Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Image de la semaine

Posted by Libertad ! sur 12 novembre, 2008

image_dimensions

Publicités

35 Réponses to “Image de la semaine”

  1. quebecsocialiste said

    Ouin… « méchant changement »…

    Après tout… le PQ n’est plus souverainiste, les libéraux sont encore plus arrogants qu’avant (oui oui, c’est possible) et l’ADQ va peut-être disparraître.

    Le vrai changement, ce sera l’arrivée d’Amir Khadir et Françoise David à l’assemblée nationale!

    Hasta la victoria siempre!

  2. sylvainguillemette said

    Je vois trois capitalistes qui proposent, du capitalisme!

  3. Vincent Sremed said

    Il manque aussi sur cette image Françoise David et Amir Khadir. Étrange omission de ces politiciens…

  4. eberhardt1972 said

    Non, non il n’y a pas d’erreur…

    Le pécu, la déku et le péellku sont les trois seuls grands partis de droite et ils ont droit à une photo de famille.

    QS est à quelque part d’autre sur une autre image: celle des partis de gauche!

  5. pills39 said

    Rêvez toujours camarades, QS ne fera rien de différent des partis principaux actuels: jouer les grands yes-men du pouvoir économique.

    Il croulera sous les impératifs de l’économie globale et devra, même à contrecoeur, laisser ses jolies idées roses pour en venir au vrai rôle d’un parti enlisé dans la démocratie bourgeoise: la gestion factice du capitalisme.

  6. mjcq said

    Tant que QS n’est pas au pouvoir, ce parti a un très grand rôle a jouer dans l’opposition et continue de grandir. Aussi, la structure interne du parti fait que la « direction » ne peut pas être une clique au service d’intérêt particulier qui abandonnera le programme que bâtisse les membres contrairement aux autres partis qui ne fonctionnent pas démocratiquement. C’est bien beau de dire des paroles du genre en l’air, mais en observant attentivement la réalité on se rend vite compte qu’il y a des détails importants qui font qu’un parti peu être nul(le PS en France) ou bon(le PSUV au Vénézuela). Certes ca ne risque pas d’être facile à cause des pressions externes, mais personnes n’a dit que nous ne voulions pas travailler intensément pour défendre et construire le socialisme.

    Olivier

  7. internationaliste said

    Pills39 a raison sur QS. S’il prend le pouvoir il gouvernera comme les sociaux-démocrates européens qui ont attaqué les acquis de la classe ouvrière et qui ont participé à des guerres dont celle du Kosovo en 1999.

    C’est pourquoi je pense de plus en plus à annuler mon vote lors des élections du 8 décembre prochain.

  8. sylvainguillemette said

    @ Pills39

    « Rêvez toujours camarades, QS ne fera rien de différent des partis principaux actuels: jouer les grands yes-men du pouvoir économique. »

    C’est sûr qu’avec des forces de gauche qui préfèrent se cagouler que de participer aux instances démocratiques, le parti va aller là où il peut aller. La solution serait-elle de se masquer toutes et tous, et de porter des noms d’autrui?

    Québec-solidaire, s’il fait comme les autres partis, sera traité de la sorte, mais pour l’instant, vous faites un procès d’intention et vous jouez au devin, ce que vous n’êtes visiblement pas.

    « Il croulera sous les impératifs de l’économie globale et devra, même à contrecoeur, laisser ses jolies idées roses pour en venir au vrai rôle d’un parti enlisé dans la démocratie bourgeoise: la gestion factice du capitalisme. »

    C’est ce que je disais, Pills29 est devin! Ils ont de ces pouvoirs de nos jours! Un peu trop de tamagotchi et de pokemon!

    Tant que Québec-solidaire n’agit pas de la sorte, préservez vos devinettes pour ce jour où ça sera le cas. Et qu’a fait, par exemple, le PCR, depuis son existence, pour les travailleurs? Représenter le prolétariat, masqué, et encourager le peuple à prendre les armes, ça n’a rien de très, très révolutionnaire… Rendu là, c’est quasiment de la contre-révolution, puisqu’on connait (pour jouer le devin comme Pills39) déjà la tournure que cela prendrait.

    @ Internationaliste

    Québec-solidaire n’appuie aucune guerre, où que ce soit dans le monde. Tu leur prêtes des intentions qui n’ont rien à avoir avec la composante de ses membres.

    Sinon, le PCC a déjà appuyé la conscription, donc l’envoi de jeune chair à canon toute fraîche à la deuxième guerre mondiale, une autre guerre de bourgeois. Double-mesure…

    Tu devrais faire attention, car ton abstention va se transformer en appui aux adéquistes, parce que eux, ils ne s’abstiendront pas de voter et de te faire reculer sur tes principes. À toi de voir…

    Aussi Hugo, si tu persistes à vouloir jouer le gérant d’estrade pour Québec-solidaire, il y a fort à parier que ce parti n’avancera pas autant que si tu y travaillais…

  9. sylvainguillemette said

    Je suis déçu…

  10. internationaliste said

    Si tu veux dire le Parti Communiste Canadien par PCC tu as tout à fait raison. Il a appuyé la conscription pendant la 2ème guerre mondiale et a appelé à une coalition libérale-ouvrière. Cette ligne n’a pas vraiment changé depuis, ils sont toujours à la remorque des secteurs soi-disant progressistes de la bourgeoisie canadienne et c’est pourquoi j’ai rompu tout lien avec ce parti.

    Quant à Québec Solidaire je trouve que c’est un parti populiste ultra-réformiste qui n’a rien à voir avec la défense des intérêts de la classe ouvrière. La déclaration de ce parti suite aux évènements de Montréal-Nord qui dénonçait uniquement la violence des émeutiers sans rien dire sur le rôle de la police m’a mis le feu au derrière.

  11. sylvainguillemette said

    « Quant à Québec Solidaire je trouve que c’est un parti populiste ultra-réformiste qui n’a rien à voir avec la défense des intérêts de la classe ouvrière. La déclaration de ce parti suite aux évènements de Montréal-Nord qui dénonçait uniquement la violence des émeutiers sans rien dire sur le rôle de la police m’a mis le feu au derrière. »

    Mais comme dans touts les partis du monde, il faut y entrer et participer aux instances pour faire valoir ses idées et ses convictions. Québec solidaire est le seul parti où tu peux le faire et porter un vrai poids dans la balance, et où nos « chefs » ne sont en fait que des porte-paroles mandatés pour le faire.

    Les autres groupes ou partis que tu me nommeras, ne se présenteront soit pas aux élections, ou seront également des partis soumis au poivoir et à l’influence débordante des bourgeois. Chez Québec-solidaire, rien ne t’empêche de les pointer…

    Si tu veux changer le monde, fais ta part, mais les groupuscules de gauche ont tout à perdre à s’isoler s’ils ne participent pas aux instances où on peut réellement changer le monde. Québec-solidaire, c’est pas encore pourri, mais votre absence n’aidera en rien les contribuables, dont les prolétaires que toi et moi on veut aider à se former un vrai parti du prolétariat, représentatif des masses que nous sommes en fait.

    Québec-solidaire…, populiste dans quel sens? Sinon, c’est clair que le Parti communiste du Québec, sur la question de la lutte des classes, etc., est à des années lumières de ce que prône Q-s, je ne m’en cacherai pas, voilà NOTRE lien http://www.pcq.qc.ca par contre, pour bien faire la différence. Le programme n’est pas encore terminé, tu pourras le juger rendu là. Sinon, quoi que tu en dises, tu pourras toujours, ensuite, te dire que tu n’avais qu’à y participer avec nous pour y mettre du tiens.

    Pour l’émeute de Montréal-Nord, tu connais ma position, je l’ai défendue ici, sur RW, et sur quelques autres blogues. C’était un meurtre, un homicide involontaire, qui semblait bien volontaire. Le policier sait bien que des balles, ça tue. Que l’un ou l’autre des êtres humains mis en cause soit un policier ou un gamin qui joue aux dés, un meurtre, c’est un meurtre. Donc déjà là, je dénonce ici les médias qui parlent eux, d’une bavure, ou d’un accident.

    On sait toutes et tous très bien que si un « redneck » tue un enfant qui joue sur son terrain, ce sera un meurtre impitoyable, etc.. Or, c’est exactement le geste, la même action, qui mène au même résultat final, la mort d’un être humain. C’est un homicide involontaire, jusqu’à preuve du contraire. Et comme je dis, c’est peut-être volontaire, comment saurons-nous. Je veux dire, vous pouvez toutes et tous dire que ce serait ingrat de ma part de porter de telles envers les policiers -je ne porte pas d’accusation soit dit en passant-, mais c’est que c’est déjà arrivé, alors…

    Aux États-Unis, les policiers font des meurtres, et c’est déjà arrivé ici aussi, au Québec.

  12. internationaliste said

    Je ne parlais de ta position personnelle sur les évènements de Montréal-Nord mais de la déclaration odieuse de la direction de QS qui méritait et mérite d’être dénoncée sur toutes les tribunes.

  13. mjcq said

    QS n’est pas parfait mais la différence entre ce parti et les autres c’est qu’il est en développement et surtout démocratique. Notre devoir à nous(le PCQ) en tant que collectif c’est de faire en sorte que les intérêts des travailleurs soient valorisés dans QS et il serait faux de dire que ca ne porte pas fruit tout comme il est complètement absurde de dire que QS est comme les socio-démocrates européens. Sans vouloir d’insulter, on dirait vraiment un argument vide du PCR.

    Comme je l’ai dit plus haut et si tu es capable d’observe qu’est-ce qui différencie un parti ouvrier d’un parti bourgeois, il y a des détails qui font qu’un parti peut être comme le PSF ou comme le PSUV et vu la structure interne de QS et tous les progressistes qui y travaillent, on sait déjà de quel côté et QS même si il faut continuer à se battre pour limiter les dangers.

    Et pour ce qui est de Mtl-Nord, je n’arrive pas à trouver ce que tu trouves odieux. Si tu veux m’éclairer la dessus ca serait bien gentil parce que ce que je sais c’est que QS appuie le fait qu’une enquête publique et impartiale soit mené et plusieurs membres(dont Amir) ont d’ailleurs participé aux activités de protestation face à cette affaire.

    En tk, il y en a long à dire mais si tu veux annuler ton vote, c’est ton choix. C’est un geste tout simplement insignifiant surtout lorsque l’alternative existe. Mais bon, certains(je ne parle pas de toi) préfèrent ne pas y travailler parce qu’ils sont paresseux et pensent que l’action individuelle, le brasse-camarade dans les manifs et quelques beau discours sans solutions sur différents enjeux vont arriver à séduire et défendre les travailleurs.

  14. internationaliste said

    Sur Montréal-Nord c’est simple à comprendre QS a dénoncé la violence des émeutiers sans rien dire sur celle de la police. J’ai lu bien attentivement et c’était très clair. Le même discours en somme que les médias bourgeois.

    J’ai participé à la manif du 11 octobre à Montréal-Nord et la présence de QS était on ne peut plus minime et rarissime. Le seul que j’ai vu était Amir Khadir. Il n’y avait aucun cortège, aucun tract, aucune bannière de QS.

  15. pills39 said

    Pour le camarade Guillemette: Je répondrai de bonne foi sans faire de spéculation grossière, question de sortir du carcan. Ainsi, je couvrirai la réponse point par point.

    En premier lieu, porter accusation sur un groupe au niveau politique en vertu de son habitude en manifestation ne fait aucune lumière sur les aspirations révolutionnaires du groupe. Bien que le camarade Guillemette soit rapide à faire une association illégitime entre braqueur de banque et militantE révolutionnaire, la stratégie encouragée par le Parti Communiste Révolutionnaire de se masquer lors des événements où une forte présence policière est prévue en est une de sécurité: considérant que nos membres connuEs sont déjà victimes de profilage, de filature et de harcélement policier (spécifiquement en moments forts de campagnes). Il en va de soi que pour empêcher les forces de l’ordre d’identifier touTEs nos camarades, ceux et celles-ci couvre leur visage de façon telle à éviter un futur de paralysie politique par craite de la loi. En ce qui concerne toute cette histoire de noms empruntés, il n’est là qu’une rumeur saugrenue: je n’ai jamais eu de second nom et personne que je connaisse dans l’organisation ne s’identifie pas par son nom réel. Tenons nous en à cela pour l’instant puisque ce point est sans intérêt, il n’est que la démonstration de l’ignorance de nos détracteurs.

    Pour enchaîner, le futur des partis ayant tenté d’instaurer le socialisme par la voie électorale en est un tracé d’avance; comme l’histoire n’est visiblement pas porteuse d’absolu, analysons la situation économique actuelle ainsi que la perspective de modification radicale de la propriété des moyens de production. Le gouvernement est actuellement détenteur d’une poignée de société d’état, elle même, pour bonne part, faisant compétition avec des services privés aptes à offrir, à moindres coûts, des services équivalents. Or, sans même compter cette notion généralement décisive dans le choix des consommatrices et consommateurs, les organismes en question bénificient du financement de l’état à même la collection des taxes et impôts.

    Il y a deux façons de sortir du débacle de la compétition aride contre le privé pour le public: dans un premier temps, il devra adopter les mêmes coutumes que l’entreprise privée, traiter ses employéEs comme du bétail et s’abaisser à une morale psychopate, ce qui ne le libère pas du facteur compétitif, mais du moins le légitimise au niveau économique en le rendant rentable; dans un second, l’état peut tout simplement abolir la compétition en détruisant la propriété privée des moyens de production. Le problème avec l’option numéro deux, visiblement plus efficace et souhaitable, est que le droit d’entreprise est un droit constitutionnellement protégé et le modifier ne s’atteint pas par un simple vote en chambre. N’en serait-ce que l’aspect légal (tout-de-même possible par le simple fait qu’il existe des dispositions démocratiques pour modifier la constitution), la question serait plus simple; outre cette considération, nous devons également compter sur la bourgeoisie pour défendre ses intérêts indépendemment de la loi. Celle-ci, mise au pied du mur par un état socialisant progressivement tous ses avoir ne tardera pas à lancer une défensive qui, vu les moyens supérieurs de celle-ci, n’aura autre choix que de renverser le gouvernement et rétablir le pouvoir bourgeois. L’armée nationale n’obéit jamais aveuglément à son autorité légale en temps de crise, elle s’en rend à l’apparence de ses intérêts, celle-ci également représentée par le spectre bourgeois.

    Maintenant attardons nous aux aspirations de Québec-Solidaire: le programme ne contient aucune volonté d’abolition de la propriété privée des moyens de production, et si jamais le plan était tel, ce parti ne s’attarde en aucun cas à la réaction de la classe dirigeante. Ce faisant, nous pouvons assumer que les sociétés d’état devront faire face à la première possibilité de gestion du service public: faire compétition sauvagement avec le domaine privé. Conséquemment, toute tentative de faire croire que ce parti nous rapproche de la révolution est vaine: il est en soi le fruit d’une faute analytique de comment vaincre le capitalisme.

    Ce que le PCR propose, c’est de travailler concrêtement à établir une force (éventuellement) armée qui reprendra le capital d’entre les mains de la bourgeoisie et tavaillera à organiser la production dans les intérêts du prolétariat, le tout fait à mesure des avancées militaires sur le territoire. Aucune illusion d’attitude managériale avec le conflit de classe économique de la société, nous en liquidons (idéologiquement ou matériellement) une et nous favorisons le développement de l’autre… pas de bullshit. En quoi est-ce que le peuple en arme n’a rien de révolutionnaire?

    En ce qui concerne les acquis du PCR depuis sa déclaration de fondation: le Parti n’a pas cessé de gonfler ses rangs et de paufiner son analyse de la société canadienne mais tout ça n’est que d’une importance minime puisque ce qui compte, en réalité, sera fait en dehors du cadre de ce système que nous prétendons tous deux combattre (mais que de nous deux, objectivement, seul moi combats). Toute tentative de gain à l’intérieur de cette structure me semble dénuée d’intérêt puisque la classe dirigeante aura tôt fait de reprendre les rênes de l’économie. Même si ce n’était pas le cas, et qu’un combat de coq soit vraiment approprié, est-ce que QS a vraiment fait quelque chose de concret pour le sort de la classe ouvrière?

    Je dois concéder par contre, qu’au contraire à l’habitude, le camarade Guillemette a raison sur un point: mon appartenance au PCR.

    O.

  16. Vincent Sremed said

    Suis-je un camarade ?

    PS: je suis un bourgeois.

  17. krymz said

    Je pense que tu peux etre un camarade et etre bourgeois en meme temps. on vit dans un monde qui nous dit qu’etre bourgeois c’est La solution a la pauvreté. la diférence entre bourgeois et camarade selon moi est si tu aide tes camarade contre la bourgeoisie, traitant tes employé en tent qu’égaux le plus possible.

    selon moi, en nos temps, c’est dans la tete et dans l’atitude, et en étant franc que tu peux etre apeller camarade. meme que je pense qu’avoir des aliées bourgeois qui veulent nous aider a éradiquer le parasitisme et l’exploitation serait un bon atout…

  18. sylvainguillemette said

    « En premier lieu, porter accusation sur un groupe au niveau politique en vertu de son habitude en manifestation ne fait aucune lumière sur les aspirations révolutionnaires du groupe. Bien que le camarade Guillemette soit rapide à faire une association illégitime entre braqueur de banque et militantE révolutionnaire, la stratégie encouragée par le Parti Communiste Révolutionnaire de se masquer lors des événements où une forte présence policière est prévue en est une de sécurité: considérant que nos membres connuEs sont déjà victimes de profilage, de filature et de harcélement policier (spécifiquement en moments forts de campagnes). Il en va de soi que pour empêcher les forces de l’ordre d’identifier touTEs nos camarades, ceux et celles-ci couvre leur visage de façon telle à éviter un futur de paralysie politique par craite de la loi. En ce qui concerne toute cette histoire de noms empruntés, il n’est là qu’une rumeur saugrenue: je n’ai jamais eu de second nom et personne que je connaisse dans l’organisation ne s’identifie pas par son nom réel. Tenons nous en à cela pour l’instant puisque ce point est sans intérêt, il n’est que la démonstration de l’ignorance de nos détracteurs. »

    Ce n’est même pas la raison que j’entends quand je demande en manifestation. On me dit régulièrement que c’est plutôt la question de l’immigration…

    Et les faits sont que je me suis fait répondre, par des membres du PCR (avec lequel je n’ai posé aucun refus de travailler soit dit en passant), qu’ils avaient des noms fictifs, en vous en déplaise. Tant mieux si ce changement a eu lieu.

    Ensuite, je suis dérangeant autant que vous, quand j’écris ici. C’est mon vrai nom et je ne porte pas de masque. D’ailleurs, dans une manifestation, vous me reconnaîtrez à la canne. Ouvrier blessé au travail…

    « Pour enchaîner, le futur des partis ayant tenté d’instaurer le socialisme par la voie électorale en est un tracé d’avance; comme l’histoire n’est visiblement pas porteuse d’absolu, analysons la situation économique actuelle ainsi que la perspective de modification radicale de la propriété des moyens de production. Le gouvernement est actuellement détenteur d’une poignée de société d’état, elle même, pour bonne part, faisant compétition avec des services privés aptes à offrir, à moindres coûts, des services équivalents. Or, sans même compter cette notion généralement décisive dans le choix des consommatrices et consommateurs, les organismes en question bénificient du financement de l’état à même la collection des taxes et impôts. »

    Mais vous vous écartez, dès le début, du « tracé » dont vous me parlez. Il n’y a pas de tracé, il y a une situation bien différente dans chaque coin du monde. Une lutte armée là-bas, réprimée bien sûr ensuite, une lutte démocratique là-bas, elle aussi réprimée…

    Et en ce moment? Chavez a gagné comment au Venezuela? Et quel autre pays au monde, en ce moment, peut nous offrir une vitrine sur le futur, si ce n’est Cuba? Or, même à Cuba, les avancées socialistes se sont faites par voie/voix populaire.

    Ne tracez pas le futur, vous n’avez aucun pouvoir, vous n’êtes pas devin, comme je ne le suis guère. Mais je sais une chose, au Québec, les prolétaires ne sont pas prêts à une lutte armée. D’ailleurs, l’êtes-vous?

    Je reviens après souper ou demain, le devoir m’appelle. Les enfants ont faim. À plus tard, cher respectueux camarade qui aime débattre poliment.

  19. pills39 said

    Voilà, même si le contenu du message sera débattu, le contenant est fort satisfaisant, camarade Guillemette.

    En ce qui concerne la question répétée des manifestations masquées, il est là une parcelle des explicatifs en les questions relatives à l’immigration, aussi infime soit-elle : même si le but général est d’éviter l’identification des militantEs de l’organisation, il se peut que certainEs d’entre elles et eux aient des démêlés spécifiques avec la justice (soit-ce par rapport à l’immigration ou à des conditions légales d’interdiction) et que leur présence aux événements en question soit une menace pour leur propre intégrité. Conséquemment, il est logique de prendre action pour conserver les capacités ainsi que le bien-être des militantEs du Parti.

    Sur la question des noms fictifs, certaines régions ont leur propre mode de fonctionnement. Même si l’usage de telles méthodes n’est pas en ma région, j’imagine que celles-ci peuvent être légitimes pour des raisons similaires à celles énumérées dans le cas de la sécurité en manifestation.

    Également, camarade, il me semble bien étrange d’affirmer la préséance du relativisme sociologique en matière de compréhension de la voie révolutionnaire. Soit, je reconnais sans problèmes les stades différents du développement du capitalisme à travers les différentes nations de même que certaines nuances culturelles ; outre, les tentatives de mener la révolution par le parlement bourgeois, sans parler en termes prophétiques, s’avéreront éternellement vaines. Seul un rapport de force suffisant pour faire face à l’état de supériorité de la bourgeoisie peut être garant de mener la révolution à terme. Ce rapport de force, l’histoire le démontre presque aussi bien que la logique inductive, se traduit uniquement par le peuple en arme dirigé par la théorie révolutionnaire, elle-même matérialisée par le Parti Communiste.

    Le Cuba de Castro ainsi que le Venezuela de Chavez (lesquels ne sont pas appuyés par le PCR) sont en réalité des formes de capitalisme d’état apprêtés à la sauce nationaliste, un mélange indigeste s’il en est un. Les populations de ces pays ne bénéficient pas d’une éducation révolutionnaire, les structures ne prennent pas en considération le développement d’un pouvoir populaire (le peuple ne peut s’immiscer dans le débat politique) et l’économie n’est pas le fruit de conseils ouvriers en collaboration avec un centre étatique. En plus de faire défaut à ces trois éléments primaires du socialisme, les deux gouvernements des pays en question encouragent encore fortement le chauvinisme sous diverses formes (nationalisme, sexisme, hétérosexisme etc.). Ils n’ont de révolutionnaire que le chapeau, tristement.

    Je suis encore d’accord avec toi, camarade, que les prolétaires canadiens ne sont pas prêts pour la révolution armée. Ma divergence, par contre, est capitale au niveau de la résultante : il est de notre devoir de les y préparer.

    Puisse le débat se nourrir de bon termes, camarade.

    O.

    P.S. : Prière de laisser tomber le « vous », nous ne sommes pas d’orduriers bourgeois.

  20. internationaliste said

    A Cuba il y a eu de gros progrès dans la lutte contre l’homophobie, même s’il reste encore beaucoup à faire. D’ailleurs l’URSS stalinienne et la Chine maoïste étaient loin d’en être exempte,tout comme des autres formes de chauvinisme. Le journaliste français K.S. Karol qui était un admirateur de Mao a rapporté dans son livre la Chine de Mao que celle-ci était encore plus puritaine sexuellement que la Russie de Staline, ce qui n’est pas peu dire.

    Pour moi Cuba est un État ouvrier bureaucratiquement déformé, tout comme l’était la Chine de Mao ou les pays d’Europe de l’Est jusqu’en 1991, et qui doit être défendu contre les attaques de l’impérialisme. Les conseil ouvriers n’existent pas bien sûr dans ce pays tout comme il n’existait pas en Chine, en Europe de l’Est, en Corée du Nord, au Vietnam. Ce qui n’empêche pas qu’à Cuba, comme dans tous les États ouvriers, il y a eu d’énormes progrès réalisés suite à la Révolution de 1959. Le Vénézuela par contre est toujours un État bourgeois et ne peut être comparé à Cuba ou le capital a été exproprié suite à la Révolution.

  21. sylvainguillemette said

    « Il y a deux façons de sortir du débacle de la compétition aride contre le privé pour le public: dans un premier temps, il devra adopter les mêmes coutumes que l’entreprise privée, traiter ses employéEs comme du bétail et s’abaisser à une morale psychopate, ce qui ne le libère pas du facteur compétitif, mais du moins le légitimise au niveau économique en le rendant rentable; dans un second, l’état peut tout simplement abolir la compétition en détruisant la propriété privée des moyens de production. Le problème avec l’option numéro deux, visiblement plus efficace et souhaitable, est que le droit d’entreprise est un droit constitutionnellement protégé et le modifier ne s’atteint pas par un simple vote en chambre. N’en serait-ce que l’aspect légal (tout-de-même possible par le simple fait qu’il existe des dispositions démocratiques pour modifier la constitution), la question serait plus simple; outre cette considération, nous devons également compter sur la bourgeoisie pour défendre ses intérêts indépendemment de la…. »

    Mais tout ça fait d’abord fi du fait que le jugement Chaouli a été accordé avec un tort pourtant des plus flagrants. Le privé n’améliore pas l’accessibilité et le coût. Donc, cette décision est réversible.

    « Maintenant attardons nous aux aspirations de Québec-Solidaire: le programme ne contient aucune volonté d’abolition de la propriété privée des moyens de production, et si jamais le plan était tel, ce parti ne s’attarde en aucun cas à la réaction de la classe dirigeante. Ce faisant, nous pouvons assumer que les sociétés d’état devront faire face à la première possibilité de gestion du service public: faire compétition sauvagement avec le domaine privé. Conséquemment, toute tentative de faire croire que ce parti nous rapproche de la révolution est vaine: il est en soi le fruit d’une faute analytique de comment vaincre le capitalisme. »

    Q-s est tout jeune et le parti n’a tout simplement pas encore votées de telles propositions. C’est encore du domaine du possible. on commence d’ailleurs, comme au dernier conseil national par exemple, à entendre des voix qui s’élèvent et demandent au parti de se dire anti-capitalisme. Laissez la démocratie faire son travail, ce ne sont pas des armes qui changeront l’avis des populations dominées par des médias, majoritairement PRIVÉS et anti-gauche.

    Il n’y a aucune erreur analytique, vous ne laissez tout simplement pas la chance au coureur et vous jouez également le gérant d’estrade plutpot que de participer aux instances de ce parti. Ce faisant, vous laissez le champs libre aux parasites qui pourraient vouloir s’assurer que ce parti ne prenne de tels tournants, afin de protéger ses intérêts. Vous faites partie du problème, et de la solution en même temps.

    Une chose est certaine, ce n’est pas en vous masquant que vous obtiendrez l’appui des prolétaires, d’ailleurs, vous ne l’avez pas encore non plus. Ce n’est pas non plus en ne faisant rien d’autre que de dénoncer que vous ferez avancer la cause du prolétariat. Dans un parti, vous pouvez au moins, ESSAYER. Commencez par essayer, puis si le tout ne va pas comme vous le souhaitez, sortez du parti et prenez votre arme, si c’est ce que vous souhaitez…

    Les médias privés ne risquent pas de faire de vous un martyr toutefois!

    « En ce qui concerne les acquis du PCR depuis sa déclaration de fondation: le Parti n’a pas cessé de gonfler ses rangs et de paufiner son analyse de la société canadienne mais tout ça n’est que d’une importance minime puisque ce qui compte, en réalité, sera fait en dehors du cadre de ce système que nous prétendons tous deux combattre (mais que de nous deux, objectivement, seul moi combats). »

    Bon…

    J’espérais éviter cela, mais vous m’y forcez. En vous masquant de la sorte, vous mettez dans un panier médiatique de « vaut-rien » la totalité de la gauche et du coup, vous représentez un élément contre-révolutionnaire vis-à-vis les forces de gauche.

    Vous n’êtes pas, le seul et unique communiste du monde et nombreux sont les partis communistes ou révolutionnaires. Sortez de votre tête que votre solution, c’est la seule et unique. Débattez-en sinon, là, vous ne faites qu’affirmer, gratuitement, que vous détenez la solution, et que vous vous battez contre le système.

    En même temps, vous êtes en train de me parler masqué, en empruntant un pseudonyme, afin d’éviter qu’on vous retrace, alors que vos camarades prolétaires, eux, souffrent aussi contre le système. Il ne demandent qu’une représentation politique, pas des armes et des tueries. (Je ne dis pas que la victoire sur le plan armé est impossible, mais il en résulterait un tas de victimes innocentes.) Vous devriez, au contraire, être fier de représenter le communisme et donc, ne pas vous masquer! Non?

    « Ce que le PCR propose, c’est de travailler concrêtement à établir une force (éventuellement) armée qui reprendra le capital d’entre les mains de la bourgeoisie et tavaillera à organiser la production dans les intérêts du prolétariat, le tout fait à mesure des avancées militaires sur le territoire. Aucune illusion d’attitude managériale avec le conflit de classe économique de la société, nous en liquidons (idéologiquement ou matériellement) une et nous favorisons le développement de l’autre… pas de bullshit. En quoi est-ce que le peuple en arme n’a rien de révolutionnaire? »

    Premièrement, vous n’avez pas d’arme. Et détrompez-vous, je ne suis pas tout à fait contre cette solution, mais aujourd’hui, en 2008, vous n’avez aucun soutient du PROLÉTARIAT en ce sens! Ce dernier vote même PQ, PLQ ou ADQ! Alors un peu de sérieux ne vous ferait pas de tort.

    Ensuite, vous parlez de prendre des armes, mais nulle part je n’ai vu quelconque avancée militaire de votre part et pourtant, avec un Québec si vaste, vous auriez pu faire 15 Sierra Maestra ou Sierra Crystal! Où sont vos fronts? Dans la rue? Masqués contre les policiers qui vous identifient l’un après l’autre?

    Arrêtez de le dire et prenez-les, les armes!

    « Toute tentative de gain à l’intérieur de cette structure me semble dénuée d’intérêt puisque la classe dirigeante aura tôt fait de reprendre les rênes de l’économie. Même si ce n’était pas le cas, et qu’un combat de coq soit vraiment approprié, est-ce que QS a vraiment fait quelque chose de concret pour le sort de la classe ouvrière? »

    Calice! Tu me niaises là?!? Québec-solidaire a même pas 3 ans d’existence, n’a pas pris le pouvoir, et sois donc franc, les militants de Québec-solidaire sont sur tous les fronts, que ce soit la pauvreté, le sexisme ou l’environnement. Oh! Tu me fais penser! Que pense le PCR de l’environnement? Désolé, le VOUS a débarqué.

    Tu ne bats rien du tout en te masquant dans la rue, les prolétaires, malgré tes bonnes intentions, se font laver la cervelle à bien plus grand niveau que tu ne pourrais le faire. Quand les prolétaires arrivent dans leur salon, avec leur bouteille de courage (bière) à la main, et qu’ils voient des jeunes masqués portant fièrement des chandails de Staline, ils se disent, malgré vos bonnes intentions, je le répète, «P’tit criss de vaut-rien, trouves-toé une job!».

    Est-ce que ça à notre cause, ça? Je ne crois pas du tout que ça nous aide, mais pas du tout! Sinon, pour le reste, les cortèges du PCR sont très beaux, j’en conviens et vous défendez la même cause finale que nous. On a juste pris un chemin différent.

    Votre combat, je vais y croire que je vais le voir. Pour l’instant, vous n’inspirez même pas les jeux vidéos qui avaient donné une place aux « séparatistes » dans l’un de leur bébé.

  22. sylvainguillemette said

    « Soit, je reconnais sans problèmes les stades différents du développement du capitalisme à travers les différentes nations de même que certaines nuances culturelles ; outre, les tentatives de mener la révolution par le parlement bourgeois, sans parler en termes prophétiques, s’avéreront éternellement vaines. »

    Allende, Chavez, Morales???

    Sinon, la corrélation me permet d’en dire autant des luttes armées. Elles finissent par des bains de sang, le sang des prolétaires surtout, et elles ne mènent que rarement aux victoires. Même Cuba s’est socialisée en votant! Les maoïstes au Népal sinon, ont aussi lâché leurs armes.

    « Ce rapport de force, l’histoire le démontre presque aussi bien que la logique inductive, se traduit uniquement par le peuple en arme dirigé par la théorie révolutionnaire, elle-même matérialisée par le Parti Communiste. »

    Ouais, c’est ça! Dites ça aux sandinistes, ou aux autres tentatives, demeurées vaines, dans le reste de l’Amérique latine! Mes copains du El Salvador n’en seraient pas convaincus!

    C’est que, malgré vos bonnes intentions, vous n’arrivez pas à admettre que dans l’une ou l’autre des voies, il y a eu des victoires et des échecs. Plus vite vous l’accepterez, plus vite nous passerons à travers ce débat, et plus vite on pourra coordonner nos forces pour combattre l’ennemi commun.

    Je vous l’ai dit, ce n’est pas que je en crois pas à votre modèle, mais je crois que le Québec, tant qu’il n’y aura pas goûté, ne sera pas prêt à la lutte armée. Et dès lors, vous risquez aussi de vous frotter aux forces de droite. Saviez-vous qu’il y a une milice armée au Québec, d’extrême droite par contre? Eux, ils sont armés, jusqu’aux dents! La GRC et le SRCS sont sur leur cas aussi.

    « Le Cuba de Castro ainsi que le Venezuela de Chavez (lesquels ne sont pas appuyés par le PCR) sont en réalité des formes de capitalisme d’état apprêtés à la sauce nationaliste, un mélange indigeste s’il en est un. »

    Le PCR, l’an dernier, affichait clairement son appui à Chavez. Ensuite, ce sont des avancées, qui ne vous plaisent pas, certes, mais aucune goûte de sang, sinon moindre, n’a été versée!

    Sinon, Cuba était effectivement d’abord une lutte nationale, mais s’est vite transformée en socialisme. Vous pouvez le nier si ça vous chante, néanmoins, ils sont beaucoup plus près du communisme que vous ne l’êtes et que vous ne le serez jamais!

    Rien n’est parfait, mais c’est quand même un gain. Si ce n’est pas armé, ce n’est pas un gain, n’importe quoi…

    Chavez a obtenu l’appui du prolétariat en parlant de socialisme et de communisme. Si ça, ce n’est pas une avancée en Amérique latine, je me demande ce que c’est -surtout après des décennies de dictatures capitalistes-!

    « Les populations de ces pays ne bénéficient pas d’une éducation révolutionnaire, les structures ne prennent pas en considération le développement d’un pouvoir populaire (le peuple ne peut s’immiscer dans le débat politique) et l’économie n’est pas le fruit de conseils ouvriers en collaboration avec un centre étatique. »

    Et pourtant! Cuba possède plusieurs conseils ouvriers, agricoles, etc.. Pareil pour le Venezuela désormais!

    L’éducation est révolutionnaire depuis les années  »60 à Cuba, mais elle n’est pas nécessairement maoïste, donc c’est mauvais, selon vous.

    Depuis l’élection d’Hugo Chavez, les avancées en ce sens au Venezuela sont indéniables!

    Le peuple est plus participant que jamais, et à Cuba, et au Venezuela. Ne mentez pas au moins!

    « En plus de faire défaut à ces trois éléments primaires du socialisme, les deux gouvernements des pays en question encouragent encore fortement le chauvinisme sous diverses formes (nationalisme, sexisme, hétérosexisme etc.). Ils n’ont de révolutionnaire que le chapeau, tristement. »

    Sinon, y a de vos membres qui portent fièrement l’effigie d’un contre-révolutionnaire crasse, qui ne s’est pas contenté que de porter le chapeau du roi, mais qui a exercé sa dictature SUR prolétariat comme nul autre! (Staline)

    Quant à ces chefs, rien à cirer. C’est le socialisme que je soutiens, et quand Castro et Chavez mourront, le socialisme ne sera toujours pas mort. Peu importe ce que vous en pensez, ils ont déjà fait plus que le PCR sur toute son existence, quant au socialisme et au communisme.

    Oups! Désolé pour les « VOUS »! Je me force depuis que Jacques Saint-Pierre est passé ici! Y a aura au moins eu ça de bon!

    Correct, je vais te parler comme ça désormais, je vais essayer de pas oublier. : – P

  23. sylvainguillemette said

    Mais Hugo, on peut dire que Chavez fait tout pour nationaliser, on pourrait pas dire le contraire en tout cas. Acier, béton, pétrole, etc… Il y va de façon méthodique, dès qu’il ya un soupçon de problème, paf! Il nationalise! Peut-être afin d’éviter les crises avec les autres pays, vas savoir… N’empêche que le Venezuela est beaucoup plus près du but que jamais.

    Sinon Hugo, je suis justement en train de lire Karol et encore aujourd’hui, sur des sites divers, on répète qu’il y a des conseils ouvriers à Cuba, et ce, depuis fort longtemps! De dire que ce sont des soviets, j’en sais trop rien, mais de dire que cela n’existe pas, je ne crois pas que ce soit exact.

    Et Pills39 ne peut pas non plus, nier l’existence de fortes avancées dans ces pays où, soit dit en passant, la prise des armes n’a pas été utile.

    Par exemple, lorsque les bourgeois ont enlevé Chavez, la population est sortie dans la rue, sans arme, afin de réclamer leur président démocratiquement élu. Ils ont gagné! Pourquoi? Parce que nous ne sommes plus en 1980 et que les médias, aujourd’hui, nous montrent toutes les facettes du capitalisme sauvage, de ses crimes, etc…

    Sinon, à Cuba, la lutte armée fut celle de l’indépendance et de la révolution anti-batistienne.

    C’est mon troisième livre sur Cuba et ouf! Les avancées « socialisantes » sont indéniables!

    Cela dit, je ne dis pas à Pills39 que sa solution est la mauvaise, seulement que je n’y crois pas en 2008 -et qu’ils pourraient laisser tomber les masques, les médias les lâcheraient avec ça (Et les médias généralisent, donc toute la gauche est touchée, ce qui fait l’affaire des bourgeois, bien entendu!)-.

  24. krymz said

    @sylvainguillemette

    « Mais je sais une chose, au Québec, les prolétaires ne sont pas prêts à une lutte armée. D’ailleurs, l’êtes-vous? »

    je suis en train! j’ai downloader quelque video de combat, mes préféré étant « systema:russian martial art », qui montre comment dealer avec des situation le plus eficassement possible. et j’ai aussi DL d’autre comme « tactical shotgun combat » et autre. je joue beaucoup a des jeu de gun en ligne, et on pourais presque dire que j’ai hate a une révolution (j’ai pas hate de tuer des gens, mais eu y’on hate![police, armée,etc]). je suis entrain de m’éduquer pour avoir une licence d’arme a feu, pour ma job et pour la défence contre les fashiste armée…

  25. sylvainguillemette said

    On est en train de se partir un clan de « paintball » des camarades et moi, alors si ça vous dit! Sauf que la C-B est loin du Québec!

    Sinon, Pills39 est le bienvenue! Pills39, viens avec des camardes, on ne peut pas mieux s’y préparer!

    Avoeux: J’adore les trucs militaires aussi, les combats, etc.. Mais je me contente de jouer à des jeux vidéos, comme ça, je ne tue personne.

    Certes, si nous serions en situation où les bourgeois exerceraient une répression sans retenue, je prendrais les armes…

  26. sylvainguillemette said

    camardes = camarades

  27. sylvainguillemette said

    Oh! Si vous voulez un bon jeu de simulation de guerre sur PC, Armed Assault est incontestablement, le meilleurs! Le 2 devrait sortir avant Noël, si ce n’est pas déjà fait.

    Sur ce site http://www.armaholic.com/, vous trouverez des « addons » à la pelle, lesquels sont faits par des gens comme nous, avec des qualifications en programmation bien entendu.

    Vous trouverez des cartes réelles du monde, de régions aux États-Unis, et ailleurs! Comme l’Afghanistan par exemple, ou l’Irak!

    Bien que je sois totalement opposé à ces coups d’État, j’adore jouer « les alliés » autant que leurs ennemis et dans ce jeu, vous pouvez même incarner un militant du HAMAS! Ouf! Carlop et Kawa1000 vont buzzer!

  28. sylvainguillemette said

    Si j’avais un jeu à conseiller au PCR, c’est celui-là! Définitivement! Vous en tomberez amoureux dès votre premier lancement de missile nucléaire (dans un jeu!)! Les retombées radioactives sont réalistes, ainsi que l’effet de souffle qui parcoure des kilomètres. Le « flash », le feu, etc..

    Vous pouvez conduire une tonne de véhicules, lesquels sont soutenus également par les modeleurs du site que je vous ai donné. Mais surtout, vous pouvez diriger une bonne centaine d’hommes et femmes si vous le voulez, et les envoyer au combat, avec VOS tactiques bien à vous!

    Je ferais un bon vendeur, non?

  29. pills39 said

    Il semble que tu aie une obsession pour les masques, camarades, au point d’en faire un problème beaucoup plus sérieux que les médias eux-mêmes le font…

    N’en tienne qu’à cela, tes spéculations sur l’interprétation populaire de nos stratégies en manifestation ont peu d’impact puisqu’elles ne reposent sur rien d’autre que des potentielles discussions éparses que tu as entretenu avec une poignée de gens.

    J’attends encore une critique consistante de notre ligne politique, camarade.

  30. krymz said

    moi je joue a >insurgency, c’est un mode gratuis de half life 2 et c’est ultra-réaliste… t’a pas de mire dans le milieu de l’écran, sa prend pas 25 balle pour tuer quelqu’un, sa se passe en europe de l’est, iraq, afganistan ect, et on joue sois les américain ou l’insurgence. c’est vraiment cool. au début c’Est dificile pcq t’es abituer a halo, counterstrike ou tu cour dans le tas, mais dans sa faut que tu y aille lentement, tchèque tes coin etc, vraiment un style intérésent que je conseil… la faut que j’aille travailler a plus

  31. sylvainguillemette said

    Pills39, camarade, j’ai parlé de votre stratégie ailleurs, tu connais mes convictions et tu sais que je ne crois pas au combat armé, POUR L’INSTANT. Ici, t’es pas dans un pays où les armes circulent librement d’abord et le prolétariat n’embarquera pas là-dedans, pas là en tout cas.

    Tires sur leurs enfants, peut-être que là, les prendront-ils. Mais est-ce que tu seras plus avancé?

    Je comprends votre stratégie, mais je la dénonce parce qu’elle n’a rien de conforme avec la réalité. Ici, au Québec, on peut faire valoir nos idées démocratiquement, sans se faire enlever ou tirer dessus.

    Comme je te disais, je crache en masse sur les bourgeois ici, je n’ai toujours pas reçu de mise en demeure, de menace de mort ou de quoique ce soit d’autre qui pourrait m’effrayer ou me faire cesser de chier sur le tas de bourgeois. T’es pas sous une dictature violente, t’es sous une dictature certes quand même, mais pas violente… Profites-en, on prendra les armes quand eux les prendront.

    Rien ne m’empêche de gagner des élections, même avec la promesse de faire un pays socialiste du Québec. J’aurai certes les médias, le harcèlement de la bourgeoisie, etc., mais c’est tout. Et si je gagne et que l’État fédéraliste canadien ou états-unien m’attaque, je prendrai les armes pour défendre NOTRE choix de vie. Rien ne m’en empêchera… Chaque chose en son temps.

    Là, le PCR n’a aucun appui populaire ou presque, comme tout autre parti communiste ou socialiste au Québec. Nous sommes dans l’ombre à cause des médias bourgeois. Mais prends par exemple CE site, RW, n’est-ce pas un média finalement? Prendre les armes sans soutient populaire, c’est suicidaire pas à peu près. Je n’ai pas besoin de te dire ce que disent les prolétaires de vous en majorité dans leur salon, bière à la main, tout en regardant une partie de hockey, hein? On est des pouilleux, des hippies, etc.., mais pas des sauveurs!?!

    As-tu des enfants? Sais-tu de quoi tu parles quand tu dis vouloir prendre les armes ou le fais-tu par ignorance des résultats finals? Sais-tu combien de combats armés se sont résulté par l’échec? 100% des combats, pour l’un des deux camps!

    Je ne dis pas que c’est impossible, mais je dis que là, en ce moment, vous ne pourrez pas compter, comme c’était le cas pour Fidel et ses compagnons d’armes, sur les québécois pour vous abriter lors d’une éventuelle guerre « civile » -c’est ce dont vous parlez ici, sinon, ça le deviendrait vite!-.

  32. sylvainguillemette said

    Quant aux masques, j’en strictement rien à cirer dans les faits, mais je n’en porterais pas, moi. De toute façon, si j’avais eu l’intention de le faire, je ne signerais pas vrai nom ici.

  33. krymz said

    @ sylvain

    « …NOTRE choix de vie… »

    c’est quoi? comment tu vas faire pour réduire le nombre de planette en ressource néscéssaires a une? je vois pas comment l’indépendance du QC peux faire sa… je pourais voir une réforme complete, qui ne serais probablement pas accepté par la masse crasse…

  34. sylvainguillemette said

    Euh, qui a dit que je croyais détenir un modèle pour en arriver là? Je suis très pessimiste pour l’avenir, bienvenue dans le monde de Sylvain Guillemette.

    En fait, il y a un mur devant, et un guerre inévitable selon moi.

  35. sylvainguillemette said

    Il n’existe aucun modèle, pour l’instant, qui pourrait permettre à l’humanité de survivre avec sa population actuelle. Même les pays pauvres nécessiteraient, s’ils étaient globalisés, de deux à trois planètes Terre de ressources.

    Forcément, ceux qui vous nient en pleine face ces faits sont ceux qui prévoient se débarrasser de la partie du monde qui les dérange.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :