Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

L’illogisme des médias et « leaders » occidentaux

Posted by quebecsocialiste sur 14 juillet, 2008

(Ceci est un texte rempli de vérité sur la question palestinienne écrit par madame Sylvia Cattori, jounaliste indépendante en Suisse. C’est avec un grand plaisir que je diffuse son message sur Rwatch.)

Non, Monsieur Sarkozy, c’est la sécurité des Palestiniens qui est menacée
À propos de la « sécurité d’Israël »
Mondialisation.ca, Le 30 juin 2008

 « Israël a le droit de se défendre », voilà ce que l’on entend répéter, à la nausée, depuis des années, par à peu près tous les dirigeants de l’Europe et des Etats-Unis. Et maintenant, avec une insistance accrue par M. Sarkozy. Lors de son discours du 23 juin 2008 devant la Knesset, celui-ci a déclaré : « La France ne transigera jamais avec la sécurité d’Israël » (*).

Et la sécurité des Palestiniens ? Lequel d’entre ces dirigeants nous parle-t-il jamais d’assurer la sécurité des Palestiniens ?

Pourtant, ce sont bien les Palestiniens -sans armée, ni Etat- qui vivent dans l’insécurité permanente. ?! Donc, qui menace qui en vérité ?

Les statistiques publiées par B’Tselem, le Centre israélien pour les droits de l’homme dans les territoires occupés [1], indiquent bien que, du 29 septembre 2000 (début de la deuxième Intifada) au 31 mai 2008, 4’830 Palestiniens (dont 947 enfants) ont été tués par les Israéliens, alors que 1’055 Israéliens (dont 123 enfants) ont été tués par les Palestiniens (en réponse aux attaques meurtrières israéliennes) durant la même période.

Sur cette longue période, les Palestiniens représentent donc 82% des tués, soit 4.6 Palestiniens tués pour 1 Israélien.

Le Département des relations nationales et internationales de l’Organisation de Libération de la Palestine a publié des chiffres très voisins sur les victimes palestiniennes depuis le déclenchement de la deuxième Intifada [2], en indiquant par ailleurs que :
- 674 Palestiniens dont 300 femmes avaient été tués dans des « assassinats ciblés », c’est-à-dire des exécutions extrajudiciaires ;
- à peu près 40’000 Palestiniens avaient été blessés ;
- 60’000 Palestiniens avaient été enlevés, dont 11’000 sont toujours détenus dans des conditions très dures ;
- 7’512 maisons avaient été complètement détruites, soit sous prétexte d’absence de permis de construire, soit pour la construction du mur dit « de séparation ».

Mais, plus terrible encore que les chiffres calculés sur l’ensemble de cette période, est l’aggravation spectaculaire du caractère violent et meurtrier de la répression israélienne depuis la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas en mars 2006.

Un article de Patrick O’Connor, du 4 novembre 2006, relevait que « les Palestiniens, déjà soumis à l’occupation militaire et à l’écrasante violence israélienne, ont été tués à un taux de 26 Palestiniens par Israélien tué, depuis que le Hamas a pris le pouvoir, le 29 mars 2006 [491 Palestiniens contre 19 Israéliens], et de 76 Palestiniens par Israélien depuis le 1er juillet [381 Palestiniens contre 5 Israéliens]. Bien que les médias de grande diffusion nous parlent encore d’un « conflit » entre « deux parties », au cours des sept derniers mois, cela a été tout simplement un massacre » [3].

A ne considérer que cette macabre arithmétique – qui ne prend pas en compte les milliers d’innocents massacrés par Israël lors de sa dernière guerre contre le Liban et ne montre pas toutes les souffrances humaines qu’il y a derrière chacun de ces chiffres – il est donc parfaitement immoral de nous parler constamment de la « sécurité d’Israël », sans jamais se préoccuper de la sécurité des Palestiniens.

Et ce discours est d’autant plus immoral que les Palestiniens vivent sous occupation, et qu’on leur demande au surplus, à eux aussi, de garantir la sécurité d’Israël !

Depuis quand exige-t-on de l’occupé qu’il garantisse la sécurité de l’occupant ?

Demandait-on aux résistants français – qualifiés de « terroristes » par les nazis – de garantir la sécurité de l’occupant allemand ?

Or, en déclarant, lors de sa visite à Mahmoud Abbas à Bethléem, « qu’il pouvait comprendre l’état d’esprit des familles israéliennes qui vivent la peur au ventre », et que « la sécurité d’Israël sera d’autant mieux assurée que les Palestiniens auront un Etat » [4], M. Sarkozy a bien montré que c’est la seule sécurité de l’occupant qui le préoccupe : les Palestiniens n’ont droit à quelque considération que dans la mesure où ils y contribuent.

M. Sarkozy est même allé beaucoup plus loin. Ses propos sonnent comme un déni du droit des Palestiniens à résister à l’occupation – pourtant reconnu par le droit international – et comme une apologie de la collaboration avec l’occupant : « Ce qui garantira la pérennité et la sécurité de l’Etat d’Israël sur laquelle je me suis engagé – c’est le combat politique de toute ma vie – c’est la création d’un Etat palestinien à ses frontières, démocratique, moderne où il y aura des hommes comme Mahmoud Abbas ou d’autres, mais des hommes comme lui qui sont portés par les urnes et non pas par les armes, où il n’y aura qu’une seule autorité pour faire régner l’autorité, l’armée palestinienne et pas les milices ou une bande de terroristes. » [5].

Alors que tout le monde sait que le Hamas a précisément été porté au pouvoir par un scrutin parfaitement démocratique dont les Etats-Unis et les pays de l’Union Européenne se sont ingéniés à torpiller le résultat qui leur déplaisait, ces propos sont une véritable insulte au peuple palestinien et à la simple vérité !

Ni l’occupation continue des territoires palestiniens, ni les massacres qu’Israël y a perpétrés, ni les lois racistes qui discriminent également les Arabes israéliens, ni la politique d’apartheid pratiquée par l’Etat d’Israël [6] n’ont empêché M. Sarkozy, devant la Knesset :
- de déclarer qu’il mesurait l’honneur de pouvoir s’adresser à cette « Assemblée qui est le symbole d’une des plus authentiques démocraties du monde » ;
- d’affirmer son « admiration pour ces femmes et pour ces hommes d’exception qui voulaient un Etat où seraient assurées « une complète égalité des droits sociaux et politiques pour tous les citoyens, sans distinction de croyance, de race, ou de sexe » » ;
- d’assurer qu’ « il n’y a aucun autre Etat dans le monde dont l’existence même fut dès le départ à ce point liée à l’affirmation d’un idéal de justice et d’une volonté de vivre en paix » [7].

Ces propos sont tous rigoureusement contraires à la vérité.

Néanmoins, nos dirigeants continuent de se bousculer pour clamer à l’envi qu’il faut assurer la « sécurité d’Israël » !

Et les médias traditionnels continuent eux aussi à accréditer l’idée que ce sont les Israéliens qui sont menacés et qu’il s’agit de « protéger » !

La perversion du vocabulaire a toujours été une arme efficace de propagande et de lavage de cerveau. Ainsi, l’agression permanente devient « le droit de se défendre » ; les résistants qui défendent leur peuple contre les agresseurs israéliens deviennent des « terroristes », des « activistes » ou des « extrémistes », c’est-à-dire une catégorie déshumanisée sur laquelle on peut tirer à vue ; un Etat qui pratique ouvertement l’apartheid devient « une des plus authentique démocraties du monde ».

Il ne reste plus, alors, qu’à marteler le message. Joseph Goebbels, le sinistre ordonnateur de la propagande du IIIème Reich l’avait déjà dit : il suffit de répéter constamment un mensonge pour en faire une vérité, et plus le mensonge est énorme, mieux cela fonctionne.

(*). Voir : « Discours de M. le président de la République à la Knesset », Lundi 23 juin 2008, Site Internet de la Présidence de la République.


[2] Voir : « The second Intifada : 4950 Palestinians killed including 945 children », by Ameen Abu Wardah – IMEMC News, 18 octobre 2007.

[3] Voir : « Israel’s Large-Scale Killing of Palestinians Passes Unreported », by Patrick O’Connor, The Electronic Intifada, 4 novembre 2006.

Voir aussi le commentaire de l’article susmentionné fait par Nidal, sous le titre « L’assassinat sous forme de tableau Excel », tokborni.blogspot, 5 novembre 2006.

[4] Voir : « VISITE D’ETAT EN ISRAEL ET DANS LES TERRITOIRES PALESTINIENS, CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, M. NICOLAS SARKOZY, ET DU PRESIDENT DE L’AUTORITE PALESTINIENNE, M. MAHMOUD ABBAS – PROPOS DE M. SARKOZY – (Bethléem, 24 juin 2008) ».

[5] Voir note 4.

[6] Voir :
- « Omar Barghouti : Aucun État n’a le droit d’exister comme État raciste », par Silvia Cattori, silviacattori.net, 6 décembre 2007.
- « Le Comité de l’ONU exhorte Israel à retirer sa loi sur la citoyenneté, à démanteler le Mur, à lier le Fonds National Juif aux principes antidiscriminatoires et à reconnaître les villages non reconnus. », Centre juridique Adalah – Newsletter d’Adalah – Volume 34, Mars 2007.
- « A propos d’Israël, saviez-vous que… », par Haitham Sabbah, 30 octobre 2007.

[7] Voir note (*), dans l’encadré.

27 Réponses to “L’illogisme des médias et « leaders » occidentaux”

  1. L’auteure du texte invoque la perversion du language, et pourtant elle s’y adonne allègrement elle-même.

    Lorsque certains humanistes et pacifistes défendent la Palestine, ils utilisent souvent la méthode de l’inversion des victimes et des bourreaux. Il faut tout de même se rappeler quelques uns des crimes horribles commis par l’OLP et autres gentilles organisations de cette région. Est-ce que quelqu’un se souvient de l’assassinat lâche et brutal de 15 bambins par l’OLP dans une garderie de Maalot en 1974? Est-ce que vous auriez tous oublié que Sirhan B. Sirhan a tué, à bout pourtant, Robert Kennedy? N’est-il pas sombrement pratique d’ignorer que la charte du Hamas fait directement référence aux « protocoles de Sion »? Et qu’en est-il des affiches portées fièrement dans les rues de ces régions: « God Bless Hitler »? Il est donc de très mauvais goût que l’auteure ose citer un chantre des SS pour accuser Israël, alors que ceux qu’elle défend se réclament justement de sa doctrine et souhaitent tous, sans exception, la disparition d’Israël et, à mots à peine couverts, la disparition des juifs.

    La démonisation d’Israël a toujours été le sport favori des idiots utiles de l’Occident. Croyant défendre l’opprimé, ils alimentent ainsi le feu nourri des néo-nazis du Proche-Orient. Une sorte de racisme aveugle, qui fait fi des faits, et se concentre sur quelques images sensationnalistes (et souvent orchestrées de toute pièce) glanées ci et là. Dans les fait, il y a plusieurs protagonistes dans cet affrontement: Israël au centre, et l’ennemi tout autour (regardez une carte, vous verrez, c’est saisissant). Au nom de l’Occident, Israël ne doit pas perdre, il ne peut pas perdre.

  2. quebecsocialiste said

    Je n’ai qu’une seule chose à répondre à ce paquet d’inepties et d’exagérations honteuses: Comparer les palestiniens aux nazis= RACISME. Donc, JSP est un raciste et il semble fier de l’être en plus.

    Je ne vois vraiment pas à quel moment dans son texte madame Cattori utilise la « perversion du language ». C’est une affirmation tout à fait gratuite de la part de JSP, défenseur des nazis sionistes. Ensuite, il réfute des faits par sa seule volonté. Des civils palestiniens meurts dans un bombardement? Les Hamas a sans aucun doute inventé tout ça de toute pièce. Qu’est-ce que tu me disais dans un récent billet déjà? Ah oui, c’est vrai: Tu me disais, sans aucune preuve à l’appui, que je ne suis pas capable d’accepter d’avoir « tort ». Ici, il y a des faits, des statistiques, des témoignages, des résolutions de l’ONU, et pourtant, tu te pointe avec deux faits sensationels, un mensonge et un problème présent chez une organisation religieuse (ce qui est un problème en soit), alors que les mêmes faits sont cents fois pires chez tes copains israéliens (des fanatiques religieux sionistes). Contrairement à moi, TU es complètement incapable d’admettre que tu as tort.

  3. internationaliste said

    Il faut rappeler avant tout que c’est Israël qui occupe les territoires palestiniens depuis 41 ans et qui y construit des colonies peuplées en bonne partie de juifs fondamentalistes et fanatiques. Et Israël fait tout en son pouvoir pour empêcher la création d’un État palestinien digne de ce nom en multipliant les faits sur le terrain.

    Israël est responsable de nombreux massacres: Deir Yassin et Tantura en 1948, Qibya en 1953, Kafr Kassem en 1956, la « pacification » de Gaza en 1971 et bien d’autres. Deux des anciens premiers ministres d’Israël, Menahem Begin et Yitzhak Shamir, ont été des terroristes d’extrême-droite et disciples de Zeev Jabotinsky un admirateur de Mussolini. Ce n’est pas un hasard si parmi les plus fervents défenseurs d’Israël se trouvent l’extrême-droite chrétienne américaine et certains des politiciens les plus à droite d’Europe comme Berlusconi, un autre admirateur de Mussolini.

  4. sylvainguillemette said

    « Est-ce que quelqu’un se souvient de l’assassinat lâche et brutal de 15 bambins par l’OLP dans une garderie de Maalot en 1974? »
    Je condamne, mais l’un ne légitime pas l’autre.

    « Est-ce que vous auriez tous oublié que Sirhan B. Sirhan a tué, à bout pourtant, Robert Kennedy?  »

    Robert Kennedy, comme son frère, a fait bien pire encore! Mais un meurtre est un meurtre, alors je condamne quand même, mais il le méritait.

    Je n’appuie pas les volontés personnelles de madame, mais j’appuie par contre, ici, son discours fort pertinent. Je ne suis pas pour l’extermination des juifs, je condamne toute position allant vers un tel extrémisme.

    Dans les faits, Israël possède des ADM, les utilise contre les civils et pratique le terrorisme. Dans les faits, Israël a tué plus du double de ses propres pertes. JSP, cessez de jouer ce jeu et condamnez donc avec nous la guerre dans cette région. Ne voyez-vous pas que je condamne le terrorisme palestinien? Faites-en donc autant pour une fois, quant à Israël.

  5. quebecsocialiste said

    N’oublions pas que le Talmud (bible) sioniste prône le meurtre des « chiens » (non-juifs) qui n’obéissent pas aux « seigneurs juifs ». La même chose s’applique à leurs enfants. Pour la morale, on repassera.

  6. internationaliste said

    La démonisation des Palestiniens est aussi très présente en Occident démontrant par là une haine profonde des Arabes. D’ailleurs dans la droite israélienne il y a un courant qui prône ouvertement la déportation des Palestiniens de leurs terres ancestrales.

  7. quebecsocialiste said

    @Internationaliste

    Tu sais ce qui est le plus ironique dans toute cette tragédie? Le fait que les palestiniens arabes qui vivent ou vivaient en Palestine sont en fait les descendants convertis à l’islam du peuple juif dans la bible. Les sionistes actuels ne sont que des opportunistes descendants de la lignée ayant vécu pendant des siècles en Europe et en Russie occidentale. Rien, absolument RIEN ne légitime l’occupation militaire de la Palestine par les sionistes extrémistes (la honte des juifs normaux ou ayant vécu l’holocauste).

  8. « alors je condamne quand même, mais il le méritait. »

    Trop facile. Vous ne pouvez pas faire ça. Vous condamnez, ou vous appuyez. Vous êtes pour la vie ou pour la mort. Un ou l’autre. Pas les deux en même temps.

    Si vous croyez qu’il le méritait, alors vous jouez les cheerleaders des extrémistes. Retirez vos écrits ou expliquez-vous convenablement.

  9. sylvainguillemette said

    Robert Kennedy, comme son frère, est responsable de plus de morts qu’Al-Qeada qui, aujourd’hui pourtant, continue elle, comme organisation terroriste (financée, armée et entraînée par la maison blanche), à augmenter le nombre de victimes. Malgré tout ça, Robert Kennedy demeure responsable de plus de morts. Comme son frère. La mort de J F Kennedy, par exemple, est une très bonne chose! JFK a fait tué des centaines de milliers de vietnamiens par son fanatisme anti-communisme. Aujourd’hui encore, les vietnamiens meurent de l’Agent Orange, très présent dans la nappe phréatique.

    Bref, ce que je dis, c’est que je condamne le meurtre, mais que la mort de ces deux pseudo-démocrates est une excellente chose! On ne pouvait pas demander mieux! Et la famille Kennedy, comme la famille Bush, a fait sa fortune en travaillant avec des criminels, rien de louable. Le père des Kennedy, tout le monde sait ça, travaillait avec la mafia. Il a fait sa fortune avec elle.

    Pareil pour la famille Bush, le père et grand-père des deux terroristes BUSH a fait sa fortune en faisant des affaires avec l’Allemagne nazie, alors que cette dernière faisait l’objet d’un embargo des États-Unis. La famille Bush doit donc son argent, sa fortune, aux juifs tués dans la Shoa! Quelle farce!

  10. sylvainguillemette said

    Qui a t-il d’incompréhensible au juste? Je suis content qu’ils soient morts, mais je condamne les meurtres, c’est pourtant clair! Non?

  11. sylvainguillemette said

    Je vous ai d’ailleurs fait part de ma hâte de vous voir mourir, cela dit, est-ce que je vous ai dit que je voudrais que quelqu’un vous tue? Non, je vous ai souhaité une mort naturelle. Je suis gentil, non?

  12. sylvainguillemette said

    « mais il le méritait » J’aurais dû dire LA méritait, méritait LA mort.

  13. camaradevez said

    Israël ne fait qu’utiliser la même tactique que les états occidentaux , la meilleure défense est l’attaque! Le pire c’est que cette triste réalité est vrai.

  14. @Sylvain Guillemette

    « La mort de J F Kennedy, par exemple, est une très bonne chose! JFK a fait tué des centaines de milliers de vietnamiens par son fanatisme anti-communisme. »

    En fait, JFK voulait se retirer du Viet-Nam : « Le président Kennedy, désirant inaugurer la détente avec Moscou, ordonne le retrait de 1 000 conseillers américains avant Noël 1963 et de tous les conseillers américains avant la fin de 1965. Le 22 novembre 1963, il est assassiné à Dallas. Son successeur, Lyndon Johnson, annule le retrait des troupes et augmente le contingent. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Vi%C3%AAt_Nam#Les_.C3.89tats-Unis_engag.C3.A9s_dans_le_conflit

  15. sylvainguillemette said

    Je vois Jimmy, mais…

    « DÉCISION

    1961, le Président Kennedy occupe la Maison Blanche et donne le feu vert à cette gigantesque guerre chimique appelée au départ « Opération Trail Dust » (traînée de poussière) avant de se révéler « Opération Hadès » : Dieu des morts et des enfers chez les Grecs. Puis vite rebaptisée « Opération Ranch Hand » (ouvrier agricole), parce que plus insignifiante. C’est ce troisième nom de code militaire de l’épandage de l’Agent Orange sur le Viêt Nam et les parties limitrophes du Laos et du Cambodge qui reste dans l’Histoire. L’ « Opération Ranch Hand » vise donc à raser la forêt tropicale de la surface de la terre ainsi que d’empoisonner les récoltes, les populations et les combattants. Titanesque écocide qui fera disparaître à jamais de nombreuses espèces terrestres. »

    « MULTINATIONALES
    Il reste les fabricants du poison qui, en pleine connaissance de la composition de leur produit et de sa destination – dès juin 1965, c’est à dire au début de l’épandage de l’Agent Orange, une alerte sur l’exceptionnelle toxicité de la dioxine TCDD est émise par le laboratoire de recherche de biochimie d’un des principaux fournisseurs – et pour leur plus grande fortune, ont fourni l’Armée américaine. Parmi les 37 sociétés qui ont fabriqué le poison, les principales sont Monsanto, Dow Chemical, Uniroyal, Diamond, Thompson, Hercules, entre autres. »

    Kennedy n’a rien d’un enfant de coeur et il était profondément anti-communiste. Sans parler du fait que sa famille a fait fortune aux côtés de la mafia. Ce qui ressemble un tantinet à la famille Bush, qui elle, a fait sa fortune en faisant des affaires avec l’Allemagne nazie alors que celle-ci était sous embargo états-uniens. 2 familles criminelles, 2 génocidaires…

  16. sylvainguillemette said

    Et c’est aussi Kennedy derrière la Baie des cochons et l’emploi des mercenaires cubano-miamiain, les bombardements au NAPALM à Cuba sur les fermes et les fermiers et les usines, etc.. Sincèrement, selon moi, la balle qui l’a tué était bien méritée. Il est responsable de milliers de morts. C’est aussi ça JFK.

    N’oublie pas Jimmy que des vietnamiens meurent encore aujourd’hui des suites de l’épandage de l’A-O.

  17.  » la balle qui l’a tué était bien méritée »

    Vous appuyez donc, comme je l’affirmais, le meurtrier.

    Ne vous en cachez pas. Ne tentez pas de passer pour un pacifiste, vous ne l’êtes pas. Votre ton agressif, revanchard et vos appels à la violence vous trahissent constamment.

    Je voulais juste le faire remarquer. C’est important pour la suite des débats.

  18. Lorsqu’on est heureux que quelqu’un ait été assassiné, c’est qu’on est heureux qu’il y ait eu assassinat, et que l’assassin l’ait fait. Monsieur Guillemette est content que Kennedy soit mort, assassiné par un illuminé. Monsieur Guillemette appuie ce genre de méthode, c’est clair et net.

  19. sylvainguillemette said

    « Vous appuyez donc, comme je l’affirmais, le meurtrier. »

    Encore une transformation, nous sommes habitués, de mes propos par JSP. C’est le sort de JFK que j’appuie, pas le meurtrier. Si ça se trouve, c’est un imbécile qui l’a fait pour les Ô Capitaux d’un sale bourgeois (complex-militaro-industriel).

    « Votre ton agressif, revanchard et vos appels à la violence vous trahissent constamment. »

    Je n’ai jamais appelé à la violence ni ici, ni ailleurs, mais à la RÉVOLUTION et une révolution n’est pas nécessairement violente, tant que la bourgeoisie minoritaire et parasitaire, habituellement répressive, accepte son sort, donc l’abolition de sa classe. Menteur… vous ne faites que ça mentir.

    « Lorsqu’on est heureux que quelqu’un ait été assassiné, c’est qu’on est heureux qu’il y ait eu assassinat, et que l’assassin l’ait fait. »

    Foutaise, c’est la mort qu’il méritait, peu importe de la façon dont cela devait arriver. Je condamne le meurtre de JFK, voilà! Mais je me réjouis de sa mort!

    « . Monsieur Guillemette est content que Kennedy soit mort, assassiné par un illuminé. Monsieur Guillemette appuie ce genre de méthode, c’est clair et net. »

    C’est clair et net quand quelqu’un de mauvaise foi interprète mal les propos de son adversaire volontairement. O, c’est la mort de JFK que je souligne dans mes propos, non pas son assassinat. C’était un monstre, un tueur de masse, un génocidaire et non pas un « grand démocrate ».

    Le fait est que JSP appuie l’épandage de l’Agent Orange au Vietnam, une ADM sur des civils! Bref, JSP est tellement toujours pris dans les culs-de-sac qu’il tente de projeter son image sur ses adversaires. Je répète, je condamne l’assassinat de JFK, mais je me réjouis de sa mort, hourra!

  20. sylvainguillemette said

    JSP peut bien dire ce qu’il veut, il soutient cet acte terroriste qui tue encore des vietnamiens et qui en déforme d’avantage. Ce n’est pas peu dire, JSP soutient le terrorisme quand ce dernier est fait par ses alliés idéologiques.

  21. sylvainguillemette said

    JSP est aussi terroriste que Omar Kadhr.

  22. quebecsocialiste said

    COME ON Sylvain: C’est vraiment chien pour Khadr de se faire comparer à ce supporter de massacres de masse et de doubles-mesures qu’est JSP.

  23. sylvainguillemette said

    Je sais, mais kadhr a lancé….. »1″ seule grenade! :O

    Hé hé!

  24. camaradevez said

    Moi j’aimerais savoir combient de grenades , de balles , d’aubus , de phosphore blanc , de misiles, de bombes et j’en passe, ont tuer seulement l’armée canadienne en sol afghan.

  25. sylvainguillemette said

    En plus, beaucoup de soldats alliés sont souvent tués par les cowboys états-uniens, comme les premiers canadiens tués en Afghanistan.

  26. quebecsocialiste said

    @Sylvain

    Je m’en rappelle de celle-là: Un chasseur U.S. qui avait bombardé quatres canadiens, c’est ça? Avec les habits qu’on porte, faut vraiment être soit cave, soit aveugle pour ne pas nous reconnaître. Dans ce temps là, on portait des habits verts dans le déserts. Qui d’autre porterait ça? C’est comme la fois où un navire U.S. a descendu un hélico brittanique. Les insurgés n’ont même pas d’hélicos, bande de cons! LOL!

  27. sylvainguillemette said

    Hé hé! Pire encore! Les britanniques, en Irak, ont perdu plus de camarades sous les balles états-uniennes que sous les balles irakiennes. Pas pire non? Wow!

    Être à la place d’un 22e, j’espèrerais ne pas me retrouver aux côté de ces cowboys là dans aucune mission. C’est quand même relatif au système politique impérialiste en place qui dicte au serviteur du Ô Capital, la voie à suivre (Mépris de la vie, utilisation des ADM contre des civils et des militants ennemis, torture, coup d’État, dictature, etc..).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :