Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Persepolis

Posted by Libertad ! sur 21 janvier, 2008

persepolis.jpg

Persepolis est un film autobiographique de la réalisatrice franco-iranienne Marjane Satrapi qui a fait beaucoup parler ces derniers temps. C’est peut-être parce que le thème du film est plus que jamais d’actualité aujourd’hui, avec toutes les menaces du gouvernement américain d’envahir la république islamique mais aussi parce que le film à gagner le prix du jury à Cannes et qu’il représente désormais la France dans la course de l’Academy Award du meilleur film étranger.

Le film s’ouvre sur la contestation du régime du Shah, dictateur installé au pouvoir grâce à l’aide de la CIA et des compagnies pétrolières. Les iraniens souhaitent le changement, dont la famille de Marjane, une famille qui défend des principes de gauche. Cette petite fille de 8 ans recherche des réponses à ses questions sur le monde des adultes et c’est de cette manière qu’elle suivra avec excitation les évènements qui vont mener à l’instauration de la république islamique d’Iran.

Peu à après une période de relative liberté, le nouveau gouvernement prodigue de nouveaux interdits et des obligations particulièrement contraignante envers la population. Le port du voile est obligatoire pour les femmes et il est interdit aux femmes et aux hommes de se rassembler dans le même endroit. C’est dans ce contexte que la jeune Marjane se rebelle contre l’autorité des islamistes en écoutant du Iron Maiden et en critiquant les affirmations de son enseignante de religion.

Dans un pays dans lequel les jeunes gardiens de la révolution islamique font la loi, les parents de Marjane l’envoie étudié dans un lycée français en Autriche. C’est alors que la jeune femme va connaître l’amour, mais aussi la différence et le désespoir.

Adapté d’une bande dessinée, Persepolis à l’intérêt de nous présenter l’histoire méconnue d’un pays qui pourtant devient de plus en plus important sur la scène internationale. À travers les témoignages des proches de Marjane, mais aussi de son vécu, nous voyons la proclamation de la république d’Azerbaïdjan, l’instauration de la monarchie avec l’aide des impérialistes britanniques, la révolution islamique de 1979 ainsi que les exécutions d’opposants politiques par le régime iranien dans le pire de la guerre Irak-Iran.

Côté technique, Persepolis est une véritable trouvaille. Les dessins, noirs avec des contours blancs, sont magnifiques. Les voix de Danielle Darrieux, Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni sont transpirantes d’authenticité.

Ceux qui s’intéressent de près à la politique vont être également servis avec les nombreux clins d’oeil qu’on y fait. On y parle de Bakounine, de Karl Marx, de Lénine et de la lutte des classes. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une œuvre politique à proprement parler, le film est très teinté d’un point de vue très politisé, chose qui devrait plaire aux camarades.

En conclusion, la réalisatrice de Persepolis à réussi à faire ressortir de ses bandes dessinées une très belle œuvre, teinté de militantisme, mais aussi d’humanité et de tendresse. On rit et on est touché par moment, tout en se rendant compte de la gravité de la répression en Iran.

Un film à voir absolument.

copie-de-redblackstar_icon_med.gif

(Note sur 5 étoiles, 5 étoiles signifie que le film est un chef d’oeuvre et une étoile et moins signifie que le film est médiocre. 3 étoiles étant le minimum pour passer.)

Publicités

9 Réponses to “Persepolis”

  1. Oups, que s’est-il passé avec le billet sur l’acte raciste?

  2. sylvainguillemette said

    Tu l’as sûrement halluciné, comme les bonnes actions du gouvernement Bush et les bienfaits du capitalisme.

  3. Olivia said

    Il a été supprimé car certaines informations qui furent véhiculées dans l’article et dans certains commentaires n’auraient pas dû l’être. Il est bien dit dans la colonne de gauche que les articles appartiennent à leurs auteurs. J’avais donc amplement le droit de supprimer un article que j’avais moi-même écrit.

  4. Maintenant, est-ce que vous pouvez parler du sujet du billet ?

  5. camaradevez said

    Est-ce que ce film est accessible au québec?

  6. Oui, il est disponible dans certaines salles. Je l’ai vu pour ma part à la maison du cinéma à Sherbrooke. Tu aurais plus de chance de le voir dans un cinéma spécialisé dans les films d’auteurs et internationaux.

  7. Cowboy said

    Le racisme a disparu?

  8. Lis donc les commentaires plus haut sombre idiot.

  9. sylvainguillemette said

    Ça a l’air très intéressant, certains sanipierresques et davidiens, y trouveront certes une preuve ou deux, pour dire que les communistes ne peuvent appuyer sans réserve, ce qui s’y passe. Bref, je le conseille aux droitistes…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :