Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le message de Sarkozy: « Je n’ai rien à foutre du Québec »

Posted by quebecsocialiste sur 22 octobre, 2008

Ainsi donc, ce que j’ai entendu dire à mon retour du congrès du PCQ était vrai: Sarkozy, « invité d’honneur » du sommet de la francophonie tenue à Québec en fin de semaine, s’est royalement foutu de nous! Je dois avouer ne pas être tant surpris que ça. Après tout, cet être méprisable et raciste a déjà tenu des discours bien pires que ça au sujet de l’Afrique et du Moyen-Orient (ces « barbares » à qui la « civilisation » à supposément apporté le « savoir »… à coup de pillages et de massacres basés sur l’impérialisme colonial et le fanatisme religieux qui dépendait, à l’époque, des humeurs du Pape), mais disons que ça a quand même volé bas. Nous nous rappellons sans doute tous de la dernière campagne présidentielle française au cours de laquelle, contrairement à son adversaire centriste Ségolène Royal, il n’avait même pas voulu prononcer le mot tabou « Québec » lors de la visite du très à droite André Boisclair… eh bien, chers camarades et lecteurs, nous savons maintenant que ce cher franco-hongrois totalitaire nous avait plutot fait une fleur se la fermant durant sa sale campagne populiste crasse! Aussitôt qu’il ouvre sa grande gueule de condescendant à notre sujet, ça ressemble à ça: « l’unité canadienne est nécessaire à la refondation du capitalisme à la suite de la crise financière internationale. » (Le capitalisme est mort, pauvre petit naïf de Sarko.) « Le Canada uni est un grand ami de l’Europe et de la francophonie » (Et le Québec lui? C’est pas un ami? En passant, pauvre petit ignorant de Sarko, le Canada serait un pays unilingue anglophone sans le Québec) « Franchement, s’il y a quelqu’un qui aimerait dire que le monde aujourd’hui a besoin d’une division supplémentaire, c’est qu’on n’a pas la même lecture du monde. » (Effectivement, le reste du monde n’est pas complètement dans l’champs, contrairement au pauvre petit ignorant naïf totalitaire de Sarko et sa gang de néo-cons débiles)

Pour un résumé en détail, en plus d’un gros bon sens quant à ce cirque démagogue honteux, je vous laisse sur la savoureuse chronique du 20 octobre dernier et intitulée « Un sommet de la honte » de Jacques Lanctôt:

Alors, Louise Beaudoin, comment on se sent quand, après avoir tant couru après la France dans l’espoir de recevoir une petite tape dans le dos pour appuyer notre lutte pour l’indépendance, on se fait dire par le prince du moment, Nicolas Sarkozy, que «l’unité canadienne est nécessaire à la refondation du capitalisme à la suite de la crise financière internationale.»

On continue à faire confiance à cette France sarkozienne aux amitiés douteuses ou on ravale sa salive et on cherche ailleurs les appuis nécessaires?

Non content de refroidir les ardeurs de cette cour improvisée autour de sa petite personne, le président Sarkozy, cette figure autoritaire de l’Europe nouvelle rêvée par Bush et Rumsfeld, en a rajouté, comme pour être bien sûr d’être compris: «Franchement, s’il y a quelqu’un qui aimerait dire que le monde aujourd’hui a besoin d’une division supplémentaire, c’est qu’on n’a pas la même lecture du monde.»

Avez-vous applaudi à cette attitude des plus paternaliste et condescendante, mesdames Louise Beaudoin et Pauline Marois, et messieurs Lucien Bouchard et Bernard Landry? Il semble bien que oui, même si, quelques heures plus tard, après la condamnation sans équivoque de Jacques Parizeau, certains d’entre vous ont réajusté le tir.

Quel triste spectacle, tout de même!

N’est-ce pas Jean-François Lizée qui a raison, en qualifiant la prise de position de Sarkozy de «faux pas diplomatique important»? N’est-ce pas Mario Dumont qui a raison et qui voit dans ces propos, tout en s’en réjouissant bêtement, une condamnation de nos luttes, faisant des souverainistes «un parti du passé»?

Mario Dumont, n’avez-vous point honte de vous réjouir ainsi parce que, selon vous, les péquistes se sont fait enfoncer dans la gorge «que leurs obsessions sont du passé»? Hier, vous tentiez un rapprochement avec les conservateurs, ce qui a été loin de vous servir, étant donné leur déconfiture au Québec, et maintenant vous cherchez à faire copain-copain avec celui qui nous fout des gifles en pleine face alors qu’on s’attendait à recevoir un baiser. Le combat pour faire du Québec un pays, ce n’est pas juste l’affaire du PQ.

C’est l’affaire de tous les Québécois, vous devriez le savoir, puisque même nos adversaires ont reconnu que nous formons une nation. Parce que vous vous réjouissez de nos reculs, de nos méprises, de nos défaites, vous ne méritez que notre plus profond mépris.

En effet, on n’a pas la même lecture du monde, M. Sarkozy, vous n’avez jamais si bien dit. Nous venons de deux mondes totalement différents, l’un qui s’est nourri du pillage des nations conquises, l’autre qui cherche à s’affranchir de toutes les tutelles. Et nous ne luttons pas pour les mêmes objectifs. Comment pourrait-il en être autrement, en effet, quand parmi vos amis les plus intimes se trouve un ennemi juré de notre lutte, Paul Desmarais, sans qui vous ne seriez pas à l’Élysée, selon votre propre aveu?

Il est bon de rappeler d’ailleurs que lorsque vous avez remis la Légion d’honneur à votre «ami canadien», en février dernier, il y avait, parmi vos invités, de nombreux hommes d’affaires impliqués dans les négociations pour la gestion et le contrôle de l’eau et le traitement des déchets, de grosses pointures qui brassent de non moins grosses affaires des deux côtés de l’Atlantique, ainsi que le premier ministre du Québec, Jean Charest, «en voyage privé»! Il a applaudi, lui aussi, à vos propos, mais cela n’est pas une grosse surprise.

Voici comment un écrivain africain résumait justement les agissements de la France en Afrique francophone: «Envahir, intimider, manipuler, affronter les peuples, exproprier leurs richesses…»

Rappelons que la France a, en permanence, 12 000 effectifs militaires dans des pays africains, dont Djibouti, le Tchad, la République centrafricaine et la Côte d’Ivoire. Alors, ce genre d’amis «intéressés», on peut s’en passer.

Finalement, quelle honte, ce Sommet de la francophonie, où les dignitaires du monde entier sont placés sous la protection de policiers unilingues anglais dans cette deuxième ville française du Québec, des policiers de la Gendarmerie royale du Canada accoutrés de leur uniforme de bouffon.

Et sous le patronage de l’omniprésente représentante de la Reine d’Angleterre au Canada, madame la gouverneure générale. On en a marre!

Pendant ce temps, à Caracas, au Venezuela, 139 intellectuels provenant de 65 pays ont participé à la VIIIe Rencontre mondiale du Réseau d’intellectuels et d’artistes en défense de l’humanité.

Plutôt que de réclamer, comme l’a fait Sarkozy, une réforme du capitalisme qui ne ferait qu’aggraver la situation des pays pauvres, ils ont plutôt plaidé en faveur d’une autre alternative qui tienne compte des réels besoins des populations, surtout celles du Sud, qui sont les plus vulnérables. On en redemande!

Advertisements

5 Réponses to “Le message de Sarkozy: « Je n’ai rien à foutre du Québec »”

  1. quebecsocialiste said

    Le pire, c’est que ce cirque s’est déroulé devant le visage souriant, arrogant et hypocrite de la très déshonorable Michaëlle Jean et sa horde de « gendarmes royaux » unilingues anglais moqueurs et ridicules! Une chance que j’était au congrès…

  2. camaradevez said

    Sarkozy commence a être dangereux , il fait des alliances un peu partout, le nouveau Napoléon , le fer de lance d’un nouveau capitalisme sauvage !

    L’union pour la Méditerranée par exemple ,qui crée des tensions avec l’Algérie, la Libye et la Syrie qui refuse de participé pour l’instant,la Turquie et Chypre qu’en a eux hésitent encore. Le Liban, la Jordanie, la Tunisie et le Maroc se détermineront en fonction de la situation en Palestine.

    Pour ce qui est du sommet , il se moque de nous éperdument il préfère aller voir Bush et se prononcer contre l’indépendance du Québec mais pour un Canada uni dans le capitalisme. Cet homme est dangereux il est en train d’unir toute la bourgeoisie et non pas les peuples.

  3. camaradevez said

    http://fr.youtube.com/watch?v=QY2Y1VJvtr8

    Pour lui les jeunes sont des voyous !

  4. quebecsocialiste said

    Merci pour le lien camarade Vez!

    SARKOZY, FASHISTE!

  5. camaradevez said

    Tenez voila un autre lien sur Sarkozy celui la est vraiment bon

    http://fr.youtube.com/watch?v=SpbF-vsnSas

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :