Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Une controverse justifiée

Posted by Libertad ! sur 23 octobre, 2008

Voici un texte intéressant publié par Le Subvesif, qui montre bien le non-sens des théories du Dieu de David Gagnon et nous avons nommé : Milton Friedman. Nous devons à cet économiste les théories néo-libérales modernes, qui ont aggravées les écarts entre les pauvres et les riches et qui est responsable de l’actuelle crise économique.

L’Université de Chicago est aux prises avec une controverse peu commune, aggravée par les récents déboires économiques mondiaux. Des dirigeants de l’université ont planifié la construction du « Milton Friedman Institute », un projet de plus de 200 millions de dollars, en l’honneur de l’influent économiste dont les théories ont inspiré les dirigeants conservateurs en matière économique, Ronald Reagan, Margareth Thatcher, Brian Mulroney et possiblement Stephen Harper, pour en nommer quelques uns. Il s’est employé à justifier le laisser-faire économique et la réduction de l’État aux seules fonctions régaliennes, la loi et l’ordre en somme. Or, dès l’annonce de ce projet en juillet, afin d’assurer les assises de l’institution dans les domaines de l’administration, des affaires et du droit commercial, un vent d’opposition a soufflé sur le campus, ralliant un très grand nombre d’étudiants et surtout une pétition signée par plus d’une centaine de professeurs. Cette opposition a été motivée par l’orientation univoque appréhendée de cet institut, animée par la vision du monde de Friedman, dont la carrière s’est passée essentiellement à cette université. L’homme, de son vivant, a suscité bon nombre de controverses, non pas seulement par ses opinions économiques radicalement à droite et son obsession envers la responsabilité individuelle, « seule garante de la liberté », il a été le coordonateurs des économistes envoyés au Chili dès 1973, suite au coup d’État mené par les militaires sous les ordres du général Augusto Pinochet, contre le gouvernement élu de Salvador Allende.

          ==> Lire la suite

Publicités

7 Réponses to “Une controverse justifiée”

  1. sylvainguillemette said

    Trou de cul! Friedman le « helper » putchiste!

    Bande de crétins! Ils n’ont rien d’autres à offrir que des putchistes, le capitalisme n’a jamais été démocratiquement élu. Bande d’imposteurs, de tarés!

    Sauf qu’il n’y a rien de neuf sur David, je ne suis pas étonné du tout qu’il soutienne des putchs, comme celui du Chili par exemple. Quel nul! Et ça se permet de critiquer Cuba… Méchant nono!

  2. nelsonr15 said

    Trou de cul, crétins, tarés, nul, nono.

    Tu reviens à tes bonnes habitudes.

  3. elcommunist said

    « Trou de cul, crétins, tarés, nul, nono.

    Tu reviens à tes bonnes habitudes. »

    wow quel argumentaion…vide d’arguments.

  4. camaradevez said

    C’est de la vrai merde ces gens la sont prêt a édifier la dictature du capitalisme , quand celui-ci est en train se s’effondrer , ils sont complètement déconnectés de la réalité!
    Prôner les valeurs du capitalisme en se moment équivaut a dire ouvertement qu’ils sont fier de participer au génocide de l’humanité.

    Bande de crétins certain!

  5. quebecsocialiste said

    Le capitalisme sauvage, ou « néo-libéralisme » pour les médias, est une idéologie qui n’a absolument rien à foutre de la démocratie et des « mauvais choix gauchistes » des peuples du tier-monde. Ses défenseurs aveugles sont donc des supporters de la tyrannie. La « démocrassie » de droite, c’est bien beau sur papier, mais c’est pourri en réalité.

  6. sylvainguillemette said

    Parlant d’habitudes, Nelson est encore à la défense de l’indéfendable et des putchistes, c’est ça du centrisme? Facile alors! Juste à fermer les yeux sur les crimes des ô capitalistes.

    Nelson sait pas trop quoi dire contre ces faits; les faits que le capitalisme n’a jamais su partager les richesses, n’a jamais su se faire élire, n’a jamais su respecter la vraie démocratie, etc..

    Un coup parti Nelson, lancez-vous à la défense du terrorisme de ces capitalistes, vous ne seriez pas le premier, ô que non!

  7. sylvainguillemette said

    De quoi devrais-je traiter les défenseurs du; terrorisme capitaliste, de la dictature, de la torture, des « putchistes », etc?

    Sinon Nelson, que pensez-vous de Friedman et de Pinochet?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :