Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Si la tendance se maintient….au niveau Fédéral

Posted by sylvainguillemette sur 9 octobre, 2008

https://i1.wp.com/fc01.deviantart.com/images3/i/2004/131/5/3/falling_dream.jpg

Depuis le débat des chefs retransmis à la TV la semaine dernière, c’est la chute pour les Conservateurs au Québec. Non seulement, ceux-ci seraient désormais en 3e position, mais leur niveau d’appuis seraient maintenant en dessous de la barrière des 20%. C’est ce que conclut le plus récent sondage commanditée par la Presse canadienne et rendu public le 6 octobre. Toujours au Québec, les Libéraux fédéraux remonteraient, mais demeureraient en même temps encore très loin, derrière le Bloc.

Du côté du NPD, cela aurait plutôt tendance à plafonner autour de 12%, tandis que les Verts resteraient pour leur part autour de 5%. Pendant ce temps, les critiques vis-à-vis des Conservateurs, loin de s’adoucir, deviennent encore plus sévères comme en fait foi le récent discours de Gilles Duceppe du Bloc.

Les appuis du Bloc se situerait autour de 33%, soit au moins 6 points au dessus des libéraux fédéraux, soit leur plus proche adversaire. Compte tenu de la division encore très forte entre les partis fédéralistes, le Bloc pourrait bien se retrouver le 14 octobre avec un bon score.

Pour paraphraser madame Janette Bertrand qui était interviewé sur les ondes de Tout le monde en parle, il faudrait peut-être songer à être encore plus radical que de juste bloquer la route aux Conservateurs. Il faudrait aussi oeuvrer à ce qu’on puisse avoir notre propre pays …

Ce sondage fut réalisé entre jeudi et dimanche, la semaine dernière. Il faut en même temps noter que la marge d’erreur pour les chiffres au Québec reste assez grande, soit 5.6%.

Un dernier mot: il y en aura toujours pour ne rien comprendre. À preuve, le ministre libéral du développement économique, dans le gouvernement Charest, Raymond Bachand, qui vient de se ranger derrière Michael Fortier, un des principaux bras droit de Stephen Harper. Cela n’a finalement d’égal que l’appui de Brassard (ex-ministre péquiste) pour le ministre conservateur sortant Jean-Pierre Blackburn, ainsi que la plus récente déclaration de Mario Dumont à propos du fait qu’une éventuelle défaite de gens comme la ministre Josée Verner nuirait au Québec de demain …

André Parizeau

http://www.pcq.qc.ca

23 Réponses to “Si la tendance se maintient….au niveau Fédéral”

  1. simongibran said

    Bonjour tout le monde ça fait longtemps que je n’ai pas intervenu ici.

    Un dernier mot: il y en aura toujours pour ne rien comprendre.

    Je ne suis pas d’accord avec le fait que Bachand, Brassard ou Dumont donnent leur appui au parti conservateur parce qu’«ils ne comprennent pas». Je pense qu’au contraire ils comprennent très bien que c’est ce parti qui défend mieux leurs intérêts de classe. Maintenant en constant qu’André Parizeau incite les pro;étaires d’ici à appuyer un parti bourgeois comme le Bloc, qui soutient sans vergogne l’impérialisme québecois en Haïti, je me demande si lui comprends quelque chose à la politique…

    Mon message peut peut-être vous paraître un peu agressif, mais comme vous l’avez sans doute cosntaté antérieurement, l’appuie à l’impérialisme québecois, direct ou indirect, face à des peuples opprimés (autochtones, haïtien-ne-s, etc.) m’horripile particulièrement.

    Sur ce bonne soirée camarade

  2. Ce n’est pas moi qui ait publié le texte. Je suis contre un appui au Bloc Québécois. Je préfère voter pour le NPD le 14 octobre.

  3. sylvainguillemette said

    « Maintenant en constant qu’André Parizeau incite les pro;étaires d’ici à appuyer un parti bourgeois comme le Bloc, qui soutient sans vergogne l’impérialisme québecois en Haïti, je me demande si lui comprends quelque chose à la politique… »

    Et qu’est-ce que Simongibran, lui, propose? Qu’a t-il de mieux à dire que Parizeau? L’abstention?

    « Mon message peut peut-être vous paraître un peu agressif, mais comme vous l’avez sans doute cosntaté antérieurement, l’appuie à l’impérialisme québecois, direct ou indirect, face à des peuples opprimés (autochtones, haïtien-ne-s, etc.) m’horripile particulièrement. »

    Et pourtant, il s’est fait défenseur de leur cause à plusieurs occasions. Je crois surtout, pour ma part, que Simongibran n’a rien de mieux à proposer, sinon, l’abstention. Or, l’abstention donnerait aux conservateurs le champs libre. Est-ce ici, que « simongibran » sous-estime la bêtise humaine, en se disant qu’on gouvernement conservateur majoritaire serait la solution à l’éveil des masses prolétaires? Les allemands non plus, n’ont rien venu venir…

    L’abstention est aussi dangereuse qu’un mauvais vote.

    Sylvain Guillemette

    Salut, bonne nuit camarade.

    Simon, tous ces partis sont bourgeois, alors que proposez-vous?

  4. sylvainguillemette said

    Ici, je tiens à dire qu’André Parizeau y va de la « moins pire » solution. André Parizeau n’est aucunement lié à ces partis bourgeois dénoncés par simongibran.

    « Le général a dit:
    9 octobre, 2008 à 10:20 e

    Ce n’est pas moi qui ait publié le texte. Je suis contre un appui au Bloc Québécois. Je préfère voter pour le NPD le 14 octobre. »

    Oui, pour toi, c’est bon. Mais ici, dans Lanaudière, c’est Paquette qui entre « haut-la-main ». Ensuite viennent les conservateurs. Alors, devrais-je risquer de voter pour le NPD, qui se retrouve bien en dessous des conservateurs? Cas par cas, c’est ce que dit le message du comité central du PCQ, pas autre chose.

    Ensuite, le parti n’oblige aucune de ses membres à voter pour un ou l’autre des camps. Le parti encourage à voter dans une direction, point final. Il n’y a pas de directive « suprêmes », comme dans d’autres sectes, regroupements ou partis. Le Général peut même voter conservateur, sans se faire prendre, s’il le veut. Ce serait en fait, SON problème.

  5. sylvainguillemette said

    « Un dernier mot: il y en aura toujours pour ne rien comprendre. »

    J’en dirais de même des abstentionnistes! Avec des conservateurs, on aura droit à la poire merde. Suis-je obligé de manger de la marde pour l’abolir au repas?

  6. sylvainguillemette said

    -à la pire merde-

  7. sylvainguillemette said

    Les abstentionnistes dorment aussi pas mal au gaz…

  8. sylvainguillemette said

    Pire encore, il y a les « péteux de pancartes électorales », lesquels préfèrent refiler aux contribuables, les factures, contribuables dont une bonne partie sont des prolétaires! Bravo!

  9. quebecsocialiste said

    Encore!? Combien de fois vais-je devoir te répéter que l’impérialisme québécois n’existe pas!

    « Maintenant en constant qu’André Parizeau incite les pro;étaires d’ici à appuyer un parti bourgeois comme le Bloc, qui soutient sans vergogne l’impérialisme québecois en Haïti, je me demande si lui comprends quelque chose à la politique… »

    On pourrait se poser la même question sur toi, tu sauras. Tu auras beau dire ce que tu voudras, mais reste que tu tiens des propos assez durs envers un homme qui fait parti d’une large majorité de progressistes et autres défenseurs du prolétariat qui appellent à voter Bloc, parce que c’est le seul qui représente leurs intérêts et que ce parti possède encore un « vieux fond de gauche » assez fort pour qu’il ne soit pas capable d’entrer dans la catégorie de « parti bourgeois » et irriter les Brassard et Dumont de ce monde. Par exemple, c’est comique, mais les partisans fédéralistes drètistes des libéraux et des con-servateurs n’ont de cesse de prétendre que le Bloc est « un parti marxiste-léniniste ami des syndicats ». Cette affirmation est absurde, bien-sûr, mais ça l’est tout autant de prétendre que le Bloc est « un parti bourgeois ».

    Il y a autant de bourgeois que de progressistes dans ce parti. Dans mon compté par exemple, notre candidat bloquiste est un syndicaliste de carrière qui a passé les 27 dernières années de sa vie à servir la communauté et le prolétariat. Il a négocié des contrats favorables aux travailleurs, il a fait beaucoup de militantisme communautaire et il milite toujours pour une meilleur qualité de vie pour nos aînés et pour les handicapés, aussi bien mentaux que physiques. Face au Bloc se trouve se trouve les con-servateurs comme rivaux #1 avec un programme se basant sur « notre candidat est le maire (impopulaire) de la plus grosse ville du conté et il aime ses enfants », les libéraux qui ont eu la « brillante » idée de mettre un des type les plus arrogants de la région au poste de candidat poteau, le NPD avec un no-name amical qui nous a bien aidé en blastant le con-servateur avec les même arguments que notre député et la candidate verte, sans commentaire.

    Vous voulez qu’on vote pour qui au juste? Le NPD qui risque fort bien de nous oublier une fois arrivé au pouvoir pour se concentrer sur sa base électorale ontarienne* ? Désolé, mais le SEUL parti à défendre les intérêts de la nation québécoise, c’est le Bloc Québécois. En passant, c’est l’impérialisme CANADIEN qui sévit actuellement en Haïti, et pas l’imaginaire « impérialisme québécois » dont vous nous parlez tout le temps. Est-ce si « horripilant » que de prôner l’indépendance du Québec tout en donnant un choix à la masse des électeurs québécois AUTRE que celui d’annuler son vote? Il est évident que non.

    * Même en Ontario, les ouvriers souhaiteraient que le Bloc, ou un parti similaire au Bloc (c’est à dire: Qui ne peut pas atteindre le pouvoir) se présente en Ontario, parce qu’avec tous ces politichiens qui les courtisent pour un gouvernement ou une majorité et qui ont l’habitude de les laisser tomber après, ils aimeraient bien pouvoir faire confiance à un parti qui n’a pas d’autres priorités que celle de défendre ses électeurs.

    J’ose espérer que vous n’entrerez pas dans le jeu fédéraliste drètiste qui consiste à brimer la volonté du peuple québécois et à affirmer en grande pompe que « le Bloc ne devrait plus exister » alors même qu’une majorité du peuple québécois l’appuie. Le Bloc Québécois est le seul grand parti à défendre véritablement les intérêts du prolétariat (québécois ici, mais on commence par la base, d’accord?) et le seul à pouvoir freiner l’élan con-servateur au Québec, élan qui s’est déjà effrité au moment où on s’écrit, en grande parti grâce à la campagne exemplaire du Bloc de Gilles Duceppe. André Parizeau a raison de l’appuyer, tout comme Québec Solidaire (il me semble).

    Sans rancune camarade et solidairement,
    Gabriel Proulx (Québec Socialiste)
    Parti Communiste du Québec
    Québec Solidaire
    Bloc Québécois (jusqu’à ce que le Québec soit officiellement indépendant).

  10. quebecsocialiste said

    @Sylvain

    « Pire encore, il y a les “péteux de pancartes électorales”, lesquels préfèrent refiler aux contribuables, les factures, contribuables dont une bonne partie sont des prolétaires! Bravo! »

    Pour avoir moi-même posé des pancartes pour la présente campagne, je peux te dire que c’est vraiment frustrant de les voire disparaître du jour au lendemain, ou de voir qu’elle se sont fait crever les yeux pour aucune bonne raison. C’est encore plus frustrant quand on sait que la police du maire con-servateur s’en calice, mais que pas une seule des pancartes du maire n’ont été vandalisé, elles! Même pas la moindre petite moustache…
    Crisses de double-mesures…
    Mais c’est pas grave, parce que le maire va perdre de toute façon, selon le pointage. Reste plus qu’à faire « sortir le vote » et on pourra tous rire des néo-cons le 14 octobre au soir!

  11. simongibran said

    Et pourtant, il s’est fait défenseur de leur cause à plusieurs occasions.

    Je l’espère bien. Toutefois les avoir appuyé en certaines occasions ne justifie de soutenir aujourd’hui indirectement une attaque contre eux et elles.

    Est-ce ici, que “simongibran” sous-estime la bêtise humaine, en se disant qu’on gouvernement conservateur majoritaire serait la solution à l’éveil des masses prolétaires? Les allemands non plus, n’ont rien venu venir…

    Moi je ne suis ni un tenant du dogme du vote, ni un tenant du dogme du non-vote. Je pense que ce genre de question doit être évaluée selon conditions concrètes qui prévalent. Est-ce que je serais aller voter pour blquer l’arrivée au pouvoir des nazis? Ma réponse est clare: oui. Maintenant aussi réactionnaire soit-il, est-ce que le gouvernement d’Harper se compare au régime hitlérien. Je ne pense pas. J’espère que toi non plus tu ne le pense pas.

    Or, l’abstention donnerait aux conservateurs le champs libre

    Les démocraties parlementaires occidentales sont basée sur l’alternance «gauche»/droite:

    Canada: Libéraux/Conservateurs
    É-U: Républicains/Démocrates
    R-U: Conservateurs/Travailliste
    France: Socialistes/incarnation de la droite du moment
    etc.

    Quand les partis de «gauches» arrivent aux pouvoir on se rend compte qu’ils ne sont pas tant de gauche que ça (certains membres de RW parlaient d’ailleurs avec beaucoup de lucidité de Michelle Bachelt au Chile). Leurs auras s’attenuent, puis la droite reprend le pouvoir. On trouve ça effrayant, pis on se dit qu’il faut maintenant bloquer la droite. Si on reste prisonnier de cette logique, rien ne va vraiment changer. Il faut montrer clairement qu’on ne veut pas chosir entre la peste et le choléra

    Voter pour le moins pire des partis, je ne suis pas sur que ce soit une bonne chose. Quand le gouvernement va passer une nouvelle loi rétrograde, il pourra dire qu’il tient sa légitimité du fait que la population a participé massivement aux élections. En plus si tu votes pour le bloc, quand Pierre paquette va faire une proposition à la chambre des commune pour renforcer la mainmise colonniale du Canada sur Haïti (qu’elle partage avec d’autre pays) en envoyant des troupes soutenir la MINUSTAH, tu ne pourras pas dire, moi je n,ai jamais voté pour ça…

    Simon, tous ces partis sont bourgeois, alors que proposez-vous?

    Je vais suivre le conseil de Michel Chartrand qui désait qu’étant donné que les candidats sont tous du bon monde qu’on devrait faire une croix à côté de cacun de leur nom

  12. simongibran said

    Encore!? Combien de fois vais-je devoir te répéter que l’impérialisme québécois n’existe pas

    Ce n’est pas parce que tu le proclames qu’il n’existe pas. D’ailleurs aujourd’hui j’ai entendu Duceppe dire que le peuples québecois n’était ni un meilleur peuple ni un moins bon peuple que le peuple canadien, seulement un peuple distinct (ce en quoi je suis parfaitement d’accord). Ainsi, s’il n’est pas un meilleur peuple ou un moins bob peuple que le peuple canadien, comment expliquerais-tu qu’en ayant une économie capitaliste avancé, il ne soit pas capable de développer son propre impérialisme? Notons que certains impérialistes québecois (e.g. Pierre-Karl Péladeau) semblent penser qu’ils seraient mieux servi par un État québecois indépendant.

    En passant, c’est l’impérialisme CANADIEN qui sévit actuellement en Haïti, et pas l’imaginaire “impérialisme québécois” dont vous nous parlez tout le temps.

    C’est vrai, amis il sert d,abord et avant tout sa frange québecoise, car c’est principalement elle qui a des intérêts là-bas. Ce n’est pas pour rien que Pierre Paquette a si ardemment soutenu la force d’occupation d’Haïti: la MINUSTAH!

    Si tu veux t’informer un peu sur les relations entre le Québec et Haïti, je te recommande la lecture de cette article:

    http://www.cmaq.net/node/30559

  13. simongibran said

    Un extrait de l,article en question:

    Les politiciens qui ont concocté la décision d’Ottawa de participer au renversement du président élu haïtien, Jean-Bertrand Aristide, étaient tous des membres du Parti Libéral du Québec (Pierre Pettigrew, Denis Coderre et Denis Paradis). Ces politiciens fédéralistes ont agi avec le ferme appui du Bloc Québécois. À titre d’exemple assez significatif, lors d’un meeting du Comité Permanent des Affaires Étrangères et du Commerce International, le député du Bloc Québécois Pierre Paquette émettait des critiques à l’endroit du NDP (New Democratic Party/ Nouveau parti démocratique) à cause de l’utilisation du mot «removal» («qui veut dire renversement») pour décrire ce qui était arrivé le 29 février 2004 à Aristide. Paquette insistait pour exiger d’ Alexa McDonough du NDP l’usage du terme «départ» à la place.

  14. simongibran said

    Cette affirmation est absurde, bien-sûr, mais ça l’est tout autant de prétendre que le Bloc est “un parti bourgeois”.

    Je ne suis pas d’accord. Le bloc est un parti bourgeois. Et je en semble pas être le seul à le penser

    Le Général ne semble pas aimé beaucoup ce parti non-plus (mais bon je ne sais pas s’il le considèrent non-prolétarien pour autant)

    Sylvain fait lui aussi remarquer avec beaucoup de justesse que ce sont tous des partis bourgeois. Cela étant dit, une fois ce constat fait on peut (Sylvain) ou pas (moi) adhérer à la théorie du vote stratégique. Mais bon ne pas reconnaître la nature bourgeoise du bloc qui s,appuie c,est temps-ci sur jean Charest,je trouve ça un peu fort

  15. simongibran said

    Désolé, mais le SEUL parti à défendre les intérêts de la nation québécoise

    On revient à notre vieux débat. Dans le contexte actuel du Québec est-ce la contradiction nationale ou la contradiction de classe qui est la contradiction principale. Si tu me convainc que c’est la première, au lieu de suivre le conseil de Michel Chartrand, je vais aller voter bloc, je te le promets. Toutefois je vais t’avouer que je vais être difficlement convaincable.

  16. simongibran said

    J’en dirais de même des abstentionnistes! Avec des conservateurs, on aura droit à la poire merde.

    J’aimerais savoir, trouvez vous le parti libéral si fondamentalemnt différent du parti libéral?

  17. sylvainguillemette said

    @ QS

    « Cette affirmation est absurde, bien-sûr, mais ça l’est tout autant de prétendre que le Bloc est “un parti bourgeois”. »

    C’est rare que je ne suis pas d’accord avec toi, mais là je ne le suis pas. Le Bloc est un parti bourgeois qui ne propose pas la fin du salariat. Tu le sais bien camarade.

    Mais je parle du parti, pas nécessairement de ses candidats…

    @ Simongibran

    « Maintenant aussi réactionnaire soit-il, est-ce que le gouvernement d’Harper se compare au régime hitlérien. Je ne pense pas. J’espère que toi non plus tu ne le pense pas. »

    On ne peut pas les comparer aux nazis, je voulais démontrer que les allemands n’avaient pas vu la belle affaire arriver.

    Sinon, les conservateurs -RÉPUBLICAINS- sont quand même responsables de la plupart des massacres commis en Amérique centrale et du sud, et que le Parti conservateur canadien les soutient à 100%.

    Et encore, Harper a déjà dit à Bush, -certes, Bush ne sera plus là…-, qu’il l’appuierait dans une intervention armée contre Cuba, pour renverser le système socialiste et y installer les ministres choisis par l’administration Bush en 2000, dans le plan Bush/2000.

    Vous me direz que ce n’est pas d’actualité, d’accord, mais reste que ce sont les valeurs qu’ils défendent.

    Ensuite, les sables bitumineux risquent fort bien de tuer pas mal plus de monde que les nazis ont pu le faire, puisqu’il y aujourd’hui même, un réchauffement climatique.

    C’est assez pour que je vote pour ma part. Et tant qu’à voter, j’ai voté Bloc Québécois, Pierre Paquette, un autre ancien M-L si je ne me trompe. C’est sûr que le Bloc n’est pas socialiste, ni communiste, mais je veux bloquer les conservateurs et l’abstention ne m’aidera en rien dans ma cause. Et aussi, je suis très déçu de la position de Paquette sur la question de Haïti.

    « Les démocraties parlementaires occidentales sont basée sur l’alternance «gauche»/droite:

    Canada: Libéraux/Conservateurs
    É-U: Républicains/Démocrates
    R-U: Conservateurs/Travailliste
    France: Socialistes/incarnation de la droite du moment
    etc. »

    Mhhh….. C’est que, les libéraux sont historiquement nos ennemis idéologiques. C’est plutôt maladroit de se référer à la gauche pour les définir. Même les socialistes français sont capitaliste à souhait.

    « Quand les partis de «gauches» arrivent aux pouvoir on se rend compte qu’ils ne sont pas tant de gauche que ça (certains membres de RW parlaient d’ailleurs avec beaucoup de lucidité de Michelle Bachelt au Chile). Leurs auras s’attenuent, puis la droite reprend le pouvoir. On trouve ça effrayant, pis on se dit qu’il faut maintenant bloquer la droite. Si on reste prisonnier de cette logique, rien ne va vraiment changer. Il faut montrer clairement qu’on ne veut pas chosir entre la peste et le choléra »

    Madame Bachelet n’est pas socialiste, elle est capitaliste. Et comment voulez-vous démontrer que ces deux maladies ne nous intéressent pas? En vous taisant et en restant dans votre salon, le jour des élection? J’ai beau essayé de comprendre, je n’y arrive pas, bien que je connaisse votre intention. C’est que dans les prochaines décennies, votre plan n’aura pas plus avancé que ça.

    Et si l’abstention de vote grandit, ce n’est pas tant par principe que par cynisme. Clusiau a parlé des rangs qui grandissaient dans le camp de l’abstention, or, Clusiau n’a aucune preuve, tout comme vous, que ces derniers cessent de voter pour renverser le capitalisme. Aucun plan, aucune vision… Je crois plutôt que le « jem’enfoustisme », capitaliste de nature, l’égoïsme et l’opportunisme, sont les vraies raisons de cet abstentionnisme.

    Il faut montrer clairement, par des instances, qu’il existe des alternatives, et ce n’est pas en sortant des rangs, et en tombant dans la réclusion, qu’on montrera à qui que ce soit la bonne voie à suivre.

    « Voter pour le moins pire des partis, je ne suis pas sur que ce soit une bonne chose. Quand le gouvernement va passer une nouvelle loi rétrograde, il pourra dire qu’il tient sa légitimité du fait que la population a participé massivement aux élections. »

    Il ne s’agit pas de voter, mais d’insister sur nos points, sur nos buts. Il faut pousser l’audace jusqu’à aller poser des questions à son propre candidat, des questions embarrassantes, visant à mener le socialisme, là où il a sa place.

    « En plus si tu votes pour le bloc, quand Pierre paquette va faire une proposition à la chambre des commune pour renforcer la mainmise colonniale du Canada sur Haïti (qu’elle partage avec d’autre pays) en envoyant des troupes soutenir la MINUSTAH, tu ne pourras pas dire, moi je n,ai jamais voté pour ça… »

    Et si je ne le fais pas, je vais regarder Harper -MAJORITAIRE- embarquer les prolétaires canadiens et québécois dans un conflit en Amérique du sud et centrale, aux côtés des États-Unis de plus en plus impatients avec Chavez et les autres socialistes du sud.

    Sinon, je verrai aussi les pétrolières plus heureuses que jamais!

    Et je pourrai ensuite dire, «si au moins j’avais voté pour le Bloc, ce dernier aurait pu bloquer le gouvernement -MINORITAIRE- conservateur pro-terrorisme, pro-pollution, et j’en passe.»

    « Je vais suivre le conseil de Michel Chartrand qui désait qu’étant donné que les candidats sont tous du bon monde qu’on devrait faire une croix à côté de cacun de leur nom »

    Ils ne sont pas tous, du bon monde. Certains d’entres eux soutiennent des crimes contre l’humanité, et j’en passe…

    « Ainsi, s’il n’est pas un meilleur peuple ou un moins bob peuple que le peuple canadien, comment expliquerais-tu qu’en ayant une économie capitaliste avancé, il ne soit pas capable de développer son propre impérialisme? Notons que certains impérialistes québecois (e.g. Pierre-Karl Péladeau) semblent penser qu’ils seraient mieux servi par un État québecois indépendant. »

    Sauf que vous leur faites un procès d’intentions…

    Et je ne suis pas d’accord sur ce qu’a fait Paquette à la chambre des communes pour autant, sur la question de Haïti. Seulement, chez moi, dans ma circonscription, c’est madame Vallée, une conservatrice qui suit de près monsieur Paquette. Alors…

    « On revient à notre vieux débat. Dans le contexte actuel du Québec est-ce la contradiction nationale ou la contradiction de classe qui est la contradiction principale. »

    La contradiction nationale vient nous servir dans notre contradiction de classe. Et certes, la contradiction de classe est la principale.

    « J’aimerais savoir, trouvez vous le parti libéral si fondamentalemnt différent du parti libéral? »

    Je crois que vous vouliez parler des conservateurs et des libéraux. Non, ce sont les mêmes merdes au service des bourgeois, des concédés. Seulement, les conservateurs sont un peu plus extrémistes, vous en conviendrez, je l’espère, que les libéraux. Ils ont ce côté caricatural, anti-science, et cie…

  18. quebecsocialiste said

    @Sylvain

    « Mais je parle du parti, pas nécessairement de ses candidats… »

    Ouais… désolé camarade… hé hé… j’me suis encore mélangé entre « le parti » et ses candidats. C’est sûr qu’il y a des caves comme Pierre Paquette dans le parti, mais ça ne veux pas dire qu’il est pourri jusqu’à la moelle pour autant. On est pas mal loin du PLC qui force ses députés à se cacher pour ne pas avoir à défaire le gouvernement quand même! On est aussi VRAIMENT loin du PC et de l’Opus Dei ici…

    Bien-sûr, tu as sans doute compris que je vote pour le Bloc uniquement par ferveur indépendantiste. Au provinciale, ce sera QS et après l’indépendance, ce sera le PSQ (Parti Socialiste Québécois) jusqu’à la mort!

  19. sylvainguillemette said

    Hé hé! Mais encore, je connaissais pas toute l’histoire de Haïti. Aussi, je vois mal comment je pourrais fermer les yeux sur la possibilité d’avoir une conservatrice dans la région. Surtout si tu vas lire ce qu’elle peut dire dans les journaux…

    http://www.laction.com/
    L’Action, l’expression des gens d’ici

    Fouillez dans les archives.

  20. simongibran said

    Bonjour,

    Tout d,abord, je veux clarifier deux points qui ont peut-être été mal interprétés:

    —————————————————————-
    1)

    Moi:

    Je vais suivre le conseil de Michel Chartrand qui désait qu’étant donné que les candidats sont tous du bon monde qu’on devrait faire une croix à côté de cacun de leur nom

    Sylvain:

    Ils ne sont pas tous, du bon monde. Certains d’entres eux soutiennent des crimes contre l’humanité, et j’en passe…

    Dans la phrase de Michel Chartrand, qualifier tous les candidat de bon monde était de l’ironie…

    ————————————————————

    2)

    Moi:

    Les démocraties parlementaires occidentales sont basée sur l’alternance «gauche»/droite:

    Canada: Libéraux/Conservateurs
    É-U: Républicains/Démocrates
    R-U: Conservateurs/Travailliste
    France: Socialistes/incarnation de la droite du moment
    etc.

    Sylvain:


    Mhhh….. C’est que, les libéraux sont historiquement nos ennemis idéologiques. C’est plutôt maladroit de se référer à la gauche pour les définir. Même les socialistes français sont capitaliste à souhait.

    C’est précisément ce que je voulais faire ressortir, ce ne sont pas des partis au service des masses. Tu noteras d’ailleurs que j’ai écrit «gauche» et non pas gauche (j’ai mis des guillemets).

    —————————————————————-

  21. simongibran said

    Maintenant par rapport à ce que je considère la questionnement le plus fondamentale de ta réponse.

    En vous taisant et en restant dans votre salon, le jour des élection? J’ai beau essayé de comprendre, je n’y arrive pas, bien que je connaisse votre intention. C’est que dans les prochaines décennies, votre plan n’aura pas plus avancé que ça.

    Première, je ne considère pas qu’en annullant mon vote le jour des élections, que je em taise. Au contraire c’est une manière bien aiguisée de m’exprimet et qui tranche avec ce qui se fait d’habitude.

    Mais pourquoi vais-je faire cela? C’est bien simple, comme je l’expliquais précédemment, les démocraties bourgeoises occidentales sont basée sur un sytème d’alternance entre un parti (ou une coalition) plus à droite et son pendant plus à gauche. Pour être bien claire, je dis «plus à gauche» et non pas «à gauche», car s’il est indéniable que les démocrates sont (un peu) plus à gauche que les Républicains, que les travaillistes sont (un peu) plus à gauche que les conservateurs, que les libéraux sont (un peu) plus à gauche que les conservateurs, cela ne fait en aucun cas d’eux des «partis de gauche».

    Donc, comme un pendule, le pouvoir oscille entre «gauche» (avec des guillemets) et droite. Présentement, le pendule en train de se déplacer vers la droite. Pour amortir ce mouvement, plusieurs tentent de pousser le pendule vers la «gauche» en appellant à voter Bloc, NPD ou Libéraux. Il est possible que ça réussisse, toutefois, ce faisant on redonnera de l’énergie au balancier et cela contribuera à entrenir ses ocillations «gauche»-droite.

    Moi je ne veux pas entretrenir ce sytème d’alternance qui ne fait que renforcer la bourgeoisie. Je pense donc qu’il faut mener une activiter politique découplée du système bourgeois actuel.

    C,est mon point vue Sylvain. Sans être nécessairement d,accord, j’espère que tu le comprends mieux et que cela facilitera nos échanges.

  22. simongibran said

    Désolé pur le dernier message, je ne voualis pas le mettre tout en gras. Si c’est possible de l’effacé, voici ce que je voulais publier (ça m’apparaît plus facile à lire sans l’exagération de tetxe en gras)
    ——————————————-
    Maintenant par rapport à ce que je considère la questionnement le plus fondamentale de ta réponse.

    En vous taisant et en restant dans votre salon, le jour des élection? J’ai beau essayé de comprendre, je n’y arrive pas, bien que je connaisse votre intention. C’est que dans les prochaines décennies, votre plan n’aura pas plus avancé que ça.

    Premièrement, je ne considère pas qu’en annullant mon vote le jour des élections, que je em taise. Au contraire c’est une manière bien aiguisée de m’exprimet et qui tranche avec ce qui se fait d’habitude.

    Mais pourquoi vais-je faire cela? C’est bien simple, comme je l’expliquais précédemment, les démocraties bourgeoises occidentales sont basée sur un sytème d’alternance entre un parti (ou une coalition) plus à droite et son pendant plus à gauche. Pour être bien claire, je dis «plus à gauche» et non pas «à gauche», car s’il est indéniable que les démocrates sont (un peu) plus à gauche que les Républicains, que les travaillistes sont (un peu) plus à gauche que les conservateurs, que les libéraux sont (un peu) plus à gauche que les conservateurs, cela ne fait en aucun cas d’eux des «partis de gauche».

    Donc, comme un pendule, le pouvoir oscille entre «gauche» (avec des guillemets) et droite. Présentement, le pendule en train de se déplacer vers la droite. Pour amortir ce mouvement, plusieurs tentent de pousser le pendule vers la «gauche» en appellant à voter Bloc, NPD ou Libéraux. Il est possible que ça réussisse, toutefois, ce faisant on redonnera de l’énergie au balancier et cela contribuera à entrenir ses ocillations «gauche»-droite.

    Moi je ne veux pas entretrenir ce sytème d’alternance qui ne fait que renforcer la bourgeoisie. Je pense donc qu’il faut mener une activiter politique découplée du système bourgeois actuel.

    C,est mon point vue Sylvain. Sans être nécessairement d,accord, j’espère que tu le comprends mieux et que cela facilitera nos échanges.

  23. sylvainguillemette said

    « C’est précisément ce que je voulais faire ressortir, ce ne sont pas des partis au service des masses. Tu noteras d’ailleurs que j’ai écrit «gauche» et non pas gauche (j’ai mis des guillemets). »

    Oui, je viens de voir…. Désolé.

    « Première, je ne considère pas qu’en annullant mon vote le jour des élections, que je em taise. Au contraire c’est une manière bien aiguisée de m’exprimet et qui tranche avec ce qui se fait d’habitude. »

    Mais ça donne une majorité aux conservateurs. Oups… On est pas plus avancé rendus là.

    « Donc, comme un pendule, le pouvoir oscille entre «gauche» (avec des guillemets) et droite. Présentement, le pendule en train de se déplacer vers la droite. Pour amortir ce mouvement, plusieurs tentent de pousser le pendule vers la «gauche» en appellant à voter Bloc, NPD ou Libéraux. Il est possible que ça réussisse, toutefois, ce faisant on redonnera de l’énergie au balancier et cela contribuera à entrenir ses ocillations «gauche»-droite. »

    Je comprend ce que vous dites, mais je ne crois pas que les gens voient votre geste comme cela. Cela est perçu comme un cynisme parmi la population. Désolé, non pas que je dénigre totalement votre geste, mais j’y crois au moins autant que la démocratie actuelle.

    Je connais votre position, je ne suis tout simplement pas en accord avec vous. Je ne crois pas que cela avance à grand chose. Regardez par exemple, ce soir, à TMP, Légaré, cet imbécile, va prôner l’anarchisme comme solution ultime. Et comment le fait-il? Pareil comme vous, il appelle à l’abstention.

    « Moi je ne veux pas entretrenir ce sytème d’alternance qui ne fait que renforcer la bourgeoisie. Je pense donc qu’il faut mener une activiter politique découplée du système bourgeois actuel. »

    Cela dit, êtes-vous dans les instances qui vous permettent de proposer le socialisme? Êtes-vous chez Q-S, où le parti est jeune et en besoin de militants comme vous?

    Je ne crois pas. Vous avez fermer cette porte, alors vous n’êtes pas avec nous dans les instances pour proposer vos idées, comment pouvez-vous donc affirmer que vos idées ne passeront pas? Vous pourriez être surpris… Qui ne risque rien, …

    Et si enfin le parti se retrouve bloqué par une quelconque répression, malgré sa populaire avancée, alors nous reparlerons de tout cela.

    « C,est mon point vue Sylvain. Sans être nécessairement d,accord, j’espère que tu le comprends mieux et que cela facilitera nos échanges. »

    Oui, je le respecte, mais je ne suis toujours pas d’accord. Ne vous inquiétez pas.

    (Si tu veux que j’utilise le « TU », tu me le dis, hein?)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :