Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Anarcho-communiste, pourquoi ?

Posted by Olivia sur 30 mars, 2008

 

 Certaines personnes sur ce site ont l’habitude d’associer l’anarchisme au totalitarisme. Étant la seule libertaire au sein de l’équipe de rédaction, j’ai donc décidé d’écrire ce texte afin de remettre les pendules à l’heure.
 
Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander les autres
 
Cette citation de Denis Diderot illustre parfaitement l’un des principes anarchistes les plus fondamental: l’anti-autoritarisme. Les anarchistes n’appuient pas les régimes communistes dictatoriaux à parti unique; comme par exemple ceux qui furent mis en place en U.R.S.S. et en Chine. Cette opposition vient du fait que ceux-ci sont opposés à l’État. Dans la conception anarchiste, il n’y a pas d’État. Celui-ci est perçu comme un oppresseur servant à asservir les masses, dans l’intérêt de la minorité possédant les ressources financières et les moyens de production.
 
Personnellement, je crois que les hommes et les femmes vivant sur notre planète pourraient mener leurs vies sans la structure oppressive que représente le gouvernement. Il est même totalement absurde de prétendre le contraire. Je vous pose la question: avez-vous réellement besoin d’un gardien au-dessus de vos têtes ? Ne seriez-vous pas capable de mener vos vies comme vous le voulez vraiment ?
 
Les libertaires sont des anti-autoritaires car ils sont de fervents amoureux de la liberté. Et je ne parle pas ici de la supposée «liberté» dont nous jouissons. Ok, nous ne vivons pas dans une dictature (à part celle du capital, bien sûr). Mais reste que nous ne sommes pas libres. Je ne parle pas ici de la liberté économique. La liberté telle que je la vois, en serait une pour les hommes, les femmes et les enfants. Une liberté sans frontières.

J’arrive ici à un autre point de ma conception politique communiste libertaire: l’internationalisme et l’anti-nationalisme. J’ai été souverainiste pendant six ans, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Un slogan qui résume bien l’esprit de cette position politique est en un de la NEFAC: Ni patrie, ni État, ni Québec ni Canada !

Je ne m’étendrais pas longtemps là-dessus, mais je considère que les nations sont en fait des prisons pour les masses opprimées et qu’un ouvrier québécois a plus de points en commun avec un ouvrier anglo-canadien ou bien un ouvrier chilien, qu’avec un sale bourgeois québécois. La « liberté » d’une nation serait artificielle pour les prolétaires du Québec. Qu’est-ce que ça changerait à leur existence ? Qu’est-ce que ça leur donnerait que le Québec ait un siège à l’ONU ou bien à l’OMC ? Il m’apparaît pourtant clair qu’on ne résout pas une question sociale, avec une solution nationale. La bourgeoisie est le véritable ennemi à abattre, quelle que soit sa couleur, sa religion ou sa langue. La cause des inégalités économiques et sociales au Québec est le capitalisme….pas le drapeau canadien !

Avant de conclure, un petit mot sur le pourquoi que je suis anarcho-communiste, au lieu d’être tout simplement anarchiste. En plus d’être une fervente amoureuse de la liberté, je suis aussi pour l’égalité. Je considère que ces deux concepts sont essentiels. Il est tout à fait insensé que sur notre planète actuellement, que les êtres humains ne soient pas tous égaux. Que nous ne partons pas tous au même stade lorsque nous naissons. Chaque personne devrait avoir un niveau de vie décent. Ce qui est loin d’être le cas présentement.

Publicités

33 Réponses to “Anarcho-communiste, pourquoi ?”

  1. Cowboy said

    C’est bien beau tout ça mais tu proposes rien pour changer les choses. La masturbation mentale c’est pas très compliqué à faire.

  2. Olivia said

    Cela viendra plus tard. Mon texte est déjà assez long comme ça. Je dois aussi avoir le temps de le continuer.

  3. deadchomsky said

    J’ai moi aussi commencer mon cheminement politique au sein des souverainistes avant de devenir anar. J’ai été anarchiste pendant 2-3 ans avant de devenir communiste révolutionnaire alors je connais l’argumentaire « anarcho-communiste » petit bourgeois, l’ayant moi même défendu auparavant. Je veux aussi l’abolition de l’État, de l’État capitaliste. L’État n’est qu’un moyen que la classe dirigeante se donne pour appliquer son droit. Dans l’État prolétarien, c’est le droit prolétarien qui trône. C’est l’unique façon de procédé au débourgeoisement efficace de la société et éliminer ses traces d’opportunisme. De plus, il sert de centre de gestion de la production et des ressources. J’ai conscience que les partisans plateformistes de la NEFAC répondent généralement à cet argument en brandissant le terme magique de Fédération. Qu’on appel cet organisation État ou Fédération, le terme désigne essentiellement la même chose.
    La question de la liberté quant à elle brille par sa teneur hautement idéaliste. Effectivement tu parles de libertés qui seraient plus « grandes » que les libertés définissable comme les libertés économique ou les libertés de droit. Le problème réside dans le fait qu’on ne peux définir d’une façon matérialiste la liberté plus qu’à ces définitions hautement pointues. On le remarque d’ailleurs dans ta façon difficilement plus floue d’étayer ta thèse.
    Je suis du même avis que toi sur l’anti-authoritarisme; l’ouvrierE n’a pas de patrie.
    Finalement, ton point de vue sur la relation entre le communisme et l’égalité me laisse abasourdis. Si tu parle d’égalité de droits, je t’accorde que le communisme est tout à fait pour ce principe. Mais il serait faut de même considéré une égalité absolue entre les individus de par nos besoins, nos goût, nos talents et même notre sexe. Par ailleurs, la désignation (abusive) de tradition communiste dans l’anarchisme dont les « anarcho-communistes » se revendiquent visent beaucoup plus la reconnaissance des thèses économiques prisent du marxisme que le simple principe d’égalité.
    Pour avoir des vrais pistes de solutions, je te conseille d’aller visité le site web http://www.pcr-rcp.ca

  4. Olivia said

    Mon argumentation n’est pas très étoffée, dû au fait que je manque de temps ces temps-ci (je suis littéralement prise à la gorge par mes études). Je pourrai la peaufiner plus tard, lorsque j’aurais davantage de temps. Et pour ce qui est de ton invitation à regarder du côté du PCR, je suis anarchiste, ne l’oublie pas !

  5. Il me semble qu’il vous faut bien beaucoup de distinctions pour en arriver à vous définir politiquement, et je parle aussi bien de deadchomsky que de Olivia ici.

    Le dogmatisme de vos positions respectives ne vous inquiète-t-il pas un tout petit peu? Le fait que des gens qui, somme toute, sont du même « côté » de l’échiquier politique en arrivent à rejeter les positions de l’autre devraient vous éclairer quant aux chances que l’extrême-gauche peut avoir de prendre le véritable pouvoir un jour.

    Telle disparité n’existe pas à droite. Les conservateurs, monarchistes ou purement capitalistes ont tous un schème de valeurs similaire et complémentaire. Les gens de droite croient à l’ordre, qu’il soit établi ou à établir. Vous croyez au désordre, au renversement, au rejet des valeurs qui ont subies l’épreuve du temps.

    Je ne veux pas vous décourager, mais je crois sincèrement que vos options reculent beaucoup plus qu’elles n’avancent.

  6. sylvainguillemette said

    « Les anarchistes n’appuient pas les régimes communistes dictatoriaux à parti unique; comme par exemple ceux qui furent mis en place en U.R.S.S. et en Chine. »

    Ce n’était pas du communisme, il ne faut pas confondre les les imposteurs en soif de pouvoir et LE communisme.

    « Dans la conception anarchiste, il n’y a pas d’État.  »

    Dans la première phase communiste, il y a toujours un état, mais qui ne sert qu’à faire répression sur le pouvoir bourgeois, ensuite, seulement, l’ÉTAT disparaît, on peut ici parler de COMMUNISME. Certains appellent « socialisme », la première phase.

    « Il est même totalement absurde de prétendre le contraire. Je vous pose la question: avez-vous réellement besoin d’un gardien au-dessus de vos têtes ? Ne seriez-vous pas capable de mener vos vies comme vous le voulez vraiment ? »

    Il n’y a plus d’état dans le communisme et le peuple gère lui-même, la justice, etc.. Il n’y a plus d’ennemi, les bourgeois créent les guerres. D’ailleurs, toutes les dernières guerres, sans exception, cachent un intérêt bourgeois ou d’exploiteur.

    « Ni patrie, ni État, ni Québec ni Canada ! »

    C’est le but ultime du communisme.

    « Il m’apparaît pourtant clair qu’on ne résout pas une question sociale, avec une solution nationale. »

    C’est juste, mais à court terme, ça me semble une solution. au Québec, 70% contre la guerre, nous sommes pour des mesures sociales plus justes,etc.. Stratégiquement, le Québec est un excellent endroit pour débuter une révolution internationale qui a déjà débuté en Amérique latine. Stratégiquement, le Québec se doit d’aller vers le socialisme d’abord, pour ensuite créer des liens serrés avec ces communautés du sud, pour un jour étendre à la planète sa révolution prolétarienne, afin que les Jacques Saint-Pierre de ce monde, ces parasites, cessent d’exploiter autrui, soit la masse prolétarienne qui forme rappelons-le, la majorité sur Terre. Le but du communisme, c’est de faire disparaître toute frontière, ultimement. Enfin, je crois qu’il faut aussi rester sur Terre et se rappeler que si demain, nous devenons anarchistes, l’État, ici ou celui des autres, fera un sale boulot de répression. Il faut se servir temporairement de la machine de répression en faveur de la majorité prolétarienne exploitée depuis trop longtemps, contre la minorité bourgeoise, alors anciennement répressive. Seulement lorsque tout le m.nage aura été fait, l’État pourra disparaître et laisser place à la dictature du prolétariat, mais sans État.

    Pour finir sur ce point, le parti communiste du Québec n’est aucunement nationaliste.

    « La bourgeoisie est le véritable ennemi à abattre, quelle que soit sa couleur, sa religion ou sa langue. »

    Exactement ce que je dis juste en haut, mais pour faire répression sur cette machine bourgeoise, nous avons besoin de l’État, voilà pourquoi une victoire par le scrutin est nécessaire, afin d’aller chercher la volonté populaire d’abord, et ensuite faire répression sur les bourgeois parasitaires et minoritaires. Une fois débarrassés des bourgeois, les prolétaires n’auront que faire, de la machine de répression, l’État. Il sombrera lorsque le communisme sera en place.

    « La cause des inégalités économiques et sociales au Québec est le capitalisme….pas le drapeau canadien ! »

    Mais la constitution canadienne, entrave à celle du Québec. Aussi, le prolétariat canadien dort un peu au gaz, comme ici d’ailleurs, sauf que le Canada est vaste. Il ne faut pas laisser tomber les canadiens, soit, mais je crois qu’il est pressant de faire la révolution ici d’abord, le travail est déjà à moitié fait. Regardons un instant les positions canadiennes sur les conflits dans le monde par exemple, ou sur la mondialisation, etc.. Il y a de l’opposition, mais ce n’est pas aussi marqué qu’ici, au Québec. Et stratégiquement, comme proposé dans le texte d’Alexandre sur l’indépendance du Québec, l’indépendance de ce dernier viendrait donner un vif coup au fédéralisme de toute part, même celui des États-Unis. L’État s’effriterait tout seul.

    Mais tu sais bien que je suis d’accord avec tout le reste Olivia, bon texte, même si je ne suis pas d’accord avec la totalité.

    « Cowboy a dit:
    30 mars, 2008 à 2:39

    C’est bien beau tout ça mais tu proposes rien pour changer les choses. La masturbation mentale c’est pas très compliqué à faire. »

    Voilà un commentaire, tout aussi pertinent que le reste vomi par cet individu. Jean-François Grenier, nous avons des partis politiques, des programmes politiques, des plate-formes politiques, nous faisons des réunions, des manifestations, nous proposons, dans les faits, une alternative. Il ne te reste qu’à lire un peu, ça ne peut pas te faire de tort. Lénine a plus de 45 tomes, Marx a beaucoup de livres également, etc..

    http://www.universite-ouvriere.org/

    Deadchomsky, tu as parfaitement raison! Mais je donnerais également un autre site à Olivia, sans rancune!

    http://www.pcq.qc.ca (Et oui! Le PCQ! Je suis certain que tu fais un p’tit sourire en coin. :))

    Je ne crache pas, en passant, sur la totalité des oeuvres de Mao. Je ne suis pas fermé au débat, nous avons essentiellement le même but ultime, soit le renversement de la dictature bourgeoise sur le prolétariat, seule notre façon d’accéder à cette voie diffère.

    « Le dogmatisme de vos positions respectives ne vous inquiète-t-il pas un tout petit peu? Le fait que des gens qui, somme toute, sont du même “côté” de l’échiquier politique en arrivent à rejeter les positions de l’autre devraient vous éclairer quant aux chances que l’extrême-gauche peut avoir de prendre le véritable pouvoir un jour. »

    Les querelles entre les anarchistes et les communistes sont vieilles. Un peu de lecture ne te ferait pas de tort, c’est bien beau les vidéos du Canal-D et d’Historia, mais tu n’apprendras jamais rien sur le communisme ou l’anarchisme. En passant JSP, toutes les théories économiques capitalistes sont démolies depuis plus d’un siècle. Il serait temps que tu te mettes au courant.

    « Telle disparité n’existe pas à droite. Les conservateurs, monarchistes ou purement capitalistes ont tous un schème de valeurs similaire et complémentaire. »

    Faux, c’est ce que des types dans ton genre, surtout les parasites (JSP est un bourgeois) dans ton genre, tentent de faire croire à la populuation. Les parasites dans ton genre on joué toutes les cartes pour diviser le prolétariat, le racisme, le conservatisme, la religion, etc.. Ce n’est à nos yeux, qu’un signe d’étouffement de votre part. Vous ne savez plus sur quel pied danser.

    « Vous croyez au désordre, au renversement, au rejet des valeurs qui ont subies l’épreuve du temps. »

    Les seules fois où nous fûmes près d’y arriver (commune de Paris par exemple), ont été réprimées dans le sang par l’État bourgeois ou les États bourgeois étrangers (U.R.S.S. 1917).
    Tu te répètes, mais tu fais dans le mensonge, soit par exprès, soit par ignorance. Il n’existe aucune bonne excuse, il temps que tu te mettes à lire autre chose que du Bastiat, vraiment dépassé en passant.

    « Je ne veux pas vous décourager, mais je crois sincèrement que vos options reculent beaucoup plus qu’elles n’avancent. »

    Bien au contraire et le recrutement va bon-train, j’ai bien hâte que la récession fasse ses ravages, ça ira encore plus vite. Un mal pour un bien meilleurs! Il coûtera cher, en vies, en problèmes de toutes sortes, mais au bout du compte, la bourgeoisie sera vaincue. Nous prendrons l’État temporairement pour réprimer la bourgeoisie, l’extirper de ses camps de base, l’effacer, ensuite cet État sombrera, pour laisser place au communisme. C’est inévitable. Profites bien de tes avantages, de tes privilèges volés aux prolétaires, parasite.

  7. camaradevez said

    Jacques Saint-Pierre a dit:

    Telle disparité n’existe pas à droite. Les conservateurs, monarchistes ou purement capitalistes ont tous un schème de valeurs similaire et complémentaire. Les gens de droite croient à l’ordre, qu’il soit établi ou à établir. Vous croyez au désordre, au renversement, au rejet des valeurs qui ont subies l’épreuve du temps.

    – La droite n’a jamais été unis et ne le sera jamais . Justement parce qu’ils ont les mêmes intérêts , le pouvoir et l’argent et chacun veut sa part du gâteau peu importe la solution pour y parvenir . Les conservateurs sont minoritaires , donc une majorité de personnes ne veulent même pas du gouvernement en place , un gouvernement qui aime bien jouer de la matraque quand sont propre peuple utilise le droit de manifester leurs opinions comme tout êtres libre sur cette planète . Charest c’est la même chose , les étudiants ne sont pas contents alors envoyons leur l’anti-émeute … loi-matraque

    Pour ma part je préfère de loin être anarchiste ou communiste que de me fermer les yeux sur la répression des lois-matraques imposées par des états policiers répressifs.

  8. Olivia said

    Le PCQ n’est pas nationaliste ? Vous faites pourtant parti de Québec Solidaire !

  9. Olivia said

    Et m’semble qu’on ne peut pas être souverainiste sans être nationaliste en même temps.

  10. quebecsocialiste said

    Je ne suis pas d’accord! On ne peut pas se débarasser de la bourgeoisie s’il n’y a pas un minimum d’ordre dans nos rangs! Et çà, c’est surement pas les anarchistes qui vont nous le donner! C’est grâce à un gouvernement du peuple (style Chavez) que nous pourrons, à partir de nos bases du Québec et de l’Amérique du Sud, étendre la révolution à l’emsemble de la planète, pays par pays, révolution par révolution. La destruction du capitalisme, çà ne tombera pas du ciel du jour au lendemain!

    « La “liberté” d’une nation serait artificielle pour les prolétaires du Québec. Qu’est-ce que ça changerait à leur existence ? Qu’est-ce que ça leur donnerait que le Québec ait un siège à l’ONU ou bien à l’OMC ? »

    1: Qui a parlé de l’OMC? On s’en sacre de l’OMC! Jamais la République Populaire du Québec n’aura de siège dans cette sale organisation de bourgeois parmis les bourgeois!
    2: Un siège à l’ONU serait une bonne façon de frapper l’ordre établi de l’intérieur. Il faut penser stratégie.
    3: L’indépendance, c’est ce que le peuple veut, alors c’est ce que je veux lui donner. On ne désire pas l’incertitude, mais bien l’égalité et la sécurité sociale que seul un gouvernement socialiste dans un Québec indépendant peut nous donner.

    Finalement, quand on parle du résultat possible d’une révolution, je préfère de loin le style sandiniste ou léniniste aux résultats aléatoires que peuvent nous donner l’anarchisme. Pour moi, l’ordre est de loin préférable au hasard.

    Bonne journée,
    camarade QS.

  11. Olivia said

    Et bien pour moi, l’autoritarisme n’est et ne sera jamais acceptable.

  12. quebecsocialiste said

    @Olivia

    Qui a parlé d’autoritarisme?

  13. Olivia said

    À moins que tu sois révisionniste, tu ne peux pas nier le fait que le léninisme a engendré une dictature.

  14. episteme12 said

    Ouf, là tu t’engages dans tout un débat…

     »le léninisme a engendré une dictature »…

    la première question qui me vient à l’esprit, c’est: qu’est-ce qu »’engendrer une dictature », pour une idéologie(certains diront approche théorique)?

  15. Olivia said

    J’aurais dû dire que c’est le bolchévisme qui a engendré une dictature. Mea culpa…

  16. episteme12 said

    Le même problème se pose pour déterminer comment une idéologie, ou plutôt une culture dans ce cas précis, peut engendrer une dictature.

    D’ailleurs, le bolchévisme peut renvoyer au leninisme, puisque le léninisme était, au sein du parti bolchévique, la théorie marxiste dominante pendant un long moment(si on pose que la théorie staliniste du socialisme en un seul pays est nécessairement distincte du léninisme), et c’est le moins que l’on puisse dire …

  17. Si je peux me permettre mon grain de sel…

    La dictature dont fait état Olivia est un fait indéniable, et observée sous plusieurs régimes à caractère « communiste » (excusez le terme plutôt général, mais bon). Tout le monde conviendra que Jong-Il ou Castro sont tout de même des dictateurs (on me dira que Castro est un dictateur soft, soit, mais un dictateur quand même).

    Je pense qu’il ne faut pas mélanger idéologie et application de l’idéologie. L’application d’une idéologie aussi utopiste (ceci dit sans mépris) que le communisme, le libertarianisme ou même le socialisme se fait par des Hommes. Et les Hommes sont sujets à l’enflure de l’égo. Ce qui provoque souvent (oserais-je dire toujours?) un culte de la personnalité et l’institution de dictatures.

    On ne peut pas être contre la vertu. Mais la vertu fout souvent le camp lorsqu’un seul individu prend sur ses épaules de réformer un système de fond en comble.

  18. episteme12 said

    L’observation d’associations de  »faits » n’indique pas a priori de lien causal…

    On pourrait aussi observer que la dictature est un fait observé dans plusieurs régimes établis dans des pays pauvres.

    Cela ne veut pas dire qu’un pays pauvre a nécessairement gouvernement dictatorial, à preuve qu’on en observe qui n’en ont pas, ou peut-être dirions nous qu’ils en ont avec des intensités TRÈS variables…

    Toute affirmation sur la  »nature » de l’homme est suspecte d’être idéologique.

  19. sylvainguillemette said

    « Olivia a dit:
    31 mars, 2008 à 12:04

    Le PCQ n’est pas nationaliste ? Vous faites pourtant parti de Québec Solidaire ! »

    Nous sommes d’abord indépendantiste, pas souverainiste Olivia. Il n’y a pas à ce que je sache, de ceinture fléchée dans le PCQ, ni dans Q-S. Tu peux trouver le texte d’Alexandre sur l’indépendance du Québec sur ce même blogue qui bafoue la liberté d’expression, RW.

    « Olivia a dit:
    31 mars, 2008 à 12:04

    Et m’semble qu’on ne peut pas être souverainiste sans être nationaliste en même temps. »

    Oh que oui! Tu peux toujours relire le texte d’Alexandre sur la question de l’indépendance, je l’ai publié sur ce même blogue qui censure nommé RW.

    « Olivia a dit:
    31 mars, 2008 à 10:49

    À moins que tu sois révisionniste, tu ne peux pas nier le fait que le léninisme a engendré une dictature. »

    La dictature des ouvriers, du prolétariat. L’ÉTAT, avant qu’il ne disparaisse de lui-même par la deuxième phase, le communisme, sert à faire répression sur la bourgeoisie qui je te le rappelle, ne se laissera pas juste pousser en bas de la chaise du pouvoir. Tu peux imaginer toutes sortes de crimes contre l’humanité commis par ces bourgeois, pour préserver leurs privilèges de parasites.

    « Olivia a dit:
    31 mars, 2008 à 11:02

    J’aurais dû dire que c’est le bolchévisme qui a engendré une dictature. Mea culpa… »

    Bolchevik=majoritaire

    « La dictature dont fait état Olivia est un fait indéniable, et observée sous plusieurs régimes à caractère “communiste” (excusez le terme plutôt général, mais bon). Tout le monde conviendra que Jong-Il ou Castro sont tout de même des dictateurs (on me dira que Castro est un dictateur soft, soit, mais un dictateur quand même). »

    D’une certaine façon, oui. Mais la dictature du prolétariat propose la dictature de la majorité, ce que l’on appelle ici, la démocratie, or démocratie=pouvoir au peuple. Une raison entre d’autres, pour laquelle on ne peut pas parler de « COMMUNISME » dans les cas présentés.

    « Je pense qu’il ne faut pas mélanger idéologie et application de l’idéologie. »

    Je suis content que ça vienne de toi. Je suis entièrement d’accord.

    « Ce qui provoque souvent (oserais-je dire toujours?) un culte de la personnalité et l’institution de dictatures. »

    Mais sou le communisme respecté, c’est impossible. Soviets=conseils populaires.

    « Mais la vertu fout souvent le camp lorsqu’un seul individu prend sur ses épaules de réformer un système de fond en comble. »

    C’est vrai! Voilà pourquoi le parti de Chavez, tout comme Québec-solidaire, peut plus amplement représenter la volonté de tout un peuple. Le parti socialiste unifié du Venezuela, regroupe plusieurs partis de gauche, tout comme Québec-solidaire regroupe des collectifs de gauche et d’anciens militants de gauche. On est loin du stalinisme et des Kim-Jong-Il.

  20. sylvainguillemette said

    Alors non, Olivia, nous ne sommes pas nationalistes pour deux cents.

  21. francisgb said

    Cela dépend ce que tu veut dire a propos du mot dictature, ce mot a été galvaudé.

    On peut parler d’une dictature de la bourgeoisie, ce qu’on vit maintenant, ce qui veut dire une dictature de la bourgeoisie sur le prolétariat qui dicte a la majorité de la population.

    Certaines écritures marxistes peut aussi parler de dictature du prolétariat au tout début, ce qui est entendue dans certains textes marxistes (marx,lénine) quand eux parle de dictature du prolétariat il parle du renversement de la dictature bourgeoise sur le prolétariat pour instaurer une dictature DU prolétariat ce qui veut dire le pouvoir dirigé PAR les travailleurs, (pas une dictature SUR le prolétariat) Cela veut dire construire un pouvoir populaire.

    Pour finir, selon moi tout deviens autorité, même dans une commune anarchiste. c’est le pouvoir des conseil qui contrôle la commune, alors c’est une forme d’autorité, et les décisions de la commune est une forme de dictature. Une personne qui n’est pas d’accord avec une décision du conseil dans la commune, il doit se conformer a la décision de la majorité? non? il devra accepter la décision. donc une certaine autorité.

  22. quebecsocialiste said

    @Olivia et Episteme12

    Franchement! Ne me dites pas que vous croyez encore que l’URSS d’après Lénine, le stalinisme, la monarchie de Corée du Nord et la Chine d’après la « révolution culterelle » de Mao étaient des régimes communistes! Autant dire que Polpot et Hussein étaient communistes! Un peu de sérieux SVP! Il faut démystifier l’histoire. La liste des VRAIS communistes est sur l’un des sites affiliés dans « Liens à visiter ».

  23. quebecsocialiste said

    « Archives internet des marxistes »

    Le voilà le lien.
    Quant à Castro, je vous rappellerez que Cuba est assiégée par la première puissance mondiale depuis presque un demi-siècle. Pour n’importe qui, la dissidence n’est pas la bienvenue durant un siège. Les USA avaient peur du modèle cubain, car il donnait un espoir aux masses opprimées d’Amérique latine. Comparé à Fulgencio Batista, Fidel Castro est Mère Thérésa! Castro et le Che, ce sont LES SAUVEURS de Cuba!
    Viva la revolution!
    Hasta la victoria siempre!

  24. episteme12 said

    Franchement! Ne me dites pas que vous croyez encore que l’URSS d’après Lénine, le stalinisme, la monarchie de Corée du Nord et la Chine d’après la “révolution culterelle” de Mao étaient des régimes communistes! Autant dire que Polpot et Hussein étaient communistes! Un peu de sérieux SVP! Il faut démystifier l’histoire. La liste des VRAIS communistes est sur l’un des sites affiliés dans “Liens à visiter”.

    Je n’ai jamais, jamais dit ça.

    Le mot  »communisme », je trouve son sens d’ailleurs assez large.

  25. castorpolitique said

    Pourrais-tu être un peu plus précise et écrire un texte qui ne n’utilise aucun des termes « anarchiste », « marxiste », « communiste », « libertaire », etc ? Et même mieux, sans utiliser le mot « état » ?

    Ton texte fait réfléchir, surtout qu’il commence tout de suite par une citation inutile (à mon sens). Qu’est-ce que la nature chez l’homme ?

    Certains pensent que c’est l’etat de guerre perpétuelle (Hobbes), économique en particulier.

    Certains pensent que l’état de nature est donné par Dieu, et donc qu’on ne doit pas le modifier (néo-conservateurs américains).

    D’autres que c’est le paradis originel (Rousseau).

    Mais tout ça est de l’ordre de la foi, car personne n’a jamais vu l’état de nature de l’homme.

    Alors ?

  26. internationaliste said

    Cher QuébecSocialiste, je réitère mon invitation au cas ou tu ne l’aurais pas remarqué. Je t’invite à consulter de nouveau le site web de la Ligue pour l’Action Socialiste au http://www.socialistaction.org/ca.htm et à communiquer avec l’adresse de la branche de Montréal. On pourrait alors correspondre ensemble.

  27. Olivia said

    Je vais prendre une pause de ce blogue. Mon moral est bas depuis quelques jours et en plus de ça, j’ai du travail par-dessus la tête. Je vous demande donc de faire preuve de patience; je répondrais aux réactions soulevées par mon article plus tard.

    Merci de votre compréhension,

    Olivia.

  28. sylvainguillemette said

    Aucun problème Olivia, on a tous besoin de repos quelques fois. Même JSP a eu besoin de repos un moment donné.

  29. quebecsocialiste said

    @Internationaliste

    Merci d’avoir remis le lien, j’allais te le demander.

  30. quebecsocialiste said

    @Internationaliste

    Euh… C’est dans quelle section au juste?

  31. internationaliste said

    Salut QuébecSocialiste. Il faut que tu ailles dans la section française et dans plusieurs textes le courriel de la branche de Montréal est indiqué. La personne responsable va me le retransmettre.

  32. quebecsocialiste said

    @Internationaliste

    OK, je l’ai trouver, mais est-ce que j’écris « @Internationaliste »?

  33. internationaliste said

    Oui et je vais le mentionner au responsable, qui de toute façon me transfère automatiquement les messages envoyés par des francophones. J’attends de tes nouvelles.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :