Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Acte de provocation terroriste signé « U.S. army »

Posted by quebecsocialiste sur 31 octobre, 2008

Au début de la présente semaine, les USA ont commis un nouvel acte terroriste d’envergure, cette fois en violant de manière flagrante la souveraineté territoriale de la Syrie et en tuant « par erreur » huit civils syriens innocents. Selon les autorités locales, pas moins de quatres hélicoptères auraient pénétré de huit kilomètres à l’intérieur de la frontière syrienne pour attaquer la ferme d’Al-Sukkiraya, dans la ville d’Abu Kamal. Prétextant vouloir tuer un important terroriste, deux des quatres hélicoptères en question se seraient posés afin de débarquer des troupes d’assaut spéciales. Le résultat est que ces « troupes spéciales » (appellont les des escadrons de la mort) ont ouvert le feu sur des fermiers non-armés, tuant un fermier et ses quatres fils et blessant un autre travailleur. Ensuite, ces « courageux soldats » auraient remonté dans leurs hélicos pendant que les deux autres bombardaient une maison en construction, tuant deux hommes et une femme. Les quatres hélicos sont ensuite repartis vers leur base en Irak sans la moindre réplique de la part de cet « état terroriste ». Au lieu d’une réplique militaire (qui serait amplement justifiée selon le droit international et la « logique » des USA), les responsables et ministres syriens ont condamné en bloc cet acte terroriste gratuit et meurtrier (citation du ministère syrien des affaires étrangères) et ont déposé une plainte officielle au près de l’ONU, appellant la « communauté internationale » à condamner cette violation flagrante et violente de sa souveraineté nationale (oh qu’ils sont barbares ces arabes et leurs violentes plaintes officielles). L’Iran (sans surprise), le gouvernement iraquiens, la Chine, la France, la Suisse, l’Irlande, Cuba, la Serbie, l’Autriche et même des clients des USA comme l’Égypte et la Jordanie ont déjà condamné (ou se sont du moins montrés « inquiets » de) ce qui a été décris comme un « acte irresponsable ».

Plus tôt lundi, la Syrie a accusé les États-Unis « d’appliquer la loi du jungle ». Jihad Makdissi, un porte-parole pour l’ambassade syrienne à Londres, a également dit qu’il était « outrageux » qu’un membre du Conseil de sécurité de l’ONU comme les États-Unis se comporte de cette façon. « Au milieu de la crise ils n’ont pas commis ce genre d’acte d’agression. Pourquoi maintenant quand la situation de sécurité en Irak va mieux ? » racontait-il à la radio de la BBC. « C’est injustifiable. »

« Ce jeudi, la capitale syrienne, Damas, a été le théâtre d’une manifestation monstre en protestation contre l’acte d’agression terroriste qui a ciblé al-Sukkariah, fauchant la vie de huit civils innocents, dont un père et ses quatres fils. Les protestataires, qui sont venus de tous les publics, étudiants, femmes, sociétés civiques, activités religieuses et de syndicats, ont exprimé leur condamnation et leur rejet du crime états-uniens honteux qui a visé des ouvriers paisibles dans une ferme de la ville d’Abu Kamal. Ils ont fait remarquer que cet acte d’agression est une violation flagrante des lois et normes internationales et une forme de terrorisme systématique exercée par l’administration états-unienne sur la région arabe. Les protestataires ont invité la communauté internationale à mettre un terme à cette arrogance insouciante des USA, faisant appel aux forces actives et pacifiques et aux organismes internationaux pour condamner cet acte de terrorisme et pour prendre des procédures nécessaires pour mettre à l’épreuve les agresseurs qui montrent leur mépris des lois et des chartes internationales. Le gouvernement syrien a exigé que Washington fasse des excuses pour le crime des USA.

L’ambassade des USA était fermée jeudi en raison des problèmes de sécurité liés à la protestation. Le gouvernement syrien a ordonné la fermeture d’une école des USA, prévue dans une semaine, et la fermeture immédiate du centre culturel américain lié à l’ambassade. En annonçant sa fermeture jeudi, l’ambassade des États-Unis a également averti les états-uniens d’être vigilants – soulevant des inquiétudes concernant la sûreté des citoyens des États-Unis en Syrie. À Washington, le député porte-parole du département d’état Robert Wood a indiqué mercredi que la Syrie avait formellement informé les États-Unis de l’ordonnance de fermeture pour le centre culturel, effectif immédiatement, et l’école pour le 6 novembre. Wood a indiqué que Washington considérait comment répondre et a soumis à souligné que les États-Unis s’attendent à ce que le gouvernement syrien fournisse la sécurité nécessaire pour les bâtiments logeant le centre culturel et l’école de la Communauté de Damas.

Les protestataires ont rempli la place d’Al-Azmi de Youssef ainsi que les rues environnantes dans le voisinage d’Al-Maliki, quelques Syriens ont formé des cercles et ont dansé des danses traditionnelles tandis que les femmes et les étudiants joignaient les foules paisibles. « L’Amérique, le commanditaire de la destruction et des guerres », pouvait être lu sur une des bannières portées par les protestataires, qui ont brandi des drapeaux syriens alors que certains portaient avec eux des images du Président syrien Bashar Assad. « Nous ne nous soumettrons pas au terrorisme », pouvait-on lire sur d’autres bannières et pancartes. »

(Traduit de l’anglais au français par moi-même)

Pendant ce temps, à Moscou:

Le leader libyen Mouammar Khadafi a commencé aujourd’hui sa première visite à Moscou depuis 1985, afin de négotier avec les dirigeants russes, principalement pour des contrats d’armement, d’exploitation pétrolière, de marché sur la construction de centrales électriques nucléaires et d’une possible alliance militaire qui comprendrait la construction d’une base navale militaire russe quelque part sur la côte libyenne. Khadafi doit souper avec le président russe Dmitry Medvedev aujourd’hui et rencontrer Vladimir Poutine samedi.

Publicités

9 Réponses to “Acte de provocation terroriste signé « U.S. army »”

  1. jv said

    quand les états-unis ne pourront plus caché la nouvelle (en avez vous entendu parlé sur les médias d’importance), voici ce qu’ils répondront.

    – Ils trouveront des preuves d’adm (preuve fabriqué bien sur)

    – ils diront que ces gens était des terroristes

    – si ils ne peuvent rien inventer (encore une fois), ils blameront les soldats et diront que justice est faite.

    Pour 2 SOLDATS juifs envahisseurs, l’onu et l’otan ont donné le feu vert a israel pour détruire la moitié du liban.

    Pour ces CIVILS quels sont les droit des syriens?

    Alors les droitistes et les pro-guerre combien d’innocent allez vous pardonner a vos militaires? Une guerre au terrorisme, hahahaha vous savez que trop bien a quel point ces guerres mené en sanguinaire par usa et israel provoque encore plus de terrorisme.

    Vous le savez et le souhaitez tant que ca fait rouler l’économie guerriere?

    On parle souvent du prix du litre d’essence, mais le litre de sang est beaucoup plus enrichissant pour ces barbares que sont israel et usa.

  2. quebecsocialiste said

    On n’a qu’à comparer la Géorgie et la Syrie:

    D’un côté, on a un p’tit état voyou gouverné par Saakachvili, un néo-con totalitaire (il a fait fermer la principale chaîne de télé de l’opposition par l’ARMÉE), mais déguisé par la « presse libre » en pauvre petit libéral et qui a été assez stupide (ou bien juste cinglé) pour aller bombarder la capitale sud-ossète et faire presque 2000 morts parmis les civils dans une tentative de nettoyage ethnique à peine cachée tout en abattant deux avions de reconnaissance russes et en bombardant des soldats de maintien de la paix russes à Tshkinvali, puis penser s’en sortir sans aucune conséquence uniquement à cause de l’ombrage des Jeux Olympiques. Finalement, la Russie réplique et tout le « plan » s’effondre lamentablement. La punition pour ces crimes de guerre? L’occident les a défendu jusqu’au bout et Bush a dit à la Russie de « respecter la souveraineté territoriale de la Géorgie » comme si ça faisait le moindre sens venant de lui… et les mass médias en rafolaient! La bonne chose dans cette histoire, c’est que la propagandiste anti-russes de RDI, Alexandra Szaska, s’est fait volé sa jeep par un ossète en colère. C’était comique. Le reste, ce n’était qu’une horrible tragédie humaine déclenchée par le feu vert de Washington via la CIA dans le seul but de tester les limites de la patience de la Russie néo-tsariste, geste resté impuni à ce jour.

    De l’autre, on a affaire à une dictature autocrate qui ne menace personne, se fait transgresser sa souveraineté nationale de manière éhontée par une superpuissance, est assez responsable et censée pour ne pas répondre militairement… et la « presse libre » n’en a rien à cirer! Sans doute que le fait que le régime syrien soit anti-USA y soit pour quelque chose…

    Et ou sont « la presse libre » et RSF de toute façon? C’est pas important ce genre d’information il me semble? Pathétique!

  3. sylvainguillemette said

    RSF est au Venezuela, pour couvrir le prochain coup d’État prévu pour Janvier 2009! Tu sais bien!

  4. quebecsocialiste said

    Je sais bien camarade, mais je crois qu’il est important de le rappeller à chaque occasion:
    « Mais où est RSF? »

  5. quebecsocialiste said

    Le pire, c’est qu’après ce crime de guerre* terroriste, l’empire yankee a l’arrogance et l’audace de demander à la Syrie de garantir la sécurité de son ambassade d’espionnage à Damas! Non mais quel culot! De toute façon, je crois que la Syrie est sur le point d’imiter Chavez et Morales en expulsant ces vautours parasitaires hors de son territoire.

    * Pourquoi ces soldats ne sont-ils pas à Guantanamo afin d’être punis pour le crime qu’ils ont commis, crime dix millions de fois plus grave que le lancer de grenade du jeune Khadr contre un soldat ARMÉ, hein m’sieur Harpeur? Peut-être que la « justice » U.S. n’est pas si « équitable » que ça, hein m’sieur Harpeur? Sale con…

  6. sylvainguillemette said

    En plus, c’était une M67, une grenade états-unienne, donc un tir ami! Ce sont ses amis qui ont tenté de le sortir du pétrin, de la cour martiale.

  7. sylvainguillemette said

    Donc, on fait ici du totalitarisme, comme Harper et les autres d’ailleurs, puisque l’enfant-soldat Omar Kadhr n’a peut-être jamais lancé de grenade si ça se trouve! On parle ici d’une histoire qui n’a peut-être jamais eu lieu!

    Et les tartes comme Kawa1000, s’en remettent à la pire administration états-unienne de l’histoire quant à la vérité, faut le faire! Ces nuls sont plus fanatiques que les états-uniens eux-même! Plus romains que les romains! Crétins!

  8. sylvainguillemette said

    Toute la planète sait que les états-uniens torturent leurs prisonniers, mais ça, ça dérange pas Kawa1000. On devrait se cotiser et lui payer un billet vers un pays qui torture, pour qu’il puisse partager les souffrances de ses ennemis idéologiques « imaginaires », imaginaires parce que Omar Kadhr n’a probablement jamais lancé de grenade…

  9. quebecsocialiste said

    Hé hé! Khadafi a installé sa fameuse tente bédouine traditionelle… dans le Kremlin! Sacré Khadafi! Je sais pas pour vous, mais il me semble qu’il ne se la fait pas trop « sérieux » pour quelqu’un qui est entrain d’acheter des missiles anti-aériens dernier-cris…

    Si ça se trouve Sylvain, le seul « crime » du jeune Omara Khadr a été de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Méchant « crime de guerre », hein Harpeur? Bande de sales fachos néo-cons de merde!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :