Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 19 mars 2008

Surveillez votre publi-sac, les cathos l’ont envahi !

Posted by Libertad ! sur 19 mars, 2008

franc_macon_061.jpg

«Tiens, on va pouvoir boire de la crème de menthe, pour chier vers demain…» – Jean-Luc Soucy, retraité de l’enseignement et ami de la famille

Vous vous souvenez de ce billet dans lequel nous parlions du journal ultra-catholique «vers demain» ? Journal qui qualifie de marxiste et de franc-maçon tout ceux qui veulent une séparation de l’État et de l’église ?

Si vous vivez à Montréal, il y a beaucoup de chances que vous ayez reçu une copie de ce journal dans votre publi-sac. Il y en avait également quelques copies froissées à l’UQAM. Les gens de Sherbrooke ont reçus une deuxième copie pour leur part. N’étant pas très originaux, les bérêts blancs n’ont fait que reprendre une vieille édition de leur journal pour le redistribuer à nouveau (est-ce que la parole de «Dieu» passe la deuxième fois?). Si vous voulez vraiment une bonne action, renvoyez leur votre copie, car grâce à votre sacrifice, une âme pourra possiblement être «sauvée», les bérêts blancs seront ravis de les remettres à nouveau dans vos publi-sacs !

Parce que nous ne pouvons passer une occasion de faire sortir les meilleures citations du journal, voici des extraits qui, sont, espérons-le, assez amusants.

Quelques extraits :

«C’est à cette place-là, la place fait à la religion, qu’en veulent les agnostiques et les franc-maçons de chez nous, avec leur Mouvement laique de Langue Française, affilié à la Ligue d’Enseignement de France, elle-même fille de la Loge maçonnique, radicalement sectaire, du Grand-Orient.»

«On voulait sortir les évêques de l’instruction publique pour les remplacer par un ministre de l’éducation qui deviendrait le ministre du culte pour y imposer un jour une religion maçonnique. Le peuple et son clergé ont resisté à ce plan maçonnique pendant une soixantaine d’années.»

«La religion de satan est déjà enseignée dans les écoles du ministère de l’éducation, avant même la mise en vigueur de la loi 95 qui aura lieu en septembre 2008 (note de RW : il s’agit du nouveau cours d’éthique et culture religieuse). En voici des preuves : dans les écoles, les livres de Harry Potter – une initiation à la sorcellerie, aux sciences occultes, au satanisme – circulent abondamment entre les mains des enfants; des notions d’occultisme sont même présentées à l’intérieur du «cours de français». Et par surcroît, le tout est couronné par des cours d’initiation sexuelle qui plongent les enfants dans les égouts de l’impureté. «Populariser le vice dans la multitude» pour tuer le catholicisme dans l’âme est un plan franc-maçonnique. »

«Le système scolaire du Québec, contrôlé par l’État et officiellement athée, est la victoire de la Franc-Maçonnerie, l’Église de Satan sur terre.»

Publicités

Posted in Article, Journal, Réactionnaire, Religion | 14 Comments »

5 ans d’enfer!

Posted by sylvainguillemette sur 19 mars, 2008

 

Déjà 5 ans que les États-Unis et leurs alliés sont illégalement en guerre en Irak, bien des crimes s’y sont commis depuis. Il me semble qu’encore hier, nous marchions dans les rues de Montréal, pour dénoncer cette intrusion illégale et impérialiste. Nous étions pour notre faible population, tout de même 300 000 à manifester alors qu’ailleurs, c’est par millions qu’ils le faisaient. Malgré l’évidente colère collective internationale que nous éprouvions, malgré que l’O.N.U. ait déclaré illégitime cette intervention impérialiste dite « préventive », George W. Bush a fait à sa tête, à sa tête, que dis-je?

En fait, Bush le génocidaire n’est qu’un porte-parole d’une très large coalition de pilleurs, de vendeurs d’armes, d’exploiteurs des misères humaines, bref, d’opportunistes. Ce n’est pas le plan Bush qui fût mis de l’avant, mais bien le vieux plan de certains vautours qui ne cherchaient qu’un endroit pour larguer des bombes devenues encombrantes et coûteuses lorsqu’elles étaient entreposées. C’est alors qu’ils ont choisi l’Irak pour sa situation stratégique, ses cibles de choix et n’était-il pas facile de dépeindre Saddam Hussein comme le roi de la terreur? C’est donc ensuite qu’a commencé la campagne de propagande mensongère sur l’Irak de Saddam Hussein.  

Tous y sont passés; liens avec Al-Qeada (démenti par le Pentagone mars 2008), possession d’armes de destruction massive (Elles ne furent jamais trouvées, par contre, le placard états-uniens lui, était bien plein de ces armes et l’est encore.), utilisation des armes chimiques contre les kurdes et les chiites (Par le passé, Washington a donné le feu vert à ses deux répressions lorsque Saddam appela la maison blanche pour l’autorisation.* Washington détient également des armes chimiques, bactériologiques et nucléaires.), « axe du mal » et Saddam avait à ce qu’il parait tenté d’assassiner le père de Bush, selon ses dires que l’on sait aujourd’hui mensongers, bien sûr.  Bush alla même jusqu’à dire que Saddam Hussein était impliqué dans les attentats du 11 septembre 2001, ce qui était aussi, bien entendu, faux, comme pratiquement tout le reste. Aucune mention des relations Bush père et Saddam Hussein( époque où Rumsfeld avait vendu des armes à l’Irak et l’Iran.), ce qui aurait pourtant été pertinent à veille de l’invasion illégale.

20 mars 2003, les premières explosions retentissent à Baghdad, les premières victimes aussi. La campagne semble aller bon train. En quelques jours, les troupes impérialistes états-uniennes prennent le contrôle de la capitale et renversent symboliquement une statue de Saddam Hussein, à la grande joie du peuple irakien, à majorité chiite surtout, qui avait après tout, subit les barbaries de Saddam Hussein durant tout son règne.

Alors que la guerre semble gagnée, le président impérialiste Bush fait son arrivée triomphale à la César sur un porte-avion où l’on peut apercevoir une banderole  « Victoire! » flotter au gré du vent. Mais cela ne fait que commencer, les coupes de champagnes seront mises au rancart. La rébellion commence, les insurgés se multiplient, les morts aussi.

Et c’est alors qu’ Abu Musab Al-Zarkawi fait ses premières apparitions télévisées, non pas pour montrer ses belles dents blanches, mais plutôt ce qu’a l’air, l’intérieur d’un cou tranché. Vive la libération de l’Irak! (sic!) Il en mène large et terrorise les populations avec plusieurs attentats qui réveillent les vengeances de toute part. La colère gronde, les chiites et les suniites entrent alors dans une spirale de violence haineuse, voire infernale. Les assassinats en pleine rue deviennent quotidiens, de même que les kamikazes. Les morts se comptent alors par centaines et rapidement, par milliers. On estimait alors qu’il mourrait en moyenne, 100 civils par jour. Le bain de sang était alors à son plus haut, mais encore…

L’aventure s’est déclarée plus périlleuse que promise par les généraux du Pentagone et le calme relatif, ne s’est jamais présenté au rendez-vous sauf peut-être dernièrement. C’est qu’une trêve de 6 mois, d’ailleurs bien évidemment terminée, fût signée unilatéralement par l’armée du Mahdi, laquelle est sous contrôle de Moqtada Sad’r. Cela fait toute la différence. Imaginez, près de 55 000 hommes en armes, prêts à massacrer quiconque au nom d’un seigneur de guerre religieux qui tout d’un coup, cessent de se battre pour aller pousser des crayons au sein du gouvernement. Et toujours est-il que dans les faits, ils vont participer aux escadrons de la mort créés par le nouveau gouvernement élu démocratiquement (Les chiites sont de façon flagrante, majoritaires en Irak. Il est clair que même si des irrégularités peuvent avoir eu lieu lors des élections, comme par exemple l’attaque à la grenade d’un bureau de scrutin (ce qui est arrivé en passant), les parti des chiites aurait gagné haut-la-main après le règne interminable de Saddam Hussein.

 5 ans à subir les bombes, les armes de destruction massive états-uniennes, les crimes collectifs, les viols collectifs, la torture et le terrorisme états-unien. En 5 ans, c’est plus de 4000 morts qu’a fait ce conflit chez les troupes impérialistes états-uniennes et leurs alliés. Et c’est par centaines de milliers que l’on compte les morts civils du côté irakien.

 Environ 2.5 millions d’irakiens furent aussi déplacés, en raison de l’impossibilité de vivre dans les régions occupées irakiennes. Depuis l’arrivée des États-Unis dans la région, les tribus s’acharnent sur les troupes de la coalition impérialiste et sur le peuple irakien, faisant fuir ces derniers.

Mais au-delà des morts et des misères subites par tout être humain, tout être vivant compris, qu’aura coûté la guerre en argent aux États-Unis? Et où cet argent est-il? Le budget militaire pour la guerre en Irak est estimé à près de 800 milliards et ça continue de grimper. À qui sont destinés ces 800 milliards? Et bien nous venons juste de le dire, aux armements, donc aux compagnies qui fabriquent ces armements. Ces dernières ne sont pas qu’aux États-Unis, on les retrouve même chez nous.  Bombardier, CAE, SNC Lavalin n’en sont que quelques uns. Ce sont donc, entre autre, eux qui se mettent les profits de cette guerre très violente et coûteuse en vies humaines dans les poches.

Est-ce que le monde est plus sûr depuis l’invasion de l’Irak? Vous, si je venais bombarder votre maison avec votre famille à l’intérieur, seriez-vous disposé(e)s à baisser les armes et à vous plier à mes caprices voraces et impérialistes envers vos ressources naturelles? Auriez-vous envie de dire à vos enfants, que je suis un libérateur? Et si ensuite, par ma faute aussi, les tribus locales se mettraient à tout faire péter autour de vous, y compris votre famille, auriez-vous envie de jouer à copain-copain avec moi?

N’ont-ils pas, ces impérialistes à la maison blanche, empirer les choses? N’ont-ils pas apporté plus de misère avec eux, que de bonté? N’ont-ils pas mis à feu et à sang l’Irak, dans les faits?

Je vous laisse juger…

(Ce matin encore, un attentat a tué plusieurs irakiens, hier aussi, avant-hier aussi, et avant…)

Merci,  monsieur le boucher, monsieur Bush voulais-je dire.

*La maison blanche ne voulait surtout pas d’une révolution chiite, ces derniers étant très près du pouvoir iranien, quant aux kurdes, ils sont à tendance socialiste et désirent former un pays indépendant.

En passant,

Les États-Unis ont commis des crimes de guerre, des attentats terroristes dont l’utilisation de phosphore blanc (Le phosphore blanc est une ADM, ce qu’ont cherché sans résultat les troupes impérialistes états-uniennes.) à Fallujah en 2004, sur une zone pleine de civils. Ils ont aussi engagé des tueurs à gage en Irak, dont la plus connue des firmes de tueurs à gage, « BlackWater ».  Les États-Unis ont utilisé la torture à souhait, entre autre à Abu Ghraib. Ils ont commis des exécutions sommaires. Ils ont employé les troupes chiites et suniites à leur avantage, les invitant à commettre des actes terribles et impardonnables. Ils ont fait à peu près tout ce qu’ils accusaient Saddam Hussein de faire, comme prétexte pour aller en guerre.

Sylvain Guillemette (Opinion majoritairement partagée sur Terre.)

Posted in Article, Guerre, Impérialisme, Irak, Terrorisme | 25 Comments »