Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Guerre russo-géorgienne (suite)

Posted by quebecsocialiste sur 11 août, 2008

Selon ce qui s’est passé durant les deux derniers jours, il semblerait que les forces géorgiennes ont déjà perdu la guerre, comme je l’avais calculé. Après avoir fait plusieurs communiqués où l’armée géorgienne disait « controler la majeure partie de l’Ossétie du Sud », le président Saakachvili et sont armée ont dû se rendre à l’évidence: Ils ne peuvent rien contre la supériorité de la Russie. C’est un fait. Après être entrées en Ossétie du Sud sous le couvert des Jeux Olympiques, les gaffes et les abus de confiance des forces géorgiennes ont poussé la Russie à les mettre dans la mire de son impérialisme.

Les russes veulent ainsi faire d’une pierre deux coups: D’un côté, ils ont secouru leurs compatriotes ossètes et ont écrasé de manière quasi-irréversible l’armée géorgienne. Un changement de régime est aussi à prévoir. C’est la « loi du gagnant » prônée par le concept même de l’impérialisme qui le veut ainsi. De l’autre, ils mettent la main sur les importantes réserves de pétrole de la région. Des ressources stratégiques. Ce n’est pas tellement l’écrasement de la Géorgie, mais surtout cette dernière donnée qui semble poser problème aux impérialistes états-uniens. L’occident assouvi une partie de sa soif de pétrole à même le pipeline Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) qui se rend de l’Azerbaïdjan en Turquie, en passant par la Géorgie.

Ce n’est pas un hasard si la Russie a décidé de prendre les choses au sérieux. Le gouvernement autoritaire de Saakachvili voulait à tout prix faire parti de l’OTAN. Une telle chose était inacceptable aux yeux de la Russie, de plus en plus visée par les maneuvres de l’OTAN. On n’a qu’à penser au bouclier anti-missile U.S. officiellement destiné à l’Iran (ridicule) mais réellement destiné à contrer la Russie, qui a déjà trouvé un moyen de contrer le dit « bouclier », ou aux maneuvres de l’OTAN pour éventuellement inclure la Géorgie et l’Ukraine dans son giron. Nous avons donc affaire ici à une nouvelle guerre froide, mais je pense que la majorité du monde l’avait déjà remarqué. Nous vivons à une époque dangereuse, mais nous espérons qu’aucun pays ne cherchera à faire des follies dans cette histoire. La Russie n’a pas à occuper la Géorgie comme les États-Unis le font.

Nous appellons la Russie à se retirer du territoire géorgien dans son enssemble (l’Ossétie du Sud n’en fait pas partie) et à reconsidérer son intervention, puisque de toute façon, Saakachvili perdra ses prochaines élections (si élections il y a). Qui pardonnerait au chef de son état d’avoir mis le pays dans un pareil péril, pour des raisons aussi malsaines? Pas grand monde, je peux vous l’assurer. Je rappellerai aux lecteurs que les forces géorgiennes se sont repliées dans leur capitale Tbilissi et que les informations sont confuses à savoir s’il y aura une possible réddition des troupes. C’est donc toujours une situation à suivre et nous comptons bien la suivre, puisqu’elle est de la plus haute importance pour la région du Caucasse. Des civils sont morts des deux côtés (environ 1400 ossètes tués par l’armée géorgienne et de 300 à 400 géorgiens tués par l’armée russe) et il faut que ça cesse! Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerres. Ça s’applique à tout le monde!

(L’impérialisme russe, sous le leadership de Vladimir Putin, écrase la Géorgie sous les yeux inquiets de l’oncle Sam (Bush) et de l’OTAN. Cette image ne saurait mieux décrire la situation. Merci à Carlos Lattuff (présent dans nos liens) pour cette excellente représentation des faits.)

Advertisements

9 Réponses to “Guerre russo-géorgienne (suite)”

  1. sylvainguillemette said

    Très bonne analyse camarade et une juste impartialité!

    Maintenant que Moscou a donné sa leçon à la Géorgie et à Washington, elle doit montrer l’exemple à cette dernière (Washington) et se retirer des terres géorgiennes.

    George W. Bush, ce génocidaire, n’a aucune leçon morale à donner à Moscou. En deux mandats, l’administration terroriste Bush a renversé deux État, de plus antérieurement alliés, pour les remplacer par de dociles dictatures (sauf l’Irak*) sans qu’aucune sanction ne lui soit imposée par la communauté internationale. Nous nous attendons donc, afin d’éviter la double-mesure, à ce que la communauté internationale ferme sa grande gueule ou qu’elle condamne les DEUX.

    Toutefois, l’Ossétie du sud ne fait pas partie de la Géorgie, au moins depuis la chute de l’ex-U.R.S.S..

    (Putin a comparé Saakachvili à Saddam Hussein, surtout pour attiser l’O.T.A.N. et ses doubles-mesures. Mais encore, Moscou ne soutenait pas hypocritement Saakachvili comme c’était le cas pour les États-Unis avec Saddam Hussein, Al-Qeada et les talibans!)

  2. sylvainguillemette said

    * Sauf qu’en Irak, le cauchemar états-unien s’est réalisé! Les chiites ont pris le pouvoir aisément et ces derniers soutiennent le HAMAS, le Hezbollah et l’Iran.

    Outre la comédie enclenchée par Washington, j’aimerais préciser, afin de démentir le pro-terrorisme David G, que l’accalmie en Irak n’est pas due au plan Bush ou au général Patreaus, mais bel et bien aux vacances des militants de l’armée du Mahdi. Les États-Unis n’y sont pour rien si 55 000 hommes armés jusqu’aux dents ont signé un cessez-le-feu unilatéral quant aux actions armés contre leurs opposants suniites.

    Il est donc important de rendre à César, ce qui est à César. David G ment à tour de bras sur cette question, faisant croire que tout ce que le gouvernement états-unien raconte est vérité, alors que c’est une usine à mensonges.

    Par exemple, le mythe d’Al-Qeada fut dénoncé par 3 généraux qui,bien entendu, furent relevés de leur fonction après coup. Al-Qeada en Irak n’était qu’une invention de Washington, comme pourrait l’être le 11 septembre 2001. Car dans les faits, de toute façon, ce sont les contribuables états-uniens qui auraient financé, sans le savoir, les talibans et Al-Qeada.

    Il y a même des rumeurs racontant que Abu Musab Al-Zarkawi, ce fou trancheur de tête, aurait été en fait un pion états-unien.

  3. quebecsocialiste said

    Camarades, lecteurs, il semblerait que la guerre dans le Caucasse tire à sa fin! En effet, le président russe Dimitry Medvedev a ordonné la fin des hostilités, soulignant que la totalité des objectifs tactiques avaient été complété et que l’armée géorgienne ne posait plus aucune menace à la sécurité des civils ossètes et aux forces de maintien de la paix russes. Il a ajouté que « l’agresseur a été puni », ce qui résume l’histoire. Un cessez-le-feu officiel est en attente. Il semble que les russes soient beaucoup plus matures que Washington après tout, puisque pour le même genre de provocation de la part d’un petit pays, la maison blanche n’aurait pas hésité à détruire et occuper le pays en question. Nous continuons de suivre la situation là-bas.
    Hourra pour la paix!

  4. http://ledernierquebecois.wordpress.com/2008/08/13/georgie-guerre-par-procuration/

  5. quebecsocialiste said

    Merci pour le lien A-P.

  6. sylvainguillemette said

    Son billet sur la question est bon, mais son autre billet sur les évènements de Montréal-Nord fait dur en … Truffé d’éléments racistes.

  7. sylvainguillemette said

    Et j’en profites pour vous dire que Rawkenroll, sur le billet raciste dont je parle, en remet. Il remet la faute sur le jeune Fredi, au lieu de remettre en question la police, le fait qu’elle soit armée et qu’elle ait utilisé une arme létale plutôt que des armes non-létales comme le poivre ou la matraque. Et encore, sous quel mandat la police porte t-elle des armes? Qui a voté pour cela? Et pourquoi les deux policiers n’ont pas encore été interrogés (Ils ont donc le temps de préparer une défense bidon! Qui a déjà vu deux mafiosis discuter pendant des jours avant leur interrogation?)?

  8. Belz said

    @Sylvainguillemette: SVP attention, le billet en question n’est pas raciste. Le seul racisme dans toute l’enfile se trouve dans la centaine de messages écrits par des Noirs qui détestent les blancs. Pourquoi ne dénonces-tu pas ce racisme-là?

    Moi je trouve ça triste le deux poids, deux mesures. Suffit qu’un Québécois dénonce les ghettos et il est raciste, mais si 100 Noirs écrivent 100 commentaires du genre « les blacks sont supérieurs » ou « si j’étais blanc je me suiciderais » ou « Black power » mais ça, ça ne compte pas…

  9. sylvainguillemette said

    @ Belz

    Pardon? Le billet était raciste, les ghettos d’abord, furent créés par nous, les blancs.

    Aussi, les réactions des noirs, je les ai condamné comme celles des blancs dans le texte que j’ai publié sur votre blogue. Les enchères ont monté des deux côtés de la clôture, ne le niez pas. Et justement, Rawkenroll a joué cette carte. Est-il noir? Donc, ne me collez pas d’étiquette double-mesure, c’est faux. J’ai bel et bien condamné les deux racisme, le racisme tout court.

    Le simple fait de parler de « Montréal noire » me dégoûte.

    Et je répète encore, je condamne tout racisme, que ce soit des blancs ou des noirs, ou même des jaunes ou des bruns.

    Le problème n’est pas là, vous avez fait un billet qui légitime l’État, ses mercenaires armés et leurs actions dont vous ne connaissez, comme moi, qu’une infime partie.

    Vous n’avez pas non plus dénoncé le fait que les deux policiers aient été épargnés des interrogations qui normalement, peu importe le « criminel » (en l’occurrence un mercenaire de l’État, il s’agit bel et bien d’un homicide-involontaire, jusqu’à preuve du contraire, ), seraient soumis à des interrogatoires bien avant qu’ils aient le droit de se parler. Ces policiers, contrairement aux autres criminels, ont donc le « DROIT DIVIN » de préparer une défense bidon, non conforme aux réalités que subiraient par exemple, 2 escrocs du domaine financier.

    Votre article n’a rien d’objectif, il a déjà un parti pris, vous ne pouvez tout simplement pas le nier. La pauvreté est aussi un fait social qui touche cette région et le racisme y existe, ne vous en déplaise. Mon père a 60 ans et a travaillé toute sa vie à Montréal et me racontait récemment quelques anecdotes qu’il a vécu dans cette région. Rien n’a réellement changé, sauf peut-être l’hypocrisie des forces de l’État.

    Et justement, puisque nous en parlons, trouvez-vous normal que ce soit la SQ qui soit chargée d’élucider l’affaire, et que cette même SQ, n’ait pas interrogé, tout de suite après les évènements, les policiers concernés?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :