Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le Parti Québécois : dépassé et réactionnaire

Posted by Libertad ! sur 9 novembre, 2008

blocage_banner_290

Source : les parlementeries, Juste pour rire

Le Parti Québécois, le Parti de René Lévesque, qui se présente depuis 40 ans comme étant LE parti souverainiste et progressiste au Québec, est maintenant plus que jamais dans une impasse idéologique. Depuis l’élection de la très « snob » Pauline Marois à la tête du Parti, nous sommes en droit de nous questionner si il existe encore une gauche au sein du PQ.

Cette gauche est encore présente en 2008, mais elle se voit de plus en plus marginalisée et non-respectée par l’élite néo-libérale du Parti. On n’a qu’à penser à l’anti-progressisme primaire de Jacques Brassard ou encore à Joseph Facal, dont les idées réactionnaires sont de plus en plus populaires au sein des militants péquistes, qu’ils soient jeunes ou âgées.

Pauline Marois parlait de « refaire » la sociale-démocratie, bref, selon elle de l’adapter au XXIe siècle. Cette « sociale-démocratie nouvelle », un peu comme le « socialisme de marché » à la chinoise consiste à faire accepter les privatisations et les massacres des acquis sociaux (une spécialité du PQ). Cette « sociale-démocratie » au lieu de progresser vers l’avenir recule au contraire à ce qui se passait il y a plusieurs décennies (soins de santés privés par exemple).

La gauche au sein de ce Parti devrait comprendre qu’elle n’a plus sa place au sein de cette organisation de millionnaires pourris à l’os qui veut mettre la souveraineté sur les tablettes. On a pu le voir récemment avec l’investiture anti-démocratique de Scott McKay, qui a écarté du processus de décision l’ancien député de l’Assomption, Jean-Claude St-André. Tout ça, parce qu’il critiquait la décision du PQ de mettre de côté l’optique référendaire.

La gauche au PQ se voit offrir les pires comtés électoraux, des endroits imprenables pour un souverainiste. En plus, les idéologues néo-conservateurs du Parti insultent et ridiculisent sans cesse l’implication de progressistes au sein du PQ.

Le PQ est un parti bourgeois comme les autres, malgré le faux optimiste que certains progressistes pourraient garder vis-à-vis du Parti de ti-poil. Des quelques mandats qu’ils ont eus, ils ont fait voter la loi 101, qui est une bonne chose, mais en même temps, les péquistes ont excellés dans les double-discours. Par exemple, ils parlent de justice sociale d’un côté lorsque de l’autre,  ils coupent de 20% les salaires des employés de la fonction publique…

Nous disons avec beaucoup de respect et de considération à ces progressistes et syndicalistes de quitter le Parti Québécois et de se joindre à quelque chose de différent : Québec Solidaire. Avec nous, vous serez respectés et nous pourrons changer quelque chose, qui sait ?

Publicités

40 Réponses to “Le Parti Québécois : dépassé et réactionnaire”

  1. jv said

    le pq fut un grand parti pour les indépendantiste et la gauche, mais seulement sporadiquement.

    sous René lévesque et sous Jacques Parizeau se parti était des plus respectables et ces 2 hommes avait la force de leur conviction.

    Mais personnellement quand je vois des johnson (frere et fils de 2 libéral) et de bouchard (l’homme qui incarne la droite lucide), je perds le gout de ce parti et apres bouchard aucun n’a eu la force de relever ce parti.

    ces 2 hommes sont des amis des libéraux ce qui explique qu’ils obtiennent des commissions gouvernementales

    La meilleure chose qui pourrait arriver est une union des parti de gauche et de la branche gauche et indépendance se réunissent sous une meme baniere car pour l’instant la droite a beau jeu. La gauche est séparé en plusieurs parti et le parti qui pourrait etre le leader de cette gauche (le pq) refusent de prendre le flambeau.

    Alors tant mieux si QS peut-etre cette nouvelle baniere, en espérant qu’ils gardent leur conviction et ne les troquent pas pour gagner du pouvoir.

  2. Le PQ m’a désilusionné, surtout depuis que certains membres ont appuyés ouvertement le Parti conservateur…

    J’espère simplement que les progressistes au sein du Parti sauront faire les bons choix.

  3. mjcq said

    René Lévesques c’est un mythe! Ce type n’était pas souverainiste ni même de gauche…

    Un libéral modéré: Il venait du Parti Libéral(ce qui explique c’est idée) et voulait développer la bourgeoisie québécoise au lieu de juste mettre l’accent sur elle canadienne qui nous dominait. Son rôle dans la nationalisation d’Hydro-Québec peut paraître comme étant un geste « de gauche » mais c’est aussi dans le but de fournir de l’énergie abordable aux entreprises privées naissantes ici. Il se prétend social-démocrate mais qu’est-ce que la social-démocratie outre un capitalisme camouflé pour éviter la révolte des travailleurs et ainsi continuer leur exploitation?! Certes nous sommes « moins pires » actuellement dans notre social-démocratie, mais les améliorations dans les conditions de vie et de travail des québécois sont en fait des acquis des luttes prolétariennes et non des véritables résultats de se système. N’oublions pas aussi les positions que René Lévesques avaient par rapport aux syndicats et à leurs revendications à l’époque, une autre preuve qu’il n’est qu’un libéral!

    Un autonomiste: René Lévesque, contrairement aux libéraux de l’époque, voulait que la bourgeoisie québécoise de développe pour éviter que l’on soit dépendant à celle canadienne. C’est un espèce de nationaliste qui voulait que le Québec est sa propre économie capitaliste. Mais c’est tout! L’indépendance de notre nation il ne s’en servait que comme un argument de négociation face à Ottawa ou pour attirer les souverainistes vers son parti. Rappelons aussi que dans les années 60, la majorité des nationalistes québécois nationalistes(droite ou gauche) parlaient d’indépendance et lui il est arrivé avec le nommé « souveraineté-association ». À la formation du PQ, il a participé à maintes magouilles pour être dans la direction. Nous n’avons qu’à penser à son voeux de dissoudre le RIN, d’écarter Pierre Bourgault et même à son idée de triple référendum, un processus compliqué et long qui risque d’écoeurer le peuple avant même d’accéder à l’indépendance. Aussi, souvenez-vous de la nuit des longs couteaux où ce personnage mythique décida d’envoyer une lettre à la Reine pour qu’elle ne reconnaisse pas la nouvelle constitution canadienne parce qu’on en était exclu alors qu’il aurait pu en profiter pour affirmer notre indépendance.

    Bref, René Lévesque le progressiste souverainiste n’est qu’un mythe et il y a longtemps que le PQ compte parmis ces membres importants des saboteurs de l’indépendance du Québec. Pour que l’on mène un réel débat sur la souveraineté afin de la réaliser et pour instaurer de véritable mesure progressiste il faut appuyer les bonnes alternatives et actuellement il y en a une ici, c’est QUÉBEC SOLIDAIRE! Remarque que pour y arriver, il faut qu’on y travaille tous ensemble au lieu d’espérer!

  4. jv said

    @ mcjq

    tu as raison, n’empeche que l’élan indépendantiste fut porté par rené lévesque, du moins en partie.

    Mais il est vrai que je trouve déplorable qu’il est changé le but de l’élection du pq. au début l’élection d,un gouvernement péquiste signifiait l’indépendance et apres ils ont parlé de référendum.

    Alors bravo a QS si ils persistent a dire que leur élection serait le choix de l’indépendance.

  5. La solution passe par la proclamation unilatérale de l’indépendance du Québec à l’Assemblée nationale.

  6. @MCJQ

    Ça ferait un très bon texte ! Il y a quelques fautes, mais ça pourrait être publié sur RWatch si tu veux !

  7. mjcq said

    ouais, je trouve aussi que ma réponse improvisé est pas pire, je vais sûrement y travailler et si tu veux tu le mettras sur le RW après!

  8. Ce texte pourrait même être diffusé dans la voix du peuple et sur des tracts.

  9. clusiau said

    @camarade…..l’élection de la très “snob” Pauline Marois à la tête du Parti….

    Il me semble, enfin c’est ce dont je me rappelle, que les membres du PCul avaient « Couronné leur Reine » non ?

    ………..

    ….René Lévesque le progressiste souverainiste n’est qu’un mythe et il y a longtemps que le PQ compte parmis ces membres importants des saboteurs de l’indépendance du Québec…..

    Right on ! Le PQ n’a JAMAIS voulu l’Indépendance. Il est lui-même dépendant des riches, comme les autres.

    ………..

    Québec Solidaire ? Non merci, j’ai déjà donné.

  10. sylvainguillemette said

    Entièrement d’accord avec Mjcq. Le Parti québécois n’est qu’un ramassis de propositions visant à faire dominer les bourgeois « québécois de souche », au lieu des autres étrangers. C’est aussi un repliement sur soi-même, que le Pq nous propose…

    Je suis indépendantiste, pas nationaliste.

  11. montrealenfrancais said

    Si vous avez à coeur la langue de Molière, pouvez-vous faire circuler dans votre milieu!
    Merci à l’avance!

    CENTRE-VILLE DE MONTREAL
    ====================================
    Une anglicisation fulgurante en photos et vidéos
    Déjà un demi-millier d’infractions possibles à la loi 101!

    http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/montreal-anglais.html

  12. Un des pires billets que j’ai jamais lu ici!

    Comme si la séparation du Québec devait être obligatoirement de gau-gauche étatiste.

    Jean Charest se frotte les mains pendant ce temps!

  13. Comprenez-moi, le PQ est une saloperie comme les 2 autres partis, mais de là à appuyer Culbec Suicidaire et aider Jean Charest, putain!

    « La solution passe par la proclamation unilatérale de l’indépendance du Québec à l’Assemblée nationale. » (Camarade Antho)

    Ah oui, et comment allez-vous faire ça si Charest est majoritaire?

    Sylvain, vous délirez dans votre dernier commentaire.

  14. quebecsocialiste said

    @A-P

    C’est toi qui délire avec ton idéologie visiblement libertarienne!

    L’indépendance d’abord! Le socialisme tout de suite après!

    Vive la révolution!

  15. mjcq said

    @A-P

    L’indépendance et le socialisme vont de pair puisque la lutte de classe passe par la lutte de libération national. Voilà pourquoi nous appuyons la formation politique démocratique et progressiste qu’est Québec Solidaire et que ce parti appuie la souveraineté contrairement au PQ qui n’est qu’un parti bourgeois et autonomiste. Certes Charest risque de passé et alors? Tu penses que ca sera mieux avec Pauline? Tu délires complètement.. Pendant que toi tu perds ton temps avec les libéraux du PQ, nous on travaille sur la construction d’un VRAI parti indépendantiste et de gauche. On appelle ca de la vision à long terme.

  16. jv said

    Il est vrai qu’en votant pour qS on laisse beaucoup de chance a charest, mais je crois que pour la cause indépendantiste avec les options disponibles en 2008, il serait plus profitable pour la cause qu’un gouvernement fédéraliste soit au pouvoir qu’un gouvernement modéré sur la question qui ne ferait que retardé la chance qu’on a d’écoeurer le peuple avec le fédéralisme.

    Peu importe la force du pq aux élection, les langues sales sauront les utiliser. Si le pq entre, Les fédéralistes vont associé les politiques du pq (tres modéré depuis 10 ans sur l’indépendance) et les difficultés de la crise économique à l’option indépendantiste.

    si le pq se plante, ils diront que la cause indépendantiste est morte.

    Donc, il faut penser à long terme, et a long terme, sauf revirement de situation au pq comme l’avenement d’un second parizeau, le pq délaissera l’indépendance au profit de vote qui font la différence dans cette dynamique a 3 partis.

    Il est dommage de le dire, mais selon moi l’idée d’indépendance est morte et enterré chez le pq depuis 10 ans et heureusement pour nous, un parti comme Qs pourrait s’avérer a reprendre le flambeau.

    Espérons que ce ne sera pas pour eux aussi qu’un feu de paille.

  17. quebecsocialiste said

    @Jv

    « Espérons que ce ne sera pas pour eux aussi qu’un feu de paille. »

    Jamais tant que le PCQ (et bientôt les jeunes patriotes si ça continu) les pousseront dans la bonne direction.

  18. jv said

    @ quebecsocialiste

    Tant mieux,

    Pour l’instant j’hésite entre QS et Parti indépendantiste (tout dépendemment de ceux qui se présenteront dans mon compté). j’hésite car je suis indépendantiste avant d’etre de gauche. (ce qui ne veut pas dire que je vendrais mon ame pour l’indépendance)

    Peut-etre que PI n,est pas de gauche, (je les connais moins), mais je crois que malheureusement les forces indépendantiste sont encore divisé au grand plaisir des fédéralistes.

    Si ces 2 parti indépendantiste pouvait s’allier mon probleme de choix se reglerait.

  19. Hey QS,

    Envoie moi un courriel avec ton numéro de tel, car je voudrais te parler. J’ai des projets intéressants pour cet hiver.

  20. mjcq said

    Pour moi l’indépendance fait parti d’un projet révolutionnaire progressiste. La question n’est pas socialisme ou indépendance avant car les 2 vont de pairs puisque la lutte de classe passe par la lutte de libération nationale des peuples opprimés.

    Le PI est un petit parti(beaucoup plus que QS) qui veut une élection référendaire. L,idée est bonne mais le problème c’est qu’actuellement, les québécois ne sont pas trop favorable à la souveraineté du Québec. Voilà pourquoi avant de vouloir se séparer il faut remettre la question national à l’avant plan de la scène politique comme le fait QS pour regagner la population et ensuite entreprendre les démarche pour que nous la fassions ensemble.
    QS est également plus avancé que le PI notamment par rapport à l’influence que le parti et les membres ont dans les certaines sphères d’Activités. QS va peut-être aussi avoir ses premiers députés le 8 décembre prochain et le parti va pouvoir continuer à se développer grâce à l’appui de la population en général notamment grace aux votes que l’on recevra. Et pour finir, QS est un parti ouvert et démocratique dans lequel chaque membres a un certain pouvoir. Nous essayons de fonctionné par consensus et non en élisant une direction qui fait n’importe quoi(voir ici les bisbilles à l’interne dans le PI et la démission de Victor Lévis Beaulieu du parti).

    VOilà mes principales raisons pourquoi je vote QS et non PI!

  21. krymz said

    j’ai une idée comme sa;

    je n’y connait pas grand chose aux elections du québec… mais a se que je pense, QS n’a meme pas une chance d’etre minoritaire (svp corrigez-moi si je me trompe). donc, a lieu de se lancer en campagne électorale et perde de largen a faire des pencarte et tout le tra lala, de ne pas se lancé en campagne de gagné des electeur pour maintenant mais pour plus tard, en utilisant les fond concentré sur l’information. et pas juste des tracs et autre mais sourtoutt de l’argumentation comme dans les écoles, les médias populaires… pcq il faut de l’argumentation pour enlever les fause idée encastré depuis qui sait combien de générations sourtout de personne a personne.

    le bons sens est la meilleur arme selon moi. alors on informe, ré-informe, porte-à-porte tous ce quon peu et puis paf dans 1 ou 2 élection (4 à 8 ans???) on se présente et on se claque une majorité 😀 parceque on aura augmenté la consience et détruit le mensonge…

    s’est juste une idée qui m’est venu v’la 10 minutes (depuis que j’écris ce post), je suis sur que ses pas au point mais que il ya quelquechose de bon a sortir et modeler de sa…

  22. krymz said

    par exemple, vu que il n’y aurait pas de vote a gagné, les députés pouraient se regrouper a un quelque endroit a la fois pour touché le maximum de gens au lieu de unpeu de gens un peu partout…

  23. mjcq said

    même si on n’est pas élu comme gouvernement, une campagne électorale et un parti politique ca sert a beaucoup de choses.

    C’est une tribune à cause de l’attention que porte les médias.

    On va peut-être avoir la chance d’élire deux députés pour faire entendre nos positions au parlement ce qui fera également en sorte que l’on puisse participé aux prochains débat des chefs.

    On mobilise beaucoup de militants dans une période définie pour faire de la sensibilisation.

    Les votes gagnés nous rapporte de l’argent pour développer le parti.

    Bref, il faut voir à long terme et faire élire un parti démocratique, progressiste et indépendantiste qui est également présent dans la rue c’est une nécessité!

  24. camaradevez said

    C’est vrai ce qui est intéressant aussi c’est faire des débats publiques .

  25. gvsan said

    Il est vrai que QS ferait une grande différence s’il rentrait à l’assemblé, car les médias marchent comme ça: bon-enjeux-méchant. Et si le parlement est uniformisé, il faudra qu’il cherche un antagoniste (pas David Gagnon:P). Et donc, la tribune de QS augmentera exponentiellement.

    J’ai une question. Si QS a long se fait élire, est-ce qu’il sera comme aujourd’hui ou il deviendra avec le temps et le renouvellement des membres une copie orange du PQ?

    Aussi, ce que j’ai jamais compris des communistes souverainistes, c’est quand ils disent: Vive le Québec libre! à coté de: Prolétaire du monde unissez-vous! Est-ce que le communiste va au-delà des nations ou des différences?

    Finalement, croyez-vous que cela est de la censure: (dans les dernières secondes)?

  26. mjcq said

    Salut Gvsan,

    Pour ce qui est de QS je ne pense pas que le parti risque de devenir comme le PQ car notre structure interne est différente. Nous n’avons pas de chef mais des portes-paroles et nous fonctionnons démocratiquement à l’aide d’instances décentralisés et locales. Aussi, nos principes de bases sont différents et plus spécifiques que ceux du PQ. Certes, le danger de devenir un parti traditionnel nous guettera toujours quand même, mais on peut le réduire encore plus en s’investissant tous dans le parti pour valoriser les véritables priorités de la population et non d’intérêts particuliers.

    Pour ce qui est des communistes et bien il faut comprendre que pour que les travailleurs puissent prendre leur contrôle de leurs moyens de production, il faut lutter contre la bourgeoisie(le patronat) qui veut nous en empêché. Cependant au Québec, comme ailleurs, la bourgeoisie est étrangère. C’est-à-dire que nous dominer par une bourgeoisie externe comme dans les pays colonisés. Certes, il y a des patrons au Québec, mais la bourgeoisie québécoise et subordonné par la bourgeoisie pro-canadienne qui veut une confédération capitaliste et/ou profiter des atouts d’une nation sous son régime(nous n’avons qu’à penser aux fédéralistes comme Paul Desmarais et Pierre-Carl Péladau). Bref, la lutte de classe passe premièrement par la lutte de libération nationale tout en restant solidaire avec les autres opprimés. Il n’y a la aucun prétextes racistes ou nationalistes aigus.

    J’espère avoir bien répondu, si vous avez d’autres questions n’hésitez pas!

  27. mjcq said

    J’ajouterais aussi que pour faire valoir l’Internationalisme il faut s’affranchir de toutes formes de colonialisme, sinon ca ne peut pas marcher.

    Et pour la censure c’est sur que l’on doit se méfier de cela. Nous sommes pour la liberté et c’est grâce à l’éducation populaire et une vraie démocratie participative que nous la préserverons!

    Olivier Lachance

  28. mjcq said

    Mais bon, je ne sais pas si le vidéo entant que tel est de la censure.. dur a dire… C’est louche par exemple!

    **********Désolé pour ces multiples messages***********

  29. pills39 said

    « L’indépendance et le socialisme vont de pair puisque la lutte de classe passe par la lutte de libération national » -Mjcq

    Prière de justifier ce commentaire camarade.

    Également, de grâce ne pas me référer au texte (re)publié il y a quelques jours sur ce même site considérant qu’il ne fournit aucune explication pour ses proclamations.

  30. sylvainguillemette said

    @ Anarcho-pragmatisme

    « Comme si la séparation du Québec devait être obligatoirement de gau-gauche étatiste. »

    Comme si elle avait à être de droite, et pourtant, vous croyez en détenir le monopole sur toutes les instances! L’un des pires commentaires que j’ai lu ce matin!

    L’indépendance n’est pas absolument nationaliste étroite, comme vos visions néo-libérales et libertariennes.

    « Comprenez-moi, le PQ est une saloperie comme les 2 autres partis, mais de là à appuyer Culbec Suicidaire et aider Jean Charest, putain! »

    Québec solidaire propose des solutions viables, si l’on les compare à celles des autres partis néo-libéraux.

    Québec-solidaire, c’est son nom, oui, oui, propose une alternative au capitalisme sauvage. Et laissez-moi vous rappeler que le système capitaliste est encore décédé, même avec les 700 milliards de plus, ajoutés avant hier par les chinois! Peine perdue!

    De plus l’exploitation de l’être humain par ses semblables a assez duré. Il est temps que ça cesse et que les parasites fassent leur part, comme le prolétariat.

    « Ah oui, et comment allez-vous faire ça si Charest est majoritaire? »

    La déclaration de l’indépendance, c’est à supposer que l’on gagne des élections, allô?!? C’est à dire, que Québec-solidaire remporte le pouvoir…

    « Sylvain, vous délirez dans votre dernier commentaire. »

    Et vous? Votre insulte sans effet envers Québec-solidaire ne me touche nullement. Vous appuyez quoi? Le capitalisme? Oups! Il est mort!

    Sinon, ça reste l’exploitation du prolétariat majoritaire par une minorité parasitaire non-élue, non-méritante et totalement inutile à l’humanité. C’est la même bande de parasites qui nous a mené là- où on est écologiquement parlant, c’est à dire au bord du gouffre! Et le pire, c’est que cette minorité parasitaire continue de se battre pour raser nos forêts et pour polluer nos cours d’eau. Cette élite parasitaire de droi-droite va jusqu’à faire des coups d’État dans le monde, pour s’approprier les richesses naturelles des pays du tiers monde, en y installant de suite, des dictatures dociles et généreuses (envers la bourgeoisie)!

    C’est vous qui délirez…nécrophile…

    @ Krymz

    « le bons sens est la meilleur arme selon moi. alors on informe, ré-informe, porte-à-porte tous ce quon peu et puis paf dans 1 ou 2 élection (4 à 8 ans???) on se présente et on se claque une majorité 😀 parceque on aura augmenté la consience et détruit le mensonge… »

    L’idée n’est pas mauvaise, mais pour des « catastrophistes de Kyoto » comme moi, 8 ans , c’est long en titi! On a pas le temps de gosser, faut donner des alternatives au prolétariat. Je suis d’accord avec la réponse d’Olivier Lachance.

    Et toute la sphère géopolitique internationale s’emballe, les russes sont plus ultra-nationalistes que jamais, les États-Unis se sont effondrés, n’en déplaise aux dr-droitistes comme anarcho-pragamatisme…, et le Québec a besoin d’une indépendance SOCIALISTE, plus que jamais.

    Le modèle néo-libéral est un échec, il n’a aucunement partagé les richesses comme il entendait le faire (ouais, c’est ça!).

    L’idée n’est pas mauvaise pour autant…si seulement nous avions plus de temps, mais je n’y crois pas. Il y a un réchauffement climatique, une future crise des ressources, comme l’eau potable, et bien d’autres à venir. Ça devient en fait, de plus en plus pressant.

    @ Gvsan

    « J’ai une question. Si QS a long se fait élire, est-ce qu’il sera comme aujourd’hui ou il deviendra avec le temps et le renouvellement des membres une copie orange du PQ? »

    C’est à nous d’y voir en fait. C’est le cynisme de l’électorat qui joue ce jeu. La société n’est qu’un reflet de celle-ci face à ses devoirs, comme par exemple le monde de la politique. Certains prennent ça pour un hobby, alors que c’est un devoir.

    Si toutes et tous y participent, y débattent démocratiquement, ça n’arrivera pas. Sinon, …

    Aucun parti n’est à l’abri de l’indifférence.

    Une des solutions seraient que les groupes anti-électoraux, comme le PCR par exemple, s’y joignent et qu’ils y imposent leurs idées de gauche. De toute façon, le PCR appuie Hugo Chavez qui, comme dans Québec-solidaire, utilise un parti regroupant les groupes de gauche et d’extrême gauche pour gagner des élections. Alors soit ils sont contradictoires avec leurs principes, ou sont-ils seulement opportunistes étant donné la victoire écrasante de Chavez par l’électorat.

    « Aussi, ce que j’ai jamais compris des communistes souverainistes, c’est quand ils disent: Vive le Québec libre! à coté de: Prolétaire du monde unissez-vous! Est-ce que le communiste va au-delà des nations ou des différences? »

    Je n’ai jamais dit « VIVE LE QUÉBEC LIBRE » de toute ma vie, et je ne compte le faire.
    Je ne suis pas nationaliste, mais indépendantiste, pour plusieurs raisons. Si vous revenez quelques billets en arrière et lisez le texte d’Alexandre Pouliot-Roberge, vous comprendrez mieux ma position.

    @ Pills39

    « Également, de grâce ne pas me référer au texte (re)publié il y a quelques jours sur ce même site considérant qu’il ne fournit aucune explication pour ses proclamations. »

    Ce texte fournit des explications, au contraire, pour ceux et celles qui veulent y croire. Sinon, il y en a d’autres.

    Le Québec d’abord, est aujourd’hui campé sur des bases idéologiques bien différentes de celles de nos camarades de l’Ouest. Socialiser le Canada, avec l’Alberta et et quelques uns de ses suiveux (Saska..), ce sera nettement plus long que faire l’indépendance.

    Dois-je commencer à énumérer les sondages qui le démontrent depuis Harper au pouvoir? La droite avance dans l’ouest, elle recule dans l’est, c’est indéniable.

    Je ne suis pas nationaliste, alors je ne peux pas vous trouver des raisons nationalistes de le faire ainsi. Mais rêver de faire le socialisme, puis le communisme ultimement, dans un Canada à la « canadienne », c’est rêver en couleur!

    Ça va durer une bonne centaine d’années de bataille en justice « truquée », conforme elle aussi à la charte CANADIENNE et à sa constitution.

    Penser que les québécois vont dès demain, sortir dans la rue arme à la main, c’est aussi pertinent que de voir Obama amener la paix en Afghanistan ou à Gaza.

    Le fait est que nous sommes pris dans cette constitution qui n’est pas nôtre et que ainsi, le Québec ne verra jamais le socialisme chez lui. Ce serait, comme vous diront ces « politiciens fédéralistes », anticonstitutionnel*!

    *Charest a quand même eu le culot de faire des lois anticonstitutionnelles anti-syndicales, mais vous savez bien que cela ne compte, quand c’est eux qui le font!

  31. gvsan said

    Merci!!

  32. krymz said

    @ sylvainguillemette
    « Le fait est que nous sommes pris dans cette constitution qui n’est pas nôtre et que ainsi, le Québec ne verra jamais le socialisme chez lui. Ce serait, comme vous diront ces “politiciens fédéralistes”, anticonstitutionnel*!

    *Charest a quand même eu le culot de faire des lois anticonstitutionnelles anti-syndicales, mais vous savez bien que cela ne compte, quand c’est eux qui le font! »

    j’ai de la misère a croire que on vas réussir proprement (sand sang/pot-de-vin etc) a avoir un monde meilleur. je crois pas que meme si le peuple se réveille a moitié et vote QS, il vont nous laisser faire? je parle pas juste du fédéral ou des états unis, mais aussi des joueur d’échec (nous étant les pions) comme les gros banquiers rockafeller,worthchild et autre… il on pas laisser le vietnam, il on pas laisser le qc dans le passé (1835, commendite, ect)…

    pensé vous que etre poli avec des vampires sanguinaires sa peux mener a quelque chose de bon?

  33. krymz said

    partie 2

    charest passe des lois enticonstitutionelles. sont telle partie? si non pourquoi?! on est pas content mais on le laisse faire??? WTF!!!!

  34. krymz said

    j’aimerais bien qu’il y aille un bouton pour edité nos post comme sa j’aurais pas besoin de spammer…

  35. sylvainguillemette said

    Hé hé!

    Je ne crois pas qu’ils nous laisseront faire, et ce sera le temps d’agir alors. Pas avant, comme le proposent d’autres formations qui n’ont aucun appui populaire. La charrue avant les boeufs, on sait ce que ça donne.

    Imaginez que nous ayons une majorité chez Q-s, imaginez, et que l’on déclare unilatéralement l’indépendance -déjà, nous verrons leurs limites!-. Ensuite, déclarons le virement vers socialisme, avec ou sans l’appui de Pills39 et Internationaliste, et voyons ce que ça donne! S’ils nous rirent dessus, je ne vous demanderai pas de présenter l’autre joue, ne vous inquiétez pas!

    Si nous avons cette majorité populaire, ils devront se plier ou faire face à un mur. Vous croyez que le Canada peut nous mener en déroute? Allons donc! 70 000 soldats, dont des pousse-crayon, on repassera! Même l’armée cubaine dispose de plus 500 000 soldats, et est donc, plus effrayante que celle du Canada, dont les hélicoptères tombent en ruine, tout comme ses chars.

    Sinon, le Québec est beaucoup plus grand que la Sierra Maestra!

  36. sylvainguillemette said

    rirent = tirent

  37. sylvainguillemette said

    C’est assez rare que les soldats rient au lieu de tirer.

  38. rackhamlerouge said

    D’accord, de manière générale, pour dire que le PQ est un parti « dépassé ». Le problème, toutefois, c’est que le programme de Québec solidaire se veut en tous points un remake de celui du PQ des années 1970.

    L’idée de revenir à l’État-providence pour réguler le capitalisme n’a plus de sens; il s’agit d’une position purement dogmatique.

    En passant, quelqu’un pourrait expliquer jusqu’à combien de plus-value un capitaliste peut-il extorquer aux prolétaires sans qu’il s’agisse de « profits abusifs » (en référence à la publicité électorale de Québec solidaire, qui condamne les « profits abusifs »)? Jusqu’où peut-on engranger des profits sans que ce soit abusif, dans votre projet de société?

  39. sylvainguillemette said

    Rackhamlerouge, là-dessus, je suis entièrement d’accord. C’est pourquoi je suis dans ce parti, afin d’être certain qu’il adopte une position beaucoup moins passive envers cette bourgeoisie.

    À mon avis à moi, si vous me posez la question, dès qu’il fait un milliardième de profit sur le labeur d’autrui! C’est un parasite, rien de moins, rien de plus! Et là-dessus, le PCQ est d’accord avec ce que je dis.

    Je ne peux pas dire que je suis d’accord à 100% avec le programme de Q-s, mais je crois qu’il faut tout de même pousser pour qu’il se radicalise d’abord, puis pour qu’il renverse la vapeur à Québec, au Québec. Sinon, les quatre autres partis sont plus à droite que Q-s.

  40. sylvainguillemette said

    Je ne veux pas des estrades, car le temps d’une vie, l’estrade me fera tout de même subir les programmes « démocratiquement » élus par ceux et celles qui participent aux élections (aux dernières élections, on a failli reculer de 50 ans avec les conservateurs « potentiellement majoritaire » à l’époque.) sans même savoir si cela aidera l’humanité en bout de ligne. Je veux agir maintenant, sur les instances qui mobilisent le prolétariat au Québec (On est pas au Népal et on ne se fait pas enlever pour nos couleurs ici, comme en Colombie ou au El Salavador. Personne ne m’empêche ici, pour l’instant, de parler contre la bourgeoisie, ce que je fais sans relâche d’ailleurs.). C’est important de regarder le contexte géopolitique aussi, l’histoire de l’endroit, même si mes convictions passent avant l’histoire*–> *Avant qu’Épistème n’arrive en sursaut, prétextant que je disais le contraire ailleurs..

    Ensuite, nous ne connaissons absolument rien de l’avenir, personne ici ne peut prétendre avoir ce divin don, qui devrait d’abord prouver la divinité, ou le « don ». Alors laissez-moi tranquille avec les « ça marche pas, dans l’histoire… » ou les « y a juste les luttes armées qui… ». personne n’est devin. À chaque contexte sa solution, et la lutte armée, au Québec, alors que nous avons la chance d’éviter ces bains de sang, ce n’est pas vraiment d’augure je crois. Et de toute la façon, le canon ne prouve pas la raison, mais seulement qui tape le plus fort. La plume par contre, nous donne cette raison. Ne prenez que nos débats sur RW à titre d’exemple!

    Combien de fois avons-nous rappeler aux « JACQUES SAINT-PIERRE » de ce blogue, leurs doubles facettes, leur logique à double-mesure??? Combien de fois leur avons-nous démontrer qu’ils appuyaient par exemple, du terrorisme, un vocabulaire qu’ils utilisent eux-même pour définir leur adversaires -qu’ils soient terroristes ou non!- .

    Le débat, comme il s’en fait ici, c’est notre ultime arme. Le foutu média que nos adversaires les bourgeois, jadis, détenaient à eux seuls! C’est terminé! Jusqu’à ce qu’ils inventent une loi pour nous taire. Et si vous croyez que personne ne vient nous lire, allez voir le compteur qui tourne.

    Les armes, je les prendrai lorsque qu’on me tirera dessus, je ne suis pas du genre à présenter l’autre bien longtemps. C’est pourquoi je ne suis pas contre le fait que les gens se préparent, le « paintball » est entre autre, une bonne solution à cette lacune. Il doit déjà d’ailleurs, y avoir un tas de nazis et de rouges dans les centres de « paintball » du Québec. On s’y revoit alors…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :