Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Six raisons pour détester la Droite

Posted by sylvainguillemette sur 12 juillet, 2008

– Parce qu’elle ne pense qu’aux intérêts d’une minorité bourgeoise qu’elle défend sans tenir compte de l’intérêt du plus grand nombre.

– Parce qu’elle se fiche des droits humains lorsque cela permet de faire encaisser un peu plus d’argent à ses amis capitalistes.

– Parce qu’elle use de mensonges, de messages fallacieux et de désinformation afin de conformer la population à ses idées via le contrôle qu’elle détient sur les médias.

– Parce qu’elle contribue aux caisses des partis politiques bourgeois qui détiennent actuellement le pouvoir en Occident et que cela profite aux grandes corporations qui engrangent de plus en plus de profits au détriment du bien collectif.

– Parce qu’elle minimise la détérioration de l’environnement ou dénie carrément la causalité des activités humaines sur le réchauffement climatique ou la pollution de la biosphère.

– Parce qu’elle ne nous promet aucun avenir à long terme à l’exception des bénéfices des grandes corporations jusqu’à la dilapidation totale des richesses de la terre.

La droite est, par définition, la conservation des anciens préceptes sociaux et culturels.  Elle ne vise pas l’avenir, mais le retour en arrière.  Elle est inadéquate devant les méga-problèmes que notre espèce aura à affronter dans l’avenir.

En fait, se proclamer de droite veut dire être complètement dépassé et inconscient des problématiques futures auxquelles fera face l’Humanité.

Jimmy St-Gelais

http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2008/07/11/cinq-raisons-pour-detester-la-droite/

(Jimmy St-Gelais fait également partie de l’équipe RW en plus d’avoir son propre blogue très intéressant que voici: http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2008/07/11/cinq-raisons-pour-detester-la-droite/)

Merci Jimmy!

68 Réponses to “Six raisons pour détester la Droite”

  1. charitybernhard said

    Reactionnism Watch illustre parfaitement le syndrome de l’intello qui ne fait pas la différence entre la théorie et la pratique, entre le pragmatisme et l’idéalisme ou entre la fin et les moyens.

    Cette rhétorique propagandiste couplé à un dogmatisme et un positivisme délirant illustre parfaitement le syndrome du militant démagogue qui n’a toujours pas compris qu’est-ce que l’auto-critique et à quoi sert le benchmarking(analyse comparative).

  2. sashiel said

    Il y a aussi quelque chose qui s’appelle sérier les questions.

    Le but du PCQ (on va essayer de ne pas rire) est de quelle nature ? Renverser l’OTAN ou améliorer le sort des travailleurs ? Je penses comprendre que vous êtes persuadés que les questions ne sont pas antagonistes (et moi je penses exactement l’indice), mais les objectifs internationaux du PCQ témoignent d’une certaine confusion quand à ses possibilités réelles sur la scene internationale (sauf si le PCQ attend de  »l’aide des camarades communistes étrangers », ce qui peut se traduire par bien des termes peu favorables pour le…99% (et c’est généreux) de la population du Québec qui n’est pas de l’avis du PCQ) comme par exemple ‘trahison’-n’allez pas dire le contraire, vous estimez que Fidel Castro à le droit de mettre en prison les opposants à son régime, qui sont des traitres.

    C’est que vous ne semblez pas tout à faut au courant du fait que le Québec est, pleurez ou non, completement imbriqué dans une économie indusctablement capitaliste. Les seuls pays qui peuvent se dégager de cette économie ne sont pas nécessairement des pays plus  »intelligents » que les autres, mais des pays qui ont des ressources naturelles qui valent réellement de quoi. Mêmme le crédit social, c’est tout dire, peut marcher quand on a du pétrole (1) ou des belles plages (2)

    Par exemple, c’est triste à dire, mais le bois du Québec, c’est pas la faute aux entreprises si le papier journal se vend moi parce qu’on fait moins de journaux. Quand à l’électricité, elle se vend parce qu’elle n’est pas chère. Toute hausse significative des prix (genre pour financer un  »projet de société » PCQ) fera en sorte que les vils Américains hausseront les épaules, et construiront des centrales nucléaires.

    (1) D’ailleurs, quand le coton avait la place du pétrole danns l’économie mondiale, l’esclavage était jugé parfaitement fonctionnel en Alabama…

    2)Et des diplomées de médecine qui ne sont pas payées, et sont pretes à n’importe quoi pour manger.

  3. Les buts du PCQ sont ultimement l’avènement d’une société de type socialiste. Si nous combattons l’OTAN, c’est parce qu’il s’agit d’un regroupement des puissances impérialistes, donc, des pays capitalistes. L’impérialisme nuit aux travailleurs d’ici et d’ailleurs. Ici, des familles ouvrières voient leurs enfants partir pour des guerres d’occupations, en plus de payer des impôts pour financer les bombes et les armes qui vont tuer des afghans. En Afghanistan, l’activité économique est inexistante, à cause de l’instabilité amenée à la fois par l’OTAN et les combattants talibans, ainsi que les violeurs de la  »police afghane ».

    Castro n’emprisonne pas n’importe qui voyons donc. Les soi-disant <> étaient des agents provocateurs à la solde des États-Unis, qui est en guerre froide avec Cuba depuis 1961. Même l’UNESCO a dénoncé Reporters sans frontière pour ses manipulations dans les dossiers de Cuba et de la Chine.

    Une société peut développer progressivement le socialisme, et ultimement le communisme.

  4. sashiel said

    Et on ne peut pas vous considérer, bien sur, comme des agents à la solde de Cuba ou du Venezuela….

  5. sashiel said

    Le sens du commentaire étant que Castro emprisonne des pas fins qui conspirent avec les États-Unis : mais vous, vous ne conspirez pas du tout contre le gouvernement canadien. (Le méchant gouvernement dictatorial qui vous laisse publier des sites-comme le PCR-disant que vous voulez liquider la bourgeoise, installer une armée rouge, et lancer la guerre totale. Notons que la menace réelle est minime…)

  6. Essayez d’écrire un commentaire… juste pour voir…

  7. À part mon scepticisme par rapport aux changements climatiques, dans les faits, Jimmy a raison!

    Tout à fait d’accord avec ce billet, si on s’adresse aux drouatistes étatistes.

    Par contre, il faut aussi remettre en question toutes les formes d’étatisme, incluant celles de gau-gauche.

    Néanmoins, la gau-gauche étatiste est moins pire, même si elle n’est pas acceptable, que la drouate étatiste. Je préfère avoir un système d’éducation étatiste accessible plutôt que de commettre des génocides à l’étranger!

    C’est bien que Jimmy fasse partie de RWatch. C’est une bonne chose!

  8. kawa1000 said

    1-« Parce qu’elle ne pense qu’aux intérêts d’une minorité bourgeoise qu’elle défend sans tenir compte de l’intérêt du plus grand nombre. »

    Dit comme ça, c’est dégueu! Dans la réalité, il y a et aura toujours des gagnants et des perdants (dégonflement d’un mythe répandu: tout le monde n’est pas né égal), et entre les deux, beaucoup de gens qui se font une vie, ma foi, fort confortable.

    2-« Parce qu’elle se fiche des droits humains lorsque cela permet de faire encaisser un peu plus d’argent à ses amis capitalistes. »

    Aucun système politique n’a le monopole de la vertu dans ce domaine. Mais comme le capitalisme occidental va de pair avec la démocratie, les abus deviennent connus et des solutions sont apportées (on n’a qu’a regarder l’évolution des lois du travail depuis un siècle pour s’en rendre compte).

    En gros, je préfère un système ou on peut apporter des changements qu’un système ou tout est laissé à la discrétion de l’état socialiste qui décide ce qui est bon pour moi et que je n’ai pas un mot a dire!

    3-« Parce qu’elle use de mensonges, de messages fallacieux et de désinformation afin de conformer la population à ses idées via le contrôle qu’elle détient sur les médias. »

    Oui, c’est vrai, les cocos ne font pas cà! A Cuba, « Granma » et les autres médias cubains ont toute latitude pour mettre à jour des décisions gouvernementales controversées, des scandales impliquant des membres du gouvernement, la grande misère de certains citoyens…

    Au Québec, 70% des citoyens sont contre l’intervention en Afghanistan… une bonne partie crache ouvertement (et bêtement; j’ai déja entendu quelqu’un comparer Jean Charest à Kim Jong Il) sur les politiciens…à chaque fois qu’un projet économique majeur est annoncé,une coalition de groupe de BS, de joueux de tambour, et de petits crétins masqués se met à gueuler, amplement relayée par nos médias si dominés par le pouvoir…

    Cà la fout mal pour une classe dominante si contrôlante…

    4-« Parce qu’elle contribue aux caisses des partis politiques bourgeois qui détiennent actuellement le pouvoir en Occident et que cela profite aux grandes corporations qui engrangent de plus en plus de profits au détriment du bien collectif. »

    Au choix: un système démocratique si mauvais(l’Occident et Israël), une dictature militaire (Cuba, Syrie, Birmanie…), une théocratie rétrograde(Iran, Talibans…)un bouffon tragique au pouvoir(Chavez, Kim Jong Il, Mugabe),un gouvernement de bandits(Congo, Soudan…), une dictature économique(Chine,Indonésie, Singapour)ou un non-gouvernement (Pakistan,Somalie…)

    Devinez lequel me sied plus!

    Ce matin, on ne parle que du lancement du nouvel avion de Bombardier à Mirabel. Quand on voit le train de vie des gens qui travaillent-là et de toutes les « bizness » plus ou moins reliés à ce domaine, je vois beaucoup de difficulté pour vous d’aller les convaincre de la justesse de votre argumentaire!

    5-« Parce qu’elle minimise la détérioration de l’environnement ou dénie carrément la causalité des activités humaines sur le réchauffement climatique ou la pollution de la biosphère. »

    On n’a jamais tant parlé et agit en environnement que maintenant! Bien sur, ca ne va pas aussi vite que tout le monde le voudrait (même moi, sale droitiste), mais on avance! « Old habits die hard! »

    Allez faire un tour en Asie du Sud-Est, vous verrez la différence entre une puissance économique qui agit en environnement et une autre pour qui ça n’a aucun intérêt! (C’est particulièrement catastrophique en Indonésie, je le sais, je l’ai vu!)

    6-« Parce qu’elle ne nous promet aucun avenir à long terme à l’exception des bénéfices des grandes corporations jusqu’à la dilapidation totale des richesses de la terre. »

    En ’73, il y a eu le premier choc pétrolier! Dieu que c’était grave! La civilisation allait disparaître en 30 ans!

    Dans les années ’60, l’électricité était nationalisée! Dieu que c’était grave! Le Québec allait disparaître

    En 1880, Henry Ford inventait le moteur à explosion! Dieu que c’était grave! Le cheval et toute la civilisation allait disparaître!

    Dans les années 1200 et quelques, le Pape a décrété que les femmes avaient une âme! Dieu que c’était grave! Le monde allait disparaître!

    Excusez-moi si je rigole quand je lis un autre prophète de malheur!

    Moi, je ne déteste pas la gauche (sauf quand elle veut piger dans mon portefeuille!). Ca arrive que certains gauchistes disent de quoi de sensé!

    @ Anarcho-pragmatiste

    « Je préfère avoir un système d’éducation étatiste accessible plutôt que de commettre des génocides à l’étranger! »

    Je comprend pas trop le lien…explique!

  9. Je dois le dire, le commentaire de kawa1000 est tout à fait sensé et tout à fait en accord avec ce que j’observe moi-même.

    Il est dangereux, somme toute, de critiquer vertement une option politique sans faire de comparaisons avec la sienne. Lorsque les communistes ici présents tentent de démolir la « droite » (bien qu’ils regroupent tout et son contraire sous cette appellation), ils oublient souvent que leurs propres modèles tombent dans les mêmes pièges.

    Rien n’est parfait, et rien n’est parfaitement homogène.

    Je crois qu’il serait plus prudent d’y aller au cas par cas. Vous voulez attaquer les politiques de l’Iran? D’accord. Vous voulez attaquer les politiques des États-Unis? D’accord. Mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier.

    En terminant, le vrai problème de ce billet est la généralisation terrible qui s’y trouve. Je ne suis pas capable d’imaginer, contrairement à vous, des gens qui se lèvent le matin avec l’intention d’être méchant et se couchent le soir avec la satisfaction d’avoir été méchant. Le monde n’est pas aussi noir que vous l’imaginez et est rempli de subtilités.

  10. clusiau said

    Maintenant pouvons-nous savoir en quoi la gauche est « meilleure » que la droite ? Aurions des raisons de détester aussi la gauche ?

  11. homohominilupusest said

    Ce billet est TRÈS drôle 😛 Jamais vu une concentration de bullshit pareille en si peu de lignes sur ce blog! C’est pas peu dire

  12. Clusiau,

    Il serait très facile de faire le même « top 6 » pour détester la gauche.

    – Parce qu’elle ne pense qu’à ses propres intérêts individuels, sans tenir compte de l’intérêt de la société en général, à vouloir améliorer le sort des paresseux au détriment de ceux qui font des efforts.

    – Parce qu’elle se fiche des droits humains lorsque cela permet de faire avancer la cause environnementaliste, pro-choix ou islamiste.

    – Parce qu’elle use de mensonges, de messages fallacieux et de désinformation afin de conformer la population à ses idées via le contrôle qu’elle détient sur les médias. (EN FAIT, celui-ci ne requiert aucune édition!)

    – Parce qu’elle contribue aux caisses des partis politiques de gauche qui ne détiennent actuellement aucun pouvoir en Occident, puisqu’ils ne cessent de se déchirer à l’interne.

    – Parce qu’elle place la déterioration de l’environnement au-dessus de l’être humain ou dénie carrément les phénomènes naturels et leur rôle dans les changements climatiques.

    – Parce qu’elle nous promet un avenir terne, gris, ennuyant et rempli de « conseils communautaires », d’étatisme envahissant, de bacs verts, bruns, jaunes, violets et de café imbuvable et faussement équitable.

    P.S.: Vous comprendrez que je voulais illustrer, ici, à quel point il est facile, en écrivant une telle liste, de devenir très caricatural et effectuer des généralisations bêtes.

  13. @kawa1000

    La drouate étatiste rend le système d’éducation moins accessible (contrairement à la gau-gauche étatiste) pour financer des génocides à l’étranger.

  14. Clusiau, il y en a en masse des raisons de détester la gau-gauche étatiste mais elle est moins pire que la drouate étatiste.

  15. @Jacques St-Pierre

    Dites-nous en quoi, sauf pour un certain scepticisme concernant les changements climatiques, les six raisons de détester la drouate étatiste sont fausses.

    C’est vrai que la raison 3 (sur la manipulation médiatique) s’applique à tous les étatistes, qu’ils soient de gau-gauche ou de drouate. Bon point!

  16. Ça sombre dans le ad hominem chez plusieurs d’entre vous!

  17. internationaliste said

    Je me permets de dire ici que même si je ne suis pas d’accord avec Jacques St-Pierre, je trouve ça intéressant de le lire quand il écrit ses commentaires sans chercher à attaquer les autres. J’espère que ce dialogue saura continuer de cette façon et d’autres pourraient faire la même chose comme un certain Homohominilipusest dont l’insignifiance des commentaires atteint des sommets inégalés.

  18. Bon point Internationaliste.

    Faut dire que Guillemette n’aide pas en embarquant dans les invectives.

  19. @Anarcho-pragmatiste

    Où commencer?

    Pour ne prendre qu’un seul des points:
    « Parce qu’elle se fiche des droits humains lorsque cela permet de faire encaisser un peu plus d’argent à ses amis capitalistes »

    Je crois que ceci est incroyablement simpliste. Lorsqu’on connaît la structure inhérente aux compagnies (actionnaires-courtage-conseil d’administration-direction-employés), je vous met au défi de trouver un seul individu dans cette chaîne qui se fiche des droits humains. Le problème n’est pas relié à un « droitiste », mais bien à une chaîne déshumanisée, qui devient elle-même, en quelque sorte, une « entité ».

    Les actionnaires réclament (à juste titre) des profits. Le conseil d’administration se « r’vire de bord » (sinon, le courtage délaissera ses actions) et demande des actions à la direction qui apporteront des profits. La direction impose alors des règles, ou prend des actions qui apporteront des profits. À tous les niveaux de la chaîne, il y a des INDIVIDUS. Certains individus se poseront des questions sur la portée de leurs actions. D’autres non (pas par méchanceté, par ignorance, ou par paresse).

    Et encore, je simplifie énormément ici. Lorsqu’on demande, par exemple, à une entreprise chinoise de produire des biens pour nous, eh bien on permet la création d’emplois intéressants pour eux. D’autres y verront une « exploitation éhontée ». Tout dépend du point de vue. Une chose est certaine, en tout cas: pour avoir rencontré de ces Chinois avec un nouvel emploi, c’était le bonheur total, pas de la bullshit publicitaire, un véritable bonheur d’être capable de faire vivre sa famille.

    Alors, quand je lis que les droitistes (j’imagine qu’il faut lire TOUS les droitistes) se foutent des droits humains, je trouve ça simpliste et très méprisant. Quand je pense à Bill Gates qui se donne corps et âme à des causes de toutes sortes, sans aucune intention d’en tirer un profit, ça m’enrage un peu. Quand je met ça en parralèle avec un socialiste connu, Castro, qui n’est certes pas un modèle de défense des droits des humains, alors je deviens positivement rouge.

    Voilà. Cette liste contribue, au fond, à empirer le clivage gauche-droite, alors qu’il faudrait plutôt essayer de prendre le meilleur de l’un et de l’autre. Certains jours, je me demande si c’est possible.

  20. @ Anarcho

    « Néanmoins, la gau-gauche étatiste est moins pire, même si elle n’est pas acceptable, que la drouate étatiste. Je préfère avoir un système d’éducation étatiste accessible plutôt que de commettre des génocides à l’étranger! »

    Je ne dis pas que la gauche n’a pas eu des torts dans le passé, mais tu as raison : la droite est bien pire. Elle est un frein au changement.

    @ kawa1000

    « Mais comme le capitalisme occidental va de pair avec la démocratie, les abus deviennent connus et des solutions sont apportées (on n’a qu’a regarder l’évolution des lois du travail depuis un siècle pour s’en rendre compte). »

    Nuance : les améliorations en droit du travail sont la conséquence de revendications ouvrières et de luttes violentes, un peu comme celles qu’on a connu au Québec (ex : grève de l’amiante et front commun syndical dans les années 70).

    « à chaque fois qu’un projet économique majeur est annoncé,une coalition de groupe de BS, de joueux de tambour, et de petits crétins masqués se met à gueuler, amplement relayée par nos médias si dominés par le pouvoir… »

    Quoi ? Quel journal est pro-syndical ? La Presse ? Come on ! Le Journal de Montréal ou de Québec? Pas du tout. Il y a peut être Le Devoir qui n’est pas entièrement antisyndical.

    @Jacques St-Pierre

    « Parce qu’elle use de mensonges, de messages fallacieux et de désinformation afin de conformer la population à ses idées via le contrôle qu’elle détient sur les médias. (EN FAIT, celui-ci ne requiert aucune édition!) »

    Même réponse qu’à Kowa1000 : Quoi ? Quel journal est pro-syndical ? La Presse ? Come on ! Le Journal de Montréal ou de Québec? Pas du tout. Il y a peut être Le Devoir qui n’est pas entièrement antisyndical.

    « Lorsqu’on connaît la structure inhérente aux compagnies (actionnaires-courtage-conseil d’administration-direction-employés), je vous met au défi de trouver un seul individu dans cette chaîne qui se fiche des droits humains. »

    Parlons de Monsanto, de Shell, les compagnies d’amiante et j’en passe ! L’argent passe avant l’être humain dans les hautes directions d’entreprises.

    « pour avoir rencontré de ces Chinois avec un nouvel emploi, c’était le bonheur total, pas de la bullshit publicitaire, un véritable bonheur d’être capable de faire vivre sa famille. »

    Mauvais exemple. Les travailleurs chinois travaillent comme des forcenés sans protection sociale avec souvent des journées de 15 heures. Quelle paradis la Chine ! (voir le dossier de l’Actualité à ce sujet ou No Logo de Naomi Klein).

  21. Et j’oubliais: il y a eu un scandale voila quelques mois sur une usine de céramique qui exploitait honteusement des enfants en Chine.

  22. Parlons de Monsanto, de Shell, les compagnies d’amiante et j’en passe ! L’argent passe avant l’être humain dans les hautes directions d’entreprises.

    Je vous en conjure, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. J’ai visité les conseils de direction de presque toutes ces entreprises. Vous seriez surpris d’entendre les discours dans ces rencontres. En fait, je dois dire que l’aspect humain y prend une place beaucoup plus importante que vous ne semblez croire.

    D’un autre côté, je ne vais pas tenter de vous faire croire qu’on y parle pas d’argent, bien sûr que c’est au centre des discussions. Mais l’aspect humain, je dirais même humanitaire, y est quand même très présent.

    Je vous invite, par exemple, à lire la mission de Monsanto:
    http://www.monsanto.com/responsibility/our_pledge/monsanto_pledge.asp

    Vous n’y trouverez pas grand chose de « droitiste ».

    Quoi ? Quel journal est pro-syndical ? La Presse ? Come on ! Le Journal de Montréal ou de Québec? Pas du tout. Il y a peut être Le Devoir qui n’est pas entièrement antisyndical.

    Je n’ai jamais dit que les journaux étaient pro-syndicaux (quoi que, il faut quand même comprendre que les journalistes sont presque tous syndiqués, alors bonjour l’objectivité). Je faisais ici référence à la tendance des États socialistes et communistes à faire de telles pratiques. Allons monsieur St-Gelais, vous ne me ferez quand même pas croire que vous ne savez pas que Castro, Jong-Il, Chavez et les autres contrôlent le message des médias. De plus, je vous rappelle que je faisais ici l’avocat du diable et que je faisais une liste comme la vôtre, mais à l’envers, pour illustrer le fait que de telles généralisations ne devaient pas être faites. Si vous décidez d’attaquer cette liste de front, on jouera au chat et à la souris, car je ne crois pas plus à ma liste qu’à la vôtre.

    Mauvais exemple. Les travailleurs chinois travaillent comme des forcenés sans protection sociale avec souvent des journées de 15 heures. Quelle paradis la Chine ! (voir le dossier de l’Actualité à ce sujet ou No Logo de Naomi Klein).

    On trouvera toujours un scandale pour peser sur tel ou tel bouton. Le fait est que la situation des Chinois s’améliore, tous les jours, que vous le vouliez ou non. Je peux trouver, sans trop me forcer, des « sweat shop » à Montréal, Laval ou même à Québec. Les criminels de l’histoire que vous évoquez ne sont pas des droitistes d’ici, mais bien des entrepreneurs verreux, LÀ-BAS. Il s’agit bien d’une tactique gauchiste de tenter de mettre la faute de ces scandales sur nous. Faire de tels parralèles relève de la pire des mauvaises foi.

    Je ne me sens pas le moins du monde coupable de fournir des contrats aux Chinois, pas plus qu’aux Mexicains ou aux Espagnols. Si je découvre que l’un de ces fournisseurs n’agit pas de façon responsable, je vous garanti que je tire la plug.

  23. kawa1000 said

    @Jimmy St-Gelais
    le
    cpitalisme occidental va de pair avec la démocratie, lesabus deviennent connus et des solutions sont apportées (on n’a qu’a regarder l’évolution des lois du travail depuis un siècle pour s’en rendre compte). »

    Nuance : les améliorations en droit du travail sont la conséquence de revendications ouvrières et de luttes violentes, un peu comme celles qu’on a connu au Québec (ex : grève de l’amiante et front commun syndical dans les années 70). »

    Je répond avec l’extrait que tu as « oublié »de lire: »En gros, je préfère un système ou on peut apporter des changements qu’un système ou tout est laissé à la discrétion de l’état socialiste qui décide ce qui est bon pour moi et que je n’ai pas un mot a dire! ».

    J’ai jamais dit que ca se faisait tout seul (à ce suje, le film « Matewan » relatant la lutte des mineurs du charbon de Virginie dans les années ’20 »

    « Quoi ? Quel journal est pro-syndical ? La Presse ? Come on ! Le Journal de Montréal ou de Québec? Pas du tout. Il y a peut être Le Devoir qui n’est pas entièrement antisyndical. »

    Je crois que tu ne lis pas « La Presse » souvent!

  24. internationaliste said

    La Presse est loin d’être un journal pro-syndical. Les éditoriaux d’André Pratte, de Mario Roy, Claude Picher, Lysianne Gagnon sont très antisyndicaux. Je n’en ai jamais lu un seul qui soutenait les luttes ouvrières.

  25. internationaliste said

    Il y a beaucoup d’entrepreneurs occidentaux qui abusent considérablement de leurs travailleurs en Chine, par contre il y a des lois dans ce pays qui restreignent leurs pouvoirs et ils s’en plaignent amèrement.

  26. @Jacques St-Pierre

    « Je vous en conjure, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. »

    J’ai pourtant écrit un billet très complet sur les agissements de Monsanto. Il suffit de surfer sur le web pour trouver des informations semblables.

    http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2007/09/07/monsanto-a-l%e2%80%99assaut-de-l%e2%80%99alimentation-mondiale/

    « Je vous invite, par exemple, à lire la mission de Monsanto: »

    Que de belles prétentions en pure contradiction avec ses actes. Il est évident que Monsanto ni dira pas ouvertement : nous voulons le contrôle alimentaire du Monde ! En plus, vouloir s’approprier l’ADN du porc en ouvrant la porte à la possession même de la vie ne me semble pas très respectueux des droits humains.

    « Je peux trouver, sans trop me forcer, des “sweat shop” à Montréal, Laval ou même à Québec »

    Ha oui ! C’est un scandale ! Je suis prêt à écrire un billet sur le sujet si vous me donnez des sources !

    « il faut quand même comprendre que les journalistes sont presque tous syndiqués, alors bonjour l’objectivité »

    L’autocensure existe aussi. Un journaliste, même syndiqué, ne commencera pas à écrire des articles qui vont à l’encontre des idées de la direction.

    « Les criminels de l’histoire que vous évoquez ne sont pas des droitistes d’ici, mais bien des entrepreneurs verreux, LÀ-BAS. Il s’agit bien d’une tactique gauchiste de tenter de mettre la faute de ces scandales sur nous. Faire de tels parralèles relève de la pire des mauvaises foi. »

    Il existe des sweat shops ailleurs qu’en Chine communiste. C’est le cas dans plusieurs pays en développement. Les zones franches dénuées de législation en environnement ou en droit du travail sont occupées par des multinationales qui achètent les gouvernants locaux. Et quand la situation chauffe, ces compagnies quittent ces pays pour aller s’installer dans d’autres plus conciliants. C’est sûrement la faute de la gauche….

    @kawa1000

    « Je crois que tu ne lis pas “La Presse” souvent! »

    Je lisais La Presse, mais je ne suis plus capable. Je suis tellement tombé souvent sur des articles et opinions antisyndicaux et anti-gauches que j’ai cessé mon abonnement. De plus, j’écrivais fréquemment des lettres d’opinion à ce journal, et tout d’un coup mes textes ne passaient plus. On m’a simplement mis sur une blacklist ! Trop syndicaliste !

    Plusieurs ont aussi remarqué cette tendance antisyndicale de La Presse. Je n’invente rien. Peux-tu me citer un seul texte pro-syndical de ce journal ?

    @Internationaliste

    « La Presse est loin d’être un journal pro-syndical. Les éditoriaux d’André Pratte, de Mario Roy, Claude Picher, Lysianne Gagnon sont très antisyndicaux. Je n’en ai jamais lu un seul qui soutenait les luttes ouvrières. »

    Bien dit ! L’éditorial traduit la pensée de la direction !

  27. quebecsocialiste said

    « Je vous en conjure, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. J’ai visité les conseils de direction de presque toutes ces entreprises. »

    Et voilà JSP qui repart avec son syndrome de l’omniscience. Ce n’est pas une insulte, mais un FAIT. On « parle de ce qu’on ne connaît pas », mais lui, il sait tout. Ça ne vaut même pas la peine de commenter cette réplique plus longtemps.

    Quant au site qu’il nous réfère: Est-ce qu’il nous prend pour des cons? Peut-être, mais ça reste que les p’tites valeurs qu’ils énumèrent sur leur site ne veulent rien dire. Par exenple, Wal-Mart nous fait croire qu’ils sont « contre » les ateliers de misère et le travail des enfants chez leurs sous-traitants du tier-monde. En fait, dans les faits, des enquêtes ont prouvé que Wal-Marde se fichent de ce qui se passe chez leurs sous-traitants tant et aussi longtemps qu’ils ne se font pas pogner les culottes baissées par des journalistes d’enquête. Quand une telle chose arrive, ils « tirent la plug » et ils transportent le problème ailleurs tout en disant « désolé, on ne le savait pas » aux conssomateurs de leurs produits à rabais. Pourquoi peuvent-ils nous vendre tout ça à aussi bas prix selon-vous? « Ce qu’ils ne savent pas ne peut pas leur faire de mal », telle est leur devise. « Mentir aux gens pour qu’ils continuent d’acheter notre scrape »… une autre belle devise de ces grandes compagnies qui se fichent en fait pas mal du côté « humanitaire » du business. Pourquoi, selon-vous, il a fallu tant de temps, d’efforts, de sueurs et de larmes pour faire avancer les « droits des travailleurs »? Parce que les grandes compagnies bourgeoises s’en fichaient, qu’elles s’en fichent encore aujourd’hui et qu’elles s’en ficheront toujours. La seule différence aujourd’hui, c’est que le changement de la mentalité populaire les force à « supporter » des syndicats TANT qu’ils ne se mettent pas à réclamer une vrai part du gâteau. Ou bien, pour reprendre l’exemple de Wal-Marde, ils se contentent d’aliéner les travailleurs au point de les prendre pour des attardés mentaux en « troquant » la syndicalisation pour des p’tites scéances « d’encouragement » en leur faisant chanter la p’tite chanson de Wal-Mart (Vous savez de quoi je parle. N’importe qui avec un ou une ami(e) travaillant ou ayant travaillé chez Wal-Marde sait de quoi je parle ).

  28. quebecsocialiste said

    En passant, « La Paresse » est tout sauf un journal « syndicaliste ».

  29. Vous savez monsieur St-Gelais, chaque époque, et chaque civilisation a son Satan. J’irais même jusqu’à dire que chaque groupuscule doit s’inventer un Satan pour être en mesure d’avoir des ouailles. J’ai lu votre billet sur Monsanto. Des demi-vérités, des allusions imprécises, des faux-faits sans fondement. Vous ne faites qu’ajouter votre voix au concert des légendes urbaines.

    Dans votre cas (les environnementalistes, les fin-du-mondistes), le nouveau Satan, c’est Monsanto. Depuis une dizaine d’années, on n’entend que vous, et vos semblables. Des milliers de pages de « preuves » de la méchanceté pure et simple de cette compagnie (comme si une compagnie pouvait être « méchante »)

    Soyons un peu plus sérieux. Monsanto, c’est des chercheurs, des pionniers, des avantgardistes. Sans eux, il y aurait plus de malnutrition dans le monde. Sans eux, oubliez la capacité à nourrir tout le monde. Malheureusement, leur capacité à distribuer leurs méthodes et leurs produits se trouvent pratiquement bloquées par des groupes d’extrémistes comme la bande à Bové et bien d’autres.

    Votre tendance à les démoniser est très malsaine. Comme si vous en aviez souffert personnellement. Est-ce que vous préférez revenir à l’époque de l’épandage de fumiers polluants? Est-ce que vous préférez revenir à l’époque de l’arrosage aux insecticides mortels? Sûrement pas. Et nous n’avons pas besoin de revenir en arrière, précisément grâce à Monsanto et ses avancées biotechnologiques. Je sais, la science, c’est aussi Satan, non?

    Quant à vos diatribes sur l’anti-syndicalisme, qu’y a-t-il de mal à ça, des médias anti-syndicalistes? C’est tout à fait sain, particulièrement dans la province au taux de syndicalisation le plus élévé en Amérique! Une véritable hégémonie, avec un taux de 42%. Comment voulez-vous que la population non-syndiquée puisse se protéger face à ces organisations aux tactiques du type guerilla? À force de se faire prendre en otage partout (par les profs, par les transports en commun, par les cols bleus, et j’en passe), la population réagit, et aime bien que quelqu’un tape sur le nez du bulldog pour lui rappeler qui paie les factures.

    Vous êtes, vous-même, syndicaliste. Voudriez-vous donc que tous les pro-syndicalisme cessent d’avoir voix au chapitre? Non, j’en suis certain. Alors ne vous étonnez pas que les anti-syndicalistes puissent se manifester et, qu’en plus, la population en redemande.

  30. @quebecsocialiste

    Je ne prétendais pas tout savoir. Mais ce que je sais, je le sais par expérience, pas en lisant des articles sur le Net. Si je dis que je connais personnellement ces entreprises et ses dirigeants, c’est que c’est vrai. Que vous refusiez d’accepter ce fait et le remplaciez par VOS faits ne m’étonne pas, car il est difficile d’admettre qu’on peut se tromper.

    De plus, je vous trouve méprisant envers vos collègues prolétaires qui travaillent chez Wal-Mart. Il s’agit d’une entreprise qui offre des emplois à tout le monde, peu importe son origine, son âge, son statut social, sa situation. Il s’agit, au fond, de ce qui s’approche le plus du socialisme que vous prônez. Lorsque vous vous plaignez de Wal-Mart, vous faites du mal à vos collègues qui sont bien heureux d’avoir trouvé un emploi.

    De plus, je répète ce que j’ai déjà écrit ici. Si Wal-Mart vous fait tant suer, la vengeance est très simple: cessez d’y acheter quoi que ce soit. Le problème, c’est que la clientèle de Wal-Mart, ce n’est pas moi, c’est vous, précisément vous. N’y voyez-vous pas là un terrible paradoxe? Ceux qui gueulent le plus contre Wal-Mart le font vivre grassement.

  31. Monsanto est aussi la compagnie qui a créé l’Agent Orange, le poison qui tue encore au Vietnam aujourd’hui. On ne peut pas dire que cette compagnie de biotechnologie fait dans l’humanitaire…

    Si Satan serait PDG d’une entreprise, ce serait Monsanto.

    Et pour le syndicalisme, c’est un droit pour tous de pouvoir être représenté et d’être protégé sur son lieu de travail. Je crois qu’il devrait y avoir des syndicats partout, incluant chez les militaires !

    «De plus, je vous trouve méprisant envers vos collègues prolétaires qui travaillent chez Wal-Mart. Il s’agit d’une entreprise qui offre des emplois à tout le monde, peu importe son origine, son âge, son statut social, sa situation. Il s’agit, au fond, de ce qui s’approche le plus du socialisme que vous prônez. Lorsque vous vous plaignez de Wal-Mart, vous faites du mal à vos collègues qui sont bien heureux d’avoir trouvé un emploi.»

    – Ouf… Wal-Marde, du socialisme ? Les profits vont qu’à la minorité possédante, tandis que la majorité produit les richesses et en touche presque rien.

    «De plus, je répète ce que j’ai déjà écrit ici. Si Wal-Mart vous fait tant suer, la vengeance est très simple: cessez d’y acheter quoi que ce soit. Le problème, c’est que la clientèle de Wal-Mart, ce n’est pas moi, c’est vous, précisément vous. N’y voyez-vous pas là un terrible paradoxe? Ceux qui gueulent le plus contre Wal-Mart le font vivre grassement.»

    – C’est une attitude deux-poids deux mesures que j’ai remarqué lorsqu’ils ont fermés le Wal Mart à Jonquière. Les gens disaient «n’achetez pas au Wal-Mart!», mais après, on les voyait au Wal-Mart le plus près, à Chicoutimi ou à Alma…

    C’est malheureux, mais ce que vous dites sur ça est vrai en partie…

    Par contre, nous devrions faire davantage attention à notre consommation, et éviter d’aller chez Wal-Mart et toutes les autres entreprises qui ne respectent pas les droits des travailleurs ainsi que celui de former des syndicats.

  32. @Antho

    « Par contre, nous devrions faire davantage attention à notre consommation, et éviter d’aller chez Wal-Mart et toutes les autres entreprises qui ne respectent pas les droits des travailleurs ainsi que celui de former des syndicats »

    Le meilleur moyen est de ciblé l’origine des produits. Pour ma part, j’achète presque toujours, quand cela est possible, des produits canadiens ou québécois, quit à payer un peu plus cher. Cela est profitable à nos travailleurs.

  33. Et bien sûr, j’évite d’aller chez Wal-MArde.

  34. Antho:

    « Et pour le syndicalisme, c’est un droit pour tous de pouvoir être représenté et d’être protégé sur son lieu de travail »

    Je suis tellement en désaccord avec ça. C’est comme si les travailleurs étaient des enfants incapables de parler. Chaque travailleur peut parler à son patron, qu’il soit représenté ou non par un syndicat. Si son patron est incompétent, incompréhensif, exploiteur, ou je ne sais trop, il peut aller ailleurs! Lorsque, comme patron, je trouve qu’un employé n’est pas compétent, compréhensif, je l’enjoint d’aller ailleurs, c’est aussi simple que ça.

    Les syndicats sont devenus, de toute façon, des entreprises à part entière. Ils doivent augmenter leur membership, à tout prix. Ils doivent augmenter les cotisations, tout le temps. Un syndicat, en 2008, se gère comme une entreprise, je vous l’assure. Et dans certains cas, ce qui est le pire, c’est qu’ils protègent des postes qui ne devraient pas être protégés. C’est dommage, car les plus jeunes ne peuvent accéder à ces postes convoités, à cause des syndicats qui protègent les postes de ceux qui sont en place depuis 30 ans. Comment fait-on pour permettre l’entrée sur le marché du travail, alors qu’il est impossible de déloger les vieux de la vieille du syndicat?

    Je crois que le syndicalisme a eu ses heures de gloire au tournant du siècle dernier. Il est maintenant caduque, anachronique. Il faut autre chose, quelque chose de plus dynamique. Appelons ça des fraternités d’employés qui travailleront AVEC l’entreprise (peut-être un siège au C.A., pourquoi pas?). S’ils voient de plus près les contraintes de la gestion, peut-être cesseront-ils leurs enfantillages et arrêteront-ils leurs demandes frivoles?

    On a le droit de rêver…

  35. Ouf… Wal-Marde, du socialisme ? Les profits vont qu’à la minorité possédante, tandis que la majorité produit les richesses et en touche presque rien

    Ce n’est pas vrai. Wal-Mart offre des primes au rendement. Wal-Mart retourne beaucoup d’argent à la communauté. Wal-Mart offre beaucoup de formation à ses employés.

    Vous simplifiez trop. Fouillez un peu, parlez à des employés, à des gestionnaires de Wal-Mart. Vous verrez, c’est mieux que ce que vous pensez.

  36. Vous êtes vraiment naif de croire que Wal Mart et Monsanto veulent le bien des gens. C’est comme si vous disiez qu’un tueur n’a que des bonnes intentions envers ses victimes…

  37. camaradevez said

    Wal-Marde exploite ses employés , au états-unis en tous cas il y a beaucoup d’arnaques parfois les gens travaillent 41 ,42 heures et ne sont que payer 40 . Ils n’ont pas le droit a un régime d’assurance qui aie de l’allure les employés doivent faire affaires avec le publique et cela coûte très cher au contribuables états-uniens. En fait Wal-marde est en train de contrubuer à la faillite des petits commerces familiales quand ils viennent ouvrir dans un village. Ils embauche des  »sans papier » au états-unis et les font travailler toute la nuit et ils les sous paient . Sans parler de la discrimination envers les femmes et les noirs, les nombreuses plaintes qui n’ont aucun écho de la part de la direction alors pour ce qui est des droits humains on repassera …
    Pour plus d’info sur le sujet je vous conseil de visionner  »Wal-Mart the high cost of low price »

  38. Et que dire de la récente poursuite contre Wal-Mart: http://qc.news.yahoo.com/s/capress/080701/finance/wal_mart_recours

    Bien oui mon Jacques. Wal-Mart aime bien ses employés.

  39. quebecsocialiste said

    @JSP

    « De plus, je répète ce que j’ai déjà écrit ici. Si Wal-Mart vous fait tant suer, la vengeance est très simple: cessez d’y acheter quoi que ce soit. Le problème, c’est que la clientèle de Wal-Mart, ce n’est pas moi, c’est vous, précisément vous. N’y voyez-vous pas là un terrible paradoxe? Ceux qui gueulent le plus contre Wal-Mart le font vivre grassement. »

    En passant, l’omniscient (tu prétends encore tout connaître sur des gens que tu ne connais même pas), je n’achète plus chez Wal-Marde depuis longtemps tu sauras! Et puis, ceux qui « gueulent » contre Wal-Mart, ce sont justement ceux qui n’y achètent jamais rien! On y peut rien si certaines personnes ne veulent rien voir, rien entendre et rien savoir, juste pour économiser une couple de piaces pour acheter de la scrape.

    « De plus, je vous trouve méprisant envers vos collègues prolétaires qui travaillent chez Wal-Mart. »

    Depuis quand « critiquer une compagnie » constitu la même chose que « montrer du mépris envers ses employés »? Laisse-faire les procès d’intentions non-fondés. Ça ne pogne pas.

    « Il s’agit, au fond, de ce qui s’approche le plus du socialisme que vous prônez. Lorsque vous vous plaignez de Wal-Mart, vous faites du mal à vos collègues qui sont bien heureux d’avoir trouvé un emploi. »

    Wal-Marde, socialiste?? Ridicule! Tout simplement ridicule! Aux dernières nouvelles, exploiter les travailleurs et mentir en pleine face du monde, c’étaient des traits du capitalisme. En passant, nos « collègues » (ils ne peuvent pas être nos collègues si on ne travaille pas dans le même domaine) comme tu les appelle, ne sont pas nécessairement « heureux » de travailler là. Pour beaucoup, dont une amie à moi, travailler là était un enfer. Heureusement qu’elle ne travaille plus là. Les employés sont sans cesse sous la pression et ils se font traîter comme de la merde par des ti-boss de bécosses auxquels je n’ai franchement rien à envier en fait de respect et d’amour propre.

    « Ce n’est pas vrai. Wal-Mart offre des primes au rendement. Wal-Mart retourne beaucoup d’argent à la communauté. Wal-Mart offre beaucoup de formation à ses employés. »

    On croirait entendre un vrai représentant de Wal-Mart.
    Wal-Mart laisse exploiter des travailleurs dans le monde tant que personne ne le découvre. Wal-Mart espionne et menace ses employés. Dans les petites villes, Wal-Mart fait fermer les petits magasins locaux à cause des prix trop bas que personne ne peut suivre, sauf Wal-Mart qui achète sa scrape à des sous-traitants qui exploitent ses travailleurs. Lorsque Wal-Mart à l’impression que ses employés locaux ont « trop » envis de se syndiquer, Wal-Mart sacre son camp.

    « Vous simplifiez trop. Fouillez un peu, parlez à des employés, à des gestionnaires de Wal-Mart. Vous verrez, c’est mieux que ce que vous pensez. »

    Je connais des gens qui ont travaillé pour Wal-Mart et c’est unanime: Ils haïssaient tous ce job sous-payé où ils se faisaient humilier par des boss de bécosses zélés et complètement brainwashés. Quant aux gestionnaires, je ne crois pas que c’est demain la veille que je vais trouver un gestionnaire qui critique sa compagnie sur la manière dont ils traîtent leurs employés. Si jamais ils critiquent leur compagnie, il est rare qu’ils parlent d’autre chose que de l’aspect financier. Pour le fouinage, je crois qu’un tas de journalistes sérieux l’ont déjà fait à ma place et qu’ils en sont venus aux même conclusions: Wal-Mart exploite ses employés et les menace lorsqu’ils veulent se syndiquer JUSTEMENT pour améliorer leurs conditions de travail pourries.

  40. quebecsocialiste said

    @JSP

    « Antho:

    “Et pour le syndicalisme, c’est un droit pour tous de pouvoir être représenté et d’être protégé sur son lieu de travail”

    Je suis tellement en désaccord avec ça. C’est comme si les travailleurs étaient des enfants incapables de parler. Chaque travailleur peut parler à son patron, qu’il soit représenté ou non par un syndicat. Si son patron est incompétent, incompréhensif, exploiteur, ou je ne sais trop, il peut aller ailleurs! Lorsque, comme patron, je trouve qu’un employé n’est pas compétent, compréhensif, je l’enjoint d’aller ailleurs, c’est aussi simple que ça. »

    Ces lignes sont tellements démagogue! Si je suis ta logique, alors si tu n’aimes pas un employé, tu peux le mettre à la porte, mais si un employé n’aime pas l’attitude de son patron ou qu’il ne se fait pas respecter par ce dernier, il n’a qu’à démissionner et chercher un autre emplois, c’est ça? Les syndicats ont justement été créés pour faire face en groupes unis à des patrons qui riaient en pleine face des travailleurs qui venaient se plaindre seuls, ou qui les mettaient carrément à la porte. Je suis d’accord pour dire que les « chefs syndicaux » d’aujourd’hui (particulièrement au Canada) ne sont que d’autres bourgeois qui se fichent pas mal des travailleurs pour pouvoir remplir leurs poches encore plus, mais ça n’excuse en rien votre attitude méprisante envers le droit fondamental des travailleurs à faire front uni contre un patron exploiteur. Parce que face à un patron, un travailleur seul n’a quasiment aucune chance d’obtenir quoi que sois, mais unis tous ensemble, les travailleurs sont bien plus puissants que le patron!

    « Je crois que le syndicalisme a eu ses heures de gloire au tournant du siècle dernier. Il est maintenant caduque, anachronique. »

    Je ne crois pas non. Seul un patron ou un individu vraiment aliéné peut affirmer une telle chose. Les syndicats seront toujours importants parce que tant que le capitalisme sera la doctrine « dominante » (grâce aux mass médias qui le protègent), il y aura de l’exploitation d’êtres humains et des abus de travailleurs.

  41. clusiau said

    …L’argent passe avant l’être humain dans les hautes directions d’entreprises……

    C’est pareil chez les syndicats. L’argent passe avant tout.

    Vous me faites rire avec vot’ gauche pis vot’ droite. Cé d’la marde tout ça, ça ne veut rien dire, ce sont des hommes des deux côtés qui pratiquent l’hommerie. Comme le diais Dylan, ce qui compte c’est le bas et le haut. Si les idées et les actions nous élèvent qu’est-ce que ça crisse qu’elles viennent de droit ou de gauche ?

    Tiens hier je reçois un email concernant les abus des élus qui travaillent (!) pour l’Union Européenne. La pire réaction des toutes les personnes fut celle de la candidate des Vert, plus à gauche que ça……

    Saviez-vous que les élus gagnent en moyenne 14.700 euros/mois et que la plupart ne viennent que le vendredi matin signer le registre des présences et s’en vont ensuite ?
    Cé du bacon ça mes amis : 23.504,44 CAD/mois X 12 = 282.053.28/année payé par les impôts des travailleurs.

    Bonne vidéo allemande avec sous-titre en anglais, un must :
    Expense Allowance Abuse by MEPs
    http://ca.youtube.com/watch?v=xnMtc

  42. « The average person sees Wal-Mart, Microsoft, downsizings, oil company profits, offshoring, and all the other unsavory phenomena of the corporate global economy defended in “free market” language, and his response is “if that’s the free market, then the free market be damned.” It’s essentially the same reaction as Huckleberry Finn’s. Huck lacked the conceptual apparatus to make an effective critique of the legitimizing ideology of slavery, or to debunk the Widow Douglas’s “property rights” in Jim. He took the slave system’s ideological self-justification at face value–and then said “All right, then, I’ll go to hell.” The average American, likewise, looks at the inequalities and injustices of our corporatist economic system, made possible by massive state intervention on behalf of organized capital, and sees it defended as the “free market.” And his response is the same: “If this is the free market, I’ll go to hell. »

    Kevin Carson

  43. sylvainguillemette said

    Charitybernhard, désolé, mais il est écrit noir sur blanc que chacun des membres du RW écrit en son seul nom et que vous ne pouvez donc pas accuser l’équipe, comme vous le faites, de pareille sornette. Outre votre jugement précoce non-argumenté, j’appuie à 100% la position de Jimmy. Vous vous sentez visé? Vous êtes capitaliste et vous y croyez fort? Tant pis pour vous. Comme disait les fanatiques de Jeff Fillion, vous pouvez toujours changer de poste, ou essayer d’argumenter vos oppositions à nos positions. Je vois que vous avez, pour l’instant, choisi le mode « attaque » non-argumenté, qui ne fait que critiquer nos « prises » de positions, sans pour autant défendre les vôtres. Qu’essayez-vous de nous faire comprendre au juste? Expliquez-vous.

    Et Sashiel, l’O.T.A.N. est une alliance des pays bourgeois, alors certes, nous voulons également la faire tomber dans la révolution, mais tout cela est relatif. Les bourgeois conquis par les majorité prolétaire, ne possèderont plus les machines. Donc, non plus les armées qui elles, seront nos milices populaires où les officiers seront certes élus démocratiquement, et révocables en tout temps.

    Donc, aussi, nous voulons améliorer le sort des majoritaires sur Terre et en le faisant, nous ferons tomber l’O.T.A.N., tout aussi naturellement que l’on bouffe une banane après l’avoir épluchée.

    Maintenant, vous parlez du PCQ comme d’une organisation armée qui prendrait les armes pour imposer son idéologie, or, le PCQ est un parti électoraliste. Nous passons par les urnes, ce qui nous est d’ailleurs reproché par certains groupes de gauche, comme le PCR par exemple.
    Advenant que le PCQ prenne le pouvoir, entendons-nous pour dire que c’est parce qu’il aurait retenu une bonne part des votes, donc d’un appui majoritaire, populaire. C’est ça une révolution, dois-je vous faire un shéma/dessin? Il faut que la majorité change. Comme par exemple, une classe de 30/32 élèves qui se teignent les cheveux rouges, c’est une révolution. Vous avez parfois, à droite, le don d’exagérer les termes et de les diaboliser en montrant des images de guérilla. Or, une révolution peut se faire tout aussi pacifiquement que le mouvement hippie des années ’70 par exemple. Bref, pour revenir sur le PCQ (qui en passant ne présente personne pour l’instant aux élections en toute légalité),il n’imposera rien du tout, vous faites encore des « récits fantastiques » sur les communistes afin de les diaboliser. Manqué.

    Et laissez-moi vous dire que vos valeurs ne sont pas si partagées que cela au Québec. Vous confondez avec l’Alberta je crois. Et Sashiel, laissez tomber les attaques paranoïaques envers des partis pourtant pacifistes et non « militaristes » comme vous l’êtes, et qui ne supportent pas le terrorisme comme vous le faites, et les ADM, et etc.. Vous ne possédez tout simplement pas l’autorité morale pour intervenir sur cette question, car vous supportez les coups d’État (Venezuela, Cuba, Chili, El Salvador, Afghanistan, Irak, etc..), le terrorisme (Israël/État-Unis), les génocides (Uribe), l’utilisation d’ADM sur des civils (Israël/États-Unis) et un tas d’autres doubles-mesures inadmissibles sur une place publique. On tente le coup? Voulez-vous d’un débat public avec nous? Venez défendre vos idées au micro, défendez votre terrorisme, etc., et regardons ce qu’en pensera la population québécoise.

    Vous dites ensuite monsieur Sashiel, que le Québec est dans un monde capitaliste, ah oui? Et alors? Qui a voté pour? Personne! Il n’y a jamais eu de vote! La dictature bourgeoise est peut-être la plus vieille dictature de notre millénaire et personne n’en parle. Totalitarisme, mais bonne nouvelle! Les communistes vont propager la bonne nouvelle. Nous pouvons changer les choses, « DÉMOCRATIQUEMENT ». Le Venezuela est un exemple de ce fait. Tout y est démocratique, les agences internationales de surveillance le confirment (sauf la C.I.A. et les bourgeois, ça surprend qui?). Un pays socialiste ne peut survivre seul, tout comme le capitalisme. D’ailleurs, le capitalisme s’est répandu dans le sang des autres, des prolétaires, sans aucun réel consentement des populations, de la « MAJORITÉ », du PROLÉTARIAT.

    Bref, vous affirmez que le capitalisme est éternel, pourtant, le constat d’échec s’impose depuis longtemps, si ce n’est depuis son * »imposition »* anti-DÉMOCRATIQUE. Vous êtes donc pour la dictature, celle des bourgeois minoritaires et parasitaires. (Ça devient réellement ennuyant de converser avec ce genre d’adversaire.)

    « 2)Et des diplomées de médecine qui ne sont pas payées, et sont pretes à n’importe quoi pour manger. »

    Démagogie, on mange très bien à Cuba, dès qu’on fait sa part dans la société. N’allez donc pas inventer que nous sommes contre le travail. Et ce n’est pas le travail qui manque à Cuba, tout au contraire. Tout reste à faire dans des domaines non-abordées depuis le début de la révolution en 1959.

    « sashiel a dit:
    12 juillet, 2008 à 4:56 e

    Et on ne peut pas vous considérer, bien sur, comme des agents à la solde de Cuba ou du Venezuela…. »

    Certes, si vous prouvez que nous sommes financés par ceux-ci. RSF a été reconnue coupable d’avoir collaboré avec la C.I.A. et d’avoir encaissé des chèques de la C.I.A., via la N.E.D..

    Et non, je ne travaille pas pour de l’argent, mais bien par plaisir de démolir vos pseudo-arguments. Outre ces bonbons, pour ultimement aider mes camarades majoritaires prolétaires à oeuvrer pour le socialisme, voire le communisme.

    « sashiel a dit:
    12 juillet, 2008 à 4:57 e

    Le sens du commentaire étant que Castro emprisonne des pas fins qui conspirent avec les États-Unis : mais vous, vous ne conspirez pas du tout contre le gouvernement canadien.  »

    Sashiel, ces crimes dont sont accusés les « dissidents »*, sont en fait punis beaucoup plus sévèrement aux États-Unis. Nous avons d’ailleurs un billet qui le démontre indéniablement. Je vous prie donc de condamner les États-Unis pour les mêmes pratiques, sinon pires. Sinon, double-mesure.

    *Ce sont des mercenaires qui apprennent à se battre pour la plupart, prêts à faire péter des hôtels et des discothèques, voire des avions, tout comme Cariles. Ils ne constituent même pas 5% de la population. Ce sont des forcenés enragés nostalgiques de la dictature de Batista et des bourgeois.

    Je ne suis payé par personne pour faire ce que je fais. Je ne suis pas financé par des nostalgiques de l’ex-U.R.S.S., ni par le parti « communiste »*, ni par Cuba ou le Venezuela. Je ne suis pas un mercenaire, je fais tout ceci gratuitement et sur mon temps.

    *Ne sont pas communistes, l’habit ne fait pas le moine.

    @ Anarcho-pragmatiste,

    la gauche étatiste? L’État, sous le communisme, n’existe plus. L’État, sous le socialisme, vise à faire répression sur la minorité bourgeoise qui s’éteint, jusqu’au communisme.

    @ Kawa1000,

    1- « Dit comme ça, c’est dégueu! Dans la réalité, il y a et aura toujours des gagnants et des perdants (dégonflement d’un mythe répandu: tout le monde n’est pas né égal), et entre les deux, beaucoup de gens qui se font une vie, ma foi, fort confortable. »

    Mais ça n’explique pas le capitalisme, l’exploitation des « majoritaires » par la « minorité », les prises de décision importante par des « minorités », au dépens des « majorités ». Et justement, puisque vous en parlez, comment la justice peut-elle exister dans un système où le hasard des choses (talents, don naturel pour X ou Y), décide de votre sort futur? Ça n’a aucun sens! Et forcément, comme le dit Jimmy, une minorité est tenue en compte et la majorité est ignorée, ce qui n’a aucune sens.

    2- « Aucun système politique n’a le monopole de la vertu dans ce domaine. Mais comme le capitalisme occidental va de pair avec la démocratie, les abus deviennent connus et des solutions sont apportées (on n’a qu’a regarder l’évolution des lois du travail depuis un siècle pour s’en rendre compte). »

    C’est faux, tout gain dans le monde du travail fut apporté, certes par des manifestations monstres des rouges, mais aussi par les bourgeois, dans le sens où ils n’avaient justement pas le choix de plier aux conditions, de peur d’avoir par exemple, une révolution comme en 1917. C’est un effet soupape de l’État, c’est son rôle. Vous devriez lire « Pourquoi une révolution au Québec », par Léandre Bergeron. Vous y apprendrez le rôle de l’État, tout en consommant un peu de Lénine. L’État ne sert que d’intermédiaire à la dictature bourgeoise, l’État entretient la conciliation de classe, où l’aliénation domine.

    Et j’espère que vous n’accusez pas les communistes de faire des injustices, car d’abord,, aucun système communiste n’a encore vu le jour, et que notre but est de partager les richesses. Je ne tiendrai pas compte des remarques que vous pourriez faire sur « Staline » et le stalinisme ou même, la Chine.

    Et si ceci est vrai « En gros, je préfère un système ou on peut apporter des changements qu’un système ou tout est laissé à la discrétion de l’état socialiste qui décide ce qui est bon pour moi et que je n’ai pas un mot a dire! », c’est que vous êtes vous-même beaucoup plus rouge que vous ne le croyez. Sous un réel « communisme », les soviets* décident.

    *Conseil populaire établi par la population locale où les élus sont révocables en tout temps. Décentralisation des tâches et pouvoirs de l’État, appelé à disparaître, sur les conseils populaires (soviet). C’est pour cela que l’on dit que la Russie de Staline n’était pas « soviétique », puisque le « soviétisme » avait été banni par ce dernier, centralisant les pouvoirs sur lui même et l’État qu’il dirigeait d’une main de fer. Et c’est pourquoi je déteste ce gros porc génocidaire tueur de masse.

    Bref, sous le communismme, on obtient exactement ce que vous dites « un système ou on peut apporter des changements ».

    3- « Oui, c’est vrai, les cocos ne font pas cà! A Cuba, “Granma” et les autres médias cubains ont toute latitude pour mettre à jour des décisions gouvernementales controversées, des scandales impliquant des membres du gouvernement, la grande misère de certains citoyens…

    Au Québec, 70% des citoyens sont contre l’intervention en Afghanistan… une bonne partie crache ouvertement (et bêtement; j’ai déja entendu quelqu’un comparer Jean Charest à Kim Jong Il) sur les politiciens…à chaque fois qu’un projet économique majeur est annoncé,une coalition de groupe de BS, de joueux de tambour, et de petits crétins masqués se met à gueuler, amplement relayée par nos médias si dominés par le pouvoir…

    Cà la fout mal pour une classe dominante si contrôlante… »

    Le pire Kawa1000, c’est que c’est vrai! Granma a même une radio ouverte où les cubains ont le droit d’exprimer leur mécontentement quant un ministre (révocable en tout temps), etc,. Le ministre a ensuite quelques jours pour s’expliquer, sans quoi il est foutu dehors de son poste. C’est un fait que vous pouvez vérifier par vous même. Vous devriez vérifier et si vous ne le trouvez pas sur Internet, Jean Ortiz et Georges Fournial en parlent dans leur livre « Le socialisme à la cubaine ». Alors, faites attention à votre propagande, s’il vous plaît. N’imputez pas à Cuba les crimes qui sont réellement commis aux États-Unis, car aux É-U, l’État protège ces corrompus, d’ailleurs, l’État est souvent lié aux scandales états-uniens.

    Ce ne sont pas les projets que nous dénonçons, mais le capitalisme, et la priorité des projets. Un projet économique, comme vous l’appelez, n’enrichira quand même, surtout, que des bourgeois, si l’on compare l’indice d’enrichissement des prolétaires avec eux. Et les prolétaires, dans cette histoire également, sont exploités par ces bourgeois minoritaires et parasitaires. Et le capitalisme n’a pas été VOTÉ DÉMOCRATIQUEMENT, il fut imposé par la bourgeoisie, via son État. Une lecture sur l’État vous aiderait grandement à changer votre perception de la chose.

    4- « Au choix: un système démocratique si mauvais(l’Occident et Israël), une dictature militaire (Cuba, Syrie, Birmanie…), une théocratie rétrograde(Iran, Talibans…)un bouffon tragique au pouvoir(Chavez, Kim Jong Il, Mugabe),un gouvernement de bandits(Congo, Soudan…), une dictature économique(Chine,Indonésie, Singapour)ou un non-gouvernement (Pakistan,Somalie… 😉

    Devinez lequel me sied plus! »

    Franchement, je croyais que vous auriez cessé des discours démagogiques qui comparent des singes à des verrues plantaires, aucun lien ne les lie!

    Les occidentaux dont vous parlez; États-Unis, Israël et le Canada, sans doute, sont des dictatures bourgeoises où la seule démocratie s’exerce sur le choix de l’État qui défendra cette même dictature bourgeoise. Bref, qui a voté pour le capitalisme? Personne! Les bourgeois ont affirmés que nous ÉTIONS capitalistes, sans qu’une démocratie quelconque ne soit exercée. Nous n’avons pas voté, même ici au Québec, pour le capitalisme. Ce n’est pas DÉMOCRATIQUE. TOTALITARISME.

    Ensuite, vous comparez Cuba à la Syrie et à la Birmanie. La Birmanie est sous le contrôle d’une junte militaire, vous avez vu Rambo, non? Ce serait étonnant pour un militariste. La Syrie a un roi, c’est donc une monarchie. Et vient Cuba, une île socialiste pacifiste qui n’embête personne et où les conseils populaires (ceux cités plus haut (soviet)), sont bien présents, et où l’État disparait lentement, mais surement. Rien à avoir…

    Et là, vous mêlez l’Iran et les talibans, omettant de préciser que les talibans n’ont pas eu l’aide de Téhéran pour se hisser au pouvoir avant l’invasion de l’O.T.A.N., mais bien des États-Unis eux-même, tout comme Al-Qeada, Batista, le Sha, Pinochet, et les autres, ont pu en jouir également!

    Chavez, Kim-Jong-Il?!? Vous le faites exprès, c’est comme si je prenais le génocidaire George W. Bush et mère Térèsa de Calcuta. De plus, j’exagère sur l’exemple, Kim-Jong-Il n’est même pas génocidaire et même les historiens reconnaissent que les famines ont souvent été causées par les inondations fréquentes et les autres problèmes du pays. Cela dit, Kim-Jong-Il est un monarque et pas un communiste. Il passe d’ailleurs les pouvoirs à l’un de ses fils « héritiers ». Vous devriez faire attention, votre démagogie est très maladroite.

    Chavez a été démocratiquement élu, ne vous en déplaise. Et « RCTV* », avant que vous n’abordiez le sujet à ma place, a participé illégalement (Même qu’au Québec, c’est plus sévèrement puni, pareil pour les États-Unis. Avez-vous d’autres double-mesures comme celles-ci?) à un coup d’État contre un président démocratiquement élu par une majorité « ÉCRASANTE » dans des élections déclarée « limpides » par les O.N.G. du monde entier (sauf par celles créées par la C.I.A. (une organisation terroriste parmi tant d’autres) comme organisme prétendument « indépendant », quand en fait, ils ne sont que des paravents, exemple: la N.E.D..). Même l’ancien président états-unien Jimmy Carter déclare que Hugo Chavez est légitime et qu’il bénéficie de l’appui d’une majorité du peuple vénézuélien. Vous niez cela, vous? Et quelle preuve avez-vous donc que Chavez soit un monarque? Qu’avez-vous trouver sur RW en lien avec Mugabe ou Kim-Jong-Il?

    Non, vous avez… Tant pis! Le régime au Congo est soutenu par vos alliés idéologiques. D’ailleurs, un de mes récents textes en parle (Colonisation montréalaise en Palestine?)Aussi, si vous avez un téléphone cellulaire, sachez que le Coltan qu’il contient vient tout droit de ces bandits dont vous parlez, les mêmes bandits qui tiennent la population en otage, en esclavage littéralement, pour les diamants. Vous aimez les diamants? JSP doit aimer lui. Les bourgeois aiment ce genre de babiole qui leur permettent d’exercer une forme de pouvoir sur une masse de prolétaires non-organisés, non syndiqués. Un « Wonderland » pour les bourgeois minoritaires et parasitaires! Saleté de bourgeois…

    Vous pouvez également trouver des liens du conflit au Soudan avec la bourgeoisie internationale. N’ayez pas honte de surveiller ce qu’ils font.

    *Sur ses ondes, RCTV a ouvertement demandé au peuple d’assassiner Chavez. Je ne sais pas pour vous chères lectrices, chers lecteurs du blogue, mais moi, j’enlèverais le droit à une telle station de diffuser, d’autant plus qu’elle diffusait également des films pornographiques sur ses ondes, à l’heure du souper!?! RCTV a reçu le soutient de la C.I.A., une organisation terroriste qui utilise le terrorisme dans ses missions. La C.I.A. assassine des gens, enlève des gens, pose des bombes (qui tuent des gens, dont des civils innocents), torture des gens (Illégal selon les conventions internationales, d’ailleurs, les États-Unis ignorent ces conventions internationales. Tout le contraire de la démocratie. Bref, tout le contraire de ses prétentions (É-U)!

    5- « On n’a jamais tant parlé et agit en environnement que maintenant! Bien sur, ca ne va pas aussi vite que tout le monde le voudrait (même moi, sale droitiste), mais on avance! “Old habits die hard!”

    Allez faire un tour en Asie du Sud-Est, vous verrez la différence entre une puissance économique qui agit en environnement et une autre pour qui ça n’a aucun intérêt! (C’est particulièrement catastrophique en Indonésie, je le sais, je l’ai vu!) »

    Mais ne faites pas croire que la gestion de l’environnement au Canada soit tolérable non plus. Baird est un vendu aux pétrolières. Harper est un vendu aux pétrolières, etc., bref, le parti conservateur est vendu aux pétrolières, comme ici le sont les adéquistes, et les libéraux quand ça leur sera payant (opportunisme oblige. Advenant que le pétrole des sables bitumineux albertains serait nationalisé, je militerais toujours pour son abolition. Je ne dis pas de ne pas rechercher dans ce domaine, mais pour l’instant, ce n’est pas viable.), PQ également.

    6- « En ‘73, il y a eu le premier choc pétrolier! Dieu que c’était grave! La civilisation allait disparaître en 30 ans!

    Dans les années ‘60, l’électricité était nationalisée! Dieu que c’était grave! Le Québec allait disparaître

    En 1880, Henry Ford inventait le moteur à explosion! Dieu que c’était grave! Le cheval et toute la civilisation allait disparaître!

    Dans les années 1200 et quelques, le Pape a décrété que les femmes avaient une âme! Dieu que c’était grave! Le monde allait disparaître!

    Excusez-moi si je rigole quand je lis un autre prophète de malheur!

    Moi, je ne déteste pas la gauche (sauf quand elle veut piger dans mon portefeuille!). Ca arrive que certains gauchistes disent de quoi de sensé! »

    Mais Kawa1000, le G.I.E.C. n’est pas un prophète de malheur, c’est un éventail des plus éminents scientifiques au monde et spécialistes des questions climatiques, météorologiques, physique, quantique, astrophysique, bio-diversité, et j’en passe. C’est plus de 2600 études compilées depuis des années, plus de 40 ans. Ce ne sont pas des prophètes, ce sont des scientifiques. Un peu de respect pour nos génies s’il vous plaît. Qu’avez-vous comme études compilées contre les changements climatiques? Les oui-dires de Nathalie Elgrably, qui nous envoi sur des sites douteux, à tendance conservatrice et où la liste d’éminents « scientifiques » contestataires, n’est remplie que d’étudiants qui ne possèdent aucune formation dans ces domaines premièrement cités? Même que vous trouverez mon nom dans cette liste parce justement, tout le monde peut la signer!?! C’est pas un argument que madame Elgrably donne contre le consensus, c’est une pétition remplie par des contestataires sans preuve de ce qu’ils avancent!

    Et Kawa1000, le bourgeois ne désire qu’une seule chose dans le monde, piger dans votre porte-feuille.

    @JSP le bourgeois démagogique minoritaire et parasitaire, il parasite même le blogue, mais j’aime ça.

    Monsieur Saint-Pierre, vous parlez du commentaire #8 de Kawa1000, disant de ce dernier, qu’il est sensé puisqu’il aborde la question des comparaisons, etc., bref, vous dites: Regardez vous le nombril avant de parler, c’est ça? Je suis toujours d’accord avec ce principe, vous le savez, les doubles-mesures m’énervent vraiment. Soit, par contre, j’ai très bien démontré, et à maintes reprises, que vos comparaisons étaient fallacieuses, encore aujourd’hui avec celles de Kawa1000. Vous comparez toujours des pommes avec des oranges, et cela, pourtant, ne devrait pas plus vous dispenser d’expliquer les crimes de la pomme, concentrant plutôt vos efforts sur l’orange, sur les mensonges répétés à son endroit.

    Comparer Chavez avec Kim-Jong-Il était tout aussi crédible et pertinent que de comparer la chevelure d’un pouilleux avec celle d’un chauve. Ayez quand même le moindrement de sens dans vos insinuations. Les médias démentent tous vos dires, acceptez la réalité, vivez pleinement LA réalité. Chavez a été démocratiquement élu, tout comme la nationalisation du pétrole vénézuélien a été soutenue par la population. Les faits sont les faits, revenez-en.

    Et quand vous dites: « Lorsque les communistes ici présents tentent de démolir la “droite” (bien qu’ils regroupent tout et son contraire sous cette appellation), ils oublient souvent que leurs propres modèles tombent dans les mêmes pièges. »

    De qui parlez-vous? De gens? Alors vous ne parlez pas du communisme, mais bien de gens, c’est cela? Alors ce sont les gens que vous accusez, non pas le communisme, branchez-vous à la fin.

    Et quand moi j’accuse le capitalisme, je ne me trompe pas. C’est cette dictature bourgeoise, minoritaire et parasitaire, qui exploite le prolétariat majoritaire. C’est le capitalisme qui régie ces lois du marché, etc., lesquels ne sont favorables, au bout du compte, qu’aux bourgeois minoritaires et parasitaires. Et encore, qui a voté pour ce modèle, quelque part dans l’histoire? Personne! Qui l’impose? L’ordre établi, la bourgeoisie, grâce aux forces de l’État et à l’appareil gouvernemental, l’État encore. Et j’oubliais, sous quelle loi divine, le bourgeois peut-il exploiter le prolétariat? Est-ce son travail qui l’a mené là? La loterie? L’héritage? ET si c’est le travail, vous dites donc aux majoritaires qui suent, qui se blessent, qui meurent, vous ne travaillez pas assez, c’est ça? C’est très compliqué à suivre votre secte suicidaire (Même sans réchauffement climatique, vous devez trouver rapidement des planètes de rechange pour ses ressources.).

    « homohominilupusest a dit:
    13 juillet, 2008 à 5:51 e

    Ce billet est TRÈS drôle 😛 Jamais vu une concentration de bullshit pareille en si peu de lignes sur ce blog! C’est pas peu dire »

    Mais cette seule phrase domine sur ce billet! Vous n’avez jamais argumenté, pourquoi donc est-ce si drôle déjà?

    « – Parce qu’elle ne pense qu’à ses propres intérêts individuels, sans tenir compte de l’intérêt de la société en général, à vouloir améliorer le sort des paresseux au détriment de ceux qui font des efforts.

    – Parce qu’elle se fiche des droits humains lorsque cela permet de faire avancer la cause environnementaliste, pro-choix ou islamiste.

    – Parce qu’elle use de mensonges, de messages fallacieux et de désinformation afin de conformer la population à ses idées via le contrôle qu’elle détient sur les médias. (EN FAIT, celui-ci ne requiert aucune édition!)

    – Parce qu’elle contribue aux caisses des partis politiques de gauche qui ne détiennent actuellement aucun pouvoir en Occident, puisqu’ils ne cessent de se déchirer à l’interne.

    – Parce qu’elle place la déterioration de l’environnement au-dessus de l’être humain ou dénie carrément les phénomènes naturels et leur rôle dans les changements climatiques.

    – Parce qu’elle nous promet un avenir terne, gris, ennuyant et rempli de “conseils communautaires”, d’étatisme envahissant, de bacs verts, bruns, jaunes, violets et de café imbuvable et faussement équitable. »

    CORRECTIONS

    -Je ne connais que des travailleurs, aucun bourgeois à l’horizon, donc aucun paresseux dans mon entourage.

    -Je ne me fiche pas des droits humains. Je ne me suis pas encore battu pour un islamiste et j’ai certes d’autres priorités. L’environnement concerne tout le monde, même les conservateurs pro-pollution. Je pense donc plus à mon prochain que vous, qui êtes pourtant croyant et pratiquant.

    -JSP a le droit et le DEVOIR* (*surtout), de démontrer que nous mentons au lieu de faire des accusations gratuites, encore une fois. La routine s’est installée… JSP, depuis son existence sur RW, n’a jamais démenti qui que ce soit, sur aucun thème. Un fantasme qu’il prend maintenant pour acquis. Les conservateurs, ces concédés, ont cette fâcheuse habitude de réinventer l’histoire, réorganiser la RÉALITÉ.

    -On appelle ça des débats, ce qui prouve que la gauche n’est pas monolithique. Alors laissez tomber pour cette future accusation dont vous êtes capable. L’absence de chef dans nos partis exerce d’ailleurs quelque chose que les partis conservateurs ne risquent jamais de connaître, la DÉMOCRATIE.

    -Je ne nie pas les phénomènes naturels, mais forcément, avec une majorité scientifique dans la balance du réchauffement climatique/responsabilité humaine, je suis forcé d’adopter la position de la majorité « scientifique ». Il n’existe aucune étude qui conteste le G.I.E.C., et l’ensemble des pseudo « signatures » de contestataires scientifiques est fausse et démentie. D’ailleurs, j’ai moi-même signé la liste afin de démontrer que quiconque pouvait la signer. Allez-voir par vous-même. Fouillez les listes et faites le test. Et quand Exxon Mobile, dès le début, finance des organisations « fallacieuses » pour contredire le consensus, ouf!

    « P.S.: Vous comprendrez que je voulais illustrer, ici, à quel point il est facile, en écrivant une telle liste, de devenir très caricatural et effectuer des généralisations bêtes. »

    Non, c’est la routine, vous êtes toujours comme cela.

    @Anarcho-pragmatiste,

    « Faut dire que Guillemette n’aide pas en embarquant dans les invectives. »

    C’est vrai que je me suis laissé allé quelques fois, mais vous pointez par exemple quelques unes de mes rares « exagérations », alors que même Internationaliste, ces derniers mois, y allé plus fort que moi à bien des reprises. (Internationaliste, je ne te juge pas sur ça, pentoute même. Je pense que tu sais ce que j’en penses. Je ne fais que rapporter les faits, je me suis calmé. Et JSP ne s’est pas calmé, du moins, ça a toujours été très temporaire ses accalmies.)

    Peu importe A-P, prenez l’attaquant d’abord, je n’attaque personne qui ne m’attaque pas. Comme Internationaliste, je réponds sur le ton que l’on m’aborde.

    Jacques Saint-Pierre a raison quand il dit « Le problème n’est pas relié à un “droitiste”, mais bien à une chaîne déshumanisée, qui devient elle-même, en quelque sorte, une “entité”. ». Mais l’amputation à partir de la bourgeoisie changera bien des aspects de la vie et de la société. L’usine sans le bourgeois, c’est un travail, point. L’usine avec le bourgeois, c’est une exploitation des prolétaires majoritaires par une minorité parasitaire bourgeoise. Ce sont deux choses complètement différentes.

    Et quand il dit « Les actionnaires réclament (à juste titre) des profits. », c’est du totalitarisme, nul n’a débattu cette close. Personne n’a voté pour l’exploitation des masses laborieuses par une minorité parasitaire bourgeoise (actionnaires). JSP a clos le débat avant qu’il n’ait eu le temps de se présenter. C’est absurde. C’est un peu comme un vendeur qui vous cache un produit qui lui semble tout d’abord défectueux, mais qui, quand on fait incursion dans l’histoire de l’objet en question, se rapporte être un trésor que le vendeur gardait pour lui. Or, il fait bien, parce que si la révolution socialiste arrive à sa porte, il devra lui rendre ses privilèges bourgeois parasitaires et minoritaires, ainsi que tous les gains ramassés grâce au labeur d’autrui, en l’occurrence, celui du prolétariat majoritaire.

    Il dit aussi « À tous les niveaux de la chaîne, il y a des INDIVIDUS. » Or, nous n’accusons pas l’individu, mais l’individualisme et le parasitisme. Alors où est le rapport? Avons-nous dit, nous communistes, que tout serait parfait dans le communisme? Non, mais nous sommes capables aussi de voir les imperfections « actuelles » du capitalisme, il y a dictature, une dictature bourgeoise. Cette minorité bourgeoise, dont vous faites partie (à quel niveau au juste?), parasite le travail du labeur d’autrui, celui du prolétariat MAJORITAIRE.

    Et ici « Tout dépend du point de vue. Une chose est certaine, en tout cas: pour avoir rencontré de ces Chinois avec un nouvel emploi, c’était le bonheur total, pas de la bullshit publicitaire, un véritable bonheur d’être capable de faire vivre sa famille. »

    Ces chinois n’avaient rien du tout. Vous êtes en train d’insinuer que nous nions que le cubain qui reçoit quelque chose, soit content? Qui, n’ayant rien, qui reçoit quelque chose, n’affichera pas de sourire? Est-ce que cela suffit pour justifier l’exploitation du prolétariat majoritaire, par une dictature bourgeoise minoritaire et parasitaire? Pas du tout. Je n’y vois là qu’une simple affirmation gratuite, dénuée d’argument, de preuves à l’appui. Et si je frappe une mazo, et qu’elle aime ça, puis-je ensuite me servir de cet argument pour légitimer la torture sur Terre? Allons monsieur Saint-Pierre, « la madame était contente! », ça ne vous rappelle rien?

    Oh! Regardez celle-ci! « Quand je pense à Bill Gates qui se donne corps et âme à des causes de toutes sortes, sans aucune intention d’en tirer un profit, ça m’enrage un peu. »

    D’après le Los Angeles Times, la Fondation Bill & Melinda Gates aurait investi 423 million de dollars dans les entreprises ENI, Royal Dutch Shell, Exxon Mobil, Chevron Corporation et Total. Ces investissements iraient à contre-courant des objectifs de la fondation, le Los Angeles Times citant dans un dossier de huit pages le cas du delta du Niger où la fondation lutte contre la poliomyélite et la rougeole et dans le même temps finance les entreprises pétrolières qui sont responsables d’une très grande partie de la pollution du fleuve et de l’air, à l’origine de maladies notamment respiratoires.

    Y a aussi des rumeurs, mais des rumeurs… Et les profits engendrés par Microsoft, dans VOTRE totalitarisme, reviennent « de droit » à Gates. Or, je ne suis pas d’accord et personne n’a voté pour tel système, où que ce soit sur Terre. Le capitalisme est imposé, alors même que les prolétaires l’ignorent, ou le méconnaissent.

    « Quand je met ça en parralèle avec un socialiste connu, Castro, qui n’est certes pas un modèle de défense des droits des humains, alors je deviens positivement rouge. »

    Ah non? Comment ça? Batista était un exemple surement. Vous ne pouvez pas nier les faits, Cuba va mieux que jamais! Et je demeure curieux de quelle inhumanité a fait preuve Castro lui-même. Et encore, que demain, vous arriveriez avec une vidéo montrant Castro pratiquer la sodomie d’enfants, est-ce que cela changerait quelque chose au socialisme? Non. Nous pourrions ensembles conclure que c’est un pédophile, mais ce n’est pas le cas et ça ne changerait rien au socialisme et le capitalisme lui, resterait le même système pourri qu’il est, soit une légitimation de l’exploitation de la majorité prolétaire par une minorité parasitaire bourgeoise (-Qui ne dérange pas pentoute Clusiau. -Ouin pis?)

    Vous faites bien d’avoir peur monsieur Saint-Pierre, vous pourriez perdre tous les privilèges que vous volez pour l’instant aux prolétaires à votre emploi. C’est palpable, et c’est pourquoi vous êtes sur RW. Tant mieux.

    Casser du facho, c’est bien, mais casser du facho-bourgeois, c’est mieux!

    @ Jimmy

    « Mauvais exemple. Les travailleurs chinois travaillent comme des forcenés sans protection sociale avec souvent des journées de 15 heures. Quelle paradis la Chine ! (voir le dossier de l’Actualité à ce sujet ou No Logo de Naomi Klein). »

    Oui, mon père libéral m’a prêté cette revue spéciale sur la Chine. C’est pas mal mieux à Cuba!

    @JSP

    « Je vous en conjure, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. J’ai visité les conseils de direction de presque toutes ces entreprises. Vous seriez surpris d’entendre les discours dans ces rencontres. En fait, je dois dire que l’aspect humain y prend une place beaucoup plus importante que vous ne semblez croire. »

    Mais monsieur Saint-Pierre, les conclusions, elles, sont purement économiques. Les décisions prises elles, même aspergées de brèves conversation sur l’humain, cet être majoritairement exploité par ceux qui en discutent, son néfastes pour cette majorité humaine et purement économiques. C’est le mépris total, le simple fait d’en parler vaguement au repas du soir avec les enfants, ne suffit plus monsieur Saint-Pierre. Il n’y a de toute façon, aucune raison pour que vous ayez à participer à ces réunions, sans le consentement des travailleurs. Vous occupez le siège d’un dictateur, lequel n’a pas été démocratiquement élu par les majoritaires prolétaires. Bref, cette simple affirmation pue le totalitarisme, encore. Je vous le redemande, quand avons-nous démocratiquement accepté d’avoir le modèle capitalisme dans l’histoire internationale de l’être humain? Tout ce que nous pouvons changer pour l’instant, ce sont vos serviteurs à l’assemblé Nationale (État). Sauf justement avec un parti politique visant ce changement. Nous aurons ce débat un autre jour alors monsieur Saint-Pierre, mais nous l’aurons, soyez-en certain.

    « Je vous invite, par exemple, à lire la mission de Monsanto: »

    Monsanto a participé à la fabrication de l’Agent Orange, en toute connaissance de son utilité et de son impact terrorisant au Vietnam. John F Kennedy a lui donné le feu vert à cette odieuse et lâche attaque à l’arme chimique (une ADM!). Bref, Mosanto, en plus de faire tout le reste, a participé à la contamination des nappes phréatiques vietnamiennes et cambodgiennes et refuse d’en assumer aujourd’hui la responsabilité, tout comme le gouvernement impérialiste états-unien.

    « Je faisais ici référence à la tendance des États socialistes et communistes à faire de telles pratiques.  »

    97% des médias du Venezuela sont privés et anti-Chavez, anti-socialisme, anti-communisme et l’État les laisse cracher leur propagande. Et parmis ces candidats au populisme, RCTV a en 2002 participé au coup d’État contre le président démocratiquement élu et a encouragé son assassinat. Reporters Sans Frontières a tout appuyé également. Parlons-en des médias! RCTV avait également reçu du financement de la C.I.A., une organisation terroriste qui utilise le terrorisme et les terroristes pour arriver à ses fins. Bref, vous n’avez aucune autorité morale pour parler ici des médias, remettez-vous en à nous raconter vos rencontres plutôt, c’est marrant.

    « Si vous décidez d’attaquer cette liste de front, on jouera au chat et à la souris, car je ne crois pas plus à ma liste qu’à la vôtre. »

    Moi je crois que la liste de Jimmy est sans point faible, qu’elle est juste et que vous, monsieur Saint-Pierre, représentez assez bien le contenu des propos de mon camarade. Quant à votre liste, je l’ai critiquée, tout comme celle de votre camarade Kawa1000. Rien ne tenait la route, c’était de la démagogie, pure et simple. Des affirmations gratuites comme vous en avez l’habitude. Et vous reprenez Jimmy en lui disant: « Allons monsieur St-Gelais, vous ne me ferez quand même pas croire que vous ne savez pas que Castro, Jong-Il, Chavez et les autres contrôlent le message des médias. » alors que dans les faits, Chavez ne contrôle pas les médias et que ces derniers, sont représentés à 97%, et re-couverts par les médias capitalistes occidentaux. Monsieur Saint-Pierre, votre démagogie manque de force. Prenez des sujets que nous ne connaissons pas au moins.

    « Le fait est que la situation des Chinois s’améliore, tous les jours, que vous le vouliez ou non. »

    Je ne nie pas cela, mais ça ne justifie pas une exploitation de la majorité prolétaire par la minorité parasitaire bourgeoise. Aucunement d’ailleurs, car l’écart entre les riches et les pauvres y est aussi fort effrayant. Quant aux cubains socialistes, leur situation s’améliore, tous les jours, que vous le vouliez ou non.

    « Les criminels de l’histoire que vous évoquez ne sont pas des droitistes d’ici, mais bien des entrepreneurs verreux, LÀ-BAS.  »

    Soutenus par des gens d’ICI, comme vous. alors vous dites que vous travaillez auprès de Monsanto? Génial, et que pensez-vous de l’Agent Orange? Et qui soutient le terroriste d’Al-Qeada d’ICI, paie pour sa complicité, puisse t-il en être ainsi pour les complices de terrorisme comme la fabrication d’ADM tout en sachant que l’agent chimique était destiné aux ADM? vous me suivez?

    « Il s’agit bien d’une tactique gauchiste de tenter de mettre la faute de ces scandales sur nous. Faire de tels parralèles relève de la pire des mauvaises foi. »

    Hypocrisie vous voulez dire, et de votre part en plus, si je me rapporte à ce que Mosanto a fait. Et qui a donné l’ordre de lancer cette ADM? Kennedy, pas le pape! Et juste comme cela, qui a donné le droit à Saddam Hussein de gazer les chiites? Washington! Allons, monsieur Saint-Pierre, vous êtes de mauvaise foi!

    @Kawa1000

    « Je crois que tu ne lis pas “La Presse” souvent! »

    Je dirais qu’elle est divisée. Elle appelait pas au meurtre contre Chavez, mais… Elle a soutenu par exemple, le discours de Washington sur RCTV, alors que les faits prouvent que Washington soutenait le coup d’État contre Chavez, via la C.I.A., une organisation terroriste comme le S.C.R.S., tout en ayant l’appui médiatique de 97% des médias vénézuéliens et l’appui inconditionnel de Ménard chez RSF, un « média » paravent des intérêts de Washington soutenu par la C.I.A., une organisation terroriste.

    Bref, quand je lis les articles des années ’70, je la trouve de gauche pour certains articles, et aujourd’hui, ça dépend des jours. Mais beaucoup de militants socialistes militent au sein du journal, alors, c’est possible. Un membre de notre parti y est bien installé d’ailleurs, il dénonce régulièrement les positions du quotidien.

    @ Jimmy

    « Il existe des sweat shops ailleurs qu’en Chine communiste.  »

    La Chine n’est pas communiste. L’habit ne fait pas le moine camarade.

    @ JSP

    « Dans votre cas (les environnementalistes, les fin-du-mondistes), le nouveau Satan, c’est Monsanto. Depuis une dizaine d’années, on n’entend que vous, et vos semblables. Des milliers de pages de “preuves” de la méchanceté pure et simple de cette compagnie (comme si une compagnie pouvait être “méchante” 😉 »

    Je ne suis pas fin-du-mondiste, prenez-vous en aux scientifiques qui concluent des malheurs avec des études scientifiques. Vous n’êtes pas content monsieur Saint-Pierre, faites comme monsieur le génocidaire tueur de masse Bush, payez des gens pour qu’ils concluent d’avance, à des constats favorables aux Ô Capital.

    —Description de l’histoire et des composantes de l’Agent Orange— (Pas de moi.)

    DÉCISION

    1961, le Président Kennedy occupe la Maison Blanche et donne le feu vert à cette gigantesque guerre chimique appelée au départ « Opération Trail Dust » (traînée de poussière) avant de se révéler « Opération Hadès » : Dieu des morts et des enfers chez les Grecs. Puis vite rebaptisée « Opération Ranch Hand » (ouvrier agricole), parce que plus insignifiante. C’est ce troisième nom de code militaire de l’épandage de l’Agent Orange sur le Viêt Nam et les parties limitrophes du Laos et du Cambodge qui reste dans l’Histoire. L’ « Opération Ranch Hand » vise donc à raser la forêt tropicale de la surface de la terre ainsi que d’empoisonner les récoltes, les populations et les combattants. Titanesque écocide qui fera disparaître à jamais de nombreuses espèces terrestres.

    QUANTITÉS

    Dix années sont nécessaires pour pulvériser 84 000 000 de litres de défoliants.

    MÉTHODE

    Dix pour cent de cet épandage se fait à la main, par véhicule terrestre ou par bateau dans les deltas et la mangrove du littoral. Quatre-vingt-dix pour cent de la pulvérisation se fait par voie aérienne, à l’aide d’avions C 123 et d’hélicoptères. Les Vietnamiens n’ont alors pas d’autre protection que celle qui consiste à imbiber un tissu d’urine et à le poser sur le nez et la bouche.

    COMPOSITIONS

    Parmi ces défoliants, il y a l’Agent Bleu contenant du cyanure, particulièrement efficace pour empoisonner les rizières, l’Agent Vert, l’Agent Blanc, l’Agent Pourpre, l’Agent Rose, selon les essences à détruire, puis l’Agent Orange, appelés ainsi à cause des bandes de couleurs sur les fûts contenant le poison. L’Agent Orange représente à lui seul 62% du volume des défoliants pulvérisés au Viêt Nam.

    L’Agent Orange est contaminé par la Tétrachlorodibenzo-para-dioxine: la Dioxine TCDD, dite 2,3,7,8. à cause de sa composition moléculaire. Les dioxines sont constituées de 2 noyaux de benzène, 2 molécules d’oxygène et 2 molécules de chlore, de fluor ou de brome (quatre pour la variété la plus toxique).

    La Dioxine TCDD est le plus puissant poison connu – un million de fois plus toxique que le plus nocif poison naturel – et aussi le plus durable.

    ÉQUIVALENCES

    Si une équivalence n’a rien de scientifique – puisqu’elle s’appuie sur une donnée pour faire une projection comparative – elle a parfois le mérite de frapper nos esprits pour saisir l’ampleur du désastre… Une étude de 2002, de l’Université Colombia de New York, révèle que 80 grammes de dioxine déversée dans le service d’eau d’une ville élimineraient 8 000 000 de ses habitants. Sur cette base, il aurait été déversé sur le Viêt Nam 40 milliards de fois le potentiel mortel pour un être humain.

    CHAÎNE ALIMENTAIRE

    Dans la chaîne alimentaire, on la retrouve en grande quantité dans les graisses animales, viandes, lait, œufs et poissons.

    Les scientifiques ont crée une unité appelée TEQ – contraction d’équivalent toxique – de façon à fixer une limite de toxicité pour la consommation des aliments. En France, par exemple, la dose admise par kilo de poids corporel par jour pour une personne est de 1 à 4 picogrammes.

    Aux Etats-Unis, la dose admise est plus drastique, elle est de 0,0064 picogramme, c’est à dire 160 fois moins que la norme française la plus élevée.

    Au Viêt Nam, cette dose peut atteindre 900 picogrammes par kilo de poids corporel par jour pour une personne.

    CONSÉQUENCES INVISIBLES

    Les Vietnamiens pratiquent le culte des ancêtres de manière fervente. Ils souhaitent une progéniture capable de perpétrer ce culte. Si ce n’est pas le cas, une grande culpabilité s’installe envers les aïeux. On comprend pourquoi des familles qui avaient un, deux, trois enfants atteints de handicaps lourds en ont conçu un quatrième, un cinquième et un sixième et parfois plus… On estime qu’un grand nombre de naissances ne sont pas répertoriées, les enfants sont « cachés ». Il faut comprendre l’épouvantable torture mentale des parents qui voient naître leur enfant avec deux têtes ou bien avec deux visages sur la même tête ou encore sans les bras ni les jambes, quand ce n’est pas avec les organes externalisés.

    Et lorsque la Dioxine TCDD ne parvient pas à traverser le placenta de la future mère et que l’enfant naît sain, la maman qui l’allaite l’empoisonne car le lait maternel est la seule voie de déstockage de la Dioxine. De nouveau, pensons à la dévastation psychologique des mères.

    A la barre des accusés au procès de New York suite à la poursuite collective des victimes vietnamiennes de l’Agent Orange, cette ADM:

    Dow Chemical, Monsanto Company, Monsanto Chemical Co., Hercules Inc., Occidental Chemical Corporation, Thompson Hayward Chemical Co., Harcros Chemicals Inc, Uniroyal Chemical Co. Inc., Uniroyal Inc., Uniroyal Chemical Holding Company, Uniroyal Chemical Acquisition Corporation, C.D.U. Holding Inc., Diamond Shamrock Agricultural Chemicals Inc., Diamond Shamrock Chemical Company, Diamond Shamrock Refining And Marketing Company, Occidental Electrochemicals Corporation, Hooker Chemical Corporation, Hooker Chemical Far East Corporation, Hooker Chemicals & Plastics Corp., Chemical Land Holdings Inc., T-H Agriculture & Nutrition Co., Thompson Chemical Corporation, Riverdale Chemical Company, Pharmacia Corporation, Maxus Energy Corp., Diamond Alkali Company, Ansul Incorporated, Hoffman-Taff Chemical Inc., Elementis Chemicals Inc., United States Rubber Company Inc., Syntex Agribusiness Inc., ABC Chemical Companies 1-50, Syntex Laboratories Inc., Valero Energy Corporation… entre autres.

    Bref, JSP soutient encore l’insoutenable, mais on s’habitue à Jacques Saint-Pierre, virtuellement du moins! La conciliation de classe, c’est pas mon fort.

    Encore @ JSP

    « Soyons un peu plus sérieux. Monsanto, c’est des chercheurs, des pionniers, des avantgardistes. »

    Soyons sérieux également, Mosanto, c’est du génie humain mis en commun, la bourgeoise ne peut en aucun cas, au nom de la bourgeoisie, voler les mérites du génie humain, encore moins du labeur des prolétaires majoritaires alors qu’ils sont eux, minoritaires. Aussi, les prolétaires fabriquent tout ce qu’utilisent les bourgeois, y compris les chaises de cuir où ils posent leur flasque derrière de paresseux. Parasites!

    « Sans eux, il y aurait plus de malnutrition dans le monde.  »

    Sans les bourgeois minoritaires parasitant le labeur des prolétaires majoritaires, les prolétaires s’en retrouveraient plus couverts du mérite que les bourgeois leur volent. Également, des richesses produites, produites par EUX!?! Je ne vois vraiment aucune raison de ne pas nous débarrasser de cette classe minoritaire et parasitaire, elle ne sert visiblement à rien.

    « Sûrement pas. Et nous n’avons pas besoin de revenir en arrière, précisément grâce à Monsanto et ses avancées biotechnologiques. Je sais, la science, c’est aussi Satan, non? »

    Je ne suis pas croyant, alors Dieu ou Satan, c’est du totalitarisme d’ignorer l’absence de débat sur cette question. L’affirmation que Dieu existe est elle-même totalitaire. Alors épargnez-nous Satan, s’il vous plaît. Ensuite, cela ne légitime pas plus les crimes antérieurement connus. Le génie humain doit servir l’humanité, et non pas la cupidité d’une POIGNÉE de parasites.

    « C’est tout à fait sain, particulièrement dans la province au taux de syndicalisation le plus élévé en Amérique! Une véritable hégémonie, avec un taux de 42%. Comment voulez-vous que la population non-syndiquée puisse se protéger face à ces organisations aux tactiques du type guerilla? À force de se faire prendre en otage partout (par les profs, par les transports en commun, par les cols bleus, et j’en passe), la population réagit, et aime bien que quelqu’un tape sur le nez du bulldog pour lui rappeler qui paie les factures. »

    Dans les 42% de syndicats, il y a des syndicats de pacotille, fils à papa tantôt, langue brune un autre tantôt. Puis vient l’aliénation massive des syndiqués de par les médias —MAJORITAIREMENT– privés (Comme au Venezuela qui sont là-bas à 97% privés et anti-Chavez).
    Dans la salle de cafétéria des « shops », que trouve t-on? Une saleté de « Journal de Montréal », une brique abrutissante anti-syndicaliste, impérialiste, militariste, réactionnaire et fédéraliste par-dessus le marché. Un BBQ du patron suffit à achever l' »élevage » du docile prolétaire.

    42%, une hégémonie?!? Qui paie les factures? Le prolétariat! Qui fabrique tout? Le prolétariat! Parasite…

    « Non, j’en suis certain. Alors ne vous étonnez pas que les anti-syndicalistes puissent se manifester et, qu’en plus, la population en redemande. »

    Ah oui? Et moi je vois de plus de gens qui joignent nos rangs, je vois les usines qui ferment et les bourgeois qui eux, continuent de rouler en Cadillac. Vous rêvez monsieur Saint-Pierre, nos forces ne cessent de croître.

    « Il s’agit, au fond, de ce qui s’approche le plus du socialisme que vous prônez.  »

    Sauf que les profits n’engraissent qu’un seul être humain, un bourgeois minoritaire et parasitaire qui exploite le travail de la majorité, du prolétariat, et ce, sans qu’aucun argument ne nous soit apporté. Rien, aucune loi scientifique pour l’expliquer, vous l’imposez tout simplement par l’État.

    « Je suis tellement en désaccord avec ça. C’est comme si les travailleurs étaient des enfants incapables de parler. Chaque travailleur peut parler à son patron, qu’il soit représenté ou non par un syndicat. Si son patron est incompétent, incompréhensif, exploiteur, ou je ne sais trop, il peut aller ailleurs! Lorsque, comme patron, je trouve qu’un employé n’est pas compétent, compréhensif, je l’enjoint d’aller ailleurs, c’est aussi simple que ça. »

    Encore du totalitarisme, le bourgeois minoritaire et parasitaire possède les machines* et enjoint le prolétariat majoritaire à aller voir ailleurs, c’est le monde à l’envers!?! Y a comme un non-sens ici, bien entendu protégé par l’État qu’est la force de répression du gouvernement autoritaire. Il est autoritaire, c’est que le prolétariat, au fil des années, s’est docilisé avec l’aliénation des médias de masse, majoritairement totalitaires sur le Ô Captitalisme.

    Bref, JSP aime les prolétaires dociles qui ne rouspettent pas à ses ordres. Des prolétaires majoritaires, qui devraient dans les faits lui indiquer à lui, le bourgeois minoritaire parasitant leur travail, la voie alternative. Qu’il parte au pays des capitalistes, qu’il s’en invente un où, les bourgeois accepteront par voie démocratique de s’exploiter entre eux. Ici? Le débat n’a JAMAIS eu lieu quant au capitalisme et cette dictature de parasites minoritaires bourgeois.

    « Appelons ça des fraternités d’employés qui travailleront AVEC l’entreprise (peut-être un siège au C.A., pourquoi pas?). S’ils voient de plus près les contraintes de la gestion, peut-être cesseront-ils leurs enfantillages et arrêteront-ils leurs demandes frivoles? »

    Des demandes frivoles? Mais JSP oublierait-il que les bourgeois minoritaires, exploitant le travail du prolétariat majoritaire, ne font que ça se payer des frivoles? Allons, JSP ne fait qu’appliquer ses double-mesures abituelles, c’est inné en lui.

    @ Clusiau

    « C’est pareil chez les syndicats. L’argent passe avant tout. »

    Pas pour un syndicaliste, mais certes pour un syndiqué aliéné. Clusiau, vous mettez ici l’aliéné, le despote imposteur et le syndicaliste qui ne pense qu’à la masse, c’est biaisé comme comparaison. Ça ne vaut pas un clou, direz-vous ensuite que le syndicat ferme les « shop », évitant de préciser que c’est le bourgeois qui tient la clé? Un coup parti, le socialisme c’est mal, parce que…….. « Staline »!

    « Vous me faites rire avec vot’ gauche pis vot’ droite. Cé d’la marde tout ça, ça ne veut rien dire, ce sont des hommes des deux côtés qui pratiquent l’hommerie. Comme le diais Dylan, ce qui compte c’est le bas et le haut. Si les idées et les actions nous élèvent qu’est-ce que ça crisse qu’elles viennent de droit ou de gauche ? »

    Clusiau est défaitiste ou se fiche éperdument des autres, voilà. Ça change quoi alors que Clusiau dise son opinion? Rien pentoute!

    « Saviez-vous que les élus gagnent en moyenne 14.700 euros/mois et que la plupart ne viennent que le vendredi matin signer le registre des présences et s’en vont ensuite ? »

    Ça change quoi? Rien pentoute! Le socialisme tient bon. Et je ne vois pas le rapport avec le sujet.

    « Cé du bacon ça mes amis : 23.504,44 CAD/mois X 12 = 282.053.28/année payé par les impôts des travailleurs. »

    Je ne suis pas pour les salaires élevés des ministres, des élus, etc.. En fait, la politique n’est pas un hobbie, mais un devoir. La politique actuelle, si elle peut paraître cynique, n’est en fait que le relfet de la société. Avec plus de Clusiau, vient plus de politique cynique.

    *Sans que personne ne nous ait expliqué l’origine de ce mystique droit d’exploitation par les bourgeois minoritaires, des prolétaires majoritaires.

  44. Il est impossible de répondre à tout cela.

    Mais un point, récurrent, retient mon attention:

    « Vous dites ensuite monsieur Sashiel, que le Québec est dans un monde capitaliste, ah oui? Et alors? Qui a voté pour? Personne! Il n’y a jamais eu de vote! »

    Monsieur Guillemette reproche, aux droitistes semble-t-il, le fait que personne n’ait jamais voté pour la mise en place d’un système capitaliste. Soit, j’en conviens. C’est vrai, le modèle capitaliste s’est installé, de facto, depuis, au fond, le début de notre civilisation, alors que le troc était en vogue.

    Prenons donc le problème à l’inverse. Personne n’a jamais voté pour que l’Église exerce un contrôle fort sur nos sociétés des siècles derniers. Et voilà que nous, le peuple, avons renversée la vapeur, nous avons poussé le clergé dans ses derniers retranchements!

    Il serait encore plus facile d’accomplir ceci pour le système économique et politique, puisque des élections ont lieu régulièrement. Le parti communiste présente des candidats depuis belle lurette, ici et ailleurs. Au Québec, nous avons le fier parti Québec Solidaire. Pourquoi la population, si elle est insatisfaite du présent système, ne vote pas pour ces partis qui jurent de jeter nos structures aux poubelles et de recommencer à zéro?

    Je crois à l’intelligence de nos concitoyens. Je crois qu’ils voient plus loin que le bout de leur nez. Je crois qu’ils ont décidé de maintenir l’ordre et la cohérence et que l’option brouillonne et passéiste présentée par ces partis marginaux ne saura jamais se tailler une place dans le paysage politique.

    Donc, en réponse à monsieur Guillemette, je répondrais que si personne n’a voté pour la mise en place du système capitaliste, il en va de même pour les différentes révolutions socialistes ou communistes qui ont, de tout temps, été orchestrées par des groupuscules armés, souvent au sein même du gouvernement. Une fois en place, ils se sont tous, sans exception, transformés en despotes et en tyrans. Je ne crois pas, à la lumière de l’Histoire, que le communisme ou le socialisme puissent servir de modèle à qui que ce soit.

  45. Il est impossible de répondre à tout ceci.

    Mais je dirais que monsieur Guillemette a raison sur un point: personne n’a « voté » pour le système capitaliste soit la norme.

    Et alors? L’Hégémonie Catholique était aussi la norme, et pourtant, nous l’avons évacuée de sphère publique, non?

    Si la population n’en peux plus de ce « terrible » système, pourquoi ne fait elle pas la même chose avec le système capitaliste en votant pour les partis marginaux comme le parti communiste ou le QS ici?

    Je crois que les gens sont intelligents, et préfèrent conserver un certain Ordre dans notre société. Les expériences socialistes et communistes devraient nous avoir appris à nous méfier des beaux discours. Dans chaque cas, aucun vote n’a mené à la mise en place de ces régimes. Ils ont tous débutés avec une prise d’arme d’un groupuscule et/ou par un putsch. Par la suite, le gagnant est devenu un tyran ou un despote.

  46. quebecsocialiste said

    @JSP

    « Je crois que les gens sont intelligents, et préfèrent conserver un certain Ordre dans notre société. Les expériences socialistes et communistes devraient nous avoir appris à nous méfier des beaux discours. Dans chaque cas, aucun vote n’a mené à la mise en place de ces régimes. Ils ont tous débutés avec une prise d’arme d’un groupuscule et/ou par un putsch. Par la suite, le gagnant est devenu un tyran ou un despote. »

    Tu as tout faux là. Salvador Allende a été élu démocratiquement avant d’être renversé par le cruel pro-capitaliste Pinochet. La même chose est arrivée en Indonésie, en Amérique Centrale et au Pakistan. Aujourd’hui, les présidents Chavez, Morales, Correa et Ortega sont des chefs d’états élus démocratiquement et respectés par leurs populations respectives. Ton « argument » ne tient pas la route deux secondes.

  47. clusiau said

    ….Clusiau est défaitiste ou se fiche éperdument des autres, voilà. Ça change quoi alors que Clusiau dise son opinion? Rien pentoute!….

    Va t’faire soigner Guillemette tu m’connais même pas.

    Je te le répète c’est l’argent qui mène les syndicats ET les syndiqués. Quand un syndiqué ne suit pas la ligne du syndicat il est mis au rancart, bafoué comme le député qui ne suit pas la ligne du Parti. Et les syndiqués qui ont les jobs de direction du syndicat crossent leurs membres pareil comme les autres dans toutes les organisations.

    Le socialisme N’EST PAS le meilleur système. Il n’existe pas de MEILLEUR système. Il n’y a que des hommes et de l’hommerie. La majorité d’eux on vite atteint leur niveau d’incompétence.

  48. @Quebecsocialiste

    Vous ne savez visiblement rien de l’histoire, même récente. Comment Chavez a-t-il d’abord tenté d’accéder au pouvoir? Faites un peu de recherche (visez 1992), la réponse vous surprendra peut-être. Quand à Ortega, il a été arrêté et emprisonné pour vol de banque afin de payer des armes pour une éventuelle prise de pouvoir, idée qu’il a abandonnée après avoir compris qu’il était plus payant d’avoir des « amis ». Correa est un « soft » gauchiste, pas un marxiste. Morales est un cultivateur de coca, recyclé en gentil organisateur.

    Vos exemples ne tiennent certainement pas la route.

  49. internationaliste said

    Chavez a bel et bien été élu démocratiquement depuis 1998. Le fait qu’il ait participé à un putsch en 1992. En revanche les ordures droitistes comme Pinochet et les différentes juntes militaires pro-américaines n’ont jamais été élues.

  50. Internationaliste:

    « Le fait qu’il ait participé à un putsch en 1992″ ….

    Laissez-moi, d’abord, corriger: organisé, pas seulement participé,

    et, ensuite, compléter votre phrase:

    … »fait de lui un vulgaire militariste, violent, despote, criminel qui a tenté de courcircuiter la démocratie et s’en sert maintenant comme manteau pour ses visées tyranniques »

    C’est bien ça que vous vouliez dire?

  51. internationaliste said

    Et bien non. Il a été élu démocratiquement et comparé aux politiciens droitistes comme Uribe le corrompu c’est un enfant de coeur. Ce sont les gens comme Uribe et Bush qui se servent de la démocratie et qui la détournent pour accomplir leurs visées bellicistes et tyranniques.

  52. internationaliste said

    D’ailleurs même Ingrid Bétancourt a épinglé Uribe pour ses violations des droits de l’homme et son soutien aux paramilitaires d’extrême-droite qui commettent des massacres en série.

  53. quebecsocialiste said

    Mais pour qui tu te prends au juste JSP? Je la connais parfaitement mon histoire! Tu crois que je ne connais pas l’histoire du putsch de 1992? Eh bien t’as tout (encore). Dans ton commentaire #48, tu ne fais que nous bullshiter! Ton accusation à Morales n’est qu’une affirmation gratuite inventée de toute pièce et sans preuve. Correa est socialiste, point final. Ortega a gagné ses élections de manière loyale et il est un héros au Nicaragua, point final.

    Chavez a tenté un putsch en ’92 pour renverser un gouvernement de droite anticonstitutionel, je l’admet, mais il a gagné son élection en 1998, que ça te plaise ou non. Tu as envie qu’on fasse le tout des exploits « démocratiques » des droitistes occidentaux? OK, on y va:

    Uribe a « gagné » son élection alors que l’armée colombienne procédait à des massacres de masses de paysans innocents. Élection truquée. Sarko a gagné par la peau des fesses en France et les français le regrettent amèrement aujourd’hui. Il est le président le plus détesté de l’histoire de la France. Les brittaniques ont maintenant le « choix » entre deux partis corrompus jusqu’à la moelle et l’Écosse fait son possible pour se sortir de ce merdier. Le parti indépendantiste écossais possède maintenant une base forte. Bushler a triché à ses deux élections: La première grâce à papa Bush (et ses copains juges) et FAUX NEWS, la deuxième avec des fraudes massives en Floride. Dans les deux élections, on a refusé le droit de vote à une quantité importante d’Afro-américains. Harpeur dirige avec un mandat qui lui a été donné par 34% de la population, j’ai déjà dis que le système canadien faisait dur. Au Mexique, la police pro-droite a empêché des partisans communistes de voter. Fraudes massives. Au El Salvador, le gouvernement d’extrême droite fait voter sa population dans des urnes transparentes sous les yeux de la police. Les états arabes « modérés »… lol. Pour finir, l’Europe de l’Est en général est en proie à une vague de néo-nazisme. Je ne crois pas qu’il y ait une raison pour que tu te réjouisse de ça.

    Ton commentaire #50 sombre dans le ridicule.

  54. quebecsocialiste said

    @Internationaliste

    « D’ailleurs même Ingrid Bétancourt a épinglé Uribe pour ses violations des droits de l’homme et son soutien aux paramilitaires d’extrême-droite qui commettent des massacres en série. »

    J’ai été bien content quand j’ai appris cette nouvelle. Il me semble que c’est la moindre des choses de reconnaître ça si elle aime vraiment son pays. As-tu remarqué qu’elle a avoué ça APRÈS avoir quitté la Colombie? Ça sent le chantage médiatique à plein nez.

  55. quebecsocialiste said

    Erratum: « Eh bien t’as tout FAUX (encore).

  56. quebecsocialiste said

    Erratum: « Tu as envie qu’on fasse le tour des exploits “démocratiques” des droitistes occidentaux? »

  57. L’argumentation (ou l’absence de) est une chose fascinante. Un jour, ici même, sur ce site, Bétancourt est une « chienne ». Le lendemain, toujours ici-même, elle est citée comme source dans une défense de Chavez (par les mêmes personnes, d’ailleurs, ce qui rend la chose encore plus révélatrice). Fascinant. J’imagine que la gauche est prête à se putasser au point d’accepter dans ses rangs, de vulgaires chiennes. Voici quelques extraits de ce qui a été écrit ici, il n’y a pas une semaine:

    – « Elle a dit ça cette conne? … Pauvre conne, finalement, elle aurait bien pu finir dans un fossé » (Guillemette) (https://reactionismwatch.wordpress.com/2008/07/02/bienvenue-walter-natynczyk/#comment-27870)

    – « espèce d’ingrate! » (Quebecsocialiste) (https://reactionismwatch.wordpress.com/2008/07/02/bienvenue-walter-natynczyk/#comment-27854)

    – « Je n’ai aucune pitié pour cette chienne d’Ingrid Bétancourt qui chante les louanges d’Uribe et Sarkozy. » (Internationaliste) – (https://reactionismwatch.wordpress.com/2008/07/02/bienvenue-walter-natynczyk/#comment-27910)

    Autre tournure fascinante: on peut faire référence au curriculum vitae, public, d’un élu, et tout de même se faire accuser de mensonge. Morales était cultivateur de Coca, ce n’est pas moi qui l’affirme, ce sont ses actions passées qui parlent d’elle-même. Morales est né avec la défense des cocaleros, le syndicat des producteurs de coca et a appris à utiliser les médias pour passer des messages. Grand bien lui fasse. À part se chicaner avec son gros voisin, et plus que doubler le prix des ressources naturelles, il est difficile d’évaluer les accomplissements du G.O.

    Toujours aussi fascinant: l’imagination débridée des fanatiques. Ils imaginent des événements qui n’ont pas eu lieu. Ils imaginent que Bush a « volé », « truqué » les élections. Ceci n’est jamais arrivé et ce mythe ne sert qu’à conforter la gauche dans son éternelle défaitisme (car, c’est bien connu, la gauche n’accepte jamais la défaite: une défaite est TOUJOURS une machination de la droite, comme dans le cas des DEUX référendums québécois perdus qu’ils n’acceptent toujours pas). Ils imaginent que « Sarko a gagné par la peau des fesses », ce qui est bien sûr, totalement faux (53,06 % des suffrages exprimés pour Sarko qui ne cachait rien de ses intentions, dans un pays éminemment et maladivement socialiste, c’est pas rien et dénote certainement un ras-le-bol monumental des catastrophes gauchistes). Ils imaginent bien d’autres choses encore.

    Fascinant, tout à fait fascinant. On se demande comment un dialogue peut exister lorsque la vérité est occultée au profit des théories fumeuses du complot.

    À ceux qui s’élèveront contre mes propos et m’accuseront d’insultes: cherchez les Ad hominem, il n’y en a pas, alors calmez-vous.

  58. internationaliste said

    Le vol des élections par Bush n’est pas un mythe mais une réalité que même les médias bourgeois ont reconnu. Tout le comme le soutien d’Uribe aux paramilitaires colombiens d’extrême-droite.

    Les théories du complot existent chez les droitistes, tout ce qui va mal dans le monde est un complot gauchiste.

    Quant à Ingrid Bétancourt je maintiens mes propos même si elle a fait certaines critiques d’Uribe par la suite que je partage.

  59. internationaliste said

    Je me souviens très bien d’un Alexandre Adler, intellectuel français de droite, qui a comparé Chavez à un gorille. Bien entendu les insultes quand elles viennent de la droite sont acceptables!

  60. internationaliste said

    Je ne comprends pas l’affirmation que la gauche accepterait de « vulgaires chiennes » dans ses rangs. Ingrid Bétancourt peut bien se réclamer de la gauche si elle veut, elle n’est pas ma camarades. Il y a toujours eu des traîtres et des vendus se réclamant de la gauche, comme Boukharine, Khrouchtchev, Gorbatchev, Jules Guesde, Noske, Mitterand, etc. Betancourt n’est pas une exception.

  61. internationaliste said

    Pour Jacques St-Pierre tout ce qui ne correspond pas à sa vision du monde est un mythe. Alors comment établir un vrai dialogue quand ce type prétend toujours détenir la vérité absolue?

  62. sylvainguillemette said

    « Monsieur Guillemette reproche, aux droitistes semble-t-il, le fait que personne n’ait jamais voté pour la mise en place d’un système capitaliste. Soit, j’en conviens. C’est vrai, le modèle capitaliste s’est installé, de facto, depuis, au fond, le début de notre civilisation, alors que le troc était en vogue. »

    Faux, les seigneurs, etc., les parasites minoritaires, d’une façon ou d’une autre, ont pratiquement toujours existé, du moins, depuis que l’être humain vit en société et qu’il produit à l’avance des stocks. Le capitalisme a bel et bien été implanté par les parasites, y voyant une chance de parasiter le travail d’autrui. Ces parasites ont toujours été minoritaires. Le capitalisme a donc été « IMPOSÉ » par les bourgeois.

    « Au Québec, nous avons le fier parti Québec Solidaire. Pourquoi la population, si elle est insatisfaite du présent système, ne vote pas pour ces partis qui jurent de jeter nos structures aux poubelles et de recommencer à zéro? »

    Le parti n’a qu’un an et quelques mois et rattrape déjà l’ADQ/Équipe Mario Dumont dans certaines circonscriptions, soyez donc patients. Et ne faites pas comme si la propagande médiatique nous aidait, vous savez bien qu’elle fait, au contraire, tout son possible pour jeter NOS idéées par terre.

    « Je crois à l’intelligence de nos concitoyens. Je crois qu’ils voient plus loin que le bout de leur nez. Je crois qu’ils ont décidé de maintenir l’ordre et la cohérence et que l’option brouillonne et passéiste présentée par ces partis marginaux ne saura jamais se tailler une place dans le paysage politique. »

    Je crois pour ma part que la plupart des prolétaires ne savent pas qu’ils le sont, et ne connaissent pour la plupart pas, les intérêts de leur classe majoritaire. Un peu d’éducation populaire et vous verrez des changements. Dès que je peux prendre 10 minutes pour expliquer les bases (prolétaire, bourgeois, etc..) à un travailleur, il fronce le sourcil en me demandant pourquoi c’est ainsi et pourquoi personne ne fait rien. Je réponds, dans la plupart des cas, que comme lui, pratiquement personne n’est au courant et ne s’en soucie, dès qu’ils ont le PAIN, et le JEU. C’est clair que nous ne parlons pas des conditions dans lesquelles nous vivons ici, là n’est pas notre but (sauf pour moi et plusieurs de mes camarades qui tenons compte des faits quant aux ressources naturelles disponibles) ultime.

    Je vous le répète monsieur Saint-Pierre, soyez patient, vous entendrez parler de nous plus souvent que jamais.

    « Donc, en réponse à monsieur Guillemette, je répondrais que si personne n’a voté pour la mise en place du système capitaliste, il en va de même pour les différentes révolutions socialistes ou communistes qui ont, de tout temps, été orchestrées par des groupuscules armés, souvent au sein même du gouvernement. »

    Chavez par exemple, a gagné le pouvoir par les urnes. Votre exemple ne tient donc pas la route. Et nous, du PCQ, voulons apporter le communisme par la voie populaire, par l’électorat, alors inutile de nous coller des étiquettes de « putchistes » sur le dos. Même Cuba a donné son soutient à Fidel Castro, ce que même Washington reconnait, même aujourd’hui. Tous s’accordent sur cette question dans le monde, sauf les anti-communistes.

    « Une fois en place, ils se sont tous, sans exception, transformés en despotes et en tyrans. Je ne crois pas, à la lumière de l’Histoire, que le communisme ou le socialisme puissent servir de modèle à qui que ce soit. »

    Le Venezuela suit un tracé démocratique, ne vous en déplaise. Pareil à Cuba. Et encore, niez-vous le fait que Bush soit commun dieu dans le système états-unien? Crachez sur le président et vous verrez votre carrière prendre une débarque. Les droits de VETO, son terrorisme international, son impérialisme international, son droit divin de posséder et d’utiliser des ADM sur des civils, etc.. Sincèrement monsieur Saint-Pierre, est-ce que Chavez ou Castro a de tels pouvoirs et de telles ambitions génocidaires? Non. Même Chavez qui s’arme en malade, le fait en supposant qu’il sera attaqué avant longtemps. Et peut-on lui en vouloir, quand dans l’histoire du dernier siècle, c’est à peu près tout ce qu’ont fait les États-Unis d’Amérique dans le monde, attaquer des socialistes? Avez-vous vu Castro attaquer quelque part dans le monde, si ce n’est que le combat contre l’Appartheid raciste? Les cubains n’en ont rapportés que des cadavres, les intérêts n’y étant pas économiques. Et rappelons que Cuba était déjà sous embargo, alors la décision était difficile et risquée. Mais Cuba a osé braver le blocus illégitime de Washington pour aller aider les angolais et les congolais à se débarrasser des esclavagistes.

    Je n’y vois là rien de comparable avec les crimes des États-Unis perpétrés à travers le monde depuis plus d’un siècle. Et même si Castro, demain, devenait un tyran comme vous le dites, il n’aurait jamais le temps de rattraper en crimes son voisin du Nord états-unien.

    « Et alors? L’Hégémonie Catholique était aussi la norme, et pourtant, nous l’avons évacuée de sphère publique, non? »

    Jacques, ça fait 2000 ans que ça dure et ça a coûté très cher en vies humaines. Ne prenons que la guerre des papes, qui n’était même pas une contestation, mais une lutte pour le pouvoir de l’Église. Et que dire du sort de tous ceux qui ont osé démentir la propagande du Vatican? Et ça ne fait pas longtemps, au Québec, que nous nous en sommes débarrassés. Alors laissez le temps faire les choses. Ça a failli arriver en 1968, mais la répression a eu raison de la majorité, c’est la vie. Nous recommencerons, comptez sur les communistes.

    « Si la population n’en peux plus de ce “terrible” système, pourquoi ne fait elle pas la même chose avec le système capitaliste en votant pour les partis marginaux comme le parti communiste ou le QS ici? »

    Elle commence à le faire. Q-S, dans quelques circonscriptions, a dépassé l’ADQ/Équipe Mario Dumont, qui bouffe aujourd’hui la moquette dans les sondages.

    « Je crois que les gens sont intelligents, et préfèrent conserver un certain Ordre dans notre société. Les expériences socialistes et communistes devraient nous avoir appris à nous méfier des beaux discours. »

    Mais là monsieur Saint-Pierre, je suis entièrement d’accord. Je condamne d’ailleurs ce qui s’est produit dans le passé, avec Staline et ses semblables. Il faut toujours garder l’oeil et l’oreille attentifs.

    « Je crois que les gens sont intelligents, et préfèrent conserver un certain Ordre dans notre société. Les expériences socialistes et communistes devraient nous avoir appris à nous méfier des beaux discours. »

    Chavez a fait le contraire. Il a fait un coup d’État, avec l’appui majoritaire de la population, mais fut trahi par ses comparses. Il a finalement gagné le pouvoir par les urnes, donc démocratiquement, sans prise d’arme. Les capitalistes ont ensuite essayé le coup d’État également, mais sans soutient populaire. D’ailleurs, c’est le mouvement populaire qui a fait libérer Chavez qui avait été séquestré pendant plus de 48 heures par l’opposition, soutenue elle, par la CIA, une organisation terroriste.

    Et n’allez pas croire que Chavez est le roi du Venezuela, le débat est très fort au sein du parti socialiste unifié du Venezuela. Chavez est d’ailleurs souvent critiqué par la base radicale communiste, et par les opportunistes imposteurs du parti qui tentent d’amener à droite le mouvement révolutionnaire.

    Bref, il est possible de prendre le pouvoir par les urnes, même étant communiste ou socialiste.

    @ Clusiau

    « Je te le répète c’est l’argent qui mène les syndicats ET les syndiqués. Quand un syndiqué ne suit pas la ligne du syndicat il est mis au rancart, bafoué comme le député qui ne suit pas la ligne du Parti. Et les syndiqués qui ont les jobs de direction du syndicat crossent leurs membres pareil comme les autres dans toutes les organisations. »

    Mais Clusiau, je vous ai dit que je n’appuyais pas nécessairement les syndicats, mais plutôt, le syndicalisme.

    Et Clusiau, le système démocratique et l’être humain s’améliorent sans cesse. Que proposez-vous sinon? Ne rien faire? Et que l’on s’occupe chacun de nos petites affaires? À défaut de ne pas croire en l’humanité, proposez au moins quelque chose. Un suicide collectif peut-être?

    @ JSP

    « Quand à Ortega, il a été arrêté et emprisonné pour vol de banque afin de payer des armes pour une éventuelle prise de pouvoir, idée qu’il a abandonnée après avoir compris qu’il était plus payant d’avoir des “amis”. »

    Ortega a fait ces gestes pour chasser une dictature (Somoza) âgée de 45 ans! Ortega est un héros. Mais les mercenaires (Contras) de Reagan ont vite fait de tuer les méchants rouges pour remettre en place; « liberté et démocratie », soit la dictature répressive et violente des Somoza!?! Allons JSP, trouvez mieux que cela!

    Quant à Chavez en 1992, il avait l’appui populaire majoritaire, on appelle surtout cela, une révolution! Mais quand même, je préfère l’autre méthode…

    « Morales est un cultivateur de coca, recyclé en gentil organisateur. »

    Morales vit dans un des pays les plus pauvres de la planète et le coca est cultivé depuis belle lurette, c’est une tradition et cette tradition ne vise que des intérêts médicaux. Est-ce que Morales souligne que l’on cultive le tabac? Et pourtant, le tabac est une drogue! Non? Enfin, avec tout ce qu’ils y mettent…

    « …”fait de lui un vulgaire militariste, violent, despote, criminel qui a tenté de courcircuiter la démocratie et s’en sert maintenant comme manteau pour ses visées tyranniques”

    Monsieur Saint-Pierre, le gouvernement vénézuélien antérieur à Chavez laissait mourir de faim la population (celle qui a soutenu le coup d’État de Chavez, la majorité vénézuélienne) et quand cette même population a crié dans la rue « FAMINE », l’État vénézuélien que vous dites démocratiques a tiré dans le tas, faisant plusieurs dizaines de victimes. C’est ce que vous appelez une démocratie? Elle a parlé la démocratie, elle a mis au pouvoir Chavez.

    Le parti socialiste unifé du Venezuela n’a aucune visée tyrannique, vous venez tout juste d’inventer cela.

    Je vais le répéter, au cas… Le gouvernement antérieur à Chavez n’avait pas l’appui de la majorité vénézuélienne. C’en est terminée de la VRAIE TYRANNIE au Venezuela.

    « Le lendemain, toujours ici-même, elle est citée comme source dans une défense de Chavez (par les mêmes personnes, d’ailleurs, ce qui rend la chose encore plus révélatrice). »

    Si elle a parlé, juste en dehors de la Colombie, c’est déplorable et je condamne sa position opportuniste et égoïste vis-à-vis les colombiens toujours pris entre les griffes du gouvernement narco-traficant-terroriste colombien. Alors je maintiens que c’est une conne. Aucun revirement de ma part, JSP donnera d’autre exemples s’il le désire, mais pas de moi.

    « Toujours aussi fascinant: l’imagination débridée des fanatiques. Ils imaginent des événements qui n’ont pas eu lieu. Ils imaginent que Bush a “volé”, “truqué” les élections. »

    Bush a gagné les élections par quelques milliers de votes, et des dizaines de milliers de votes afro-états-uniens ont été effacés, tout simplement. La planète entière sait ça, sauf JSP. Et les preuves existent si vous en voulez.

    « (car, c’est bien connu, la gauche n’accepte jamais la défaite: une défaite est TOUJOURS une machination de la droite, comme dans le cas des DEUX référendums québécois perdus qu’ils n’acceptent toujours pas) »

    Les connaissances de JSP en politique sont extraordinaires! Tellement qu’il met dans un panier toute la gauche, dont celle qui ne veut rien savoir de l’indépendance du Québec. Cré Saint-Pierre!

    « Ils imaginent que “Sarko a gagné par la peau des fesses”, ce qui est bien sûr, totalement faux (53,06 % des suffrages exprimés pour Sarko qui ne cachait rien de ses intentions, dans un pays éminemment et maladivement socialiste, c’est pas rien et dénote certainement un ras-le-bol monumental des catastrophes gauchistes). Ils imaginent bien d’autres choses encore. »

    Le parti socialiste français est aussi à gauche que le PQ du Québec. Vous devriez pourtant savoir que le PCF et les opportunistes du PS n’ont rien en commun.

    Quant l’imagination, JSP n’en manque pas!

    -Dans le monde imaginaire de JSP, les ADM sont de armes conventionnelles lorsqu’elles sont utilisées par les forces capitalistes.

    -Dans le monde imaginaire de JSP, le dictateur Karzaï a été démocratiquement élu.

    -Dans le monde imaginaire de JSP, les parasites minoritaires bourgeois méritent le fruit du labeur des prolétaires majoritaires.

    -Dans le monde imaginaire de JSP, la torture est une méthode saine pour obtenir de l’information « crédible* », mais seulement lorsqu’elle est pratiquée par les forces impérialistes capitalistes.

    Je pourrais continuer longtemps sur l’imagination débordante de JSP, mais j’ai déjà tout dit ici sur RW.

    *Il a souvent été prouvé que la torture n’amenait pas plus de crédible information. (Ne me dites pas que McCain est contre et qu’il va fermer Guantanamo, nous savons tous que c’est la Cour Suprême des États-Unis qui va la fermer. Et nous avons désormais des preuves « vidéo » qu’il y avait de la torture et qu’il y en a encore en ce moment même et ce, même sur des enfants-soldats.)

    @ Internationaliste

    « Les théories du complot existent chez les droitistes, tout ce qui va mal dans le monde est un complot gauchiste. »

    C’est vrai! Même la fonte des glaces est un complot socialiste disait le chefs des terroristes conservateurs Stephen Harper.

  63. quebecsocialiste said

    Oups… je crois que j’ai gafé là: J’ai cru comprendre que JSP avait traîté Morales de narco-trafiquant de cocaïne, ce qui aurait été totalement faux, mais il semble que j’ai mal compris. Désolé à tous pour le malentendu.

  64. quebecsocialiste said

    J’aimerais inviter tout le monde à visiter la page où nous avons insulté Bétancourt pour les éloges qu’elle a fait au gouvernement narco-trafiquant d’Alvaro Uribe et ses paramilitaires d’extrême droite, en le qualifiant de « grand démocrate » et disant qu’il était « une bonne chose pour la Colombie ». Moi, je l’ai traîter d’ingrate parce qu’elle a fait, à sa première apparition publique, une leçon de morale à Chavez qui a tout fait sur le plan diplomatique pour la sortir de là, alors que l’armée colombienne a si parfaitement tout fucké en allant assassiner le #2 des FARC (qui négociait pour sa libération pacifique) en sol équatorien, provocant une crise diplomatique en Amérique du Sud. Je maintiens ce que j’ai dis.

    En passant JSP, dans mon livre à moi, scorer en dessous de 55%, c’est justement ça, gagner par la peau des fesses. Le fait qu’il soit détesté par sa propre population à peine un an plus tard ne fait que confirmer ce fait.

    @Sylvain

    À l’imaginaire de JSP, j’ajouterai que:

    Dans le monde imaginaire de JSP, un état fanatique (Israël) qui possède des armes nucléaires sans les déclarer, ce n’est pas un danger pour ses voisins, mais un ado qui garoche des roches, c’est une authentique « menace » au peuple juif au grand complet.

  65. quebecsocialiste said

    Allez-y, visitez la page où on parle d’Ingrid. Misent dans leur contexte, nos insultes ne constituent nullement un « argument » pour JSP « l’omniscient ».

  66. sylvainguillemette said

    « Dans le monde imaginaire de JSP, un état fanatique (Israël) qui possède des armes nucléaires sans les déclarer, ce n’est pas un danger pour ses voisins, mais un ado qui garoche des roches, c’est une authentique “menace” au peuple juif au grand complet. »

    Mouhahaha! Quand même, ils sont fous ces fana-tata-tiques! Bien joué! Elle est marrante celle-là! Je vais en rire toute la journée en imaginant un paresseux bourgeois minoritaire et parasitaire répéter cette fiction débile! Merci camarade!

  67. quebecsocialiste said

    De rien Sylvain.

  68. quebecsocialiste said

    Ça fait plaisir.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :