Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Cause Commune no 19 est arrivé !

Posted by Olivia sur 26 mars, 2008

Le numéro 19 de Cause commune, le journal de la NEFAC au Québec, est maintenant disponible sur le web. 4000 exemplaires papier de ce journal sont distribués gratuitement par des militantEs libertaires, membres ou non de l’organisation. Cause commune se veut un tremplin pour les idées anarchistes, en appui aux mouvements de résistance contre les patrons, les proprios et leurs alliés au gouvernement. Si le journal vous plaît et que vous voulez aider à le diffuser dans votre milieu, contactez le collectif de la NEFAC le plus près de vous.

Un pdf à basse résolution —format tabloïd— est disponible.

Au sommaire du no 19 (format HTML)

Publicités

14 Réponses to “Cause Commune no 19 est arrivé !”

  1. ouvrier said

    Excellent papier camarade.

    Effectivement la guerre en afghanistan et en irak est une Guerre commercial.Peu de gens savent que la difference entre les taliban et le regime actuel des talibans est que un est pro washigton et l’autre non. meme economie base sur la culture de l’opium , meme oppression des femmes.

    Ici au quebec tout n’est pas rose , malgré des années d’economie prospere le citoyen ordinaire ne s’est pas enrichie , et quant la récession frappe on nous refile la facture , les gros bourgeois bien a l’Abrit trinquent a notre santé.

  2. sylvainguillemette said

    « les gros bourgeois bien a l’Abrit trinquent a notre santé. »

    Oui, Germaine, la bonne de Jacques Saint-Pierre, en sait quelque chose!

    Sinon, ce qui est aussi dérangeant, c’est que Bush, plutôt sa clique, a réussi sa mission. Soit enrichir l’industrie de l’armement de plus de 800 milliards en 2 ans, ce n’est pas négligeable, même le parasite Saint-Pierre, en conviendra.
    Vive les bourgeois! (:P)

  3. sylvainguillemette said

    On appelle aussi ça, le complex-militaro-industriel, parce que c’est aussi lui, qui planifie les guerres. Certaines sont plus payantes que d’autres, voilà.

  4. quebecsocialiste said

    Ben coudonc!
    En plus de tenir un site raciste, D. Gagnon est-il aussi copain avec Martineau? Mes réponses à son endroit son systématiquement censurés sans que je me fasse dire pourquoi et ce, même si je reste poli! Quel réactionnaire ce Martineau! Vraiment pathétique…

    En passant, excellent billet camarade!

  5. sylvainguillemette said

    David aussi, censure les interventions non-désirées. Il n’aime pas qu’on le contrarie, critère pour être un bon drètiste. Comme l’ADQ. Je me suis fait bannir du forum populiste crasse parce que j’étais communiste et encore, il y a plus d’un Sylvain Guillemette au Québec! FrancisGB s’est fait bannir parce qu’il avait affiché des vidéos compromettantes sur la mission afghane, des crimes de la coalition filmés. L’ADQ n’accepte pas le débat, c’est une secte monolithique, où le gourou Dumont, décide tout, ayant de toute façon tout une équipe de champions!

  6. sylvainguillemette said

    J’ai une idée camarade, dénonçons le site de David à RSF!

    Robert Ménard dit: « Désormais, tous les 12 mars, nous mènerons des actions pour dénoncer la cybercensure dans le monde. La répression croissante des blogueurs et les fermetures toujours plus nombreuses de sites Internet nécessitent une telle mobilisation, imposent une riposte. ».

    http://www.voltairenet.org/article156105.html

    Mais dans la même page:

    « Quand Washington censure Internet

    Dans son édition du 4 mars 2008, le célèbre quotidien new-yorkais a rapporté une histoire surréaliste de censure sur Internet, qui démontre la portée irrationnelle et fanatique des sanctions économiques que les États-Unis imposent à Cuba depuis 1960.

    Steve Marshall, citoyen britannique résidant en Espagne, travaille dans une agence de voyage et propose des séjours aux touristes, notamment à Cuba. En octobre 2007, 80 % de ses sites Web ont cessé de fonctionner à cause du gouvernement de Washington. « Je me suis rendu au travail le matin et j’ai découvert que nous n’avions aucune réservation. Nous avions pensé qu’il s’agissait d’un problème technique », a indiqué Marshall.

    En réalité, les sites Internet de ce citoyen britannique avaient été placés sur la liste noire du Département du Trésor états-unien. L’entreprise eNom, qui lui avait vendu le nom de domaine, basée à Bellevue à Washington, avait reçu une injonction de la part du Bureau de contrôle des biens étrangers (Office of Foreign Assets Control, OFAC) l’ordre de désactiver les sites, occasionnant un sérieux préjudice financier à Marshall, qui a dû se tourner vers un serveur européen.

    L’entrepreneur anglais a fait part de son incompréhension. « Comment des sites Web appartenant à un ressortissant britannique qui opèrent via une agence de voyages espagnole peuvent être affectés par la loi états-unienne ? ». John Rankin, un porte-parole du Département du Trésor, a justifié l’action en soulignant que l’agence risquait de vendre des séjours à des citoyens états-uniens qui, en vertu de la législation de leur pays, ne peuvent pas voyager à Cuba, même s’ils sont parfaitement libres d’aller en Chine, au Vietnam et même en Corée du Nord.

    Le New York Times a raison lorsqu’il note que le blocus limite la liberté de tous. Cet exemple illustre le caractère extraterritorial —et donc illégal— de la législation états-unienne contre Cuba. RSF n’a pas daigné dénoncer cette « cybercensure ». Ici, nul besoin de « mobilisation » ou de « riposte » car le responsable incriminé est la première puissance mondiale. »

    RSF a un double-discours, comme JSP, comme David et comme tous leurs acolytes!

    Exemple: JSP et David disent que les É-U et Israël ont le droit de posséder et d’utiliser à souhait les armes de destruction massive, dont les armes nucléaires, mais pas les autres, surtout pas les socialistes! (Tout en incluant le fait que Israël n’a jamais déclaré ces armes à l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique, sans même subir de sanction ou de menace d’invasion. Une autre double-mesure!)

    Ce qu’ils sont cons ces capitalistes.

    Un peu plus du même texte…

     »
    • RSF a fait l’apologie de l’invasion de l’Irak en affirmant que « le renversement de la dictature de Saddam Hussein a mis un terme à trente années de propagande officielle et ouvert une ère de liberté nouvelle, pleine d’espoirs et d’incertitudes, pour les journalistes irakiens ». L’organisation a ajouté que « pour les médias irakiens, des dizaines d’années de privation totale de liberté de la presse ont pris fin avec le bombardement du ministère de l’Information, le 9 avril à Bagdad ». Comme Bush, Ménard pense que la « démocratie » peut légitimement être exportée par des bombardements meurtriers

    • RSF ne s’est souvenu que tardivement – cinq ans plus tard – du cas du journaliste de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera Sami Al-Haj, et uniquement après que plusieurs articles stigmatisant cet « oubli » aient été publiés. Désormais, l’organisation reconnaît que ce dernier a été arrêté « sous de fallacieux prétextes de collusions avec Al-Qaeda ». « Faute de savoir si Sami Al-Haj avait été arrêté en raison de sa qualité de journaliste et faute d’information le concernant, RSF a attendu avant de mener d’autres actions ».

    Il a donc fallu cinq ans à RSF pour découvrir que Sami Al-Haj avait été arrêté, séquestré et torturé par l’armée états-unienne uniquement en raison de sa qualité de journaliste. C’est sans doute la raison pour laquelle le journaliste soudanais a disparu des rapports 2004 et 2005 dans lesquels RSF liste tous les journalistes emprisonnés dans tous les recoins de la planète. »

    Mais le meilleurs!

    « • Le Venezuela du président Hugo Chávez, honni par l’administration Bush, a également été l’une des cibles privilégiées de RSF. Lors du coup d’État d’avril 2002, Robert Ménard s’était bien gardé de dénoncer le rôle principal joué par les médias privés opposés au président démocratiquement élu. Pis encore, le 12 avril 2002, RSF avait publié un article reprenant sans aucune réserve la version des putschistes et avait essayé de convaincre l’opinion publique internationale que Chávez avait démissionné :

    « Reclus dans le palais présidentiel, Hugo Chávez a signé sa démission dans la nuit, sous la pression de l’armée. Il a ensuite été conduit au fort de Tiuna, la principale base militaire de Caracas, où il est détenu. Immédiatement après, Pedro Carmona, le président de Fedecámaras, a annoncé qu’il dirigerait un nouveau gouvernement de transition. Il a affirmé que son nom faisait l’objet d’un « consensus » de la société civile vénézuélienne et du commandement des forces armées ». »

    Tu parles d’une belle bande de vendus! Allez JSP, appuies-les! Crétin de pacotille!

    Je croyais que c’était le meilleurs, mais regardes celle-là!

    « • RSF confesse qu’elle reçoit des financements d’organisations telles que le Center for a Free Cuba, un groupuscule d’extrême droite, financée les Etats-Unis, dont le but est de renverser le gouvernement cubain, comme le stipulent ses statuts. Ceci explique les violentes campagnes anti-cubaines orchestrées par l’entité parisienne, notamment l’attaque de l’ambassade cubaine de Paris en avril 2003. RSF prétend même n’avoir jamais occulté ces subventions dont elle bénéficie depuis 2002. Cela est faux puisque ces dernières n’apparaissent pas dans les comptes de 2002 et 2003.

    RSF omet également de signaler que le directeur de cet organisme est un certain Franck Calzón. Il a été par le passé l’un des présidents de la Fondation nationale cubano-américaine (FNCA) qui, comme l’a déclaré José Antonio Llama, l’un de ses anciens directeurs, est lourdement impliquée dans le terrorisme contre Cuba. Ce dernier s’était confessé : « Nous étions impatients face à la survie du régime de Castro suite à l’effondrement de l’Union soviétique et du camp socialiste. Nous voulions accélérer la démocratisation de Cuba en employant n’importe quels moyens pour y parvenir ».

    Ainsi, RSF est financée par un organisme dont le directeur est un ancien dirigeant d’une organisation terroriste. »

    Comique non? On peut donc conclure, que RSF est une organisation terroriste par association, ce qu’ils font souvent!

    « Qu’est ce que la NED exactement ? Cette dernière n’est rien d’autre qu’une l’officine écran de la Central Intelligence Agency selon le New York Times qui notait en mars 1997 que la NED « a été créée il y a 15 ans pour réaliser publiquement ce que la Central Intelligence Agency (CIA) a fait subrepticement durant des décennies. Elle dépense 30 millions de dollars par an pour appuyer des partis politiques, des syndicats, des mouvements dissidents et des médias d’information dans des dizaines de pays ». »

    Bref, vas lire le reste, c’est très édifiant pour RSF! Dire que JSP et les autres sectaires riaient de Voltaire, c’est quand même drôle ce qu’on y trouve, n’est-ce pas?

  7. quebecsocialiste said

    @Sylvain

    Merci de l’info camarade, mais je la cannaissais déjà, l’histoire de RSF. N’importe qui de bien informé sait déjà de quoi tu parle. RSF s’en sacre de liberté de presse! Ménard n’est qu’un sale réactionnaire qui n’a rien de mieux à faire de sa maudite vie plate que de cracher sur des régimes progressistes (Chine et états arabes excluts)!

  8. sylvainguillemette said

    Oui, d’accord. On sait jamais, certains ne le savent pas encore et RDI cite souvent RSF, comme si c’était une source sans tache, limpide. Ça me dérange un peu. Les médias occidentaux font comme s’ils étaient fiables. J’ai laissé une pile de photocopies du document à la clinique privée de physiothérapie où je dois aller, parce que j’ai failli donner un pied à mon espèce %? »/&* de bourgeois. Criss, de…

  9. Guillemette, je suis convaincu que vous ne vous seriez pas blessé si vous cessiez de faire votre tête dure et commenciez par suivre les simples instructions de sécurité au travail. Mais voilà, quand on travaille comme un pied…

  10. sylvainguillemette said

    Dégueulasse!

    Autrement dit, JSP dit que le type mort à St-Hyacinthe dans un accident semblable au miens, n’était qu’un pied. Comme l’autre de Québec récemment. Comme les deux autres cet été qui se sont fait sectionner un pied chacun. Bref, pour un parasite qui vit sur la sueur des autres, les maux de pieds des autres, bref, qui ne travaille pas, je trouve qu’il a tout un culot.

    Je me vois dans l’obligation de lui souhaiter une mort atroce et souffrante.

  11. sylvainguillemette said

    Aides-toi un peu, mais aides-nous surtout, vas donc faire du « bungie » sans corde.

  12. Cowboy said

    Des incitations au suicide, quel beau message de paix et d’amour avec lequel vous allez construire un monde utopique.

  13. Olivia said

    Comme quoi tu prends tout au pied de la lettre Cowboy…

  14. sylvainguillemette said

    Reste que je souhaite le retour au travail de Saint-Pierre, avant son suicide, mais quelles sont les chances pour qu’il se mette à travailler?

    Vaut mieux que Saint-Pierre crève que tout un peuple irakien, contrairement à ses propos sur le peuple irakien pour la seule tête de Saddam Hussein. Je crois que tu devrais faire la morale à ce parasite, d’abord, ensuite je ferai des efforts.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :