Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Citation de la semaine

Posted by Jean-Sébastien Vézina-Girard sur 19 novembre, 2008

 »L’espèce d’oppression dont les peuples démocratiques  sont menacés ne  ressemblera à rien de ce qui l’a précédée. Je veut imagier sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : je vois une foule innombrable d’hommes semblable et égaux qui tournent sans repos sur eux-même pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplisient leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la dstinée de tous les autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul et, s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie. Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurr leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il ressemble à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’il ne songent qu’à se réjouir. »

Alexis de Tocqueville , penseur politique, historien et écrivain français 1805-1859

Publicités

17 Réponses to “Citation de la semaine”

  1. quebecsocialiste said

    hmmmm…
    Vraiment profond cette citation.
    Je vais dormir là-dessus.

  2. clusiau said

    Deux milles ans avant lui, dans les cirques Romains : Du pain et des jeux…!

  3. sylvainguillemette said

    Intéressant…

  4. eberhardt1972 said

    C’est dans quel ouvrage, cette citation?

  5. camaradevez said

    Elle vient du livre Comment les riches détruisent la planète , de Hervé Kempf,p.94, qui nous dit que Raymond Aron l’aurait remis à jour au début de nôtre siècle .

  6. eberhardt1972 said

    Merci!

  7. krymz said

    c’est telement beau la vérité…

  8. sylvainguillemette said

    Je ne me rappelais pas ce passage, merci camarade.

  9. kawa1000 said

    de Tocqueville était un visionnaire; il a décrit le Québec des années 2000
    150 ans d’avance…soufflant!

  10. camaradevez said

    clusiau a dit:

     »Deux milles ans avant lui, dans les cirques Romains : Du pain et des jeux…! »

    Comme la NLH aujourd’hui , mais la différence c’est que nous sommes dans un système capitaliste tel que décrit par de Tocqueville. Dans l’antiquité il n’y avait pas la surconsommation actuel mais le système de classe était déjà établit esclaves et possédants .

  11. sylvainguillemette said

    En fait, j’ai confiance en la LNH pour nous ramener en arrière, même à l’époque des possédants et des esclaves. Tous ensembles «GO HABS GO».

    Ils ont même assimilée une partie d’entre nous, côté langue…

  12. claudevallee said

    En fait, Alexis de Tocqueville était l’un des penseurs néolibéraux les plus en vogue à la fin du 19ième siècle. Sa pensée le situe à droite de Adam Smith et de Edmund Burke qui avant lui pourfendaient les actes «immoraux» des colonialistes comme «contraires à la nature». Smith et Burke essayaient dans les faits de justifier l’expansion coloniale en lui donnant un caractère humain. Dès 1850 ces penseurs libéraux furent supplantés par les Tocqueville et Mills de ce monde qui ne cachèrent plus leur penchant pour les colonisations européennes et les justifiaient en supposant les «bienfaits apportés aux peuples arriérés par la supériorité européenne» en omettant de mentionner les massacres et les misères apportés aux peuples du monde au nom de l’accumulation capitaliste débridée de l’époque.

    Mais en même temps, Tocqueville ne pouvait s’empêcher de critiquer ce qu’il voyait dans les métropoles et cette citation relevée par camaradevez vient de cette période où il s’intérogeait sur la nouvelle oppulence qu’apportaient à l’Europe le vol colonialiste.

    C’est une excellent citation parce qu’elle est on ne peut plus d’actualité. Cette oppulence et cette liberté relative qu’a apporté à nos sociétés occidentales le vol perpétré sur le dos de millions de travailleurs du Monde nous a endormi. Elle nous a eu un effet soporifique sur nos consciences. Mais aujourd’hui, les fondations d’argiles de l’édifice idéologique impérialiste sont en train de craquer et l’effondrement est imminent.

    Demain nous allons tous nous réveiller d’un long sommeil de rêves puériles et allons mettre la main à la pâte pour construire la société communiste. Ce ne sera pas facile mais rien de très facile ne vaut vraiment la peine qu’on y mette l’énergie nécessaire n’est-ce pas ? Et son but est on ne peut plus noble puisqu’il s’agit de mettre fin à toute forme d’oppression.

    Claude Vallée

  13. kawa1000 said

    « Demain nous allons tous nous réveiller d’un long sommeil de rêves puériles et allons mettre la main à la pâte pour construire la société communiste. Ce ne sera pas facile mais rien de très facile ne vaut vraiment la peine qu’on y mette l’énergie nécessaire n’est-ce pas ? Et son but est on ne peut plus noble puisqu’il s’agit de mettre fin à toute forme d’oppression. »

    C’est vrai qu’avec tout le battage médiatique depuis vendredi autour de Françoise David et QS, on pourrait croire que la gauche radicale a le vent dans les voiles.

    Mais avec 3% d’intention de vote (dernier Léger Marketing en date de lundi 24 novembre), effectivement, je crois que vous ne l’aurez pas facile…

  14. sylvainguillemette said

    Entièrement d’accord Claude.

    Quant à Kawa1000, je lui rappellerais que parce qu’un appui populaire vote pour le libéralisme, cela ne donne pas raison à ce modèle suicidaire et sectaire à souhait. L’oppression et l’exploitation sont les activités courantes du capitalisme, Kawa1000 ne s’en sauvera pas ainsi.

    Sinon Kawa1000, parlant de difficultés, l’Irak va en arracher après le retrait des forces impérialistes états-uniennes. L’Afghanistan est encore aux mains des talibans et sous dictature des seigneurs de guerre et l’Amérique du sud est plus à gauche que jamais.

    Quant à la bourse, sa seule raison d’être c’est le système capitaliste, l’exploitation des masses prolétaires. Sincèrement, et chaque jour le prouve, la bourse a de la misère pas à peu près, hein? Sans l’effort non consenti des prolétaires à la tâche, sans le pillage des prolétaires par les banquiers de Wall Street et les compagnies de d’assurances comme AIG, bye bye capitalisme!

    Votre système est be et bien mort, dommage hein? Pas de prolétaire, pas de bourgeois!

    Vous auriez dû rester bien caché, car vous n’avez de toute façon rien d’autre à nous mettre sous la dent aujourd’hui, si ce n’est de vos appuis au terrorisme d’Israël et des États-Unis, ainsi qu’aux dictatures mises en place par Washington dans les pays du tiers monde.

    Clown un jour, clown toujours!

  15. kawa1000 said

    3%…

  16. sylvainguillemette said

    Suicide collectif enrichissant une minorité parasitaire non-élue, non-méritante et totalement inutile…

  17. sylvainguillemette said

    Ça va avec le reste en haut qui décrit le capitalisme défendu par Kawa; Terrorisme, impérialisme, dictatures imposées, coups d’État, utilisation d’Armes de Destruction Massive sur des civils, Vente d’ADM à des pays voyous, etc..

    Kawa1000 vient encore de tirer dans le pied! Oups!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :