Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Terrorisme états-unien en Bolivie

Posted by quebecsocialiste sur 17 septembre, 2008

La presse parle surtout des élections ces temps-ci, mais il y a encore des choses importantes qui se passent à l’étranger, alors laissez-moi vous rapporter les faits:

Ces derniers jours, les gouverneurs blancs d’extrême droite de l’est de la Bolivie, avec la bénédiction de la CIA (qui leur fournit des armes à rabais, de l’entrainement et l’assurance de l’appui de Washington), tentent de déclencher une guerre civile dans le pays. Tout ça parce qu’ils savent très bien que le référendum à venir sur la nationalisation des ressources naturelles leur sera fortement défavorable. Déjà en partant, c’est de la belle hypocrisie que d’affirmer que ces mercenaires bourgeois minoritaires représentent un quelconque mouvement « démocratique ». Toute cette action illégale a été déclenchée par Branco Marinkovic, l’un des plus grands (et plus riches) propriétaire terrien de la région de Santa Cruz (est). Branco Marinkovic est un riche croate qui a émigré en Bolivie afin de faire de l’argent facile avec les ressources du peuple BOLIVIEN. En plus, il était membre d’un groupe néo-nazi lorsqu’il vivait en Croatie. Il dit vouloir « négotier » avec le président Morales, mes ses actions suggèrent plutôt une préparation pour une guerre civile. Il a déjà déclaré publiquement qu’il levait « une armée de mercenaires pour protéger « ses terres » des pauvres et des indigènes » (ce sont ses paroles). En plus de sa bande de mercenaires et ses copains parasitaires, son plus grand allié dans ce conflit « Made in Washington » est nul autre que l’organisation « Union Juvenil Crucenista » (Santa Cruz Youth Union), un groupe de jeunes néo-nazis blancs dont le but n’est ni plus ni moins que l’extermination des indigènes de la province de Santa Cruz. Nul besoin de vous dire que ces ordures ont été les premiers à crier au scandale lors de l’élection démocratique du président Evo Morales (indigène et socialiste, un vrai démon à leurs yeux). Notez comme le symbole sur leurs brassards est très similaire à la croix gammée nazie:

Par contre, il y a au moins une bonne nouvelle dans tout ça: le plan de déstabilisation de la CIA est déjà voué à l’échec, puisque les États d’Amérique du Sud ont déjà réclamé à l’unanimité qu’ils ne reconnaîtraient pas le moindre changement sur l’état du territoire bolivien. « Toute atteinte à l’intégrité territoriale de l’état bolivien sera considérée comme illégale par les pays d’Amérique Latine. » Sachant pertinement que l’ambassadeur U.S. fournit du support et de l’information aux pseudo-putshistes de l’est, le gouvernement d’Evo Morales a décidé d’expulser cette crapule hors du territoire Bolivien. Étant solidaire avec l’État bolivien allié, Hugo Chavez a pris la décision d’expulser à son tour l’ambassadeur U.S. de Caracas (il était temps). Les gouvernements du Honduras et du Nicaragua ont également gelé leurs contacts avec leurs ambassades états-uniennes et des représentants des gouvernements chiliens et argentins ont exprimé leur « profond mécontentement face à l’appui de Washington à des forces illégitimes » (c’est pas grand chose, mais c’est quand même un début de la part de la gauche modérée). Furieuses, les autorités de Washington ont ordonné l’expulsion des ambassadeurs boliviens et vénézueliens de leur sol. Ceci est le dernier épisode dans l’escalade entre les USA et la portion sud de « son » continent.

Non au colonialisme états-unien en Amérique Latine! Vive la révolution!

Lien vers un article du site « Le Grand Soir » sur le sujet: http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7130

Merci à Carlos Latuff pour les deux premières images.

Advertisements

11 Réponses to “Terrorisme états-unien en Bolivie”

  1. sylvainguillemette said

    Excellent, merci camarade.

    Un nazi, hé hé… C’est ça, la démocratie que défend Washington? Pour faire changement…

  2. camaradevez said

    Excelent texte camarade Morales et Chavez ont très bien fait , les États-Unis n’ont fait que du tord au pays d’amérique latine. Ceci comfirme une autre fois l’attachement des gouvernements étatsunniens au fascisme aux groupes et personnages pourris. La CIA est impliquer dans beaucoup de cas de torture et de tentatives de renverser les gouvernements locaux. Les cas qui ont été retenue pour les tortures ont été répertoriés en Grèce en Iran en Allemagne au Vietnam, en Bolivie , en Uruguay , au Brésil , au Guatemala , au Salvador , au Honduras , au Panama et même au États-Unis (le pays de la soit disant liberté)! (lire L’État voyou de William Blum)

  3. quebecsocialiste said

    Une gang de bourgeois avec un nazi à leur tête, des employeurs de mercenaires (emplois pour les porcs qui travaillent dans ce domaine, c’est bon pour certaines firmes fashistes états-uniennes) et une bande de jeunes néo-nazis enragés en soif de richesses et de « pureté »… pourraient-ils être possiblement mieux qualifiés pour recevoir l’aide de la CIA et l’appui de Washington? Au pire, si l’histoire devient assez « BIG » pour que les mass médias U.S. songent à en parler, ils n’auront qu’à cacher les jeunes néo-nazis des yeux de ceux qui sont assez colons pour les croire sur parole et le tour sera joué! Je vois déjà les « headlines »:

    « Les gentils autonomistes démocrates de l’est de la Bolivie sont oppressés par le méchant président de gauche charismatique et sa main de fer. » ou une connerie du genre…

    De toute façon, ça n’a pas vraiment d’importance puisque nous les avons devancé sur ce coup là.

    À bas les mensonges des mass médias! Vive l’information libre!
    Hasta la victoria siempre!

  4. Ces terroristes pro-américains et pro-israéliens devront répondre de leurs crimes contre le peuple bolivien.

    http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-09-17%2018:19:37&log=invites

    Je vous recommande cet article du site de Michel Collon. C’est vraiment choquant et révoltant de voir que nos gouvernements en Occident appuient ces tueurs de sang froid, qui tuent les civils.

  5. mjcq said

    Merci pour le lien Antho et super article camarade QS! Encore une fois je vais partager vos oeuvres aux visiteurs du blogue des Jeunes Communistes du Québec!

    Solidarité avec le peuple bolivien!

  6. camaradevez said

    Horrible et la police n’a pas bronché quel triste sort ces paysants ont eu . Nos gouvernements appuis toujours ce genre d’action même Jean Chrétien n’en a eu rien a foutre quand la Yougoslavie a été bombarder par les États-Unis. Et Harper ne donnera jamais sont apuis a Morales.

  7. sylvainguillemette said

    « De toute façon, ça n’a pas vraiment d’importance puisque nous les avons devancé sur ce coup là. »

    Faux camarade, les médias en parlent déjà et dénoncent la violence de Morales ayant porté à 18, le nombre de morts. Or, ces 18 morts ont été tués par le nazi en question…

    « Nos gouvernements appuis toujours ce genre d’action même Jean Chrétien n’en a eu rien a foutre quand la Yougoslavie a été bombarder par les États-Unis. Et Harper ne donnera jamais sont apuis a Morales. »

    Le Canada a aussi bombardé en 1999, le régime de Milosevic, faisant bien entendu, des victimes civiles également.

  8. sylvainguillemette said

    Batista était aussi horrible, sinon bien pire encore. Et c’est pourtant ce que les anti-castriste préconisent comme modèle de changement à Cuba!

  9. quebecsocialiste said

    Merci pour le lien camarade. Ce qui se passe là-bas est des plus horribles pour les paysans et les indigènes locaux. Puisse les auteurs de ce crime immonde être trainés devant la justice et recevoir le châtiment qui vient avec.

    @Mjcq

    Merci pour la transmission du message camarade!

    Solidarité avec le peuple bolivien!

  10. quebecsocialiste said

    Je sais Sylvain, les mass médias bourgeois brésiliens* ont déjà commencé leur offensive démagogique depuis quelques jours, tout comme les médias réactionnaire péruviens, mais je n’ai pas vu grand chose dans les mass médias d’ICI. Je sais que la BBC (british) en a parlé, mais RDI et CNN semblent juste trop occupés pour fournir des informations internationales de « qualité » (selon leurs standards) à leurs publics hypnotisés. C’est ce que je voulais dire. Je n’avait quand même pas l’air de me vanter d’une « exclusivité » sur quelque chose qui se passe à l’autre bout de la planète (sud).

    *Les médias parasitaires brésiliens ont déjà commencé à appeller cette bande de nazis « opposition démocratique » et à cacher des faits importants (comme ce que nous a rapporté Michel Collon, un vrai crime de guerre). Ils nous sortent aussi le cliché « le méchant dictateur communiste » et bla bla bla.
    Ça promet…

  11. sylvainguillemette said

    Évidemment!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :