Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Totalitarisme aux États-Unis

Posted by quebecsocialiste sur 4 septembre, 2008

Voici un texte paru aujourd’hui sur « Le Grand Soir » et qui relate les attaques anti-démocratiques flagrantes de la police fédérale états-unienne contre des groupes de gauche et des journalistes dissidants à St-Paul à l’occasion du congrès républicain 2008, écrit par Marjorie Cohn :

Raids sur la démocratie à St Paul
Frappes préventives contre les mouvements de protestation à la Convention Républicaine
 
Au cours des mois précédant la Convention républicaine, les forces d’intervention contre le terrorisme de Minneapolis sous les ordres du FBI ont recruté activement des gens pour infiltrer des organisations de végétaliens et d’autres associations de gauche afin de recueillir des renseignements sur leurs activités. Le 21 mai, le bulletin de Minneapolis racontait une histoire de recrutement intitulée : « On recherche taupes ». La police cherchait à contrecarrer les manifestations légales contre la politique du gouvernement Bush pendant la Convention.

Depuis vendredi dernier, la police et les sheriffs locaux qui travaillent pour le FBI, procèdent à des fouilles, des saisies et des arrestations à titre préventif.

Glenn Greenwald (*) raconte que les contestataires sont traqués par « des équipes de 20-30 policiers en tenue antiémeutes, des semi-automatiques à la main, qui pénètrent chez ceux qu’ils soupçonnent de vouloir organiser des manifestations, leur passent les menottes et les obligent à s’allonger par terre pendant que d’autres fouillent les logements, saisissent les ordinateurs, les journaux, et les tracts politiques« .

Les journalistes sont détenus sous la menace d’une arme et les avocats qui défendent les prévenus sont menottés.

« J’étais moi-même sur place et j’ai vu des policiers en tenue antiémeutes avec des fusils d’assaut et des fusils à pompe« , raconte Bruce Nestor, président de la section du Minnesota de la National Lawyers Guild (l’association nationale des avocats), et qui représente plusieurs de ces opposants. « La personne qui habite à côté d’une des maisons s’est retrouvée avec un pistolet braqué contre le visage quand elle est sortie sur le perron pour voir ce qui se passait. Il y avait des enfants dans toutes ces maisons, et les enfants étaient tenus sous la menace d’une arme« .

Les rafles visaient des militants de « De la nourriture pas des bombes », un organisme qui milite contre la guerre et contre l’autoritarisme, et qui fournit des repas végétariens gratuits toutes les semaines dans des centaines de villes du monde entier. Ils ont servi des repas aux équipes de secours au World Trade Center après le 11 septembre et dans près de 20 localités dans la région touchée par l’ouragan Katrina.

Egalement visés : les membres de I-Witness Video, une organisation qui filme les opérations policières pour veiller à ce que les libertés civiles soient respectées. Ce groupe a collaboré avec la National Lawyers Guild pour obtenir le non-lieu ou l’acquittement pour environ 400 manifestants sur les 1800 qui avaient été arrêtés lors de la convention républicaine de 2004 à New York. Cette année-là, des opérations de police à titre préventif avaient également été menées. La police avait infiltré les groupes contestataires en prévision de la convention.

Nestor explique qu’il n’y a eu ni violence ni infractions permettant de justifier ces arrestations. « Le fait d’avoir saisi des cartons de tracts montre bien que le motif de ces descentes de police était politique« .

Une preuve supplémentaire de la nature politique de ces opérations de police : le « Convergence Center », où se retrouvaient les militants, a été barricadé avec des planches pour une violation du règlement non spécifiée.

David Thune, membre élu de la mairie de St. Paul explique : « normalement ce sont les immeubles inoccupés et délabrés qui sont barricadés avec des planches « . Thune et Elizabeth Glidden, sa collègue au conseil municipal, ont vivement critiqué ces « actes qui paraissent abusifs et qui créent un climat de peur et d’intimidation pour ceux qui souhaitent exercer leurs droits fondamentaux à la liberté d’expression« .

« Nous avons, donc, affaire ici à une attaque violente menée par les forces de police du gouvernement fédéral à l’encontre de dissidents et de militants de gauche qui n’ont commis ni acte de violence ni infraction de quelque ordre que ce soit, et qui vient s’ajouter aux mois d’espionnage destiné à recueillir des informations sur leurs activités« , écrit Greenwald dans « Salon ».

La détention préventive viole le 4° Amendement de la Constitution, qui stipule que les mandats doivent comporter un motif vraisemblable. Les contestataires étaient accusés d’avoir « prémédité de provoquer des émeutes », motif rarement utilisé et qui est si vague qu’il est probablement anticonstitutionnel. « Il criminalise la contestation politique« , fait remarquer Nestor.

Dimanche dernier, la National Lawyers Guild et l’association « Communities United Against Police Brutality » ont déposé une motion demandant qu’un décret interdise à la police de saisir du matériel vidéo et des téléphones portables pour recueillir des informations qu’ils utiliseront pour justifier leur conduite.

Lors de la manifestation de lundi dernier, les forces de police ont utilisé contre les manifestants des bombes lacrymogènes, des balles en caoutchouc, des grenades à concussion et ont eu recours à la force brutale. Il y a eu au moins 284 arrestations, dont celle d’Amy Goodman, la célèbre journaliste du programme radiophonique Democracy Now !, et celles d’Abdel Kouddous et Nicole Salazar, producteurs de l’émission.

« St Paul est la ville américaine la plus militarisée qu’il m’ait été donné de voir », écrit Greenwald, « les forces de police fédérale, locale et de l’état circulaient dans la ville en tenue antiémeutes, équipées de mitraillettes et de bombes lacrymogènes, hurlant des chants militaires et défilant au pas comme à l’armée« .

Bruce Nestor explique que le moment choisi pour les arrestations était destiné à faire cesser les manifestations, « afin de donner une image terrifiante des manifestations mais également pour dissuader les gens d’y participer« .

Malgré cela, il y a eu 10.0000 manifestants, dont beaucoup protestaient contre la guerre en Irak.

Une équipe d’avocats de la National Lawyers Guild veille à ce que les droits constitutionnels des manifestants soient respectés.

Marjorie Cohn est présidente de la National Lawyers Guild et professeur à la faculté de droit Thomas Jefferson. Elle a publié « Cowboy Republic ».

*Glenn Greenwald, ancient avocat, écrit dans Salon Magazine. Il a également publié : « How Would a Patriot Act ? » et « A Tragic Legacy ».

Amy Goodman arrêtée par la police à St Paul
http://libertesinternets.wordpress.com/2008/09/02/amy-goodman-arretee-par-la-police-a-stpaul/

Lien vers l’article original: http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7085

Publicités

7 Réponses to “Totalitarisme aux États-Unis”

  1. sylvainguillemette said

    Tout simplement dégueulasse, mais ça concorde parfaitement avec les propos de notre disjoncté de service Jacques Saint-Pierre, et ceux de ses amis temporaires. Après ça, ça se permet de juger la révolution russe de 1917, totalement hors contexte historique. Quelle bande de nuls! On a vraiment des ennemis merdiques, des nuls incapables de débattre, tellement qu’ils retournent la situation en pseudo-comédie (Nicolas Racine et « Grand Maître de rien pentoute » sur le blogue de Jimmy, ouf!) ou nous insultent pour éviter ce débat. Ensuite vient la répression non-justifiée, qui fait hausser la violence, légitimant ensuite le reste, l’inacceptable, la répression ultra-violente.

    On connait la « game » bande de singes. Il ne manque que les évangélistes à la partie et….Christ! Ils sont de la partie! Ciboire! Calice de Tabernacle!

  2. sylvainguillemette said

    Merci à “Le Grand Soir” pour cet excellent article, et merci Québecsocialiste de nous l’avoir fait connaître.

  3. quebecsocialiste said

    Ça fait plaisir camarade. Après tout, l’important, c’est de diffuser le message.

  4. J’adore l’image car une image vaut mille mots

  5. quebecsocialiste said

    C’est quand même drôle de constater le silence absolu de nos « copains » de la droite sur ce billet. n’est-ce pas?

    Ah! Serait-ce eux que j’entends? Non, ce ne sont que des criquets…
    LOL!

  6. quebecsocialiste said

    Merci Jimmy! J’avais hésité au début, mais je suis vraiment satisfait du résultat final! Elle était pas évidente à trouver en tout cas.

  7. sylvainguillemette said

    C’est surtout surprenant de voir que Reporters Sans Frontières est absent du décor quand son employeur réprime les manifestations violemment! Quelle bande d’hypocrites! Ménard le double-standardiste! Vendu! Mercenaire!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :