Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 4 mars 2008

Bush et son arrongance face à la crise diplomatique en Amérique latine

Posted by Libertad ! sur 4 mars, 2008

Bonjour à tous,

Nous sommes désolés de cette pause qui d’une durée de plusieurs jours. Le travail, les études et nos implications dans nos partis respectifs ont mangés notre temps et nous ont empêchés d’écrire de nouveaux billets. Nous espérons qu’à l’avenir, nous aurons plus de temps pour nous consacrer à l’écriture. N’oubliez pas de consulter notre site dans les prochaines semaines pour notre dossier sur le sommet de la francophonie. Merci.

colombiefarccommandantsphotofarcep450.jpg

L’arrogance de Bush face à la crise diplomatique en Amérique latine

Raul Reyes, le numéro deux des forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), à été tué au cours d’un bombardement de l’armée colombienne en territoire équatorien. L’Équateur, qui est dirigé par un gouvernement de gauche pas très ami avec le régime colombien à décider de rompre ses liens diplomatiques avec la Colombie, entraînant du même coup le Venezuela à expulser l’ambassadeur colombien et à envoyer des militaires aux frontières.

Alors que c’est clairement la Colombie qui a violé les juridictions territoriales de l’Équateur avec son armée, voilà que M.Bush affirme son appui à la soi-disant «démocratie» colombienne et affirme en même temps qu’il s’oppose à tout acte d’agression qui pourrait déstabiliser la région.

De quelle démocratie parle-t-on ? D’une «démocrassie» dans laquelle le gouvernement utilise l’argent de la drogue, au même titre que les guérillas pour répandre la violence ? D’un gouvernement qui est responsable de la mort de nombreux syndicalistes et dissidents chaque année ? L’usage du mot démocratie par Bush perd absolument tout son sens, étant donné que pour lui, «démocrassie» en est davantage une pour les multinationales que pour les gens.

Il pointe du doigt ce qu’il appelle le «régime» d’Hugo Chavez, comme si il s’agissait d’une dictature. Loin de se reconnaître dans ses propres défauts, Bush traîte également Chavez de «démagogue». Qui est le plus démagogue des deux ? Un gouvernement qui nationalise le pétrole pour aider sa population ou un gouvernement qui tue pour voler le pétrole des gens en prétextant amener la «liberté» dans leur pays ?

Non à la politique Bushienne en Amérique Latine !

Publicités

Posted in Amérique du Sud, Article, Bush, Colombie, Tension diplomatique, USA, Vénézuéla | 8 Comments »