Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

La double-mesure suprême de Bush et Harper

Posted by quebecsocialiste sur 29 octobre, 2008

Un autre texte de Dan Bigras, sauf que celui-là est paru la semaine dernière. Je l’aurait immédiatement publié si je l’aurais vu avant. Celui-là traîte de l’attitude scandaleuse de Bush et Harper face aux souffrances horribles du jeune enfant-soldat canado-afghan Omar Khadr. Le texte est intitulé « MM. Bush, Harper et Khadr » et démoli complètement « l’argumentaire » de l’extrême-droite islamophobe sur la torture « soft » des « bons » de par sa logique vive qui ne devrait laisser personne indifférent. Afin d’aider la cause du jeune oublié Omar Khadr, je suggère à nos blogues amis de diffuser eux aussi ce texte plein de raison:

Ces temps-ci, les articles et les reportages sur la torture perpétrée par des «bons», par des «nous autres», contre les «terroristes» se multiplient. Il fallait s’y attendre un peu quand même. Malgré les mensonges éhontés de certains de nos politiciens, les «guerres d’occupation propres» n’existent pas. La guerre est le côté sombre de l’homme.

 

L’administration américaine jure sur tous les cieux qu’elle n’a jamais eu recours à la torture. Ben non. Surtout quand on examine la nouvelle définition légale de l’administration Bush des «techniques d’interrogatoires améliorées».

 

Il est clairement expliqué ce qu’est la torture. «Tout acte pouvant causer la dépravation d’un organe pouvant mener à la mort». C’est tout. Le reste – casser des bras, des jambes, brûler quelqu’un au fer à souder, crever un oeil -, tout ça, ce n’est pas de la torture, c’est légal et utilisé.

 

Omar Khadr, jeune citoyen canadoafghan de quinze ans, se trouve dans une bâtisse en Afghanistan en compagnie de «méchants talibans». L’armée américaine s’amène, envoie des bombes sur la bâtisse en question, envoie des soldats massacrer les survivants, et semblerait-il que le petit Omar, immonde criminel, aurait lancé une grenade.

 

Il est depuis sept ans, donc le tiers de sa vie, enfermé dans une immonde cellule à Guantánamo, endroit où l’on ne pratique évidemment pas la torture au sens de la nouvelle définition américaine.

 

Guantánamo, Abou Ghraib, le scandale des prisonniers afghans systématiquement torturés par les «bons Afghans», (vous savez, ces gens à qui on veut remettre le pouvoir «quand ils seront prêts»), au point où l’armée canadienne a été obligée d’arrêter les transferts de prisonniers, puis les a recommencés, puis arrêtés, puis recommencés, jusqu’à la prochaine fois. Tous ces «incidents isolés», selon nos politiciens, ont le défaut de laisser des témoins.

 

COVER-UP

 

Les soldats commencent à parler, à avouer. Les témoignages contradictoires et les mensonges flagrants se dévoilent. Le jeune Omar n’aurait même pas lancé la grenade. Cover-up de l’administration américaine.

 

M. Harper a réaffirmé il y a quelques jours que le jeune Khadr aura un procès juste et équitable alors qu’il est maintenant clairement démontré que le Canada savait depuis des années que le jeune Khadr était systématiquement torturé. Malgré cela, non seulement, M. Harper a toujours refusé de demander aux États-Unis de rapatrier le jeune Khadr, mais lui et son administration nous ont sciemment caché ce qu’ils savaient.

 

COMPLICITÉ

 

L’administration Bush s’est donné la permission de torturer qui elle veut et de violer la Convention de Genève. L’administration Harper a accepté d’en être complice. Comment oserons-nous alors aller par exemple à l’ONU et aborder le sujet des droits de l’homme? Le monde entier se foutra de notre gueule.

 

Il est facile d’être pour la guerre, elle n’est pas ici. Nous ne recevons pas de bombes sur nos familles, les enfants ne se font pas enlever leurs parents et nous ne subissons aucune torture, aucune violence. Si mon fils était enfermé et torturé, j’en deviendrais fou. Vous aussi.

 

M. Harper, et si c’était un jour un de vos enfants qui était torturé à Guantánamo? Quoi, l’idée est monstrueuse? Pourquoi le serait-elle pour un petit Harper ou un petit Bigras et non pour un petit Khadr? La vie d’un jeune Canado-Afghan et celle d’un petit Canadien tout court ne valent pas la même chose?

 

J’ai mal au coeur.

Publicités

3 Réponses to “La double-mesure suprême de Bush et Harper”

  1. sylvainguillemette said

    Génial, mais on l’a déjà dit… Merci quand même, de le redire Dan!

  2. sylvainguillemette said

    Pas pire la photo!

  3. quebecsocialiste said

    « Pas pire la photo! »

    Hé hé! Merci camarade! Je la trouve à la foi comique et représentative de la réalité.
    Harpeur= Mini-Bushler 😀

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :