Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 14 mai 2008

Deuxième citation de la semaine 2/2

Posted by sylvainguillemette sur 14 mai, 2008

« La démocratie et les droits de l’homme ne nous intéressent que très peu. Nous utilisons simplement ces mots pour cacher nos véritables motifs. Si la démocratie et les droits de l’homme nous importaient, nos ennemis seraient l’Indonésie, la Turquie, le Pérou ou la Colombie, par exemple. Parce que la situation à Cuba, comparée à celle de ces pays-là et de la plupart des pays du monde, est paradisiaque. »

Wayne S. Smith, chef de la section des intérêts nord-américains à la Havane.

Posted in Article | 51 Comments »

Une des citations de la semaine 1/2

Posted by sylvainguillemette sur 14 mai, 2008

« Pourquoi le gouvernement des Etats-Unis ne lève pas le blocus contre Cuba ? Je vais vous répondre : parce qu’il a peur. Il craint notre exemple. Il sait que s’il lève le blocus, le développement économique et social de Cuba sera vertigineux. Il sait que nous démontrerons, encore plus, les possibilités du socialisme cubain, les potentialités pas encore totalement déployées d’un pays sans discrimination d’aucun type, avec une justice sociale et des droits humains pour tous les citoyens et non pas pour quelques-uns seulement. »

Felipe Perez Roque, ministre cubain des Affaires étrangères.

Posted in Article | 6 Comments »

Le Réseau Voltaire est en danger. Il a besoin de vous!

Posted by sylvainguillemette sur 14 mai, 2008

Depuis sa création, le Réseau Voltaire n’a cessé d’ouvrir des débats et de susciter des polémiques. Ses adversaires ont lancé des campagnes visant à l’intimider ou à le discréditer. Aujourd’hui, ils veulent le faire disparaître.

Au cours des six dernières années, le département US de la Défense a interdit aux grands médias d’évoquer notre action sous peine de suppression de leurs accréditations ; le département d’État nous a classé parmi les « principales sources de désinformation anti-américaine dans le monde » (probablement un hommage du vice à la vertu) ; des émissaires du Conseil de sécurité nationale des États-Unis nous ont présenté des offres de corruption ; une unité spécialisée de Tsahal a hacké notre site Internet ; des contrats ont été lancés contre notre président et contre certains de nos collaborateurs sud-américains. Cependant, jusqu’en mai, les autorités françaises ont garanti notre sécurité physique, notre liberté de circulation et d’expression. Il en va autrement aujourd’hui : les pressions sont plus fortes, elles s’étendent à notre entourage, et nous ne pouvons plus compter sur la bienveillance de la France.

Nos principaux collaborateurs parisiens ont non seulement été placés sur écoutes, mais ont fait l’objet de filatures permanentes pour identifier nos sources d’information. De proche en proche, cette surveillance s’est étendue à nos familles et à nos amis.

Le 17 juillet et le 1er août, George Bush a signé deux décrets présidentiels (Executive Orders 13438 et 13441) criminalisant les opposants à sa politique en Irak et au Liban. Les comptes bancaires de nos collaborateurs résidant au Moyen-Orient ont immédiatement été bloqués et l’accès au territoire US leur a été interdit, à eux et à leurs familles. Selon nos informations, les autorités états-uniennes faisant jouer les accords de défense mutuelle ont demandé à leurs homologues françaises, courant août, de prendre des mesures identiques à l’encontre de nos collaborateurs français qui sont déjà interdits d’accès au territoire US.

Au cours des mois d’août et septembre, des fonctionnaires français et états-uniens, utilisant abusivement les dispositions légales réprimant le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, ont procédé à des enquêtes pour tenter d’identifier nos donateurs réguliers et faire pression sur eux.

De plus, des menaces crédibles ont été adressées oralement par des fonctionnaires français et états-uniens à certains de nos rédacteurs.

En définitive, nous avons dû prendre des mesures draconiennes et onéreuses pour garantir la sécurité de nos collaborateurs et correspondants, et la confidentialité de nos donateurs. L’interruption de toute aide financière pendant les mois nécessaires à l’installation de notre nouveau dispositif a mis en danger la continuation de notre action en Europe, dans le monde arabe et en Amérique latine.

Depuis le 11 septembre 2001, nous dénonçons la manipulation du terrorisme par les États-Unis et son usage pour justifier de guerres à l’extérieur et de répressions à l’intérieur. Notre travail s’est inscrit dans la durée et a rencontré un large écho (2 à 2,5 millions de visiteurs distincts par mois sur notre site web principal, Voltairenet.org, dont 92 000 abonnés aux listes de diffusion). Nos idées sont maintenant reprises à travers le monde, y compris aux États-Unis, malgré les efforts déployés pour nous dénigrer.

Le Réseau Voltaire est un outil international de lutte contre la propagande et d’émancipation des esprits. Il agit en Europe, mais aussi depuis et en direction de pays du Sud dont les ressources économiques sont faibles. Nos lecteurs du Sud ont besoin que le Réseau Voltaire existe. Lecteur d’un pays du Nord, vous ne soutenez pas le Réseau Voltaire uniquement pour vous : vous le faites aussi pour les citoyens de pays moins fortunés que le vôtre.

Voltairenet.org est une initiative citoyenne exclusivement financée par les dons de ses lecteurs. Son travail d’information et d’analyse ne peut se poursuivre qu’avec votre soutien financier.

C’est pourquoi nous vous demandons de faire un effort particulier pour nous aider dans ce moment difficile.

Faites un don au réseau Voltaire, voici le lien: http://www.voltairenet.org/article152108.html

(Vous comprendrez, chers lecteurs, lectrices, que j’ai ajouté ce texte présent sur Voltaire.org/fr dans le but d’aider nos camarades européens qui se démènent en long et en large, afin de trouver des explications logiques à plusieurs inepties états-uniennes et autres. Toutefois, certaines de leurs positions demeurent entièrement leurs et ne sont pas nécessairement partagées par toutes et tous au Reactionism Watch. Il m’importait tout de même d’aider ces journalistes indépendants, que l’on menace aujourd’hui de museler, par la force s’il le faut.

Sylvain Guillemette)


Posted in Article | 9 Comments »

Le plongeon

Posted by sylvainguillemette sur 14 mai, 2008

Des scores dignes d’un tiers parti

J’aimerais vous inviter à fêter la chute du parti populiste crasse, ce parti qui n’offre que sa prostitution aux bourgeois, ce parti qui n’a que faire du peuple, du prolétariat, lequel il a souvent dit vouloir mettre au pas de la productivité, dans un esprit missionnaire du Ô Capital.

À Pointe-aux-Trembles, comme piètre performance, l’économiste Diane Bellemare, candidate-vedette du parti d’un seul homme, a terminé troisième, récoltant moins de 14 pour cent du suffrage exprimé.

Dans Hull, où les libéraux « privatisators » ont gagné haut la main, l’Action démocratique du Québec/Équipe Mario Dumont a subi une signifiante défaite, terminant au cinquième rang derrière Québec Solidaire (9,72 pour cent) et le Parti Vert (7,20 pour cent). Le candidat populiste crasse Jean-Philip Ruel, n’y a recueilli que 3,23 pour cent des voix.

Dans Bourget, l’ADQ/Équipe Mario Dumont a terminé 4e, derrière le Parti vert du Québec, représenté par monsieur MacCay, l’ancien chef du parti.

«Le résultat est bien sûr décevant, il faut le dire (…) Il n’y a pas de pardon dans les élections partielles surtout avec un taux de participation aussi faible» a lancé le propriétaire du parti populiste crasse. Mais avec un taux de participation aussi faible que 34%, il est étonnant que Monsieur Dumont n’ait pas demandé l’abolition des partielles!

Le ballon qui dégonfle tout seul

Après nous avoir assommé de propagande mensongère, haineuse et xénophobe, il n’est pas étonnant, après quelques revirements de position de ce parti girouette, que la population soit devenue douteuse à l’endroit des promesses populistes que ce parti a pu vomir.

Un programme qui ne tient pas la route, des députés et candidats qui ne suivent pas le tracé monolithique signé Mario Dumont, des idées plus farfelues les unes que les autres, dont certaines d’entre elles, ont comme potentiel de créer des conflits entre les nations autochtones et les québécois.

Un après l’autre, Mario a cité plusieurs dossiers « chocs », plutôt populistes oui, comme seul lui sait le faire. Roi de la démagogie et de la xénophobie, Mario s’était récemment attaqué à l’immigration disant de celle-ci, qu’elle était la coupable du recul français. Il avait ensuite prôné la matraque lors des évènements du Centre Bell et finalement, appelé la SQ à une intervention musclée envers les nations autochtones sur la question de la contrebande des cigarettes.

Une histoire qui finit bien

C’est finalement une histoire qui finit très bien, l’ADQ/Équipe Mario Dumont, l’autonomiste sur son 31, ce parti sexiste, xénophobe, raciste, opportuniste crasse et j’en passe, retourne aux oubliettes, lesquelles sont très habituées d’abriter les partis tiers, mais desquelles sortent également les autres partis tiers tels Québec-solidaire (3e dans Hull) et le Parti Vert du Québec (3e dans Bourget). Québec-solidaire et le Parti Vert du Québec ont obtenu 17% des voix dans Bourget et Hull, ce qui donne aux deux partis une 3e position dans chacune des circonscriptions. N’étant pas représenté à l’Assemblée Nationale, ces tiers partis mangent néanmoins une partie de l’électorat adéquiste et péquiste. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

Posted in Article | 8 Comments »