, mais je vous recommande quand même d’y mettre un peu d’effort, ce ne peut être qu’un plus.

  78. camarade Psycho said

    c’est sur que ça ne peux pas me nuire ^^

  79. sylvainguillemette said

     »Mais voilà, tout ça, dans un marché qui frise le plein-emploi, ce n’est pas assez. Les employés continuent de gueuler contre les patrons, peu importe leur attitude. »

    -En fait, nous ne demandons pas d’être mieux traités, les sydicats qui revendiquent ce point, n’ont eux-même rien compris de leur mission. Toi et les tiens ne servez à rien, ne le prenez pas mal Aline Binette, mais c’est ainsi. Le poste que tu occuppes Jacques est facilement remplaçable, par quelqu’un, qui doté de tes compétences*, peut remplir tes fonctions tout en prenant une part égale dans la source qu’est le profit, de jouissance matérielles. Snif, tu risques de perdre ton poste, heureusement, aline, se disant près des socialistes et communistes, sait très bien qu’elle laissera seulement le profit, plutôt que sa tâche, au sien de la totale, que forme l’humanité.

    C’est triste de voir à quel point tu peux rester si bas dnas l’échelle de l’évolution, de perception certes.

    Je suis pratiquement triste pour toi, mais je me dis en même temps qu,on est trop sur cette Terre et que ça prend une minorité qui revendique l’abusrde, aux yeux de la majorité, le prolétariat. C’est vraiment triste, surtout dans le temps des fêtes! Toi qui fête la naissance d’un être humain, comme si je fêtais la naissance de Karl Marx, devrais-je?

    « Lorsque quelques communistes, anarchistes et autres tarés se mettent de la partie, l’ambiance se dégrade automatiquement. »

    -Encore là, tu ne sias même pas ce qu’ewst le communisme, on a bien vu tes comparaisons à la Corée du nord, on sait bien que tu n’y connais rien. Désolé, mais repasse pour celle-là…

    « . La vapeur qui est dans la marmite imaginaire de eberhardt1972, ce sont eux qui l’y ont mise. »

    -La vapeur:

    -Le principe même de travailler au prodit du bourgeois.

    -Slack juste avant les fêtes…, une loi touche ce fait, Étienne, rappelles-moi s’il te plaît.

    -Le salaire minimum qui ne suit pas le coût de la vie.

    -Les chefs d’équipe (prolétaires aliénés et aspirants) nous font chier à lécher le cul des PDG, à louanger les mérites fictifs de ces suceux de sueurs et de maux de dos.

    -Les imbéciles adéquistes opportunistes et populistes crasses, qui favorisent toute mesure patronale, eux-mêmes soudoyés.

    -Les luxes que peut se payer le bourgeois sur le dos des prolétaires, tout en les invitant à tenter de façon harcelante (médias) à suivre leurs pas suicidaires (Environnement).

    -Bien d’autres trucs…

    « Car ces syndiqués ne font que celà de leurs journées: se plaindre, pomper les autres, niaiser toute la journée pour ensuite se porter “volontaire” au temps supplémentaire, “initier” les ptits nouveaux et même, dans certains cas, faire du vandalisme sur les propriétés de la société ou sur les biens des patrons. »

    -C’est le discours exact du bourgeois capitaliste à l’os, une carricature, Youpi peut se s’en retourner!

    Le principe même n’est certes pas cité de Jacques Saint-Pierre, le proterrorisme. Il dit ceci: Que nous sommes chiâleux, car comme exploités contrairement aux autres dans le monde qui ne se sont pas battu encore assez, nous revendiquons encore l’abolition totale de sa classe.

    Quel con, un peu plus et il fait des revendications le bourgeois.

    « On pourrait en discuter des heures de l’attitude qu’il faut avoir comme employé ou comme patron.  »

    -Et ce serait du totalitarisme, nous ne discuterions jamais des classes, des bourgeois (détenteurs des moyens de production), face au prolétariat, (vendeurs de leur force de travail). Jamais nous n’aborderions les injustices dans un cours Saint-Pierre-101, aucunement question de parler des profits, de la +value, etc… Ne songez pas à parler des heures de temps des masses prolétaires terriennes, Jacques ne s’en soucit de toute façon guère plus que la survie des irakiens en Irak.

    S’il y a des trou-de-cul québécois chez les patrons, ce qui est sûr et certain, tu en es le roi.

    Jacques parlant à Aline: »Dommage, vous vous étiez presque rachetée parce que vous êtes entrepreneure. »

    -Parce qu’elle affiche de sentiments, elle baisse dans ton estime? Ce qu’est pitoyable, ne comptes-pas sur moi pour te sauver la vie lors de la révolution. Tu risques de passer au « cash »… Ce que je ferai, étant donné que je ne supporte pas les crimes haineux, c’est de répéter tes propos, ça viendra tout seul, je n’aurai rien proné. N’est-ce pas génial?

    «  »Les fraternités, comme les pompiers ou les policiers, ou les syndicats responsables, comme ceux des infirmières justement, les corporations de dentistes ou de médecins, sont tous des regroupements nécessaires sur plusieurs plans: entraide, normalisation des pratiques, etc… » »

    -Syndicats de pacotille, vendus, etc…

    Jacques vient de laisser derrière toute l’utilité du syndicat, c’est une carricature du 19e siècle, c’est pitoyable.

    Il prône le syndicat qui le vend, rien de plus, rien de moins. Jacques appuie la corrpuption, ajoutons-lui ce titre! Le pro-corruption!

  80. sylvainguillemette said

    Pour ce qui est de ta dernière réponse Jacques,

    comment tu veux qu’on sahce, nous, ce que fera demain Chavez? Je l’appuie jusqu’à preuve du contraire, pour l’instant, je n’ai rien à lui reprocher, sauf d’être mou à certains égards, comme pour les médias par exemple. Je nationaliserais les médias tout de suite, laissant tout de même indépendance dans le système et liberté d’expression, ce que ne respecte visiblement pas l’opposition vénézuélienne.

    Le communisme est ce qu’il est, non ce qu’en font des quelques imposteurs s’en réclâmant. Comment tu veux que je bute Pol-Pot moi même quand il sévit? Je ne supporte pas Kim-Jong-Il, n’est-ce pas là, la preuve du contraire du 3/4 de tes propos?

    Je n’encenserai jamais Chavez, le socialisme, oui. L’idée je soutiens. Pour ce qui est des marionettes qui aident à leur implantation, tant qu’ils respectent les principes en relativant la géo-politique, etc…, d’accord. Sinon, je condamne Staline et Kim-Jong et cie.

    Tu attaques souvent le terme, tourefois, sens visiblement le connaître. Tu ne connais pas le communisme ou tu le mérpises, par ce qu’il te coupe tes privilèges face à la masse, tout simplement. Ce qu’est pitoyable, sachant que c’est la deuxième option.

  81. sylvainguillemette said

    « tourefois, sens visiblement »

    -toutefois, sans visiblement-

  82. episteme12 said

    Pour ce qui est de votre analyse magistrale de mon “jugement débile”, comme vous dites, sachez que vous n’y comprenez rien. De toute façon, il est impossible de connaître les rêves politiques des clowns ici présent, puisqu’ils ne présentent jamais rien. Ils ne font que critiquer Bush, critiquer Harper, critiquer Dumont, critiquer Charest, critiquer Sarkozy, critiquer Putin, critiquer Olmert, encenser Chavez et encenser Ahmadinejad. Le communisme, l’anarchisme, la “sociale-démocratie-renouvellée-aux-carottes”, sont toutes des options politiques informes, vides de sens, qu’ils n’arriveront jamais à définir. De leur propre aveu, le communisme n’aurait “jamais existé”. Il y a une raison simple à celà: c’est que chaque fois qu’ils tentent une explication sensée de leur option politique, l’idée s’auto-détruit en arrivant à la calculatrice.

    Faites un effort et allez lire des auteurs socialistes au lieu d’amorcer de ridicules querelles de mots ici.

     »ohoh le communisme est comme ci, non comme ça, il a existé comme ci, non comme ça ohohohoh »

  83. sylvainguillemette said

    Jacques Saint-Pierre s’invente toutes sortes d’histoires, comme si nous ne faisions que critiquer sans argument, ces monstres pour la plupart, qu’il cite.

    Bush est un terroriste, qui utilise le terrorisme pour arriver à ses fins. Il possède et utilise des armes de destruction massive sur des zones civiles. Il envahit des pays, sans aval quelconque de la communauté internationale qui d’ailleurs, n’a as plus de droit en ce sens puisqu’elle ne représente pas la totalité des pays, puisque ce n’est de toute façon pas justifiable. Bush est un terroriste, point.

    Harper soutient le terrorisme d’Israël et en crée, indirectement, par le biais des pétrolières. Les sables bitumineux tueront plus d’humains, d’êtres vivants que Al-Qeada n’en tuera jamais. C’est triste, mais c’est ainsi. Harper avait qualifié les changements climatiques de complot socialiste plus de 15 fois, alors que c’était un constat scientifique qui regroupait les plus éminents scientifiques, non mercenaires, sous le chapiteau de l’O.N.U..

    Mario Dumont est un populiste crasse qui surf sur les misères du monde, les accomodements, le racisme, le sexisme, lanti-syndicalisme, etc… Un autre imbécile de la trempe de Maurice Duplessis, qui fera du Québec, s’il parvient à se faire élire avec sa démagogie, un enfer sur Terre pour les travailleurs, les écologistes et les anti-capitalisme. Mario Dumont est un imbécile, qui prône des imbécilités, non réfléchies, à droite toute. Mario Dumont est une girouette, il change d’idée comme il change ses candidats lors d’élections. Un bon à-rien. Collé sur Harper et pro-militarisme, il prône aussi une plus grande démographie et l’industrialisation du Québec, question de compétitionner avec les rois-bourgeois de la planète. Complètement déconnecté et faisant fi des conseils de la communauté scientifique qui prône elle, le contraire. Il ne manque plus qu’elle promette la répression anti-gauche pour que Jacques Saint-Pierre lui donne son appui. L’ADQ/équipe Mario Dumont, de Mario dumont, car tel est le nom du parti en réalité sur la liste du DGE, appuie le coup d’état militaire en Afghanistan, comme Jacques Saint-Pierre­. Le débat est impossible avec ces populistes crasses, comme avec Jacques Saint-Pierre et les autres droitistes, pauvres d’arguments.

    Jean Charest a passé au minimum 2 bâillons, ce que Hugo Chavez n’a pas fait le 2 décembre 2007. Et ces lois étaient anti-syndicales et anti-constitutionelles, condamnées par l’O.N.U.. Jean Charest, ce frisé con-vaincu, a torpillé le système de santé, à l’aide du PQ, pour prôner les cliniques médicales privées. Jean Charest donne également son appui au coup d’état militaire de l’Afghanistan, où nos soldats canayens, quyi suivent malheureusement et aveuglément, en soif d’action, les ordres des gouvernements capitalistes impérialistes. Ils sont donc en plein coup d’état militaire et ils en sont les marionettes…

    Sarko est un autre anti-travailleur, léchant le cul des bourgeois et des états-uniens à la recherche d’une cause, qui appuie également le coup d’état militaire d’Afghanistan. C’est la droite.

    Putin est un terroriste, un tueur et l’ancien directeur du KGB. Pution a utilisé des armes de destruction massive en Tchétchénie et depuis le début de cette guerre sanglante, déjà plus de 40 000 morts chez les tchétchènes. Putin est la même chose que Georges Bush, mais en version russe et bien plus anti-démocratique quoi que…

    Olmert est un terroriste, un menteur et un violeur de droits humains. Nous savons ici que Jacques Saint-Pierre a appuyé les crimes odieux de Olmert l’an dernier au Liban (1100 civils libanais tués par des armes de destruction massive.), ce qui a fait de Jacques, un pro-terrorisme.

    Je ne soutiens pas aveuglément Ahmadinejad et son régime plutôt douteux, je ne me sens alors pas concerné par ces propos accusateurs hâtifs du pro-terrorisme Jacques Saint-Pierre.

    Chavez est ce qu’il est, un espoir. S’il se plante, je le jugerai pour ses erreurs, mais ce n’est certes pas prêt d’être le cas! Chavez a fait plus pour son peuple que tous les autres ci-dessus réunis ensemble, alors Jacques peut aller s’étouffer avec son caviar et nous foutre la paix…

  84. eberhardt1972 said

    « Et je vous félicite d’avoir deviné le nom de Germaine qui est, toutefois, ma bonne, et non mon épouse. Elle m’apporte toutefois un verre de rouge; la bière, je vous laisse ça, c’est pour ceux qui ne peuvent s’offrir mieux. »

    Après ça, j’espère que plus personne ne crois à l’existence réelle de Jacques Saint-Pierre. La caricature, qui dépassait très largement le domaine du possible, vient de battre des records. Une bonne nommée Germaine qui lui apporte du vin et non de la bière… et puis quoi encore?

  85. sylvainguillemette said

    Des valets qui ramassent ses poils de cul pour en faire des nattes peut-être?

    Des servants qui lui brossent les dents, d’autres bonnes qui régurgitent à sa place lorsqu’il ne file pas. Etc…

    Quel perdant! Pour ce qui est de ses actions; c’est peut-être juste qu’en mangeant tous les jours au McDo en face de son banc de centre-d’achat inconfortable, il se croit en partie propriétaire, puisqu’il contribue à l’agrandissement de l’empire…

  86. dunhambush said

    Pour ce qui est de votre analyse magistrale de mon “jugement débile”, comme vous dites, sachez que vous n’y comprenez rien. Au contraire j’ai tout compris: On se campe sur un site de gauche pour provoquer et déprécier tout le monde. La stratégie de St-Jacques n’est pas aussi originale qu’il le croit…

  87. eberhardt1972 said

    « Des valets qui ramassent ses poils de cul pour en faire des nattes peut-être? »

    Non, Garçon-vache les avale tous en lui léchant le derrière; il n’en laisse aucun par terre. Mais il y a sûrement pensé…

  88. sylvainguillemette said

    Jacques est tout simplement un raté qui rêve de dominer le monde, de par ses capitaux. Laissons-le rêver, de toute façon, tout s’écroule…

  89. Laissons-le rêver, de toute façon, tout s’écroule…

    Guillemette aime bien imaginer que « tout s’écroule ». À voir la bande de consommateurs qui faisaient la queue cette semaine dans les magasins pour profiter des « aubaines », je dirais que l’écroulement risque de prendre un certain temps. À analyser les marchés, je dirais que l’écroulement, en tout cas, n’est pas pour demain. À voir les commandes qui rentrent des clients, je dirais même que ça va assez bien.

    Peut-être fait-il plutôt référence à sa cote de crédit?

  90. sylvainguillemette said

    Que les gens soient assez abrutis pour contineur de consommer de révèle en rien la santé du système économique et la viabilité de celui-ci, surtout écologiquement parlant.

    Ce qu’il est déconnecté ce pro-terrorisme! Allô!? Les changements climatiques, tu connais? Ah non! C’est vrai! Jacques Saint-Pierre, comme Stephen Harper, soutient que c’est un complot socialiste.

    La logique de Saint-Pierre:
    Un conducteur de train voyage à vive allure, mais quelques kilomètres plus loin, un pont a été sectionné par un iceberg qui, se détachant d’un glacier, s’est vu projeté sur les côtes avoisinantes. Bref, la logique sanipierresque veut que le conducteur du train accélère, de cette façon, peut-être le trou disparraîtra t-il?

    Bravo! Quel crétin!

  91. internationaliste said

    Il faut toujours que St-Pierre attaque les gens sur leur supposé niveau de vie. Quel est le rapport avec la cote de crédit de Sylvain?

    Je comprends pourquoi qu’il passe toutes ses journées. Personne ne s’intéresse à son blogue même quand il poste de nouveaux textes. Il souffre d’un manque terrible d’attention notre cher loser.

  92. sylvainguillemette said

    Ouf! Sa fierté doit en prendre un bon coup! Son blogue est pourri, plein de textes pourris, c’est comme un vaisseau fantôme sur l’océan qu’est la toile.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :