Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le mythe du progrès

Posted by L'Agitateur sur 28 août, 2008

Capitalisme + écologie = catastrophe

Capitalisme + écologie = catastrophe

Supposons que nous sommes sur un train du progrès, roulant en avant toute selon la méthode approuvée, alimenté par la croissance rapace et l’épuisement des ressources et encouragé par des économistes grassement récompensés. Et si nous découvrons alors que nous nous dirigeons vers le désastre certain d’une chute brutale à seulement quelques kilomètres de la fin des rails, devant un gouffre infranchissable ? Accepterons nous le conseil des économistes de mettre plus de carburant dans les moteurs pour continuer à une vitesse toujours plus élevée, probablement dans l’espoir de produire une pression assez forte pour nous faire atterrir sans danger de l’autre côté du gouffre ; ou nous précipiterons nous sur les freins pour stopper le train aussi rapidement que possible en faisant grincer les roues et tomber les bagages ?

Le progrès est le mythe qui nous assure que « en avant toute » n’a jamais tort. L’écologie est la discipline qui nous enseigne que c’est un désastre.

Pour télécharger la brochure: http://www.non-fides.fr/spip.php?article51

Publicités

21 Réponses to “Le mythe du progrès”

  1. sylvainguillemette said

    Excellent billet et en passant, je suis content de te revoir ici camarade.

    Et Tova, si nous mettons la pédale dans le fond, nous n’atterrirons pas de l’autre côté du gouffre, parce qu’il n’y a pas d’autre côté. Il y a un gouffre, c’est tout, et nous y allons à toute allure!

  2. Il me semblait bien que vous alliez vous prononcer clairement contre le progrès à un certain moment.

    J’imagine que vous prônez le retour à l’ère agraire.

  3. Vous ne trouvez pas un peu paradoxal de fustiger le progrès à l’aide d’un ordinateur connecté à l’internet dans un blogue?

  4. quebecsocialiste said

    Ahhhh… que ferais nos bons drètistes sans les procès d’intentions? Pas grand chose.

    Nous ne sommes pas contre les avancements technologiques à proprement parlé, puisqu’ils peuvent mener aux technologies vertes et à des meilleures conditions de vies pour le prolétariat, mais contre la surproduction et la surconsommation irréaliste que prônent sans démordre les adeptes finis du « néo-libéralisme économique » (une belle expression qui veut dire « capitalisme sauvage ») et qui mènera l’humanité à sa perte si rien n’est fait. Il me semble que ce n’est pas si compliqué que ça: Il y a urgence.

  5. quebecsocialiste said

    Il semble que tu n’as rien compris au billet JSP. Lis mon précédent commentaire et cesse de gesticuler pour rien.

  6. quebecsocialiste said

    Excellent billet camarade Tova! Ça faisait longtemps que je ne vous avait pas lu. Content de vous revoir!

  7. sylvainguillemette said

    Jacques Saint-Pierre préfère mettre sa tête dans le sable et pousser la poussière sous le tapis. Mais que dis-je?!? Jacques Saint-Pierre ne pousse pas la poussière, c’est Germaine qui s’en charge!

    Sinon, JSP a beaucoup d’imagination, tellement qu’il a inventé un monde imaginaire où les ressources sot abondantes, voire éternelles.

    J’ai un truc pour vous monsieur Saint-Pierre, pincez-vous pour revenir à la réalité et sortir enfin de votre rêve « de pelleteux de nuages ».

  8. sylvainguillemette said

    JSP, je vous ai demandé de m’apporter le nom des planètes de rechange nécessaires à la globalisation du système nord-américain que vous chérissez tant, or, je ne les vois pas.

    Démentez également les études scientifiques qui vont en ce sens, dont entre autre, le rapport du GIEC regroupant plus de 2600 études scientifiques cumulées depuis des dizaines d’années, approuvant le réchauffement climatique en partie causé par l’humanité.

    J’en ai marre de me répéter, un peu de rigueur s’il vous plaît.

  9. sylvainguillemette said

    Et quand je vois les crétins adéquistes et conservateurs applaudir en grande pompe, la preuve du réchauffement climatique, soit la fonte des glaces au nord du Canada et du Québec, j’en ai vraiment mal au coeur de savoir qu’en plus, ces deux groupes de concédés putassés à la bourgoeisie réfutaient les rapports scientifiques sur le réchauffement climatique et l’attribuaient à un complot socialiste! Même Harper a dit plus de 17 fois, dans diverses conférences, que le réchauffement climatique était un complot socialiste! Ce même tortionnaire d’enfant-soldat fait aujourd’hui campagne sur cette même arctique fondue!

    Cré droitistes!

  10. Jacques Saint-Pierre : En effet, je n’ai fait que du copier-coller de ce que j’ai trouvé. Mais il ne faut pas s’attarder à une faute ou deux alors que l’idée est là.

  11. Je vous invite à lire mon billet et à y répondre:
    Y a-t-il des effets possibles d’un discours gauchiste sur le psyché humain?

    J’étais de votre opinion avant. Malheureusement, les faits et les données que l’on cumule montrent plutôt que plus le capitalisme prend d’ampleur dans une société, plus les conditions de vie et les salaires augmentent et plus d’argent est consacré à rationaliser les ressources et à combattre la pollution.
    La démocratie, concept relativement récent, et une justice équitable ont mis fin à des centaines d’années de servitude à des aristocrates et au clergé.

    Le progrès existe. Je vous invite à venir jouer avec moi dans les archives pour comparer dans la réalité comment c’était avant et comment s’est aujourd’hui. Pour ce qui est de la pauvreté à l’échelle mondiale, cela recule aussi: Voir Le Devoir.

    Il est temps d’arrêter d’être faussement fataliste et négatif. Le monde va de mieux en mieux partout où on accepte à la fois plus de libertés civiles, sociales et économiques.

  12. camaradevez said

    Voici une victime de plus des éffets du au lavage de cerveau…

  13. internationaliste said

    Il n’y aucune corrélation établie entre les idées gauchistes et le suicide. N’importe qui peut avoir des idées suicidaires. Je te conseille plutôt d’écrire à Louise Deschatelets si tu as des problèmes à régler ou de te consulter un psychologue.

    Quant aux salaires leur augmentation ne suit jamais celle du coût de la vie et d’ailleurs les capitalistes cherchent par tous les moyens possibles de les diminuer pour augmenter leur taux de profits.

    Pour ce qui est de la pauvreté un rapport de l’ONU a établie qu’il y en avait trente fois plus dans les pays de l’Est à la fin des années 90 comparativement à la fin des années 80. Et les récentes émeutes contre la faim nous montrent bien que la pauvreté est loin de reculer dans les pays capitalistes.

  14. sylvainguillemette said

    « J’étais de votre opinion avant. Malheureusement, les faits et les données que l’on cumule montrent plutôt que plus le capitalisme prend d’ampleur dans une société, plus les conditions de vie et les salaires augmentent et plus d’argent est consacré à rationaliser les ressources et à combattre la pollution. »

    Il n’existe aucun modèle communiste pour faire de comparaison, à moins que vous ne soyez assez bête pour comparer avec une époque révolue, et un système staliniste en plus.

    Il a aussi été démontré que les richesses se cartellisent dans toute société capitaliste et que le bassin de pauvreté prend également de l’ampleur. Ce que vous confirmez, c’est la création de richesses et ici, personne ne l’infirme. Ce que vous ne dites pas, c’est que ces richesses se regroupent toujours plus du côté de la bourgeoisie minoritaire, parasitaire, non-élue et inutile, même dans votre système!

    Alors en gros, on ne nie pas la création de richesse, on dit que celle-ci finit souvent ses jours dans les poches de la minorité parasitaire inutile et non-élue qui ne vit que grâce au labeur du prolétariat. Sans prolétariat, pas de bourgeois. Sans bourgeois, pas de prolétaires. les classes sont abolies et le tout se gère par les « soviets », des conseils populaires. C’est ça, du communisme. C’est l’absence de l’État, c’est les « soviets » (Pas plus démocratique que ça, les élus sont en plus révocables en tout temps.).

    « La démocratie, concept relativement récent, et une justice équitable ont mis fin à des centaines d’années de servitude à des aristocrates et au clergé. »

    Et il n’y a pas plus démocratique que des « soviets ».

    « Le progrès existe. Je vous invite à venir jouer avec moi dans les archives pour comparer dans la réalité comment c’était avant et comment s’est aujourd’hui. Pour ce qui est de la pauvreté à l’échelle mondiale, cela recule aussi: Voir Le Devoir. »

    Les chiffres du Le Devoir sont comme les chiffres mythiques de David le pro-terrorisme de Antagoniste. Ils parlent de LA RICHESSE, non pas de la richesse PAR CAPITA, comparée à celle, toujours plus grandissante, des bourgeois non-élus, minoritaires, parasitaires et inutiles. C’est lorsque l’on compare le partage de CETTE RICHESSE que l’on comprend le problème du capitalisme.

    Bref, vous nous encombrez d’un parasite qui ne sert visiblement à rien d’autre que de parasiter le labeur d’autrui. Sinon, trouvez-moi une seule utilité, mise à part qu’ils nous servent de ration en cas de famine, des bourgeois minoritaires et parasitaires non-élus et inutiles.

    « Il est temps d’arrêter d’être faussement fataliste et négatif. Le monde va de mieux en mieux partout où on accepte à la fois plus de libertés civiles, sociales et économiques. »

    Aussi, il y a un réchauffement climatique (http://www.radio-canada.ca/nouvelles/environnement/2008/08/31/002-groenland-fonte.shtml) et votre modèle nord-américain, s’il était globalisé, nécessiterait de 5 à 7 planètes Terre de ressource. Revenez-y donc sur Terre au lieu de nous pelleter des nuages comme vous le faites…

    « Y a-t-il des effets possibles d’un discours gauchiste sur le psyché humain? »

    N’importe quoi! Je connais pas mal de capitalistes, en 1929, qui ont sauté en bas de leur bureau luxueux devenu trop coûteux! L’art de faire des corrélations avec n’importe quoi…

    Quand je vois des Demers nous servir que ça va de mieux en mieux dans le monde, je me dis que les autruches sont vraiment pas en voie d’extinction!

  15. Monsieur Guillemette,

    Je me pose une question à votre sujet. Comment faites-vous pour continuer? Je veux dire, vous semblez tellement certain que le monde va à sa perte, que la terre ne peut plus supporter tous les humains, que l’économie va s’effondrer, que toute la glace va fondre. Pourquoi continuer? Pourquoi faire des enfants? Pourquoi vous nourrir?

  16. quebecsocialiste said

    Nous pourrions te poser la même question JSP. Aussi, comment fais-tu pour te regarder dans le mirroir chaques matins, sachant ce que tu supportes sans relâche? Les guerres, l’exploitation des faibles (pauvres) par les puissants (riches), l’apartheid israélien, les narco-trafiquants de Bogota en Colombie, le fashisme de l’extrême droite et les double-mesures.

    « Comment faites-vous pour continuer? »

    Ma réponse à ta question: Nous gardons espoir. Espoir en l’humanité, espoir en la paix, espoir quant au fait que la race humaine va finir un jour par arrêter de détruire son propre environnement, espoir que tous seront un jour égaux et espoir pour que les fashistes néo-cons ne déclenchent pas une guerre nucléaire apocalyptique qui marquerait la fin de l’humanité. C’est tout.

    Et toi, comment fais-tu?

  17. quebecsocialiste said

    La droite n’a aucune leçon de morale à donner à qui que ce soit. Surtout dans les conditions actuelles où n’importe qui de moindrement bien informé peut tout de suite se rendre compte que la justice n’est pas à droite. Loin de là, à gauche, se trouve une justice. Une justice pour les déhérités et les opprimés. Le genre de justice que la droite n’a aucun envie d’offrir, parce qu’elle est égoïste et ne pense qu’à elle-même, même si ça signifi la dilapidation des ressources de toute la planète au profit d’une minorité de parasites sans honneur et dénués de toute morale.

  18. quebecsocialiste said

    Erratum: « Une justice pour les déshérités et les opprimés. »

  19. Ouais, ça fait beaucoup de jugements, vos commentaires. Le fait est que d’offrir la même chance à tous est justement d’un grand altruisme. Tout le monde ici, au Canada ou aux États-Unis, peut arriver aux mêmes résultats. Il suffit d’aller à l’école et de travailler. Pas si difficile. Mais ceux qui ont fait d’autres choix en veulent invariablement à ceux qui ont trimé et leur reprochent d’avoir réussi. Voilà qui est on ne peut plus égoïste.

    La Gauche est jalouse. La Droite applaudit le succès, de tout le monde. La Gauche « réclame » et « exige ». La Droite est philantropiste et généreuse. La Gauche est catastrophiste. La Droite est scientifique et trouve des solutions.

    Pour répondre à votre retour de question, lorsque je m’éveille, chaque jour, je constate que le monde va mieux, que le capitalisme rend nos vies meilleures, que des gens, intelligents, trouvent des solutions aux problèmes de ce monde tandis que d’autres ne font que se plaindre et « chialer ». Il n’y a qu’à regarder les publicités: tous les produits sont maintenant verts et écolos, n’êtes-vous pas rassurés?

  20. quebecsocialiste said

    C’est quoi cette réponse? Tu crois convaincre qui avec ces vieilles phrases réchauffées de Martineau, Elgrably et Bouchard?

    « Tout le monde ici, au Canada ou aux États-Unis, peut arriver aux mêmes résultats. Il suffit d’aller à l’école et de travailler. Pas si difficile. Mais ceux qui ont fait d’autres choix en veulent invariablement à ceux qui ont trimé et leur reprochent d’avoir réussi. Voilà qui est on ne peut plus égoïste. »

    Quoi? Dire la vérité cru est « égoïste » maintenant? L’histoire réchauffée de « tout le monde naissent égaux à droite » n’est qu’un ramassis de bullshit. Quand je compare les chances d’un fils de sénateur ou d’avocat aux chances d’une fille de col bleu ou d’infirmière, je peux certifier que les chances sont loins d’être égales. Les premiers ont tout cuit dans le bec alors que les seconds doivent travailler dur toute leur vie pour atteindre quelque chose qui ne se compare même pas avec les grands héritiers de la classe « grande bourgeoise ». L’excuse de la jalousie n’est qu’une vieille ruse débile destinée à déshumaniser le socialisme. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

    « La Gauche est jalouse. La Droite applaudit le succès, de tout le monde. La Gauche “réclame” et “exige”. La Droite est philantropiste et généreuse. La Gauche est catastrophiste. La Droite est scientifique et trouve des solutions. »

    Des belles paroles, une arrogance révélatrice de vos « valeurs », mais on vous demande de revenir à la réalité ici. Il semble que vous n’en soyez pas capable. Vous êtes tellement occuper à vous féliciter vous-même que vous ne réalisez même pas que votre système est suicidaire et qu’il mènera ultimement l’humanité à sa perte si rien n’est fait pour changer la situation de manière dramatique. Bien-sûr, le laisser-aller a toujours été la spécialité de la droite. Historiquement parlant, il est beaucoup plus facile, quoique nullement honorable (mais la droite s’en fiche) de laisser les progressistes faire les changements requis (droits des travailleurs, démocratie, égalité des sexes, fin du racisme public, avancées scientifiques importantes etc.), puis dire hypocritement à tout le monde que ce sont les « je-m’en-foutistes » qui sont les héros de l’histoire. Pathétique!

    Votre dernier paragraphe témoigne d’un simplisme incroyable et je me permet d’en rire. C’est comme je disais: Vous laissez le prolétariat faire tout le travail, puis vous venez dire que c’est « la magie du capitalisme » qui a tout fait. Et puis, ce ne sont pas uniquement ces mêmes prolétaires qui doivent changer leurs habitudes de vies, mais aussi (et surtout) les grandes industries qui déversent des produits chimique dans l’eau, l’air et le sol, exploitent des mines et des champs de pétroles aux détriments flagrants d’habitats naturels importants pour la biodiversité et sont responsables du retard d’importantes avancées comme la voiture électrique* ou la fin des guerres impérialistes (trop importantes pour le complexe militaro-industriel, la peste noire des temps modernes). Nous au moins, nous n’avons nullement à nous sentir coupables ces saletés.

    *Voir « Who killed the electric car? »

  21. sylvainguillemette said

    « Ouais, ça fait beaucoup de jugements, vos commentaires. Le fait est que d’offrir la même chance à tous est justement d’un grand altruisme. Tout le monde ici, au Canada ou aux États-Unis, peut arriver aux mêmes résultats. Il suffit d’aller à l’école et de travailler. Pas si difficile. Mais ceux qui ont fait d’autres choix en veulent invariablement à ceux qui ont trimé et leur reprochent d’avoir réussi. Voilà qui est on ne peut plus égoïste. »

    C’est faux de prétendre que toutes et tous peuvent atteindre le titre de bourgeois, sinon, qui seront les prolétaires nécessaires à l’exploitation, la production, etc.? Ça n’a aucun sens ce que vous dites. On ne commence pas à tous à la même marche, par exemple, vos enfants ont les études à Harvard payées par papa. JLP a ses études payées par ses parents, normal qu’il se fiche de tripler les frais!

    Les faits sont que seule une minorité peut devenir bourgeoise à ce point et que dans les faits, elle est aussi parasitaire et totalement inutile. N’essayez plus de justifier l’existence de votre classe, c’est inutile, justement comme votre classe.

    JSP, la plupart des gens travaillent, je travaille, je ne connais que des travailleurs, et toutes et tous ne sont pas bourgeois minoritaires comme vous et ne se font pas servir par Germaine. Votre parasitisme est inutile…

    « La Gauche est jalouse. La Droite applaudit le succès, de tout le monde. La Gauche “réclame” et “exige”. La Droite est philantropiste et généreuse. La Gauche est catastrophiste. La Droite est scientifique et trouve des solutions. »

    La gauche n’est pas jalouse, mais veut partager les richesses volées par les bourgeois minoritaires-parasitaires-non élus et inutiles, au travail des prolétaires majoritaires. La droite, elle, favorise la concentration de richesses dans les mains d’une minorité bourgeoise non-méritante.

    La gauche applaudit les succès de tout le monde, la droite applaudit les succès de ceux ou celles qui pourraient leur rendre la pareille. Tout est une question de profit.

    La gauche réclame et exige, quand elle a un mandat clair de la population. La droite réclame et exige, malgré sa minorité au pouvoir.

    La droite est égoïste et hypocrite.

    La droite a crié au complot socialiste plus d’un an, en rapport avec le rapport du GIEC sur les changements climatiques. La droite se fiche de l’environnement, ce qui compte, ce sont les profits des pétrolières. La gestion de l’environnement, par le terroriste écologique Baird, est désastreuse et honteuse pour race humaine. Si j’étais de droite, je changerais de camp parce que décidément, je viendrais encore de passer pour un cave sur RW…

    « tandis que d’autres ne font que se plaindre et “chialer”. Il n’y a qu’à regarder les publicités: tous les produits sont maintenant verts et écolos, n’êtes-vous pas rassurés? »

    JSP ne vient que « chiâler » ici…

    Les planètes de rechange restent introuvables, merci d’être passé.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :