Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Les deux côtés de la médaille

Posted by Libertad ! sur 23 mars, 2008

tibet-flag.gif

Ce billet est simplement pour clarifier celui écrit précédemment sur le Tibet. En ayant pris du recul, je me suis rendu compte que le billet était très incomplet et pouvait laisser croire un appui au régime chinois.  J’ai essentiellement fait ressortir les casseurs tibétains qui s’en sont pris à des chinois et à leurs commerces, sans pour autant montrer l’autre côté de la médaille. Merci de votre compréhension.

Antho

La Chine à comme on le sait, envahi le Tibet dès 1950, essentiellement pour des raisons stratégiques. Certains affirment que le Tibet fut toujours une part de la Chine. Jusqu’à un certain niveau, c’était vrai. Mais par contre, depuis près de 60 ans, les tibétains sont contraints de laisser de côté une bonne partie de leur héritage culturel, ce qui est très malheureux. Le gouvernement chinois ne fait pas dans la dantelle : ils interdisent les écoles de langue tibétaine (l’enseignement général se faisant en mandarin, en se basant sur le programme d’éducation nationale de la RPC), ce qui signifie une grande défavorisation de la culture tibétaine, au profit de la culture de l’occupant.

Il ne faut pas l’oublier, la Chine est une dictature. Les tibétains sont particulièrement exposés aux moindres caprices du régime. Le gouvernement chinois applique une politique de colonisation, non officielle, pour noyer ce qui reste de la culture tibétaine, mais aussi pour stimuler une croissance économique favorable aux colons, toujours au détriment des tibétains.

Devant un tel constat, est-ce qu’un retour au régime du Dalai-Lama serait souhaitable ? Sûrement pas !

Le Dalai Lama actuel, Tenzin Gyatso, est vu par une majorité de gens dans le monde comme étant un symbole de la non-violence, de la paix et de la compréhension entre les peuples. Mais est-ce vraiment la réalité ?

Tout d’abord, son régime au Tibet n’était pas démocratique, il était théocratique. Les tibétains de l’époque devaient donner de leurs récoltes aux moines, et étaient exploités. Il y avait des castes, allant des seigneurs jusqu’aux esclaves, qui pouvaient être vendus comme n’importe quelle marchandise.

Le culte religieux était fanatique. Une personne qui parlait en mal du régime avait les lèvres coupés. L’autre qui regardait de travers des moines pouvait avoir les yeux crevés. Les gens devaient donner des offrandes dont ils ne pouvaient se permettre aux dieux, profitant ainsi aux quelques familles qui dirigeaient le Tibet. Pays de paix et de lumière, vous dites ?

Le sort des femmes n’était guère plus reluisant de celui des femmes afghanes sous les fondamentalistes. Le mot femme en tibétain,  »kiemen », signifie naissance inférieure. Au delà des droits économiques et sociaux dont elles étaient privés, les femmes n’avaient pas le droit de regarder un homme au-dessus des genoux.

Même si ils se sont débarassés de la vieille classe dirigeante religieuse et féodale, les tibétains sont maintenant opprimés par une puissance étrangère hostile à leurs intérêts nationaux. Par contre, ce n’est pas une raison pour autant d’appuyer l’hypocrite Dalai Lama, qui n’était en réalité qu’un dictateur religieux.

Quelle position prendre alors ? Il faut soutenir les tibétains dans leur lutte pour l’autodétermination, mais ne pas appuyer le Dalai Lama, qui est possiblement le pire hypocrite religieux du XXe siècle.

À bas la clique du Dalai Lama ! À bas l’impérialisme américain dans sa quête d’instabilité ! À bas la dictature de la RPC sur le Tibet ! À bas le fondamentalisme religieux !

23 Réponses to “Les deux côtés de la médaille”

  1. queenvictoria21 said

    1. À bas la clique du Dalai Lama !
    2. Non, il n’y a pas d’impérialisme américain au Tubet.
    3. À bas la dictature de la RPC sur le Tibet !
    4. À bas le fondamentalisme religieux !
    5. Il y a deux jours, j’ai vu à Boston de mes propres yeux une manifestation à côté de l’Université Harvard pour la libération du Tibet. Mes amis ont signé la pétition et moi aussi pour que la Chine sorte du Tibet et que ce pays devienne libre.
    6. Voilà qui donne du sens au libéralisme! Ce serait un régime démocratique avec beaucoup de liberté économique.

  2. Vous ne comprenez pas qu’ultimement, l’oppression du peuple tibétain est capitaliste ? Le libéralisme économique, ça serait encore l’oppression pour eux.

  3.  »Non, il n’y a pas d’impérialisme américain au Tubet. »

    – Si. Les bourgeois parasitaires, Bush en premier.

  4. queenvictoria21 said

    Demande à Hong Kong…

  5. Cowboy said

    Pour ReactW, tout ce qui est pas du communisme parfait c’est de l’opression impérialiste capitaliste.

  6. Tu n’a vraiment aucun argument, droitiste.

  7. À bas l’impérialisme américain dans sa quête d’instabilité ?????

    Il va falloir expliquer ce que les USA viennent faire dans ce billet. Vous vous rendez compte que vous commencez à ressembler à Guillemette en incluant un ptit bout antiaméricain dans chacune de vos respirations? Je m’inquièterais si j’étais vous…

    Plus sérieusement, encore une fois, aucune prise de position sérieuse: oui, on appuie, mais on ne les laissent pas faire comme ils veulent. Ils réclament le retour du Dalaï Lama! Allez-vous leur nier ce droit? Seriez-vous à la solde du gouvernement chinois parce qu’il est communiste?

  8. Finalement, tout ce que vous dites, c’est « À bas tout! »

  9. charitybernhard said

    Le GCHQ, l’agence de renseignements électronique gouvernementale de la Grande-Bretagne, a confirmé les déclarations du Dalaï Lama qui affirme que des agents de l’Armée populaire de libération chinoise, déguisés en moines, ont déclenché les émeutes qui ont entraîné des centaines morts ou blessés tibétains, ce qui soulève la question d’une manipulation du gouvernement chinois.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Troubles_au_Tibet_en_2008#Interrogation_sur_l.27origine_des_troubles

  10. internationaliste said

    Le Dalaï-Lama est un être complètement obscurantiste et réactionnaire qui dirigeait un régime théocratique avant l’invasion chinoise. Comme j’ai dit dans un autre commentaire, je suis complètement opposé à l’oppression du Tibet par la Chine, mais je ne fais pas partie des fans du Dalaï-Lama.

    Un Tibet indépendant sous la férule de ce sinistre personnage ne serait pas une démocratie mais une dictature théocratique et capitaliste.

  11.  »Ils réclament le retour du Dalaï Lama! Allez-vous leur nier ce droit?  »

    – Qui demande ce retour grand terroriste ? Bush et cie ?

  12. Croyez-vous vraiment que les tibétains veulent se faire exploiter
    à nouveau par les seigneurs féodaux ? Pas plus qu’ils ne veulent se faire exploiter par les capitalistes de la RPC, ils ne veulent pas du Dalai Lama et de sa bande, hormis quelques anciens privilégiés du régime d’antan.

  13. charitybernhard,

    Cela ne m’étonne aucunement. Les gouvernements, depuis toujours, sont capables de créer des tensions au sein même de leur propre pays pour justifier la violence, la répression et la violation des droits de l’homme.

  14. sylvainguillemette said

    « 2. Non, il n’y a pas d’impérialisme américain au Tubet. »

    C’est sûr, je ne connais même pas le Tubet. Où se trouve cet endroit? L’impérialisme américain n’existe pas non plus, l’impérialisme états-unien par contre, il est partout sur Terre et de prétendre le contraire, c’est jouer à l’autruche, hypocrite!

    « 3. À bas la dictature de la RPC sur le Tibet ! »

    À bas la dictature de la RPC « CAPITALISTE » sur le Tibet!

    « 5. Il y a deux jours, j’ai vu à Boston de mes propres yeux une manifestation à côté de l’Université Harvard pour la libération du Tibet. Mes amis ont signé la pétition et moi aussi pour que la Chine sorte du Tibet et que ce pays devienne libre. »

    C’est une médaille que tu veux? Nous te remercions d’avoir signer cette pétition, je propose également que les États-Unis dégagent de l’Amérique du sud, laquelle ne leur appartient pas non plus. Qu’ils cessent donc de soutenir les régimes militaires au Salvador, qu’ils arrêtent de faire chier la démocratie vénézuélienne, qu’il laissent Cuba indépendant tranquille, qu’il cessent également de soutenir militairement le narco-traficant-terroriste Uribe de Colombie, etc.. La liste de choses que j’aimerais demander aux États-Unis, est tout aussi longue que ma liste de demande à la Chine « CAPITALISTE ». Hypocrite!

    « 6. Voilà qui donne du sens au libéralisme! Ce serait un régime démocratique avec beaucoup de liberté économique. »

    Oui oui! Comme la dictature que soutenait Reagan au Nicaragua, qu’il nommait à la télévision « démocratie »! Quelle cloche tu fais! Reagan soutenait une dictature vieille de 45 ans! Criss d’hypocrite… Ça a été pareil partout dans le monde, le Sha en Iran, Saddam Hussein en Irak, les Talibans en Afghanistan, Musharaf au Pakistan, Pinochet au Chili, Carlos Menem qui a saccagé l’Argentine en nationalisant la dette des privés, Batista à Cuba, en Corée, au Vietnam… T’es une osti de perdue, retournes à tes livres d’histoire! Y a pas un pays sur la planète qui a autant soutenu de dictatures que les États-Unis, pas UN! Profondément débile la pauvre…

    « queenvictoria21 a dit:
    23 mars, 2008 à 3:14

    Demande à Hong Kong… »

    Et à Taiwan un coup parti? Si tu as suivi les nouvelles, tu verras qu’un président pro-Chine vient d’y être élu haut la main. Sinon, ce sont des régimes capitalistes pareil, où les bourgeois sont minoritaires et bien plus gras que la majorité prolétarienne, comme en Chine!

    « Cowboy a dit:
    23 mars, 2008 à 3:24

    Pour ReactW, tout ce qui est pas du communisme parfait c’est de l’opression impérialiste capitaliste. »

    Pour l’équipe de RWATCH, une orange est une orange, pas une pomme. Pour Jean-François Grenier, une oligarchie qui favorise ses familles et proches d’abord, tout en privatisant certains moyens de production au profit de cette même minorité, s’ils portent des drapeaux rouges, ce sont des communistes! Ce qui fait que, Jean-François Grenier ne connait visiblement rien au communisme.

    Pour l’équipe de RWATCH, l’impérialisme, c’est de l’impérialisme. Les États-Unis sont clairement impérialistes, le nier est aussi pertinent que de dire que la Terre est plate.

    « Jacques Saint-Pierre a dit:
    23 mars, 2008 à 5:21

    À bas l’impérialisme américain dans sa quête d’instabilité ????? »

    Les États-Unis sont partout où ils croient possible d’étendre leur empire, le nier est aussi pertinent que de dire que la Terre est plate. On dit en passant, « états-uniens », ils ne sont pas américains, nous sommes tous, en Amérique, américains. C’était une façon de légitimer leurs actions terroristes et promesses de dictature dans l’Amérique latine. Ton gourou Reagan a bien profité de cette situation d’ailleurs, en payant les Contras pour qu’ils aillent massacrer des révolutionnaires qui venaient de se débarrasser d’une dictature vieille de 45 ans! Celle même que les Contras voulaient remettre en place! Saint-Pierre est un gros singe apprenti-terroriste qui supporte un tas d’actions terroristes dans le monde, des attentats israéliens et états-uniens en particulier.

    Jacques Saint-Pierre soutient l’insoutenable et déteste Guillemette, moi-même, parce que ce dernier remet toujours sur la table les atrocités reconnues et soutenues par Jacques Saint-Pierre. Jacques Saint-Pierre est un gros zouf double-standardiste qui devrait se rendre utile et aller jouer dans le trafic.

    Je condamne Jacques Saint-Pierre pour son appui au terrorisme, aux dictatures dénoncées en haut à victoria, à son appui à l’utilisation des ADM par des régimes terroristes et impérialistes tels; Israël et les États-Unis. Etc..

    Gros zouf:P

    « Ils réclament le retour du Dalaï Lama! Allez-vous leur nier ce droit? Seriez-vous à la solde du gouvernement chinois parce qu’il est communiste? »

    Les afghans réclament le Mollah Omar, gros zouf double-standardiste! Quant au régime chinois « CAPITALISTE », il n’est aucunement communiste. Tu dois maintenant, puisque tu l’accuses d’être communiste, nous prouver qu’il l’est. Crétin!

    « charitybernhard a dit: Le GCHQ, l’agence de renseignements électronique gouvernementale de la Grande-Bretagne, a confirmé les déclarations du Dalaï Lama qui affirme que des agents de l’Armée populaire de libération chinoise, déguisés en moines, ont déclenché le… »

    Certes, c’est bien possible! Comme les agents de la GRC qui se déguisent en manifestants lanceux de roches à Montebello. Y a peut-être même des policiers qui brûlent leur voiture, alors… Les États-Unis, à Los Angeles, South Central pour être exact, ont fait entrer le « crack » dans le marché afro-états-unien. Etc..

    Je n’en serais aucunement surpris, une autre belle marque des capitalistes pour légitimer des actions brutales gratuites que je condamne évidemment. La Chine est « CAPITALISTE », tout est possible!

    JSP et ses acolytes font encore dans le ridicule et se couvrent de celui-ci jusqu’aux oreilles. Je n’ai jamais lu pareilles sornettes! C’est vraiment une belle bande de crétins. Rien à en tirer, ils sont irrécupérables. Imaginez ce gros zouf de JSP vous faire une « speech » sur la démocratie tout en brandissant la carte étoile de Ronald Reagan! Ce type est un tueur de masse, un terroriste, un génocidaire coupable de nombreux crimes dans l’Amérique latine. L’ingérence des États-Unis en Amérique latine est telle qu’on trouve des armes « made in USA » d’un bout à l’autre de l’Amérique du sud et centrale, ainsi que des vestiges de dictatures, certaines même vieilles de 45 ans (Nicaragua)!

    Après, imaginez-le vous faire un discours sur le communisme, alors qu’il dit la Chine capitaliste impérialiste qu’elle est communiste, alors que clairement, il est évident, même pour un enfant de 5 ans politisé, d’y déceler les traces d’oligarchie, de privatisation, etc.. Quel pays communiste pourrait aussi se prévaloir d’une dictature oligarchique? Complètement marteau!

    Ensuite il défend sur la place publique une théocratie violente et répressive envers un p’tit peuple, beuglant le retour du chef suprême spirituel de cette théocratie, tout en légitimant une occupation illégale en Afghanistan où de pareils phénomènes furent chassés du pouvoir. Trouvez l’erreur! Pour Saint-Pierre, le Dalaï Lama c’est correct, mais le Mollah Omar, ouf! Et pourtant, c’est du pareil au même et surtout, la démocratie est inexistante!

    Allez mon gros zouf! Continues ton bon travail!
    (Quel con!)

  15. sylvainguillemette said

    Moi aussi je détesterais quelqu’un qui prouverait que je soutiens tout ce que Jacques Saint-Pierre soutient!

  16. dulconte said

    C’est mieux comme cela :).
    Sinon je ne fais pas de classement des impérialismes. J’ai bondi de joie à l’annonce de la chute du mur et de la déliquescence du bloc de l’est, j’attends avec impatience la seconde phase de cet effondrement, c’est à dire celui de la seconde utopie qui a dominé le monde durant le 20ème siècle, le capitalisme financier dont les USA sont les porte-drapeaux les plus impitoyables. La crise qui est en train de nous arriver directement dans la tronche devrait permettre de fermer ces deux parenthèses dont l’inhumanité a été plus que prouver par les millions de morts du communisme et du capitalisme.
    Après quoi, je pense que nous serions en désaccord sur la suite à donner à cet effondrement.
    Pour revenir au Tibet, le terme de perturbateurs continue de me gêner. Tout d’abord, nous n’avons aucune idée de ce qui se passe actuellement là-bas si ce n’est l’écrasement du peuple Tibétain, il est indispensable qu’il ne l’ouvre plus jusqu’au JO pour la Chine.
    Ensuite je suis aussi dérangé par l’argument sur la condition de la femme.Pour avoir pas mal voyagé en Asie, la condition des femmes y est de manière uniformément insupportable, Du Pakistan à la Syrie en passant par l’Inde ou la Jordanie. C’est avant tout la conséquence de sociétés paternalistes avant d’être un problème religieux.

    De mes errances asiatiques les quatre seuls pays où nous avons pu parler librement avec les femmes ont été le Népal, Israël, le Liban et à ma grande surprise l’Iran(même si ce fut juste avant l’élection du cinglé actuel). Au Pakistan nous n’avons pas vu une seule fois le visage d’une femme et extrêmement rarement des femmes en Burka. En Inde on vous parle tous les jours de jeunes enfants de 5 ans mariées de force à des adultes afin de libérer la famille du poids d’une fille….

    Comment aurait évolué le Tibet sans l’invasion chinoise? C’est en fait assez simple à imaginer il suffit de regarder les deux autres royaumes (même si l’un ni plus royaume pour bien longtemps) coincés dans l’Himalaya, Le Bouthan et le Népal.
    Aucun de ces 2 pays ne sont des démocraties idéales,c’est le moins que l’on puisse dire, par contre ils évoluent et je dirai de manière positive surtout ces dernières années. Vaut-il mieux vivre au Népal ou au Tibet, je crois que la question ne se pose pas. Le Népal devrait devenir rapidement maintenant une république, le roi et les Rana semblent éloigner définitivement du pouvoir ce qui est une bonne chose pour le pays. Le Bouthan s’ouvre légèrement au monde et organisait la semaine passée les premières élections de son histoire.
    Par contre il est certain qu’un pays manquant d’eau comme la Chine ne permettra jamais un Tibet indépendant. Elle ne peut se permettre de perdre ce plateau ou naissent les plus grands fleuves, l’Indus, le Mekong, le fleuve jaune, le Gange lui prend ses sources un peu plus loin en Inde. Bref contrôler le Tibet est un moyen pour la Chine de contrôler l’eau de l’Asie. L’assimilation continuera donc, de préférence dans le silence, il est relativement simple d’isoler une région placée à plus de 4000m dans le massif montagneux le plus haut du monde. Tout comme pour des raisons hydrologique Israël ne rendra jamais le Golan à la Syrie, la Chine ne permettra jamais que le plateau tibétain soit un pays indépendant.

    voilà voilà

  17. «Pour revenir au Tibet, le terme de perturbateurs continue de me gêner.»

    – C’est très simple. Pourquoi donner du crédit à des gens qui s’en prennent inutilement à des civils et des commerces ? Si ils s’en auraient pris aux casernes militaires, aux bureaux du gouvernement, là ça été mieux. J’avoue par contre qu’à la lecture de certaines nouvelles sur le net, je me demande bien si ce n’était pas en réalité des «agents provocateurs», payés par la police et l’armée pour foutre le bordel. On ne saura possiblement jamais ce qui s’est passé réellement au Tibet, le gouvernement chinois et le gouvernement tibétain en exil étant aucunement des sources impartiales.

    «Ensuite je suis aussi dérangé par l’argument sur la condition de la femme.Pour avoir pas mal voyagé en Asie, la condition des femmes y est de manière uniformément insupportable, Du Pakistan à la Syrie en passant par l’Inde ou la Jordanie. C’est avant tout la conséquence de sociétés paternalistes avant d’être un problème religieux.»

    – C’est qu’on veut simplement démontrer que ce Tibet «paradisiaque» dont le Dalai Lama nous parle n’existait tout simplement pas. Il parle de l’ancien Tibet comme d’une sorte de paradis, dans lequel les moines étaient des personnes pieuses et où les paysans étaient libres de faire ce qu’ils voulaient alors que c’était un royaume féodal basé sur l’exploitation des serfs et l’esclavage.

    Ta comparaison avec les autres royaumes de l’Himalaya est bonne, mais ironiquement, les élections du Bhoutan ont été faites par peur d’une guerre populaire maoiste, comme celle qui a porté un coup de grâce à la monarchie au Népal. 😉

  18. dulconte said

    Je me méfie toujours des vision paradisiaque, je cherche toujours les placards où sont cachés les cadavres du paradis. Mais je continue à penser que vivre au Tibet d’avant l’invasion était plus facile que dans le Tibet d’aujourd’hui. Les rencontres de réfugiés Tibétains au Népal m’ont laissé le même gout amer que celui des réfugiés palestiniens au Liban, en Jordanie ou même en Europe.
    Je crois la Chine absolument capable d’utiliser des éléments perturbateurs pour présenter la résistance Tibétaine comme violente. Comme tu le dis nous ne le sauront probablement jamais.

    Au Népal, le peuple voulait de toute façon se débarrasser du roi qui était honnis et probablement l’assassin de son propre frère, pas plus honnête que lui mais aimé du peuple, les Maos ont été une aide, mais n’ont pas été le cœur de cette « révolution ». Le basculement a été les grandes manifestations de Katmandhou dont les maos on en pedus rapidement le contrôle. Dans beaucoup de régions ils étaient d’ailleurs aussi détestés que l’armée. Seul les Gurkas ont relativement gardés le respect de la population dans cette abjecte confrontation où le roi et les maos ont utilisés le peuple comme un fer chaud entre marteau rouge et enclume royale. Tout comme le roi, les maos devront payer un jours les horreurs dont ils se sont rendus coupables, massacre de population, destruction d’écoles, ainsi que les nombreux enfants qu’ils ont enrôlé de force dans leur « armé », les Maos sont d’une certaine manière des Farcs ou des sentiers lumimeux qui auraient mieux réussit, je n’ai de respect pour aucun de ces mouvements.
    Le pire est que les mao Népalais n’ont jamais eu le moindre soutient de Pékin, le chaos arrangeant bien plus l’Inde qui cherche depuis toujours une excuse pour envahir et contrôler le Népal, tout comme la Chine l’a fait avec le Tibet.

    De toute façon je ne crois pas au grand soir, p’tre d’être français et d’avoir vu qu’il a fallut plus d’un siècle après notre révolution , 4 autres révolutions, d’innombrables révoltes et changements de régime (république, empire, royaume, royauté parlementaire, république, empire pour enfin arrivé à la république 3ème du nom) et quelques millions de morts avant d’avoir enfin un régime démocratique relativement stable. Le fait d’être européen et d’avoir écouté mon arrière grand père conter l’horreur de la première guerre mondiale ou le silence de mes grands-pères face à la seconde, les deux grandes Imbécilités né du nationalisme, mais aussi de n’avoir pu découvrir qu’après 1989 la moitié de mon continent pourtant si petit qui était resté caché presque inaccessible derrière son rideau de fer.

  19. sylvainguillemette said

    « deux parenthèses dont l’inhumanité a été plus que prouver par les millions de morts du communisme et du capitalisme. »

    Mais de quel communisme parles-tu? Sous Staline? C’était du stalinisme. alors je cherche toujours jusqu’à ce que tu m’éclaires.

    « les Maos sont d’une certaine manière des Farcs ou des sentiers lumimeux qui auraient mieux réussit, je n’ai de respect pour aucun de ces mouvements. »

    Quant à moi, je soutiens le combat des FARC, mais comme j’ai déjà ici même, je condamne les actions contre les civils, le terrorisme. Il est facile je crois, surtout si on est que le « globe-trotter » dans le conte lugubre, d’affirmer que toutes leurs actions sont erronées. Nous n’y sommes pas confrontés. Je condamne le terrorisme, mais pas le combat socialiste et je répète que le communisme n’a pas existé, ce qui biffe le commentaire plus haut sur les millions de morts du « communisme », (stalinisme-maoïsme).

    Toutefois, je n’encourage pas la prise d’armes ici au Québec, profitons plutôt du système implanté pour imposer, oui oui, imposer la dictature du prolétariat qui entrera facilement par les voies populaires, sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré. Encore là, il serait difficile de croire que l’État accepterait sans lui, tirer, un tel résultat, pourtant « démocratique ».

    « et quelques millions de morts avant d’avoir enfin un régime démocratique relativement stable.  »

    Parce que l’État gère bien sa soupape, voilà tout. Sinon, l’exploitation des prolétaires majoritaires par la minorité parasitaire bourgeoise reste d’actualité, d’autant plus que maintenant, nous devons nous taper les erreurs de bourgeois bien nantis, avares d’en faire toujours plus, par le biais d’un réchauffement planétaire qui en fera payer le prix à l’humanité toute entière. Dommage… Elle coûte disons, chère cette stabilité finalement. elle coûtera peut-être bien l’avenir de notre espèce. Voilà entre autre une raison pour laquelle je ne peux pas condamner la prise d’armes dans certains cas, sans pour autant sanctionner, comme le fait Jacques Saint-Pierre assez souvent, le terrorisme et le meurtre quelconque d’un civil innocent.

    « mais aussi de n’avoir pu découvrir qu’après 1989 la moitié de mon continent pourtant si petit qui était resté caché presque inaccessible derrière son rideau de fer. »

    Un rideau de fer qui n’avait rien à avoir avec le communisme, heureusement. Se prétendre communiste et l’atteindre à travers la dictature du prolétariat, c’est 2. Porter des culottes rouges, un T-shirt rouge et des sandales rouges, sans oublier le drapeau rouge, ça ne fait pas de moi un communiste, même si je le prétends et que je tue tous ceux qui ne sont pas d’accords avec moi. 😛 « L’habit fait pas le moine. »

    Qu’a Kim-Jong-Il de communiste?
    Qu’avait Staline de communiste?
    Qu’a le PC chinois de communiste, mise à part son nom, son drapeau, ses prétentions, son habit quoi?
    Pour ne prendre que ces trois exemples…

  20. Cowboy said

    Guillemette tu devrais écrire un livre, l’Hiver se prolonge et j’ai pus de bois à bruler

  21. sylvainguillemette said

    D’ac!

  22. sylvainguillemette said

    Bonne idée!

  23. sylvainguillemette said

    Jean-François Grenier, vous pourriez vous rendre utile et répondre aux questions posées, vous pourriez prouver que vous connaissez le marxisme.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :