Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

SOLIDARITÉ AVEC ÉCOSOCIÉTÉ

Posted by sylvainguillemette sur 23 mai, 2008

Barrick Gold, la plus grosse compagnie aurifère du monde, poursuit Écosociété pour 6 millions $ avec pour seul objectif de l’écraser et de la pousser à la faillite. Suite à la publication de Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique, Barrick réclame de la petite maison d’édition québécoise à but non lucratif, et des auteurEs de Noir Canada, 5 millions $ pour dommages moraux compensatoires, ainsi qu’un million à titre de dommages punitifs, ce qui représente 25 fois le chiffre d’affaires annuel d’Écosociété.

Cette poursuite-bâillon, ou SLAPP*, est une lourde menace pour le droit à l’information, pour la liberté d’expression et donc pour la démocratie. Nous refusons de nous faire museler et entendons poursuivre notre travail d’éditeur engagé.

Écosociété demande toutes les formes d’appui possible pour mener ce combat de David contre Goliath.

Pour nous aider, vous pouvez :

Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique est la synthèse et l’analyse de documents nationaux et internationaux déjà rendus publics (rapports, livres, documentaires…), portant sur de nombreux abus de plusieurs sociétés canadiennes présentes en Afrique, notamment dans le domaine minier et pétrolier. Il porte aussi sur le soutien dont bénéficient parfois ces sociétés de la part du gouvernement canadien. Le débat que ce livre veut rendre public est d’autant plus légitime que les actifs des Canadiens (fonds de retraite, REER, fonds publics) sont souvent indirectement investis dans ces sociétés via la Bourse de Toronto.

*Strategic lawsuit against public participation

(Tiré directement du site)

http://slapp.ecosociete.org/

Publicités

19 Réponses to “SOLIDARITÉ AVEC ÉCOSOCIÉTÉ”

  1. Une bonne façon de les appuyer serait d’aller acheter le livre. C’est ce que je vais faire ce soir !

  2. clusiau said

    Moi je l’ai acheter avant hier. On s’en reparle…!

  3. Mais comment pouvez-vous être certains que la poursuite n’est pas justifiée? Vous croyez l’organisme sur parole, et c’est tout? Et s’ils n’étaient que des opportunistes?

    Je ne les encouragerai pas avant d’en savoir plus… Je ne suis pas embrigadé comme vous l’êtes.

  4. clusiau said

    M. St-Pierre on dirait que vous êtes contre juste pour être contre.
    C’est lassant à la fin et complètement enfantin.
    Il faut acheter ce livre pour son plaisir, oubliez la cause.
    Vous faites-vous plaisir des fois, juste pour le kick M. St-Pierre ?

  5. Je suis allé chercher le livre ce soir. Je vais le lire dès demain. On s’en reparle camarade !

  6. @Clusiau,

    Vous n’avez pas idée à quel point je me fais plaisir.

    Sauf que, voyez-vous, vous ne prôniez pas, ici, d’acheter ce livre pour le plaisir, mais bien pour encourager cet organisme sans savoir s’il est crédible. Un signe certain d’aveuglement idéologique.

  7. sylvainguillemette said

    Je resterai sceptique jusqu’à la conclusion d’une enquête, mais sachez que depuis bien avant hier, les rumeurs courent autour de Barrick Gold. Je ne lance rien, je répète les rumeurs, voilà. Si vous ne les aimez pas, allez lire autre chose.

    Je l’achèterai, je jugerai ensuite, avec certes comme complément, documentation additionnelle.

    Mais toujours est-il que l’or ne vaut pas grand chose en réalité et que les bourgeois profitent de cette absurdité au dépens de la masse prolétarienne. Ils jouent à la bourse avec de la roche brillante, et on gobe bordel*.

    *Pour ceux que ça touche, car je ne suis plus à ce point aliéné par ce système crasse et suicidaire**, où les bourgeois parasitent le travail d’autrui pour vivre plus que aisément.

    **Suicidaire parce que le système nord-américain tel qu’on le connait, s’il était globalisé, nécessiterait de 5 à 7 planètes Terre. Peu importe le nombre de planète, dès qu’il dépasse 1, c’est foutu. Le constat est logique et simple, alors ils ont beau rouspéter les conservateurs fanatiques religieux, mais les Terres de rechanges dont nous avons besoin pour globaliser leur secte où le parasitisme est pratiqué par une minorité paresseuse sur une majorité laborieuse, sont inexistantes ou non répertoriées. Merci bonsoir les sectaires!

    Je me fais plaisir ce soir, en regardant les nuages et les étoiles. C’est gratuit et je n’ai pas eu besoin de bourgeois pour me procurer ce plaisir. Tout le monde peut s’amuser, même sans bourgeois. Ils sont totalement inutiles, ce sont des parasites.

  8. sylvainguillemette said

    Non mais vous parlez d’un système!?! L’or vaut une fortune selon cette bande de tarés, comme si c’était mon soucis. Ces types, ces capitalistes, tentent de faire croire que l’or représente une réelle richesse, mais dans les faits, ça ne vaut pas grand chose, c’est une roche brillante.

    Qui échangerait sa gourde d’eau contre des lingots d’or dans un désert?

  9. internationaliste said

    Parlant d’aveuglement idéologique, pour St-Pierre tout ce qui s’oppose un tant soit peu au capitalisme est à rejeter. Dpuble standard quand tu nous tiens!

    J’aurais mis ma main dans le feu que ce triste individu serait prêt à défendre Barrick Gold. Après tout quand on sait qu’il défend le terrorisme d’État israélo-américain.

  10. « Qui échangerait sa gourde d’eau contre des lingots d’or dans un désert? »

    Drôle de logique, en 2008. Quand on sait qu’il faudra bientôt de l’or pour acheter de l’eau, je préfère en avoir accumulé un peu (beaucoup). De plus, en achetant de l’or et autres métaux précieux, je contribue généreusement à créer de l’emploi un peu partout sur la planète.

    Avec les communistes, c’est tout ou rien. On ne peut accumuler quoi que ce soit, sinon on est un « parasite ». Sauf qu’on est tous le parasite de quelqu’un et je soupçonne, non, j’accuse, Guillemette d’être le parasite des Africains et des autres démunis de ce monde. En effet, s’il vendait son ordinateur, il pourrait envoyer cet argent là-bas et nourrir un village en entier pendant plusieurs semaines. Il pourrait aussi vendre sa télé et payer des médicaments aux pauvres de l’Amérique du Sud.

    Mais, voyez-vous, il ne le fera pas. Car il préfère consommer sa part du butin et ainsi augmenter le nombre de planètes Terre nécessaire…

    Pas facile d’être conséquent avec son discours.

    Pour ma part, puisque je fait partie du « problème capitaliste », j’en profite au moins pour envoyer de l’aide véritable à ces moins bien nantis. Est-ce que les communistes peuvent en dire autant? Bien sûr que non, puisqu’ils refusent « d’embarquer » dans le système, ils ne peuvent aider…

  11. internationaliste said

    Pour ma part je donne certainement plus que St-Pierre pour aider les autres. Alors les leçons de morale à un sou je n’en ai rien à cirer.

  12. Internationaliste:

    Je serait très intéressé à mettre, cote à cote, nos reçus de dons. On verrait alors qui parle, et qui agit.

  13. internationaliste said

    Moi aussi.

  14. quebecsocialiste said

    Et revoilà JSP qui supporte une compagnie d’esclavagistes cette fois. Et ça se prend pour un grand libéral…
    Sachez que les poursuites « baillon » comme celle-là devraient être illégales.

  15. mjcq said

    Hahaha! Il faudrait être un imbécile pour croire que les manoeuvres de Barrick Gold n’a rien à voir avec les inégalités sociales. Ce ne sont pas des rumeurs qui courent au tour de certaines entreprises privées et organisations financières mondiales, mais des faits. Franchement, allez donc vous informez J(e)S(ais)P(as grand chose) au lieu de dire n’importe quoi sur ce blogue. Et arrêtez également de croire que vous êtes un homme généreux parce que vous becquez des bobos pour avoir la conscience tranquille en faisant quelques dons ici et la à place d’aller à la source du problème. Tout simplement, pathétique!

  16. sylvainguillemette said

    « Jacques Saint-Pierre a dit:
    24 mai, 2008 à 12:21

    “Qui échangerait sa gourde d’eau contre des lingots d’or dans un désert?”

    Drôle de logique, en 2008. Quand on sait qu’il faudra bientôt de l’or pour acheter de l’eau, je préfère en avoir accumulé un peu (beaucoup). De plus, en achetant de l’or et autres métaux précieux, je contribue généreusement à créer de l’emploi un peu partout sur la planète. »

    C’est vous qui avez une drôle de logique, je vais répéter ma question, laquelle vous n’avez certes pas prise au sérieux.
    Qui échangerait sa gourde d’eau potable, LA source de vie, contre vos lingots d’or, vos roches brillantes? Qui accepterait que son gouvernement, cette saloperie de bureaucrassie bourgeoise, vende à rabais l’eau potable, la source de vie, pour une poignée de roches brillantes qui visiblement, ne sert à rien sur Terre, du moins, l’or n’est pas indispensable à la vie humaine et ne sert pratiquement pas. Qui boit de l’eau grâce à l’or? Qui mange grâce à l’or? Qui a un toit grâce à l’or exclusivement? Qui fait des enfants grâce à l’or? Personne! Définitivement, monsieur Saint-Pierre devra sécher ses larmes avec des lingots d’or parce que même les mouchoirs, quand les gens auront compris la réelle valeur de l’or, ne seront plus échangés contre la roche brillante. La logique appelle la logique…

    « Sauf qu’on est tous le parasite de quelqu’un et je soupçonne, non, j’accuse, Guillemette d’être le parasite des Africains et des autres démunis de ce monde. En effet, s’il vendait son ordinateur, il pourrait envoyer cet argent là-bas et nourrir un village en entier pendant plusieurs semaines. Il pourrait aussi vendre sa télé et payer des médicaments aux pauvres de l’Amérique du Sud. »

    Monsieur Saint-Pierre, je dis ces trucs chaque jour et j’ai très honte du mode de vie que je mène par rapport aux africains, j’ai vraiment honte. Vous ne me touchez donc point, car je me sentais déjà coupable.

    « Mais, voyez-vous, il ne le fera pas. Car il préfère consommer sa part du butin et ainsi augmenter le nombre de planètes Terre nécessaire… »

    Certes, mais mon ordinateur sert entre autre à dénoncer ce système suicidaire, ce parasitisme qui vous fait vivre aisément, etc.. J’aide donc, à ma façon, ces pauvres africains. Tant que le système est, je ne peux point me délaisser des comptes à payer, des taxes et des problèmes spécifiques à chacun de nous qui parcourent notre vie.

    « Pas facile d’être conséquent avec son discours. »

    Ce n’est surtout pas facile d’être socialiste ou communiste, dans une société si aliéné par les capitalistes et emprise à la dictature bourgeoise. C’est impossible en fait. Ce sont des contradictions évidentes que je ne suis pas le seul à affronter.

    « Pour ma part, puisque je fait partie du “problème capitaliste”, j’en profite au moins pour envoyer de l’aide véritable à ces moins bien nantis. Est-ce que les communistes peuvent en dire autant? Bien sûr que non, puisqu’ils refusent “d’embarquer” dans le système, ils ne peuvent aider… »

    Vous n’aidez rien, vous voulez sauver de l’impôt. Et encore, regardez Bill Gate qui finance dans les faits, des guerres avec ses dons! Pathétiques que vous êtes, vous les capitalistes et les bourgeois.

    Vous êtes contrarié ou c’est une faute de frappe? « puisque je fait partie »

    À Mjcq,
    joli logo!

  17. L’or n’a que quelques utilités scientifiques, mais sinon, il ne sert strictement à rien.

  18. Manx said

    « Mais comment pouvez-vous être certains que la poursuite n’est pas justifiée? Vous croyez l’organisme sur parole, et c’est tout? Et s’ils n’étaient que des opportunistes? »

    En fait, je crois que la poursuite peut être justifiée par les arguments de Barrick Gold, mais Écosociété s’est aussi basé sur des sources crédibles internationales. Il y a eu deux versions à l’histoire de la mine de Barrick Gold qui ont été véhiculées; Écosociété en a trouvé une et BG prétend que l’autre est la bonne.

    Ce que je trouve moche, c’est que BG ait menacé Écosociété si peu de temps avant la publication du livre, alors qu’il était évident qu’ils savaient depuis un bout que le livre allait les écorcher un peu. Un mois à l’avance et Écosociété aurait probablement pu vérifier leurs informations et retarder la publication.

    À Jacques: je te montre la mise en demeure que Écosociété a reçu. À mon avis, si Barrick Gold a les preuves appropriées, c’est effectivement justifiable de poursuivre. Mais de poursuivre pour le montant demandé, c’est effectivement du SLAPP.

    http://www.ecosociete.org/t117-Mise_en_d_Barrick.PDF
    (Pour te prouver la bonne foi de la maison d’édition, ceux-ci ont publié la mise en demeure sur leur site)

    http://www.ecosociete.org/t117-Reponse%20eco.PDF
    (Réponse d’Écosociété – elle est intéressante à lire, mais je crois qu’elle ne répond pas assez bien aux demandes de Barrick Gold)

    Avec le public que Écosociété obtient, j’aurais jugé une poursuite de 2 millions de dollars, tout au plus. On parle d’un passage dans un livre qui ne connaîtra probablement pas 2 millions de ventes et qui est appuyé sur une recherche à partir de rapports dans des organismes internationaux (qui eux n’ont pas été poursuivis pour leurs rapports…). Donc je vois mal la justification de charger deux fois le prix de toutes les ventes de ce livre; Barrick Gold se fait bien pire réputation maintenant qu’en ayant bien géré ce problème.

    Moi, cette histoire me laisse mi-figue, mi-raisin. Elle laisse bien du monde comme cela. D’un côté, BG attend la veille de la publication d’un livre, alors que les exemplaires sont imprimés, dans des caisses dans les librairies et attendent de sortir, pour lancer des menaces à une maison d’édition et des auteurs. Si c’est pas du SLAPP, c’est quoi?

    Et d’un autre côté, il est vrai que Barrick Gold, si on se fie à sa position, est justifiée de s’expliquer et de corriger les informations dans le livre, si ce qu’ils disent est vrai. Elle pourrait perdre une partie extrêmement mineure de sa sympathie dans la population, et peut donc demander un petit dédommagement en retour. Le montant de la poursuite est démesuré, mais il est légitime de demander une compensation en retour si le livre publie une information fausse qui porte atteinte à sa réputation.

    Et la réponse d’Écosociété, qui est de crier au SLAPP sur le champ, mais de ne pas porter d’explications aux accusations, est expéditive. Elle a été prise par le C.A. et non les auteurs, et c’est la seule explication que la maison d’édition pouvait donner si rapidement. Mais Écosociété devrait clarifier la situation aux lecteurs de son livre et aux gens, en plus d’accuser Barrick Gold de SLAPP, ce qui à mon avis est justifié, vu la méthode employée…

    C’est un peu ça qui fait que je me positionne entre deux feux. D’un côté, je ne blâme pas BG pour la poursuite, mais de l’autre, Écosociété a reçu des menaces à la veille de la publication d’un livre, au moment où elle ne pouvait plus rien faire d’autre que le publier, alors qu’il était imprimé, livré et que les gens attendaient pour l’acheter.

  19. sylvainguillemette said

    Merci Manx pour ces informations pertinentes.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :