Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le privé en santé…

Posted by sylvainguillemette sur 7 février, 2008


Cette semaine, comme certains le savent peut-être, 5 chirurgies d’un jour ont pris place à la clinique privée Rockland MD. Ces chirurgies respectent l’entente public/privé affirme le ministre Couillard, tout en affirmant que cela pourrait faire descendre d’un cran, les listes d’attentes à l’hôpital Sacré-Cœur qui sont certes, longues, pénibles et inquiétantes.

Pourquoi est-ce si dramatique à Sacré-Cœur en fait? Simple, et le docteur Couillard a mis le doigt sur le bobo en ondes à RDI. Le manque patent d’infirmières. Ils travaillent avec plus d’une centaine d’infirmières en moins, et où sont ces dernières? Encore plus comique! Au privé! Comme nous le prédisions, le privé a drainé la main d’œuvre infirmière, pour diverses raisons, alors le système, voté comme service universel fondamental par le peuple québécois, est en train de prendre le bord, à la grande joie des serviteurs du Ô Capital.

Peu importe les excuses des ministres et de la direction de l’hôpital Sacré-Cœur, il n’en va pas autrement que la seule raison pour laquelle les infirmières sont en ce moment au privé, c’est parce que l’alternative existe. La simple éradication du privé santé, renforcerait le secteur public en fait, et c’est logique quand on fait les liens.

Les principes sont simples, au privé, le fric va dans les poches du bourgeois qui a investi dans cette clinique. Qui est ce bourgeois? N’importe lequel, du propriétaire de salon de bronzage à celui de salle de billard, du propriétaire d’usine au riche investisseur en divers domaines. Peu importe, le riche bourgeois est voué à rester riche et rarement sont-ils réellement méritants.

Alors qu’au public, la poche, c’est nous tous, l’argent ne fait que voyager entre nos propres mains. Et pour veiller à surpasser ou plutôt, jouer le jeu du serviteur du Ô Capital, l’idée apportée par un parti ici même au Québec, Pharma-Québec, pourrait au moins enrayer le problème du coût du médicament et forcer les compétiteurs à abaisser leur prix. Ailleurs, cet outil fonctionne.

En ce qui concerne cette mince brèche, ce n’est qu’un début, attendez que ça se propage…

Le bourgeois s’infiltre partout…

Publicités

34 Réponses to “Le privé en santé…”

  1. leondegrell said

    Il va etre de la responsabilité du citoyen a se munir d’une assurance privé adéquate.

    en autant que les déductions d’impots soit equivalentes, je ne vois pas le probleme.

    donner mon fric a l’état et a son armée de fonctionnaires parasites ou le donner a un bourgeois pour le citoyen il n’y pas pas de probleme. Le but visé meilleur soin au meilleur prix.

  2. clusiau said

    Si les infirmières, les employés d’hôpitaux et les médecins sont des parasites quand ils travaillent pour le gouvernement pourquoi ne le seraient-ils plus avec le privé ?

  3. leondegrell said

    c’est toute la gang de p’tit cook a 20 piace de l’heure qui travaillent dans les hopitaux,ou bien l’administration dans les ministeres des gouvernements toute cette cochonnerie la coute les yeux de la tete.

  4. cambronne said

    Mais pourquoi vous lui répondez? Regardez pour qui il se prend!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Degrelle

  5. eberhardt1972 said

    Et c’est probablement pour cela que le système de santé étatsunien coûte le double du nôtre par habitant(selon l’OMS). P’tit calcul: sachant qu’une compagnie d’assurance paie entre 40% et 50% de ce qu’elle encaisse et que les médecins spécialistes gagnent beaucoup plus dans le privé, comment est-ce que ça peut coûter moins cher en bout de ligne? Ah, oui! En sous payant le personnel soignant et auxiliaire.

    Avez-vous remarqué que le naz parle toujours de manière égocentrique? C’est toujours moi, mon argent, etc. Aucune empathie pour quiconque, le nazisme n’est pour lui qu’une façon de systémiser son misérable égoïsme.

  6. leniniste said

    Quelle merde ce Degrelle. Un SS qui a l’air de Tintin en plus… Sans commentaire, sérieux!

  7. manx1 said

    http://www.csq.qc.net/index.cfm/2,0,1676,9656,2323,0,html?action=display&BoxID=13358&LangID=2&KindID=2&complete=yes

    « « Ce qui est scandaleux, c’est que ce gouvernement, qui se plaignait de ne pas avoir d’argent pour rémunérer convenablement les infirmières du secteur public, a puisé au cours de la dernière année seulement 100 millions $ dans les fonds publics pour rémunérer des infirmières d’agences privées qui sont déjà nettement avantagées au point de vue des salaires. Pendant ce temps, les infirmières du secteur public doivent continuer à travailler dans des conditions de travail difficiles en acceptant des salaires moindres. Si M. Couillard croit qu’il va réussir à endiguer l’érosion enclenchée de notre système de santé public vers le privé, sans corriger les iniquités créées par son propre gouvernement, il s’illusionne », fait valoir Mme Monique Bélanger. »

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2006/09/28/001-infirmiere-prive-public.shtml

    « Selon le Journal de Montréal, de plus en plus d’agences privées offrent au gouvernement des infirmières pour les CLSC, les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou les hôpitaux en manque de personnel.

    Et les infirmières qui acceptent de quitter le réseau public pour une agence voient bien souvent leurs conditions de travail s’améliorer considérablement.

    Ainsi, une infirmière qui gagne entre 18 et 27 $ de l’heure dans le public voit son salaire doubler lorsqu’elle travaille pour une agence, variant de 35 à 55 $. De plus, le travail au sein d’une agence permet souvent à une infirmière d’échapper aux horaires épuisants imposés à ses collègues du public. »

    Conclusion: Dans le cas du personnel infirmier, c’est le priver (clavier anglais) qui est, et de beaucoup, plus inefficace. On parle du double, parfois plus, des couts, en plus de la marge de profit que l’entreprise doit faire.

    P.S. On repond a son interlocuteur, meme s’il dit des aneries ou qu’il se prend pour le leche-botte d’un despote.

  8. sylvainguillemette said

    Mais manx si on ne le signale pas, certains feront de lui, comme de Jeff Fillion, un défenseur de la libArté, un gourou à suivre. Je crois qu’il est important de démontrer que le type qui se cache derrière un pseudo de nazi, n’est qu’un autre débile, dangereux dans son cas, à l’image de Durandal. Qui sait, c’est peut-être lui…

    Je vais lui répéter ma question d’ailleurs, à ce Degrell…

    Degrell le nazi, appuies-tu le crime haineux et odieux qui a eu lieu en Allemagne, où 9 immigrants turcs furent tués? Semble t-il, que quelqu’un aurait foutu le feu, la police regarde du côté de tes frères sectaires allemands.

    Avec tout ce que je dis, je vais me faire tapper, ils sont répressifs et violents les nazis. Débattre, eux? Pourquoi alors que c’est bien plus simple de frapper? se disent-ils… Ils l’ont dit ici d’ailleurs, c’est d’être le plus fort le plus important. Ils n’ont certes pas inventé la démocratie!

  9. leniniste said

    RUSSIE • Tueurs en série racistes à Moscou
    Des dizaines de non-Russes ont été assassinés ces dernières années dans la capitale. L’enquête en cours, qui incrimine une bande d’étudiants skinheads, est le signe que la justice commence à lutter contre ce fléau.

    DR

    Quatre jeunes « nationalistes » russes, dont une fille, âgés de 17 à 22 ans, ont été arrêtés à Moscou « pour plusieurs meurtres de personnes d’apparence non slave », rapporte Kommersant. Ces nouvelles arrestations portent à 9 le nombre d’individus considérés faisant partie d’un même groupe de skinheads dit la « bande à Artur Ryno », qui serait à l’origine de l’assassinat de dizaines de non-russes. Etudiant dans une école d’art, Artur Ryno est détenu depuis avril 2007, avec son complice étudiant en culture physique Pavel Skatchevski, après le meurtre d’un homme d’affaires tué de 35 coups de couteaux à Moscou. Mais Ryno a également avoué les meurtres de 37 personnes, expliquant qu’il « déteste depuis l’enfance les Caucasiens et les Asiatiques et a décidé d’en débarrasser la ville », raconte le quotidien. Les enquêteurs ont d’abord cru que Ryno se vantait, mais ils se sont rendu compte que ses aveux se vérifiaient. Ryno est aujourd’hui accusé de 20 meurtres, mais nie à présent sa culpabilité.

    Ryno et Skatchevski sont membres d’une bande de skinheads composée de lycéens et étudiants de Moscou. Selon Kommersant, « il s’agit d’une structure informelle de jeunes gens unis par la haine des étrangers. Ils communiquent par Internet et se retrouvent régulièrement pour des ‘opérations de nettoyage’. Ils attaquent leurs victimes par groupe de deux à cinq, armés de couteaux, de poinçons ou de tournevis. Ils choisissent leurs victimes en fonction de leur apparence extérieure dans les quartiers résidentiels et les trains de banlieue de Moscou. » Dix autres jeunes sont soupçonnés d’appartenir à cette bande et d’être impliqués dans plusieurs meurtres racistes commis en janvier 2008 dans la capitale. A cet égard, le ministère des Affaires étrangères kirghiz a envoyé une note officielle à son homologue russe pour protester contre l’augmentation du nombre de ces crimes, qui ont frappé quatre de leurs ressortissants depuis le début de l’année.

    Reste que « les militants des droits de l’homme en Russie constatent que les autorités russes ont enfin reconnu la xénophobie comme un des fléaux les plus graves, et la nécessité de le combattre », rapportent les Novyé Izvestia. Pour preuve, le nombre de condamnations pour haine ethnique augmente et on commence à publier des listes de documents extrémistes. Mais d’un autre côté, « certains experts craignent que cette lutte contre l’armée des skinheads ne frappe des innocents », notamment « des journalistes d’opposition, des défenseurs des droits de l’homme ou des associations dénonçant la bureaucratie et la corruption ».
    Philippe Randrianarimanana

  10. Difficile de commenter un billet comme celui-là, car, d’une part, je suis l’une des cibles de cette critique (étant un de ces riches bourgeois non méritants) et, d’autre part, parce que je vois les choses de façon totalement différente.

    Pour moi, tout ajout de services de santé est un plus. Pour moi, le privé n’est pas une menace aux services publics, mais plutôt une pression nécessaire à l’amélioration des services du public: lorsque les gens ont un choix, les services publics qui détenaient le monopole sont forcés d’améliorer leurs services. De plus, le privé peut (même s’il n’est pas le seul à le faire) introduire de nouvelles façons de faire qui peuvent être à leur tour introduites au public.

    En tout cas, j’ai tendance à voir le verre à moitié plein, peut-être suis-je trop optimiste.

    P.S.: leondegrell me fait m’ennuyer de Cowboy…

  11. manx1 said

    « un défenseur de la libArté, un gourou à suivre »

    Personne ne va suivre Leondegrell. Personne n’a suivi Durandall et personne ne suivra Degrell. Et Jeff Fillion deviendra éventuellement comme Robert Gillet; une partie de l’histoire de la ville de Québec qui mérite d’être oubliée et que l’on oubliera.

  12. dunhambush said

    C’est quoi le problème du type qui écrit sous le pseudo Léon Degrel? Prendre le nom d’un nazi, comme pseudo, c’est comme commencer un marathon en béquille!

  13. La santé devenant un marché de plus en plus lucratif avec le vieillissement des baby-boomers, il est évident que le privé louche de ce coté. Il y a des millions à faire et du même coup on pourra mettre en échec les méchants syndicats qui sont responsables de tous les maux.

    La santé publique est l’assise de la justice sociale au Québec et les riches patrons le savent très bien. En faisant tomber cette forteresse, tous les autres services publics suivront (éducation, travaux publics, etc.)

    Le pouvoir de l’argent cherche à tout acquérir…

  14. sylvainguillemette said

    Je suis d’accord avec toi Jimmy, ce n’est qu’un début.

    Jacques, ne le prenez pas personnel. Et en fait, les idées amenées au privé, le sont par des humains, qui peuvent aussi bien oeuvrer pour le compte du public que le privé. L’invention est humaine, pas pas publique ou privée. Donc, le service privé banni du système public, ces mêmes génies aideraient notre système universel. Quant à la gestion, elle est aussi humaine et si nous y voyons des lacunes, ça peut encore se régler, c’est maléable.

    Et Manx, Jeff Fillion sévissait toujours à Québec jusqu’à récemment non? Ça a pris des pieds et des mains avant qu’il ne tombe, alors le danger était tout de même là. Ils sont sorti des milliers dans la rue à soutenir le populiste crasse, à crier libArté, etc. Je ne l’ai pas halluciné…
    Quant à Durandal, rien ne me prouve qu’il soit seul dans son monde, il avait l’air plutôt sectaire merci.

    À Dunhambush,
    tout simplement parce qu’il se dit nazi lui-même et qu’il appuie les massacres d’étrangers, comme par exemple les 9 turcs en Allemagne, dont 5 enfants. Ça, ça me rappelle Durandal qui avait dit que les civils afghans tués, n’étaient que des terroristes en devenir de moins.

  15. sylvainguillemette said

    Jacques, j’oubliais, pour ce qui est de la pression qu’il faudrait exercer sur le système pour qu’il bouge plus vite, je m’en remets à la population québécoise qui, avec l’information nécessaire et bien transmise, saura donner les coups de pied au derrière là où il le faut et non pas en légitimant une autre source de profit pour un bourgeois qui oserait profiter de la misère humaine. Un golf, une brasserie, une usine, un restaurant, et après? Au Ghana, ils ont même été jusqu’à privatiser les toilettes d’une compagnie minière, où les enfants travaillent plus de 12-13 heures, à des salaires de crève-faim, tout ça commandité par la banque mondiale et le FMI.

    Si on ne se débarasse pas du privé, on sera pris avec tôt ou tard, les chances de survie dans le système seront alors monayables. Une totale régression.

  16. clusiau said

    …La santé devenant un marché de plus en plus lucratif avec le vieillissement des baby-boomers…

    Quelles preuves avez-vous que les vieux coûtent plus chers que les bébés, les jeunes et les ados s.v.p. ?

  17. sylvainguillemette said

    Les personnes âgées nécessitent de plus en plus de soins, les cas lourds coûtent très cher. Dans certains cas, le patient ne peut pas débourser les frais de sa maladie. Exemple: Ma femme travaille dans un centre de personnes âgées, une des patientes, atteinte d’une multitude de problèmes de santé, a besoin de bouteilles d’oxygène et d’une fiole de médicament qui coûte dans les milliers de dollars, cette dernière prescrite mensuellement. Celle-ci n’est pas couverte par l’assurance maladie, alors sa famille se cotise pour payer les frais astronomiques.

    Ici, le nazi nous invitera à la laisser crever, ou même, de mettre fin à ses souffrances quoiqu’elle soit lucide et accrochée à la vie.

    Peu importe, les maladies sont nombreuses, Alzheimer et Parkinson sont bien sûr, les noms les plus populaires, mais sachez qu’il y en a bon nombre inconnues et qu’elles ne font qu’augmenter, car le microbe, la maladie, etc, comme le nazi d’ailleurs, sait trouver son chemin et ne demande qu’à survivre, en vous tuant sans le vouloir, ce qui diffère du nazi.

  18. sylvainguillemette said

    Et sincèrement, c’est un autre problème assez grave, que de constater que la population vieillit, et qu’en même temps, le taux de natalité reste faible. Selon le bourgeois en tout cas! Pour ma part, la seule raison pourquoi Mario Dumont voulait accroître la natalité, c’était de multiplier la masse de « cheaplabor » qui disparraît lentement.

    Cette population vieillissante, obligera les autres, le peuple, à prendre soins d’elle. Ce n’est pas un hasard, si les centre de personnes âgées se multiplient et pire encore, le gouvernement ferme maintenant la porte au public, quant aux centre de personnes âgées. Il laisse la place au privé. sur ce, ma femme travaille justement dans l’un des derniers centres « public/privé ».

    Donc Jimmy a raison de dire que les bourgeois parasitaires et minoritaires, se rempliront les poches sur ces cas normaux, de misère humaine. Bref, si on laisse la porte entre-ouverte au privé, il entre à la vitesse de croisière d’un train.

  19. sylvainguillemette said

    Laval, sera probablement l’endroit où ces centres se multipliront le plus, c’est déjà commencé. Il n’est plus rare d’y trouver des sites de construction arborant le nom divin d’un sanctuaire paisible imaginaire, villa des « X », etc.

  20. @clusiau

    Bon, c’est simple.

    Le poids démographique du troisième et quatrième âge va en augmentant et on est nécessairement plus malade lorsqu’on vieillit.

  21. clusiau said

    @ Jimmy St-Gelais

    ….Bon, c’est simple…….!!!

    C’est pas une preuve ça ! Je pensais que vous aviez des chiffres du gouvernement ou kekchose.

    De me dire qu’on devient malade parce qu’on vieillit est aussi une croyance et je ne pense pas qu’elle soit fondée.

    La vieillesse n’est une maladie que pour les médecins. Ils exploitent les vieux « comme s’ils étaient malades » D’ailleurs plus souvent qu’autrement ils les rendent malades avec des prescriptions non-fondées.

    Vous mélangez « Centre pour personnes âgées » avec hôpital ou clinique. Un vieux n’est pas « malade » parce qu’il s’en va vivre dans un centre pour vieux.

    La principale raison de ces centres est que les jeunes refusent de s’occuper de leur vieux ! Pas besoin d’une infirmière pour servir un déjeuner et mettre une bavette à une vieille personne mais si les familles refusent de le faire alors OUI, ça coûtera cher, très cher.

    Ce qui nous coûte cher jusqu’à preuve du contraire c’est la déresponsabilisation des familles devant la vieillesse, la naissance, l’adolescence etc….Je n’ai pas de preuves de ça mais je le constate. Pas vous ?

  22. nelsonr15 said

    « Jeff Fillion sévissait toujours à Québec jusqu’à récemment non? »

    Oui, et son émission d’hier était crissement bonne.

    Bouhouhou…

  23. @clusiau

    Les gens meurent par maladies souvent en raison de la vieillesse.

    Si tu ne comprends pas ça, toute discussion est inutile.

  24. Afin de complèter mon premier commentaire, je vous invite à lire mon billet sur ce sujet:

    http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2008/02/08/a-l%e2%80%99attaque-de-la-forteresse-de-la-sante-publique/

  25. sylvainguillemette said

    « La principale raison de ces centres est que les jeunes refusent de s’occuper de leur vieux !  »

    -Là, je suis d’accord par contre. Mais quand vous venez dire qu’il n’y a pas de maladie, oups! Mauvaise réponse!

    Ma femme y travaille et nombreuses sont les « maladies », quant au fait que les familles ne s’en occupent pas, c’est vraiment un fait. Il y a plus de famille qui ne s’occupent pas de leur proche, que le contraire, où ma femme travaille en tout cas. Les Noël pour ces personnes âgées, sont longs et pénibles, pour ceux et celles qui en sont conscients. Or, comme je le disais, il y a beaucoup de cas de maladies dites cognitives.

    Je suis d’accord pour dire que les familles ont délaissé cette responsabilité, pour mieux profiter de la vie, voyager et penser à eux-même, ce qui est très libéral d’ailleurs, voire capitaliste…

    Nelson, Jeff n’est qu’un imbécile en manque d’attention, heureux pour lui suis-je, de constater qu’il a encore des « ti-namis »… 😛

  26. clusiau said

    @ Ji8mmy St-Gelais
    ….Les gens meurent par maladies souvent en raison de la vieillesse. Si tu ne comprends pas ça, toute discussion est inutile…..

    Es-tu médecin pour affirmer ça ? Tu parles comme eux. Pour la médecine, la terre est un grand hôpital. Les vieux meurent de vieillesse et si tu les soignes et ben, ils mourront pareils. As-tu entendu la nouvelle ce matin : l’homme le plus vieux du monde est mort ! Pourtant, il était en santé, hier encore il riait.

    ….Mais quand vous venez dire qu’il n’y a pas de maladie, oups! Mauvaise réponse!…

    Je n’ai pas dit qu’il n’y a pas de maladies. J’ai dit que la vieillesse n’est pas une maladie.
    Mais j’affirme sans me tromper que la première cause des maladies en ce moment est la maladie iatrogène et la surmédicalisation.

    Enfermer des gens dans des centres pourrait être la cause de plusieurs maladies alors que ces mêmes personnes pourraient vivre très bien ailleurs, dans un autre contexte. Qu’est-ce qui nous empêche de penser que l’environnement aseptisé cause certaines maladies cognitives ?

    En effet M. Guillemette, les familles capitalistes sont les premières à se plaindre que le coût des vieux est trop cher, le coût de l’éducation aussi, en fait, à peu près tous les coûts reliés au bien-être public pèsent sur le dos des familles capitalistes qui aiment les gouvernements qui coupent dans les services publics.

  27. sylvainguillemette said

    « Mais j’affirme sans me tromper que la première cause des maladies en ce moment est la maladie iatrogène et la surmédicalisation. »

    -Êtes-vous médecin? Car on le croirait. Je crois aussi qu’il y a abus de pillules.

    « Qu’est-ce qui nous empêche de penser que l’environnement aseptisé cause certaines maladies cognitives? »

    -Il y a en plus des exemples comme les inuits ou certaines nations amérindiennes qui, ne mangeant pas de fast-food, n’ont pas développé de cancer de la prostate (homme). Je crois que la pollution y est pour quelque chose, les maladies diffèrent selon les industries du coin, ce n’est pas une farce. Mais je ne suis pas médecin pour le prouver.

    Le système capitaliste fait des être humains, des êtres égoïstes, ne pensant qu’à leur bien-être personnel et au dieu Capital. C’est un suicide-collectif social et écologique.

  28. clusiau said

    ….Je crois aussi qu’il y a abus de pillules….

    Abus de prescriptions également, la responsabilité est autant médicale que citoyenne.
    Les enquêtes prouvant que n’importe qui peut obtenir une prescription sans être connu et pour des raisons futiles sont accablantes. La Presse rapportait la semaine dernière l’explosion incroyable des prescriptions chez les assistés sociaux. On dirait que comme les vieux, les assistés sociaux sont victimes d’une maladie quelconque.

    Tant que les médecins ne rendront pas de compte et refuseront d’admettre qu’ils sont salariés, tant que le système de santé ne rendra pas de compte, ce sera parce que les gens préfèrent balayer les problèmes sous le tapis pour remettre la responsabilité à d’autres qu »ils accuseront de « charger trop cher ».

    On ne peut pas passer cette déresponsabilisation des citoyens sous silence et prétendre analyser le système de santé et juger s’il faut ou non favoriser les cliniques privées.

    Actuellement, le chômeur comme l’assisté social pauvre qui rencontre un problème cardiaque peut se faire soigner par le même médecin qui soigne le riche. Dans le système privé, ce sera impossible et les coûts vont tripler, quadrupler probablement pire encore. On aura beau se plaindre de notre système, ce qu’on nous prépare ressemble aux USA, à l’Angleterre puisqu’il est basé sur le même modèle, et la population va en souffrir, beaucoup.

    Dr Rockefeller will see you now !

  29. sylvainguillemette said

    Effectivement, mais les populistes crasses gagnent en popularité. Tôt ou tard, y a un Duplessis qui sort de nulle part, pis qui prend le pouvoir par populisme crasse. Là, c’est Mario, en plus y a rien pour lui le pauvre. Équipe absente, idées changeantes selon le gré du vent, contradiction, opinion contraire à la science et fédéraliste conservateur. Il a mis son p’tit mot laid « autonomiste », ça veut en fait dire « privé à l’os » en québécois.

    Il y aura toujours du ménage à faire, je le fais d’ailleurs plus d’une fois par semaine à la maison.

  30. clusiau said

    Dumont ? Comment un homme comme lui qui n’a jamais travaillé peut prétendre représenter les travailleurs ? Il me fait penser au visqueux Bourassa, son idole probablement.

    Il veut, dit-il, remettre l’étude du français en priorité ainsi que la discipline. Sait-il que les professeurs sont EN MAJORITÉ, ignares en français et que la discipline est contestée, combattue par les parents eux-mêmes ?

    …..Il y aura toujours du ménage à faire, je le fais d’ailleurs plus d’une fois par semaine à la maison…..

    Seriez-vous un homme rose ?

  31. sylvainguillemette said

    ???faire du ménage= homme rose???

    Hé hé.

  32. sylvainguillemette said

    Mon ancienne bonne, Germaine, est partie pour un contrat plus juteux.

  33. eberhardt1972 said

    En fait, elle est allée travailler pour Jacques Saint-Pierre… C’est bien ça Sylvain?

    Ne vous en formalisez pas, Jacques, c’est une petite blague! 🙂 C’est vous qui aviez déjà dit que vous aviez une bonne nommée Germaine. Je ne voudrais surtout pas, par ce petit commentaire, changer l’ambiance qui règne ici depuis quelque temps.

  34. sylvainguillemette said

    Entièrement d’accord.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :