Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

À lire: Entrevue avec deux militantes antifascistes russes

Posted by Olivia sur 7 janvier, 2008

Il fut souvent question des agissements des néo-nazis de Russie sur ce blog. Une entrevue est parue récemment sur le site web de Barricata, le zine du RASH* Paris-Banlieue, avec deux militantes antifascistes russes. Celle-ci fait état de l’inaction des autorités en place et des forces policières, face aux nombreux meurtres et agressions à caractère raciste qui furent perpétrés dans ce pays.

On y fait aussi état du fait que dans trop de cas, ce sont souvent les antifascistes qui sont la cible des policiers et des tribunaux…alors que les néo-nazis et les fascistes ont le champ libre.

http://contre.propagande.org/pravda/modules/news/article.php?storyid=205

RASH= Red and Anarchist Skinheads

Publicités

21 Réponses to “À lire: Entrevue avec deux militantes antifascistes russes”

  1. camarade Psycho said

    Merci pour cette article cela va me permette de parler avec des confrere Skin opiur avoir un logis en france 🙂

  2. Mon Dieu, avez-vous bien lue l’entrevue avant de la citer? Vous vous tirez dans le pied!!!!

    Le Parti Communiste de la Fédération de Russie (KPRF) est dirigé par Guennadi Ziouganov, et il revendique son héritage avec le PCUS d’avant 1989 : il se caractérise par son antisémitisme et son racisme envers les immigrés.

    À moins, qu’au fond, ceci représente exactement vos convictions profondes?

  3. C’est culturel l’antisémitisme en Russie. Il était très virulent durant la période tsariste, au point que la police secrète du roi à inventer les «protocoles des sages de Sion», un faux écrit qui fait passer les juifs pour des conspirationnistes.

    Les juifs russes ont été libérés après la révolution. Plusieurs grands révolutionnaires bolchéviques étaient juifs. Quelques années après, une partie importante des fonctionnaires soviétiques étaient juifs (ils étaient auparavent exclus de ces emplois).

    Pourquoi est-ce nous serions antisémites ? Le communisme rejète l’antisémitisme, tout comme il rejète les autres formes de racisme.

    La Russie est connue historiquement pour son antisémitisme notoire, lisez un peu les livres au lieu de toujours vouloir nous stigmatiser, pro-terrorisme.

  4. Ah, ok, « C’est culturel l’antisémitisme en Russie »…

    Évidemment, ça change tout, et c’est sans doute pourquoi vous leur pardonnez ce « petit travers ». Alors il faudrait cesser de « fesser » sur les Américains, parce que la puissance, c’est culturel chez-eux aussi.

  5. L’impérialisme n’est pas la culture de la classe ouvrière américaine. C’est celle des vautours, de la bourgeoisie capitaliste et des terroristes à la maison blanche.

  6. Cowboy said

    Ok, donc si on est du « bon bord », on peut être violent raciste et grossier c’est pas grave.

  7. De quoi vous parlez ? Nous rejetons totalement le racisme, sombre imbécile. Nous condamnons cette attitude de ces russes.

  8. Jacques semble dire que le racisme et l’antisémitisme font partie du communisme, je lui ait simplement expliquer que c’était répandu depuis des siècles en Russie.

  9. Lénine en a fait beaucoup pour les peuples opprimés, et c’est un héritage dont nous sommes fierEs !

  10. camaradevez said

    Merci pour le lien sa aide mieux a comprendre la situation en Russie.

  11. Cowboy said

    Lénine a fait « disparaitre » les opprimés ouais

  12. internationaliste said

    N’importe quoi comme d’habitude. Pour les gens comme Cowboy la violence est permise pourvu que ce soit celle des oppresseurs.

  13. Cowboy said

    Ouais, j’aime ça qu’on éventre des enfants au nom de l’argent.

  14. linderdof said

    Lénine en a fait beaucoup pour les peuples opprimés, et c’est un héritage dont nous sommes fières !

    je ne suis pas de votre avis,jespere que vous nete pas sérieux car se personnage est le précurseur du tristement célèbre Goulag……..

    Peu de temps après leur arrivée au pouvoir, les bolchéviks utilisent le système concentrationnaire comme moyen de répression politique. Dès le 4 juin 1918, Trotsky, alors commissaire du peuple à la guerre exige la réclusion des prisonniers tchécoslovaques qui refusent de se rendre en camps de concentration[1]. Le 9 août 1918, Lénine ordonne par télégramme au comité bolchévique de la province de Penza d’enfermer dans un « camp de concentration les koulaks, les prêtres, les Gardes blancs et autres éléments douteux. »[2] L’organisation de ces camps, qui existent sans assise juridique en été 1918, est règlementée en avril 1919 par un décret du Commissariat à l’Intérieur qui les différencie des « camps de travail coercitif » pour condamnés de droit commun. Cependant, la distinction entre « camp de concentration » et « camp de travail coercitif » reste alors purement théorique. En effet, une instruction de 17 mai 1919 ordonne d’emprisonner, toutes catégories confondues, dans le même type de camp les soldats prisonniers, les déserteurs, les condamnés pour « parasitisme, proxénétisme et prostitution », tout comme les « otages issus de la haute bourgeoisie », les « fonctionnaires de l’ancien régime » etc., ces derniers groupes arrêtés à titre de « mesure prophylactique » par la Tchéka et enfermés sans jugement[3].

    Les bolchéviques ne cachent pas l’utilisation de cet ensemble de mesures effectuées dans le cadre de la « terreur rouge » et du « communisme de guerre », qu’ils justifient comme une réponse nécessaire à la « terreur blanche » monarchiste et à l’invasion de la Russie par de nombreuses armées étrangères. Le contexte historique de la guerre civile ne permet pas alors, selon certains historiens, d’assimiler les camps de concentration ouverts à partir de 1918 au futur Goulag stalinien. Ceux-ci seraient à considérer comme les instruments d’un combat à mort, « sorte d’abcès de la guerre civile qui ne devaient servir aucun dessein économique »[4] à la différence du Goulag.

    source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Origines_du_Goulag

  15. sylvainguillemette said

    Oui, oui, on trouve les mêmes atrocités chez les héros états-uniens, cependant, je suis prêt à condamner ces gestes intolérables qui furent certes, en dehors du respect de l’humanité, surotut à cette époque! Merci linderdof de rappeler à l’ordre.

    Cependant, Jacques Saint-Pierre et Jean-François Grenier n’ont certes pas compris ce que nous soutenions et ce que nous ne soutenions pas. Contrairement à eux, chose sûre, nous ne soutenons
    pas le terrorisme, l’utilisation d’armes de destruction massive sur des civils, etc.

  16. episteme12 said

    @Linderdof:

    J’espère que vous n’êtes pas sérieux(se)

    Vous citez wikipedia? Allez, c’est ridicule.
    Tout dépandament de l’approche historiographique, il est très facile de manipuler les faits en histoire et de faire passer une bataille pour de la répression, et vice versa.

    Pour moi, je ne prendrai jamais mes informations auprès de sources aussi peu crédibles.

    Mais vous devriez lire marc ferro. Son approche est très loin de la justification marxiste ou de la condamnation libérale. à lire: la révolution de 1917

  17. dunhambush said

    La détention en Sibérie date de l’époque tsariste et le « communisme de guerre » a eu lieu pendant la guerre civile. Pendant cette guerre il y a eu des horreurs effectuées tant du côté capitaliste que du côté communiste.

  18. linderdof said

    episteme12 a dit: Vous citez Wikipédia? Allez, c’est ridicule.
    Tout dépendament de l’approche historiographique, il est très facile de manipuler les faits en histoire et de faire passer une bataille pour de la répression, et vice versa.
    alors je vous invite a modifié ce texte qui selon vous nest pas exacte,je comprend quand même votre indignation vis a vis la monté honteuse du fasciste en russie,cest quand même ironique qu un peuple qui a subie plus de 21.1 millions de soldats et de civils tués soit 12% de sa population
    dans la ww2 ce mette a admirer le même régime (idéologie)de leur ancien enemie et éclairé moi sur se sujet svp,de facto le communisme
    nest pas dans son fondement automatiquement contre le fasciste ?

  19. linderdof said

    episteme12 a dit: Vous citez Wikipédia? Allez, c’est ridicule.
    Tout dépendament de l’approche historiographique, il est très facile de manipuler les faits en histoire et de faire passer une bataille pour de la répression, et vice versa.

    alors je vous invite a modifié ce texte qui selon vous nest pas exacte,je comprend quand même votre indignation vis a vis la monté honteuse du fasciste en russie,cest quand même ironique qu un peuple qui a subie plus de 21.1 millions de soldats et de civils tués soit 12% de sa population
    dans la ww2 ce mette a admirer le même régime (idéologie)de leur ancien enemie et éclairé moi sur se sujet svp,de facto le communisme
    nest pas dans son fondement automatiquement contre le fasciste ?

  20. linderdof said

    excuse moi pour le doublon .

  21. episteme12 said

    euh..

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :