Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Tout un débat….zzzzzz……zzzzzz……zzzzz……..

Posted by sylvainguillemette sur 1 octobre, 2008

https://i1.wp.com/www.lcr-lagauche.be/cm/images/debat.jpg

Pour ceux et celles -habitués de nous lire- qui ont bravé l’interminable débat des chefs en français mercredi soir, il y a fort à parier que quelques fous rires ont traversés les salons du Québec, du Canada, ou même de l’étranger, allez savoir. Certes, la plupart des sujets sont restés bien totalitaires, n’effleurant la plupart du temps, que la mince couche de neige sur l’Everest.

De semblance effrontée, Stephen Harper a su mentir tout au long de la soirée, quant à plusieurs « faits » concernant les attaques de ses adversaires à son endroit.

Sur la question de la guerre en Afghanistan, il y est allé du « ce sont les libéraux qui nous ont amenés à Kandahar… », jusqu’au « il faut soutenir nos soldats.. ». Mais jamais la légitimité de la mission, ou même celle de monsieur Karzaï -jamais démocratiquement élu-(1) n’a été soulevée. Jamais il n’a remis en question le fait que cette mission avait été préparée par l’O.T.A.N., bien avant le 11 septembre 2001 (2), et que dans cette mission, tout était légitime –même la torture d’enfant-soldat, le terrorisme et les ADM- pour imposer cette dictature nommée Karzaï –et ses copains les seigneurs de guerre/et les talibans rasés-.

Sinon, côté santé, qui ne savait pas que les conservateurs prônaient le privé à fond, même si les résultats de nos voisins sont catastrophiques –imaginez quand le plan de sauvetage sera appliqué, le Sénat y a donné son aval!-?

Côté culture, les faits ont été rapportés par toutes et tous, Stephen Harper, même économiquement ici, est dans le champ. La culture rapporte, elle ne coûte donc rien en bout de ligne. Aussi, ses propos populistes généralisaient les conditions de vie des artistes, comme si toutes et tous se payaient les tables de casino de Vegas, barrées à 70 000 dollars la mise…

Je n’ai pas vu le moindre propos sur l’histoire des membres de l’Opus Dei, or, un camarade de RW vous fera bientôt part de ses recherches sur leurs activités qui, pour le moins qu’on puisse dire, semblent un tantinet douteuses.

D’un ton malade et timide, Stéphane Dion s’est mis à rabrouer ses adversaires, surtout monsieur Layton –il fera ensuite croire que ce dernier n’a aucune chance de devenir l’opposition officielle-. Dion en avait contre le socialisme ce soir, pour le comparer au Nouveau Parti Démocrate. Mais encore, cette critique fut faite à monsieur Layton, lors d’un débat sur la santé. Or, un pays socialiste des caraïbes saurait en apprendre à des capitalistes comme Dion dans ce domaine. Mais ces derniers n’oseront jamais, par orgueil sans doute, demander des trucs à des socialistes! Alors tant pis, mais les états-uniens peuvent par contre vous prédire l’avenir, chers lecteurs, lectrices, qui vous attend, avec ces politiques néo-libérales. Et l’aval du Sénat états-unien au plan de sauvetage du Congrès, saura sans doute vous convaincre si ce n’est pas fait, que le privé n’est tout simplement pas la solution.

Sinon, sur la question afghane, Dion n’était pas moins militariste et impérialiste que son rival extrémiste. Dion s’est offert le luxe de sermonner Jack Layton sur son manque de « coopération » avec les forces -impérialistes- de L’O.T.A.N., tout en omettant lui-même de considérer le tout comme un coup d’État, suivi d’une dictature. Et que dans cette mission impérialiste, ne visant ni plus, ni moins qu’à ouvrir un nouveau front pour l’O.T.A.N. et lui servir les ressources humaines et naturelles sur un plateau signé FMI/Banque Mondiale, le terrorisme fut une arme sur-utilisée par nos voisins du sud, les États-Unis. Et encore, que des soldats québécois basés à Kandahar, révèlent que des viols pratiquement quotidiens, ont été commis par les forces afghanes dites « démocratiques », sur des jeunes mineurs. Il a donc défendu l’indéfendable, aux côtés de ses confrères capitalistes unanimes.

Son plan libéral sonnait comme les autres plans libéraux, soit très creux aux oreilles des moins nantis. Des mesures visant les ménages faisant plus de 60 000, bref, rien d’une actualité partagée dans les régions touchées par les coupures, donc une bonne partie de la population, et encore plus prochainement si on se fie à la tendance.

D’un air vendeur d’aspirateur, Jack Layton a défendu un capitalisme sous l’égide de l’État, moins aliéné par le Ô Capitalisme. Loin du socialisme dont l’accusent les libéraux capitalistes, il n’en demeure pas moins qu’il s’est clairement affiché en faveur des services publics en santé.

Il a plaidé, non pas pour la première fois, en faveur d’un retrait immédiat des troupes d’Afghanistan, mais il ne s’est pas aventuré sur les attaques plus pointilleuses, comme la pertinence de la mission afghane par exemple, ou les raisons qui ont été données pour déclencher cette mission.

Côté chiffres, Layton était absent de la carte, mais dans le fond, qui de ces temps-ci, peut sans rire prétendre connaître l’avenir économique mondial? Cela fait déjà plus d’un an que les économistes « capitalistes » nous la ramènent avec la supposée fin de la crise financière.

Bien qu’il puisse y avoir des socialistes dans son parti, monsieur Layton ne prétend pas être socialiste ou défendre cette cause. Ce ne sont que des attaques anti-communistes crasses émises surtout par les purs et durs capitalistes, ici Dion et Harper. Mais encore, ces derniers, comme nos blogueurs capitalistes vétérans, ne sauraient même pas reconnaître le socialisme, même s’ils vivaient dedans.

Quant à madame May, elle semblait répétitive, pas vraiment préparée. Il n’y avait pas de grandes propositions révolutionnaires environnementales, ce à quoi on aurait pu s’attendre d’un parti se disant vert, non? Et bien, je dirais que le NPD et le Bloc à eux seuls, malgré leur rôle d’opposition, en proposaient d’avantage dans leur salade.

En fait, son parti est un parti libéral, qui propose des mesures libérales, dans un monde libéral.

Monsieur Duceppe m’a déçu lorsqu’il n’a pas su saisir la balle au bond, à quelques reprises.

Par exemple, il aurait bien pu rappeler que sans demande de reconnaître la « nation québécoise », personne n’aurait offert sur un plateau –encore faudrait-il que ce soit ajouté à la constitution- , un tel cadeau! Il a fallu que quelqu’un la demande, cette fameuse reconnaissance, et qui l’a fait? Le Bloc.

En fait, la plupart des gains faits pour le Québec à Ottawa, c’est sous la pression du Bloc qu’ils furent accordés.

Il a heureusement rappelé aux québécois que Harper, lui qui se dit sérieux dans le dossier environnemental, avait accusés les scientifiques du GIEC d’être à la solde d’un complot socialiste.

Certes, le débat est resté muet sur biens des domaines que j’aurais pour ma part, aimé qu’on aborde. Que ce soit sur la question des crimes de guerre, faisant partie pourtant, du « Canada à l’étranger ». Et j’aurais bien aimé également, que l’on parle plus amplement de la nationalisation du pétrole, tant qu’à l’exploiter et polluer. Cette richesse n’a pas à enrichir une minorité parasitaire, mais les lois du marché capitaliste ont fermées les trappes des 5 concédés ce soir.

Qui d’après vous, a gagné le débat?

1- « La firme californienne UNOCAL a porté deux vastes projets. Le premier (dit BTC) devait relier la Caspienne à la Mer noire en passant par l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie, notamment avec l’aide du britannique BP ; le second devait relier la Caspienne à l’Océan indien via le Turkmenistan, l’Afghanistan et le Pakistan, principalement avec l’aide du saoudien Delta Oil.

Si le BTC a été construit sans grande difficulté, il n’en fut pas de même pour le pipe-line trans-afghan. UNOCAL se heurta au chaos régnant dans le pays et se rapprocha de la Maison-Blanche pour obtenir la stabilisation de cette région. La firme engagea Henry Kissinger comme consultant, et confia la direction du projet aux ambassadeurs John J. Maresca, Robert B. Oakley et à deux experts Zalmay Khalilzad et « *Hamid Karzaï *». Washington acheta l’aide des talibans… » http://www.voltairenet.org/article158100.html

2-https://reactionismwatch.wordpress.com/2008/05/02/un-livre-qui-ne-paraitra-malheureusement-pas/

Publicités

5 Réponses to “Tout un débat….zzzzzz……zzzzzz……zzzzz……..”

  1. sylvainguillemette said

    Ouf! Yves Boisvert, lui, dort au gaz! Boisvert défend les conservateurs sans retenue…

    http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200810/01/01-25538-harper-ne-doit-pas-etre-fache.php

    Trop drôle! Ils sont surement parfaits, tant qu’à y être!

    Quel clown!

    Ce sont pas les débats qui font tournoyer les indécis, mais les clowns! Le débat en soi, ne valait pas un clou. Ce sont les médias qui ensuite, vont pousser sur des idées préparées, une préparation qui mènera le lecteur jusqu’à l’aliénation, s’il est naïf.

    Prenez Boisvert, malgré les contradictions de son texte, des faits, il pousse ses lecteurs à vénérer les conservateurs, poussant la démagogie à son extrême et traitant les sorties non sensées de Harper d’habiletés: « Sur la criminalité, où Gilles Duceppe a été bon, mais le premier ministre a encore une fois désamorcé l’affaire. Mais non, nous n’enverrons pas les enfants qui se chicanent dans les cours d’école en prison pour la vie, je parle des récidivistes, je pense à un cas en particulier, etc. »

    Dans les faits, Boisvert omet de dire -ce qu’il sait en plus-, que c’est le juge qui décide où va le jeune. C’est bien à la discrétion du juge que cela est laissé. Harper a beau dire que ce sera pas le cas, et encore que sa parole vaut tellement de quoi… (Il a brisé sa propre loi sur les élections en déclenchant celle-ci. Harper est un hors la loi! :P)

  2. camaradevez said

    En tout cas ce débat est ILLÉGALE comme les élections ,Harper a fait passer une loi pour que les élections soit à date fixe , mais lui même ce met au dessus des loi de nôtre soit disant pays qu’est le Canada, en déclenchant celles-ci approuver par cette chère gouverneure générale inutile. Comment faire confiance à un chef pareil??? Le but de Harper est de déclencher les élections quand bon lui semble lorsque l’oportunité joue en sa faveur , il veut empêcher l’opposition de le faire, rappeler vous juste avant les élections que dans les médias de masse on arrêtait pas de parler en bien de Harper. De plus il a choisis cette date pour concorder avec les élections états-uniennes.

    Vive la démocratie!!!!

    Pour ce qui est du débat Harper a dit deux choses importante; 1- Il a dit et je site:  »J’aime le Québec et c’est un très beau pays » 2-  »Nous ne sommes plus dans une confédération mais dans une fédération »
    Alors le premier ministre vient juste de qualifié le Québec comme un pays il l’a dit lui même!!
    Mais en contradiction il nous inclus dans une fédération , une confédération est consitué de plusieurs fédérations tandis qu’une fédération est une entité politique à part entière ce que nous ne sommes pas, et nous sommes très loin d’une démocratie autant au Canada qu’au Québec!!

  3. quebecsocialiste said

    Bien dit camarade Vez! Excellent texte camarade Sylvain! Ces élections sont illégales et Harper n’est qu’un politicien d’extrême droite corrompu jusqu’à l’os qui n’a que du mépris pour le peuple, qu’il soit québécois ou canadien!

    Vive la révolution!

  4. quebecsocialiste said

    Voulez-vous en apprendre une bonne? Après le débat français, sur les lignes ouvertes de RDI, un imbécile inculte a qualifié Gilles Duceppe de « maudit syndicaliste marxiste » lol. Sans commentaire.

    Après le débat en anglais, un internaute idiot a dit que « le débat canadien est trop plate. J’ai écouté le débat vice-présidentiel U.S. toute la soirée. C’est beaucoup plus instructif. » encore lol. Ce type doit être nul rare en histoire et en géopolitique internationale!

    Oh! Avant d’oublier: Jean-Marc Léger, le sondeur à face de rat (désolé pour les rats), est clairement pro-Harper. Il n’a aucune crédibilité et le fait que Québecor lui demande sans arrêt son avis montre à quel point leur « information » est biaisée.
    « Analyste » mon cul!

    Un peuple instruit, jamais ne sera vaincu!

  5. sylvainguillemette said

    « Voulez-vous en apprendre une bonne? Après le débat français, sur les lignes ouvertes de RDI, un imbécile inculte a qualifié Gilles Duceppe de “maudit syndicaliste marxiste” lol. Sans commentaire. »

    Un autre anti-syndicaliste qui va travailler jusqu’à 77 ans, se demandant pourquoi il a passé 4 générations bourgeoises à son travail. Après, il va chialer contre les syndiqués qui osent se lever devant ces larves bourgeois inutiles et coûteuses. Jaloux de leurs conditions de travail surtout, pauvre plouc…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :