Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Les Cadets Royaux de l’armée canadienne

Posted by Libertad ! sur 29 juillet, 2008

Nous avons reçus par courriel un texte très intéressants qui porte sur le mouvement des cadets. Vous-même ou vos enfants ont déjà sûrement été dans les cadets. Cette institution, vantée comme une opportunité de se faire de l’argent l’été ou de connaître de nouveaux amis est en réalité assez différente de l’image que l’Armée canadienne tente de faire miroiter autant entre les murs des écoles secondaires que dans les centres commerciaux. C’est pour ces raisons que nous vous proposons un texte de la campagne d’opposition au recrutement militaire qui explique les buts réels de cette organisation. Nous vons invitons également à consulter leur site web et de faire imprimer des affiches et tracts (parce qu’on est qu’à quelques semaines de la rentrée…).

Les Cadets Royaux de l’armée canadienne

Le Bureau des cadets refuse obstinément de reconnaître son mouvement comme un organe de recrutement des Forces canadiennes. Il souligne que ce « Mouvement jeunesse VOLONTAIRE » n’est pas un mécanisme de recrutement, mais un outil CIVIL permettant aux jeunes « de se familiariser avec les Forces Canadiennes », et qu’il y a là une importante nuance. A ce jour, les informations recueillies par notre équipe de travail ne permettent pas de reconnaître cette nuance:

– L’armée finance ce « Mouvement d’intéressement à l’armée » à coup de près de 200 millions de $ par année. Pour peu dire que l’intérêt des Forces pour ce « mécanisme d’intéressement » est manifeste.

– L’armée finance les diverses Ligues de cadets, ces fondations qui rendent prétendument le mouvement civil. Revenu Canada considère les Ligues de cadets comme étant des organismes de charité, et les autorise à émettre de reçus pour exemption d’impôts. Cette réalité permet aux Corps de cadets de ramasser des fonds qui servent souvent à financer des activités de sensibilisation aux Forces Canadiennes (participation à des spectacles aériens, événements naval, visite de musés militaires, parades militaires, compétitions de fanfares, compétitions de tir, etc….).

– L’armée fournit et finance toute une gamme d’infrastructures et d’équipements, tant pour l’entraînement régulier des cadets dans les écoles pendant l’année scolaire, que pour les camps d’été.

– L’armée fournit les infrastructures administratives pour les « Bureaux des cadets », qui gèrent souvent le mouvement à partir de bases militaires. Les commandants régionaux des cadets sont des militaires de carrière qui relèvent de l’autorité du Quartier Général de la Défense Nationale.

– Les activités de plusieurs Corps de cadets dépendent d’un soutien et d’un lien étroit avec leur unité de réserve régionale et en porte aussi leurs couleurs, badges et nom de régiment.

– L’armée fournit les uniformes, calqués sur chacune des uniformes des trois forces: Cadets de l’air, de la Marine et de l’armée de terre.

– La structure hiérarchique des cadets provient de celle de l’armée, tant pour les cadets eux même, que pour leurs instructeurs.

– Les forces de réserve de l’armée inspirent le fonctionnement des Corps de cadet au cours de l’année scolaire: l’horaire et le contenu des formation sont similaires, à l’exception des notions de combat.

– Les forces régulières de l’armée inspirent le fonctionnement des camps estivaux des cadets qui se font sur des bases militaires. On reproduit le quotidien des  » vrais de vrais militaires » grâce aux infrastructures et à une gamme d’équipements mis à la disponibilité des jeunes. Les jeunes en camp de vacance, s’acclimatent au quotidien de la vie sur une base.

– Comme pour les militaires, le cadet se familiarisent avec les armes à feu, apprennent à en prendre soin, à la monter, à la démonter, il y a même des compétitions du genre. Certains cadets participent à des compétitions de tir et, deviennent « tireurs d’élite », comme c’est le cas pour les « snipers » de l’armée. Ultimement, comme le militaire, l’enfant intègre l’idée que sa vie peut dépendre de son arme.

– Les entraîneurs des cadets, qui font parti du Cadres des instructeurs cadets, étaient considérés comme membres de la réserve jusqu’en 2006. Dorénavant, ils sont considérés comme faisant partie de « la cinquième branche des Forces Canadiennes ». C’est une question de sémantique, ils sont toujours rémunérés par les Forces Canadiennes, en fonction d’échelles salariales similaires, bénéficient des mêmes gammes de bénéfices et on réfère aux mêmes mécanismes d’ancienneté et de hiérarchie que dans l’armée régulière.

En somme, tout comme les militaires, les cadets portent l’uniforme militaire, sont soumis à la hiérarchie militaire en étant conditionnés à obéir au doigt et à l’œil (drill), simulent les missions armées que mènent les véritables soldats (scheme), sont en contact avec une panoplie d’équipements de combat (TTB, Tanks, fusils d’assaut) et apprennent même de façon limité, le maniement des armes. Plusieurs cadets soulignent l’importance de cette discipline prétendument volontaire.

Pour la majorité de la population, tout comme pour nous, malgré les centaines de protestations reçues, il est très difficile de voir en quoi cet organisme jeunesse peut être indépendant de l’armée. Pour ce qui est de la différence, qui selon les membres du mouvement est ÉNORME entre un « mécanisme d’intéressement » et un « mécanisme de recrutement » de l’armée, nous vous laissons le soin de porter vos propres conclusions.

Les prétendues nuances relèvent beaucoup plus de la novlangue Orwellienne utilisée par l’armée, que d’une réalité factuelle.

Campagne d’opposition au recrutement militaire

www.antirecrutement.info

Advertisements

4 Réponses to “Les Cadets Royaux de l’armée canadienne”

  1. Ça y est! Vous les avez débusqués! Quelle conspiration horrible!

    Sérieusement, vous me semblez avoir un peu trop de temps libre. Alors que de véritables problèmes existent, voilà que vous vous attaquez aux passe-temps des jeunes. Ces passe-temps sont pas mal plus louables que ce qu’on voit la « jeunesse communiste » faire, comme lancer des roches aux policiers ou défoncer des vitrines lors de manifestations.

    De toute façon, vous semblez être contre toute association structurelle, quelle qu’elle soit. Les équipes de hockey, de soccer, les clubs d’échecs et les tournois de golf doivent tous vous sembler être des sectes à abattre, car les jeunes y font autre chose que vociférer contre l’injustice de la société et s’apitoyer sur leur sort. C’est sûr que c’est bien loin des valeurs communistes, mais qui vous dit que vous avez raison?

    J’imagine que la semaine prochaine vous allez nous « prouver » que les scouts sacrifient des chèvres en cachette dans la forêt, pour apaiser le Dieu Pétroleus.

    Et, de grâce, cessez d’utiliser des phrases comme « nous vous laissons le soin de porter vos propres conclusions ». Ce n’est pas vrai. Vous tirez les conclusions et espérez qu’on va vous croire.

  2. sylvainguillemette said

    Pour avoir fait les cadets plus jeune, je peux confirmer le tout. Mais en fait, très souvent, les instructeurs sont des ratés qui n’ont pas obtenu leur place dans l’armée, bref, un tas d’officiers frustrés (je ne veux pas généraliser, il y avait du bon monde complètement déconnecté des valeurs militaires.

    Somme toute, c’est clair que c’est un avant-goût des forces armées contre-révolutionnaires canadiennes, les F.A.-C-R-.C.! 😛

    Bon travail.

    @ JSP

    « Ces passe-temps sont pas mal plus louables que ce qu’on voit la “jeunesse communiste” faire, comme lancer des roches aux policiers ou défoncer des vitrines lors de manifestations. »

    Ce sont les agents de la GRC déguisés qui font ça! Vos amis! Double-mesure! Et quand les petits enfants palestiniens lancent des roches (pas à plus de 100 mètres), les soldats fascistes israéliens leur tirent dans la tête! Hypocrite.

    « De toute façon, vous semblez être contre toute association structurelle, quelle qu’elle soit.  »

    Faux, je voudrais également des milices, mais celles-ci devraient être complètement démocratiques et les officiers devraient être élus selon leur compétences et non pas nommés par des cadres dociles au Ô capitalisme et aux bourgeois. Ces officiers de milice seraient également révocables en tout temps, ce qui permettrait également d’éviter les bains de sang comme, les occupations de pays, le support aux dictatures (Afghanistan), les coups d’État (Afgha…), etc.. Dans une démocratie, la dictature de la MAJORITÉ doit être respectée.

    « Les équipes de hockey, de soccer, les clubs d’échecs et les tournois de golf doivent tous vous sembler être des sectes à abattre, car les jeunes y font autre chose que vociférer contre l’injustice de la société et s’apitoyer sur leur sort. »

    Tout le monde a besoin de se divertir, mais à l’heure actuelle, alors qu’il y a de vrais conflits, donc de vrais militaires au combat, il m’apparaît totalement invraisemblable que l’on puisse vanter le militarisme auprès des jeunes. Je crois qu’une bonne séance de visionnement de photos de cadavres mutilés serait s’impose afin que les jeunes voient ce que c’est que la guerre. Aussi, une séance d’information quant aux réelles préoccupations des pays impérialistes occupant l’Afghanistan serait d’augure, afin que les jeunes ne répètent pas les erreurs du passé.

    La mission afghane est un cirque, une mission illégale basée sur des mensonges et les soldats de tous pays y meurent pour enrichir les riches, pour protéger une dictature et des êtres sans scrupule, tous aussi misogynes que les défaits talibans (qui sont aussi des anciens alliés de Washington, comme Al-Qeada). Bref, une éducation s’impose et c’est pas les instructeurs des cadets qui vont dénoncer ces crimes et ces conflits d’intérêt!

    Et JSP, cessez vos procès d’intention. Je suis pour que les gens s’amusent, tout en prenant d’abord leur responsabilité au sérieux. La politique n’est pas un « hobbie », mais un DEVOIR. Dans la vie, il y a des priorités et manifestement, les vôtres ne rejoignent pas la population du Québec et du monde entier.

    « Et, de grâce, cessez d’utiliser des phrases comme “nous vous laissons le soin de porter vos propres conclusions”. Ce n’est pas vrai. Vous tirez les conclusions et espérez qu’on va vous croire. »

    Et pour votre part, vous faites des procès d’intention.

  3. ouvrier said

    pour avoir ete dans les cadets….

    osti que c’etait plate.. endurer les power trip d’adolescents gradés de pacotille , mais j’avoue que faire chier le monde la dedans valais son pesant d’or. le ptit commandant qui etait frustré apres la shop revetais son uniforme et bossais le regiment 2470 de granby.

  4. sylvainguillemette said

    Hé hé! Comme quoi l’uniforme rend l’homme plus brave! Pissant, merci Ouvrier d’amener ce petit rire qui me manquait depuis la dernière intervention de Jean-Luc Proulx. Rawnkenroll est drôle, mais JLP le torche!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :