Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

« Il y a plusieurs autres choses qu’on pourrait faire pour éviter que de tels événements se répètent »

Posted by sylvainguillemette sur 15 août, 2008

https://i0.wp.com/farm3.static.flickr.com/2394/1506405153_b429732323.jpg

Réactions du chef du PCQ face aux
événements de Montréal Nord
et aux suggestions émises jusqu’ici


« On pourrait aller pas mal plus loin« , souligne le chef du Parti communiste du Québec (PCQ), André Parizeau, en réaction aux différentes suggestions et propositions soumises par la gente politique, aux lendemains des événements tragiques survenus à Montréal Nord.

« D’entrée de jeu« , de dire le chef du PCQ, « il faut souligner la justesse des propositions soumises par Québec solidaire.  Mettre plus d’efforts en matière d’accès à une éducation de qualité, ainsi que d’accès aux emplois est très certainement un élément très important de ce qu’il importe de faire pour éviter que de telles choses continuent à se répéter et que la situation aille, avec le temps, en empirant.  Il ne faudrait pas se surprendre que les autres partis politiques, représentés à l’Assemblée nationale, n’en est pas vraiment fait mention car, tous, ont fini au fil des ans, par encourager les coupures dans nos programmes sociaux.  Ils n’étaient quand même pas pour se mettre en contradiction avec eux-mêmes. »

Pour André Parizeau, il y a en même temps un autre aspect au problème et cela touche au manque assez flagrant de transparence, ainsi que de redevabilité des autorités policières, face à la population.  C’est aussi quelque chose auquel on devrait s’attarder beaucoup plus.

Inacceptable … mais qui est ce qui était inacceptable ?

Depuis les émeutes, qui ont suivi la mort du jeune Freddy Villanueva, plusieurs politiciens, en commençant par le maire de Montréal, Gérald Tremblay, ont insisté pour dire que la violence des émeutes était inacceptable.  « Je ne permettrai pas que les policiers de la Ville se fassent menacer comme cela« , a même été jusqu’à dire le maire.

Pour le PCQ, cependant, ce qui était au départ inacceptable, « c’était l’attitude de la police« , de dire André Parizeau.  Sans la mort de Freddy Villanueva,  toute la violence qui a suivi, ne se serait pas produite.  Sans vouloir minimiser le caractère souvent gratuit de bien des gestes posés par les émeutiers, il nous semble important de voir qu’il y avait au départ un problème avec la police, que celui-ci dure d’ailleurs depuis un bon but de temps, et que c’est d’abord cela qui devrait nous concerner.

Nombreux sont les gens à Montréal Nord qui, à l’occasion d’entrevues avec les médias, soulignaient que les relations avec la police, dans le quartier, sont tendues depuis déjà longtemps.  Mais que fait-on au juste à ce niveau ? Pas grand chose, au delà de quelques voeux pieux, qu’on répète à l’occasion, sans vraiment y croire.  Le problème ne se limite pas seulement au fait que quelques policiers ou policières ne feraient pas assez bien leur travail.  Le problème est en fait beaucoup plus profond.

La démocratie au sein des forces de police : connais pas !…

Dans n’importe quelle société, les forces policières représentent un élément central des activités de l’État.  C’est probablement le symbole le plus visible de ce qu’on pourrait la fonction répressive de l’État. C’est d’ailleurs très souvent à partir du rôle joué par la police qu’on juge le degré de démocratie existant dans ces sociétés.  Pourtant, et en particulier dans notre société, il resterait encore beaucoup à faire avant qu’on puisse réellement parler d’une gestion démocratique de nos forces policières.

Il pourrait, à ce titre, paraître surprenant de voir des communistes soulever une telle question alors que les expériences passées de socialisme furent si souvent décriées à cause des trop nombreuses entorses à la démocratie vécues jusqu’ici, ainsi qu’au rôle qu’ont pu alors jouer la police dans ces pays.  Mais c’est justement à cause de ces erreurs passées que le PCQ accorde tant d’importance aux questions relatives à la démocratie.  « Un élargissement majeur, sur une échelle encore jamais vue, de tous les aspects de la vie démocratique, y compris au niveau de comment la police devrait oeuvrer, doit faire partie, à l’étape où nous en sommes, de tout projet visant un changement radical de la société;  cela devra nécessairement faire partie de notre vision pour le futur ou il n’y aura juste pas de socialisme« .

L’essentiel de notre fonctionnement démocratique réside dans la possibilité que nous avons de voter aux quatre ans.  Nous avons aussi les tribunaux lorsque nous pensons être lésés dans nos droits.  Mais tout cela ne s’applique, en fait, que très peu lorsque les forces policières sont impliquées.  Même les tribunaux ont alors tendance à déclarer forfait.

Ce ne sont pas nous qui décidons directement qui dirigera ces forces policières; la direction de celles-ci est plutôt nommée par ceux que nous élisons, que ce soit au niveau municipal ou national, et les politiques suivies par ces corps policiers sont rarement rendues publiques.  Une fois nommées, ces autorités policières n’ont finalement que très peu de comptes à rendre.  On ne peut que très difficilement savoir ce qui se passe réellement au sein de la police.  On ne peut pas facilement et directement les révoquer dans les cas où ce la n’irait vraiment pas (ce qui arrive plutôt souvent).  Et même quand il y a des bavures et que le tout éclate en même temps sur la place publique, et que des enquêtes ont lieu, il demeure en général assez difficile de faire sortir toute la vérité.

Réagissant de son côté aux événements de Montréal Nord, et parlant justement de ce manque de transparence, la chef du PQ, Pauline Marois y est allée d’une suggestion qui n’est pas à fortiori mauvaise.  Il s’agirait de créer une nouvelle instance, complètement autonome des différents corps policiers et qui serait alors chargé de faire les enquêtes (en lieu et place que ce soit un autre corps policier, non directement impliqué dans les événements). « Cela pourrait être une bonne chose« , souligne le chef du PCQ; « mais encore faudrait-il s’assurer au départ que cela ne se termine pas par la mise en place d’une autre structure de plus qui ne serait qu’un autre écran de fumée de plus, dans un environnement déjà suffisamment opaque« .

La situation de nos corps policiers met en évidence le caractère plutôt limitée de la forme actuelle de démocratie, telle que nous la vivons présentement.  « C’est d’ailleurs pas mal la même chose pour ce qui est de la soit disante vie démocratique, dans les lieux de travail.  Cela n’existe pas vraiment non plus« .

Rendre les forces de police redevables

« Ce qu’il faudrait« , de dire André Parizeau, « ce serait de rendre les autorités policières beaucoup plus redevables, non seulement devant les autorités politiques (ceux et celles qui détiennent le pouvoir), mais aussi devant l’ensemble des autres éluEs.  Cela doit faire partie de la lutte pour étendre encore plus la démocratie dans notre société.  La population devrait également être capable de savoir ce qui se passe au sein de ces forces et d’exiger une beaucoup plus grande transparence. »

Peut-être ne le savez-vous pas mais il existe actuellement, depuis 2001 pour être plus précis, un nouveau service au sein de la SQ, chargé de la « défense de la sécurité d’État ».  Son budget et son fonctionnement sont top secret et la divulgation de toute information à leur sujet serait elle-même une menace à la « sécurité de l’État ».  Tout ce qu’on sait, c’est que ce service serait, entre autre choses, chargé d’assurer la sécurité des dirigeants politiques, de protéger également un certain nombre de délateurs, et de lutter de manière générale contre la subversion et le terrorisme.  Ils conservent également des dossiers sur toute sorte de gens.  S’ils possèdent un dossier sur vous, vous ne pourrez cependant en prendre connaissance, ni même savoir quelle épaisseur ce dossier aurait car cela pourrait également constituer une menace à cette même sécurité de l’État…

On se croirait dans un roman de Kafka ou d’Orwell.  Une telle situation n’a juste pas d’allure; pourtant cela existe, sans parler de tout ce qu’on ne sait pas mais qui doit encore exister en coulisse.  Et c’est également sans parler de tout ce qui se trame également du côté fédéral, avec la GRC, le SCRS, et tous les autres organismes du même genre.

« Advenant la prise du pouvoir au Québec par un gouvernement de gauche, il faudrait faire, c’est sûr, un bon ménage dans tous les services policiers.  Mais dès maintenant, on peut au moins commencer par exiger que la démocratie puisse s’appliquer jusqu’à et y compris au sein des forces de police. »

Dans le dossier de la mort de Freddy Villanueva, la SQ a promis d’être beaucoup plus transparente que d’habitude.  C’est la SQ qui a été chargé de l’enquête et celle-ci aurait d’ores et déjà reçu des instructions du ministère de la Sécurité publique à cet effet.  Il faut croire que nos politiciens sentent la soupe chaude dans ce dossier.  Il reste cependant à voir jusqu’où cette transparence ira.

Quoique la police soit beaucoup associée aux aspects plus répressifs des actions menées par l’État, la population est en même temps en droit d’exiger que ces forces policières soient beaucoup plus respectueuses des grandes valeurs de solidarité, de respect et d’entraide en cours, respectent elles-mêmes les lois, et mettent aussi un terme à toute cette culture du silence et du secret qui a été la leur jusqu’ici.

« Finalement« , dit-il, « pourquoi faudrait-il aussi que tous les policiers soient tout le temps, et en toute circonstances armés ?  Dans plusieurs autres pays, ce n’est pas le cas; si on prenait juste la peine de prendre cette tangente, on pourrait également, et ce fort probablement, éviter bien des drames. »

Source: http://www.pcq.qc.ca/

Advertisements

90 Réponses to “« Il y a plusieurs autres choses qu’on pourrait faire pour éviter que de tels événements se répètent »”

  1. mjcq said

    C’est en réglant les problèmes sociaux-économiques que nous arriverons à faire du progrès. Il faut miser sur la prévention et l’éducation populaire afin que l’ensemble de la population puisse raisonner davantage en ayant les ressources pour le faire, rapprocher la police de la population en redéfinissant ses taches et ses manières de faire. La police est la pour assurer la sécurité certes mais pas nécessaire par la force et la répression et réduire la pauvreté et autres inégalité ce qui aura un effet direct sur la criminalité(gang de rue, pilleurs,..) étant donné qu’en redistribuant les richesses plus équitablement, certaines personnes plus défavoriser ne sombreront pas dans la criminalité pour arriver à leurs fins.

    C’est bien beau punir les bandits ou au contraire trouver qu’une émeute spontanée doublé de pilleurs est quelque chose de révolutionnaire mais ce n’est pas qu’en réagissant de manière répressive après de tels évènements ni en faisant de la casse que nous irons bien loin. C’est drole de voir les chroniqueur du Journal de Cul comme Martineau ou à l’inverse le PCR s’arrêter à cela. Certes la colère face aux bavures policières est justifié et certes profiter d’une manif pour voler c’est un crime mais le problème est plus gros que ca.

  2. Faudrait aussi abolir ce qui est une cause majeure de la formation des gangs de rues, la répression des non-crimes!

    Un vidéo pris dans le site du NEFAC-Sherbrooke:

    http://nefac-sherbrooke.blogspot.com/2008/08/scne-raciste-mtl.html

  3. http://nefac-sherbrooke.blogspot.com/2008/08/scne-raciste-mtl.html

  4. Faudra aussi abolir un jour la répression des non-crimes qui est une cause majeure de la formation de gangs de rues.

  5. mikelogan said

    La police n’a pas assez de moyens pour lutter contre la sédition et la délinquance. Nous sommes loin de vivre une situation où les forces de l’ordre ne respectent pas les citoyens. Avec la charte des droits les bandits, les profiteurs et les violents ont le beau jeu devant une population désarmée et vulnérable et une police qui a les pieds et les poings liés. Une telle sédition aurait été réprimée beaucoup plus fortement dans un pays comme Cuba ou au Vénézuela.

  6. internationaliste said

    Le nombre de meurtres gratuits commis par la police est assez élevé à Montréal comme dans le reste du pays. Il y a un temps pas si lointain ou la police de Montréal faisait des descentes dans les bars gais et brutalisait les clients.

  7. sylvainguillemette said

    @ Mikelogan

    « Une telle sédition aurait été réprimée beaucoup plus fortement dans un pays comme Cuba ou au Vénézuela. »

    Qu’en savez-vous? Les répressions, depuis Chavez, sont moindres au Venezuela. Vous auriez dû voir le régime « néo-libéral » précédent!

    Quant à Cuba, les répressions sont très rares puisque les telles émeutes n’arrivent à peu près jamais.

    Propagande…

    Pourquoi ne parlez-vous pas plutôt des États-Unis, où certains endroits interdisent tous rassemblements et où les policiers, automatiquement, tombent dans la répression violente? Par exemple, avant le déclenchement de la guerre illégale d’Irak par les États-Unis, les manifestants états-uniens se sont fait réprimés dans le sang et se sont faits emprisonnés sans raison. Pourquoi n’en parlez-vous pas? Il y a beaucoup plus de répression aux États-Unis que dans Cuba et le Venezuela réunis.

    Double-mesure et propagande…

  8. sylvainguillemette said

    Au Venezuela, avant Chavez les émeutes étaient réprimées dans le sang. C’est-à-dire que les policiers tiraient dans le tas avec de vraies balles. Ce n’est jamais arrivé depuis que Chavez est au pouvoir. De toute façon, il faudrait qu’il y ait une telle présence d’anti-socialisme, d’anti-Chavez et ce n’est heureusement pas le cas. La contre-révolution anti-chaviste ne regroupe qu’une minorité de la population vénézuélienne, l’oligarchie (5 familles propriétaires, très puissantes et soutenues par Washington via la CIA) surtout.

  9. rawkenroll said

    J’ai habite Verdun 10 ans.
    Beaucoup de pauvreté.
    Beaucoup d’assités sociaux.

    Mais aussi, beaucoup de club video, de biere, de chips, de liqueur, de cigarette, de bijouteries, de salon de coiffure et de billet de loterie.

    Mais j’ai jamais vu un kid sauter sur un policier.

    Moi, quand je suis en auto est qu’un policier me « flash », je stationne mon auto et je reste calme. L’autorite, ca reste l’autorite. Si j’opte plutot de sortir de mon char et de me diriger vers la voiture du policier comme un enrage, je risque d’en payer le prix (Cela dit, je trouve tres dommage la mort du petit Fred. Idealement, cette mort aurait du etre evitee.)

    Montreal-Nord, c’est un quartier de cul ou les « Yo » font leur cool en faisant des gros finger devant les cameras de tele. Ou les kid de 13-14 ans sont dehors le soir a 23:00.

    “D’entrée de jeu“, de dire le chef du PCQ, “il faut souligner la justesse des propositions soumises par Québec solidaire. Mettre plus d’efforts en matière d’accès à une éducation de qualité »

    Dois-je comprendre que les ecoles du Quebec ne font pas une bonne job?

    « ainsi que d’accès aux emplois est très certainement un élément très important de ce qu’il importe de faire pour éviter que de telles choses continuent à se répéter et que la situation aille, avec le temps, en empirant. »

    Cet ete, y’a encore plein de cultivateurs a St-Remi qui recherche du monde pour ramasser des legumes. Une fois de plus, on va devoir avoir recours aux Mexicains…. pathetique.

    « Il ne faudrait pas se surprendre que les autres partis politiques, représentés à l’Assemblée nationale, n’en est pas vraiment fait mention car, tous, ont fini au fil des ans, par encourager les coupures dans nos programmes sociaux. Ils n’étaient quand même pas pour se mettre en contradiction avec eux-mêmes.”

    Le Quebec, paradis des services sociaux. Curieusement, c’est pas mieux ici qu’ailleurs.

    Montreal-Nord a besoin d’un bon coup de pied au cul. Il faut arreter de jouer a la Mere a un moment donne et jouer au Pere.

  10. internationaliste said

    A Montréal-Nord il y a une population immigrante qui est victime de racisme et de préjugés. Les jeunes Noirs ont un taux de chômage beaucoup plus élevé que les jeunes Blancs malgré leur instruction et leurs diplômes. Et pour ton info cher Rawkenroll il y a des gangs de rue ailleurs dans Montréal, y compris à Verdun.

    Il y a eu bel et bien des coupures dans les programmes sociaux tant sous le règne du PQ que des Libéraux, qui ont accru la pauvreté au Québec. Le « paradis des services sociaux » n’est qu’un mythe entretenu par les nationalistes québécois. Ce n’est pas mieux ici qu’ailleurs.

    Quant aux cultivateurs de St-Rémi, il faut se rappeler que certains d’entre eux se sont fait épingler pour leurs pratiques esclavagistes. C’est vraiment pas une référence. Sans compter que St-Rémi et Montréal-Nord c’est pas du tout dans le même secteur.

  11. rawkenroll said

    @internationaliste

    « A Montréal-Nord il y a une population immigrante qui est victime de racisme et de préjugés. Les jeunes Noirs ont un taux de chômage beaucoup plus élevé que les jeunes Blancs malgré leur instruction et leurs diplômes. »

    Bon, encore le discours de la victime…

    « Et pour ton info cher Rawkenroll il y a des gangs de rue ailleurs dans Montréal, y compris à Verdun. »

    En effet. Mais quand je promenais avec un chandail rouge a Verdun, je ne me suis jamais senti en danger. Ni avec un chandail bleu d’ailleurs.

    « Il y a eu bel et bien des coupures dans les programmes sociaux tant sous le règne du PQ que des Libéraux, qui ont accru la pauvreté au Québec. Le “paradis des services sociaux” n’est qu’un mythe entretenu par les nationalistes québécois. Ce n’est pas mieux ici qu’ailleurs. »

    Tu peux me nommer un autre endroit en Amerique du Nord ou on retrouve une service de garderies gouvernemental?

    T’sais, quand un pauvre a les moyens de fumer, aller au casino, avoir le cable et acheter des billets de loteries, ben je suis pas certain que le mot « pauvre » soit le plus approprié. Avoir a choisir entre etre pauvre au Quebec et pauvre a New York, je choisi le Quebec.

    « Quant aux cultivateurs de St-Rémi, il faut se rappeler que certains d’entre eux se sont fait épingler pour leurs pratiques esclavagistes. »

    Des crosseurs, y’en a partout. Les esclaves noirs etaient enchaines. A Montreal-Nord, on prefere etre pauvre avec une chaine en or dans le cou… bling-bling!!!

    « C’est vraiment pas une référence. Sans compter que St-Rémi et Montréal-Nord c’est pas du tout dans le même secteur. »

    Ca me fait ben de la peine… je connais des gens qui voyagent 3 heures par jour pour aller travailler. Quand tu veux, tu peux. Y’a plein de restaurant sur l’ile de Montreal qui ont besoin de gens pour vider les tables et faire la vaisselle. Des jobs presentement, y’en a. Mais il faut vouloir travailler, arreter de jouer a la victime et blamer le reste de la societe pour ses problemes.

  12. internationaliste said

    Ce que tu comprends pas c’est bien souvent les jeunes Noirs sont refusés à l’embauche. C’est bien beau faire des démarches d’emploi mais quand tu te fais constamment refuser ça donne pas grand-chose.

    Tu ne fais qu’étaler tes préjugés envers ces gens. Reconnaître une réalité, le racisme et la discrimination, ce n’est pas jouer la victime. C’est vraiment pathétique d’en être rendu à proposer à ces jeunes d’aller travailler pour des agriculteurs, dont certains sont vraiment sans scrupules.

    Même s’il y a un service de garderies gouvernemental, dont les tarifs ont d’ailleurs été augmenté, ça n’empêche pas qu’il y a eu des coupures drastiques dans les programmes sociaux depuis 15 ans au Québec.

  13. internationaliste said

    De plus le meurtre de Freddy Villanueva est un crime inexcusable, comme les autres meurtres de la Police de Montréal.

  14. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Ce que tu comprends pas c’est bien souvent les jeunes Noirs sont refusés à l’embauche. C’est bien beau faire des démarches d’emploi mais quand tu te fais constamment refuser ça donne pas grand-chose. »

    T’sais, quand je vois un kid de 16 ans manifester, je me dis qu’a son age, il n’a pas du se faire refuser souvent des jobs…

    « Tu ne fais qu’étaler tes préjugés envers ces gens. Reconnaître une réalité, le racisme et la discrimination, ce n’est pas jouer la victime. »

    Luke Mervil, Maka Kotto, Michaëlle Jean, Normand Brathwaite, Anthony Kavanagh, Gregory Charles, Bruny Surin, Mélanie Renaud, Michel Mpambara, Boucar Diouf, Didier Lucien, Joachim Alcine, Stanley Péan, Dany Laferrière, Boule Noire, Émile Ollivier, Philippe Fehmiu, le clan Biddle, la journaliste Azeb Wolde-Ghiorgis, le journaliste François Bugingo, la juge Guylène Beaugé, le docteur Jean-Claude Fouron.

    « C’est vraiment pathétique d’en être rendu à proposer à ces jeunes d’aller travailler pour des agriculteurs, dont certains sont vraiment sans scrupules. »

    Ouin, demander a des jeunes de travailler…. c’est vrai que c’est plutot injuste… pis tu crois que les restaurateurs ne sont pas sans scrupules? Tu penses que l’overtime est payer dans les firmes de developpement en Multi-Media?? Reality check.

    « De plus le meurtre de Freddy Villanueva est un crime inexcusable, comme les autres meurtres de la Police de Montréal. »

    C’est un accident.
    Il aurait pu etre evite.
    Par exemple, si le kid n’avait pas agresse le Policier.
    T’sais, a Mtl-Nord, les gens tirent des roches sur les voitures de police. A mon avis, quand un policier doit y interevenir, il doit etre sur les nerfs. Et avoir peur sur ca vie.

    Par contre, lors de l’emeute, la policiere qui a ete atteinte d’une balle, ca, c’est definitivement une tentative de meutre. Pire encore, tentative gratuite. Mais ca, t’en parles pas…

  15. internationaliste said

    Je ne parle pas des jeunes de 16 ou 17 ans, mais de jeunes dans la vingtaine qui ont des diplômes et qui sont victimes de discrimination à l’embaûche. J’en connais personnellement et malgré tous leurs efforts ils ne trouvent rien qui corresponde à leur niveau de compétence et parfois rien du tout.

    Le fait que certains Noirs aient pu percé, et c’est une excellente chose, n’enlève rien à la réalité de la discrimination et du racisme pour bien d’autres. Je suis d’accord avec toi qu’il n’y a pas que les agriculteurs qui soient sans scrupules mais nous parlions de ce secteur d’emploi. Et bien sûr le fait que le temps supplémentaire ne soit pas payé dans le secteur du multi-média est scandaleux.

    Il n’y a rien qui prouve que Freddy Villanueva ait attaqué des policiers. D’ailleurs on ne cesse de parler d’une éventuelle enquête dans ce cas. Et ce n’est pas le seul cas de brutalité policière à Montréal.

  16. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Je ne parle pas des jeunes de 16 ou 17 ans, mais de jeunes dans la vingtaine qui ont des diplômes et qui sont victimes de discrimination à l’embaûche. J’en connais personnellement et malgré tous leurs efforts ils ne trouvent rien qui corresponde à leur niveau de compétence et parfois rien du tout. »

    Y’a paersonne qui a dit que la vie est facile et/ou juste.

    http://www.youtube.com/watch?v=V1tXhJniSEc

    « Il n’y a rien qui prouve que Freddy Villanueva ait attaqué des policiers. »

    Ben non. Les policiers a Mtl-Nord se promene en auto uniquement pour abattrent des jeunes. C’est leur vie, leur passe-temps, leur passion. Y’ont juste ca a faire, tuer des mineurs de minorites visibles. C’est ce qu’on leur enseigne a Nicolet.

  17. dunhambush said

    « il faudrait qu’il y ait une telle présence d’anti-socialisme, d’anti-Chavez et ce n’est heureusement pas le cas. »

    Une autre magnifique perle de l’écologiste-antiaméricain-communiste Sylvain.

    Autrement dit, s’il y avait eu une forte présence d’anti-socialistes au vénézuela, la répression sanglante aurait été justifiée!

    « Quant à Cuba, les répressions sont très rares puisque les telles émeutes n’arrivent à peu près jamais. »

    C’est sûr hostie le monde ont peur de la répression. Les petits rassemblements inoffensifs pour la démocratie sont interdits et réprimés à Cuba!
    Plus je vous lis; plus je hais la gauche québécoise et je comprends David d’être passé à droite!

    Vive la liberté; vive la démocratie Honte aux dictateurs et à ceux qui les défendent du haut de leur infecte naïveté!

  18. dunhambush said

    Enfin à la façon dont parle Rawkenroll, on voit bien que c’est un gars qui a du coeur et qui préfère se lever le matin et aller travailler plutôt que de passer son dimanche soir à brûler des chars de pompier et à tirer sur des ambulanciers.

    Quand internationaleux nous casse les couilles avec ses discours de bonne soeur sur les pauvres immigrants, il insulte tous les immigrants qui ont bossé comme des fous pour se créer une entreprise et se construire une qualité de vie acceptable plutôt que de flâner dans la rue à la recherche de mauvais coups à faire. Sans compter que les caméras de sécurité nous ont montré de bons « punks’ québécois parmi le lot des émeutiers… Que voulez-vous la cause exigeait que nos grands pouilleux révolutionnaires aille piller des magasins pour la « cause ».

    J’oubliais qu’au Québec la gauche a une câlisse de mentalité de bien-être et on va jamais avancer avec des loosers pareils!

  19. dunhambush said

    “Je ne parle pas des jeunes de 16 ou 17 ans, mais de jeunes dans la vingtaine qui ont des diplômes et qui sont victimes de discrimination à l’embaûche. J’en connais personnellement et malgré tous leurs efforts ils ne trouvent rien qui corresponde à leur niveau de compétence et parfois rien du tout.”

    Des fois, il faut accepter de commencer en bas de l’échelle mon gars. On ne bâti pas une maison en commençant par la finition… Il y a un boutte « rough » à faire et c’est pareil dans la vie.

    Il y a ceux qui ont du coeur et qui acceptent de bosser un peu et il y a les sans coeux qui choisissent la voie du crime! Naturellement, en bons loosers, vous défendez les seconds!

  20. Je n’étais pas à Montréal lors de cette émeute, mais à lire les commentaires ici et la couverture médiatique de la chose, j’en retiens certains points cruciaux:

    1. Le jeune qui est mort était, selon toutes les évidences, un méchant truand en devenir. Son frère (http://www.canoe.com/infos/societe/archives/2008/08/20080813-091800.html), au lourd passé, a entraîné son jeune frère dans la dèche. Qu’il se soit attaqué aux policiers démontre assez bien la justification de la répression.

    2. Les émeutiers n’avaient pas besoin de cet événement pour sévir. Ils sont des fripouilles qui sévissent, de toute façon, tous les jours à Montréal-Nord.

    3. La STM devrait faire comme en France et cesser, pour plusieurs jours, d’offrir le service dans cette partie de la ville. Jusqu’à ce que les truands se fassent eux-mêmes villipender par leurs concitoyens.

    4. Je ne vois personne recommander l’utilisation du taser? Pourquoi? Il aurait survécu au moins.

    Surtout, surtout, lorsque je lis le discours de rejet de la faute sur tous les « maux » de la société québécoise: éducation, emploi, etc…. J’enrage.

    McDonalds et bien d’autres entreprises manquent d’employés (http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2008/08/20080808-062914.html).

    L’école ici, jusqu’à l’université, est complètement gratuite. Rien ne les forcent à décrocher. S’ils n’ont pas d’emploi, on leur donne de l’argent.

    De qui se plaindre, encore?

  21. dunhambush said

    Ben non M. St-Pierre pas pour envoyer nos jeunes hyper-qualifiés avec leurs diplômes ès sciences humaines chez Mcdonalds ces exploiteurs capitalistes!
    Vaudrait peut-être mieux les envoyés au Vénézuela de Chavez! Avec le taux de criminalité qu’il y a là bas ils seront aux anges!

  22. dunhambush said

    « Surtout, surtout, lorsque je lis le discours de rejet de la faute sur tous les “maux” de la société québécoise: éducation, emploi, etc…. J’enrage. »

    Que voulez-vous la gauche québécoise ne connaît pas la responsabilité personnelle. Ils sont nés loosers et ils vont crever loosers!

  23. Vous êtes vraiment des réactionnaire Dur dans Bouche et Jacques Saint-Pierre. Vous connaissez nos arguments et maintenant, crissez nous patience.

    Surtout le tata de Dur dans Bush qui a été endoctriné par David Gagnon, qui prône un modèle économique suicidaire.

  24. « Autrement dit, s’il y avait eu une forte présence d’anti-socialistes au vénézuela, la répression sanglante aurait été justifiée! »

    – Il n’y a jamais eu de répression au Venezuela. C’est encore un mythe répandu que tu a vu en lisant Antagoniste qui défend les pétrolières américaines au Venezuela.

    « Plus je vous lis; plus je hais la gauche québécoise et je comprends David d’être passé à droite! »

    – C’est bien parce que nous, à gauche, nous n’avons pas besoin de toi.

  25. rawkenroll said

    @Camarade Antho

    « Vous êtes vraiment des réactionnaire Dur dans Bouche et Jacques Saint-Pierre. Vous connaissez nos arguments et maintenant, crissez nous patience. »

    Ca ne fait pas tellement democratique comme commentaire. Plutot regime totalitaire. Les gens exprimes leurs opinions. Si vous n’etes pas d’accord avec leurs opinions, a vous de les detruire.

  26. internationaliste said

    C’est bien beau commencer au base de l’échelle mais quand tu as de l’instruction, des diplômes tu peux t’attendre à mieux un jour. Qu’en savez-vous que ces jeunes n’ont pas travaillé au bas de l’échelle chère diva Dunhambush, reine de la blogosphère? La discrimination et le racisme sont des réalités que ça vous plaise ou non.

    J’ai pensé à toi aujourd’hui cher homophobe loser notoire en cette journée de la fierté gaie! C’est toi qui nous casse les oreilles avec tes discours nuls à chier et girouette par-dessus le marché! Tu passes ton temps à changer d’idée comme tu changes de chemise! Quand on ose le critiquer il vient nous brailler qu’il est pour les programmes sociaux et ensuite il nous accuse d’avoir une mentalité de bien-être.

    C’est un fait que bien des policiers ont la gâchette facile en plus d’être bêtes comme leurs pieds. Je les vois aller dans les rues de Montréal. Et rien ne prouve une quelconque cupabilité de Freddy Villanueva.

  27. internationaliste said

    C’est plutôt Dunhambush le nationaleux par excellence qui insulte les immigrants qui se cherchent désespéremment du boulot sans rien trouver parce que leurs diplômes ne sont pas conformes soi-disant aux critères des ordres professionnels. Pour cette diva ces gens sont des paresseux qui ne valent rien! Très belle mentalité de loser et de trou-du-cul!

  28. internationaliste said

    C’est drôle de voir tous les droitistes, j’inclus dans ça le vire-capot et girouette par excellence Dunhambush, s’empresser de prendre la défense de la police, surtout quand on connait toutes les histoires de brutalité de crimes perpétré par la police à Montréal mais aussi ailleurs au Québec et au Canada. Sans compter le profilage racial et ethnique.

  29. rawkenroll said

    @internationaliste

    « C’est bien beau commencer au base de l’échelle mais quand tu as de l’instruction, des diplômes tu peux t’attendre à mieux un jour. Qu’en savez-vous que ces jeunes n’ont pas travaillé au bas de l’échelle chère diva Dunhambush, reine de la blogosphère? La discrimination et le racisme sont des réalités que ça vous plaise ou non. »

    Ah, je m’en souviens comme si c’etait hier. C’etait il y a 20 ans. Je sortais du Cegep avec mon DEC en electro. Nos profs nous l’avaient bien dit, « les gars, vous allez faire la piastre!!! ».

    Premiere offre, $7.10 de l’heure, a peine $2.00 de plus que le salaire minimum. J’ai saute dessus. J’ai eu du fun, j’ai beaucoup appris et j’ai rencontre des gens super qui ont eux beaucoup d’influence sur ma carriere.

    Puis, tranquillement pas vite, j’ai bouge et ameliore ma situation. J’ai eu des bonnes entrevues et des mauvaises. J’ai fait affaire avec des bons headhunters et des criss de mauvais headhunters. Y’a eu des bas et des hauts. J’ai descendu 2 fois de salaire (ca c’est dur pour l’ego…) Mais j’ai jamais blamé les autres pour les bas et j’ai toujours pris le credit pour les hauts.

    J’ai travaille chez Ericsson a Montreal. Blancs, noirs, jaunes, rouges, mauves, bleus, je peux-tu te dire que ca a aucune importance. Si tu es qualifie, ils vont t’engager.

    « J’ai pensé à toi aujourd’hui cher homophobe loser notoire en cette journée de la fierté gaie! »

    Ah les Homosexuels. Des gens comme vous et moi. Tant qu’a moi, je suis pour le mariage gaie. Je suis aussi pour que les couples gaies puissent avoir un enfant. Mais quand je regarde la parade, je me dit qu’ils devraient engager un bon relationiste pour les coacher un peu… Ils passent leur temps a nous dire qu’un couple homosexuel, c’est pas juste une histoire de cul mais bien d’amour. Mais dans la parade, ou voit pratiquement que du cul.

    « C’est un fait que bien des policiers ont la gâchette facile en plus d’être bêtes comme leurs pieds. »

    1.bp.blogspot.com/_h5-T7wxDA2o/SKbkeX1bZ9I/AAAAAAAAAH4/rRjcinEOq8M/s1600-h/n620976626_1048136_7068.jpg

    Le jour ou tu vas avoir besoin d’eux, tu vas etre bien heureux de les avoir.

    « Et rien ne prouve une quelconque cupabilité de Freddy Villanueva. »

    Culpabilite de quoi?
    Y’est pas coupable.
    Il a juste manque de jugement et ca lui a coute la vie.
    T’as deja saute sur un policier toi?
    Moi pas.

  30. Aux zélateurs de la répression policière, parlez-nous de la répression des non-crimes qui est une cause majeure de la formation des gangs de rues. Votre opinion m’intéresse,

  31. « Surtout, surtout, lorsque je lis le discours de rejet de la faute sur tous les “maux” de la société québécoise: éducation, emploi, etc…. J’enrage.

    McDonalds et bien d’autres entreprises manquent d’employés (http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2008/08/20080808-062914.html). »

    Trop drôle JSP! Aucun lien entre les deux!

  32. @Rawkenroll

    Les orphelinats criminels CPE ne constituent pas un programme anti-pauvreté, au contraire!

  33. rawkenroll said

    @Anarcho-pragmatiste

    « Les orphelinats criminels CPE ne constituent pas un programme anti-pauvreté, au contraire! »

    Tu pourrais elaborer?

  34. mikelogan said

    ‘Aux zélateurs de la répression policière, parlez-nous de la répression des non-crimes qui est une cause majeure de la formation des gangs de rues. Votre opinion m’intéresse,’
    J’aimerais bien que l’on m’explique qu’est que le non-crime au juste.
    Le crime de droit commun n’est pas de la désobéissance civile et doit être réprimé et la répression ça marche. La preuve, c’est Rudy Giulliany a New-york qui a su faire chuter le taux de criminalité d’une façon vertigineuse en donnant des moyens aux policiers, un exemple à suivre!

    De plus, rien ne peux justifier que l’on s’attaque gratuitement à des pompiers et des ambulanciers qui sont là pour protéger la population. C’est un geste gratuit que condamne majoritairement la population du Québec.

    Ceux qui disent que ces troubles ont été provoqués à cause des travers de la société québécoise sont de beaux menteurs. Jamais des revendications en matière d’éducation et d’égalité à l’emploi ont été prononcées lors de ces émeutes, c’est plutôt des groupuscules opportunistes comme vous qui avez fait une récupération des événements pour soutenir
    vos griefs envers la société; un bas procédé de politicien. La raison pour laquelle on s’en prends à la police, c’est pour chasser les policiers du secteurs afin que les gagnsters puissent garder la mainmise sur le territoire.

    Si ce qui vous dérange, c’est la mort des jeunes à Montréal-nord, c’est les gangs que vous devriez dénoncer puisque les gangs ont causé beaucoup plus de décès cette année que la police. Mais ça vous n’en parlerez pas puisque ce qui vous anime est un sentiment anti policier et que la mort des gens ne vous touche pas vraiment.

  35. dunhambush said

    @IHC
    « La discrimination et le racisme sont des réalités que ça vous plaise ou non. »

    En effet ce sont des réalités qu’il faut dénoncer, mais pas des prétextes pour couvrir des crimes graves contre la personne.

    « J’ai pensé à toi aujourd’hui cher homophobe loser notoire en cette journée de la fierté gaie!’

    Je ne suis pas homophobe et la parade je trouve ça mignon tout plein! Vous me traitez d’homophobe pour me salir puisque vous ne m’arrivez pas à la cheville intellectuellement parlant.

    Oui je suis pour les programmes sociaux; oui je suis pour une justice impitoyable envers les criminels de droit commun, les pires générateurs de misère que peut porter la terre.

    « C’est plutôt Dunhambush le nationaleux par excellence qui insulte les immigrants qui se cherchent désespéremment du boulot sans rien trouver parce que leurs diplômes ne sont pas conformes soi-disant aux critères des ordres professionnels. »

    C’est sûr que les casseurs sont des médecins et des ingénieurs qui n’ont pas été acceptés par leur ordre professionnels. Les petits crottés des manifestations contre la brutalité policières sont aussi des gens instruits et non des petits punks minables alcooliques et drogués.

    « s’empresser de prendre la défense de la police, surtout quand on connait toutes les histoires de brutalité de crimes perpétré par la police à Montréal mais aussi ailleurs au Québec et au Canada. Sans compter le profilage racial et ethnique. »

    Comme l’a dit un intervenant, va voir les statistiques des gens tués par la police versus ceux tués par les criminels et on en reparlera.

    En finissant, International Harvester, se battre contre la police n’a rien de socialiste, c’est de la pure révolte adolescente et boutonneuse et il serait temps que vous sortez de ça. Ce n’est pas les plus révoltés qui font les plus grandes révolutions! 😎

    Et merci à rawkandroll de m’avoir si bien défendu! Ça fait du bien de voir des vrais gars de métier s’exprimer!

  36. internationaliste said

    Pauvre Dunhambush qui se croit intellectuellement supérieur. Commence par comprendre le sens des mots que tu utilises. Le mot fif est homophobe et je ne cesserai de le répéter pauvre idiot. Tu fais tellement pitié! Tu es un pauvre mâle frustré et loser qui fait rire de lui sur tous les blogues qu’il fréquente tellement tu es inconsistant. Je n’ai nul besoin de te salir, tu le fais très bien toi-même. Et tes capacités intellectuelles laissent vraiment à désirer.

    Suite aux évènements de Montréal-Nord il y a eu des lettres dans les journaux d’immigrants qui ont raconté toutes les embûches qu’ils ont connu depuis leur arrivée malgré leur haut niveau d’instruction et de diplômation. Il y a des médecins qui sont obligés de travailler comme chauffeur de taxi parce qu’on ne reconnaît pas leurs qualifications. Même si nos grands médias n’ont pas fait état de revendications, la révolte Montréal-Nord est clairement reliée aux problèmes de racisme et de discrimination qui existent ici. Les témoignages que l’on a pu entendre depuis vont clairement dans ce sens.

    Dans la fonction publique québécoise les minorités ethniques sont largement sous-représentés. Et c’est vrai que le taux de chômage est beaucoup plus élevé chez les jeunes Noirs que chez les jeunes Blancs à compétence égale. Comme j’ai dit plus haut le racisme et la discrimination sont des réalités que ça vous plaise ou non.

    Que les groupes criminels aient tué ou non plus de gens que la police n’enlève rien au nombre de meurtres gratuits perpétrés par des policiers. D’ailleurs n’est-ce pas normal que les criminels comme vous dites tuent davantage que les policiers? Le rôle des policiers n’est-il pas de « protéger » les citoyens?

    Quant à la parade gaie cher Rawkenroll tu prouves ton ignorance car j’y vais à chaque année et le cul comme tu dis est loin de prédominer. Si les médias veulent focuser sur ça par sensationnalisme c’est pas mon problème.

  37. internationaliste said

    J’espère que nos amis droitistes auront de la suite dans les idées et qu’ils appuiront les flics dans leurs moyens de pression et même qu’ils manifesterons pour eux!

    Si des gens s’en prennent à des policiers c’est peut-être parce qu’ils en ont marre de se faire harceler et de subir le profilage racial. Encore là nombre de témoignages ont été fait en ce sens là depuis une semaine.

  38. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Pauvre Dunhambush qui se croit intellectuellement supérieur. Commence par comprendre le sens des mots que tu utilises. Le mot fif est homophobe et je ne cesserai de le répéter pauvre idiot. Tu fais tellement pitié! Tu es un pauvre mâle frustré et loser qui fait rire de lui sur tous les blogues qu’il fréquente tellement tu es inconsistant. Je n’ai nul besoin de te salir, tu le fais très bien toi-même. Et tes capacités intellectuelles laissent vraiment à désirer. »

    Antagoniste a Galadriel.
    Reactionism Watch a Internationaliste.

    « Si les médias veulent focuser sur ça par sensationnalisme c’est pas mon problème. »

    En effet.
    Je crois que tu as déjà assez de problèmes comme ca…

  39. internationaliste said

    Je pense que c’est plutôt toi qui a des problèmes. Quant à la diva Durenbouche je lui répond sur le même ton. C’est un pauvre type qui fait la risée de lui partout.

    J’ai participé à la parade hier et le cul comme tu dis était loin de dominer, disons moins que dans les clubs échangistes hétéros.

  40. internationaliste said

    C’est drôle que tu mentionnes Galadriel, car tu n’es même pas capable de la confronter selon tes propres dires!

    Toutes tes interventions sur ce blogue ne sont qu’un ramassis de préjugés grossiers. J’ai bien hâte de voir si tu vas soutenir les flics dans leurs moyens de pression, si tu es capable d’être conséquent une fois dans ta vie. Après tout ils font tellement pitié n’est-ce pas?

  41. dunhambush said

    « J’ai bien hâte de voir si tu vas soutenir les flics dans leurs moyens de pression, si tu es capable d’être conséquent une fois dans ta vie. »
    Pour être conséquent, un appui devrait toujours être inconditionnel… excellent voici un trait déclaré de la paranoïa!

    « C’est un pauvre type qui fait la risée de lui partout. »
    Si je peux procurer un bon rire aux gens TANT MIEUX, ça les détendra et ils n’auront pas besoin de faire d’émeutes si leur idoles punks se voit refuser l’accès au Canada!

    Pour ce qui est de ma pauvreté pas de problème, je pourrais t’acheter dix fois Inter en bon bourgeois capitaliste que je suis! 😆

    « Dans la fonction publique québécoise les minorités ethniques sont largement sous-représentés. Et c’est vrai que le taux de chômage est beaucoup plus élevé chez les jeunes Noirs que chez les jeunes Blancs à compétence égale. »

    Voilà une belle affirmation, maintenant prouvez-là moi à l’aide de chiffre et vous gagnerez mon respect. Ceci dit le chômage n’est pas une excuse valable pour couvrir des crimes graves contre la personne, pas besoin d’un BAC en droit pour savoir cela.

  42. rawkenroll said

    @internationaliste

    « J’ai participé à la parade hier et le cul comme tu dis était loin de dominer, disons moins que dans les clubs échangistes hétéros. »

    Tu mélanges les choses ici. Les échangistes font ça dans des endroits privés. La parade a lieu sur une rue. Une lesbienne « butch » de 175 livres les seins nus, j’ai pas vraiment envie de voir ça.

    « Toutes tes interventions sur ce blogue ne sont qu’un ramassis de préjugés grossiers. »

    Sérieux, on dirait vraiment Galadriel…

    « J’ai bien hâte de voir si tu vas soutenir les flics dans leurs moyens de pression, si tu es capable d’être conséquent une fois dans ta vie. Après tout ils font tellement pitié n’est-ce pas? »

    Je m’empresse donc de te répondre.
    Non, je ne les soutiens pas.
    En fait, je soutiens aucun employé syndique du municipal. Ils sont gras durs et tentent de passer pour des victimes (Et oui, encore la criss de victimisation). Voila, j’espère avoir satisfait ta curiosité.

  43. internationaliste said

    Je ne mélange rien du tout cher Rawkenroll. Les saunas gais aussi sont des endroits privés. Dans la parade ce qui domine, contrairement à ce que prétendes certains médias, ce sont les groupes communautaires gais et lesbiens. Encore une fois ce sont tes préjugés qui parlent. Le jour où tu seras capable de confronter Galadriel tu pourras mentionner son nom.

    Quant à la fonction publique québécoise c’est un fait que les minorités sont sous-représentés. Même le gouvernement québécois le reconnaît et ne tente plus de camoufler la réalité.

    Bonne chance Durenbouche si tu veux m’acheter tu vas te ruiner!

    Si vous ne soutenez pas les flics dans leurs moyens de pression alors de brailler sur leur sort en disant qu’ils font pitié! Si on veut parler de crimes graves il faudrait mentionner les tueries faites par la flicaille.

  44. internationaliste said

    Voici un article de Jobboom qui explique bien les embûches et les difficultés des travailleurs immigrants au Québec:

    http://www.jobboom.com/jobmag/17-06-texte.html

    Et Jobboom n’est pas le journal d’un parti communiste mais une publication de Québécor.

  45. internationaliste said

    Voici un article de la revue Jobboomqui explique bien les embûches et la discrimination rencontrées par les travailleurs immigrants au Québec, notamment dans la fonction publique:

    Racisme et marché du travail
    L’intolérance tranquille
    par Martine Roux
    coordination : Julie Tremblay
    Le Québec est reconnu comme une terre d’accueil, multiculturelle et tolérante. Pourtant, les travailleurs de couleur peinent à se trouver du boulot : à compétences égales, nombre d’entreprises leur préfèrent encore des Québécois «pure laine».

    Qu’ils soient ici depuis six mois, 15 ans ou toujours, les travailleurs de couleur affrontent d’énormes difficultés quand vient le temps d’intégrer le marché du travail québécois. Lorsqu’ils y parviennent, c’est souvent parce qu’ils se rabattent sur des emplois précaires, instables et mal rémunérés. Des jobines pour lesquelles ils sont souvent surqualifiés.

    Andrew Jackson, économiste principal du Congrès du Travail du Canada (CTC), est catégorique : le racisme systémique est monnaie courante sur le marché du travail canadien. Fin novembre, il publiait un rapport percutant (Is Work Working for Workers of Colour?) démontrant que les travailleurs de couleur gagnent moins que les autres Canadiens, ont moins de sécurité d’emploi et sont beaucoup plus exposés à la pauvreté.

    «Racisme, discrimination raciale, c’est du pareil au même, tranche l’économiste. Chose certaine, cet enjeu est un problème majeur au Canada. Les écarts économiques fondés sur la situation raciale sont considérables et inquiétants.»

    Les barrières invisibles
    Les observations d’Andrew Jackson semblent confirmées par les données récentes de Statistique Canada sur les immigrants au sein de la population active, tirées du recensement de 2001 et publiées en février dernier. Ces données indiquent que le taux de chômage des immigrants récents (arrivés au pays depuis 1996) est deux fois plus élevé que celui des Canadiens de naissance, et qu’en dépit de l’essor économique de la fin des années 1990, le fossé entre le taux d’emploi des immigrants récents âgés de 25 à 44 ans et celui des Canadiens de naissance continue de se creuser. À Montréal, il s’est considérablement élargi entre 1996 et 2001, tandis qu’il a légèrement diminué à Toronto au cours de la même période. L’écart du taux d’emploi entre les femmes qui ont immigré récemment et les travailleuses non immigrantes est encore plus grand que pour les hommes.

    Au sein de la fonction publique québécoise, une institution qui devrait pourtant prêcher par l’exemple, la représentation des communautés culturelles n’a pratiquement pas bougé en 10 ans. Au début des années 1990, l’État avait pourtant promis des rangs composés de 9 % d’immigrants. En 2002, leur représentation n’était toujours que de 2,3 %. La présence de biais culturels dans les examens d’entrée de la fonction publique québécoise pourrait expliquer la faiblesse du recrutement parmi les membres des communautés culturelles, à tel point que le Secrétariat du Conseil du Trésor a commandé il y a quelques mois une étude sur la question à des chercheurs de l’Université Laval.

    Le 24 février dernier, le gouvernement annonçait un plan d’action visant à diversifier la fonction publique. À cette occasion, le ministre d’État à l’Administration et à la Fonction publique et président du Conseil du Trésor, Joseph Facal, a souligné que les candidats issus des communautés culturelles ne manquent pas, «mais ils ne sont pas sélectionnés en assez grand nombre une fois qu’ils ont franchi l’étape de l’examen». Le ministre a mis en cause l’«attitude» des gestionnaires de la fonction publique : «Je ne parlerais pas de discrimination de leur part, mais plutôt d’une sensibilité insuffisante au fait qu’être né à l’extérieur du Québec ne constitue pas une contrainte.»

    Outre la teinte de leur peau, plusieurs barrières invisibles se dressent devant les travailleurs de couleur et les empêchent de trouver un emploi à la mesure de leurs compétences : leur accent, la consonance de leur nom, leur religion ou le fait d’être né à l’étranger peuvent jouer contre eux. Leur déconvenue prend aussi racine dans la difficile reconnaissance de diplômes et d’expériences de travail acquis à l’étranger. En dépit de leurs compétences, qui ont d’ailleurs facilité leur processus d’immigration, les nouveaux arrivants professionnels se cognent souvent le nez à la porte de l’une des 45 corporations et associations professionnelles québécoises, qui appliquent des règles strictes pour l’accès à la profession.

    «Les milieux de travail sont encore en dehors de la réalité de la société», remarque Élisabeth Garant, spécialiste de l’immigration au Centre Justice et Foi, un centre d’analyse sociale.

    Tout en subtilités
    Rarement victimes de racisme ouvertement déclaré, les membres de minorités visibles connaissent des discriminations subtiles, explique-t-elle. «Souvent, les employeurs éprouvent un malaise à les embaucher. Plusieurs ne sont jamais convoqués en entrevue sur la base de leur CV. Et il est fréquent que ceux qui le sont ne dépassent pas l’étape des entrevues. À compétences égales, et même dans le cas d’un candidat de couleur avec des compétences supérieures, les employeurs préfèrent retenir les populations d’accueil.»

    «Les chefs d’entreprises ne crient pas sur les toits qu’ils ne veulent pas de leurs services, ajoute Michel-Gary Obas, directeur du Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI) de Bordeaux-Cartierville, à Montréal. Mais à compétences égales entre une personne de couleur et un Blanc, l’impression qui est véhiculée, c’est que c’est ce dernier qui aura l’emploi.»

    Même avec un diplôme universitaire ou collégial canadien en poche, les membres de minorités visibles sont moins susceptibles de trouver un emploi que les autres diplômés, apprend-on dans l’édition de l’été 2001 du Bulletin de la recherche appliquée, publié par Développement des ressources humaines Canada.

    En fait, selon les données de Statistique Canada basées sur le recensement de 1996, les travailleurs de couleur sont plus instruits que les autres travailleurs canadiens, mais ils sont beaucoup plus susceptibles d’occuper un emploi à bas salaire. «Cette situation s’est vraisemblablement maintenue au cours des dernières années, puisque les politiques d’immigration canadiennes ciblent les candidats scolarisés», estime Andrew Jackson.

    Outre l’enjeu de la reconnaissance des compétences des professionnels immigrants, le milieu du travail québécois semble toutefois peu sensibilisé à la difficile intégration économique des minorités ethniques. Au Conseil du patronat, on ne s’est pas penché sur la question. «Ce n’est pas un problème qui a été soulevé», explique la directrice des communications, Anne LeBel, tout en affirmant que les entreprises québécoises manifestent une grande ouverture à l’égard des nouveaux arrivants ou des minorités ethniques.

    Anick Vinet, responsable du marketing au siège social de l’agence de placement Adecco à Montréal, confirme que des employeurs formulent parfois des demandes particulières. «Il arrive qu’ils refusent un candidat de telle ou telle origine, dit-elle, surtout en région. On essaie de profiter de l’occasion pour faire un peu d’éducation…»

    Il ne faut pas conclure pour autant que les employeurs québécois sont racistes, nuance toutefois Élisabeth Garant. «La discrimination ne s’explique pas toujours par la mauvaise volonté. Elle peut découler du processus de sélection. Des biais culturels peuvent être introduits dans les concours : par exemple, certains examens de culture générale font référence à des notions inculquées à l’école primaire et que ne possèdent pas les immigrants récents. Ou encore, un comportement culturel en entrevue peut être mal vu : le fait de ne pas regarder son interlocuteur dans les yeux sera notamment perçu par certains employeurs comme un manque de leadership.»

    La discrimination raciale est interdite au Canada et les tribunaux sont régulièrement saisis de cas de cette nature. Amel Belhassen, sociologue de l’immigration et des relations interethniques et chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal, souligne toutefois que si les recours pour se plaindre de discrimination raciale existent, il revient à la prétendue victime de faire la preuve qu’elle a été exclue d’un emploi pour ce motif. «C’est très difficile à prouver, dit-elle. L’employeur peut toujours invoquer une autre raison d’écarter la candidature.»

    Les milieux de travail les plus réfractaires à l’embauche de membres de communautés visibles sont ceux des services à la clientèle, soutient Élisabeth Garant. Elle rapporte le cas d’un électricien de Québec qui a eu du mal à se faire accepter par certains clients, méfiants à son arrivée. «Promenez-vous dans les centres commerciaux de Québec, suggère pour sa part Yuho Chang. Les caissiers ou les vendeurs sont rarement issus de communautés visibles, sous prétexte que les clients ne sont pas habitués à se faire servir par eux!»

    Une question de pigmentation
    À Montréal, le taux de chômage des Noirs de 25 à 44 ans est deux fois supérieur à celui des Montréalais dans leur ensemble, révèle l’étude L’évolution de la communauté noire à Montréal : mutations et défis, publiée en 2001 par James Torczyner, professeur à l’École de travail social de l’Université McGill. Son analyse démontre même qu’un diplômé universitaire de race noire a autant de chances de décrocher un emploi qu’un Blanc qui n’a pas terminé ses études secondaires. Tous les intervenants interviewés dans le cadre de ce dossier s’entendent sur un point : le niveau de difficulté pour accéder à un emploi augmente avec la pigmentation de la peau.

    Selon Yuho Chang, directeur adjoint du Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail de Québec (SOIIT), la communauté noire est la plus touchée par la discrimination raciale à l’emploi dans la Vieille Capitale. Les statistiques internes de l’organisme le prouvent : depuis trois ans, le SOIIT a placé un immigrant de race blanche sur deux sur le marché du travail. Cette proportion diminue légèrement à 40 % dans le cas des travailleurs maghrébins, asiatiques ou latino-américains. Mais elle tombe à 30 % en ce qui concerne les candidats noirs…

    «Les Noirs ont de la difficulté à trouver un emploi, peu importe le secteur, affirme-t-il. Les employeurs recherchent la performance et le rendement. Lorsqu’ils ont devant eux un représentant d’une ethnie visible, en particulier un Noir, ils sont plus méfiants. Ils sont sceptiques quant aux compétences d’un Africain, par exemple, même s’il a étudié au Québec. C’est une réalité, les préjugés existent toujours.»

    La communauté maghrébine a aussi du fil à retordre sur le marché de l’emploi, et particulièrement depuis un certain 11 septembre… «Dans les jours qui ont suivi, des employeurs nous appelaient pour nous demander de ne pas leur envoyer de candidats arabes», dit Yuho Chang. Mais même avant cette date fatidique, les préjugés étaient bien vivants. Dans une étude publiée en octobre 2001 par la Ligue des droits et libertés de Québec (La discrimination raciale à l’égard des minorités visibles sur le marché du travail et son impact sur la rétention de ces populations dans la Communauté urbaine de Québec), 35 % des employeurs de la capitale québécoise avouaient ne pas vouloir recruter de travailleurs arabes. «Et ça, ce sont ceux qui ont osé l’avouer», remarque Élisabeth Garant.

    «Depuis les années 1980, la communauté arabe, et particulièrement maghrébine, fait face à une image dévalorisante de son identité et de son patrimoine, explique Naïma Bendris, chercheuse en sociologie à l’Université de Montréal. Cette représentation stéréotypée est surtout reliée à l’actualité internationale. La manière dont les événements sont couverts et dont l’Islam est dépeint fait ressortir une image négative. On voit les Arabes comme des gens menaçants : les hommes, dangereux, les femmes, soumises et aliénées.»

    Et bien que plusieurs Québécois se soulèvent contre les préjugés, poursuit l’universitaire, «il existe bien sûr une forme de racisme lié à l’appartenance ethnique et religieuse. C’est très subtil, mais c’est là.»

    L’intégration sociale des immigrants passe nécessairement par leur intégration économique. «Mais comme il se retrouve souvent dans la précarité, l’immigrant se sent dévalorisé, inutile à la société, dit la sociologue Amel Belhassen. Il se rabat sur les réseaux ethniques, sur son réseau d’appartenance. Il trouvera un boulot auprès d’un ami, d’une connaissance qui a un commerce. Mais tout cela a un prix, des répercussions psychologiques et sociales importantes.»

    «Nous recevons des gens découragés, au bord du suicide, explique Michel-Gary Obas. Pour subvenir aux besoins de leur famille, les femmes semblent accepter plus facilement la déqualification et le fait de travailler au bas de l’échelle. Les hommes y sont davantage réfractaires.»

    Ceux qui acceptent un boulot précaire en attendant de pouvoir pratiquer leur profession se retrouvent emprisonnés dans un cercle vicieux, ajoute-t-il : ils veulent gagner de l’argent pour passer les examens des ordres professionnels mais arrivent difficilement à amasser davantage qu’il n’en faut pour assurer leur subsistance. Et sans expérience de travail canadienne dans leur domaine de compétences, ils ne peuvent intégrer un emploi à la mesure de leurs aspirations.

    Donner l’exemple
    Du côté des syndicats, on commence à s’éveiller à la réalité des travailleurs immigrants. La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) a réuni en février un comité afin de faire le point sur la question, ce qui n’avait pas été fait depuis 1989. But : analyser l’intégration de ces travailleurs au marché du travail et se doter d’un plan d’action pour remédier aux problèmes.

    La Confédération des syndicats nationaux (CSN) travaille actuellement à la mise en oeuvre d’un programme d’accès à l’égalité pour les communautés culturelles. «Mais le problème de l’accès à l’emploi ne sera résolu que lorsqu’on aura admis celui du racisme», souligne Bara Mbengue, un membre du Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN. Lui-même d’origine sénégalaise, il s’est efforcé de sensibiliser ses collègues à la discrimination raciale. «Le racisme existe dans la société québécoise, surtout dans ses institutions, dont les organisations syndicales. Il faudrait commencer par donner l’exemple, et refléter la composition de notre membership dans l’exécutif.» Dans la région de Montréal, 25 % des syndiqués de la CSN sont issus des communautés culturelles, souligne-t-il.

    L’économiste principal du CTC, Andrew Jackson, est encore plus dur à l’endroit de certains syndicats canadiens, qui font selon lui grandement partie du problème de l’égalité des chances à l’emploi. «Ils devraient commencer eux-mêmes par lutter contre la discrimination au sein de leurs rangs, puis encourager les employeurs à faire de même et enfin, le législateur.»

    En avril dernier, le ministère des Relations avec les citoyens et de l’Immigration (MRCI) annonçait une collaboration avec les ordres professionnels afin d’alléger les difficultés vécues par les immigrants au moment de faire reconnaître leur formation et leur expérience de travail. «C’est un début, mais tout cela ne demeure qu’un signe de bonne volonté, analyse Élisabeth Garant, du Centre Justice et Foi. Les associations et les corporations qui ont volontairement fait preuve d’ouverture sont encore peu nombreuses.»

    Pour Michel-Gary Obas, du CACI, la dynamique de l’immigration et ses avantages pour la société devraient être enseignés dès l’école primaire. Selon Yuho Chang, le mot d’ordre est «sensibilisation». «Les préjugés perdurent à cause de la méfiance et de la méconnaissance. Il faut faire une bonne campagne de sensibilisation auprès des employeurs québécois pour qu’ils s’ouvrent aux minorités visibles.» Le SOIIT fait déjà cette éducation au quotidien, en allant rencontrer les chefs d’entreprises pour proposer ses candidats, explique-t-il. «C’est un travail continuel. Les employeurs qui sont ouverts à l’idée d’embaucher des minorités visibles ont souvent eu des expériences positives. Mais plusieurs hésitent encore.»

    ——————————————————————————–

    Les bons noms

    Aux États-Unis, les gens dont le nom est typiquement anglo-saxon ont de meilleures chances de décrocher un emploi que ceux qui portent un prénom ethnique, révèle une étude menée par des chercheurs de la Chicago Graduate School of Business et du Massachusetts Institute of Technology.

    Lorsqu’ils font une demande d’emploi, les candidats prénommés Greg, Neil ou Anne, par exemple, reçoivent deux fois plus de réponses des recruteurs que leurs compatriotes Rasheed, Aisha ou Ebony. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont envoyé 5 000 demandes fictives en réponse à des petites annonces publiées dans les journaux. Il y avait autant de discrimination pour des postes de caissiers que pour des postes d’assistants au président, ont-ils remarqué.

    À Montréal, un immigrant maghrébin a tenté la même expérience. Karim Farhat, un Tunisien arrivé au pays il y a six mois, a d’abord répondu aux offres d’emploi sous un faux nom, avec des références québécoises équivalentes à son expérience tunisienne. Il a ensuite fait des demandes sous sa véritable identité.

    «J’ai reçu trois fois plus de réponses favorables et de convocations en entrevue avec un nom québécois», déplore-t-il.

    Quant à eux, les candidats haïtiens dont le nom ne laisse pas deviner l’origine ethnique provoquent parfois un émoi lors de l’entrevue, raconte Michel-Gary Obas, directeur du Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI). «Comme leur nom est français et peut ressembler à un nom typiquement québécois, les employeurs sont surpris de voir arriver une personne de race noire…»

    Source : What’s in a name?, MIT News, Massachusetts Institute of Technology. (web.mit.edu/newsoffice/nr/2003/resumes.html).

    ——————————————————————————–

    Karim Farhat

    par Martine Roux, avec la collaboration d’Eric Barbeau

    «Des marchands de rêves.» C’est ainsi que le Tunisien Karim Farhat décrit les consultants en immigration canadiens qui lui ont vanté les charmes de notre pays et les possibilités d’emploi dans l’industrie biomédicale. Directeur commercial dans une entreprise d’équipement biomédical, tout fonctionnait pour lui à Tunis, mais il a voulu améliorer son sort.

    Débarqué à Montréal en août dernier, il a eu du mal à trouver un appartement. Il a clairement eu l’impression que les propriétaires cherchaient des motifs de refus. «Ce furent mes premiers pas au Canada. J’ai tout de suite senti la différence, une distance.»

    Une centaine d’envois de CV et des dizaines d’entrevues plus tard, il déchante encore davantage. Toujours pas de boulot en vue. «J’ai même passé des entrevues pour vendre des téléphones portables. Chaque fois, on me pose des questions qui semblent destinées à écarter ma candidature. On me demande notamment si je possède de l’expérience canadienne. Mais on me parle rarement de mon expérience.» Pour survivre, il a accepté un boulot de plongeur dans un restaurant montréalais. «J’ai démissionné après quelques jours. Trois mois plus tôt, à Tunis, je dirigeais une équipe de 14 personnes! Je préfère manger de la pierre plutôt que de faire ça.»

    Amer, il songe de plus en plus à plier bagage. «Du point de vue psychologique, je commence à craquer. Que faire? Rester chez moi sans travailler? Rentrer en Tunisie les poches vides après avoir tout liquidé? C’est l’impasse.»

    ——————————————————————————–

    André Mubhano et Béatrice Uwimana

    par Martine Roux, avec la collaboration d’Eric Barbeau

    André et Béatrice sont arrivés au Canada avec leurs deux garçons en août 2000. Originaires du Burundi, un pays déchiré par la guerre civile, ils avaient passé les cinq années précédentes dans des camps de réfugiés en Tanzanie. Les agents de l’immigration les envoient à Granby. C’est un choc : à peine 3 % de la population locale est immigrante. La curiosité que le couple suscite cède parfois la place à des commentaires désobligeants.

    Pendant un an, André envoie en vain des dizaines de CV. Quand il est finalement engagé chez un fabricant de matelas de Granby, ses collègues l’accueillent rudement. «Les gens changeaient de place quand je voulais m’asseoir avec eux dans l’usine. On disait que je sentais mauvais. Certains m’ont dit de retourner chez moi en Afrique.»

    Après avoir essuyé d’innombrables sarcasmes, il s’est plaint au patron. «Le lendemain, une note était affichée dans la cafétéria disant qu’ici, on ne tolère pas la discrimination et que tout le monde fait partie de la même équipe, peu importe la couleur. Ça m’a touché.»

    Sa femme, Béatrice, a travaillé jusqu’en décembre dernier dans un atelier de couture. Mise à pied temporairement, elle touche des prestations d’assurance-emploi en attendant son retour au travail.

    Elle aussi a eu maille à partir avec ses collègues. Elle a fini par se faire accepter, mais au prix d’une grande abnégation… et d’une bonne dose d’humour.

    «On me disait : « Vous les Noirs, on sait bien, vous êtes pauvres. » J’ai répondu à une collègue un jour en lui faisant remarquer qu’elle fait le même travail que moi et qu’elle n’est pas plus riche. Après un certain temps, elle est devenue une amie. Elle en est venue à respecter mon application au travail et ma détermination, je crois. De toute façon, son petit caractère raciste m’importe peu; j’ai vu pas mal pire dans ma vie.»

  46. internationaliste said

    Désolé pour le copier-coller mais je voulais simplement mettre lien et ça ne fonctionnait pas.

    En passant Jobboom n’est pas une revue communiste mais une publication de Québécor.

  47. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Je ne mélange rien du tout cher Rawkenroll. Les saunas gais aussi sont des endroits privés. »

    J’ai rien contre les parties de fesses dans les saunas.

    Le jour où tu seras capable de confronter Galadriel tu pourras mentionner son nom. »

    C’est impossible.
    David la protege.
    Peinturee dans le coin, il ferme le threas pour la sauver.
    Et avec 12 ID differents et presqu’autant d’adresse IP, j’ai epuise mes ressources. Je ne peux plus m’exprimer sur Antagoniste. Cela dit, tu me rappeles quand meme beaucoup Galadriel. Tout comme elle, tu as toujours raison et ceux qui ne pensent pas comme toi sont des imbeciles.

  48. internationaliste said

    C’est drôle mais j’ai la même impression avec toi Rawkenroll. On dirait que tu as toujours raison et les autres sont des cons. Je réponds toujours sur le même ton. Et je te fais remarquer que si j’ai été dur avec Dunhambush parce qu’il a fait la même chose avec moi tout simplement.

    J’ai plus de respect pour toi et Jacques St-Pierre, parce que même si je n’aime pas vos idées, vous êtes consistants et on sait à quoi s’attendre avec vous. Mais pas avec Dunhambush qui passe son temps à faire la girouette. Je préfère un droitiste convaincu et consistant à un vire-capot.

  49. sylvainguillemette said

    @ Rawkenroll

    « Mais aussi, beaucoup de club video, de biere, de chips, de liqueur, de cigarette, de bijouteries, de salon de coiffure et de billet de loterie. »

    Il y a ces services partout au Québec.

    « Moi, quand je suis en auto est qu’un policier me “flash”, je stationne mon auto et je reste calme. L’autorite, ca reste l’autorite. Si j’opte plutot de sortir de mon char et de me diriger vers la voiture du policier comme un enrage, je risque d’en payer le prix (Cela dit, je trouve tres dommage la mort du petit Fred. Idealement, cette mort aurait du etre evitee.) »

    Moi aussi, mais le jeune n’était pas armé et la police possède plusieurs armes non-létales dans son arsenal.

    « Montreal-Nord, c’est un quartier de cul ou les “Yo” font leur cool en faisant des gros finger devant les cameras de tele. Ou les kid de 13-14 ans sont dehors le soir a 23:00. »

    J’habite tout près de Joliette et les jeunes sont aussi dehors à cette heure tardive.

    « Dois-je comprendre que les ecoles du Quebec ne font pas une bonne job? »

    Les classes du public sont surpeuplées, c’est un fait que rapportent tous les enseignants.

    « Cet ete, y’a encore plein de cultivateurs a St-Remi qui recherche du monde pour ramasser des legumes. Une fois de plus, on va devoir avoir recours aux Mexicains…. pathetique. »

    Ce qui est pathétique, c’est que les cultivateurs ne sont pas capables de payer le salaire minimum puisque la libéralisation du marché les tue. Et s’il avait fallu que la négociation de l’OMC aboutisse…

    Le père de mon voisin est éleveur et arrondie ses fins de mois en déneigeant les entrées l’hiver. Il me disait dernièrement qu’il était à la veille de vendre ses tracteurs. Dans Lanaudière, les tracteurs à vendre sur le bord de la route se multiplient et n’embellissent certainement pas l’image de des cultivateurs au Québec.

    Il n’y a pas de sous-emploi, ces gens nous nourrissent tout simplement.Le recours aux mexicains n’est pas un bon signe. Vous proposez, si je vous suis, qu’il y ait une catégorie de sous-payés (moins que le salaire minimum!) au Québec. Je vous renvois donc la balle, pathétique…

    « Le Quebec, paradis des services sociaux. Curieusement, c’est pas mieux ici qu’ailleurs.

    Montreal-Nord a besoin d’un bon coup de pied au cul. Il faut arreter de jouer a la Mere a un moment donne et jouer au Pere. »

    Comme dans quoi par exemple? Parmi les services sociaux, se trouvent la santé. Or, la santé universelle est droit que toutes et tous méritent et rêvent d’avoir ailleurs dans le monde, même aux États-Unis.

    Ensuite, je note que vous êtes sexiste. Comme si la femme n’était pas capable de mettre des pieds au cul! La mienne est capable en tout cas.

    Quant aux gangs de rue, j’ai grandi à Laval-Ouest, à côté de St-Eustache. Les gangs étaient nombreuses et nombreuses en individus aussi (200 à 300 parfois et juste des blancs.).

    « Bon, encore le discours de la victime… »

    Ça fait changement des discours de l’oppresseur!

    « En effet. Mais quand je promenais avec un chandail rouge a Verdun, je ne me suis jamais senti en danger. Ni avec un chandail bleu d’ailleurs. »

    Rawkenroll fait allusion aux Bloods et aux Crips, or, ces deux bandes armées prônent le gangstérisme et vénèrent le Ô Capital. Ce sont des seigneurs de guerre capitalistes! Mais Rawkenroll généralise en pointant tout un quartier.

    « Tu peux me nommer un autre endroit en Amerique du Nord ou on retrouve une service de garderies gouvernemental? »

    Il y a deux pays en Amérique du Nord et le deuxième, les États-Unis, ne sont certes pas un modèle à suivre (voir Sicko!). Rawkenroll prône t-il la politique du pire? Pourquoi cela?

    « Ca me fait ben de la peine… je connais des gens qui voyagent 3 heures par jour pour aller travailler. Quand tu veux, tu peux. »

    Nous sommes à l’ère « réchauffement-climatique » et Rawkenroll ne propose rien de scientifique ici, loin de là. Autrement dit, quand tu veux polluer, tu peux!

    « Y’a plein de restaurant sur l’ile de Montreal qui ont besoin de gens pour vider les tables et faire la vaisselle. »

    Finalement, enfin même, quelqu’un reconnait que c’est un service quasiment essentiel! Pourquoi donc les payer aussi peu alors? Il n’y a pas de sous-emplois, il n’y a que des sous-salaires!

    « Des jobs presentement, y’en a. Mais il faut vouloir travailler, arreter de jouer a la victime et blamer le reste de la societe pour ses problemes. »

    Le marché de l’emploi n’est pas aussi vert que le prétend Rawkenroll et d’autant plus que le marché de l’emploi qui présentement est en hausse, est celui du service. Or, le secteur du service = emploi précaire, salaires médiocres et instabilités des horaires. pour un maman mono-parentale, le paradis décrit par Rawkenroll est en fait un enfer! Une chance qu’il y a des services de garderie (mais pas à toutes les heures!)!

    « le journaliste François Bugingo »

    Il est financé par la C.I.A., c’est payant et pas louable. Et je peux nommer 1000 fois plus de blancs avec des bons emplois. C’est pas de l’argumentation, c’est de la démagogie…

    « C’est un accident.
    Il aurait pu etre evite.
    Par exemple, si le kid n’avait pas agresse le Policier.
    T’sais, a Mtl-Nord, les gens tirent des roches sur les voitures de police. A mon avis, quand un policier doit y interevenir, il doit etre sur les nerfs. Et avoir peur sur ca vie. »

    C’est donc un « HOMICIDE INVOLONTAIRE », mais un homicide tout de même, donc un meurtre. Les policiers possèdent un arsenal d’outils qui ne provoquent pas la mort.

    Les témoins qui ont vu le jeune mourir doivent aussi avoir peur de la police maintenant…
    Double-mesure…

    « Par contre, lors de l’emeute, la policiere qui a ete atteinte d’une balle, ca, c’est definitivement une tentative de meutre. Pire encore, tentative gratuite. Mais ca, t’en parles pas… »

    Je condamnes, ce n’est en effet pas la façon de changer les choses.

    Et Rawkenroll, que pensez-vous du fait qu’ils (policiers) aient été dispensés d’interrogatoire? Vous croyez qu’on traite les autres truands de la même façon? Double-mesure éternelle…

    @ DUR DANS BUSH

    « Une autre magnifique perle de l’écologiste-antiaméricain-communiste Sylvain.

    Autrement dit, s’il y avait eu une forte présence d’anti-socialistes au vénézuela, la répression sanglante aurait été justifiée! »

    Je ne suis pas anti-continent-américain crétin. Je suis anti-gouvernement des États-Unis, c’est tout. Vous mentez à mon sujet, vous êtes donc un menteur. Les deux autres affirmations (écolo-commun) sont vraies et j’en suis fier.

    S’il y avait eu une forte présence anti-socialiste au Venezuela, Chavez n’aurait pas été démocratiquement élu plus d’une fois et ce, majoritairement! Tata! Je vous traite de tata parce que j’en ai marre de vous reveniez avec vos mensonges quant à mon soit-disant anti-américanisme. C’est un mensonge! Je ne suis pas anti-américain, crétin. Et retournez à l’école pauvre idiot, l’Amérique est un continent espèce de sans dessein!

    « C’est sûr hostie le monde ont peur de la répression. Les petits rassemblements inoffensifs pour la démocratie sont interdits et réprimés à Cuba! »

    Double-mesure, les rassemblements anti-guerre étaient au début de l’invasion irakienne, interdits aux État-Unis. La répression est constante aux États-Unis. Le communisme est toléré s’il n’est pas communiste… Etc.. Et les cubains ont le droit de chiâler dans les instances, mais le retour en arrière, soit à la dictature bourgeoise, au capitalisme, n’est nullement envisageable. Pourquoi régresser? Connaissez-vous Batista?

    L’anti-castrisme est minime à Cuba et l’île socialiste met sur les radeaux ceux qui ne veulent pas vivre dans le socialisme et c’est un bon débarras!

    « Plus je vous lis; plus je hais la gauche québécoise et je comprends David d’être passé à droite! »

    Plus je vous lis, plus je vois que vous devriez vous rendre utile et aller jouer dans le trafic.

    « Vive la liberté; vive la démocratie Honte aux dictateurs et à ceux qui les défendent du haut de leur infecte naïveté! »

    Vive le socialisme, vive la démocratie participative, vive les soviets, honte à la dictature bourgeoise non-élue et parasitaire en plus d’être minoritaire et à ceux et celles qui lèchent leur derrière soit; par opportunisme crasse, soit par naïveté ou par aliénation! Vive Cuba!

    « il insulte tous les immigrants qui ont bossé comme des fous pour se créer une entreprise et se construire une qualité de vie acceptable plutôt que de flâner dans la rue à la recherche de mauvais coups à faire. »

    Les immigrants bourgeois ne sont pas une majorité. Totalitarisme… Et les conditions précaires des immigrants sont loin d’être l’exemple à globaliser!

    « J’oubliais qu’au Québec la gauche a une câlisse de mentalité de bien-être et on va jamais avancer avec des loosers pareils! »

    Avec des imbéciles de lèche-culs de bourgeois, on avancera pas plus certain. Encore moins s’ils légitiment le terrorisme, les coups d’État, les dictatures, l’utilisation d’ADM sur des civils, les génocides, la torture d’enfant-soldat et les meurtres d’enfant inoffensifs!

    Puisse DUR DANS BUSH se rendre utile et faire travailler les gens de la morgue qu’on puisse enfin faire avancer le socialisme…

    Je ne suis pas assisté social, je travaille et j’ai même failli donner ma vie pour la bourgeoisie. Je faisais, avant mon grave accident de travail, plus de 50 heures/semaine. Je vous prie donc de cesser de généraliser, démagogue.

    « Il y a ceux qui ont du coeur et qui acceptent de bosser un peu et il y a les sans coeux qui choisissent la voie du crime! Naturellement, en bons loosers, vous défendez les seconds! »

    Nous condamnons le crime, même celui des policiers! Il y a ceux qui ne condamnent que les gangs de rue et qui légitiment ceux des policiers de l’État. Double-mesure!

    @ JSP le pro-terrorisme, pro-dictatures, pro-torture d’enfant-soldat, pro-génocidaires, pro-coup d’État, pro-ADM et roi de la double-mesure et des procès d’intention…

    « 1. Le jeune qui est mort était, selon toutes les évidences, un méchant truand en devenir. Son frère (http://www.canoe.com/infos/societe/archives/2008/08/20080813-091800.html), au lourd passé, a entraîné son jeune frère dans la dèche. Qu’il se soit attaqué aux policiers démontre assez bien la justification de la répression. »

    Vous faites un procès d’intention au jeune et lui attribuez des futurs crimes. Ensuite, vous justifiez une répression mortelle alors que ce n’était pas nécessaire. Je vous reconnais là, mon gros zouf!

    « 2. Les émeutiers n’avaient pas besoin de cet événement pour sévir. Ils sont des fripouilles qui sévissent, de toute façon, tous les jours à Montréal-Nord. »

    Négation des problèmes dans ce quartier… Les gros parasites bourgeois ont normalement ce genre de réaction. Rien n’est anormal dans les principes tordus du pro-terrorisme Jacques Saint-Pierre. Il nous avait d’ailleurs souhaité une répression violente pour la manifestation pacifique de Montebello et avait jugé « fautif » les faits que les policiers incitaient les manifestants à la violence, et pourtant… On connait la suite de l’histoire!

    JSP a déjà dit qu’il prendrait sa carte de l’ADQ si ce parti ajoutait dans ses principes la répression violente de la gauche. Je serai franc! Je propose que l’on renverse la dictature bourgeoise minoritaire et parasitaire et qu’on exerce une répression sans pareil contre elle afin qu’elle se plie au choix de la majorité, si révolution il y a.

    « 3. La STM devrait faire comme en France et cesser, pour plusieurs jours, d’offrir le service dans cette partie de la ville. Jusqu’à ce que les truands se fassent eux-mêmes villipender par leurs concitoyens. »

    Je n’ai contre cette mesure, soit que la voix populaire exerce une pression sur les truands. Vous me surprenez! J’aurais pourtant cru que vous auriez plutôt prôné l’emploi d’une agence privée! On peut se tromper… Je suis également pour la répression du crime organisé, mais d’abord, il faut éliminer les inégalités sociales, sans quoi, c’est peine perdue.

    « 4. Je ne vois personne recommander l’utilisation du taser? Pourquoi? Il aurait survécu au moins. »

    J’ai pourtant dit que les policiers, même s’ils n’ont pas un mandat de la population, avaient un arsenal non-létal à leur disposition.

    « McDonalds et bien d’autres entreprises manquent d’employés (http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2008/08/20080808-062914.html). »

    Mais offrent un salaire médiocres en plus d’inciter à participer massivement à un capitalisme cartellisé.

    « Surtout, surtout, lorsque je lis le discours de rejet de la faute sur tous les “maux” de la société québécoise: éducation, emploi, etc…. J’enrage. »

    Chaque fois que je vous lis, j’enrage. Mais on finit par passer par-dessus et en rire.

    « L’école ici, jusqu’à l’université, est complètement gratuite. »

    Pardon? Seriez-vous devenu cubain ou vivez-vous en France?

    @ DUR DANS BUSH

    « Vaudrait peut-être mieux les envoyés au Vénézuela de Chavez! Avec le taux de criminalité qu’il y a là bas ils seront aux anges! »

    C’est un vestige du passé libéral des antécédents gouvernements libéraux crétin. Et que dire du sabotage économique de l’oligarchie qui gonfle le prix des denrées essentielles de 200%? Ah, c’est vrai! Vous ne connaissez rien sur le Venezuela! Désolé!

    « Que voulez-vous la gauche québécoise ne connaît pas la responsabilité personnelle. Ils sont nés loosers et ils vont crever loosers! »

    Je connais des pauvres qui parlent comme vous! Vive l’aliénation! Ces mêmes pauvres ont voté ADQ en plus! Y a du monde perdu!

    @ Rawkenroll

    « Ca ne fait pas tellement democratique comme commentaire. Plutot regime totalitaire. Les gens exprimes leurs opinions. Si vous n’etes pas d’accord avec leurs opinions, a vous de les detruire. »

    C’est plutôt le contraire! On vous dit 10 fois par jour, par exemple, que nous ne sommes pas anti-américain et vous le répétez à tort. On vous dit 10 fois par jour que le privé en santé coûte plus cher que le public et vous dites le contraire à tort et au contraire des études scientifiques qui PROUVENT le contraire. On vous répète 10 fois par jour que le système nord-américain, une fois globalisé, nécessite plus de 5 planètes Terre et vous n’en démordez point. On vous dit 10 fois par jour que Washington pratique le terrorisme et cela ne vous dérange guère.

    S’il y a des totalitaires ici, il vous suffit de regarder dans le miroir pour les voir! Faites le test!

    Vos opinions nues d’argument, on les détruit 10 fois par jour et vous ne lâchez pas vos « OPINIONS ». Une opinion n’est pas un fait argumenté. Descendez de votre nuage!

    @ Rawkenroll

    « Puis, tranquillement pas vite, j’ai bouge et ameliore ma situation. J’ai eu des bonnes entrevues et des mauvaises. J’ai fait affaire avec des bons headhunters et des criss de mauvais headhunters. Y’a eu des bas et des hauts. J’ai descendu 2 fois de salaire (ca c’est dur pour l’ego… 😉 Mais j’ai jamais blamé les autres pour les bas et j’ai toujours pris le credit pour les hauts. »

    Il parle de totalitarisme, mais dans son commentaire, le « headhunter » mérite sa place sans qu’on n’ait eu à débattre de cette question. Je vous laisse donc juger de son « pertinent » commentaire, ou plutôt, de son expérience personnelle vue par un aliéné! Totalitarisme! Aussi, les « ressources humaines » sont les chiens en laisse du bourgeois, les lèches-cul de bourgeois. Des serviteurs, des fous du roi, appelez-les comme vous voulez! Mais ce sont des tampons qui servent les intérêts des bourgeois et se fichent éperdument des prolétaires. Des putes et des hypocrites! (Très bon film français à voir: Ressources humaines)

    « Mais dans la parade, ou voit pratiquement que du cul. »

    Je suis un peu d’accord, mais je suis aussi d’accord avec Internationaliste. Les médias sont ceux à blâmer. Pour y avoir été une seule fois, je ne connais point les défilés actuels, mais je sais que dans le temps, ils n’étaient pas constitués majoritairement de « tous nus ». Il y a des homosexuels qui ne font que se balader main dans la main et c’est excellent pour remettre à leur place réactionnaires!

    En passant Internationaliste, je suis content de voir des gens comme toi qui ne s’en cachent pas et qui affirment ouvertement leur homosexualité. Plus il y en aura, mieux ce sera pour la communauté homosexuelle! Tu as eu un bon défilé j’espère! Faisait beau?

    « Le jour ou tu vas avoir besoin d’eux, tu vas etre bien heureux de les avoir. »

    Nous ne sommes pas contre la police, mais bien contre les crimes de la police. Aussi, la police actuelle n’est pas élue et ne sert qu’à maintenir en place un ordre qui n’a jamais fait l’objet d’un référendum, et je parle là de la dictature bourgeoise minoritaire et parasitaire, donc du capitalisme qui n’a jamais été adopté par voie démocratique. Et en toute connaissance de cause, je doute fortement que l’exploité opterait pour son exploitation par une minorité parasitaire contre un système où le bourgeois serait remplacé par un panier où les richesses seraient ensuite distribués comme un bien commun. Faudrait faire le test, mais l’Amérique est totalitaire et refuse ce débat, pour l’instant. Les médias ne nous aident pas vraiment et contrairement à ce que prétendent les JLP, les médias sont « privés » majoritairement au Québec et défendent donc, les intérêts relatifs!

    « Culpabilite de quoi?
    Y’est pas coupable.
    Il a juste manque de jugement et ca lui a coute la vie.
    T’as deja saute sur un policier toi?
    Moi pas. »

    On a discuté du cas au parti et certes, le jeune a eu tort, mais cela ne justifie pas le crime de la police. On est donc d’accord que le gamin n’avait pas à sauter sur la police ou faire quoi que ce soit, mais la police n’avait pas à utiliser une arme létale pour le maîtriser aussi gratuitement.

    @ Mikelogan

    « La preuve, c’est Rudy Giulliany a New-york qui a su faire chuter le taux de criminalité d’une façon vertigineuse en donnant des moyens aux policiers, un exemple à suivre! »

    Giulliany est réputé pour avoir été près du crime organisé. Que vous citez aujourd’hui un républicain qui supporte le terrorisme de son pays dans les pays étrangers n’a aucun sens et ne constitue certainement pas un ARGUMENT.

    Et en passant, la répression policière aux États-Unis qui fonctionne, c’est un mythe. Le crime augmente toujours aux États-Unis et les prisons sont pleines à craquer. Cessez donc votre démagogie! On est à la veille de voir Logan nous vanter le système de santé états-uniens et ouf, on connait la suite! Êtes-vous à ce point maladivement fanatique des AMARICAIN?

    « Jamais des revendications en matière d’éducation et d’égalité à l’emploi ont été prononcées lors de ces émeutes, c’est plutôt des groupuscules opportunistes comme vous qui avez fait une récupération des événements pour soutenir
    vos griefs envers la société; un bas procédé de politicien. La raison pour laquelle on s’en prends à la police, c’est pour chasser les policiers du secteurs afin que les gagnsters puissent garder la mainmise sur le territoire. »

    Je n’ai même pas encore commenté les émeutes, mais bien le meurtre (involontaire peut-être) d’un jeune par un policier en service qui aurait pu se servir d’un autre outil pour le maîtriser. Mais encore, le policier fait partie de l’État, lequel est actuellement à la disposition de la dictature bourgeoise minoritaire et parasitaire non-élue. Et ce sont plutôt des opportunistes dans votre genre qui passent sous le tapis les crimes de cette dictature d’État, soit par absolu soutient à la dictature bourgeoise en espérant atteindre à votre tour, le titre divin qui permet l’exploitation du labeur d’autrui, soit par aliénation pure et simple.

    Peu importe ce que vous êtes, je note que vous ne condamnez pas le crime perpétré par les forces de l’ordre et que voous ne soulevez, vous non plus, l’ineptie reconnue par plusieurs, que ces policiers ayant commis un « HOMICIDE-INVOLONTAIRE » ont été dispensés d’interrogatoire dans des délais raisonnables, ce qui ne pourrait être le cas pour quelconque autre truand. Double-mesure

    Récupération politique adéquiste peut-être? Rien ne étonne plus ici!

    Et ne vous en déplaise, le profilage racial et le racisme existent bel et bien au Québec, au Canada et aux États-Unis.

    Ce la dit, je condamne les truands tout autant que les policiers meurtriers, alors cessez vos prétentions mensongères démagogiques et vos procès d’intention futiles.

    « Si ce qui vous dérange, c’est la mort des jeunes à Montréal-nord, c’est les gangs que vous devriez dénoncer puisque les gangs ont causé beaucoup plus de décès cette année que la police. Mais ça vous n’en parlerez pas puisque ce qui vous anime est un sentiment anti policier et que la mort des gens ne vous touche pas vraiment. »

    Totalement faux, c’est plutôt vous qui faites de la projection en tenant comme double-mesure, deux discours différents pour les mêmes crimes. Je condamne les gangs de rue! Mais sachez que pour les marxistes, les policiers sont les mercenaires de l’État bourgeois mis en place non-démocratiquement. Nous voulons une police, mais nous voulons que celle-ci soit élue et révocable en tout temps et qu’elle serve vraiment les intérêts du peuple, ce qui est loin d’être le cas dans un système capitaliste où la propriété privée domine vos discours fallacieux.

    Vous faites, comme vos camarades, dans la double-mesure. La routine à droite quoi!

    @ DUR DANS BUSH

    « En effet ce sont des réalités qu’il faut dénoncer, mais pas des prétextes pour couvrir des crimes graves contre la personne. »

    C’est exactement ce que l’on fait. On condamne le crime de l’État contre la personne, comme on condamne également les crimes des gangs de rue. Ça devient lassant avec la droite! Si on dénonce les crimes de Washington, on est anti-continent-américain! Si on dénonce le financement des talibans et d’Al-Qeada par Washington, on est anti-continent-américain! Si on dénonce la torture pratiquée par Washington et Ottawa, on est pro-taliban! Ouf! Ravalez donc vos propos et étouffez-vous donc avec…

    « Je ne suis pas homophobe et la parade je trouve ça mignon tout plein! Vous me traitez d’homophobe pour me salir puisque vous ne m’arrivez pas à la cheville intellectuellement parlant. »

    Vantard…

    « C’est sûr que les casseurs sont des médecins et des ingénieurs qui n’ont pas été acceptés par leur ordre professionnels. Les petits crottés des manifestations contre la brutalité policières sont aussi des gens instruits et non des petits punks minables alcooliques et drogués. »

    Ça y est! C’est ce que je disais! Dénoncer les crimes de l’État, c’est mal, voyez?!? Donc, l’État, selon DUR DANS BUSH, a le droit de commettre des crimes puisque de les dénoncer ensuite, c’est mal! Allez policières et policiers, DUR DANS BUSH vous donne SON feu vert!

    Complètement marteau et double-standardiste. J’y vois un symptôme des davidiens! David dit que les États-Unis et Israël ont le droit de posséder et d’utiliser des ADM sur des civils, mais pas les autres. Faites attention! N’allez pas sur le site de David, c’est peut-être contagieux! Vous pouvez, du jour au lendemain, appuyer l’insoutenable!

    « Comme l’a dit un intervenant, va voir les statistiques des gens tués par la police versus ceux tués par les criminels et on en reparlera. »

    On condamne les deux! Non à la double-mesure! Un tueur est un tueur! vous appliquez d’ailleurs la même politique tordue et contradictoire avec l’enfant-soldat Kadhr! Comme si les états-uniens en Irak n’avaient pas lancé de grenade à leurs ennemis! Pitoyable!

    @ Rawkenroll

    « En effet.
    Je crois que tu as déjà assez de problèmes comme ca… »

    J’y vois là, après toute l’ineptie de votre plaidoyer, une simple projection!

  50. sylvainguillemette said

    @ DUR DANS BUSH

    « Ceci dit le chômage n’est pas une excuse valable pour couvrir des crimes graves contre la personne, pas besoin d’un BAC en droit pour savoir cela. »

    Ceci dit, les crimes graves des gangs de rue ne sont pas une excuse valable pour légitimer les crimes tout aussi violents des policiers, pas besoin d’un diplôme de secondaire pour savoir cela! Encore une double-mesure!

    @ Rawkenroll

    « En fait, je soutiens aucun employé syndique du municipal. Ils sont gras durs et tentent de passer pour des victimes (Et oui, encore la criss de victimisation). Voila, j’espère avoir satisfait ta curiosité. »

    Il est vrai que les syndiqués au Québec ont des meilleures conditions de travail que les prolétaires qui travaillent au privé. J’encourage donc les autres prolétaires à faire entrer au plus sacrant un syndicat dans l’entreprise où ils se font exploiter. Rawkenroll n’a jamais si bien dit les choses!

    Ce qui est tordant, c’est que Rawkenroll reconnait le droit divin des bourgeois minoritaires et parasitaires, sans pourtant avoir argumenter ce droit sur le billet concerné, d’exploiter le labeur du prolétariat majoritaire. Or, ce bourgeois minoritaire et parasitaire, lorsqu’il parasite le travail d’autrui, en retire des avantages de « GRAS DURS » sans pourtant les avoir mériter!?!

    Qu’est-ce qui se passe dans la tête de ce prolétaire? Quel esclave ou prolétaire est assez tarte pour dire, « Je mérite de me faire exploiter! »? Rawkenroll certes, mais en gros, n’importe lequel des aliénés!

    Merci au syndicalisme pour avoir donner des conditions décentes à nos prolétaires québécois! Honte aux prolétaires serviles et dociles! Honte aux lèche-Q de bourgeois!

    Imaginez ce que dit Rawkenroll! Que les avantages gagnés au cour du dures batailles par les syndicats ne sont pas mérités par les prolétaires! C’est débile! Jalousie peut-être?

    Ce sont les syndicats qui nous ont obtenu le deuxième jour de congé ici au Québec et plein d’autres mesures sociales comme des congés divers et d’autres de maladie. Ce sont les syndicats français qui ont obtenu les 5 semaines de vacance obligatoires, peu importe le métier, qu’il soit temporaire ou à temps plein, qu’il soit payant ou non! Je passerais la journée à énumérer les gains faits par les syndicats et je n’ai pas que ça à faire.

    Rawkenroll est anti-syndicalisme, soit, il est pro-bourgeois, soit aussi. Chacun son camp, moi je suis content de me tenir aux côtés de mes frères et soeurs prolétaires du Québec qui osent se lever devant l’odieuse exploitation parasitaire d’une minorité bourgeoise non-élue et non-méritante.

    Chacun son trip!

    @ DUR DANS BUSH

    Comme Internationaliste le dit ici « Bonne chance Durenbouche si tu veux m’acheter tu vas te ruiner! », vous allez vous ruiner si vous voulez acheter des communistes, des vrais.

    Vous ne m’achèterez jamais non plus et j’ai déjà hypothéqué mes chances de l’être ici sur RW.

    « internationaliste a dit:
    18 août, 2008 à 11:06 e

    Désolé pour le copier-coller mais je voulais simplement mettre lien et ça ne fonctionnait pas. »

    Aucun problème, cela s’imposait!

    Internationaliste, si le PCC/PCQ se positionne sur la question, tu es le bienvenue à nous la partager. Vous en avez surement discuté…

    @ Rawkenroll

    « Cela dit, tu me rappeles quand meme beaucoup Galadriel. Tout comme elle, tu as toujours raison et ceux qui ne pensent pas comme toi sont des imbeciles. »

    Projection, votre clan capitaliste en fait autant et ne tarde jamais à nous traiter de pro-talibans dès que l’on s’insurge sur des crimes de guerre états-uniens en Afghanistan. Double-mesure sinon…

    On nous a même traité d’anti-continent-américain, imaginez! Je devrais même me détester selon DUR DANS BUSH… Et pourtant, combien de fois nous a t-il, même après nos explications qui démentaient ses dires, traité d’anti-continent-américain?

  51. rawkenroll said

    @sylvainguillemette

    “Mais aussi, beaucoup de club video, de biere, de chips, de liqueur, de cigarette, de bijouteries, de salon de coiffure et de billet de loterie.

    Il y a ces services partout au Québec. »

    J’ai jamais vu autant de club videos qu’a Verdun. Pis des gros. Y’a pas a dire, on prend bien soin de nos « pauvres ».

    « Moi aussi, mais le jeune n’était pas armé et la police possède plusieurs armes non-létales dans son arsenal. »

    Dans le feu de l’action, dans un quartier tres hostile, t’as pas necessairement le temps de t’asseoir et d’evaluer la situation sous tous ses angles. Tu reagis en fonction de proteger ta propre vie. C’est dommage pour le Kid.

    « Ce qui est pathétique, c’est que les cultivateurs ne sont pas capables de payer le salaire minimum puisque la libéralisation du marché les tue. Et s’il avait fallu que la négociation de l’OMC aboutisse… »

    Faut, le salaire sur ferme est de $8.50.

    « Le père de mon voisin est éleveur et arrondie ses fins de mois en déneigeant les entrées l’hiver. Il me disait dernièrement qu’il était à la veille de vendre ses tracteurs. Dans Lanaudière, les tracteurs à vendre sur le bord de la route se multiplient et n’embellissent certainement pas l’image de des cultivateurs au Québec. »

    C’est un cultivateur qui deneige mon entree l’hiver. Et c’est le gros bons sens. Un tracteur coute une fortune et ils n’en ont pas besoin l’hiver. Aussi bien le rentabiliser en faisant des entree. C’est etre un bon homme d’affaire.

    « Il n’y a pas de sous-emploi, ces gens nous nourrissent tout simplement.Le recours aux mexicains n’est pas un bon signe. Vous proposez, si je vous suis, qu’il y ait une catégorie de sous-payés (moins que le salaire minimum!) au Québec. Je vous renvois donc la balle, pathétique… »

    Je propose d’y envoyer les jeunes de 18-25 sur le BS aptes au travaille a $8.50 de l’heure. Ca me semble plus logique que de les payer a rien faire. Un usage plus intelligent de mes taxes quoi.

  52. internationaliste said

    Tu as été expulsé du blogue de David Gagnon cher Rawkenroll! Pourtant vous semblez assez proche idéologiquement. J’imagine que ça doit être encore pire pour un gauchiste! Ici au moins on laisse intervenir les droitistes même ceux qui nous critique le plus durement.

  53. internationaliste said

    Concernant l’aide sociale, il y a déjà des programmes d’employabilité qui sont surtout une machine à subventions pour des entreprises. Je connais bien ce dossier, car j’ai milité dans des organismes qui s’occupent des personnes assistées sociales et le bilan qu’on peut en tirer est très mitigé.

  54. rawkenroll said

    @sylvainguillemette

    Bon, ca devient plus clair.

    Internationaliste et le Galadriel du Blog
    Et toi, le David Gagnon.
    Les meme maudites reponses vides…

    « Il y a deux pays en Amérique du Nord et le deuxième, les États-Unis, ne sont certes pas un modèle à suivre (voir Sicko!). Rawkenroll prône t-il la politique du pire? Pourquoi cela? »

    Ca ne repondait pas a ma question…

    « Finalement, enfin même, quelqu’un reconnait que c’est un service quasiment essentiel!  »

    Delire, delire, delire!!!

    « Pourquoi donc les payer aussi peu alors? Il n’y a pas de sous-emplois, il n’y a que des sous-salaires! »

    Y’a rien qui t’empeche de t’ouvrir un restaurant et de payer ton staff $20.00 de l’heure tu sais.

    « Le marché de l’emploi n’est pas aussi vert que le prétend Rawkenroll »

    Sur les peties annonces de canoe, il y a presentement 8788 emplois de disponibles.

    « Nous sommes à l’ère “réchauffement-climatique” et Rawkenroll ne propose rien de scientifique ici, loin de là. Autrement dit, quand tu veux polluer, tu peux! »

    Metro et autobus. Pointe-au-trembles a Ville St-Laurent, ca prend combien de temps. Anyway, ils n’ont qu’a demenager. Si la montagne ne va pas a Mahomet, Mahomet va a la Montagne. Criss, j’habitais Verdun et je me suis trouve un emploi a QUebec. Qu’est-ce que j’ai fait? J’ai demenage.

    « Et Rawkenroll, que pensez-vous du fait qu’ils (policiers) aient été dispensés d’interrogatoire? »

    Que les Policiers n’aient pas encore ete interroges, c’est INACCEPTABLE.

    « Mais offrent un salaire médiocres en plus d’inciter à participer massivement à un capitalisme cartellisé. »

    Vaut mieux posseder un salaire mediocre qu’etre mediocre a rien faire chez soit…

    « Il parle de totalitarisme, mais dans son commentaire, le “headhunter” mérite sa place sans qu’on n’ait eu à débattre de cette question. »

    On peut en discuter si tu veux.
    J’ai pleins d’exemples de trou de culs.

    « J’y vois là, après toute l’ineptie de votre plaidoyer, une simple projection! »

    Ca prend un bon projectionisme pour en reconnaitre un…

    Au moins a date, t’es une coche au dessus de DG. Tu ne m’as pas encore barré.

  55. rawkenroll said

    @Internationaliste

    « Il est vrai que les syndiqués au Québec ont des meilleures conditions de travail que les prolétaires qui travaillent au privé. J’encourage donc les autres prolétaires à faire entrer au plus sacrant un syndicat dans l’entreprise où ils se font exploiter. Rawkenroll n’a jamais si bien dit les choses! »

    Pour ton information, je travaille dans un hopital. Je ne suis pas syndique. Et bien heureus. Mes collegues de travaille (Technicien en informatique) le sont et ils aimeraient bien eux aussi ne pas l’etre.

    Syndicalisont tous le monde.
    Ca va juste faire monter les prix.
    Le pouvoir d’achat de chacun ne vas pas augmenter.

  56. sylvainguillemette said

    @ Rawkenroll

    « J’ai jamais vu autant de club videos qu’a Verdun. Pis des gros. Y’a pas a dire, on prend bien soin de nos “pauvres”. »

    J’habite à la campagne et laissez-moi vous dire que même ici, les méga-clubs-vidéo sont présents.

    « Dans le feu de l’action, dans un quartier tres hostile, t’as pas necessairement le temps de t’asseoir et d’evaluer la situation sous tous ses angles. Tu reagis en fonction de proteger ta propre vie. C’est dommage pour le Kid. »

    On appelle ça un « HOMICIDE-INVOLONTAIRE », point final. Et un homicide, qu’il soit volontaire ou non, est un homicide.

    « Faut, le salaire sur ferme est de $8.50. »

    Faux, pas ici! Je voulais travailler sur une terre, ça m’intéresse vraiment. C’est en bas du salaire minimum. Dommage!

    « C’est un cultivateur qui deneige mon entree l’hiver. Et c’est le gros bons sens. Un tracteur coute une fortune et ils n’en ont pas besoin l’hiver. Aussi bien le rentabiliser en faisant des entree. C’est etre un bon homme d’affaire. »

    Ça change quoi? Il n’arrive pas… Savez-vous lire ou vous faites semblant?

    « Je propose d’y envoyer les jeunes de 18-25 sur le BS aptes au travaille a $8.50 de l’heure. Ca me semble plus logique que de les payer a rien faire. Un usage plus intelligent de mes taxes quoi. »

    Donc si je veux faire carrière dans ce métier, vous me dites que je ne vaut pas autant que celui qui vend des voitures de luxe(qui vend de la pollution)? Pff… C’est ce que je disais! Et je répète ce que je disais, il n’y a pas de sous-emploi, que des sous-salaires!

    Honte à vous… Ces gens vous nourrissent bordel…

  57. dunhambush said

    Inter est tellement intelligent que même dans l’insulte, son sport favori il n’a aucune créativité. Il ne fait que retourner les insultes reçues comme un enfant. 😆

  58. rawkenroll said

    @dunhambush

    « Inter est tellement intelligent que même dans l’insulte, son sport favori il n’a aucune créativité. Il ne fait que retourner les insultes reçues comme un enfant. 😆 »

    Celui qui le dit, c’est lui qui l’est!!!!

  59. internationaliste said

    En passant Rawkenroll ce n’est pas moi qui écrit le dernier commentaire auquel tu as répondu. Et je ne comprends pas très bien ce que tu veux dire concernant David Gagnon et Galadriel.

    Quant à toi Durenbouche je te réponds sur le même ton, car il faut bien que je mette à ton niveau pour te répliquer. Et ne demande pas aux autres ce que tu ne peux faire. Pour ce qui est des insultes c’est toi qui a parti le bal alors assume au lieu de brailler.

    Et surtout apprends le sens des mots que tu utilises.

  60. dunhambush said

    Je gagne quand même du respect pour le gros truck Inter qui a été chercher des documents démontrant les difficultés des immigrants sur le marché du travail.

    Ceci dit, cette situation ne justifie en rien que l’on s’attaque à des pompiers et des ambulanciers, des travailleurs qui sont là pour aider les gens et qui ne méritent aucunement cette situation. D’ailleurs entre vous et moi je ne crois aucunement que les émeutiers et les gens qui rejoignent les gangs le font parce qu’ils veulent plus de travail et une meilleure éducation. Il y a des limites à revendiquer des actes au nom d’une révolution qu’on a PAS LES COUILLES ET LE COEUR DE FAIRE!!!!!!!!!!

    Hé vous travaillez dans un hôpital rawkenroll? Je croyais que vous étiez électricien chez Ericsson????????

  61. internationaliste said

    Je ne suis pas un gros truck mais plutôt une jolie loutre! Je suis content que tu ais pris de lire l’article que j’ai envoyé.

    Concernant la révolte de Montréal-Nord et je parle en mon nom personnel, il n’est pas question de revendiquer ces actes mais d’analyser les causes de ces évènements. Bien sûr qu’il y a eu des actes indéfendables du côté des jeunes, mais rien n’excuse le meurtre de ce jeune homme. C’est pourquoi il y a des mesures urgentes à prendre pour favoriser l’intégration au marché du travail des immigrants pour justement enlever des causes de cette colère.

  62. dunhambush said

    Mais vous faites quoi de la responsabilité personnelle? Et puis pourquoi tomber à bras raccourcis sur nos amis les policiers!

    Vous êtes une femme???????? Ne me dites surtout pas que je m’enguirlande depuis tout ce temps contre une femme?????????????? Je ne serais pas fier de moi là…

  63. internationaliste said

    Pas une femme, mais une loutre. C’est une catégorie dans la communauté gai. Mais par contre je peux faire une jolie femme!

    Responsabilité personnelle ou pas, les policiers ont joué un très mauvais rôle dans cette affaire, peu importe ce que l’on pense des actes qui ont été perpétré par les jeunes. Les témoignages sur le profilage racial ont été très nombreux depuis une semaine.

    Les policiers ne sont pas mes amis désolé Dunhambush. Quand on subis régulièrement leur mauvaise humeur dans le Village gai on ne peut les voir comme des amis.

  64. sylvainguillemette said

    @ Rawkenroll

    « Ca ne repondait pas a ma question… »

    Pardon? « “Tu peux me nommer un autre endroit en Amerique du Nord ou on retrouve une service de garderies gouvernemental?” »

    Il n’y a que deux pays, où dois-je donc chercher?

    « Delire, delire, delire!!! »

    Nous avions remarqué depuis longtemps que vous déliriez.

    « Y’a rien qui t’empeche de t’ouvrir un restaurant et de payer ton staff $20.00 de l’heure tu sais. »

    Ce sont vos lois du marché qui ne tiennent pas la route. Celui qui fait vivre les autres est moins payé que celui qui invite à polluer. Ça prend pas la tête à Papineau pour comprendre ça. Au sens humain, ouf!

    « Sur les peties annonces de canoe, il y a presentement 8788 emplois de disponibles. »

    Et le secteur en progression au Canada est bel et bien, comme je le disais, le secteur du service. Les bons emplois se font rares ou nécessitent que le travailleur âgé de 40 quelques années retourne aux études. Sinon, vous me parlerez du boom en Alberta? Or, même ce boom est fondé sur une pollution massive qui ne devrait pas être étant donné la condition actuelle de la planète.

    « Metro et autobus. Pointe-au-trembles a Ville St-Laurent, ca prend combien de temps. Anyway, ils n’ont qu’a demenager. Si la montagne ne va pas a Mahomet, Mahomet va a la Montagne. Criss, j’habitais Verdun et je me suis trouve un emploi a QUebec. Qu’est-ce que j’ai fait? J’ai demenage. »

    En régions, il y a rarement du transport en commun.

    « Vaut mieux posseder un salaire mediocre qu’etre mediocre a rien faire chez soit… »

    Qui, ici, a prôné de « ne rien faire chez soi »?

    « On peut en discuter si tu veux.
    J’ai pleins d’exemples de trou de culs. »

    Vous avez mal compris ma phrase je crois. Vous nous traitez de totalitarisme, or, vous donnez un droit divin aux bourgeois d’exploiter et de choisir leurs employés, c’est anti-démocratique et le tout n’a jamais fait l’objet de vote ou même, de débat, sauf ici même.

    « Au moins a date, t’es une coche au dessus de DG. Tu ne m’as pas encore barré. »

    Je n’ai jamais censuré personne et à vrai dire, vos inepties servent notre cause. Vous n’argumentez pas, et sincèrement, c’est mieux comme cela. Au moins, vous ne tombez dans les insultes gratuites comme vos camarades, et dans les accusations sans sens comme Dunhambush qui nous traite de pro-taliban parce que l’on dénonce le terrorisme de Washington.

    « Pour ton information, je travaille dans un hopital. Je ne suis pas syndique. Et bien heureus. Mes collegues de travaille (Technicien en informatique) le sont et ils aimeraient bien eux aussi ne pas l’etre. »

    Premièrement, c’est pas Internationaliste qui a écrit cela, mais moi. Ensuite, le syndicat X ou Y n’est pas l’ultime représentation du syndicalisme. Le syndicalisme parfait, n’existe pas en pratique, de ceux que je connais. Mais les erreurs de certains syndicats n’ont, eux non plus, rien à avoir avec le syndicalisme.

    Par exemple, chez Olymel à St-Esprit, le syndicat est ultra pro-patronal selon plusieurs dires des employés. Et dans les 40 quelque % de syndiqués au Québec, une partie d’entres eux sont des syndicats de pacotille, ou présidé par les fils du patron de la « shop ».

    Mais en même temps, on est habitué d’entendre les rhétoriques habituelles; « Les syndicats ferment les « shops »! », quand dans les faits ce sont les bourgeois qui détiennent les « shop » et qui peuvent donc les fermer. Parlant de bourgeois qui ferment des « shop », j’ai bien hâte de voir la réaction de Wal-Mart sur la convention collective…

    « Syndicalisont tous le monde.
    Ca va juste faire monter les prix.
    Le pouvoir d’achat de chacun ne vas pas augmenter. »

    Il n’y a pas que les salaires, il y a aussi les conditions de travail, la sécurité au travail et j’en passe…

    @ Dunhambush

    « Inter est tellement intelligent que même dans l’insulte, son sport favori il n’a aucune créativité. Il ne fait que retourner les insultes reçues comme un enfant. »

    Notez chères lectrices et lecteurs que ce type précise que Internationaliste « RETOURNE LES INSULTES REÇUES ». Merci.

    Et le camarade de Rawkenroll confirme autre chose! « Celui qui le dit, c’est lui qui l’est!!!! »

    « Ceci dit, cette situation ne justifie en rien que l’on s’attaque à des pompiers et des ambulanciers, des travailleurs qui sont là pour aider les gens et qui ne méritent aucunement cette situation. »

    Qui a soutenu que les ambulanciers et les pompiers méritaient des roches par la tête? Où Dunhambush a t-il pêché cela? C’est ce que je voulais dire tantôt. On accuse les policiers d’avoir mal agi, automatiquement, Dunhambush dit que l’on dit que les policiers et les ambulanciers méritaient des roches par la tête. Ça manque de sérieux.

    « Il y a des limites à revendiquer des actes au nom d’une révolution qu’on a PAS LES COUILLES ET LE COEUR DE FAIRE!!!!!!!!!! »

    Qui a dit que tous les manifestants de l’émeute étaient des membres de gangs de rue? Le supposez-vous?

    « Vous êtes une femme???????? Ne me dites surtout pas que je m’enguirlande depuis tout ce temps contre une femme?????????????? Je ne serais pas fier de moi là… »

    Sexiste? Vous croyez que les femmes ne sauraient pas vous affronter? C’est pourtant si facile que les derniers commentaires étaient écrits par ma fille de 4 ans (farce). Mais sincèrement, je connais un tas de femmes qui vous mettrait un pied au derrière verbalement tellement vos inepties sont consécutives.

    Vous employez cette minable défense qui consiste à renverser les accusations à votre endroit sur vos adversaires. Par exemple, sur la question des talibans ou même, de l’anti-continent-américain.

    Ennuyant.

  65. rawkenroll said

    @Duhambush

    « Hé vous travaillez dans un hôpital rawkenroll? Je croyais que vous étiez électricien chez Ericsson???????? »

    Ericsson, a titre d’analyste, c’est du passe.
    L’hôpital, c’est du présent.

  66. rawkenroll said

    @sylvainguillemette

    « Pardon? ““Tu peux me nommer un autre endroit en Amerique du Nord ou on retrouve une service de garderies gouvernemental?””

    Il n’y a que deux pays, où dois-je donc chercher? »

    C’est ce que je disais, ca ne repond pas a ma question.
    Il n’y a qu’au Quebec, qui est une province.

    « Et le secteur en progression au Canada est bel et bien, comme je le disais, le secteur du service. Les bons emplois se font rares ou nécessitent que le travailleur âgé de 40 quelques années retourne aux études. »

    Ton commentaire me fait sourire. J’ai 44 ans et je suis justement en train de remplir mes papier d’inscription a l’universite… Ca fait partie de mes conditions d’embauche a l’hopital. Si je termine pas mon bac, mon salaire va prendre une mechante drop… alors il faut ce qui faut. Bof, en bout de ligne, je me dis que ca peut pas etre un handicap de posseder un BAC.

    « Qui, ici, a prôné de “ne rien faire chez soi”? »

    Forcer les jeunes assiste sociaux aptes au travail a travailler sur une ferme semble aller contre tres principe. Ce faisant, tu prefere les garder a la mais a rien faire.

    « vous donnez un droit divin aux bourgeois d’exploiter et de choisir leurs employés, »

    J’espere bien qu’un employeur peu choisir des employes. Tout comme je choisis mes pommes au marche.

    « Vous n’argumentez pas »

    [silence]

    « Parlant de bourgeois qui ferment des “shop”, j’ai bien hâte de voir la réaction de Wal-Mart sur la convention collective… »

    Attention, tu vas tomber sur le cul. Je ne vais plus chez McDo depuis la fermeture du McDo sur Peel. Mon anti-syndicaliste s’applique au syndicalisme stupide. T’sais, les fonctionnaire ont la securite d’emploi. A partir de la, t’es gate pourris, t’as pas besoin d’un syndicat… le syndicat ne fait que proteger les 2 de piques… et couter cher au contribuables. Par contre, un McDo syndique, je suis pas contre. Les employes sont bien conscient qu’ils n’auront pas $15.00 de l’heure. Ce qu’ils veulent, c’est un traitement juste de leur employeur. Et je les comprend.

    « Et le camarade de Rawkenroll confirme autre chose! “Celui qui le dit, c’est lui qui l’est!!!!” »

    C’etait de l’humour. Galadriel aussi a de la difficulté avec les nuances… C’est noir ou blanc, ni gris fonce, ni gris pale.

  67. internationaliste said

    Je te relance cher ami Rawkenroll sur ta phrase concernant David Gagnon et Galadriel. Je n’y ai rien compris. Et tu ne m’es pas revenu sur la question des programmes d’employabilité qui servent à rien sauf à subventionner des entreprises.

  68. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Je te relance cher ami Rawkenroll sur ta phrase concernant David Gagnon et Galadriel. Je n’y ai rien compris. »

    Cher Internationaliste, tu me rappel beaucoup Galadriel. Tu es tres intense dans tes interventions (Ce n’est pas un insulte). Et pour Galadriel, gauche = emotion et droite = reflexion. Et dans ton cas, ca s’applique. En fait, un juste milieu entre toi et Galadriel, je crois que ca serait bien.

    « Et tu ne m’es pas revenu sur la question des programmes d’employabilité qui servent à rien sauf à subventionner des entreprises. »

    T’as ben raison.
    Le gouvernement devrait limiter ses interventions.
    L’argent facilement gagne est facilement depense.
    Et bien souvent, mal depense.
    Mais c’est ca le Quebec.
    A gauche toute, que ce soit PLQ ou PQ.
    Et ca donne ce que ca donne.

    Bien que ce n’est pas mauvais des fois.
    Ericsson en est un excellent exemple.

  69. internationaliste said

    J’avoue que je suis peut-être intense parfois mais tu ne donnes pas ta place aussi. Je pense aussi que j’ai fait des efforts pour répondre plus calmement comme sur la question des programmes d’employabilité, ou de main-d’oeuvre à bon marché. J’ai tendance à répondre sur le même ton que mes interlocuteurs. Par contre quand des gens comme notre ami Jacques St-Pierre a adopté un ton plus calme, j’ai fait de même et l’atmosphère du blogue s’en ait mieux porté. Et je n’ai pas toujours attendu que mes adversaires fassent les premiers, j’ai fait des propositions de trève pour alléger le climat parfois malsain sur RWatch.

    Pour avoir lu Galadriel, je trouve la comparaison exagérée et mes interventions comportent aussi beaucoup de réflexion.

  70. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Pour avoir lu Galadriel, je trouve la comparaison exagérée et mes interventions comportent aussi beaucoup de réflexion. »

    Ouin. Mais tres emotive tout de meme… ce qui manque lamentablement par contre chez Galadriel. Remarque, l’emotion est pas un defaut.

    Mais bon, on est pas plus mauvais amis pour autant.

  71. dunhambush said

    « Quand on subis régulièrement leur mauvaise humeur dans le Village gai on ne peut les voir comme des amis. »

    Ça ça me surprend puisque la communauté gaie est loin d’être une communauté criminalisée et le ‘village’ n’est pas à mon avis un endroit dangereux.

    C’est quoi une loutre? Moi qui pensait que vous étiez une jolie femme rondelette. Soupir!

    Ça fait quoi un analyste au juste?

    Bon maintenant qu’on est tous redevenu des amis, qui paye la bière?

  72. internationaliste said

    Il y a encore beaucoup d’homophobie chez les policiers. Ce n’est pas aussi brutal qu’avant mais c’est encore présent. Le machisme des forces de l’ordre est loin d’être mort malheureusement.

    Je suis un homme cher Dunhambush, malgré mon orientation sexuelle. Loutre est un mot de code gai qui veut dire un homme mince et poilu. Désolé pour toi Dunham mais par contre je peux faire une très belle femme!

    Tant mieux si on est capable de s’entendre les gars. Sans rancune.

  73. dunhambush said

    Moi, mon amoureuse m’a dit que si j’étais homosexuel, j’entrerais plutôt dans la catégorie « bear »! 🙂

  74. internationaliste said

    C’est un peu apparenté. Je vois que tu connais un peu les catégories de la communauté gai. Au fond t’es pas si pire Dunhambush.

  75. sylvainguillemette said

    @ Rawkenroll

    « C’est ce que je disais, ca ne repond pas a ma question.
    Il n’y a qu’au Quebec, qui est une province. »

    Vous prenez d’abord, une partie de la Terre où seulement 2 pays se côtoient. Or, si vous allez par exemple en France, même la nounou, comme la Germaine que paie JSP, est gratuite et accessible à toutes et tous. Cette dernière fait même le lavage, c’est le gouvernement qui paie, donc le contribuable.

    « Ton commentaire me fait sourire. J’ai 44 ans et je suis justement en train de remplir mes papier d’inscription a l’universite… Ca fait partie de mes conditions d’embauche a l’hopital. Si je termine pas mon bac, mon salaire va prendre une mechante drop… alors il faut ce qui faut. Bof, en bout de ligne, je me dis que ca peut pas etre un handicap de posseder un BAC. »

    Tant mieux si vous avez les moyens pour cela, seulement, ce n’est pas le cas de tout le monde. Vous prenez votre cas personnel comme exemple pour tout le monde, or, toutes et tous ne sont pas dans VOTRE situation. Le système public en tient compte, heureusement! Mais encore faudrait-il que Emploi-Québec soit moins barré que ce qu’il est par rapport au privé.

    « Forcer les jeunes assiste sociaux aptes au travail a travailler sur une ferme semble aller contre tres principe. Ce faisant, tu prefere les garder a la mais a rien faire. »

    On a jamais abordé le cas des assistés sociaux. Vous devriez vous relire.

    « J’espere bien qu’un employeur peu choisir des employes. Tout comme je choisis mes pommes au marche. »

    L’être humain est donc une simple marchandise à vos yeux? Que le meilleurs gagne? Oh là là! L’autre qui nous disait que nous avions une mentalité de BS, l’aliénation règne en tout cas dans votre camp, donc le « chacun pour soi » aussi.

    « le syndicat ne fait que proteger les 2 de piques… et couter cher au contribuables. »

    L’argent amassé par les syndicats sert les syndiqués. Ensuite, les prolétaires syndiqués ne sont pas des deux de pique. Et si vous persistez à l’affirmer, cela deviendrait une contradiction avec votre précédente défense des policiers, des ambulanciers et des pompiers.

    Cohérence…

    « Galadriel aussi a de la difficulté avec les nuances… C’est noir ou blanc, ni gris fonce, ni gris pale. »

    Je n’ai pas de misère avec mes nuances. Par exemple, je n’ai pas à faire de nuance lorsque des types comme David G soutiennent le terrorisme des uns, mais pas des autres. Du terrorisme, c’est du terrorisme.

    « A gauche toute, que ce soit PLQ ou PQ.
    Et ca donne ce que ca donne. »

    Pardon? Vous dites qu’ils sont à gauche? Vous vous y connaissez dites-donc en politique!

    Le PQ et le PLQ à gauche, mhh…..

    Deux partis qui ont contribué à la chute du système de santé public entre autre, pour ensuite pousser le privé…

  76. rawkenroll said

    @sylvainguillemette

    « Vous prenez d’abord, une partie de la Terre où seulement 2 pays se côtoient. »

    Ma question initiale etait:

    “Tu peux me nommer un autre endroit en Amerique du Nord ou on retrouve une service de garderies gouvernemental?””

    Bref, le service de garderie gouvernemental, un service social, en Amerique du Nord, c’est qu Quebec que ca se passe.

    « Tant mieux si vous avez les moyens pour cela, seulement, ce n’est pas le cas de tout le monde. »

    J’ai un truc pour payer mes etudes.
    Je travaille.
    Pis c’est le fun, ca se trouve qu’au Quebec, ca coute pas cher.

    « seulement, ce n’est pas le cas de tout le monde. »

    Un cours de plombier ou electricien au professionel, ca coute combien? Ca prend une an et apres ca, t’as une job. A mes yeux, ce n’est pas une depense, c’est un investissement gagnan. Tiens, le kid de 18-25 sur le BS apte au travail, il veut pas aller ramasser des leguemes? Fine, a l’ecole pis va te chercher un diplome. Sinon, on coupe le BS.

    « L’être humain est donc une simple marchandise à vos yeux »

    Non, il est une ressource.
    Et si je possede une entreprise, je devrais pouvoir choisir les ressources qui vont travailler avec et pour moi.

    « Et si vous persistez à l’affirmer, cela deviendrait une contradiction avec votre précédente défense des policiers, des ambulanciers et des pompiers. »

    Euh, tu fais reference a quoi la?
    J’appuis les policiers dans l’histoire de Mtl-Nord.
    Mais les revendications salariales des Policiers/Pompier, je ne les applique pas. Ces gens ont d’excellentes conditions de travail. Le meilleur plan de pension au Quebec. Tu deforme mes commentaires je crois.

    « Pardon? Vous dites qu’ils sont à gauche? Vous vous y connaissez dites-donc en politique! »

    Ouin, OK.
    Centre-Gauche.
    La Gauche, c’est Quebec Solitaire…

  77. sylvainguillemette said

    “Tu peux me nommer un autre endroit en Amerique du Nord ou on retrouve une service de garderies gouvernemental?”

    Et je répète, vous ne me donnez que 2 pays où fouiller. Et voudriez-vous faire croire aux québécois que c’est un mauvais service? Si je n’avais pas cela, je n’aurais pas les moyens de faire garder mes enfants, et je dois ajouter que les bourgeois me doivent une fière chandelle. Pourquoi? Parce que le bassin de « cheaplabor » pratiquement vide, sera rempli par des gens comme ma femme et moi, nous avons fait notre part comme on dit!

    2 jolies demoiselle en santé, aptes à travailler dès l’âge requis.

    « Bref, le service de garderie gouvernemental, un service social, en Amerique du Nord, c’est qu Quebec que ca se passe. »

    Excellent! Donnons l’exemple! Nationalisons aussi le reste des entreprises, comme les cubains et les vénézuéliens font. Les bourgeois sont de toute façon inutiles et les ressources naturelles sont un bien commun, alors…

    « Un cours de plombier ou electricien au professionel, ca coute combien? Ca prend une an et apres ca, t’as une job. A mes yeux, ce n’est pas une depense, c’est un investissement gagnan. Tiens, le kid de 18-25 sur le BS apte au travail, il veut pas aller ramasser des leguemes? Fine, a l’ecole pis va te chercher un diplome. Sinon, on coupe le BS. »

    Tout le monde est d’accord pour faire travailler les paresseux, mais ne généralisez pas les assistés sociaux. Les discours adéquistes étaient démagogiques et mensongers. Je suis entièrement d’accord avec vous sur la question des cours et des paresseux, mais ce ne sont pas tous des paresseux. Vous avez des personnes âgées, d’autres avec des problèmes mentaux, etc.. Mais une minorité d’assistés sociaux sont ce que vous décrivez, soit des paresseux.

    Je n’ai pas de diplôme pour ma part, mais rien ne m’empêche de travailler. Cela dit, j’envisage aller me chercher un diplôme dans les prochaines années.

    Oh! Et pour ce qui est du cours de plombier ou d’électricien, il n’est pas abordable aux moins nantis qui par exemple, doivent défrayer les frais de scolarité de leurs enfants. Moi? Je peux me le permettre, mais pas tout le monde.

    Pourquoi par exemple, au lieu de faire des cadeaux débiles aux militaires qui donnent leur vie pour enrichir les riches en Afghanistan tout en installant une dictature (Karzaï n’a jamais été démocratiquement élu et gouverne aux côtés de seigneurs de guerre et de talibans rasés.), et au lieu de vanter ces métiers suicidaires et mercenaires, le gouvernement ne met-il pas plus de fric sur des programmes d’éducation tels; plomberie ou électricité, via le centre d’Emploi-Québec?

    Pourquoi voit-on des publicités pro-guerre, pro-militarisme, mais pas de publicité pro-carrière en médecine, plomberie ou électricité, en passant, toutes des professions où il y a pénurie de main-d’oeuvre?

    « Non, il est une ressource.
    Et si je possede une entreprise, je devrais pouvoir choisir les ressources qui vont travailler avec et pour moi. »

    Cela peut se faire démocratiquement par un processus d’embauche et nulle part, le bourgeois n’est utile dans ce processus. Le bourgeois ne sert toujours à rien…

    « Euh, tu fais reference a quoi la? »

    À ça: “le syndicat ne fait que proteger les 2 de piques… et couter cher au contribuables.”

    Vous les supportez, puis ensuite, vous dites qu’ils sont des 2 de pique.

    « Ouin, OK.
    Centre-Gauche.
    La Gauche, c’est Quebec Solitaire… »

    Même là. Le PQ a torpillé le système de santé public. Le PLQ, je crois que c’est assez vident merci. Ils sont aussi à droite que l’ADQ, seulement plus habiles et plus hypocrites pour faire avancer leur cause qu’est le capitalisme, même sauvage.

    Québec-soliDaire est bel et bien un parti de gauche, mais pas d’extrême gauche. C’est juste. Nous sommes d’extrême gauche, nous, les communistes. Nous sommes aussi dans Q-S à titre de collectif, afin de pousser nos idées à travers les rangs des progressistes.

  78. rawkenroll said

    @sylvainguillemette

    « Et je répète, vous ne me donnez que 2 pays où fouiller. »

    C’est malheureux, mais c’est ca l’Amerique du Nord.

    « Et voudriez-vous faire croire aux québécois que c’est un mauvais service? »

    Oui. Ca coute trop cher et il manque de place.

    « Si je n’avais pas cela, je n’aurais pas les moyens de faire garder mes enfants »

    Les enfants, c’est comme n’importe quoi. Quand on a pas les moyens d’en avoir, on en a pas.

    « , et je dois ajouter que les bourgeois me doivent une fière chandelle. »

    A $7.00/jour pour une garderie, je crois qu’ils ne te doivent plus rien.

    « Excellent! Donnons l’exemple! Nationalisons aussi le reste des entreprises, comme les cubains et les vénézuéliens font. »

    Desole, j’ai pas envie de voir le Canada devenir un pays pauvre.

    « Tout le monde est d’accord pour faire travailler les paresseux, mais ne généralisez pas les assistés sociaux. »

    Voici ce que j’ai dit: « le kid de 18-25 sur le BS apte au travail »

    Un kid de 18-25 ans sur le BS et apte au travail, ca a aucun espece de bon sens.

    « Oh! Et pour ce qui est du cours de plombier ou d’électricien, il n’est pas abordable aux moins nantis qui par exemple, doivent défrayer les frais de scolarité de leurs enfants. Moi? Je peux me le permettre, mais pas tout le monde. »

    Le gouvernement a tout plein de programme pour les retours au travail. TIens, mon Frere avait une job de cul. $10.00 de l’heure. Il a crissé tout ca la et s’est inscrit dans une ecole de multimedia. Ca lui a coute cher aller a l’ecole en plus de l’appart. Il a termine avec pas mal de dettes. Mais je suis certain que si c’etait a refaire, il referait la meme chose. AU prix ou l’ecole est au QUebec, c’est une honte de ne pas avoir de diplome. Dans le pire des cas, attention, ca va faire mal, il reste l’arme. Ils te paient pour apprendre. Evidemment, quand tu sors de la, tu sais aussi manier une arme a feu… alors, on va esperer que les kids de Mtl-Nord, ni irons pas…

    Afghanistan: Je reste sur mes positions.

    « Vous les supportez, puis ensuite, vous dites qu’ils sont des 2 de pique. »

    Pas tous, il faut faire la nuance.
    Le col bleu, c’est un deux de pique. Le chauffeur d’autobus aussi. Le Policier ne l’est pas. Mais il abuse tout de meme du systeme. Cela dit, pour Mtl-Nord, tu sais ce qui va arriver avec les Policiers? Rien. Comme d’habitude. Et tu sais pourquoi? Ils sont proteges long comme le bras par leur syndicats, c’est simple.

    Il y a plusieurs justices au Quebec. Les riches, les Ameridiens, Monsieur Tout-Le-Monde et le Syndicats. C’est triste, mais c’est ca.

  79. internationaliste said

    C’est souvent difficile d’intégrer les jeunes assistés sociaux au marché du travail. Comme ils ont peu ou pas d’expérience, les employeurs sont réticents à les embaucher. Et les programmes d’employabilité, comme j’ai dit plus haut, sont des machines à subventions pour les entreprises. L’intégration est donc dans bien des cas une tâche presque surhumaine. J’en sais quelque chose ayant déjà milité dans des groupes de personnes assistées sociales.

  80. rawkenroll said

    @internationaliste a dit:

    « C’est souvent difficile d’intégrer les jeunes assistés sociaux au marché du travail. »

    Y’a personne qui a dit que c’était facile la vie.

    « Comme ils ont peu ou pas d’expérience, les employeurs sont réticents à les embaucher. »

    C’est pareil pour pas mal tout le monde qui arrive sur le marche du travail.

    « Et les programmes d’employabilité, comme j’ai dit plus haut, sont des machines à subventions pour les entreprises. »

    Dans l’espoir de sortir le jeune de l’aide sociale. Malheureusement, ça ne fonctionne pas toujours.

    « L’intégration est donc dans bien des cas une tâche presque surhumaine. »

    Coupe le chèque de BS (je parle ici de jeune de 18-25 aptes au travail) et tu vas voir la tache se faciliter d’elle même.

  81. internationaliste said

    Si on coupe le chèque de ces jeunes on les condamne à la misère la plus totale. L’approche punitive ne fait que renforcer les préjugés. Si je peux me référer à mon expérience personnelle, j’ai déjà été bénéficiaire de l’aide sociale dans la vingtaine et malgré mon instruction j’ai eu certaines difficultés à intégrer le marché du travail. Si dès le départ on avait coupé mon chèque en disant que j’étais apte au travail j’aurais certainement sombré encore plus dans le désespoir. J’ai réussi à quitter l’aide sociale et à me trouver un emploi sans approche coercitive.

  82. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Si on coupe le chèque de ces jeunes on les condamne à la misère la plus totale. »

    Pas du tout.
    On donne 3 choix:
    A) Ramasser des legumes a St-Remi (ou ailleurs)
    B) Retourner à l’ecole
    C) On coupe le cheque.

    Celui qui accepte le choix C a necessairement refusé les choix A et B. Le probleme, c’est qu’il reste alors le choix D. La criminalite.

    « Si je peux me référer à mon expérience personnelle, j’ai déjà été bénéficiaire de l’aide sociale dans la vingtaine et malgré mon instruction j’ai eu certaines difficultés à intégrer le marché du travail. »

    J’en doute pas un seul instant.
    Il faut donc aussi encadrer le jeune.
    Mais exiger des résultats.

  83. internationaliste said

    En passant ce que tu suggères est déjà en vigueur pour les 18-24 à l’aide sociale. Ceux qui n’ont pas fini leurs études secondaires vont à l’école et les autres sont bien souvent embrigadés dans des programmes d’employabilité avec bien souvent des résultats décevants, parce que les employeurs veulent conserver leurs subventions en embauchant toujours de nouveaux employés.

  84. rawkenroll said

    @internationaliste

    « En passant ce que tu suggères est déjà en vigueur pour les 18-24 à l’aide sociale. »

    Je me repete, mais encore cet ete, nos champs vont se remplir de Mexicains.

    « Ceux qui n’ont pas fini leurs études secondaires vont à l’école et les autres sont bien souvent embrigadés dans des programmes d’employabilité avec bien souvent des résultats décevants, parce que les employeurs veulent conserver leurs subventions en embauchant toujours de nouveaux employés. »

    Y’a malheureusement des crosseurs partout.
    Evidemmment, le programme est geré par des fonctionnaires… c’est rien pour faire en sorte que ca marche comme du monde.

  85. internationaliste said

    Il y a ce que on appelle des parcours de formation et d’insertion à l’emploi qui sont obligatoires pour les jeunes assistés sociaux de 18 à 24 ans. C’est le gouvernement du PQ qui a mis ça en oeuvre en 2000.

    Au sujet des programmes d’employabilité le problème n’est pas les fonctionnaires mais plutôt les employeurs qui aiment bien se faire subventionner pour embaucher du personnel.

    Selon bien des spécialistes de l’insertion à l’emploi seules les mesures non-coercitives sont vraiment efficaces.

  86. rawkenroll said

    @internationaliste

    « Au sujet des programmes d’employabilité le problème n’est pas les fonctionnaires mais plutôt les employeurs qui aiment bien se faire subventionner pour embaucher du personnel. »

    Bon, ok, un compromis.
    Le gouvernement qui cree des programmes, somme toute pas mauvais, mais qui laisse place a l’abus sans offrir de chance de les contrer. Bref, les grands penseurs de notre gouvernement.

  87. internationaliste said

    Si on veut vraiment aider les jeunes à se sortir de l’aide sociale et de la misère, il faut consacrer les ressources nécessaires et ne pas les transformer en main-d’oeuvre à bon marché pour certaines entreprises.

    Je suis d’accord avec toi que le gouvernement n’est pas à la hauteur de la tâche et qu’il doit réviser de fond en comble son approche et ses programmes.

  88. dunhambush said

    « Coupe le chèque de BS (je parle ici de jeune de 18-25 aptes au travail) et tu vas voir la tache se faciliter d’elle même. »
    Je ne suis pas d’accord avec cela, certaines personnes ont un réel problème d’adaptation avec le milieu du travail et je crois que c’est correct qu’il y ait des programmes sociaux. Je suis aussi d’accord avec le fait que ceux-ci aide à réduire la criminalité, mais ils ne suffisent pas. D’où la nécessité d’une justice dissuasive!

  89. internationaliste said

    Je dirais que quand tu réussis à trouver un emploi ou tu es confortable et que tu apprécies, tu n’as certainement pas le goût de retourner sur l’aide sociale. Dans mon cas il a fallu que je trouve ma voie en quelque sorte et je ne suis jamais redevenu prestataire de l’aide sociale.

  90. sylvainguillemette said

    @ Rawkenroll

    « Oui. Ca coute trop cher et il manque de place. »

    Ça ne légitime surtout pas de privatiser! Vous proposez, pour amoindrir les coûts, de nous embarrasser de parasites inutiles comme les bourgeois pour solutionner un problème d’argent, franchement! Le type vit plus grassement que tous les travailleurs de sa « shop » réunis et l’autre, Rawkenroll, voudrait nous faire croire que c’est la solution pour diminuer le coût des opérations. Un peu de sérieux s’il vous plaît.

    « Les enfants, c’est comme n’importe quoi. Quand on a pas les moyens d’en avoir, on en a pas. »

    J’ai vu un crétin d’adéquiste qui disait exactement la même chose que vous! Il a perdu son emploi et le comble, il attendait un enfant! Le pauvre… Pauvre enfants surtout, quel père indigne!

    Pitoyable, vous vous approchez du niveau de JSP. Faites attention!

    « A $7.00/jour pour une garderie, je crois qu’ils ne te doivent plus rien. »

    C’est quoi le rapport? Vous sortez un bout de phrase de son contexte. Voilà la totalité du message.

    « et je dois ajouter que les bourgeois me doivent une fière chandelle. Pourquoi? Parce que le bassin de “cheaplabor” pratiquement vide, sera rempli par des gens comme ma femme et moi, nous avons fait notre part comme on dit! »

    « Desole, j’ai pas envie de voir le Canada devenir un pays pauvre. »

    Nationalisation = pauvreté? Allô? On ne fait que changer le bourgeois inutile par un panier appelé peuple. Ce que vous démagogique. C’est un bien commun, le pétrole n’est pas la propriété des bourgeois, surtout si ces même bourgeois sont inutiles et si peu nombreux vis-à-vis ceux qu’ils exploitent.

    Depuis la nationalisation du pétrole vénézuélien, le peuple vénézuélien profite d’un système de santé public et universel, pareil pour les dentistes et l’éducation. Nationaliser le pétrole vénézuélien fut la plus sage décision du parti de Chavez! Indéniablement!

    Et vous ne me ferez pas croire que Hydro-Québec n’arrive pas à la fin du mois certain!

    Sinon, que dire que ce que rapporterait, si ce n’était pas polluant, le pétrole de l’Alberta aux canadiens? Imaginez un instant ces milliards réinvestis dans le système social, que ce soit au niveau de la santé ou de l’éducation, ou des divers services!

    « Voici ce que j’ai dit: “le kid de 18-25 sur le BS apte au travail”

    Un kid de 18-25 ans sur le BS et apte au travail, ca a aucun espece de bon sens. »

    Mais quand vous en parlez, ça donne l’impression que ce sont là, des majorités au plan des assistés sociaux. Vous ne le prétendez pas, mais c’est populiste et certes que le peuple, lui, aura compris BS = paresse. Or, c’est une minorité de 18-25 qui se poignent le derrière qui sont sur l’aide sociale.

    « Le gouvernement a tout plein de programme pour les retours au travail. TIens, mon Frere avait une job de cul. $10.00 de l’heure. Il a crissé tout ca la et s’est inscrit dans une ecole de multimedia. Ca lui a coute cher aller a l’ecole en plus de l’appart. Il a termine avec pas mal de dettes. Mais je suis certain que si c’etait a refaire, il referait la meme chose. »

    Le cubain dans la situation de votre frère n’en sera pas tant affecté par les dettes, l’éducation est gratuite, donc soutenue par l’ensemble du peuple. Vive le socialisme!

    Après on veut tripler les frais de scolarité!?!

    « AU prix ou l’ecole est au QUebec, c’est une honte de ne pas avoir de diplome. Dans le pire des cas, attention, ca va faire mal, il reste l’arme. Ils te paient pour apprendre. Evidemment, quand tu sors de la, tu sais aussi manier une arme a feu… alors, on va esperer que les kids de Mtl-Nord, ni irons pas… »

    L’école publique est une chose, les emplois « de cul » à 10 piastres, une autre. D’abord, quel emploi est dit « de cul »? Celui que vous ne voulez pas, vous, faire. or, quelqu’un d’autre DOIT le faire et si ce n’est pas vous, c’est un type comme votre frère, ou un autre. Peu importe. Mais vous devriez tenir compte du fait que beaucoup de québécois travaillent à 10$/l’heure. Quel manque de respect pour ceux qui, parfois, vous torchent le derrière. (Je ramasse pour ma part des vidanges, le recyclage et le compostage, j’ai une importance dans la société, mais pas à vos yeux! Donnez-moi donc votre adresse que je communique à mes camarades. Vous êtes sans doute capable d’aller porter vos vidanges vous-même au site d’enfouissement?!? Ingratitude, j’ai un gros 11$/heure pour torcher le monde! Et pourquoi suis-0je si mal payé? Parce que je travaille au privé!)

    « Afghanistan: Je reste sur mes positions. »

    Quelle position? Vous supportez les talibans rasés, le dictateur Karzaï et ses amis seigneurs de guerre? Tant pis. Assumez par contre, l’ensemble des crimes commis par ces derniers.

    L’OTAN pratique le terrorisme et ses membres, dont les États-Unis, le pratiquent à titre national aussi. Ils pratiquent également la torture d’enfant soldat, malgré leurs hypocrites signatures (Canada). Ils possèdent des ADM et les utilisent sur des civils quand ça leur tente, sans qu’aucune sanction économique ne leur soit appliquée en plus.

    Et peu importe, revenons au début de l’histoire, la maison blanche a financé, armé et entraîné le gouvernement taliban et Al-Qeada.

    « Pas tous, il faut faire la nuance.
    Le col bleu, c’est un deux de pique. Le chauffeur d’autobus aussi. Le Policier ne l’est pas. Mais il abuse tout de meme du systeme. »

    Pauvre ingrat, mon père a réparé les conduites d’eau de Montréal, les a inspecté et a donné une grande partie de sa vie comme col bleu à servir les citoyens. Il a torché des derrières comme le vôtre. Il n’a jamais refusé de temps supplémentaire. Sans les cols bleus, Montréal fera affaire avec les services privés, où les employés seront moins nantis et moins bien traités, tout en enrichissant de leur travail amenant la plus-value, leur bourgeois minoritaire et parasitaire non-méritant et non-élu.

    « Cela dit, pour Mtl-Nord, tu sais ce qui va arriver avec les Policiers? Rien. Comme d’habitude. Et tu sais pourquoi? Ils sont proteges long comme le bras par leur syndicats, c’est simple. »

    Rien à avoir avec le syndicalisme par contre. L’aliénation existe dans tous les domaines. Aussi, c’est la déontologie policière qui travaille sur ces cas.

    « Il y a plusieurs justices au Quebec. Les riches, les Ameridiens, Monsieur Tout-Le-Monde et le Syndicats. C’est triste, mais c’est ca. »

    Je suis d’accord sur certains aspects, mais je fais attention de ne pas tomber dans l’anti-syndicalisme. Un syndicat X et le syndicalisme, n’ont aucun lien parfois.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :