Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Portrait d’un influent conservateur américain.

Posted by elcommunist sur 8 juillet, 2008

Jesse Helms, sénateur de Caroline du nord depuis 1973, est responsable d’avoir aidé le mouvement conservateur à devenir l’une des principales forces politiques aux États-Unis.  À la suite du récent décès de ce pilier de l’idéologie conservatrice américaine, il me semblait intéressant d’en faire un court article. Jesse Helms était ouvertement contre le mouvement des droits civiques, contre l’avortement, contre les droits des homosexuels, contre le protocole de Kyoto et surtout contre le communisme. Bref, un conservateur entêté et convaincu. Il a découvert son attachement pour cette idéologie dans les années 40 et selon plusieurs conservateurs républicains, il aurait été un grand président, à l’image de Ronald Reagan. Helms a été qualifié de raciste plusieurs fois au cours de sa carrière, entre autres lorsqu’il s’est farouchement opposé à la loi prévoyant une journée fériée en l’honneur de M. Luther King. Dans les années 90, alors président de la commission du sénat au niveau des relations internationales, il devient l’un des principaux adversaires du président Bill Clinton. Il forcera le gouvernement à adopter une  politique étrangère conservatrice dont entre autres des sanctions économiques contre cuba, et la réduction des contributions financières à l’ONU. Sa vision conservatrice et réactionnaire de la politique étrangère reflète celle de George W. Bush. Il a finalement fait un cadeau à l’humanité en quittant la politique en 2003. Quelques années plus tard, on apprend que cet imbécile d’extrême droite souffre de démence.

Aux États-Unis, son décès soulève  la question de l’avenir de sa vision du conservatisme. On peut constater que cette idéologie est en déroute et que le décès de ce con-servateur réactionnaire pourrait symboliser l’idée que la vision conservatrice est dépassée et que l’avenir pourrait être sur une autre branche. Heureusement, le conservatisme aux États-Unis perd des ses adeptes, malgré le fait que les alternatives demeurent quand même peu nombreuses.

10 Réponses to “Portrait d’un influent conservateur américain.”

  1. On peut constater que cette idéologie est en déroute et que le décès de ce con-servateur réactionnaire pourrait symboliser l’idée que la vision conservatrice est dépassée et que l’avenir pourrait être sur une autre branche. Heureusement, le conservatisme aux États-Unis perd des ses adeptes,

    On constate ici que l’auteur de ce billet ne connait rien de la réalité Américaine*. Le conservatisme aux États-Unis est bien loin de la déroute. Tant que les gauchistes continueront à alimenter le feu de l’idiotie, il restera un fond conservateur puissant. Mais l’auteur ne peut pas comprendre, il n’y a probablement jamais mis les pieds.

    *Note à Guillemette: Américain est plus exact que votre terme « étatsunien ». Car, en effet, il n’existe plus qu’une seule Amérique, depuis que le Canada s’est transformé en Gauchistan et que le Mexique tarde à rejoindre notre niveau de vie. Pour l’Amérique centrale et du Sud, il y a longtemps que l’espoir s’amenuise, depuis qu’ils flirtent avec les tyrans, de quelque tendance qu’ils soient.

  2. quebecsocialiste said

    @Elcommunist

    Excellent billet camarade et bienvenu dans l’équipe! Il est vrai que l’idéologie néo-conne stagne et que les états-uniens sont de plus en plus découragés du système politique actuelle.

    @JSP

    On constate ici que ta vision biaisée de la réalité t’empêche de te rendre compte que les mentalités ont changé aux USA. L’humeur des riches, ça n’a aucun rapport avec l’humeur des prolétaires. Par contre, ne t’inquiète pas, tu peux continuer à rêver et à fabuler en public tant que ça te chante, je n’ai aucune intention de t’en empêcher. Tu peux continuer à triper avec tes chums néo-cons (des riches et des fondamentalistes chrétiens qui brainwashent leurs enfants), car je n’en ai rien à cirer!

    Pour ta petite attaque poche envers Sylvain: Tu as beau ne pas aimer tous ces pays, mais tu ne peux rien changer au fait qu’ils font partie du continent nommé « Amérique ». Tu ne fais pas que prouver ton horrible ignorance de la géographie, tu fais aussi preuve d’un racisme et d’une haine incroyable envers tout ceux qui ne pensent pas comme toi. Plus pathétique que ça, il n’y a que les malades mentaux de « Jesus camp » qui croient que Bush est un « envoyé divin » en croisade contre « le diable »…

  3. « L’humeur des riches, ça n’a aucun rapport avec l’humeur des prolétaires »

    Mais qu’est-ce donc que ce parralèle boiteux entre les « riches » et le conservatisme? La plupart des conservateurs américains sont, au contraire, de véritables « prolétaires », en ce sens qu’ils bossent dur, qu’ils sont des fermiers, des soudeurs, des camionneurs, et j’en passe. Vous non plus, à ce que je vois, ne connaissez strictement rien à l’Amérique. Retournez préparer votre référendum que vous perdrez, pour une 3ème fois de suite.

    Pour ce qui est de votre intervention innapropriée sur ma tirade envers Sylvain, je crois que ce que j’expliquais était trop profond pour vous: il existe, au-delà de la géographie, d’autres sens aux mots. Vous ne pouvez pas les comprendre, vous êtes nationaliste-extrémiste, et donc bloqué par des frontières. Le jour où vous cesserez de voir ces frontières, vous comprendrez enfin que votre Québec est une région administrative du Canada, soumise aux lois de celui-ci. La seule frontière gardée de notre pays est, justement, avec les États-Unis, ne vous en déplaise.

  4. internationaliste said

    Les tyrans dont parle Jacques sont en bonne partie des pro-américains dont Uribe qui vient de se faire épingler par Bétancourt ppur son attitude haineuse et extrémiste. Les escadrons de la mort et les paramilitaires financés grassement par la CIA contribuent à aggraver la situation en Amérique Latine.

    Par contre je suis d’accord avec Jacques sur un point, c’est que le conservatisme n’est pas du tout en déroute aux États-Unis. D’ailleurs le Parti Démocrate évolue de plus en plus vers la droite pour enlever des votes aux Républicains. Jesse Helms représentait un courant extrémistes chez les néoconservateurs et c’est vrai qu’il n’est pas majoritaire, mais il y a d’autres nécons qui sont très actifs tout en étant plus « modérés » que Jesse Helms. Même Bush et Cheney ne partageaient pas toutes les idées de ce sinistre individu.

    En bref, j’aimerais bien aussi que le conservatisme recule aux États-Unis comme partout ailleurs dans le monde, mais malheureusement ce n’est pas le cas en ce moment.

  5. Meilleure analyse Internationaliste, beaucoup plus près de la réalité.

    Que l’on soit d’accord ou non n’est pas la question. Mais le fait est que d’affirmer que la droite recule est faux. En tout cas, certainement pas au point d’appeler ça une « déroute ».

    Ceci dit, la lutte sera tout de même serrée, car les Américains ne pardonneront pas l’Irak à Bush. Pas pour la raison que vous citez souvent ici, non, pas par antimilitarisme. Plutôt pour une raison beaucoup plus simple: l’argent dépensé vs l’argent récolté. Bush a mal investi.

    Mais McCain semble capable de se dissocier de la présente administration, il est plus pragmatique, et en même temps, suffisamment « aimable » pour plaire aux indécis.

  6. internationaliste said

    Je rajouterais que la droite conservatrice peut se montrer « pragmatique » pour reprendre l’expression afin de se maintenir au pouvoir. Elle reste tout aussi dangereuse mais de façon moins évidente. Mais un fait demeure la droite demeure forte dans le monde et n’est pas près de disparaître.

  7. marcbeausejour said

    C’est hors contexte mais, je veux souligner ici le commentaire numéro 5 qui n’est ni haineux, ni gratuit. C’est la première fois que je suis surpris ( positivement ) par M. Saint-Pierre car il a, dans ce commentaire, été critique et à montrer une certaine analyse du sujet.

  8. quebecsocialiste said

    Je n’ai jamais dis que l’idéologie néo-conne « reculait » aux USA, j’ai dis qu’elle « stagnait », qu’elle ne gagnait pas de terrain. Ce n’est pas du tout la même chose.

    @JSP

    Maudit que tu pognes les nerfs à rien! Est-ce que j’ai dis que j’étais omniscient et que je connaissait sur commande les pensées des états-uniens? NON. J’ai juste insinué que tu ne connaîs pas les USA plus que moi. Êtes-vous omniscient JSP? Bien-sûr que non, alors arrête d’essayer de nous faire croire que tu sais plus de choses sur la pensée de l’états-unien moyen que n’importe qui d’autre! Personne au monde ne peut se targuer de connaître une telle information.

    « Pour ce qui est de votre intervention innapropriée sur ma tirade envers Sylvain, je crois que ce que j’expliquais était trop profond pour vous »

    lol. Dis-moi, le reste de ce paragraphe débile où tu te prends encore pour un moralisateur avait-il un quelconque rapport avec ce que je t’ai dis, ou bien était-il tout simplement pour me provoquer? Je me pose la question.

    Les habitants de l’Europe sont des européens, ceux du Danemark sont des danois, ceux du Japon, des japonnais, ceux du Québec, des québécois, etc, etc. Pourquoi serait-ce différent pour ceux qui habitent aux États-Unis? Il n’y a aucune raison. S’ils n’avaient pas envie de se faire appeller « des états-uniens », ils n’avaient qu’à choisir un autre nom. Les noms « Missouri », « Orégon », « Michigan » et « Caroline » étaitent-ils trop compliqués à imaginer? Non puisqu’ils s’en sont servis pour nommer des états.

  9. elcommunist said

    je voudrais juste ajouter une précision…je ne voulait pas affirmer que l’idéologie est en train de décroître aux États-Unis..mais Jesse Helms était un éxtrémiste, tout comme le courant conservateur qu’il a renforcé tout au long de sa carrière. Et je crois que l’appui à ce type de conservateurs et les pro-bush ne va certainement pas en augmentant.

  10. sylvainguillemette said

    D’abord, excellent billet camarade! Je suis content que quelqu’un ait pensé à faire ce billet, et tant mieux parce qu’il est réussi. Je vais aller chercher la bouteille de champagne (Pas cher là, je suis pauvre :P)

    Note à Jacques Saint-Pierre, le pro-terrorisme, pro-dictature, pro-coup d’État, pro-occupation, pro-génocidaires, pro-impérialisme et bourgeois méprisant la vie tout en disant hypocritement s’en soucier (1 million de mort sans que ce soit leur choix en Irak depuis 2003 (excluant les morts naturelles)):

    L’Amérique est un continent peu importe vos élucubrations divines et détentrices d’Ultra-Ô-Vérité. Les États-Unis sont un pays capitaliste et impérialiste, pour l’instant*, une fédération d’États, qui commence à faire pas mal chier le monde entier et je ne parle même pas ici de l’effondrement de son économie. Hier déjà, on parlait de stagflation, nous verrons donc dans quelques mois ou années comment se débrouillera votre idole impérialiste détestée sur la majorité du globe, surtout pour ses agissements unilatéraux et violents.

    *Les prolétaires états-uniens, lorsqu’ils se réveilleront, vous écraseront sous leur masse de 300 000 000 d’unités consolidées. Vous croyez que le capitalisme pourra survivre sans briser de règle, alors qu’il les a déjà toutes brisées? Et où sont vos planètes de rechange, à moins que vous ne pensiez déjà à vous débarrasser de la partie humaine de trop? Je vous laisse le bénéfice du doute.

    Vous dites ensuite que le Canada s’est transformé en gauchistan, n’est-ce pas là la reconnaissance d’une augmentation de nos troupes? C’est ce que nous en avons conclu aussi au parti. Les canadiens et québécois, surtout les québécois, en ont marre du conservatisme, et de « SES » valeurs.

    Il n’y a pas de tyran en Amérique du sud sauf Uribe, un terroriste narco-traficant génocidaire. Ses paramilitaires ont fait des milliers de morts depuis toutes ces années, y compris parmi les civils. Les seules dictatures d’Amérique du sud ont été supportées ou même, installées par les États-Unis d’Amérique. Jacques Saint-Pierre, vous tentez de réécrire l’histoire. Libre à vous… Tiens, ça me tente aussi de réécrire l’histoire! Jacques Saint-Pierre n’existe pas, maintenant, puisse la nature s’occuper des formalités.

    Quant au Mexique, si ce n’avait été de la répression extrêmement violente de Calderon sur Obrador et ses militants lors du dernier scrutin, possiblement gagné par tricherie (Les États-Unis (sous Bush) n’accepteraient pas un parti de gauche au pouvoir juste au sud de leur frontière. Ils ont déjà Cuba et peinent à régler leur compte depuis près d’un demi-siècle.

    C’est toujours comme ça, JSP parle de ses gains dans l’Amérique, ce continent, quand dans les faits, les seuls gains états-uniens ayant eu lieu dans l’Amérique depuis plus de 50 ans, même 100, ils furent gagnés par les armes et l’impérialisme. JSP est un maladif fanatique des génocidaires qui défendent ses intérêts de bourgeois minoritaires et parasitaires.

    Donc JSP, pour revenir à l’Amérique et les états-uniens, mon terme tient bon et votre tentative de réécrire l’histoire n’a je crois, pas fonctionné comme vous le vouliez.

    Revenons au sujet que voilà, la déroute du conservatisme aux États-Unis. Je ne crois pas qu’il y ait eu de gros changements, sauf peut-être la pression faite par la majorité ayant crainte d’un réchauffement climatique causé en partie par l’être humain, dont les États-Unis. Bref, si on regarde la mode californienne qui semble vouloir s’épanouir, j’y vois certes une déroute du discours monolithique et mensonger conservateur sur le fameux « complot socialiste » du réchauffement climatique.

    Bref, il y a un recul, petit soit-il, mais pas assez pour parler de recul du conservatisme, loin de là. Les États-Unis sont partagés en deux, mais les médias de masse étant totalitaires et les seuls à couvrir l’information internationale, les 2 seuls courants du pays n’ont d’autre choix que de suivre des idées conservatrices imposées par les lobbys.

    Note à toutes et tous: JSP s’acharne sur moi parce que chaque fois qu’il met ici sa plume, je déments ses dires, sa démagogie et et que je démontre efficacement qu’il soutient du terrorisme, des horreurs, etc., ce qui lui retire le peu de crédibilité qu’il pouvait avoir. JSP me déteste parce que je démontre aussi que les bourgeois ne sont que des parasites minoritaires, ce qu’il est lui-même.

    « il existe, au-delà de la géographie, d’autres sens aux mots. Vous ne pouvez pas les comprendre, vous êtes nationaliste-extrémiste, et donc bloqué par des frontières. »

    L’Amérique est pour JSP tout ce qui convient aux idéologies de JSP lui-même. Autrement, ce sont des pays finissant en « stan » pour signifier je ne sais quoi. La gauche n’est pourtant pas en Afghanistan, bref, JSP est perdu pas mal.

    L’Amérique est un continent, que cela plaise ou non à JSP qui tente de redessiner les cartes géographiques à son image à lui. C’est ça du fanatisme-extrémiste-religieux-impérialiste-terrorisme.

    « Mais McCain semble capable de se dissocier de la présente administration, il est plus pragmatique, et en même temps, suffisamment “aimable” pour plaire aux indécis. »

    C’est vrai, mais dans les faits, McCain n’est qu’un sale opportuniste populiste crasse. Il vante la fermeture prochaine de Guantanamo alors que c’est en fait la cour Suprême qui la ferme. Il parle de ne pas supporter la torture alors que des rumeurs courent que des nouvelles prisons destinées à la torture ont été préparées dans des cales de bateaux multiples. Et nous savons que la C.I.A. torture avec la complicité de plusieurs pays, dont le Canada, des prisonniers enlevés et trimballés d’un endroit à l’autre par avion.

    McCain est un menteur, point. McCain est de la même ligne et là n’est pas la question. Les États-Unis ont commis des crimes de guerre, du terrorisme, ont utilisé des ADM sur des civils, coups d’État, etc., bref, des enquêtes doivent être menées et des accusations portées.

    McCain est aussi pour le bouclier anti-missile, ce qui provoque la Russie par non-respect du traité START-II.

    Enfin, retour sur le sujet principal. Fêtons cela!

    Sujet à part: Quelle bourde ce G8! Les pollueurs refilent la facture des dégâts aux pays émergents. Quelle farce!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :