Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

McCain le menteur

Posted by quebecsocialiste sur 24 septembre, 2008

Jacques Lanctôt - Deux politiciens à fuir comme la peste (suite)

Jacques Lanctôt, le seul progressiste du JDM, nous en a appri une bien bonne sur ce bon vieux McCain. En bonus, il informe les gens sur la souffrance extrême qu’a dû vivre (et vit encore) le peuple viet-namien à cause de la follie impérialiste et destructrice des USA. Jacques Saint-Pierre me dira sans doute encore que je cite « un méchant ex-felquiste » (qui a vécu à Cuba en plus!)… eh bien, je voudrais qu’il sache à l’avance que je n’en ai rien à foutre!

Quant à l’autre politicien, il se trouve, lui aussi, en pleine campagne électorale, mais à la présidence des États-Unis. John McCain a toujours prétendu avoir été torturé pendant les cinq ans et demi qu’il a passés en détention au Vietnam. Or tout cela serait faux et aurait été inventé à des fins personnelles afin de se bâtir un profil de héros comme les États-Unis les aiment, une sorte de Rambo qui sonne tout aussi faux que l’original.

Le directeur de la prison vietnamienne où McCain a été détenu, Tran Trong Duyet, s’est récemment manifesté pour démentir ces affirmations. Cette prison était d’ailleurs baptisée par les Américains eux-mêmes le «Hilton de Hanoi». C’est tout dire. Le directeur de la prison affirme même qu’il s’était lié d’amitié avec ce militaire américain.

Blessé lorsque son avion a été abattu par la défense anti-aérienne du Nord-Vietnam, en 1971, et récupéré en mauvais état par le Vietcong, McCain a été soigné dans un hôpital du Nord-Vietnam. Même si les Vietnamiens avaient toutes les raisons du monde de se venger sur leurs prisonniers coupables des pires cruautés et de génocide, ils ne l’ont jamais fait, respectant toujours les conventions de Genève au sujet des prisonniers de guerre.

Aucun n’aurait été torturé, aucun n’aurait été fusillé. Ils ont même soigné et guéri leurs prisonniers qu’ils ont remis ensuite aux autorités américaines, une fois la paix et la souveraineté retrouvées.

Un bref rappel s’impose. Les pilotes américains ont largué sur le Vietnam un véritable tapis de bombes. De 1965 à 1973, 14 millions de tonnes de roquettes et de bombes diverses, à sous-munitions (qui n’explosent pas directement au sol et constituent autant de mines antipersonnelles pouvant exploser des années plus tard), à effet de souffle, à fragmentation, bombes de sept tonnes dites «faucheuses de marguerites», bombes au napalm, soit trois ou quatre fois plus de bombes que durant la Deuxième Guerre mondiale, l’équivalent de 450 bombes atomiques d’Hiroshima.

Ils ont répandu plus de 84 millions de litres de défoliants et autres produits chimiques sur des centaines de kilomètres de zones forestières, dont l’Agent Orange, la dioxine TCDD, ce terrible défoliant dont la population vietnamienne subit encore les effets, trente-trois ans plus tard. Cette opération-massacre, connue sous le nom de «Ranch Hand», empoisonna, dès 1965, récoltes, populations et autres espèces vivantes, dont certaines disparaîtront à jamais de la surface du Vietnam.

On estime que plus de 4 800 000 personnes ont été victimes de cette arme de destruction massive, sans compter celles qui seront empoisonnées durant les 40 années suivantes par la chaîne alimentaire. Le gouvernement américain a toujours refusé de réparer les torts immenses qu’il a causés.

C’est aussi la CIA qui a mis au point l’Opération Phoenix au Vietnam, où des milliers de Vietnamiens du Sud ont été torturés et assassinés entre 1967 et 1971. Affaiblis, affamés et assoiffés, les prisonniers étaient enchaînés à cinq ou à six dans les fameuses cages à tigre et exposés au soleil. Des seaux, remplis de chaux, étaient suspendus au-dessus des cages et on les vidait sur eux pendant les interrogatoires.

«Au cours de toutes ces opérations, je n’ai jamais connu de prisonniers qui aient survécu à ces interrogatoires, raconta, devant le Congrès, en 1971, Bart Osborn, un ancien agent de la CIA. Ils mouraient tous. En fait, il n’y avait jamais de preuves valables que ces individus avaient coopéré avec les communistes, mais la majorité était soit torturée à mort, soit jetée des hélicoptères.»

Alors, John McCain ment effrontément, comme son mentor George W. Bush. Voteriez-vous pour «ça»?

Source: Canoë.

Funny McCain pic

« Plus de questions SVP. »

Advertisements

5 Réponses to “McCain le menteur”

  1. Vous citez un méchant ex-felquiste (qui a vécu à Cuba en plus!). Il n’a aucune crédibilité.

    Mais plus sérieusement:

    « Même si les Vietnamiens avaient toutes les raisons du monde de se venger sur leurs prisonniers coupables des pires cruautés et de génocide, ils ne l’ont jamais fait, respectant toujours les conventions de Genève au sujet des prisonniers de guerre.

    Aucun n’aurait été torturé, aucun n’aurait été fusillé. Ils ont même soigné et guéri leurs prisonniers qu’ils ont remis ensuite aux autorités américaines »

    Voyons, soyons sérieux. Comment ceci est-il documenté? À partir de témoignage de geôliers vietnamiens? Ben oui. Évidemment, si vous interviewez tous les résidants d’une prison, vous pouvez être certains qu’ils sont tous non coupables. Imaginez, il tente de discréditer la victime en citant le coupable. J’imagine qu’il nous racontera bientôt que sa gang de criminels felquistes a été attaquée à coup de cuillère par Pierre Laporte et qu’ils le logeait dans un spa de luxe. Que les gens puissent accorder le moindre espace public à un tel truand me désespère.

  2. sylvainguillemette said

    « Vous citez un méchant ex-felquiste (qui a vécu à Cuba en plus!). Il n’a aucune crédibilité. »

    C’est vous qui n’en avez aucune, vous citez souvent des gens qui parlent de Cuba, malgré qu’ils n’aient jamais été à Cuba. Ensuite, que quelqu’un aille à Cuba ne change rien, sinon je pourrais en dire autant de ceux qui vont aux États-Unis, or, je n’y songe pas du tout. D’ailleurs, je suis déjà allé aux États-Unis, à Chicago et à Las Vegas. N’importe quoi, comme toujours.

    « Voyons, soyons sérieux. Comment ceci est-il documenté? À partir de témoignage de geôliers vietnamiens?  »

    Je ne crois pas, moi non plus, que les vietnamiens n’ont jamais torturés leurs prisonniers. Toutefois, peut-être l’auteur parle t-il plutôt de cet endroit en particulier. Néanmoins, McCain a menti sur ses conditions de détention, ça n’enlève donc pas le fait que McCain n’est qu’un sale menteur, et qu’il est donc prêt à mentir à sa nation. Ensuite, ce versatile a changé de camp ou quoi? Il promet, s’il est élu, d’être interventionniste! Allô la cohérence?!? Quelle bande de clowns!

    Et je ne vous ai pas vu parler de l’économie récemment, que se passe t-il?

    « Évidemment, si vous interviewez tous les résidants d’une prison, vous pouvez être certains qu’ils sont tous non coupables. Imaginez, il tente de discréditer la victime en citant le coupable. »

    Victime de quoi? McCain était en guerre, dans un pays étranger qui ne l’avait pas attaqué, ni même menacé, pour éradiquer toute forme de socialisme. C’est de l’impérialisme. McCain avait pas d’affaire là, comme le soldat tué par le lancer de grenade de l’enfant-soldat Omar Kadhr en Afghanistan. McCain était l’AGRESSEUR, hypocrite!

    « Que les gens puissent accorder le moindre espace public à un tel truand me désespère. »

    Que les autorités vous laissent libre, malgré votre appui indéfectible au terrorisme -idéologiquement allié-, me désespère également. Vous êtes peut-être un aspirant tueur de masse, en plus d’être inutile à la société, et coûteux. Je plaints mes camarades états-uniens qui sont pris pour payer les pots cassés par vos semblables à Wall Street. Parasite…

    Vous gagnez votre place en prison, pour tous vos appuis aux massacres humains commis par les vôtres. Je suis contre la peine de mort, mais pas contre l’idée des camps de travail. Les types comme vous, qui depuis des lustres ne servent à rien d’autre qu’à l’exploitation des majoritaires et qu’au massacre de l’environnement, ne méritent que de travailler, pour enfin gagner un quelconque « mérite ».

    Que pensez-vous de Wall Sreet, et du fait qu’on doit encore vous torcher le cul, comme des enfants de 14 ans pourris gâtés qui se lavent les fesses au bidet? Paresseux, parasite, inutile babiole coûteuse, ce que vous me dégoûtez…

  3. quebecsocialiste said

    lol.
    Je m’attendais à ce genre de réponse, c’était prévisible. Au moins, Lanctôt ne fait pas d’incitation à la haine (Martineau) ou d’insultes gratuites à des classes entières de la société (Martineau et Elgrably).

    « Voyons, soyons sérieux. Comment ceci est-il documenté? »

    Pourquoi est-ce que ça n’aurait pas été documenté? Il parle d’UNE prison pour les prisonniers importants (McCain est fils d’amiral). « Cette prison était d’ailleurs baptisée par les Américains eux-mêmes le «Hilton de Hanoi». C’est tout dire. » Il ne parlait pas de toutes les prisons viet-namiennes.

    « Imaginez, il tente de discréditer la victime en citant le coupable. »

    Vous semblez avoir oublier le passage où il parle des prisonniers viet-namiens MORTS durant les scéances de torture de la CIA. Les USA ont sauvagement agressé le Viet-Nam pendant une décennie complète (1965-1975) sans aucune raison autre que l’impérialisme barbare. Il est facile de trouver qui est l’agresseur et qui est la victime. McCain était un agresseur qui a bombardé des zones civiles au NAPALM et il n’a jamais montré le moindre regret. Il a même osé dire, dans sa biographie bourrée d’inexactitudes, que si c’était à recommencer, il le referait sans hésiter! Vivement un arrêt cérébral (ou cardiaque) pour ce monstre!

    « Évidemment, si vous interviewez tous les résidants d’une prison, vous pouvez être certains qu’ils sont tous non coupables. »

    C’est vrai que l’opinion des prisonniers torturés de Guantanamo et des prisons israéliennes semblent être tellement importantes pour vous (sarcasme). Je rappellerai aussi que vous semblez pardonner sans problème les bombardements de civils de McCain, mais que vous considérez le lancer de grenade d’Omar Khadr comme un « crime de guerre » ou une « attaque terroriste »…
    Merci d’être passé.

  4. sylvainguillemette said

    Quel nul!

  5. sylvainguillemette said

    Désolé monsieur Saint-Pierre, je retire mes propos, aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :